Conseil (sensations étranges pendant la méditation)

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Conseil (sensations étranges pendant la méditation)

Message par Farenda le Mar 2 Avr 2013 - 15:02

Rappel du premier message :

Bonjour à tous,

J’ai 29 ans et j’ai commencé à pratiquer seule une méditation de type zazen d’après ma compréhension de livres sur le sujet.

Malheureusement, au but de 5 à 7 mn, j’ai des sensations étranges qui me parcourent la colonne vertébrale avec progressivement l’impression de ne plus habiter mon corps ; J’ai peur et je suis contrainte d’arrêter de méditer.

Je pensais avoir trouvé ma voie mais ce n’est pas encore le cas apparemment.

Meri pour vos conseils.

Farenda

Messages : 27
Date d'inscription : 07/03/2013
Féminin Age : 33

Revenir en haut Aller en bas


Re: Conseil (sensations étranges pendant la méditation)

Message par Typiac le Jeu 24 Oct 2013 - 16:06

En fait je pratique vipassana mais le fondement théorique de la pratique est le même pour la méditation zen puisque ces deux formes ont la même origine. Le principe fondamental de la méditation est d'observer sans réagir, quelque soit l'objet sensoriel dont on fait l'expérience. Le but d'observer sans réagir est de voir et d'accepter la réalité telle qu'elle est d'instant en instant et non pas telle que nous voudrions qu'elle soit. Dès lors que l'on visualise quelque chose ou que l'on récite quelque chose notre esprit ne perçoit plus la réalité telle qu'elle est naturellement. Il faut se souvenir que nous avons déjà la nature de Bouddha et que par conséquent il n'y a rien à faire pour être cela puisque nous le sommes déjà, il y a simplement quelque chose à faire pour le voir: cessez de réagir aux formes extérieures impermanentes (cad tout les objets sensoriels). En pratiquant quelque chose nous ne faisons que participer au jeux des formes extérieurs et tout ce que l'on crée avec notre esprit ne permet pas d'accéder à ce que nous sommes déjà au moment ou on le crée, en réalité nous ne faisons qu'ajouter un voile supplémentaire à ce que nous sommes.

Plus concrètement observer la réalité telle qu'elle est sans y réagir permet à nos impuretés mentales de faire surface et de se délier dans la conscience. En faisant surface ces impuretés se manifestent dans le corps par des sensations. Sur le plan physique c'est un peu comme lorsque l'on arrête de manger n'importe quoi. Lorsque l'on arrête d'intoxiquer le corps alors il commence à éliminer les toxines. Lorsque ces toxines ressortent du corps elles causes les fameuses crises de détoxination, bien connues des jeûneurs ainsi que des végétaliens.

Pratiquer des visualisations ou autre dans une expérience sensorielle qui est le fruit d'un processus de purification de l'esprit est susceptible de renforcer les impuretés mentales qui se manifestent mais aussi d'aggraver la situation en créant des dommages psychiques. Pour reprendre mon analogie sur le plan physique c'est exactement comme si un jeûneur prenait des médicaments pour guérir les symptômes d'une crise de détoxination. Non seulement le médicament ne fera pas disparaître les toxines qui sont à l'origine de la crise mais pire encore il risque de causer dans l'organisme des symptômes plus grave que le symptôme initial.

En ce qui concerne anapana pour ma part je conseillerai plutôt de se concentrer sur l'air à l'entrée des narines et sous les narines. Tout particulièrement lorsque l'on a à faire face à ce type d'expérience. L'abdomen est une très grande surface et en l'observant l'esprit se ballade d'une sensation par ci à une sensation par là. L'esprit peut donc très facilement se faire happé par l'expérience des sensations de décorporation ce qui conduira à vivre l'expérience subjectivement plutôt que de simplement en être l'observateur. Il me semble que l'esprit se concentre beaucoup mieux et plus profondément sur une zone restreinte qui lui permettra de rester plus facilement en contact avec la réalité objective des sensations. On peut observer la même chose dans la pratique des mantras, l'esprit se concentre beaucoup plus facilement sur la récitation d'un bija mantra que sur celle du gayatri mantra par exemple.
avatar
Typiac

Messages : 39
Date d'inscription : 16/05/2013
Masculin Age : 35
Localisation : Paris

http://www.moinecitadin.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conseil (sensations étranges pendant la méditation)

Message par Farel le Lun 28 Oct 2013 - 7:16

Ananie, tu parles de
pure méditation
peux-tu expliquer ce que tu entends par ce terme ?

Typiac tu dis :  
Dès lors que l'on visualise quelque chose ou que l'on récite quelque chose notre esprit ne perçoit plus la réalité telle qu'elle est naturellement.
Parles-tu de la réalité telle que nous la percevons aujourd’hui ?
Merci
avatar
Farel

Messages : 57
Date d'inscription : 25/05/2012
Masculin Age : 70
Localisation : région bordelaise

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conseil (sensations étranges pendant la méditation)

Message par Typiac le Lun 28 Oct 2013 - 11:06

Je parle de ce dont nous faisons l'expérience à chaque instant intérieurement et extérieurement. Si notre nature profonde est un écran de cinéma nous vivons dans l’ignorance de celui ci parce que nous croyons au film qui est projeté dessus, projeter quelque chose de plus par la visualisation ou autre ne nous aide pas plus à réaliser que nous ne sommes pas cela, et cela peut même constituer un obstacle pour l'esprit qui doit être capable de changer de "focus" pour parvenir à ressentir l'écran plutôt que le film, du moins dans les voies de la connaissance de soi. Les voies dévotionnelles suivent un autre processus.
avatar
Typiac

Messages : 39
Date d'inscription : 16/05/2013
Masculin Age : 35
Localisation : Paris

http://www.moinecitadin.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conseil (sensations étranges pendant la méditation)

Message par Farel le Lun 28 Oct 2013 - 16:53

Bonjour Typiac
Si je te comprends bien, tu parles de ce que, dans le bouddhisme tibétain, nous appelons la réalité (ou vérité, ou connaissance) relative, celle qui nous est accessible par l’intellect ?
Quand tu utilise le terme
notre nature profonde
, parles-tu de ce que tu as évoqué plus haut :
Il faut se souvenir que nous avons déjà la nature de Bouddha
Comment définis-tu cette nature de bouddha ?
avatar
Farel

Messages : 57
Date d'inscription : 25/05/2012
Masculin Age : 70
Localisation : région bordelaise

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conseil (sensations étranges pendant la méditation)

Message par Typiac le Lun 28 Oct 2013 - 20:51

Oui les réalités relatives ne sont que des voiles (les voiles de nos projections) sur la réalité ultime. De mon point de vue visualiser ne fait que rajouter une couche. Pour moi on se rapproche de Dieu en acquérant une vision de plus en plus profonde de la réalité pour en retirer une compréhension de plus en plus profonde et qui tend vers l'unité de toute chose.  Cette vision profonde se développe en déliant en nous ce qui fait opposition à ce qui Est, la nature ultime, et qui nous empêche de le percevoir. Lorsque l'on visualise quelque chose nous le faisons à partir de notre réalité relative, en ayant nos projections pour références, et en ce sens nous les renforçons. Mais je tiens à bien rappeler le cadre de mon propos qui est celui de la méditation zen et vipassana vis à vis de la situation de Farenda, je pourrai aussi bien parler des bienfaits de la visualisation en tant qu'outil de développement des qualités de l'éveil, notamment dans la pratique de metta bhavana ou de tonglen, mon propos n'est pas du tout de condamner ces pratiques. Je précise parce que tu évoques le bouddhisme tibétain et je sais la place qu'occupent ces pratiques dans cette voie.

Quand je parle de notre nature profonde je fais bien référence à la nature de bouddha. Mais je ne définis pas cette nature de bouddha, en fait toute définition produite par l'intellect fait partie intégrante du film, on peut s'y amuser mais toute définition manquera sans cesse la réalité de l'expérience pour la simple raison qu'il y a une différence de nature entre le fond qui est Un et la forme qui est multiple et impermanente. Un définition de ce qui est Un à partir de ce qui est multiple est forcément incomplète, morcelé et donc inexact. C'est pour cette raisons que l'on trouve tant de paradoxe dans les descriptions bouddhistes qui ne font que décrire une même réalité sous ses multiples aspects (exemple de la logique tetravalente: http://www.neotrouve.com/?p=293)
avatar
Typiac

Messages : 39
Date d'inscription : 16/05/2013
Masculin Age : 35
Localisation : Paris

http://www.moinecitadin.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conseil (sensations étranges pendant la méditation)

Message par Farel le Sam 2 Nov 2013 - 21:29

Bonsoir Typiac
Donc pour toi, la nature de bouddha ce que tu appelle
ce qui Est, la nature ultime
est donc réellement existante ?
Et que vient faire là dedans ce
Dieu
 dont tu te rapproches ?
avatar
Farel

Messages : 57
Date d'inscription : 25/05/2012
Masculin Age : 70
Localisation : région bordelaise

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conseil (sensations étranges pendant la méditation)

Message par Typiac le Sam 2 Nov 2013 - 23:06

Oui bien sûr d'ailleurs il ne pourrait pas y avoir de méditation sans la nature ultime, la méditation n'est possible que par le contraste des réalités relative avec la nature ultime. C'est pour cela que l'équanimité de l'esprit, le fait de ne pas générer de désir ou d'aversion, permet de s'extirper des réalités relatives en cessant de nourrir nos conditionnements qui nous poussent à réagir aux objets sensoriels. La méditation est un processus de retour de la réalité relative à la réalité ultime. Ce retour on l'entend chez les chrétiens sous le terme de la métanoïa bien que les moyens soient différents.

Pour moi Dieu et la réalité ultime sont la même chose. Dans le judaïsme le nom de Dieu ne doit pas être prononcé, c'est tout simplement parce que Dieu est insaisissable et que prononcer son nom revient à le réduire à une forme temporelle et périssable ce qui est complètement absurde. C'est d'ailleurs ce qui à conduit l'imaginaire chrétien à extérioriser Dieu en se le représentant sur un nuage avec une longue barbe. Nous voyons bien dans quelle dérive un excès de forme, en l’occurrence de personnification, peut nous conduire avec toute l'instrumentalisation qui en a été faite. Si dans la théologie nous sommes enfants de Dieu c'est justement parce que nous avons cette nature ultime ou nature de bouddha en nous et que du point de vue de l'absolu nous en sommes issu, tout ce qui nous compose en tant qu'individu séparé étant périssable. Dieu ou la réalité ultime, dans les deux cas il s'agit de l'unité d'ou procèdent toutes choses. Il ne peut pas y avoir Dieu d'un coté et la réalité ultime de l'autre, si on l'entend ainsi c'est que le Dieu dont on parle est une création de notre esprit et non une réalité dont on peut faire l'expérience.

On peut décrire une même réalité de bien des façons différentes, tant que l'on ne fait pas l'expérience de cette réalité les différentes descriptions sont sources de conflits intellectuels et émotionnels intérieurs et extérieurs. Mais dès lors que l'on commence à faire l'expérience d'un enseignement il devient possible de détacher son regard de l'enseignement pour prendre l'expérience vivante comme référence. Dès lors il n'y a plus de conflit entres les différentes descriptions de l'expérience parce que l'esprit vois directement la réalité par lui même, autrement dit il commence à faire l'expérience de l'unité intérieur d'ou procèdent les multiples formes extérieurs.

Le concept d'unité est souvent source d'illusion. On s'imagine parfois que pour faire l'expérience de l'unité tout devrait fusionner en un tout indifférencié ou il n'y aurait plus de place à la multiplicité des formes. C'est une illusion matérialiste.  L'unité intérieur est l'unité du regard qui est porté et non de ce qui est regardé. C'est en voyant les choses pour ce qu'elles sont et en comprenant leur nature que l'esprit se trouve en dehors de l'illusion des formes et de leur divisions et que par conséquent il peut les embrasser toutes. C'est donc du regard que l'on porte sur les choses que provient leur unité. C'est ce qui permet aux alchimistes de dire "je suis en tout et tout est en moi".
avatar
Typiac

Messages : 39
Date d'inscription : 16/05/2013
Masculin Age : 35
Localisation : Paris

http://www.moinecitadin.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conseil (sensations étranges pendant la méditation)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum