On peut se libérer de la souffrance pas de la douleur

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

On peut se libérer de la souffrance pas de la douleur

Message par ananie le Ven 25 Nov 2011 - 21:05

Rappel du premier message :

On peut se libérer de la souffrance, pas de la douleur.

Se sont grosso modo les mots de Jack Kornfield (je cite de mémoire), probablement liés à l'expérience suivante :

"C’est en Thaïlande qu’il rencontre Ajahn Chah (1919-1992), reconnu pour avoir été l’un des plus grands maîtres bouddhistes du 20ème siècle. Il fait partie des moines de la forêt, une tradition thaïe du bouddhisme theravada centrée sur la méditation.
Lors de leur première entrevue, Ajahn Chah dit à Jack Kornfield : « J’espère que vous n’avez pas peur de souffrir. » – « Que voulez-vous dire par là ? » lui demande Kornfield étonné. « Il y a deux sortes de souffrance » lui répond le méditant, « la souffrance que vous essayez de fuir, qui vous suivra partout, et la souffrance que vous acceptez de regarder en face, trouvant la libération que le Bouddha nous a enseigné."
(Source : http://psychologie-meditation.blogspot.com/2011/09/jack-kornfield-une-psychologie.html)

La douleur fait partie de la vie, elle est inévitable. Qu'elle soit physique ou morale.

Lorsqu'elle vient de nos mémoires karmiques (de cette vie ou d'autres), et qu'elle n'est pas directement liée à la situation présente (mais qu'elle s'y superpose) la regarder bien en face en la laissant s'exprimer en nous sera le processus même de purification de ce karma.

Mais sans parler de souffrances dues au karma à purifier, même les grands êtres réalisés peuvent éprouver de la douleur physique ou de la peine. Cependant, elle est vécue dans la paix et la joie issue de cette paix (une joie profonde, pas euphorique et extérieure).

La souffrance c'est le rejet de cette douleur inévitable, qui nous fait la voir comme quelque chose de mauvais dont nous devons à tous prix nous défaire.
Ce rejet crée un conflit en nous, et nous enlève la paix qui nait de la pleine acceptation de tout ce qui est.

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas


Re: On peut se libérer de la souffrance pas de la douleur

Message par Opale le Mer 30 Nov 2011 - 8:53

ananie a écrit: Quand on agit réellement par amour de l'autre, on n'est rarement reconnu par l'autre. Puisque l'amour c'est délivrer l'autre de ce qui l'enferme, ce qui est parfois désagréable.
Mais effectivement cela commence par se délivrer soi-meme.

Dieu que c'est vrai!

Ce phenomene vaudrait un sujet a lui seul. Je l'ai encore vecu il y a quinze jours et ca m'est souvent arrivè
Aider reellement quelqu'un a franchir une etape importante dans sa vie c'est prendre le risque d'etre profondement blessè pour tout remerciement. Pourta
Pourtant, je n'attend aucun remerciement.

D'ou vient donc cette souffrance qui tourne en rond autour des etre.
On croit sortir, ou sortir quelqu'un de la souffrance et cette energie forte, reviens sous une forme ou une autre, quand ce n'est pas directement elle, que l'on s'atele a transmuter.

Trois nouvelles orientations:
La souffrance serait elle un element alchimique qui devrait etre transmutè comme le fait la nature avec tout les etats, gazeux, solide etc..?

Doit on sauver la personne de sa souffrance ou plutot voir ca directement avec la souffrance de cette personne pour regler son probleme?

La souffrance est elle aussi un egregore? Et vue qu'elle est Tres repandue, quelle super puissance as donc cet egregore sur le monde?
avatar
Opale

Messages : 120
Date d'inscription : 25/11/2011
Féminin Age : 49
Localisation : Lutece

Revenir en haut Aller en bas

Re: On peut se libérer de la souffrance pas de la douleur

Message par ananie le Mer 30 Nov 2011 - 14:00

Je crois que si on arrête de rejeter la souffrance mais qu'on l'écoute, elle perd sa puissance, et on retrouve la paix.
C'est vrai pour sa propre souffrance mais aussi pour celle des autres.

On ne peut vraiment aider l'autre qu'en écoutant profondément sa souffrance. Et on ne peut écouter profondément la souffrance de l'autre que si l'on sait écouter la sienne. Car la souffrance de l'autre nous renvoi à la notre.
Ainsi on ne peut pas être en paix avec la souffrance de l'autre si on n'est pas en paix avec la notre.

Sinon je crois que lorsque nous aidons l'autre, s'il nous agresse et qu'au final cela ne le fait pas sortir de sa souffrance, c'est qu'il y avait quelque chose dans notre attitude qui n'était pas ajusté :
- Soit nous avons cherché à aider quelqu'un qui ne nous avait rien demandé (autrement dit nous l'avons aidé pour nous-mêmes, pour nous valoriser ou parce que l'attitude de l'autre nous dérangeait).
- Soit nous nous y sommes mal pris. Probablement aussi par ce que nous n'étions pas suffisamment libérés nous-mêmes sur le sujet en question.

Et j'ajouterai une chose : on ne sait aider que si l'on a soi-même été beaucoup aidé par quelqu'un de juste dans son aide.

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: On peut se libérer de la souffrance pas de la douleur

Message par Opale le Mer 30 Nov 2011 - 14:52

[quote="ananie"]Je crois que si on arrête de rejeter la souffrance mais qu'on l'écoute, elle perd sa puissance, et on retrouve la paix.
C'est vrai pour sa propre souffrance mais aussi pour celle des autres.


Le rejet est un sentiment fort qui renforce la chose rejetee et decuple son action envers nous. Le loi d'attraction decris clairement ce phenomene que j'ai moi meme verifier.


On ne peut vraiment aider l'autre qu'en écoutant profondément sa souffrance. Et on ne peut écouter profondément la souffrance de l'autre que si l'on sait écouter la sienne. Car la souffrance de l'autre nous renvoi à la notre.
Ainsi on ne peut pas être en paix avec la souffrance de l'autre si on n'est pas en paix avec la notre.

Cette reflexion trouverait toute sa place dans le Nouveau sujet qu'a ouvert monsieur air sur la notion de souffrance pour developper de la compassion envers autrui.

Sinon je crois que lorsque nous aidons l'autre, s'il nous agresse et qu'au final cela ne le fait pas sortir de sa souffrance, c'est qu'il y avait quelque chose dans notre attitude qui n'était pas ajusté :
- Soit nous avons cherché à aider quelqu'un qui ne nous avait rien demandé (autrement dit nous
l'avons aidé pour nous-mêmes, pour nous valoriser ou parce que l'attitude de l'autre nous dérangeait).
- Soit nous nous y sommes mal pris. Probablement aussi par ce que nous n'étions pas suffisamment libérés nous-mêmes sur le sujet en question.

Aider par interet personnel n'est pas de l'aide pour moi!
C'est souvent une fois que le probleme de la personne est bien reglè et les choses rentees dans l'ordre que, plus tard ,la personne se retourne contre celui qui l'as aidè, tu le dis dailleurs toi meme.

Est ce une expression de l'ego ou un constat d'insuffisance personnel? Il faudrai demander a un psy
Car la plupart du temps c'est une reaction assez banale puisque reccurente.



Et j'ajouterai une chose : on ne sait aider que si l'on a soi-même été beaucoup aidé par quelqu'un de
juste dans son aide.


Ce n'est pas une condition, il y a des personnes qui aident naturellement car c'est dans leur nature, tout comme tu as des therapeutes nees.
Bien aider c'est encore autres chose .. car ce qui peut paraitre un echec au premier abord, peut etre simplement une graine qui n'as pas encore germee

Quand j'aide je suis dans la conscience de planter une graine, et non dans l'attente de resultats immediat. Aider c'est un don d'amour, avec toute l'energie portee par l'intention et l'attention a l'autre.

[\quote]

avatar
Opale

Messages : 120
Date d'inscription : 25/11/2011
Féminin Age : 49
Localisation : Lutece

Revenir en haut Aller en bas

Re: On peut se libérer de la souffrance pas de la douleur

Message par ananie le Mer 30 Nov 2011 - 17:03

Opale a écrit:C'est souvent une fois que le probleme de la personne est bien reglè et les choses rentees dans l'ordre que, plus tard ,la personne se retourne contre celui qui l'as aidè, tu le dis dailleurs toi meme.
Je crois qu'en ce cas, il peut y avoir quelque chose qui n'était pas ajusté.
Peut être que l'on a aidé une personne qui ne l'avait pas demandé.
Ce dont je parlais, c'était des résistances préalables à la transformation, pas celles qui viennent après.

Mais bon c'est assez abstrait là, il faudrait un cas concret.

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: On peut se libérer de la souffrance pas de la douleur

Message par air le Mer 30 Nov 2011 - 18:26

Je suis d'accord avec Guillaume sunny
avatar
air
Modérateur

Messages : 2585
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 48
Localisation : Voie Lactée...

Revenir en haut Aller en bas

Re: On peut se libérer de la souffrance pas de la douleur

Message par Marie le Dim 4 Déc 2011 - 9:11

ananie a écrit:On ne peut vraiment aider l'autre qu'en écoutant profondément sa souffrance. Et on ne peut écouter profondément la souffrance de l'autre que si l'on sait écouter la sienne. Car la souffrance de l'autre nous renvoi à la notre.
Ainsi on ne peut pas être en paix avec la souffrance de l'autre si on n'est pas en paix avec la notre.

Sinon je crois que lorsque nous aidons l'autre, s'il nous agresse et qu'au final cela ne le fait pas sortir de sa souffrance, c'est qu'il y avait quelque chose dans notre attitude qui n'était pas ajusté :
- Soit nous avons cherché à aider quelqu'un qui ne nous avait rien demandé (autrement dit nous l'avons aidé pour nous-mêmes, pour nous valoriser ou parce que l'attitude de l'autre nous dérangeait).
- Soit nous nous y sommes mal pris. Probablement aussi par ce que nous n'étions pas suffisamment libérés nous-mêmes sur le sujet en question.

.
Je suis d'acccord et me débats avec quelqu'un dans un "pseudo couple" en souffrance. Une donne supplémentaire existe dans ce contexte : la colère qui sert (normalement) à moins souffrir.
Au démarrage de l'histoire, ma manière d'aimer me poussait à vouloir libérer cette personne de sa souffrance considérable. Après plusieurs années de souffrances réciproques et partagées (karma ?), il s'avère qu'une bonne part de ses souffrances se "réfléchissaient" comme sur un miroir, dans les miennes et vice versa. Nous avons (à mon avis) plongé dans le triangle infernal victime/sauveur/persécuteur au sein duquel une dynamique sado/maso mentale aggravait les choses, nous noyant dans une dépendance réciproque . Nous essayons encore de nous en dépêtrer.

Voila pour un cas concret. J'ai plongé la tête la première avec une seule idée en tête : tout faire et tout donner pour qu'elle souffre moins, voire plus du tout.

Alors bien sûr, quand on n'est pas la dedans on peut allègrement parler d'orgueil, d'égoïsme, de bêtise, d'aveuglement,...tout cela en toute bonne conscience et en plus c'est vrai.
N'empêche que quand on y est c'est au nom de l'amour, on y croit et on se donne à fond comme on peut, car voir souffrir l'autre est insoutenable et qu'on veut l'aider.

Ceci mes amis est un cas concret : le mien. Ne jugez pas trop vite. Neutral affraid
C'est aussi cela la vie.
avatar
Marie

Messages : 1121
Date d'inscription : 07/11/2011
Féminin Age : 55
Localisation : Nord Isère

Revenir en haut Aller en bas

Re: On peut se libérer de la souffrance pas de la douleur

Message par ananie le Dim 4 Déc 2011 - 10:16

Oui je crois que l'on peut tous plus ou moins tomber là dedans, surtout lorsque l'on cherche à développer l'amour. ça m'est arrivé aussi.
Mais quelques fois, aider l'autre est justement ce qui ne va pas l'aider... Car certaines personnes s'empêtrent dans leur souffrance car cela leur permet de se plaindre et d'attitrer l'attention des autres.

Là encore quelque part, la personne victime qui vit cela n'accepte pas sa souffrance : si elle l'acceptait vraiment, probablement qu'elle se rendrait compte qu'elle s'y maintient elle même et qu'elle arrêterait de s'empêtrer dans cette situation.
Et celui ou celle qui rentre dans le rôle du sauveur aussi... s'il acceptait ses propres souffrances et travaillait dessus, il ne rentrerait pas forcément dans ce rôle.

Mais comme tu le dis ce n'est pas évident. A mon avis cela demande une vigilance constante pour ne pas tomber dans ces rôles.

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: On peut se libérer de la souffrance pas de la douleur

Message par Lydie le Dim 4 Déc 2011 - 10:21

Oui c'est pas facile et douloureux Marie, c'est la même chose avec ses enfants.
La difficulté est de voir que l'autre à son chemin, et qu'il doit passer par certaines choses, certaines expériences et qu'il faut laisser faire, lâcher prise.

Ce n'est pas de l’indifférence, car parfois et même souvent ça prend aux tripes, surtout avec nos enfants, mais c'est comme ça, c'est la vie, faut leur laisser leur libre-arbitre. Le fait de vouloir les sauver peut faire qu'on soit deux à couler.
avatar
Lydie

Messages : 444
Date d'inscription : 07/11/2011
Féminin Age : 53
Localisation : Perpignan

http://www.lydie-bonnet.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: On peut se libérer de la souffrance pas de la douleur

Message par air le Dim 4 Déc 2011 - 11:08

ananie a écrit:Là encore quelque part, la personne victime qui vit cela n'accepte pas sa souffrance : si elle l'acceptait vraiment, probablement qu'elle se rendrait compte qu'elle s'y maintient elle même et qu'elle arrêterait de s'empêtrer dans cette situation.
Et celui ou celle qui rentre dans le rôle du sauveur aussi... s'il acceptait ses propres souffrances et travaillait dessus, il ne rentrerait pas forcément dans ce rôle.
Sage


Dernière édition par air le Ven 16 Déc 2011 - 21:18, édité 1 fois
avatar
air
Modérateur

Messages : 2585
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 48
Localisation : Voie Lactée...

Revenir en haut Aller en bas

Re: On peut se libérer de la souffrance pas de la douleur

Message par ananie le Ven 16 Déc 2011 - 18:05

Arnaud Desjardins a écrit:Les situations tragiques ne disparaitront pas.
Les soufis afghans ont été et sont persécutés par le parti communiste afghan avec l'aide de l'union soviétique.
Les maitres tibétains les plus respectables ont du fuir ou ont été emprisonnés, parfois torturés par les autorités chinoises.

Donc les circonstances douloureuses il y en aura toujours toujours.

Ni Bouddha, ni le Christ ne les ont fait disparaître.

Mais le vécu profond intime peut changer.
Au cœur même de la souffrance se révèle en nous... C'est une expérience... une non- souffrance.

Si je suis très malheureux, pour l'égo, la réponse c'est : « moi sans la souffrance » ; et la voie c'est : « la souffrance sans moi ».
Autrefois des réponses comme ça me laissait complètement désemparé, et pourtant c'est vrai : elle est là la souffrance, je ne peux pas la faire disparaître... mais je peux faire disparaître mon refus de souffrir. C'est là que nous pouvons intervenir.
Arnaud Desjardins dans le film sur Swami Vijayananda : "The Path of Wisdom".

Sage Sage Sage Magnifique !!!

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: On peut se libérer de la souffrance pas de la douleur

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum