Purifier et libérer les émotions

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Purifier et libérer les émotions

Message par ananie le Dim 6 Nov 2011 - 13:19

Beaucoup d'enseignements parlent de la nécessité du travail sur les émotions. Car il ne peut y avoir de réel progrès et de profond changement sans cela.

L'enseignement de Swami Prajnanpad (le maître réalisé qui a enseigné Arnaud Desjardins par exemple) fournit une explication très claire de ce en quoi consiste le travail sur les émotions.

Ce qui suit est tiré du livre "Psychanalyse et Sagesse orientale" de Daniel Roumanoff, ou ce disciple nous livre l'enseignement de Swami Prajnanpad à ce sujet.
Les parties en italiques sont des citations de Swami Prajnanpad, le reste est de Daniel Roumannoff.


Swami Prajnanpad montrait de manière très précise comment traiter un émotion.

a) D'abord reconnaître sa présence.

Le premier danger c'est de se couper, de se séparer de ce que l'on ressent et de créer une division, entre « ce que je ressens » et « ce que je devrais ressentir » ou encore « ce que je crois être » et « ce que je suis en réalité ».

"Quand une émotion est là, c'est la vérité du moment présent. Vous ne pouvez la refuser."
"Tout contact entraine une émotion. Acceptez-la. Reconnaître l'émotion ne veut pas dire agir selon cette émotion ou l'exprimer sans tenir compte du lieu, des circonstances, de la personne et du moment."


b) Accueillir et accepter l'émotion sans la justifier.
Après la reconnaissance de l'émotion, c'est l'accueil. Devenir un avec elle : ne pas se couper, ne pas se séparer, ne pas se diviser, mais faire corps avec elle, se l'approprier : "Si je découvre que je suis un démon, très bien, je suis un démon. C'est de là que je dois partir."

c) Écouter l'émotion.

Une fois reconnue et acceptée, l'émotion doit être écoutée. Il faut lui donner la parole. Elle doit avoir la possibilité de s'exprimer, de raconter son histoire.

Il ne faut pas craindre que l'émotion reste ou s'incruste et que l'on ne puisse pas s'en défaire. Plus elle s'exprime, moins elle sera forte. La non-expression la renforce.

d) Donner à l'émotion la possibilité de s'exprimer totalement.

De même qu'à un hôte venant d'un pays étranger, on laisse toute latitude pour s'exprimer sans porter sur lui de jugements de valeur, puisque ses critères de référence, son éducation, les mœurs de son pays sont différents, on accorde les mêmes facilités à l'émotion. On l'accompagne, on devient l'émotion. On est un avec elle, pour jouir d'elle et pour la connaître afin de répondre à la question : « Que veut-elle ? Puis-je la satisfaire et comment ? ». Car toute émotion est en fait une demande.

"Si vous avez une émotion, laissez-la s'exprimer autant que possible, soyez avec cette émotion ou plutôt, soyez l'émotion et elle s'épuisera alors rapidement."

"Parce que c'est la vérité du moment présent, laissez-la agir, produire ses effets. Vivez-la, exprimez-la. Au bout de quelques temps, si vous ne la contrôlez pas, si vous n'intervenez pas -et ce ne sera pas long- elle s'arrêtera d'elle-même."

"Vous êtes en colère. Vous exprimez votre colère. Et après cela ? La colère n'est rien d'autre que l'expression de quelque chose d'étranger qui est venu à vous. Et la colère essaye de le rejeter... Alors tous ces pleurs, toutes ces expressions émotionnelles que sont-elles ? Rien d'autre qu'une expression pour être soi-même. Toute activité n'est rien d'autre qu'un effort pour essayer de rejeter tout corps étranger qui est venu à vous et pour être vous-mêmes. Les émotions sont des expressions pour vous rendre libre."

"Sans agir, sans s'exprimer on ne peut trouver la vérité. L'émotion doit jouer son rôle. Si elle ne peut jouer son rôle, elle le jouera de manière anormale."
"L'esclavage de l'émotion est le seul esclavage. L'émotion est vaincue quand vous lui donnez une expression complète : c'est ce qu'on appelle (mukti) délivrance."

e) Discriminer, réfléchir et répondre à l'émotion.

"Être un avec l'émotion signifie être hors de l'émotion mais sans aucun refus, c'est à dire qu'il n'y a rien d'autre que l'émotion et la lucidité. Il n'y a donc pas de conflit . C'est ainsi que l'émotion disparaît."

"Comment se rendre libre de l'émotion ? En lui permettant de se développer et en essayant de voir sa nature et en agissant en conséquence. Laissez les émotions sortir. Très bien. Puis après cela, voyez la nature des émotions. Quelle en est la nature ? Pourquoi ces émotions ? Pourquoi est ce que je ressens les choses ainsi ?"


Les faits étant établis, il est possible de prendre une distance, de les placer dans leur contexte, de s'interroger sur les raisons et d'essayer de satisfaire la demande dans toute la mesure du possible. La discrimination rend possible une action délibérée et consciente et permet ainsi de dissoudre l'émotion.
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Purifier et libérer les émotions

Message par ananie le Lun 12 Déc 2011 - 19:53

Purifier son âme c'est faire sortir ce qui est refoulé, et pour le faire sortir, il faut tout simplement l'accepter pleinement, totalement, inconditionnellement, sans essayer de changer ce qui apparait.

Si une colère monte, on est en colère, on se laisse sentir pleinement la colère, la haine même, si c'est cela qui est présent. Mais sans pour autant l'exprimer sur quelqu'un ou nous-mêmes bien sur.

Chercher à pardonner ce serait nier ce qui est là, ce serait ne pas laisser la place à cette haine en nous.

Une fois que la haine aura été exprimée, elle s'apaisera d'elle même, et ne reviendra plus jamais nous hanter (en tout cas sur cet aspect là : l y en aura peut-être d'autres ensuite à purifier).

Voir aussi ici (comment pardonner):
http://www.forumspirituel.fr/t196-comment-pardonner#4183

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Purifier et libérer les émotions

Message par Marie le Lun 12 Déc 2011 - 20:30

ça a l'air si simple pour toi...quand je suis remplie d'une émotion, moi, elle m'envahit et me déborde. Et les formes pensées ? et ça dure combien de temps ? Et, comment faire, sinon la juguler ou en parler ? a Dieu, à un thérapeute ou à je ne sais qui...Etc... Suspect scratch


Dernière édition par Marie le Lun 12 Déc 2011 - 20:36, édité 1 fois
avatar
Marie

Messages : 1121
Date d'inscription : 07/11/2011
Féminin Age : 55
Localisation : Nord Isère

Revenir en haut Aller en bas

Re: Purifier et libérer les émotions

Message par ananie le Lun 12 Déc 2011 - 20:33

Marie a écrit:ça a l'air si simple pour toi...
10 ans de psychothérapie ça aide Very Happy

Mais en travaillant seul je ne suis pas du tout sur que j'y serais arrivé un jour.

Car effectivement ce n'est pas facile au départ (mais pourtant extrêmement simple) puisque cela va à l'opposé de nos fonctionnements habituels.
Du coup, si nous n'avons personne qui nous aide à faire autrement que nous avons fait depuis des dizaines d'années, ça me parait quasiment impossible.

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Purifier et libérer les émotions

Message par Marie le Lun 12 Déc 2011 - 20:37

Oh la la mais tu as commencé tout jeunot !! Old man
avatar
Marie

Messages : 1121
Date d'inscription : 07/11/2011
Féminin Age : 55
Localisation : Nord Isère

Revenir en haut Aller en bas

Re: Purifier et libérer les émotions

Message par ananie le Mar 13 Déc 2011 - 8:03

Marie a écrit:Oh la la mais tu as commencé tout jeunot !!
J'avais beaucoup de souffrances internes et ça m'a énormément libéré.

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Purifier et libérer les émotions

Message par Marie le Mar 13 Déc 2011 - 9:27

Sage
avatar
Marie

Messages : 1121
Date d'inscription : 07/11/2011
Féminin Age : 55
Localisation : Nord Isère

Revenir en haut Aller en bas

Re: Purifier et libérer les émotions

Message par Hermann le Lun 9 Jan 2012 - 10:59

Très intéressante cette méthode, ce n'est pas la première fois que je reviens sur ce post, sans doute parce que même si ça me parait complètement pertinent et judicieux, je ne vois pas du tout comment appliquer tout ça concrètement, ça m'intéresse beaucoup mais ça me semble trop abstrait pour moi.
Est-ce que c'est valable en méditation, ou dans des situations réelles avec quelqu'un ?
Parce que dans ce dernier cas, je ne vois pas trop comment on peut faire, vu qu'on n'a aucun recul, qu'on doit écouter notre interlocuteur, et lui répondre, donc on ne peut pas en même temps s'occuper de nos émotions, enfin je crois.

Comme tu le dis dans le post sur la gestion des conflits, je crois que le mieux est de travailler avec un thérapeute ou un maître.

Je pense à une situation, la semaine dernière, où je pense avoir assez bien géré mes émotions, mais je ne sais pas trop pourquoi vu que je n'ai rien fait de spécial et que je n'ai pas travaillé là-dessus, ne sachant pas comment faire.
J'avais un entretien avec un enjeu à la clé. La personne en face, que je connaissais un peu, ne comprenait pas grand chose, s'est trompée plusieurs fois sans reconnaître ses erreurs, semblait ne pas trop me croire ou me désapprouver, sans le dire mais ça se voyait, et n'était pas trop bienveillante. Et je voyais qu'elle était de plus en plus dans l'ego, elle se protégeait pour ne pas perdre la face et se donner l'impression qu'elle pouvait avoir un pouvoir sur moi (et sur les autres en général). Ceci dit j'ai obtenu ce que je voulais quand même.
Son attitude était assez énervante et frustrante, et j'avais à parler de choses dures, avec une forte charge émotionnelle (à un moment j'ai même ressenti une légère envie de pleurer).
Mais, alors que je sentais une légère tension et une légère colère, je me suis maîtrisé, j'ai juste été un peu cassant, en m'exprimant franchement et en la regardant fermement dans les yeux, je ne me suis ni laissé faire, ni emporté. Et en repartant j'étais assez détendu, je n'ai pas ressassé, ni éprouvé de ressentiment, ou alors un tout petit peu, vraiment beaucoup moins que ce qui aurait été le cas auparavant.
Bon, j'aurais pu faire mieux, j'étais quand même un peu sur la défensive, à me justifier, et elle semblait se sentir remise en question dans sa fonction.

Donc je me demandais à quoi c'était dû, si c'était grâce à la méditation et au travail sur les énergies simplement, vu que je n'ai pas travaillé spécifiquement sur les émotions, et que je sais que j'ai un problème avec ça, en général je me laisse submerger sans arriver à les exprimer ou à les laisser passer.
avatar
Hermann

Messages : 1442
Date d'inscription : 07/11/2011
Masculin Age : 47
Localisation : Paris

http://arbresacre.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Purifier et libérer les émotions

Message par ananie le Lun 9 Jan 2012 - 11:24

Hermann a écrit:Est-ce que c'est valable en méditation, ou dans des situations réelles avec quelqu'un ?
C'est plutôt à appliquer dans les phases de purifications, pas forcément en situation réelles.
Donc en méditation ou en thérapie.

Dans le cadre de l'enseignement de Swami Prajnanpad, cet enseignement est appliqué aux Lyings qui étaient très très proches de la psychanalyse.
D'ailleurs Swami Prajnanpad conseillait à ses disciples de faire de la psychanalyse pour purifier leurs émotions. Par contre il insistait pour que cette psychanalyse comporte de l'expression émotionnelle et ne soit pas seulement du blabla au niveau intellectuel.

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Purifier et libérer les émotions

Message par Hermann le Lun 9 Jan 2012 - 11:37

D'accord, je comprends mieux, merci.

Sage conseil de Swami Prajnanpad, en effet.
avatar
Hermann

Messages : 1442
Date d'inscription : 07/11/2011
Masculin Age : 47
Localisation : Paris

http://arbresacre.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Purifier et libérer les émotions

Message par Sophie le Mar 3 Avr 2012 - 20:27

Je remonte ce post, j'aurais aussi pu remonter celui de "accepter d'être blessé", ce que je voulais ajouter rejoint les deux.

Suite à une discussion avec une amie, qui s'est faite un peu "renvoyer au 22" de manière dure par des personnes dans le "spirituel", mais la manière de voir la spiritualité qui dénigre les émotions, et les considère comme de l'immaturité, nous en avons longuement parlé, et j'avais envie d'en retranscrire de façon très synthétique certaines choses.

Ressentir des émotions, ça n'est ni faible, ni immature.
Exprimer ses émotions, et les accepter, ça n'est pas de la complaisance envers soi-même, ou de la plainte stérile.

Et j'ajouterais, même si ça dépasse le sujet des émotions, que :
respecter et exprimer authentiquement ses besoins, ce n'est pas du narcissisme, ni du déni de l'autre.

Voilà.
C'est archi synthétique, c'est à dire l'essentiel de ce que j'en ai retiré, et je trouvais important de le rappeler Very Happy
C'était la p'tite piqure de rappel du jour Very Happy (enfin du soir Laughing )
Et pour moi en premier lieu, parce que c'est vite fait d'oublier cela, et de retomber dans un déni des émotions, ou une non acceptation qui amène au refoulement.


Sophie

Messages : 1834
Date d'inscription : 06/11/2011
Féminin Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: Purifier et libérer les émotions

Message par Agyness le Mar 3 Avr 2012 - 20:30

Sophie a écrit:

Ressentir des émotions, ça n'est ni faible, ni immature.
Exprimer ses émotions, et les accepter, ça n'est pas de la complaisance envers soi-même, ou de la plainte stérile.

Et j'ajouterais, même si ça dépasse le sujet des émotions, que :
respecter et exprimer authentiquement ses besoins, ce n'est pas du narcissisme, ni du déni de l'autre.


Je suis bien d'accord. Il faut être très ancré pour arriver à exprimer ses émotions, les exprimer convenablement de manière à ce qu'elles soient reçues comme telles et non comme des plaintes sempiternelles ou tout autre attitude négative.
Ainsi exprimer sa colère peut se faire très "calmement", ce qui permet d'ouvrir la discussion. Cà ne répare pas forcément la relation mais cela répare la personne qui s'exprime non plus pour être entendue mais pour rétablir la justesse de sa place, sans violence.
avatar
Agyness

Messages : 299
Date d'inscription : 07/11/2011
Féminin Age : 51
Localisation : In my heart

Revenir en haut Aller en bas

Re: Purifier et libérer les émotions

Message par Sophie le Mar 3 Avr 2012 - 20:35

Exact.... je suis complètement d'accord, et tu fais bien de rappeler la notion d'ancrage, qui aide en effet énormément à pouvoir exprimer des émotions, des ressentis, de manière saine.
Que ce soit seul ou en thérapie quand on laisse tout sortir pour libérer ; ou bien dans la communication quand on souhaite s'exprimer sans agresser l'autre non plus.

Sophie

Messages : 1834
Date d'inscription : 06/11/2011
Féminin Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: Purifier et libérer les émotions

Message par ananie le Mar 3 Avr 2012 - 20:41

Sophie a écrit:Suite à une discussion avec une amie, qui s'est faite un peu "renvoyer au 22" de manière dure par des personnes dans le "spirituel", mais la manière de voir la spiritualité qui dénigre les émotions, et les considère comme de l'immaturité, nous en avons longuement parlé, et j'avais envie d'en retranscrire de façon très synthétique certaines choses.
Je crois au contraire que rejeter les émotions est de l'immaturité : on les rejette parce qu'on a peur de ne pas pouvoir les gérer et les canaliser quand elles seront là. Les personnes dont tu parles ont en fait très peur de leurs émotions y compris de celles des autres (c'est pour ça qu'elle les rejette quand ils en expriment).

Du coup ça donne des personnes soit complètement rigides (ça se traduit aussi dans la posture corporelle), soit explosives.

Je reprends ici un truc que j'avais écris ailleurs, parce que ça va bien avec le sujet je trouve :
A un enseignement, un lama expliquait que les boddhisattvas ne sont pas exempts d'émotions, mais qu'ils les vivent dans un esprit bien plus spacieux.
Il prenait l'image d'une grenade, représentant une colère.
Si la grenade explose dans une toute petite pièce de 2 mètres carrés (qui peut représenter l'esprit d'un être ordinaire comme nous), elle va faire beaucoup de dégats.
Par contre l'esprit d'un être réalisé est vaste comme une grande plaine de mongolie. Et là l'explosion de la grenade sera comparable à un pet de mouche et elle ne causera aucune perturbation et aucun dégat dans la plaine.

J'aime beaucoup cette image qui explique ce qu'il faut faire avec les émotions.
Quand on les accueille et qu'on en est conscient, notre esprit devient vaste et elles ne nous perturbent pas.
Quand on s'y accroche où qu'on les rejette, notre esprit se rétrécit, et l'émotion crée beaucoup de perturbations.

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Purifier et libérer les émotions

Message par Marie le Mar 3 Avr 2012 - 20:41

Et si ça se fait après c'est aussi valable. Petit à petit avec le calme et la solitude je redécouvre et me rends compte des pans d'émotions que je n'ai pas pu ni voulu laisser sortir avant . pffiouuu!!
avatar
Marie

Messages : 1121
Date d'inscription : 07/11/2011
Féminin Age : 55
Localisation : Nord Isère

Revenir en haut Aller en bas

Re: Purifier et libérer les émotions

Message par ananie le Mar 3 Avr 2012 - 20:47

Et si ça se fait après c'est aussi valable. Petit à petit avec le calme et la solitude je redécouvre et me rends compte des pans d'émotions que je n'ai pas pu ni voulu laisser sortir avant . pffiouuu!!
Oui c'est sur, c'est vraiment difficile de tout voir et tout exprimer sur le moment.
Il faudrait avoir tout purifié en soi pour cela.

Comme les êtres réalisés : on les voit traversés par l'amour, la colère, la peine, d'instant en instant. Mais tout cela est empli d'amour et au service du bien de l'autre.
Tout est exprimé avec la spontanéité d'un enfant et la sagesse compatissante d'un Bouddha, et ne laisse pas de trace l'instant d'après qui est toujours entièrement neuf.

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Purifier et libérer les émotions

Message par Marie le Mar 3 Avr 2012 - 21:03

Belle description. J'en suis très loin et ça revient timidement.
avatar
Marie

Messages : 1121
Date d'inscription : 07/11/2011
Féminin Age : 55
Localisation : Nord Isère

Revenir en haut Aller en bas

Re: Purifier et libérer les émotions

Message par ananie le Mer 4 Avr 2012 - 21:15

Marie a écrit:J'en suis très loin et ça revient timidement.
Je crois que l'on est tous dans ce cas là.

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Purifier et libérer les émotions

Message par lounaaa le Ven 10 Aoû 2012 - 20:39

je remonte ce topic, parce qu'en lien avec le post de Marie (par lequel je me sens concernée) j'en arrivais à me dire, mais avant de "gerer" sa réaction, comment gérer premierement l'émotion qui l'engendre??

C'est interressant tout ce que j'ai pu lire... mais je patauge dans l'application.
Je suis plutôt hypersensible, je ressens tout à l'extreme, que ca vienne de l'interieur de moi ou de l'interaction avec le monde... sur un autre forum, nous avions parlé de ce que representait quelque part cette "chance" d'etre "connecté", mais nous en arrivions toujours plus ou moins à ce grand défi : gerer l'émotion. Pour le monde en générale (les vibrations, les humeurs des gens, les energies, la lune, que sais-je, oui, c'est quelque chose que je suis trs heureuse de porter. MAis dés qu'il y a un humain dans l'air...
l'écouter : oui, l'identifier: ok, la laisser venir, ok... non mais c'est juste invivable au quotidien , et pas toujours facile à assumer.

Je suis déchirée par deux extremes que je n'arrive pas à concilier : d'une part, le fait d'avoir eu si souvent mal que je me suis coupé d'une forme de sensibilité face à ma propre vie. Tout m'indiffere plus ou moins, je suis incapable de verser une larme quand c'est sans dessus dessous dans mon couple ou dans mes relations amicales, ou en repensant à des moments tres pénible. Hormis la colere que je laisse parler plutot facilement ( Embarassed )ou le rire, je me suis tant "protegé" que j'ai fini par me couper de toute forme de ressentis dans le quotidien qui me concerne, ce qui découle sur des sentiments toujours à peu prés tiedes pour les personnes. Est ce du refoulement?
Comment renouer avec ma vie comme si elle m'importait?

De l'autre coté, je suis un gros bébé en solitaire, je pleure pour tout ce qui ne me concerne pas directement : les animaux, les gens malheureux, un livre, les infos, un témoignagne, une image choc... et là j'ai l'impression de vraiment etre touché, quelque chose vibre vraiment en moi. Je suis instinctivement passionnée outre mesure par tout ce qui m'enchante, un nouvel art, la musique, la nature...
Et dans ces moments, j'ai la sensation de me retrouver, de me sentir plus... humaine, plus... moi... ??!

Un peu paumée niveau émotion, je passe de la glace à l'emotive de service... je souhaiterais concretement dénouer tout ça, et équilibré -si c'est réalisable- ces émotions imposées...
avatar
lounaaa

Messages : 682
Date d'inscription : 18/04/2012
Féminin Age : 33
Localisation : trop souvent la lune

Revenir en haut Aller en bas

Re: Purifier et libérer les émotions

Message par Jean-Yves le Ven 10 Aoû 2012 - 22:34

Lounaaa a écrit:je me suis tant "protegé" que j'ai fini par me couper de toute forme de ressentis dans le quotidien qui me concerne, ce qui découle sur des sentiments toujours à peu prés tiedes pour les personnes. Est ce du refoulement?
Comment renouer avec ma vie comme si elle m'importait?

Oui Sûrement... pour la première question...

Pour ce qui est de la deuxième question, cela a été pour moi un travail de longue haleine, ce n'est pas encore fini mais il y a d'excellents résultats.
J'ai participé à une certaine époque à des groupes de travail sur l'émotionnel... et les exercices consistaient essentiellement à dire ce que l'on ressentait. Par exemple, question posée : "qu'est-ce que tu ressens là maintenant ?" et rester honnête dans les réponses... Au début on bloque un peu, parce qu'on a pas l'habitude de s'exposer ainsi... mais si on y réfléchit bien, qu'est-ce que ça peut faire ?
La réponse, ça pouvait être : "je me sens intimidé" ou "je me sens triste" ou encore "j'ai peur du jugement" ou autre...
Je n'ai pas poursuivi longtemps cette expérience avec les groupes mais cela m'a montré "comment travailler".

Il y a aussi le fait d'écrire ; tu peux à certains moments de la journée, mettre en mot ce que tu ressens et l'écrire. Parce qu'en fait, quand on met en mot, ça ouvre dans le sens où on reconnait consciemment que l'émotion est là... et ainsi on ne peut plus la refouler.
Par exemple je suis à la base un timide (c'est vraiment le cas). Si je ne reconnais pas qu'il y a cette timidité en moi, qui est de la peur, je me durcis pour donner une façade qui me semblera "acceptable" ; mais le problème est que ce "durcissement" est fermeture ; il empêche aussi l'amour qui est en soi de se manifester. D'où l'importance vitale, d'accepter ce qui est là, en soi, sur le plan émotionnel.

Si on fait ce travail-là, qui est de se poser la question "qu'est-ce que je ressens ?" et de mettre ensuite par écrit, on shunte ce mécanisme de l’ego, qui est très rapide, et qui de suite place quelque chose par-dessus ce ressenti. Dès qu'il y a une émotion, si on considère qu'elle n'est pas acceptable, on passe en une fraction de seconde dans "le mécanisme de survie" qui consiste à se donner une façade, une apparence ; c'est si rapide qu'on ne s'en rend même plus compte. Cette façade va correspondre à notre attente, à notre idée... mais c'est mort, c'est lisse, il n'y a pas de vie... et ainsi, nous sommes coupés de nous-mêmes, de notre corps émotionnel.

J'ai beaucoup testé à ce sujet et si je reprends le texte cité par Ananie, voici ce qu'il en ressort... J'ai repris les grands points ci-dessous.

a) D'abord reconnaître la présence de l'émotion.
b) Accueillir et accepter l'émotion sans la justifier.
c) Écouter l'émotion.
e) Discriminer, réfléchir et répondre à l'émotion.

En cela je reconnais utile (pour moi je précise) uniquement le "petit a", c'est-à-dire "reconnaître sa présence." et tout le reste "b", "c" et "d" se résume par "accepter de la vivre" ou même par "la vivre"; ainsi c'est simple, ça reste très simple, et il me semble important que ce soit simple pour pouvoir "travailler" au quotidien, sans prise de tête, rien. En fait, il y a l'émotion, et je la vis, un peu comme le ferait un jeune enfant.

J'ai remarqué que si je ne procédais pas ainsi, c'est-à-dire de cette façon un peu basique qui consiste uniquement à la vivre dans sa totalité, je passais très vite un processus mental, une réflexion du genre "bon il y a telle émotion et je veux la dépasser"... alors que "la vivre" c'est instantané. Et je me souviens que lorsque j'étais à certains moment assailli par une émotion, je faisais revenir à moi ce raisonnement : "s'il s'agissait de trouver un remède, une façon de dépasser l'émotion, il aurait besoin de réfléchir, mais ce n'est pas le cas... l'émotion est là et je la vis... c'est tout !

Pour ce qui est de l'amour, on a tous envie de vivre l'amour, de l'exprimer... etc... En fait il suffit de "travailler" sur ce bouclier-là, qu'on appelle parfois "personnalité de survie" pour que celui-ci devienne poreux et laisse filtrer ce qui est profond en soi. Ce que je veux dire, c'est que si c'est ouvert, ça s'écoule, c'est pas plus compliqué que ça, l'amour s'écoule...

sunny
avatar
Jean-Yves

Messages : 367
Date d'inscription : 08/05/2012
Masculin Age : 57
Localisation : Var

http://spi.laique.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Purifier et libérer les émotions

Message par Marie le Sam 11 Aoû 2012 - 5:58

Jean Yves Sage

Il me semble que, même si cela paraît du "réchauffé", cela peut se faire dans un second temps (cette reconnaissance de l'émotion ressentie), voire même lorsque dans certains moments (que je qualifierais volontiers de "grâce"), remontent des émotions d'il y a plusieurs années.

Après, des puristes de mots différencieront peut être émotion et sentiment, mais je crois personnellement que ça ne change pas grand chose au chmilblic. Wink
avatar
Marie

Messages : 1121
Date d'inscription : 07/11/2011
Féminin Age : 55
Localisation : Nord Isère

Revenir en haut Aller en bas

Re: Purifier et libérer les émotions

Message par PositionMeta le Sam 11 Aoû 2012 - 14:24

lounaaa a écrit:(...), mais avant de "gerer" sa réaction, comment gérer premierement l'émotion qui l'engendre??
(...)
je souhaiterais concretement dénouer tout ça, et équilibré -si c'est réalisable- ces émotions imposées...

Le travail de reconnaissance de l'émotion est à faire en premier. L'idée de coucher cela sur un papier est bonne, en parler au calme avec un expert est idéal.
Il est impératif d'être en contact avec l'émotion, de bien la ressentir pour la laisser parler. Cette émotion cache des couches qui aboutissent toujours à une origine. Lorsque la structure originelle est choquée, elle déclenche une émotion qui si elle n'est pas gérée déclenche une réaction.
Exemple : je suis coincé derrière une voiture à l'arrêt en plein milieu de la rue. Je commence à m'énerver. je sors de ma voiture et demande le plus poliment possible s'il ne peux pas pousser son véhicule et l'autre de me répondre : "ben non je ne peux pas je suis au téléphone. Attendez un peu. et il remonte la vitre." Ca me fout en rogne et je donne des coups contre la voiture et je termine au poste ! (histoire vraie).
Analyse : J'aurais pas du me laisser aller, ma réaction était agressive. Parce que j'étais en colère. que dit ma colère : "quel manque de respect et puis je ne voulais pas arriver en retard". L'origine mentale est donc : j'ai peur d'arriver en retard et des conséquences et j'ai pour valeur : respectons nous les uns les autres. 2 structures inconscientes de mon mental choqué par la réalité de la vie sur terre. Origine choqué, émotions négatives déclenchées, réaction envoyée.
Il te faut d'abord retrouver l'origine du choc pour ne plus déclencher ces émotions.
Plus tu seras attentive au choc psychique et moins il déclenchera d'émotions négatives. plus les émotions seront faibles et plus tu les contrôleras. Plus tu les contrôleras et plus tu contrôleras tes réactions.
Bonne chance.

PositionMeta

Messages : 2
Date d'inscription : 10/08/2012
Masculin Age : 43
Localisation : Paris

http://www.bmgconsultant.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Purifier et libérer les émotions

Message par Hirloe le Sam 11 Aoû 2012 - 23:39

Voici un extrait qui peut, peut-être, donner quelques pistes de réflexions supplémentaires (je préfère les citations à la paraphrase pour éviter de faire d'éventuelles maladresses d'interprétation) :

Matthieu Ricard, dans Plaidoyer pour le bonheur (oui, oui encore) a écrit:La manière la plus simple d’établir des distinctions entre nos émotions consiste à examiner leur motivation (l’attitude mentale et le but fixé) et leurs résultats. Selon le bouddhisme, si une émotion renforce notre paix intérieure et tend au bien d’autrui, elle est positive, ou constructive ; si elle détruit notre sérénité, trouble profondément notre esprit et nuit aux autres, elle est négative, ou perturbatrice. Quant aux conséquences, le seul critère est le bien ou la souffrance que nous engendrons par nos actes, nos paroles et nos pensées. C’est ce qui différencie, par exemple, une « sainte colère » – l’indignation motivée par une injustice dont nous sommes témoins – d’une fureur engendrée par le désir de blesser autrui. La première a libéré des peuples de l’esclavage, de la domination, elle nous pousse à défiler dans les rues et à changer le monde. Elle est destinée à faire cesser l’injustice au plus vite, ou à faire prendre conscience à quelqu’un de l’erreur qu’il commet. La seconde n’engendre que souffrances.

Si la motivation, le but visé et les conséquences sont positifs, on peut utiliser des moyens appropriés, quelle que soit leur apparence. Le mensonge et le vol sont généralement des actes nuisibles et donc à première vue répréhensibles, mais on peut aussi mentir pour sauver la vie d’une personne traquée par un tueur, ou dérober les réserves alimentaires d’un potentat égoïste pour épargner la mort à un village menacé de famine. En revanche, si la motivation est négative et si le but manifeste est de nuire, ou s’il est simplement égoïste, même en recourant à des moyens apparemment respectables, il s’agit d’actes foncièrement négatifs. Le poète tibétain Shabkar disait : « L’homme compatissant est bon, même en colère ; dénué de compassion, il tue avec le sourire. »

(...) Quelque soit le cas de figure, pour ces psychologues [Paul Eckman et Richard Davidson] le but ne consiste pas à se départir entièrement d'une émotion ni à la transcender mais à en gérer l'expérience et la manière dont elle se traduit en actes. L'hostilité, par exemple, doit être contrôlée de façon à neutraliser efficacement un individu nuisible sans pour autant donner libre cours à une violence immodérée et cruelle que ne justifient en aucun cas les circonstances. Selon le bouddhisme, l'hostilité est toujours négative parce qu'elle engendre ou perpétue la haine. On demandait un jour au Dalaï Lama quelle serait la meilleure conduite à suivre si un malfaiteur entrait dans la pièce en menaçant ses occupants de son révolver. Il répondit sur un ton mi-sérieux, mi-badin : "je lui tirerais dans les jambes, puis j'irais vers lui pour lui caresser la tête et m'occuper de lui." Il savait fort bien que la réalité n'est pas toujours aussi simple mais souhaitait faire comprendre qu'une action énergique suffisait, et qu'il était non seulement inutile mais néfaste d'y ajouter de la haine.
(...)
Selon le bouddhisme, maîtriser l'esprit consiste entre autres choses à ne pas laisser ses émotions s'exprimer sans discrimination. Un torrent dont on a stabilisé les berges peut manifester sa vigueur sans pour autant dévaster la campagne environnante. Comment ôter aux émotions conflictuelles leur pouvoir aliénant sans devenir insensible au monde, sans ternir les richesses de l'existence ? Si l'on se contente de les reléguer au fond de l'inconscient, elles ressurgiront à la première occasion avec une puissance accrue et ne cesseront de renforcer les tendances qui entretiennent les conflits intérieurs.
(...) L'expérience introspective montre au contraire que les émotions négatives sont des événements mentaux transitoires qui peuvent être annihilés par leur contraire, à savoir les émotions positives qui agissent comme des antidotes. (...) La bonté comme antidote de la haine, par exemple. (...)

[J'abrège un peu car c'est très long...
Ensuite il dit que vis-à-vis de cette problématique, la méditation est surtout une "familiarisation" et que cette familiarisation se fait à travers trois principales méthodes :
Les antidotes, la libération et l'utilisation.]

Les antidotes : L'un des points fondamentaux souligné par le bouddhisme est que deux processus mentaux ne peuvent pas survenir simultanément. On peut osciller rapidement entre l'amour et la haine, mais on ne peut pas ressentir dans le même instant de conscience, le désir de nuire à quelqu'un et celui de lui faire du bien (...) Il importe donc de commencer à découvrir les antidotes qui correspondent à chaque émotion négative, puis de les cultiver. Ces antidotes sont au psychisme ce que les anti-corps sont à l'organisme.

[J'aime bien cette notion d'antidote qui fait écho à un principe du kybalion : ""Pour détruire une mauvaise période de vibration, mettez en activité le Principe de Polarité et concentrez votre pensée sur le pôle opposé de celui que vous voulez annihiler. Tuez l'indésirable en modifiant sa Polarité.]

La libération : (...) Cette pratique consiste à concentrer son attention sur la colère elle-même au lieu de la fixer sur son objet. Habituellement, on ne considère que cet objet, en lui attribuant un caractère intrinsèquement détestable, et l'on trouve aussi immanquablement une justification à sa colère elle-même, elle finit par s'évanouir sous le regard intérieur.(...)

Utiliser les émotions comme catalyseurs :
La troisième méthode est la plus subtile et la plus délicate. Si l'on examine attentivement ses émotions, on découvre que, comme les notes de musique, elles ont de nombreuses composantes ou harmoniques. La colère incite à l'action et permet souvent de surmonter un obstacle. Elle permet aussi des aspects de clarté, de vivacité et d'efficacité qui ne sont pas mauvais en eux-même. Le désir possède un aspect de félicité, distinct de l'attachement. (...) C'est donc un défi que nous lance les émotions : celui de reconnaître qu'elles ne sont intrinsèquement perturbatrices, mais le deviennent aussitôt que nous nous identifions à elles. (...) Ainsi, pour celui qui maîtrise les processus les plus intimes de la pensée, les passions peuvent être utilisées comme du bois attisant le feu de l'altruisme et de la réalisation spirituelle. (...)
Mais il ne faut pas oublier qu'à l'origine des émotions pertubatrices se trouve l'attachement au moi.


Pour ne pas faire encore plus long, j'ai élagué beaucoup notamment sur ces mises en garde quant à utiliser les émotions comme catalyseurs et la nécessité de la vigilance et de l'endurance dans ce travail sur soi.

Qui songerait à déplorer à déplorer qu'il faille des années pour construire un hôpital et une génération pour parfaire une éducation ? Alors pourquoi se plaindre des années de persévérance nécessaires pour devenir un être équilibré et plein de bonté
, conclue-t-il ce chapitre consacré aux émotions.


Dernière édition par Hirloe le Dim 12 Aoû 2012 - 8:54, édité 2 fois (Raison : Précisions)
avatar
Hirloe

Messages : 646
Date d'inscription : 21/05/2012
Féminin Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: Purifier et libérer les émotions

Message par Hirloe le Dim 12 Aoû 2012 - 0:24

Lounaaa a écrit:De l'autre coté, je suis un gros bébé en solitaire, je pleure pour tout ce qui ne me concerne pas directement : les animaux, les gens malheureux, un livre, les infos, un témoignagne, une image choc... et là j'ai l'impression de vraiment etre touché, quelque chose vibre vraiment en moi.

J'ai longtemps eu le même problème. La misère, les orphelins, les guerres... Ca me broyait littéralement le coeur. Aujourd'hui c'est encore présent, mais c'est gérable. Je me suis rendue compte que pour mon cas, c'était lié à mon sentiment d'impuissance (ça me renvoyait mon incapacité à me dévouer vraiment pour une cause, et quelque part un sentiment de lâcheté) mais également à une certaine idéalisation du monde.
En acceptant mes limites, de ne pas être aussi généreuse et engagée que certains, de n'être qu'une goutte d'eau dans l'océan, de ne contribuer que si modestement à l'harmonie dans le monde... et bien, j'ai petit à petit réussi à me détacher de la souffrance que ça provoquait chez moi (enfin je crois)
avatar
Hirloe

Messages : 646
Date d'inscription : 21/05/2012
Féminin Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: Purifier et libérer les émotions

Message par Marie le Dim 12 Aoû 2012 - 9:31

Dans "si la motivation est égoïste..." quand je me protège du côté pervers (involontaire et insconscient) de quelqu'un par respect et protection de moi-même ?? Je ne sais pas juger cela.
avatar
Marie

Messages : 1121
Date d'inscription : 07/11/2011
Féminin Age : 55
Localisation : Nord Isère

Revenir en haut Aller en bas

Re: Purifier et libérer les émotions

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum