"Connais toi toi-même" = La Psychothérapie

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

"Connais toi toi-même" = La Psychothérapie

Message par Diunddhy le Jeu 8 Déc 2011 - 16:31

Rappel du premier message :

Bonjour à tous et à toutes sunny

Cela fait très longtemps que je veux ouvrir un tel sujet. Plouf plouf... ça tombe sur Le Jardin ! Very Happy

L'idée m'est venu en discutant avec Ananie il y a déjà plusieurs mois, alors que nous nous disions " la spiritualité oui, parfait, c'est bien beau, mais le travail thérapeutique, ça change Tout !"

Certes tout le monde n'a pas besoin d'une psychothérapie, d'ailleurs FREUD lui-même disait grosso-modouille que le but de la psychanalyse pour ceux qui en ont besoin, est d'arriver à vivre aussi bien que ceux qui n'en ont pas besoin Soif MAIS... quand on voit l'état du monde en général et les souffrances de nos proches en particuliers, on est quand même en droit de se dire qu'un plus grand nombre gagnerait à entreprendre un travail psychothérapeutique Sifflote

Je divise donc pour simplifier la population en 3 groupes lol :

*** Ceux qui n'ont pas besoin de faire une psychothérapie (je dis bien psychothérapie et pas thérapie tout court, c'est pas la même chose car on peut mettre tout et n'importe quoi sous le vocable de thérapie).
Ces personnes là vivent bien, heureuses, équilibrées, savent gérer les conflits internes comme externes... ces personnes là en général ont été suffisamment aimées et structurées dans leur enfance, dans des contexte à la fois rassurants et aussi où on a su leur transmettre le sens de l'autonomie, de la confiance en soi, du discernement, etc... Et s'ils vivent, comme tout le monde, des épreuves et des moments difficiles, ils disposent naturellement des outils psychiques pour s'en relever "tout seuls".

*** Ceux qui ont besoin d'un travail psychothérapeutique et qui s'y engagent Very Happy

*** Ceux qui en auraient besoin et qui ne le font pas.
Ici nous trouvons plusieurs raisons en fonction de chacun :
- méconnaissance du bénéfice qu'ils pourraient en tirer,
- peur de se confronter à leur blessures d'où alibis plus ou moins fallacieux à l'encontre de la Psychologie / Psychanalyse pour justifier leur désintérêt pour celles-ci,
- un 1er essai qui s'est mal passé et les aura fait renoncer à continuer l'aventure avec quelqu'un d'autre...

Avant d'aller plus loin je souhaite clarifier un point :
Il n'est pas forcément facile de trouver un "bon" psy (psychologue, psychanalyste, psychothérapeute...), il en va pour ce corps de métiers comme pour tous les autres : certains font du prêt-à-porter et d'autres du sur mesure ! D'autres encore n'y sont pas à leur place... mais il en va de même pour les esthéticiennes (combien de fois ai-je râlé en rentrant chez moi, me rendant compte qu'il me restait une large plaque de poil derrière une cuisse What a Face ), les médecins, les kinés, les profs, les maçons, les couturières... pour TOUT LE MONDE Very Happy

Mon but n'étant pas de polémiquer sur les moins compétents mais inversement d'apprendre à reconnaitre les plus compétents et de définir (forcément en vulgarisant un peu) les différents type d'approches psychothérapeutiques existantes, afin que chacun puisse s'orienter en fonction de ses besoin et de ses préférences...

Socrate a bien dit : "connais toi toi-même et tu connaitra l'univers et les dieux" Twisted Evil et non "connais l'univers et les dieux et tu te connaitras toi-même" Evil or Very Mad LOL
lol ? quoi que ? pas si lol que ça... car souvent dans les milieux "spirituels" on rencontre ce fâcheux malentendu, et beaucoup de personnes qui cherchent à déployer leurs Ailes avant d'avoir pris conscience de leurs Racines et de leur HUMANITÉ... Ce qui revient en quelques sorte à espérer que mettre la charrue avant les bœufs puisse fonctionner... Mais cela ne fonctionne pas pour tout le monde, loin s'en faut !
Mon expérience personnelle ainsi que l'observation du monde autours de moi m'a montré qu'un travail spirituel ne dédouane pas d'un travail psychologique, pour qui en a besoin, je dirais même "bien au contraire" (cf Desjardin et Prajnanpad si je ne m'abuse, mais certains ici sont mieux placés que moi pour en parler). L'on observe trop souvent des personnes qui se "réfugient" dans la spiritualité, comme on peut se réfugier dans l'hyperactivité, l'addiction ou autre pour "oublier" leur malaises... mais tant qu'on y fait pas face délibérément, nos malaises, eux, ne nous oublient pas ! No

On rencontre donc parfois, et ce n'est pas rare du tout ^^ - je pense même que c'est majoritaire mais ceci n'engage que moi - des personnes qui substituent le travail psy qu'ils auraient tout intérêt à entreprendre par des travaux "énergétiques" ou autres... Reiki, magnétisme, travail sur les chakras, méditation, consultation des oracles, cartes, astrologies, rituels magique divers et variés... qui, s'ils ont bien leur valeurs et leur propriétés singulières et précieuses ne peuvent en aucun cas se substituer à un travail par la PAROLE.
Le Verbe s'est fait chair n'est-il pas ? Smile La spécificité de l'Homme étant donc d'être un être "parlant" ("parlêtre" selon la formule de Jacques LACAN) et l'inconscient étant structuré comme un langage (les rêves nous le montrent bien), l'émancipation de notre être, l'avènement du sujet que nous sommes passe en tout premier lieu par un travail sur la matière langagière = La "Talking Cure" pour reprendre la célèbre formule de FREUD.

Je crois avoir lu que Swami Prajnanpad disait qu'une analyse menée à son terme et faite avec tout son cœur peut conduire à l'éveil... je le pense aussi.

Après, il appartient à chacun de se renseigner, de bien faire la différence entre psychiatrie, psychanalyse, psychologie, psychothérapie, etc... Et de trouver, pour qui le souhaite et en ressent le besoin, un praticien compétent (réputation, bouche à oreille...) et SURTOUT d'Oser en changer si ça ne "fonctionne" pas avec cette personne. Je précise ici qu'un psy qui n'a pas fait un travail psychothérapeutique approfondit lui-même est à fuir bien évidemment !


Je laisse le soin à ceux qui s'intéressent à ce sujet d'apporter des précisions, des témoignages, une bibliograhie... ce post n'étant qu'un entrée en matière.

J.LACAN disait que le but d'une analyse n'est pas de guérir (on ne guérit pas du "fait humain", de sa nature humaine) , mais de se réapproprier ses capacités à AIMER et à AGIR dans le monde.
Ce qui est important ce n'est pas ce que l'on a fait de nous, mais ce que l'on fait de ce que l'on a fait de nous Like a Star @ heaven

Bien à Vous Wet Kiss

PS : je conseille toujours les mêmes livres pour avoir une idée de ce dont il s'agit :
"une saison chez Lacan" de Pierre Rey
"les mots pour le dire" de Marie Cardinale
(2 biographies agréables à lire et instructives)

Sur les conseil d'Agyness l'œuvre de J-D.NASIO qui est très accessible au grand public sans dénaturer les grandes lignes de la psychanalyse.

Carl ROGERS sans doute, mais je ne l'ai pas lu...
avatar
Diunddhy

Messages : 193
Date d'inscription : 07/11/2011
Féminin Age : 42
Localisation : Anahata

Revenir en haut Aller en bas


Re: "Connais toi toi-même" = La Psychothérapie

Message par ananie le Mer 14 Déc 2011 - 16:59

Diunddhy a écrit:Si, à l'entrée d'une analyse, vous dites à l'analyste : "J'ai un symptôme, il m'encombre, délivrez m'en", à la fin vous claironnez : "Ce symptôme, je le suis." Votre symptôme, puisque tout le monde en a un, n'est plus un boulet ; il est devenu une partie de vous, même et surtout si parfois il a changé de nature."
Donc si en entrant dans une analyse Lacanienne on arrive en disant "j'ai une angoisse", "un manque de confiance en moi", "une difficulté à m'affirmer", à la fin de l'analyse on se dit : "je suis angoissé", "je manque de confiance en moi", "j'ai une difficulté à m'affirmer", cela fait partie de moi, c'est ce que je suis et je dois vivre avec ça et le gérer. Je l'accepte et suis en paix avec ce symptôme.

Si c'est vraiment ça que ça dit, je trouve ça très limité. Et ça rejoint les données expérimentales des neurosciences.

Avec un travail psychothérapeutique qui inclue l'écoute du corps, l'expression des émotions, l'interaction avec le thérapeute, on ressort de la psychothérapie en disant "mon symptôme, j'en suis libre" : "je ne suis plus angoissé", "j'ai retrouvé ma confiance en moi", "je sais m'affirmer". Et c'est une réalité.
C'est ce que j'ai vécu pour ma part en thérapie : il y a vraiment beaucoup de symptômes dont je suis maintenant complètement libéré. Je ne les gère pas, je ne les contrôle pas, j'en suis vraiment libéré.
Mais j'ai encore du travail pour d'autres symptômes.

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Connais toi toi-même" = La Psychothérapie

Message par Diunddhy le Mer 14 Déc 2011 - 17:09

Ananie a écrit:Donc si en entrant dans une analyse Lacanienne on arrive en disant "j'ai une angoisse", "un manque de confiance en moi", "une difficulté à m'affirmer", à la fin de l'analyse on se dit : "je suis angoissé", "je manque de confiance en moi", "j'ai une difficulté à m'affirmer", cela fait partie de moi, c'est ce que je suis et je dois vivre avec ça et le gérer. Je l'accepte et suis en paix avec ce symptôme.

Si c'est vraiment ça que ça dit, je trouve ça très limité. Et ça rejoint les données expérimentales des neurosciences.

Sic, lol... non non ça dit pas du tout ça. Heureusement.
Si j'ai le temps j'essaierai de faire un petit résumé du symptôme dans la théorie Lacanienne, qui a une sémantique bien à elle.

Toi là tu l'abordes sous un angle de sens commun de souffrance à résoudre, mais la définition pour Lacan et ses successeurs est beaucoup plus large, et encore une fois assez loin du sens commun, très loin même... Je voulais juste éveiller les curiosités, il y a beaucoup à dire.

avatar
Diunddhy

Messages : 193
Date d'inscription : 07/11/2011
Féminin Age : 42
Localisation : Anahata

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Connais toi toi-même" = La Psychothérapie

Message par ananie le Mer 14 Déc 2011 - 17:16

Ok.
Le soucis c'est que c'est quand même le vécu de pas mal de personnes que je connais et qui ont fait 10 ans de psychanalyse.
Alors que le résultat de psychothérapie dont je parle plus haut est possible en 2 à 5 ans de psychothérapie plus moderne.
Parce que l'analyse ne travaille qu'à interpréter et que l'interprétation ne suffit pas à guérir.

Par contre l'analyse lacanienne rend les gens très lucides sur eux mêmes : sur leurs qualités et leurs limites, sur leurs fonctionnements et les causes de leurs fonctionnements. Ce qui est tout de même une excellente chose et les rend meilleurs.


Sinon j'ai utilisé la définition du terme de symptôme de Freud.

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Connais toi toi-même" = La Psychothérapie

Message par air le Mer 14 Déc 2011 - 18:38

Diunddhy a écrit:Pour vider l'affect il faut trouver la cause. Pour trouver la cause il faut la chercher.
C'est peut-être vraie dans le cadre de la psychothérapie. Par contre dans un contexte plus général, je ne pense pas que ce soit toujours nécessaire. On peut selon moi se libérer des affects sans en connaître la cause.
avatar
air
Modérateur

Messages : 2585
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 48
Localisation : Voie Lactée...

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Connais toi toi-même" = La Psychothérapie

Message par ananie le Mer 14 Déc 2011 - 19:23

Air a écrit:On peut selon moi se libérer des affects sans en connaître la cause.
Oui et c'est également vrai dans le cadre de la psychothérapie : parfois l'affect sort sans que l'on ait identifié la cause clairement.
Parfois on identifie la cause ensuite, parfois non.

Et avec toutes les vies antérieures à nettoyer, si on devait à chaque fois identifier la cause, on serait mal barrés !


Là je vais faire criser les personnes branchées analyse, mais on retrouve ça dans les thérapies comportementales :
Si on place une personne face à son objet phobique (genre une araignée) et qu'on la laisse vivre son angoisse jusqu'à ce qu'elle s'apaise d'elle même, et bien on est dans la catharsis, dans la libération de l'affect, et pas du tout dans la répression symptomatique (qui serait nier l'émotion qui est là, alors qu'ici les personnes la vivent pleinement)... Et même si la cause de la phobie n'est pas clairement identifiée, l'affect de départ est vidé, nettoyé, et ça marche, et le symptôme ne se déplace pas ailleurs.

Ensuite il manque la compréhension, et ça ne marchera pas forcément pour tout, mais pour tout ce qui est phobies ou toc, très franchement, c'est extrêmement efficace.

Pour ma part je ne suis pas hyper branché thérapie comportementale, mais il faut leur reconnaitre tout de même une très grande efficacité sur de nombreux troubles.

Mais ce sont pas des thérapies qui amène à faire une grande introspection (qui a plein d'autres avantages, en plus de la guérison).

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Connais toi toi-même" = La Psychothérapie

Message par Diunddhy le Mer 14 Déc 2011 - 20:04

T'inquiète pas pour moi chuis pas intégriste Lacanienne lol frappe
ça la foutrait mal pour une tarologue jocolor

Je trouve juste qu'il gagne à être connu, et qu'il l'est trop peu des non-initiés, et que l'étudier un peu fait travailler certaines parties (parties de quoi d'ailleurs ? du cerveau ? de la logique ? de la réflexion ?) qui sont moins sollicitées pas d'autres auteurs.
Bon j'ai un faible pour les génies et les révolutionnaires, j'avoue Embarassed

Ceci dit je suis complétement ok avec toi, même si comme toi je ne suis pas une grande partisane des thérapies comportementales, je constate qu'elles ont leur utilité dans certains domaines.

Dans un autre secteur, j'ai même une amie psy clinicienne d'orientation lacanienne qui a fait une formation à l'emdr, qui avait des à priori très négatifs (elle y allait plus qu'à reculons), et qui a été choquée de voir que ça fonctionnait dans certains cas, ça remettait en cause des axiomes avec lesquels elle était habituée à travailler et elle en était toute chose...
Comme quoi rien ne vaut l'expérimentation ! cyclops
avatar
Diunddhy

Messages : 193
Date d'inscription : 07/11/2011
Féminin Age : 42
Localisation : Anahata

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Connais toi toi-même" = La Psychothérapie

Message par ananie le Mer 14 Déc 2011 - 20:31

L'EMDR d'après ce que j'en ai compris, ce n'est pas tellement comportemental.
ça permet l'expression émotionnelle, sans travailler sur le comportement.
C'est surtout utilisé et très efficace pour les chocs traumatiques il me semble.

Sinon Lacan, il faut pouvoir comprendre ce qu'il dit pour l'étudier...
C'est vrai que j'ai un apriori assez négatif sur les gens qui ne s'expriment pas de manière simple...

Genre :
Lacan a écrit:L’acte psychanalytique semble propre à se réverbérer de plus de lumière sur l’acte, de ce qu’il soit acte à se reproduire du faire même qu’il commande.
Par là remet-il à l’en-soi d’une consistance logique, de décider si le relais peut-être pris d’un acte tel qu’il destitue en sa fin le sujet même qui l’instaure.
Dès ce pas s’aperçoit que c’est le sujet ici dont il faut dire s’il est savoir.
Le psychanalysant, au terme de la tâche à lui assignée, sait-il « mieux que personne » la destitution subjective où elle a réduit celui-là même qui la lui a commandée ? Soit : cet en-soi de l’objet a qui à ce terme s’évacue du même mouvement dont choit le psychanalysant pour ce qu’il ait dans cet objet, vérifié la cause du désir.
Il y a là savoir acquis, mais à qui ?
scratch Franchement, c'est à se demander s'il ne fait pas exprès...

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Connais toi toi-même" = La Psychothérapie

Message par Lydie le Mer 14 Déc 2011 - 21:10

ananie a écrit:L'EMDR d'après ce que j'en ai compris, ce n'est pas tellement comportemental.
ça permet l'expression émotionnelle, sans travailler sur le comportement.
C'est surtout utilisé et très efficace pour les chocs traumatiques il me semble.

Ca fait partie des psychologies dites énergétiques. Le problème avec l'EMDR c'est que les personnes revivent la situation. Si c'est mal accompagné ça peut faire des dégâts. A la différence, avec l'EFT qui fait aussi sortir les émotions, la personne ne revit pas la situation, il y a juste la remontée des émotions.
avatar
Lydie

Messages : 444
Date d'inscription : 07/11/2011
Féminin Age : 53
Localisation : Perpignan

http://www.lydie-bonnet.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Connais toi toi-même" = La Psychothérapie

Message par Hermann le Mer 14 Déc 2011 - 21:12

Sans vouloir être désobligeant, il aimait bien s'écouter parler, non ?
C'est toujours plus facile, et spectaculaire, d'exprimer des idées simples de manière complexe que d'exprimer des idées complexes de manière simple.
Mais bon, je ne dis pas pour autant que son style n'est pas intéressant.
avatar
Hermann

Messages : 1442
Date d'inscription : 07/11/2011
Masculin Age : 47
Localisation : Paris

http://arbresacre.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Connais toi toi-même" = La Psychothérapie

Message par Marie le Mer 14 Déc 2011 - 21:41

Ceci étant, tous les lacaniens que j'ai pu rencontrer, et ça fait beaucoup, étaient des chercheurs honnêtes, toujours entrain d'étudier, réfléchir et se former, ainsi que très à l'écoute .
avatar
Marie

Messages : 1121
Date d'inscription : 07/11/2011
Féminin Age : 55
Localisation : Nord Isère

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Connais toi toi-même" = La Psychothérapie

Message par Agyness le Jeu 15 Déc 2011 - 9:24

air a écrit:
Diunddhy a écrit:Pour vider l'affect il faut trouver la cause. Pour trouver la cause il faut la chercher.
C'est peut-être vraie dans le cadre de la psychothérapie. Par contre dans un contexte plus général, je ne pense pas que ce soit toujours nécessaire. On peut selon moi se libérer des affects sans en connaître la cause.

Très rapidement : là où ce que tu écris, Air, me pose problème, c'est que c'est exactement ce que disent les thérapeutes comportementalistes et cognitivistes, ceux-là même qui pensent que le cerveau, et l'être humain globalement, est identique à un ordinateur qu'on déprogramme et qu'on reprogramme comme on veut. Et cela en très peu de temps, dons à priori moins onéreuse la technique.

Or nous savons très bien que le cerveau n'est pas une machine si simple qu'il suffise d'en changer le logiciel de base.

On ne se débarrasse de son symptôme réellement que lorsqu'on en connait la cause, au moins la source et que l'on peut ne plus plus faire correspondre son identité à ce seul symptôme.

Bisou Bisou
Rose

avatar
Agyness

Messages : 299
Date d'inscription : 07/11/2011
Féminin Age : 51
Localisation : In my heart

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Connais toi toi-même" = La Psychothérapie

Message par ananie le Jeu 15 Déc 2011 - 10:16

Agyness a écrit:Très rapidement : là où ce que tu écris, Air, me pose problème, c'est que c'est exactement ce que disent les thérapeutes comportementalistes et cognitivistes, ceux-là même qui pensent que le cerveau, et l'être humain globalement, est identique à un ordinateur qu'on déprogramme et qu'on reprogramme comme on veut. Et cela en très peu de temps, dons à priori moins onéreuse la technique.
C'est ce que je pensais à une époque, mais en fait c'est une vision assez réductrice des thérapies comportementales.

Les techniques comportementales actuelles permettent réellement de vider l'affect et de se débarrasser du symptôme, et elles n'agissent pas comme une simple reprogrammation.

En agissant sur le comportement, c'est réellement l'affect de départ qu'elles permettent de libérer.
Car le comportement qui pose problème est là pour éviter de ressentir un affect. Si la personne adopte un autre comportement, tout son affect refoulé émerge. Et si cet affect n'est pas nié mais vécu, il se libère (ainsi que je l'explique un peu plus haut). C'est ainsi que fonctionnent les thérapies comportementales.

Et on ne peut nier qu'elles ont d'excellents effets sur tout ce qui est TOC ou phobies.

J'ai pu le constater chez de nombreuses personnes.

Le déplacement de symptôme est également une idée reçue : de très nombreuses études récentes, faites sur les thérapies comportementales qui confrontent réellement les personnes à leurs affects ont démontré qu'il n'y avait pas de déplacement de symptôme,

Le vrai désavantage c'est que ces thérapies ne marchent pas dans tous les domaines, et qu'elles ne permettent pas d'avancer beaucoup dans le "connais toi toi-même et tu connaitras l'univers et les dieux".

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Connais toi toi-même" = La Psychothérapie

Message par Agyness le Jeu 15 Déc 2011 - 10:25

Oh Bah ce sera notre premier vrai désaccord Ananie Ange

Les thérapies comportementales (TCC) ne vident pas des affects (Qu'est-ce qu'un affect ? Il serait utile de savoir de quel affect on parle ici, ce terme n'existe pas en tant que tel en psy)

L'action des TCC est réelle, mais superficielle et surtout temporaire.
Au moindre choc de vie, le symptôme reviendra, ce qui n'est pas le cas des thérapies plus profondes, qui cherchent la zone de cristallisation de la souffrance afin de pouvoir sortir de la roue et aller sur le chemin, comme disent les Bouddhistes.

Il n'y a pas de prise conscience, dans les TCC, suffisantes pour être efficaces à long terme.

Ananie, j'espère que tu m'aimeras toujours malgré ce désaccord Kiss
avatar
Agyness

Messages : 299
Date d'inscription : 07/11/2011
Féminin Age : 51
Localisation : In my heart

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Connais toi toi-même" = La Psychothérapie

Message par ananie le Jeu 15 Déc 2011 - 10:34

Oui je t'aime toujours.

Mais ce que tu dis est une idée reçue, ce ne sont pas les faits.
Déjà par l'observation : j'ai rencontré plusieurs personnes qui avaient des phobies et s'en sont complètement libérée par une thérapie comportementale, de manière définitive et très profonde.

Je vais essayer d'expliquer, avec l'exemple d'une phobie des araignées.
Un affect c'est par exemple une peur, une angoisse d'enfant. Mettons une peur d'être étouffé par sa mère.
Enfant nous avons refoulé cette peur car, nous ne voulions pas nous avouer à nous-mêmes que nous avions peur de notre mère.
Mais cette peur nous encombrait. Ainsi le moyen que nous avons trouvé pour la gérer c'est de la déplacer sur (disons) les araignées.
Ainsi nous sommes habituellement tranquilles, mais dès qu'une araignée passe, nous ressentons une angoisse qui exprime une peur d'être étouffé par notre mère (mais ce n'est pas conscient).

En TCC, le thérapeute va placer cette personne face à une araignée. Et il va lui demander de rester là, en laissant s'exprimer son angoisse, en la ressentant pleinement, jusqu'à ce qu'elle s'apaise d'elle même.
Ainsi pendant tout ce temps, la personne va vivre sa peur d'être étouffé par sa mère, même si elle ne l'identifie pas comme telle, c'est cette peur là, de départ, qui va sortir.
A force de faire cela, tout cet affect de peur va sortir.
La personne n'aura plus peur des araignées et, elle aura également un nouveau rapport, plus sain avec sa mère (puisque l'affect en rapport avec sa mère sera sortit).

Il faut avoir discuté avec des personnes ayant fait une bonne thérapie comportementale pour se rendre compte que c'est une réalité, quoi qu'en disent de manière théorique les analystes.
Et c'est de plus tout à fait logique et fondé comme technique.

De plus certaines pratiques bouddhistes sont très proches des techniques comportementales.
Et le Dalai Lama approuve grandement les TCC.

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Connais toi toi-même" = La Psychothérapie

Message par Agyness le Jeu 15 Déc 2011 - 13:12

Tant mieux !!!

Bon mais ce que tu me racontes ce n'est pas de la TCC orthodoxe, mais un mélange de plusieurs techniques. Et là du coup, oui, je peux être d'accord avec toi
Dans ton exemple la seule touche TCC, c'est la présence du support de la phobie.

Et comme tu le précises, en effet, en fin de post :
ayant fait une bonne thérapie comportementale
Bon c'est vrai que ce n'est pas le sujet du topic.

Cela étant, personnellement, je suis plus portée par la catharsis et l'utilisation du symbolique et de l'imaginaire, plus que cette technique en particulier - les TCC j'entends -

Bisou
avatar
Agyness

Messages : 299
Date d'inscription : 07/11/2011
Féminin Age : 51
Localisation : In my heart

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Connais toi toi-même" = La Psychothérapie

Message par Diunddhy le Jeu 15 Déc 2011 - 13:25

Ben' les TCC, ça marche pour certaines choses en effet, c'est une forme de rééducation... y'a pas de mal à ça, bien au contraire, si on en connait les limites et si c'est bien utilisé.

Après je pense quand même très sérieusement qu'on ne peut pas faire de généralité sur les "résultats" (dans un sens ou dans un autre), ça dépend tellement des gens et de la nature de leur problématique !

Mais comme le dit Ananie :
Le vrai désavantage c'est que ces thérapies ne marchent pas dans tous les domaines, et qu'elles ne permettent pas d'avancer beaucoup dans le "connais toi toi-même et tu connaitras l'univers et les dieux".
Donc c'est embêtant je dirais, quand les comportementalistes s'acharnent à vouloir que ça marche dans des domaines qui ne sont pas les leurs, voilà tout.

*******************************

Pour en revenir au "symptôme" Very Happy

Diunddhy a écrit:Impossible de traiter un symptôme sans s'occuper de sa "cause". Tout au plus pouvons-nous essayer de le "camoufler"... il ressurgira ailleurs. Pas con le symptôme puisqu'il est "langage" et singularité, on ne la lui boucle pas comme ça ^^

Pour vider l'affect il faut trouver la cause. Pour trouver la cause il faut la chercher.
Sauf que c'est en se laissant aller qu'on la trouve, car elle n'accoure pas dès lors qu'on l'appelle, au contraire...
La cause dénichée et exprimée, le symptôme se vide de sons sens traumatique et se transmute, se transforme (rien ne se perd).

Un court extrait de "Le divan c'est amusant, Lacan sans peine" de Corinne Maier à propos de la guérison :

"Qu'est-ce que guérir pour Lacan ? D'abord, vous ne souffrez plus de vos inhibitions, de vos angoisses (l'angoisse, c'est être objet du désir d'un Autre dans lequel vous ne repérez pas bien ce que vous, vous voulez). Et puis, vous renoncer à renoncer ; quand vous avez envie de quelque chose, vous y allez, parce que vous avez retrouvé la capacité d'utiliser toutes vos possibilités. Enfin, votre symptôme (défini à la fois comme souffrance, jouissance et vérité de vous-même), qui est une forme de dissidence, vous l'apprivoisez. Vous l'assumez, vous savez y faire avec lui, parfois même vous vous en faites un drapeau (Lacan appelait cela "être identifié au symptôme"). Si, à l'entrée d'une analyse, vous dites à l'analyste : "J'ai un symptôme, il m'encombre, délivrez m'en", à la fin vous claironnez : "Ce symptôme, je le suis." Votre symptôme, puisque tout le monde en a un, n'est plus un boulet ; il est devenu une partie de vous, même et surtout si parfois il a changé de nature."

Petit bouquin très sympathique aux éditions J'ai Lu Smile

Reste à avoir une définition correcte du symptôme selon Freud et Lacan Laughing

Le symptôme relève de la singularité de chacun... c'est un immense sujet, je conclue donc plus que brièvement par une phrase de Freud : "une partie du symptôme correspond à l'accomplissement du désir inconscient, une autre à la réaction contre celle-ci" (S.Freud, "L'interprtation des rêves")

Ver

En langage analytique le symptôme n'est pas seulement un "problème" à résoudre, il est à la fois le problème ET sa solution en quelques sortes (je vulgarise et je simplifie), comme le laisse entendre la phrase de Feud sus-citée.

Quand Corinne Maier dit : "Votre symptôme, puisque tout le monde en a un, n'est plus un boulet ; il est devenu une partie de vous, même et surtout si parfois il a changé de nature."
C'est dans le cas de la guérison de sa partie traumatique justement : moi je vois cela, et là c'est dans mon langage à moi, une peu comme une transmutation, une opération quasi alchimique ^^

En fait, on peut faire une distinction entre le symptôme "médical" (indice d'une maladie), du symptôme psychanalytique, chargé d'un "sens" sur lequel le Sujet s'interroge... et qui est aussi quelque part une signature singulière.
On a coutume de dire que le symptôme psychanalytique a une face "pathologique" et une face "fonctionnelle".
Le traitement psychanalytique permet d'opérer une "mutation" du symptôme, et ce dernier constitue une voie d'accès vers la vérité du Sujet.

Lacan avait par ailleurs proposé une autre orthographe, le sinthome, pour le distinguer de la dimension pathologique.

J'ai fait très court.

J'ai trouvé un article pas inintéressant, même si je le trouve moyennement agréable à lire Embarassed
Like a Star @ heaven http://pontfreudien.org/content/jean-pierre-klotz-comment-se-sert-du-sympt%C3%B4me-dans-la-psychanalyse

Sinthome :
Like a Star @ heaven http://fr.wikipedia.org/wiki/Sinthome

pour plus d'information, y'a Google Exclamation I love you
avatar
Diunddhy

Messages : 193
Date d'inscription : 07/11/2011
Féminin Age : 42
Localisation : Anahata

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Connais toi toi-même" = La Psychothérapie

Message par air le Jeu 15 Déc 2011 - 17:55

Hi !

Agyness a écrit:
air a écrit:
Diunddhy a écrit:Pour vider l'affect il faut trouver la cause. Pour trouver la cause il faut la chercher.
C'est peut-être vraie dans le cadre de la psychothérapie. Par contre dans un contexte plus général, je ne pense pas que ce soit toujours nécessaire. On peut selon moi se libérer des affects sans en connaître la cause.

Très rapidement : là où ce que tu écris, Air, me pose problème, c'est que c'est exactement ce que disent les thérapeutes comportementalistes et cognitivistes, ceux-là même qui pensent que le cerveau, et l'être humain globalement, est identique à un ordinateur qu'on déprogramme et qu'on reprogramme comme on veut. Et cela en très peu de temps, dons à priori moins onéreuse la technique.
Comme je le disais, je ne parlais pas de la psychologie, ce qui n'était peut-être pas clair c'est que j'excluais également les comportementalistes. Et pour être encore plus clair, je pensais au travail énergétique notamment sur les chakras, qui a été abordé ailleurs sur ce forum.

Bisou
avatar
air
Modérateur

Messages : 2585
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 48
Localisation : Voie Lactée...

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Connais toi toi-même" = La Psychothérapie

Message par ananie le Jeu 15 Déc 2011 - 17:59

Agyness a écrit:Bon mais ce que tu me racontes ce n'est pas de la TCC orthodoxe, mais un mélange de plusieurs techniques. Et là du coup, oui, je peux être d'accord avec toi
En fait cela vient d'un analyste que je connais qui a aussi fait récemment une formation au TCC.
Donc c'est tout à fait orthodoxe. Mais c'est vrai que les TCC ont énormément évolué au fil du temps. Ce dont je parle c'est de ce qui se fait actuellement par les comportementalistes.

Cela étant, personnellement, je suis plus portée par la catharsis et l'utilisation du symbolique et de l'imaginaire, plus que cette technique en particulier - les TCC j'entends -
Moi aussi je suis plus porté sur l'analyse. Mais les TCC actuelles sont catharsiques, très clairement : si on permet à un affect de s'exprimer, même sans interpréter, c'est catharsique.
On peut en arriver à la même expression émotionnelle : c'est juste la porte d'entrée qui est différente.
Mais comme je le disais, ça ne permet pas forcément de se connaitre en profondeur.

Cependant, si je rencontre quelqu'un qui souffre de TOC ou phobies au point que ça l'empêche de vivre (genre ula personne ne peut plus sortir de chez elle) et bien sans hésitation, je lui conseillerai une TCC plus qu'un travail analytique.
Parce que je sais qu'en analyse elle mettra au plus vite 6 mois à un an pour résoudre son problème (et encore c'est si ça va habituellement vite), alors qu'en TCC elle pourra recommencer à vivre normalement en quelques semaines ou mois.


Diunddhy a écrit:En langage analytique le symptôme n'est pas seulement un "problème" à résoudre, il est à la fois le problème ET sa solution en quelques sortes (je vulgarise et je simplifie), comme le laisse entendre la phrase de Feud sus-citée.
Oui pour Freud le symptôme dit quelque chose qui n'est pas dit autrement.
Si on permet au symptôme de se dire autrement : par exemple en analyse, alors il disparait.
Mais juste comprendre la cause du symptôme ne suffit pas : si on n'arrive pas à le dire autrement, il continuera d'exister.
C'est pourquoi l'expression émotionnelle, avec son psy, est à mon avis vraiment très importante.

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Connais toi toi-même" = La Psychothérapie

Message par ananie le Jeu 15 Déc 2011 - 18:01

Air a écrit:Comme je le disais, je ne parlais pas de la psychologie, ce qui n'était peut-être pas clair c'est que j'excluais également les comportementalistes. Et pour être encore plus clair, je pensais au travail énergétique notamment sur les chakras, qui a été abordé ailleurs sur ce forum.
Je crois que là aussi les affects doivent sortir tôt ou tard. Et c'est ce qui se passe dans toutes les pratiques spirituelles dès lors qu'elles sont assez intenses.

On pratique et tout un tas de choses remontent... On ne fait pas toujours le lien au départ, mais il y en a un à mon avis.

Les bouddhistes disent par exemple que l'on a pas besoin de voir et connaitre tous ses karmas pour les purifier, mais qu'ils peuvent sortir sans que l'on revoit forcément la vie en question.
Heureusement ! Very Happy

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Connais toi toi-même" = La Psychothérapie

Message par ananie le Jeu 15 Déc 2011 - 19:12

Ananie a écrit:Cependant, si je rencontre quelqu'un qui souffre de TOC ou phobies au point que ça l'empêche de vivre (genre ula personne ne peut plus sortir de chez elle) et bien sans hésitation, je lui conseillerai une TCC plus qu'un travail analytique.
Par contre si je rencontre une personne qui a du mal à être vraiment elle-même, qui veut trouver sa voie, mieux se connaitre, travailler sur ses défauts, qui veut guérir ses souffrances existentielles, avancer dans son cheminement spirituel par l'introspection... c'est sur que je lui conseillerai un travail analytique, et pas une thérapie comportementale.

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Connais toi toi-même" = La Psychothérapie

Message par Jnana_Yogin le Lun 27 Aoû 2012 - 1:34

Quel magnifique sujet !
Autant le sujet de départ que les commentaires !
(Que voulez vous ... je "flotte" depuis hier ici moi ... première expérience dans un forum semblable et donc ... WOW)

Je commenterais bien toutes les nuances apportées possibles, mais ce serait vraiment long ! Je vais me contenter d'émettre ma réflexion personnelle sur ce que soulève globalement le sujet de départ.

Sujet très vaste en effet. Une thérapie pour qui et pourquoi ?
Pour moi une démarche thérapeutique efficace arrive à être apte à réaliser ce qui va suivre plus bas, et donc ce peut être étroitement lié à une base minimale "d'être" pour qui veut profiter sainement d'une belle spiritualité. Là ou s'arrête l'objet de la psychologie débute celui de la spiritualité. Enfin pour moi puisque la première s'adresse au terre à terre même si elle peut déboucher à du plus vertueux ... mais si elle débouche au delà des traits de la simple nature humaine, elle devient spiritualité qui s'occupe de la nature Divine.

Voilà donc pour moi un état de chose minimal que devrait apporter une bonne psychothérapie, et un état minimal pour bien entreprendre une réelle démarche spirituelle ...
Sommes nous apte à réaliser ceci dans notre vie quotidienne dans notre rapport à soi même et dans nos rapports à autrui ?

* Tout s'enregistre et tout nous revient...alors soyons simplement parfait et irréprochable devant tous...en pensées, en sentiments, en paroles et en gestes...rien de moins.
* Que nos pensées, nos sentiments, nos paroles ainsi que nos gestes soient tous parfaitement en accord, bien enlignés en soi et visibles de l'extérieur envers ceux que nous cotoyons et envers ceux avec qui nous nous sommes liés.
* Dans nos liens, ne laissons jamais personne en doute ou confus par rapport à soi, comme ne laissons jamais personne nous laisser en doute ou confus par rapport à eux.
* Rappelons-nous que le seul pouvoir réel et légitime que l'on possède est celui que l'on peut prendre sur soi et sur notre propre vie...et que nous sommes et devons demeurer le seul maître de notre vie et en assumer l'entière responsabilité.
* Le libre arbitre est un droit Divin que l'on possède tous afin d'exercer notre volonté et notre droit légitime à l'auto-gestion. Les autres possèdent aussi leur plein droit dans leur utilisation de leur libre arbitre et de leur volonté et leur droit à s'auto-gérer.
* Soumettons donc humblement notre volonté à la volonté d'autrui lorsque notre volonté va à l'encontre de la volonté et du plein droit d'autrui à s'autogérer, sans garder de mauvais sentiments de rancune ou d'amertume et en demeurant respectueux.

* Appliquons, et ce sera le début de la paix dans le monde, le début du Ciel sur la terre et aussi dans nos vies....simplement parce que...si vous êtes capable de tout ça...c'est que vous êtes ''presque'' devenu DIVIN.

Reste maintenant à entamer l'identification parfaite au Divin, principalement par la purification corps, coeur et tête.

Enfin voilà ce que soulève en moi le sujet dans sa globalité, espérant simplement apporter un élément supplémentaire à tout ces beaux commentaires fort intéressants.

Flower kisses











Jnana_Yogin

Messages : 24
Date d'inscription : 25/08/2012
Masculin Age : 57
Localisation :

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Connais toi toi-même" = La Psychothérapie

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum