Choisir un psychothérapeute et une psychothérapie

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Choisir un psychothérapeute et une psychothérapie

Message par ananie le Mar 14 Mai 2013 - 17:12

Comment choisir un psychothérapeute et une psychothérapie ?

Je parle ici d'une psychothérapie effectuée principalement en vu de faire un travail sur soi en profondeur, sur la longueur, pour se libérer des souffrances d'enfances, des systèmes de défenses qui nous handicapent, des limitations intérieures, pour faire apparaitre un maximum de ce que nous avons refoulé et l'accepter pour trouver la paix...

Tout d'abord, pour faire un bon travail d'analyse, il faut un thérapeute qui a lui-même vécu une longue thérapie personnelle.
Si ce n'est pas le cas, à mon avis, quelle que soit sa formation, il ne pourra pas nous accompagner dans un travail très profond. Car personne ne peut nous mener plus loin que là où lui même est allé.

- Les psychiatres sont des médecins très compétents et utiles lorsqu'une médication est nécessaire (en cas d'angoisse ou de dépression qui devient ingérable, ou même de délire par exemple). Ils n'ont aucune obligation d'avoir eux-mêmes suivit une psychothérapie.

- Les psychologues ont fait 5 ans d'études universitaires sur la psychologie. Ils sont très au courant de toutes les théories psychologiques et savent expliquer telle ou telle problématique. Ils n'ont eux non plus aucune obligation d'avoir fait une psychothérapie personnelle.

- Les analystes freudiens, lacaniens et junguiens : Ils ont l'obligation d'avoir eux mêmes vécu une analyse. Les freudiens ne parlent pratiquement pas. Les lacaniens encore moins et leurs séances peuvent ne pas durer plus d'un quart d'heure. Comme les freudiens, les junguiens ont des séances qui durent souvent 45 min mais ces derniers ont souvent une certaine ouverture sur la dimension spirituelle : ils travaillent beaucoup avec les rêves et interviennent un peu plus pour aider à l'interprétation que les freudiens.

- Les praticiens en Gestalt Thérapie : Ils travaillent beaucoup sur le moment présent. Qu'est ce qu'on ressent ici et maintenant ? Qu'est ce qui se rejouent dans la relation avec les thérapeutes ? Ces thérapeutes peuvent parler de leurs propres ressentis ("ça me touche ce que vous dites"). Ils font parler directement aux personnes à qui nous avons quelque chose à dire, comme si elles étaient là dans la séance (genre le thérapeute pose un cousin sur un siège pour représenter notre mère, en face de nous et on lui dit ce qu'on a à dire).

- Les praticiens de la psychothérapie centrée sur la personne de la méthode Carl Rogers. Ils travaillent beaucoup avec l'écoute, la reformulation, en essayant de comprendre le mieux possible la personne qu'ils ont en face d'eux, sans jamais être directifs. Pour eux, c'est le climat de confiance installé par le thérapeute qui crée la guérison, et pas du tout une attitude directive.

- Les praticiens en analyse bioénergétique. Ils travaillent beaucoup avec le corps, la circulation d'énergie interne, des postures, des respirations. Ils favorisent l'expression des émotions, qui peuvent même être très fortes si on a envie d'aller là dedans. Ils travaillent aussi sur l'interaction entre la personne et le thérapeute pour rejouer des situations passées non résolues et les résoudre.

- Les sophrologues analystes. Certains sophrologues ont fait une analyse personnelle et on eu une formation orientée sur l'analyse en sophrologie. Ils utilisent l'outil sophrologie, le travail sur le corps et un état de conscience particulier pour faire émerger des choses de l'inconscient et les résoudre.


Pour ma part j'aurai tendance à conseiller plutôt l'analyse junguienne, la Gestalt, la méthode Carl Rogers, et l'analyse bioénergétique pour une analyse en profondeur.
Tous ont l'obligation d'un grand nombre d'heures de psychothérapie personnelle, de supervision, et sont souvent très bien formés pour écouter, faire sortir les choses de l'inconscient et permettre aux gens de découvrir les choses par elles mêmes.

L'analyse en sophrologie aussi, mais tous les sophrologues ne sont pas des analystes, et de plus, comme écoles de sophrologie il y a un peu de tout : le pire comme le meilleur (certains sophrologues sont formés en quelques week end). Mais si on tombe sur un bon sophrologue qui a fait une école sérieuse et une bonne psychothérapie personnelle ça peut être excellent et très efficace.


Voilà, tout cela est le fruit de mon expérience personnelle (j'ai beaucoup expérimenté l'analyse en sophrologie et l'analyse junguienne, un peu la thérapie Rogers et l'analyse bioénergétique, et un tout petit peu la Gestalt) et de ce qu'on m'en a raconté (par les thérapeutes eux mêmes ou des personnes qui avaient vécu ce genre de thérapies).

Cela donne un petit aperçu des méthodes citées (ce qui était mon but), mais je suis conscient qu'il pourra peut-être paraitre restrictif pour les personnes qui les connaissent bien.

Je précise aussi qu'il n'y a pas là toutes les méthodes de psychothérapies, mais juste celles que je connais un peu.


Dernière édition par ananie le Mar 14 Mai 2013 - 17:35, édité 4 fois

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Choisir un psychothérapeute et une psychothérapie

Message par ananie le Mar 14 Mai 2013 - 17:28

Là on est moins dans le travail sur la longueur et la profondeur, mais les méthodes suivantes sont très efficaces pour se libérer relativement rapidement de troubles très handicapants :

- Les Thérapies Cognitives et Comportementales (TCC) sont excellentes pour se libérer des phobies et TOC.

- L'EMDR a une efficacité particulièrement reconnue en cas de névrose post traumatique (des angoisses très fortes après un gros traumatisme, où les images du traumatisme reviennent régulièrement...).

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Choisir un psychothérapeute et une psychothérapie

Message par Linwe le Mar 14 Mai 2013 - 20:46

ananie a écrit:

Pour ma part j'aurai tendance à conseiller plutôt l'analyse junguienne, la Gestalt, la méthode Carl Rogers, et l'analyse bioénergétique pour une analyse en profondeur.

J'aime beaucoup ce que tu as dit là, je pense me renseigner concernant l'analyse juinguienne, j'espère en trouver dans ma région, merci beaucoup en tout cas, ça ma beaucoup aidé.

Je vais aussi me renseigner pour la TCC, je pense tester, je veux combattre cette phobie...même si je suis fatiguée de me déplacer!
avatar
Linwe

Messages : 22
Date d'inscription : 12/05/2013
Féminin Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

Re: Choisir un psychothérapeute et une psychothérapie

Message par Chimère le Mer 15 Mai 2013 - 9:46

Après, au-delà de la méthode et de l'école choisie, je pense qu'il est aussi important de dire que la "réussite" de la psychothérapie dépend en grande partie de la relation thérapeute/patient, et donc de la personnalité du thérapeute. D'ailleurs, il faudrait que je retrouve le truc, mais une étude à prouver que c'était l'élément statistiquement le plus important, les résultats effectifs se valant pour les différentes thérapies présentes à l'étude.

Pour ma part, j'ai simplement demandé à ma généraliste (que j'apprécie beaucoup) si elle ne connaissait pas une personne à me conseiller... Et je n'ai pas été déçue...
avatar
Chimère

Messages : 325
Date d'inscription : 25/07/2012
Féminin Age : 34
Localisation : Dijon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Choisir un psychothérapeute et une psychothérapie

Message par ananie le Mer 15 Mai 2013 - 10:21

Chimère a écrit:Après, au-delà de la méthode et de l'école choisie, je pense qu'il est aussi important de dire que la "réussite" de la psychothérapie dépend en grande partie de la relation thérapeute/patient, et donc de la personnalité du thérapeute.
Effectivement !
Et là dedans la psychothérapie personnelle du thérapeute est à mon avis absolument nécessaire pour que la relation avec lui puisse être saine.
Ce n'est pas non plus une garantie absolue, mais c'est un point à mon avis absolument nécessaire.

Pour ma part, à chaque fois j'ai prié pour trouver le bon thérapeute pour moi et on l'a placé sur mon chemin (plusieurs personnes me l'ont indiqué).

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Choisir un psychothérapeute et une psychothérapie

Message par moi le Jeu 16 Mai 2013 - 23:31

A force de parler d'un problème, de concentrer le focus sur ce problème, celui-ci s'amplifie. Le regard du thérapeute peut être sans doute plus large s'il est suffisamment neutre. Jusqu'à quel point peut-il partager ce regard avec nous?
En outre chacun de nous fait partie intégrante de l'univers et en quelque sorte l'univers vit à travers nous, simples éléments avec un embryon de conscience.
Encore au delà, si nous tournons notre coeur vers le divin en nous alors nous entrons dans l'espace de toutes les possibilités. Dans cet espace, le problème a beaucoup moins d'importance car si cet espace était fait d'amour alors cet amour serait plus important que n'importe quel problème. Tout problème ne serait qu'un élément d'un ensemble plus grand et cohérent.
En résumé une petite phrase tiré du film Avatar :
"Au moins il y a quelqu'un qui comprend même si c'est pas moi."
Jack Sully, (le personnage principal, qui a tout risqué pour se lancer dans la plus grande aventure de sa vie.)
Si donner de l'importance à un problème vous amène à quelque chose de léger, je pense que c'est une bonne chose.
Si donner de l'importance à un problème vous amène à quelque chose de lourd, alors tournez vous vers votre âme et offrez-lui votre impuissance dans un grand lâchez-prise, ce n'est qu'après qu'on réalise : "Je respire enfin, je me sens plus léger".
Par contre, je trouve qu'une bonne thérapie peut se réaliser à tout moment auprès des frères et sœurs qui suivent le chemin en même temps que nous, les autres sont des miroirs, libre à nous d'accepter ce qu'on y voit, que ce soit beau ou moche. ça marche aussi avec n'importe qui dans la rue, au boulot mais dans tous les cas il y a une nécessité d'ouverture du coeur, une aspiration à quelque chose de plus léger.
Enfin si je dis tout ça c'est parce que pour moi tout est à relier au spirituel mais je peux peut-être parler de quelques unes des thérapies citées ci-dessus personnellement si vous préférez.

moi

Messages : 23
Date d'inscription : 17/06/2012
Masculin Age : 36
Localisation : St Laurent Du Var (Alpes Maritimes)

http://gnosepower.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Choisir un psychothérapeute et une psychothérapie

Message par ananie le Ven 17 Mai 2013 - 7:36

En tous cas pour ma part j'ai vu beaucoup de gens régler leurs problèmes par la psychothérapie (je parle ici des psychothérapies que dont j'ai écris que je les conseillerai), et je n'ai rencontré des personnes ayant réglé autant de problèmes que chez les grands pratiquants qui fréquentaient régulièrement des maîtres spirituels.

D'après mon expérience plus on évite la confrontation avec un problème intérieur et plus il s'amplifie. Plus on accepte de le regarder en face et plus il diminue. Et j'ai pu constater cela de très très nombreuses fois.

J'ajouterai aussi qu'il est absolument impossible de se représenter ce que peut faire une bonne psychothérapie tant qu'on ne l'a pas vécue.

moi a écrit:je trouve qu'une bonne thérapie peut se réaliser à tout moment auprès des frères et sœurs qui suivent le chemin en même temps que nous, les autres sont des miroirs, libre à nous d'accepter ce qu'on y voit, que ce soit beau ou moche. ça marche aussi avec n'importe qui dans la rue
C'est vrai, et rien n'empêche de faire cela en même temps.
Il ne faut pas croire que les gens qui font une psychothérapie ne connaissent pas cela et ne le pratiquent pas.
Au contraire : s'ils décident à un moment donné de faire une psychothérapie c'est souvent justement parce qu'ils pratiquent comme tu le décris assidument depuis des années et qu'ils se sont rendu compte des limites de cette méthode.

Car avec cette technique on règle en 1 an ce que l'on aurait réglé en 2 mois en ajoutant à cela une pratique spirituelle assidue ou une psychothérapie.
Et la purification obtenue est beaucoup plus profonde : les problèmes intérieurs traités sont définitivement et complètement purifiés. Ils ne reviennent plus jamais.
Et on ne peut s'en rendre compte que si l'on a testé assidument les deux pendant des années (avec et sans thérapie).

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Choisir un psychothérapeute et une psychothérapie

Message par Sophie le Ven 17 Mai 2013 - 12:15

Je crois aussi que le rapport qu'on a avec la thérapie, tout comme avec les thérapeutes, est lié au rapport qu'on a à nos parents.
En tout cas, pour ma part je l'ai expérimenté à partir du moment où j'ai commencé une démarche thérapeutique.

La manière dont j'ai vécu mes thérapies, mon rapport à la thérapie, à la recherche de thérapeute, etc, même en amont d'en avoir un, et du transfert dans la relation patient-thérapeute, tout ça je peux le rapprocher de ma relation avec mes parents.

Une thérapeute il y a quelques années a brisé littéralement la confiance que j'avais dans le processus thérapeutique lui-même, ce qui a fait que même dans les pires moments de galère ensuite pendant plusieurs années, j'ai rejeté totalement l'idée de voir quelqu'un, et j'ai essayé de m'en sortir toute seule puisque cette aide-là n'était plus possible.

Il a fallu vraiment passer par pas mal de prises de conscience, entendre plusieurs fois le même conseil (de reprendre une thérapie), faire le tri en moi, écouter vraiment, et comprendre ce qui avait merdé, pour que j'arrive à me remettre en route pour chercher un thérapeute.
Et aborder différemment ma recherche, ce qui en soi était déjà un gros changement par rapport à mes parents, et ma mère notamment.
Ne pas y aller en projetant de tomber sur le thérapeute à qui j'allais faire confiance aveuglément tout de suite, parce que je croirais qu'il était parfait, que n'importe quel thérapeute de toute façon était "parfait" puisqu'il était thérapeute. Ni même que n'importe quel thérapeute pouvait m'aider.
Y'a des gens estampillés thérapeutes qui n'aident pas, parce qu'ils sont pas de bons thérapeutes.

Parallèle facile, y'a des parents qui ne sont pas de très bons parents lol
Et faut déjà accepter cette idée, pour accepter qu'il faut faire un tri, un choix, écouter ce qu'on ressent, et oser dire non quand on essaye avec un thérapeute et que ça ne va pas, qu'on ne se sent pas bien, que ça ne nous aide pas.

J'ai repris le chemin de la thérapie avec une prudence extrême, exagérée mais liée aux blessures précédentes et à une perte totale de confiance.
J'ai bien fait quand même parce que mes blessures d'avant pas guéries m'auraient disons dirigée vers des thérapeutes qui allaient m'enfoncer plus qu'autre chose, mais comme j'étais en recherche de discernement, et aussi qu'on m'avait expliqué pas mal de choses entre temps (le transfert, le fait que non on a pas à faire confiance à un thérapeute d'emblée, la confiance se construit petit à petit de manière concrète, etc), j'ai pu élaguer en amont. Et finalement arriver à la thérapeute que j'ai aujourd'hui.

Vérifier que avec un bon thérapeute, on avance beaucoup plus vite.
Et me rendre compte encore là que le transfert fonctionne en plein, puisque j'ai freiné des quatre fers au départ, raisons financières mais aussi intérieures, séances pas trop régulières, pas tout de suite aller dans le "une fois par semaine" rituel, et là je réalise que comme la confiance a commencé à bien s'installer avec ma thérapeute, alors je peux envisager de la voir plus régulièrement, c'est à dire m'appuyer de manière plus confiante sur cette thérapie.
En sachant que même si c'est un investissement financier plus important, le bénéfice en termes de bien être et de progression vaut largement ça.

Je crois que si, quand on se focalise sur un problème il s'amplifie, alors ça veut dire soit que le thérapeute est pas bon, soit que l'on n'a pas touché vraiment ce qu'il y a dans ce problème, que l'on tourne autour ou que l'on ne va pas vraiment voir au fond ce qui se passe.

Je rejoins complètement Ananie, un problème que l'on va voir vraiment, diminue.


Sophie

Messages : 1834
Date d'inscription : 06/11/2011
Féminin Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: Choisir un psychothérapeute et une psychothérapie

Message par Galadriel le Ven 17 Mai 2013 - 13:27

Bonjour,

Merci pour ce poste intéressant. Smile

Je suis d'accord avec vous tous quand vous dites que le rapport patient / praticien est très important, car sinon, ça marche difficilement. En tout cas, me concernant, le courant ne passait pas du tout avec ma première psychiatre. Elle ne disait pas un mot et me regardais d'un air désespéré, ce qui me laissais complètement perdue, car j'attends d'un thérapeute qu'il écoute, mais aussi qu'il dialogue beaucoup et sache poser les bonnes questions. Étonnement, c'est mon généraliste qui adopte le mieux cette attitude. C'est un médecin que j'apprécie beaucoup. Du coup, j'ai trouvé une nouvelle psychiatre qui a bien ciblé mes troubles de l'angoisse et de dépression et me donne un bon traitement, mais elle n'est pas assez à l'écoute pour moi, du coup, je pense chercher une psychologue en complément, et le poste m'aide, car je pense que la méthode Rogers et bioénergétique m'aideraient beaucoup. Smile
avatar
Galadriel

Messages : 40
Date d'inscription : 13/03/2013
Féminin Age : 27

Revenir en haut Aller en bas

Re: Choisir un psychothérapeute et une psychothérapie

Message par ananie le Ven 17 Mai 2013 - 13:45

Excellent post Sophie !!!

Je suis complètement d'accord.
Dans l'idée d'aller demander de l'aide à un thérapeute il y a toutes nos peurs vis à vis de notre relation à nos parents qui se réactivent.
C'est déjà en soi un gros travail.

Sinon effectivement Galadriel, pour ma part je n'ai pas souvent entendu de très bons retours avec des gens qui allaient voir un psychiatre ou un psychologue, sauf quand ceux ci avaient fait une bonne thérapie perso (ce qui n'est pas toujours le cas puisqu'ils n'en ont pas l'obligation).

(Cela dit, dans certains cas, j'ai pu constater que la prise de médicaments conseillés par un psychiatre avait été une très grande aide).

Par contre pour les autres techniques que je conseille j'ai vu certaines personnes véritablement métamorphosées (dans le bon sens) et libérées de problématiques parfois très lourdes.

Ces thérapeutes là sont formés à savoir qu'ils ne savent pas pour l'autre.
Ils ne se servent pas de 10 000 théories psychologiques, et ne donnent presque pas de conseils, mais ils ont l'art d'écouter, de poser les bonnes questions, de faire sortir les choses, même si elles sont très profondément enfouies dans l'inconscient.

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Choisir un psychothérapeute et une psychothérapie

Message par Galadriel le Ven 17 Mai 2013 - 13:48

ananie a écrit:Sinon effectivement Galadriel, pour ma part je n'ai pas souvent entendu de très bons retours avec des gens qui allaient voir un psychiatre ou un psychologue, sauf quand ceux ci avaient fait une bonne thérapie perso (ce qui n'est pas toujours le cas puisqu'ils n'en ont pas l'obligation).

(Cela dit, dans certains cas, j'ai pu constater que la prise de médicaments conseillés par un psychiatre avait été une très grande aide).

Par contre pour les autres techniques que je conseille j'ai vu certaines personnes véritablement métamorphosées (dans le bon sens) et libérées de problématiques parfois très lourdes.

Ces thérapeutes là sont formés à savoir qu'ils ne savent pas pour l'autre.
Ils ne se servent pas de 10 000 théories psychologiques, et ne donnent presque pas de conseils, mais ils ont l'art d'écouter, de poser les bonnes questions, de faire sortir les choses, même si elles sont très profondément enfouies dans l'inconscient.

Tout à fait, tu as tout compris. Le traitement marche bien sur moi et ça m'est même indispensable pour être bien au quotidien, mais je pense que pour régler réellement ce qui cause mes problèmes, je dois trouver un thérapeute qui puisse, comme tu le dis, réussir à poser les bonnes questions et à bien écouter pour me libérer de choses bien ancrées. Smile
avatar
Galadriel

Messages : 40
Date d'inscription : 13/03/2013
Féminin Age : 27

Revenir en haut Aller en bas

Re: Choisir un psychothérapeute et une psychothérapie

Message par ananie le Ven 17 Mai 2013 - 13:55

Galadriel a écrit:Tout à fait, tu as tout compris. Le traitement marche bien sur moi et ça m'est même indispensable pour être bien au quotidien, mais je pense que pour régler réellement ce qui cause mes problèmes, je dois trouver un thérapeute qui puisse, comme tu le dis, réussir à poser les bonnes questions et à bien écouter pour me libérer de choses bien ancrées.
Oui les deux en même temps c'est l'idéal quand le quotidien devient trop difficile à gérer sans médicaments.

Parce que les médicaments aident à aller mieux, et même donnent l'équilibre et l'énergie nécessaire pour travailler sur soi.
Mais si ce travail de fond n'est pas fait en parallèle, souvent les problèmes reviennent quand on arrête les médicaments.

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Choisir un psychothérapeute et une psychothérapie

Message par Galadriel le Ven 17 Mai 2013 - 14:10

Tout à fait, je crois aussi que les deux doivent être associés. Smile
avatar
Galadriel

Messages : 40
Date d'inscription : 13/03/2013
Féminin Age : 27

Revenir en haut Aller en bas

Re: Choisir un psychothérapeute et une psychothérapie

Message par ananie le Ven 17 Mai 2013 - 19:55

Galadriel a écrit:Tout à fait, je crois aussi que les deux doivent être associés.
Pas forcément dans tous les cas non plus.
Mais quand le quotidien devient trop dur à gérer, ou que l'on n'a pas assez d'énergie pour travailler sur soi sans médicaments, je pense que c'est dernier sont très utiles.

Après c'est l'avis du médecin qui compte, et si peut-être certains donnent systématiquement des médicaments, d'autres sont aussi très éclairés dans leurs avis.

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Choisir un psychothérapeute et une psychothérapie

Message par Galadriel le Ven 17 Mai 2013 - 19:58

Oui, tout à fait, je me suis mal exprimée, je voulais dire que dans mon cas, les deux doivent être associés. Mes excuses pour cette confusion. Embarassed
avatar
Galadriel

Messages : 40
Date d'inscription : 13/03/2013
Féminin Age : 27

Revenir en haut Aller en bas

Re: Choisir un psychothérapeute et une psychothérapie

Message par ananie le Ven 17 Mai 2013 - 19:59

Aucun soucis Galadriel.
C'est moi que tu vas mettre mal à l'aise si tu t'excuses pour ça... Embarassed
Very Happy

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Choisir un psychothérapeute et une psychothérapie

Message par Typiac le Dim 19 Mai 2013 - 10:45

Je ressens le besoin de faire un thérapie depuis plusieurs années pour mettre les mains dans le cambouis comme on dit.

Je pense que c'est un piège de tout attendre de la pratique spirituelle qui parfois peut cacher un certain orgueil ou une trop grande fierté personnelle. Une part de notre esprit à vite fait de se sentir supérieur aux autres dans la démarche spirituelle et accepter d'aller voir un psy c'est reconnaître que je partage les même problèmes que Mr Toutlemonde qui boit un coup devant sa télé sans se poser de question plutôt que de prier ou de méditer. Alors forcément il n'y a pas de quoi redorer mon blason.

Il peut donc y avoir un travail d'humilité, non pas de cette humilité qui consiste à se rabaisser et qui cache souvent aussi une forme d'orgueil spirituel, mais de cette humilité inhérente à la vie qui consiste à accepter notre propre réalité sans chercher à tout percevoir au travers du filtre mental doré de la spiritualité.

En fait il y a souvent une fuite dans cette attitude qui indique tout simplement que l'on est pas encore prêt à accepter de regarder en face le tas de boue dans lequel on patauge et le caractère si bonnement humain de la solution.

Le recours régulier à la confession dans le christianisme avait cela de bon qu'elle répondait à ces besoins fondamentaux de notre psychisme que sont le besoin de dire les choses, de ne pas garder pour soi, et le besoin de reconnaissance qui pour être authentique doit être satisfait sans jugements.

La confession est belle en ce qu'elle va toucher au plus profond de nous pour révéler la dimension innocente de notre être qui est déjà toute pardonnée et à partir de laquelle on peut reconnaître que nous sommes semblable et que dans les mêmes conditions qu'un autre j'aurai sans doute commis les mêmes erreurs que lui.

Là ou la dimension spirituelle va peut être plus loin que la psychologie c'est que l'on considère souvent la thérapie comme un forme de béquille temporaire, voire à longue échéance, et qui dans le pire des cas peut engendrer une dépendance qui ne libère pas la personne mais ne fait que transférer son problème, tandis que la dimension spirituelle de l'homme nous prédestine à l'union et donc à la nécessaire communion entre les êtres en partant de sa dimension psychologique dans la perspective chrétienne.

Le choix d'un thérapeute n'est pas simple pour qu'un discernement de la nature des désirs soit fait durant la thérapie et je pense que trouver un thérapeute qui a non seulement suivit une thérapie lui-même est absolument nécessaire et plus encore qu'il ai une vie spirituelle afin qu'il soit en mesure de comprendre comment s'articulent nos blocages internes avec notre démarche spirituelle.

De mon expérience la pratique spirituelle me conduit à voir les problèmes mais ne les résous pas car elle n'a pas directement vocation à réordonner de façon harmonieuse ce qui constitue le moi auquel je suis identifié et qui doit être un minimum équilibré pour être disponible à une pratique spirituelle.

Evidemment dans l'absolu reconnaître que je ne suis pas cela résous le problème mais dans la pratique ça ne se passe pas toujours comme ça, à moins d'un éveil spontané il va falloir se coltiner le problème. Et si par ailleurs cela peut être riche d'enseignements, aller voir un psychologue pour résoudre ce que relève de la psychologie pourrait en être un.

avatar
Typiac

Messages : 39
Date d'inscription : 16/05/2013
Masculin Age : 35
Localisation : Paris

http://www.moinecitadin.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Choisir un psychothérapeute et une psychothérapie

Message par ananie le Dim 19 Mai 2013 - 16:15

Encore un excellent post merci !

Ce que tu dis sur la confession est à mon avis très juste, mais je crois qu'il est vraiment important de la faire avec un prêtre qui n'est pas dans le jugement (il y en a quelques uns, mais ce n'est pas non plus à tous les coins de rue).


Selon moi il y a quelque chose de très similaire entre la purification des vieilles mémoires dans la pratique spirituelle et le travail en psychothérapie.

C'était aussi l'avis de Swami Prajnanpad qui disait même que la psychanalyse pouvait permettre de passer de l'état de l'homme ordinaire à celui d'être réalisé décrit par les Védas.

Il invitait même les personnes qui ne pouvait pas faire une psychanalyse avec lui, à en faire une avec un psychanalyste classique. Mais il ajoutait que pour que la thérapie soit effective, il fallait une expression des émotions.

Pour ma part, au début, je différenciais travail thérapeutique et pratique spirituelle.
Mais plus cela va et plus je me rends compte que tous les fonctionnements de l'égo reposent sur des souffrances du passé non acceptées.
Quand ces souffrances sont purifiées, les fonctionnements égotiques lâchent d'eux mêmes.

Après je crois aussi que tout dépends de la manière dont on aborde une thérapie.
Si elle est faite uniquement dans le but d'aller mieux, de gérer ses problèmes personnels et de trouver un équilibre, elle ne sera pas spécialement spirituelle (mais quand même bénéfique).

Par contre, si elle est faite dans le but d'aller voir toujours plus ses zones d'ombres internes pour les faire remonter à la surface et les purifier, alors cela devient quelque chose qui s'intègre pleinement dans un cheminement spirituel.

Selon moi, il n'y a pas de véritable cheminement spirituel tant qu'on ne se confronte pas à ses zones d'ombres internes. Et une bonne psychothérapie est très aidante pour cela.

Mais il faut en faire une avec quelqu'un qui nous aide à faire émerger les choses de l'inconscient. Pas avec un théoricien qui nous explique quel est notre problème (ce que sont malheureusement souvent les psychologues, c'est pour ça que je conseillerais un autre thérapeute pour une telle démarche) au lieu de nous en faire prendre conscience par nous mêmes de manière entière et directe.

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Choisir un psychothérapeute et une psychothérapie

Message par ananie le Dim 19 Mai 2013 - 16:38

Typiac a écrit:je pense que trouver un thérapeute qui a non seulement suivit une thérapie lui-même est absolument nécessaire et plus encore qu'il ai une vie spirituelle afin qu'il soit en mesure de comprendre comment s'articulent nos blocages internes avec notre démarche spirituelle.
A mon avis ce n'est pas nécessaire.
Ce serait encore tomber dans le piège du thérapeute qui sait et qui conseille.
Mais un bon thérapeute ne fait pas cela : il aide la personne à plonger profondément en elle, à purifier ses zones d'ombres et à trouver ses propres solutions et ses propres choix.

Ses choix à lui (le thérapeute), ses croyances et convictions personnelles, il est censé les mettre de côté.

Si par exemple il ne croit pas du tout aux vies antérieures mais que la personne en thérapie oui, il aidera celle-ci à travailler dessus (mon ancienne thérapeute était comme ça : elle ne croyait pas aux vies antérieures, mais m'en a fait travailler plusieurs lors de régressions).
S'il ne croit pas à la démarche spirituelle, mais que la personne veut se lancer à fond dans le bouddhisme, il l'accompagnera dans sa démarche (mon thérapeute actuel n'est probablement pas chrétien, mais il s'adapte à ma démarche, et se réjouit lorsque la Vierge Marie apparait dans mes rêves par exemple).

Souvent même un thérapeute qui a une démarche spirituelle mais qui n'a pas cette profondeur dont je parle ci dessus, sera nuisible : car il cherchera à plaquer sur nous sa propre démarche spirituelle, au lieu de nous accompagner et nous soutenir dans celle qui nous est propre.

Par contre il est important que le thérapeute ne soit pas non plus réfractaire à la spiritualité (ce qui n'est pas forcément hyper fréquent chez les psychiatres, psychologues et psychanalystes freudiens, alors que dans les thérapies que j'ai conseillées, les thérapeutes sont très rarement réfractaires à la spiritualité).

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Choisir un psychothérapeute et une psychothérapie

Message par Typiac le Dim 19 Mai 2013 - 17:35

Oui je suis d'accord avec ce que tu dis dans ton précédent message bien qu'il me semble qu'il subsiste toujours la question de l'identification. C'est certain que le travail thérapeutique nous nettoie des mémoires passée et qu'en ce sens il nous permet de retrouver un regard neuf et épanoui sur l'expérience présente.

Pour la suite oui c'est effectivement un risque de tomber dans le piège du thérapeute qui sait et qui conseille, l'approche dont tu témoignes est assez remarquable je trouve. Ma vision de la psychothérapie est défectueuse. Je me suis mis en tête que le psychologue classique tente de nous aider à accéder à un modèle psychologique qui fonctionne dans l'ensemble pour le plus grand nombre d'individus conformément aux modèles qu'il aura étudié, plutôt que de nous aider à atteindre nos objectifs le plus harmonieusement possible en dépit de ce qui lui semble être le bon sens dans sa compréhension du fonctionnement de la psyché.
avatar
Typiac

Messages : 39
Date d'inscription : 16/05/2013
Masculin Age : 35
Localisation : Paris

http://www.moinecitadin.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Choisir un psychothérapeute et une psychothérapie

Message par ananie le Dim 19 Mai 2013 - 18:22

Typiac a écrit:Je me suis mis en tête que le psychologue classique tente de nous aider à accéder à un modèle psychologique qui fonctionne dans l'ensemble pour le plus grand nombre d'individus conformément aux modèles qu'il aura étudié, plutôt que de nous aider à atteindre nos objectifs le plus harmonieusement possible en dépit de ce qui lui semble être le bon sens dans sa compréhension du fonctionnement de la psyché.
Malheureusement pour beaucoup de psychologues c'est probablement le cas.

Mais ce n'est pas du tout le cas pour les analystes junguiens (probablement pas non plus pour les analystes freudiens et lacaniens mais je ne les connais pas assez), les praticiens en Gestalt, ceux de la méthode Rogers (a noter que Rogers, avant d'aller dans la psychothérapie, avait fait des études de théologie), de l'analyse bioénergétique... et d'autres encore (qui ne sont pas appelés psychologues, mais maintenant psychopraticiens, voir ICI).


Sinon oui effectivement le travail thérapeutique permet de nettoyer les mémoires passées. Ce qui est à mon avis une nécessité absolue pour atteindre le plein Éveil.

On retrouve cette notion par exemple chez les bouddhistes où il est nécessaire de purifier tous les voiles des émotions pour atteindre l’Éveil (ce que purifie la psychothérapie) restent ensuite les voiles de l'intellect.
On retrouve aussi cela chez les chrétiens : "Heureux les cœurs purs car ils verront Dieu".

Selon moi les rares cas d’Éveil spontané surviennent uniquement chez les personnes ayant déjà purifié pratiquement tout leur karma et leurs voiles émotionnels (souvent pendant de nombreuses vies précédentes).

De plus cette purification psychothérapeutique contribue à diminuer la saisie de l'égo.

Mais effectivement, je ne pense pas non plus que la psychothérapie seule puisse permettre d'atteindre la réalisation.

Swami Prajnanpad disait cela, mais il avait une vision particulière de la psychanalyse qui allait très loin (Voir à ce sujet l'excellent livre "Psychanalyse et Sagesse Orientale de Daniel Roumanoff).

Enfin, encore une fois, le travail thérapeutique est vraiment une expérience très intime et personnelle dont on ne peut vraiment se faire une idée qu'en le vivant.

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Choisir un psychothérapeute et une psychothérapie

Message par ananie le Lun 20 Mai 2013 - 4:34

Les hindouistes parlent également de la nécessité de purifier les vieilles mémoires.

Et dans les voies où ils n'est rien fait de spécial dans le but spécifique de les purifier, il est clairement dit qu'elles apparaitront dans le processus d'éveil de la kundalini, car chaque chakra éveillé libère les mémoires qu'il contenait.

C'est aussi à mon avis ce qui explique le fait que certains pètent un plomb lors d'éveils partiels, parce qu'ils sont incapables de gérer les vieilles mémoires libérées par cet éveil partiel.

C'est aussi pourquoi je crois qu'il est nécessaire qu'une très très grande partie de ces mémoires ait été purifiée pour que puisse se réaliser un plein éveil spontané réussit (il me semble que c'est aussi ce que disent les bouddhistes et indouistes).


La psychothérapie peut être un très bon complètement à la pratique spirituelle, dans la mesure où elle permet de faire sortir et de libérer les vieilles mémoires à mesure où elles sont réveillées par la pratique.

Ainsi la psychothérapie améliore et accélère le processus de la pratique spirituelle, et la pratique spirituelle améliore et accélère le processus de la psychothérapie (en faisant sortir plus vite les vieilles mémoires).

Sinon c'est en général le maître spirituel qui joue le rôle de psychothérapeute : le pratiquant lui parle de ce qui remonte dans sa pratique, et le maître l'aide à l'accepter pleinement, à ne pas le refouler, à le laisser sortir et à l'intégrer harmonieusement.

Sans cela c'est hyper facile de partir en vrille, surtout dans les voies relativement rapides. Et c'est pourquoi pour celles ci, la nécessité d'un maître est rappelée avec encore plus d'insistance.

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Choisir un psychothérapeute et une psychothérapie

Message par Typiac le Lun 20 Mai 2013 - 14:52

Merci pour toutes ces informations.
avatar
Typiac

Messages : 39
Date d'inscription : 16/05/2013
Masculin Age : 35
Localisation : Paris

http://www.moinecitadin.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Choisir un psychothérapeute et une psychothérapie

Message par Sophie le Lun 20 Mai 2013 - 17:40

Typiac a écrit:En fait il y a souvent une fuite dans cette attitude qui indique tout simplement que l'on est pas encore prêt à accepter de regarder en face le tas de boue dans lequel on patauge et le caractère si bonnement humain de la solution.

Sage Very Happy

Un p'tit exemple, juste pour nourrir le post, d'une réaction d'une psy que je voyais y'a quelques années, j'avais adoré cette réaction, pour moi signe d'un bon thérapeute.

J'arrive là, je pose mes fesses dans le fauteuil et, résultat de mes "cogitations" précédentes, je lui sors "je crois que je crois en Dieu" Laughing
Et elle, sans se démonter, de sa voix douce : "Et vous vous sentez comment avec ça ?"

Very Happy Laughing Very Happy


Sophie

Messages : 1834
Date d'inscription : 06/11/2011
Féminin Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: Choisir un psychothérapeute et une psychothérapie

Message par Typiac le Lun 20 Mai 2013 - 18:09

Oui effectivement c'est une très belle attitude de respect et de prise en considération Smile

Est ce que vous pouvez m'expliquer la différence entre un travail avec un psychologue et un psychanalyste? Je fais des recherches depuis longtemps la dessus mais je ne saisis pas encore entièrement la différence. Bien sur dans les grandes lignes si je viens de vivre un traumatisme j'irai vers un psychologue ou un psychiatre et j'imagine que si je cherche plutôt à comprendre ma psyché il faudra que je me dirige vers un psychanalyste mais j'aimerai avoir dans la mesure du possible une vision concrete de leur façon de procéder.
avatar
Typiac

Messages : 39
Date d'inscription : 16/05/2013
Masculin Age : 35
Localisation : Paris

http://www.moinecitadin.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Choisir un psychothérapeute et une psychothérapie

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum