Le passage entre deux vies selon le Bouddhisme tibétain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le passage entre deux vies selon le Bouddhisme tibétain

Message par ananie le Mer 19 Juin 2013 - 11:55

Dans le bouddhisme tibétain, l'état qui suit la mort et précède une nouvelle incarnation est appelé "Bardo du devenir".
Le mot bardo signifie "intervalle".

Voici comment il est décrit par le maître Bérou Khyentsé Rinpoché :

Bérou Khyentsé Rinpoché a écrit:Le processus de transmigration d'un bardo existentiel à un autre diffère suivant le niveau de développement spirituel des individus, quant à la maîtrise, la conscience et la lucidité.

Pour un être totalement éveillé comme un Karmapa par exemple, le processus d'entrée de la conscience individuelle (ou principe conscient) dans la matrice n'aura rien de commun avec ce qui est expérimenté par un être ordinaire : la transmigration n'est pas ici le résultat inéluctable des tendances karmiques accumulées, mais la concrétisation d'un choix délibéré lié au vœu de venir en aide à tous les êtres. Le processus sera parfaitement contrôlé et perçu d'une manière dépourvue de toute illusion. Ainsi, la conception et la naissance se produiront dans les conditions les plus adéquates à l'accomplissement d'une activité bénéfique choisie. Le Karmapa va déterminer son père et sa mère pour sa vie future ; l'entrée dans la matrice sera expérimentée comme le confert d'une initiation, et les parents et les circonstances entourant la naissance vont être perçus comme un mandala... Tout le processus s'accomplira selon un aspect pur, déterminé par l'être éveillé.

Pour les êtres ordinaires, conception et naissance s'accomplissent sans aucun libre-arbitre, sans aucun contrôle possible, d'une façon complètement illusoire, trompeuse et confuse, hallucinatoire.

Dans certains textes, sont décrits les processus de renaissance en différents états d'existence. Lorsqu'on doit renaître en des états animaux, on n'expérimente pas l'entrée dans la matrice en tant que telle, on ne perçoit pas non plus ses futurs parents ni soi-même en tant qu'animaux. On a simplement l'impression, par exemple, comme dans un cauchemar, de se trouver dans un paysage désolé, exposé à des conditions pénibles, aux intempéries, telles la pluie ou la grêle. Poussé par le désir de se mettre à l'abri, on se précipite dans un terrier, une grotte... C'est ainsi qu'est perçue l'entrée dans la matrice, et dès cet instant on se retrouve prisonnier d'une nouvelle existence.

Si l'on doit renaître en des états infernaux, voulant échapper à des circonstances insupportables, au froid ou à la chaleur extrême, on va se précipiter dans des maisons, des constructions qui vont s'écrouler... Ainsi sera perçue l'entrée dans une existence de type infernal.

Au lieu d'être une démarche consciente, pour un être ordinaire le passage d'une existence à une autre est un processus totalement incontrôlé, semblable à un cauchemar, un état hallucinatoire.
Source :
http://sangharime.com/forums/du-bardo-du-devenir-au-bardo-de-la-vie-t1507.html

On voit bien ici une conception des choses très différente de celle présentée par le new age qui dit souvent que l'âme choisi son incarnation afin de travailler sur certaines choses non résolues.

Pour les bouddhistes, une personne qui a encore des choses a régler ne choisit rien du tout, elle est juste poussée par son karma dans telle ou telle incarnation, de la même manière que lors d'un rêve nous sommes poussés par nos tendances et émotions non résolues et ne contrôlons pas grand chose.

Ainsi une personne dont l'esprit sera fortement imprégné par une violence qu'elle aura alimenté toute sa vie renaitra inévitablement dans les enfers (dans le bardo du devenir, ses colères intérieures se manifesteront extérieurement comme un rêve de circonstances insupportables de grand froid ou de chaleur extrême). L'incarnation humaine elle sera conditionnée par un esprit imprégné de désirs.


Les seules personnes qui peuvent choisir les conditions de leur future incarnation sont celles qui sont pleinement éveillées.
Comme le processus de la mort ressemble en partie à celui de l'endormissement, ces personnes peuvent rester tout à fait lucides et consciente dans tous leurs rêves, mais aussi en état de sommeil profond (sans aucun rêve).

Pour les êtres ordinaires, les souhaits et prières répétées avec dévotion pendant leur vie peuvent aussi avoir une influence sur leur incarnation future.

De plus la pratique spirituelle (prière, méditation, visualisations...) imprègne également l'esprit de celui qui la fait de manière régulière et influence donc grandement son karma et ses existences futures.


Sinon si quelqu'un connait la vision hindouiste des choses sur le passage de la mort et la nouvelle incarnation, et voulait écrire un sujet, ça serait vraiment super (en tous cas pour ma part je connais peu cet enseignement, et cela m'intéresserait beaucoup).

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le passage entre deux vies selon le Bouddhisme tibétain

Message par Yukarie le Jeu 20 Juin 2013 - 11:55

Dans la voie que je suis , qui n'a rien à voir avec le new age, on dit aussi que chaque individu (ordinaire) choisi les conditions de son incarnation. Mais il ne choisit que les conditions, ce qui le pousse à s'incarner n'est pas choisi, il en est en quelque sorte l'esclave : esclave de ses désirs et de ses samskaras pour reprendre les mots issus de l'Inde.
avatar
Yukarie

Messages : 156
Date d'inscription : 31/03/2012
Féminin Age : 67

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le passage entre deux vies selon le Bouddhisme tibétain

Message par ananie le Jeu 20 Juin 2013 - 13:04

Cette notion de choix pour les êtres ordinaires ne me parle pas du tout pour ma part.

Sauf si on entend choix dans un autre sens.

En un sens, on pourrait dire que pour les bouddhistes ce sont les émotions et désirs habituels de la personne qui choisissent pour elle.

Par exemple la personne est attirée malgré elle par une famille et un milieu de vie qui correspondent à son émotion perturbatrice la plus forte.

De même que lorsque l'on rêve (et dans toutes les traditions le passage avant la prochaine vie est considéré comme semblable au rêve), on ne choisit pas : les images se produisent malgré nous, en fonction de ce qui habite notre esprit.
De même que nos actions. Elles ne sont en aucun cas choisies consciemment et de manière raisonnée : ce sont des choix qui se font malgré nous, en fonction de l'état de notre esprit.

C'est ainsi que cela se passe lorsque notre conscient, dans le sommeil, est endormi.
Et je ne pense pas qu'il puisse en être autrement dans la mort où le moi conscient est tout aussi absent (à moins d'avoir appris à maintenir la conscience, au delà du moi, même dans le sommeil).

C'est pourquoi cette notion de choix des conditions ne me parle pas.
J'ajouterai à cela que l'idée que les personnes qui naissent dans des conditions atroces aient pu le choisir ne me parle pas non plus.

Le new age résout cela en disant que ces personnes ont fait ce choix pour travailler des choses depuis un état de conscience plus divin.
Mais si cet état de conscience divin ne nous était pas accessible consciemment dans la vie ou le sommeil, je ne vois pas pourquoi il le serait dans la mort.

J'ajouterai aussi que des conditions de naissance atroces amènent parfois une évolution spirituelle de la personne, mais dans 90 pour cent des cas, elles amènent plutôt une régression en amenant ces personnes à développer la haine, la manipulation... et ce pendant toute leur vie (les prisons sont peuplées de personnes qui ont eue des conditions de vie extrêmement difficiles).

C'est pourquoi la notion de karma qui détermine nos conditions de vie me parle beaucoup plus.

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le passage entre deux vies selon le Bouddhisme tibétain

Message par nodatta le Ven 21 Juin 2013 - 13:22

Petite lumière sur la réincarnation en Inde .

Les hindous en grosse majorité croient en la réincarnation , il y a en effet de nombreuses écoles comme par exemple le Monisme mitigé " Vishishtâdvaïta " , ou l'école Mīmāṃsā, qui croient au karma et à la renaissance , l'école dualiste comme celle de Madhva ( bhakti yoga ) s'appuyant sur des textes sacrés comme la Bhâgavata Purâna , ou la Bhagavad-Gîta .

Il y a 5000 ans dans la Bhagavad-Gîta , Arjuna est un grand dévot mais il est enchainé comme nous tous , dans le sens de l'égo et s'identifie à l'individu .
De mon point de vue , Krishna est obligé de lui parler à son niveau et donc de renaissance avant le combat sur le champs de bataille .

Bhagavad-Gîta , Chapitre 2 , VERSET : 27
Code:
La mort est certaine pour celui qui est né et la naissance est certaine pour celui qui est mort .
Donc , tu ne dois pas pas t'affliger .



Bhagavad-Gîta , Chapitre 6 , VERSET : 37
Arjuna inquiet dit :

Code:
Celui qui, après avoir emprunté avec foi le sentier du yoga, l'abandonne, pour n'avoir pas su détacher du monde son mental, et qui, par suite, n'atteint pas la perfection spirituelle, ô Krishna, quel est son destin ?
VERSETS : 38-39
Se détournant ainsi du chemin de la réalisation spirituelle, ô Krishna au-bras-puissant, ne périt-il pas, comme un nuage se dissipe, privé de tout refuge ? En ce point gisent mes doutes, ô Krishna ; veuille, je T'en prie, les dissiper complètement, car nul autre que Toi ne le peut.
VERSETS : 40-41
Le Seigneur bienheureux dit :

O fils de Prtha, pour le spiritualiste aux actes heureux, il n'est de destruction ni dans cette vie, en ce monde, ni dans l'autre ; jamais, Mon ami, le mal, ou l'infortune, ne s'empare de lui. Après des années sans nombre de délice sur les planètes oú vivent ceux qui ont pratiqué le bien, celui qu'a vu faillir la voie du yoga renaît au sein d'une famille riche et noble, ou vertueuse.


En revanche à un moment Krishna ici parle du non-né dans le verset 20 du chapitre 2 :
Code:
Il ne naît jamais . Il ne meurt jamais . Ayant été , il ne cesse pas d'être . Il est non-né , éternel , permanent , ancien . Il n'est pas détruit quand le corps est détruit .



Pour les non dualistes ( l’Advaita Vedānta ) il n'y a pas de naissance et donc pas de réincarnation .

Exemple du célèbre Ramana Maharshi :

Code:
Auditeur: Mais, alors, la réincarnation ?

Maharshi: La réincarnation n'existe que dans les limites de votre ignorance. Il n'y a pas de réincarnation, il n'y en a jamais et il n'y en aura jamais. Voilà la vérité.

Auditeur: Mais que devient alors l’ego?

M.: L’ego apparaît, disparaît. Il est éphémère, transitoire, tandis que le Soi demeure permanent. Bien qu’en vérité vous soyez effectivement le Soi, vous persistez à identifier le Soi réel avec le faux Soi, l’ego.



En conclusion , on peut dire que cette vie est aussi réelle que la prochaine ( la réincarnation ) dans ce monde ou un autre , elle aura lieu si on ne s'est pas libérez de l'ego ...
Mais c'est une illusion dans les deux cas au niveau de l'absolu .
avatar
nodatta

Messages : 45
Date d'inscription : 28/11/2012
Masculin Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le passage entre deux vies selon le Bouddhisme tibétain

Message par ananie le Ven 21 Juin 2013 - 15:13

Je te remercie Nodatta.

Les bouddhistes ont également cette vision des choses, il me semble, lorsqu'ils disent que ce n'est pas la personne qui se réincarne, mais un karma qui passe de vie en vie. Un ensemble de résidu d'action, de paroles, de pensées, imprégné dans l'esprit.

Dans la vie suivante ce karma va s'exprimer comme des tendances (tendance à l'orgueil, à la jalousie, à la compassion, au courage...etc).

Mais la personne, le moi, n'existant pas, il ne se réincarne pas.

Sais tu ce que disent les hindouistes au sujet de ce qui détermine la prochaine incarnation ?
Le karma oui, mais dans l'esprit de la personne ?

J'avais entendu le cours d'un swami une fois qui disait que c'était les désirs les plus présents dans l'esprit de la personne qui conditionnaient son incarnation future.
Il ne parlait pas non plus de choix, mais de désirs imprégnés dans l'esprit d'une personne par habitude.

Ainsi si la personne porte en elle un désir de tarte aux pommes, elle renaitra nécessairement dans un monde où elles existent.
De même si son esprit est marqué par un désir de vengeance, elle renaitra dans un monde et une famille où il existe une certaine violence.

Il me semble que cela rejoint beaucoup ce que disent les bouddhistes.
Ces derniers parlent d'émotions alors que les hindouistes parlent de désirs.
Mais quelque part, dans toute émotion il y a un désir.

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le passage entre deux vies selon le Bouddhisme tibétain

Message par nodatta le Ven 21 Juin 2013 - 16:16

Code:
Sais tu ce que disent les hindouistes au sujet de ce qui détermine la prochaine incarnation ?
Le karma oui, mais dans l'esprit de la personne ?

C'est au moment de mourir , ce sont ses dernières pensées qui déterminera son futur , et il vaut mieux penser à Dieu ou au Soi au moment de la mort , ainsi on pourrait retrouver notre nature véritable .

Il vaut mieux ainsi dans cette vie pratiquer régulièrement l'adoration du seigneur ( n'importe quelle religion ) ou pratiquez beaucoup la méditation (des bouddhistes , du raja yoga , Advaita , etc ) pour pouvoir y penser à ce moment là .

L'audacieux qui se dit << moi je vais profité de la vie et je penserai à Dieu juste qu'au moment de la mort et j'échapperais à la réincarnation>> est un sot ,
au moment de sa mort , trop attacher aux plaisirs des sens , il ne pourra pas y penser malgré sa volonté . Il ne faut pas jouer avec les gunas .

avatar
nodatta

Messages : 45
Date d'inscription : 28/11/2012
Masculin Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le passage entre deux vies selon le Bouddhisme tibétain

Message par ananie le Sam 22 Juin 2013 - 4:43

Merci Nodatta.

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le passage entre deux vies selon le Bouddhisme tibétain

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum