Animaux-totem et symbolique des animaux

Page 2 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Animaux-totem et symbolique des animaux

Message par Hermann le Sam 17 Déc 2011 - 4:04

Rappel du premier message :

Edit Sophie :
Index (ordre alphabétique) des animaux abordés dans ce topic, avec lien direct pour accéder aux messages concernés.

Grandes familles :
Canidés & Félins
Canidés & Félins 2

Animaux un par un :
Aigle
Araignée
Cheval
Chien
Cigogne
Corbeau
Crocodile
Grue
Léopard
Lion
Loup
Ours
Paon
Pigeon
Renard
Salamandre
Sanglier
Serpent
Serpent (2)
Tigre


***

Voici un topic pour parler des animaux-totems, de leur symbolique, de leur intérêt initiatique, et aussi pour éventuellement démystifier de mauvaises réputations. Voire pour partager nos expériences de ces animaux.

Certains animaux ont mauvaise réputation, surtout ceux qui sont de couleur noire et sont associés à la nuit, comme le loup, le corbeau, le chat (surtout noir), le hibou ou l'araignée.

A vrai dire, il n'y a qu'en Occident qu'ils traînent, depuis des siècles, cette image négative, où ils ont été diabolisés.
Dans la plupart des traditions, dans les contes et légendes, les mythologies et cosmogonies, du monde entier, ils sont au contraire très positifs.


LE LOUP





Commençons par le loup.
Réputé féroce, cruel, carnassier.

Mais le loup a deux facettes, comme tout animal-totem et comme tout symbole.
Et dans les tradition spirituelles du monde entier, c'est surtout le côté positif qui est mis en avant.

Le loup peut être perçu comme un animal nocturne, associé aux ténèbres, et un dévoreur. Mais c'est pour faire renaître à un nouveau cycle.
C'est un initiateur, un meneur (donc un guide), et un guérisseur.
Il est associé à la lune. Donc c'est un animal solaire (comme tous les animaux représentés comme noirs !). Car la lune reflète les rayons du soleil, indirectement (c'est la connaissance subtile), et elle éclaire les ténèbres.

Quelques liens très intéressants sur le loup :

http://www.paganguild.org/aubeseptiemelune/grimoire-chamanisme/totem/loup.htm

http://silver-wolves.com/articles/symbolisme-loup.htm
http://www.ygora.net/nav/recits/contes/traditionnels/loups/symbolique.htm
http://www.autourdelalune.com/animal-totem/le-loup-et-les-poissons.html
http://www.mythes-religions.com/2010/12/05/la-symbolique-du-loup-et-du-chien-dans-les-mythologies/

Des livres à lire :

http://www.amazon.fr/gp/product/2841972801/ref=ox_sc_act_title_1?ie=UTF8&m=A39QQSQA8FIYPP

http://www.amazon.fr/philosophe-loup-Libert%C3%A9-fraternit%C3%A9-sauvage/dp/2714445888/ref=sr_1_1?s=books&ie=UTF8&qid=1324094436&sr=1-1



Dernière édition par Sophie le Mar 3 Avr 2012 - 18:39, édité 4 fois (Raison : indexer les différents animaux traités dans le topic)
avatar
Hermann

Messages : 1442
Date d'inscription : 07/11/2011
Masculin Age : 47
Localisation : Paris

http://arbresacre.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas


Re: Animaux-totem et symbolique des animaux

Message par Hermann le Mar 6 Mar 2012 - 19:41

Ah j'a vu une phrase qui m'a fait penser à un parallèle entre ce rôle du renard et celui du loup.

Je disais qu'il était un dévoreur et un initiateur.

Tout comme le renard avec les poules dans le poulailler, le loup dévore les moutons dans la bergerie.
On pourrait dire que le mouton symbolise notre instinct grégaire à son stade le plus bas, le conformisme, le conditionnement, les automatismes du mental, le manque d'initiatives, de créativité, de présence.
C'est assez proche finalement du symbolisme de la poule décrit par Maïna. Euh Sophie, pardon. Mais pas tout à fait. C'est plus le fait pour le mental de suivre sans se poser de questions, que de s'agiter et de disperser.

La différence aussi c'est que le loup vit en meutes et est plus sauvage, plus éloigné du monde des hommes et se déplace beaucoup, tandis que le renard est solitaire et vit à la lisière de la civilisation. Je crois aussi que le renard est solaire, tandis que le loup est lunaire.
On pourrait dire que le rôle du loup est plus profond, plus puissant, mais plus dangereux.

Le loup nous invite donc à sortir des (mauvaises) habitudes, sociales, familiales ou individuelles, de la routine mentale, qu'on peut aussi identifier au karma, pour devenir nous-même. Mais en société quand même, puisque c'est un animal grégaire (mais différemment du mouton !).


Dernière édition par Hermann le Mer 7 Mar 2012 - 10:34, édité 1 fois
avatar
Hermann

Messages : 1442
Date d'inscription : 07/11/2011
Masculin Age : 47
Localisation : Paris

http://arbresacre.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Animaux-totem et symbolique des animaux

Message par Sophie le Mer 7 Mar 2012 - 8:42

Parallèle intéressant... cela me parle pas mal pour le loup et le renard...

D'ailleurs, il y aurait probablement un truc intéressant à "creuser" c'est le rôle disons énergétique de la famille des canidés de manière globale.
En parallèle ou "comparaison" avec les félins aussi....
Deux grandes familles de chasseurs.

Pour en revenir au loup et au renard, le loup symbolise en effet à mon sens la recherche très profonde en soi, dans une individualité assumée, tout en restant en lien avec "la meute" (la société).
Trouver sa place dans la meute.
Savoir qui on considère comme "sa meute" aussi -> sa famille, parmi les humains.
(famille au sens élargi, amis, famille de coeur ou famille d'origine.... à chacun de voir).

Autre piste de réflexion aussi : tous les animaux ou presque ont un territoire, ou un environnement où ils évoluent disons de manière privilégiée.
La notion de territoire est plus forte encore chez les prédateurs.
Quand on porte un animal de ce type en soi, je crois qu'on peut s'interroger sur cette notion.

Et s'interroger aussi sur ce que représente la "chasse", la prédation, au sens intérieur.

Si l'on se chasse (traque, au sens chamanique) soi-même -> on peut se faire du mal, on est sa propre proie.
Si l'on utilise cette énergie pour chasser nos tendances néfastes, comme "manger les poules" pour le renard, ou les moutons pour le loup, alors cela est très bénéfique.


Sophie

Messages : 1834
Date d'inscription : 06/11/2011
Féminin Age : 38

Revenir en haut Aller en bas

Re: Animaux-totem et symbolique des animaux

Message par Hermann le Mer 7 Mar 2012 - 10:35

Ah oui, pour les canidés, ce serait intéressant, d'ailleurs hier j'ai failli parler du chien à propos des moutons et de la bergerie. Et très intéressant également de comparer canidés et félins.

C'est vrai que la hiérarchie est importante chez les loups.
Bien qu'il y ait aussi des loups solitaires, qui vivent à l'écart de la meute.

Est-ce que tu penses, Sophie, que cette notion de territoire a à voir avec nos limites propres ?

Hier j'ai vu que les loups mangeaient les renards en en étaient même friands, ce que je j'ignorais et qui m'a étonné...
avatar
Hermann

Messages : 1442
Date d'inscription : 07/11/2011
Masculin Age : 47
Localisation : Paris

http://arbresacre.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Animaux-totem et symbolique des animaux

Message par Sophie le Mer 7 Mar 2012 - 11:29

Savait pas que les loups mangeaient les renards.... c'est intéressant.

Est-ce que cela peut vouloir dire que quand on a trouvé l'énergie du loup, on n'a plus vraiment besoin de celle du renard ?
Car celle du loup est plus puissante et plus profonde ?

On peut voir ça aussi en termes de : le renard apprendre à être invisible, mais aussi donc à "se cacher".
Quand on est pas assez confiant, on peut avoir besoin d'être invisible.
Trouver l'énergie du loup permet de ne plus avoir à se cacher.
Et de s'assumer pleinement.

Pour le territoire, je le verrais comme les limites de soi vis à vis des autres, si on demande aux autres de respecter notre "territoire", on doit respecter le leur.

Autre chose : le territoire m'évoque l'environnement où l'on évolue, là où l'on se sent chez soi, où on "dicte les règles du jeu".
Le territoire que l'on connaît aussi, l'endroit que l'on "maîtrise", par la connaissance de ses moindres recoins, de son énergie, on sait "flairer" comme un loup, on sait détecter une intrusion aussi, en fait le loup et son territoire à mon sens ne sont pas dissociables.
Il est avec son environnement, avec son territoire, il est relié à ce territoire.
D'autant plus que cela assure sa survie = c'est son territoire de chasse, là où il trouve sa nourriture.

Peut-être que ça peut toucher aux limites oui, dans le sens des limites de ce qu'on peut maîtriser.
Savoir reconnaître les frontières au-delà desquelles on ne dicte pas les règles du jeu.

En fait globalement pour moi le loup renvoie beaucoup au respect, à tous les niveaux de compréhension de cette notion.
Respect de soi, respect des autres, respect de qui est le maître, respect de la hiérarchie (mais au sens intérieur, c'est une hiérarchie que l'on accepte et que l'on adopte, entre des parties de nous par exemple, ou des choses qui sont plus ou moins importantes pour soi).

Chez les loups, seuls les dominants ont le droit de se reproduire. C'est très significatif au niveau intérieur je crois.
Si l'on se place dans l'énergie loup, et que l'on associe le loup à notre nature divine, alors on autorise seulement ce qui est divin en nous à "se reproduire", faire des petits. On accepte les parts de soi qui ne sont pas divines, mais on ne les fait pas se multiplier.


Sophie

Messages : 1834
Date d'inscription : 06/11/2011
Féminin Age : 38

Revenir en haut Aller en bas

Re: Animaux-totem et symbolique des animaux

Message par Hermann le Mer 7 Mar 2012 - 11:54

Ah oui, très suggestives ces pistes.
Je me suis posé les mêmes questions pour le renard.

Pour le territoire, le loup peut toutefois parcourir de grandes distances pour chasser, plusieurs centaines de kilomètres en une seule nuit !
Et il peut s'aventurer hors des espaces sauvages, non seulement dans la nature domestiquée, à la lisière des villages, mais même en ville. Au XIVe siècle, à l'époque de la Guerre de Cents Ans et de la Peste noire, des loups ont pénétré dans Paris et ont dévoré des enfants, durant un hiver particulièrement rigoureux (la Seine était gelée). Là, ils ont clairement outrepassé leurs limites habituelles, et de loin, mais c'était un cas de nécessité extrême.
avatar
Hermann

Messages : 1442
Date d'inscription : 07/11/2011
Masculin Age : 47
Localisation : Paris

http://arbresacre.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Animaux-totem et symbolique des animaux

Message par Sophie le Mer 7 Mar 2012 - 12:04

Il faudrait vérifier, au niveau des félins, je ne sais pas si certains grands félins outrepassent comme ça leurs frontières naturelles.

Si ce n'est pas le cas, je me demande si les canidés, en étant capables comme ça de sortir de leurs limites sauvages, en approchant le monde humain en cas de nécessité, ne pourraient pas représenter aussi en nous la capacité de transgression, positivement ou négativement orientée selon le cas.

Savoir transgresser les limites de la civilisation fait partie des points d'ouverture, de libération en soi.

Notamment, symboliquement, savoir outrepasser la frontière établie entre monde sauvage et monde civilisé.

Maintenant, si je reprends ton exemple de manière symbolique, je dirais que le cas d'absolue nécessité, hiver particulièrement rigoureux : en cas de gros blocage intérieur, refoulement extrême, tout est gelé, alors on peut voir surgir dans notre partie "civilisée" des penchants sauvages, qui viennent nous dévorer, mais aussi nous interpeller sur leur existence.
On pourrait presque oublier qu'on a une nature sauvage aussi...
Dans certains cas elle se rappelle à nous...

A mon sens pour en revenir aux félins et canidés, la différence est la notion de meute et de hiérarchie.
Les canidés pour beaucoup étant des animaux qui vivent dans une relation de dominant-dominé, symbolisent du même coup la notion de transgression de cette relation.
Qui est parfois nécessaire aussi. Renversement de valeurs, renversement de hiérarchie.

Le chien, aussi doux soit-il, peut devenir enragé.
Ce sont les deux extrêmes.
Celui qui est extrêmement fidèle peut devenir extrêmement dangereux.

Le chat, lui, il est "dangereux" par nature, dans le sens où on n'essayera jamais de faire faire à un chat ce qu'on fait faire à un chien. grosso modo un chat on sait qu'on ne doit pas l'emm...der.
Il fait ce qu'il veut.

Ce qui est félin en nous ne se soucie pas beaucoup des convenances, et de ce qui se fait ou ne se fait pas.
Je l'ai vu avec "mon" chat, chat de rue qui s'est installé chez nous.
On n'essaye pas de "l'éduquer", il est ce qu'il est, il fait ce qu'il fait.
On lui signifie quand ça ne nous convient pas, mais il ne prendra pas ça comme une règle établie. Une autre fois, il essayera encore, si lui il en a envie.



Sophie

Messages : 1834
Date d'inscription : 06/11/2011
Féminin Age : 38

Revenir en haut Aller en bas

Re: Animaux-totem et symbolique des animaux

Message par Hermann le Mer 7 Mar 2012 - 12:33

Sophie a écrit:Il faudrait vérifier, au niveau des félins, je ne sais pas si certains grands félins outrepassent comme ça leurs frontières naturelles.

Si ce n'est pas le cas, je me demande si les canidés, en étant capables comme ça de sortir de leurs limites sauvages, en approchant le monde humain en cas de nécessité, ne pourraient pas représenter aussi en nous la capacité de transgression, positivement ou négativement orientée selon le cas.

Savoir transgresser les limites de la civilisation fait partie des points d'ouverture, de libération en soi.

Notamment, symboliquement, savoir outrepasser la frontière établie entre monde sauvage et monde civilisé.
Oui ! C'est d'ailleurs ce que j'avais évoqué à propos du renard.
Notre nature sauvage fait incursion dans notre vie bien policée.

Sophie a écrit:Maintenant, si je reprends ton exemple de manière symbolique, je dirais que le cas d'absolue nécessité, hiver particulièrement rigoureux : en cas de gros blocage intérieur, refoulement extrême, tout est gelé, alors on peut voir surgir dans notre partie "civilisée" des penchants sauvages, qui viennent nous dévorer, mais aussi nous interpeller sur leur existence.
On pourrait presque oublier qu'on a une nature sauvage aussi...
Dans certains cas elle se rappelle à nous...
Excellent !

Sophie a écrit:A mon sens pour en revenir aux félins et canidés, la différence est la notion de meute et de hiérarchie.
Les canidés pour beaucoup étant des animaux qui vivent dans une relation de dominant-dominé, symbolisent du même coup la notion de transgression de cette relation.
Qui est parfois nécessaire aussi. Renversement de valeurs, renversement de hiérarchie.
Ca me parle bien ça aussi !

avatar
Hermann

Messages : 1442
Date d'inscription : 07/11/2011
Masculin Age : 47
Localisation : Paris

http://arbresacre.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Animaux-totem et symbolique des animaux

Message par Sophie le Mer 7 Mar 2012 - 12:48

Je continue de dérouler le fil....

Chez les loups, il y a autre chose qui est très intriguant : c'est la fonction du "dernier de la meute".
Dans les meutes, il y a parfois (ou tout le temps je ne sais plus) un loup "souffre-douleur". Celui qui prend tout, qui se fait attaquer, agresser etc....
C'est celui qu'on appelle le Oméga (les dominants sont les alpha).

Dans l'énergie du loup, il y a aussi - en négatif - l'énergie de la plainte, la lamentation, être le bouc émissaire, la victime ou le souffre douleur.
C'est le chien qui se fait cogner et qui reste par exemple.
Parce que c'est sa place...........

Vaste question notre place dans le monde.
Si on s'attache trop à notre place, et si cette place est d'être un "oméga" (parce qu'on a toujours vécu ainsi par exemple), alors on peut s'enfermer complètement, là encore, dans la notion de hiérarchie.

Le loup étant un animal lunaire, il y a tout le lien avec les émotions, la nuit, nos plaintes ou douleurs intérieures.

C'est aussi le chien qui hurle à la mort parce qu'il est malheureux...

Et peut-être que c'est le lien avec "devenir enragé" aussi.
Quand on est trop malheureux, on peut devenir enragé, ça n'est pas sain, on doit se guérir je crois....

Dis, tu nous postes un p'tit truc sur les félins, pour qu'on fasse la transition avec cet autre monde de chasseurs qui à mon sens est complémentaire ?

Lion ? tigre ? jaguar ? celui que tu veux Razz
Je fais ma flemmarde encore Very Happy

Sophie

Messages : 1834
Date d'inscription : 06/11/2011
Féminin Age : 38

Revenir en haut Aller en bas

Re: Animaux-totem et symbolique des animaux

Message par Hermann le Mer 7 Mar 2012 - 13:09

Précisions très intéressantes et parlantes !

Chez les hommes aussi, à l'échelle d'une civilisation, d'une localité, d'une famille, etc., il y a toujours une victime sacrificielle.

Pour l'instant, ce sera le chien, mais ça fait bien la transition quand même. Razz
avatar
Hermann

Messages : 1442
Date d'inscription : 07/11/2011
Masculin Age : 47
Localisation : Paris

http://arbresacre.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Animaux-totem et symbolique des animaux

Message par Hermann le Mer 7 Mar 2012 - 13:13

LE CHIEN









Alors que le loup et le renard sont des animaux sauvages, le chien, parmi les canidés, est un animal domestique.
Toutefois la distinction n’est pas aussi simple. En Egypte, il est difficile de distinguer loups, chacals, chiens sauvages ou même domestiques, car il y a eu beaucoup de croisements entre les espèces, et les Egyptiens pouvaient apprivoiser des animaux sauvages, même le crocodile. C’est pour cela qu’on ne sait pas si le dieu Anubis a une tête de chacal, de chien ou de loup.
J’ai vu récemment de tels animaux aux pyramides de Saqqarah, et il est vrai qu’il est difficile de savoir de quelle espèce il s’agit.




En tous cas, on dit souvent du chien que c’est le meilleur ami de l’homme, rivalisant en cela avec le cheval, qui a un rôle très différent et moins domestique (lié à la maison).
Il nous invite sans doute à entre en amitié avec nous-même, à devenir notre meilleur compagnon.

On pense tout de suite au chien qui garde la maison, au chien qui guide et protège les troupeaux, au chien de chasse, au chien d'aveugle, etc.
Le chien est donc très lié à l’homme, pour qui il joue un rôle fonctionnel. Mais aussi affectif. Il symbolise la fidélité et la loyauté.
Mais en négatif, un petit chien est quelqu’un de très dépendant et « collant ».
Le chien est aussi associé à la tristesse, la mélancolie. Surtout s’il est justement privé de la compagnie de son maître.

Si la maison symbolise le corps physique, alors le chien représente nos instincts, qu’il faut écouter. La maison représente aussi la famille. Le chien cimente la famille et la garde.
Comme chien de berger, le chien est un guide et un protecteur qui prévient des attaques du loup et autres dangers. Le loup et le chien sont proches, et pourtant s’opposent. En négatif, les moutons représentent le conformisme et la passivité. Mais en positif, l’agneau est symbole de pureté, le bon pasteur est à l’image du Christ. Le chien est donc l’assistant de celui-ci.
A la chasse, le chien représente le négatif du loup ou du renard pénétrant dans le monde civilisé : là c’est celui-ci qui pénètre dans le monde sauvage. Plus qu'un rôle économique (se procurer de la viande) ou même de divertissement (entraînement à la guerre pour les nobles), la chasse a toujours eu un rôle plus profond, symbolique. C'est un acte social très ritualisé et codifié. Par contre je ne saurai en dire plus pour l'instant, à Sophie la traqueuse d'aller plus loin. Laughing
Le chien d'aveugle guide son maître, il remplace son sens visuel perdu, là aussi il symbolise le corps et ses instincts, en l’occurrence la perception physique.

Le chien est aussi un animal psychopompe, comme le corbeau ou le cheval. Il accompagne les âmes dans l'au-delà. Cerbère, un chien monstrueux, garde l’entrée des enfers. Le chien reste d’ailleurs fidèle à son maître après sa mort.
Chez les musulmans, le chien est l’animal le plus impur avec le porc, associé à la mort et au mal.
De fait, le chien, en négatif, peut évoquer les bas instincts, l’agressivité et les pulsions sexuelles non maîtrisés.

Il représente donc nos instincts, notre nature sauvage, mais telle qu’elle est domestiquée, au risque, dans le cas contraire, de perdre le contrôle et de devenir enragé.

Le chien ne vit donc ni dans les espaces sauvages comme le loup, ni à la marge entre monde sauvage et monde civilisé comme le renard, n’est ni un animal social comme le loup, ni solitaire comme le renard : il ne peut se comprendre que dans sa relation à son maître.

Il faudrait faire aussi une distinction entre les races de chiens, car c'est très varié, avec sans doute des nuances très importantes dans la symbolique, par exemple entre un doberman, un caniche et un saint bernard, c'est sûr que ce n'est pas la même chose. Laughing


Quelques liens sur la symbolique :

http://tristan.moir.free.fr/dicoreve/symboleshtml/interpretation-des-reves-dictionnaire.php?lettre=C%&commentaire=Chien

http://www.cleomede.com/article-4543590.html

http://echange-spirituel.kazeo.com/animaux/le-chien-et-sa-symbolique,a1036907.html

http://tarotsanciens.canalblog.com/archives/2011/08/09/21762605.html

http://www.aiglebleu.net/article-le-chien-animal-totem-77466481.html
avatar
Hermann

Messages : 1442
Date d'inscription : 07/11/2011
Masculin Age : 47
Localisation : Paris

http://arbresacre.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Animaux-totem et symbolique des animaux

Message par Sophie le Mer 7 Mar 2012 - 18:03

Excellent....

Par rapport à la place du chien dans la famille, et la maison, les gens qui savent éduquer des chiens disent qu'il faut que la place de l'animal soit claire, il mange après les humains par exemple.
Mais il faut bien le traiter, évidemment (ça c'est moi qui le dit Laughing), c'est une question d'éthique là.
C'est à dire que l'on doit bien traiter ses instincts, mais ne pas les mettre en premier plan, ce n'est pas eux qui doivent dominer "la famille", la maison intérieure.

Si on les met à une juste place, alors nos instincts sont de fidèles protecteurs et alliés.

Si le chien est mal considéré dans certaines cultures je crois que ça peut être lié au fait qu'il est aussi un charognard parfois.
Bon là c'est le lien avec le coyote aussi, autre canidé.
En même temps, les charognards nettoient le monde, donc... la manière dont on les considère est révélatrice aussi, faut bien qu'il y en ait qui nettoient hein... Laughing
Quand les éboueurs font grève, on est bien embêté (voire pire).

Donc à mon sens le chien, mais aussi d'autres canidés, nous renvoient au fait qu'on ne peut pas être que "noble et fier et beau et blablabla".
On doit aussi mettre les mains dans le cambouis et transmuter (manger) ce qui est mort en nous.

Pour ce qui concerne la chasse, ben là.... je pense que je vais y réfléchir.. Laughing
Et peut-être faire un post spécifique là-dessus, je vais voir.
C'est une bonne piste à suivre Very Happy vais aiguiser mon flair Razz

Juste pour mémoire (et suite de nos investigations...)
Les canidés :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Canidés

Les félins :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Félin

Dans chaque article il y a la liste des animaux qui dont partie de ces familles.

Sophie

Messages : 1834
Date d'inscription : 06/11/2011
Féminin Age : 38

Revenir en haut Aller en bas

Re: Animaux-totem et symbolique des animaux

Message par ananie le Mer 7 Mar 2012 - 19:18

Je ne sais pas si cela a été dit (parce que je n'ai pas tout lu en détail... désolé), mais je voulais ajouter que le chien n'existerait pas sans l'homme.
En fait le chien est issu de l'élevage et des croisements du loup effectués par l'homme.
Ainsi, on pourrait dire que le chien c'est un instinct domestiqué par la raison et mis au service de celle-ci.

Cet instinct domestiqué, devient un gardien, un compagnon de jeu, une aide au niveau du fait de sentir les choses, au niveau de la chasse...

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Animaux-totem et symbolique des animaux

Message par Sophie le Mer 7 Mar 2012 - 19:22

Non il me semble que ça n'avait pas été dit, en fait je savais pas du tout, il me semblait qu'il existait des chiens sauvages (?).

Mais alors dis donc..... question croisements.... ben je me demande comment à partir du loup on a pu en arriver au caniche !! Laughing

C'est balaise la génétique quand même parfois.....

Sophie

Messages : 1834
Date d'inscription : 06/11/2011
Féminin Age : 38

Revenir en haut Aller en bas

Re: Animaux-totem et symbolique des animaux

Message par ananie le Mer 7 Mar 2012 - 19:36

Sophie a écrit:Non il me semble que ça n'avait pas été dit, en fait je savais pas du tout, il me semblait qu'il existait des chiens sauvages (?).
Au départ, il n'existe que les loups.

Cette action de l'homme pour apprivoiser des loups, les éduquer, les sélectionner en fonction de certains critères pour produire des races spécifiques... etc, est très ancienne.

Donc oui, le caniche dérive du loup.

Et les chiens sauvages sont des animaux qui ont été domestiqués, puis sont redevenus sauvages.

Le dingo australien par exemple est un descendant des chiens domestiques qui accompagnaient les premiers colons australiens.

Le chien (Canis lupus familiaris) est un mammifère domestique de la famille des canidés. C'est la première espèce animale à avoir été domestiquée par l'homme1, les plus anciens restes confirmés de chien domestique étant vieux de 31 700 ans2 soit plusieurs dizaines de milliers d'années avant toute autre espèce domestique connue. Depuis la Préhistoire, le chien a accompagné l'homme durant toute sa phase de sédentarisation qui a conduit à l'apparition des premières civilisations. Autrefois regroupé dans une espèce à part entière, Canis canis ou encore Canis familiaris, la recherche génétique a confirmé son origine, qui bien que probablement diverse3,4, découle principalement de la domestication du loup gris commun. Malgré des différences morphologiques majeures, les scientifiques regroupent ainsi l'ensemble des races de chiens au sein d'un groupe nommé Canis lupus familiaris, une sous-espèce de Canis lupus. Des chiens domestiqués, puis redevenus sauvages sont en revanche considérés comme autant de sous-espèces de Canis lupus, c'est le cas des dingos et du chien chanteur.
Source :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Chien

On voit ça aussi avec les vaches, les chevaux, les moutons... l'homme a créé des races très spécifiques au fil des siècles, qui ne ressemblent plus que de très loin à leurs ancêtres.

De plus l'éducation s'est transmise génétiquement. Ainsi, sans presque aucun dressage, certaines races de chiens conçues pour cela savent parfaitement ramener du gibier chassé, ou rassembler et diriger un troupeau.

Comme quoi l'action de l'homme a aussi du bon :
Sans lui les chiens n'existeraient pas, ni les chevaux, les moutons, les ânes, les mules, les vaches... tels qu'on les connait aujourd'hui.

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Animaux-totem et symbolique des animaux

Message par Hermann le Mer 7 Mar 2012 - 23:03

Sophie a écrit:Si le chien est mal considéré dans certaines cultures je crois que ça peut être lié au fait qu'il est aussi un charognard parfois.
Oui, c'est ça, c'est le cas pour l'islam.
avatar
Hermann

Messages : 1442
Date d'inscription : 07/11/2011
Masculin Age : 47
Localisation : Paris

http://arbresacre.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Animaux-totem et symbolique des animaux

Message par Hermann le Jeu 8 Mar 2012 - 1:26

LE TIGRE







Le tigre, plus grand félin sauvage, est le chasseur solitaire par excellence, un prédateur féroce qui vit dans les forêts chaudes et humides. Il a la réputation d'un mangeur d’homme, c'est pourquoi ce dernier a décimé sa population.
Il est puissant, patient, discret, rapide. Il prend ses proies par surprise, et les tue rapidement.

Il représente donc une énergie destructrice, en tous cas prédatrice, très efficace mais qu’il convient de maîtriser.
Il peut être un monstre effrayant, mais aussi celui qui détruit les énergies négatives. A condition de dompter le fauve.

Le tigre est un prédateur crépusculaire : il chasse de préférence au lever et au tomber du jour.
C'est donc un animal solaire, qui n'est pas de la nuit comme le loup, mais qui n'est pas non plus de la journée comme le lion.
Il semble assurer la transition entre deux mondes, ou plutôt entre deux périodes.

C’est un chasseur très territorial. Il n'aime pas partager son domaine, surtout entre mâles. Le tigre mâle possède un territoire qui englobe plusieurs domaines réservés aux femelles.
Il marque son territoire, où il possède plusieurs tanières, et le parcourt sans cesse, pour asseoir son pouvoir et sa domination. Comme un souverain chevauchant dans son royaume de palais en palais, où son autorité est rendue visible par ses emblèmes, où il fait ce que bon lui semble, y prenant ce qu'il veut, avec droit de vie et de mort sur ses sujets.
En négatif, il peut donc apparaître comme un individu dominateur, autoritaire et agressif.
Le tigre de papier est un individu d'apparence effrayante mais qui en réalité est une baudruche.

Pas étonnant donc que cet animal puissant et dominant, maître d'un vaste domaine où son autorité est sans partage, soit en Asie associé à la royauté. Et aussi à la divinité en Inde. Certains dieux chevauchent un tigre. En Chine c'est le roi des animaux, au même titre que le lion en Occident, et seul le tigre peut vaincre le dragon (le mal).

Il nous enseigne sans doute à être maître de notre espace personnel, à obtenir satisfaction rapidement et efficacement, et à chasser et détruire nos tendances négatives, en particulier nos mauvaises habitudes, en changeant rapidement de période dans notre vie.


Quelques liens :

http://echange-spirituel.kazeo.com/animaux/le-tigre-et-sa-symbolique,a1537612.html

http://tristan.moir.free.fr/dicoreve/symboleshtml/interpretation-des-reves-dictionnaire.php?lettre=T%&commentaire=Tigre#numsymbole22
avatar
Hermann

Messages : 1442
Date d'inscription : 07/11/2011
Masculin Age : 47
Localisation : Paris

http://arbresacre.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Animaux-totem et symbolique des animaux

Message par Sophie le Jeu 8 Mar 2012 - 8:01

Upf Exclamation

Sacrée bestiole le tigre....

A mon sens, dans le côté négatif, les félins renvoient beaucoup à l'orgueil et à l'individualisme (voire la domination un peu sauvage des autres, ou de soi-même).

Intéressant par ailleurs, d'apprendre que le tigre est l'animal des transitions, ça colle bien si je vérifie sur mon vécu perso, j'ai eu un tigre à un moment dans ma ménagerie intérieure, et c'était en effet une grosse période de transition, passage entre deux mondes, deux états intérieurs, deux époques de ma vie.

Il était marrant ceci dit le tigre que j'avais, c'était au chakra du coeur je crois, il déconnait tout le temps.
Parmi les enseignements qu'il m'avait donné, il y avait le fait que quand on est si gros et si imposant, pourquoi on s'en ferait ? Pas besoin d'être sur la défensive quand on est en un tigre. Il suffit d'être ce qu'on est.

Bon moi je suis pas un tigre, mais sur le plan intérieur, cela m'avait fait avancer par rapport à l'attitude d'être en défense vis à vis des autres, développer cette énergie de félin, en fait transformer presque complètement mon rapport à l'autre.

Et puis après il est parti, et j'étais pas fâchée non plus parce que j'étais un peu mal à l'aise avec cette grosse bestiole dans mon chakra du coeur, je sentais comme une disproportion entre lui et moi.

Je crois que les félins de manière générale, sur le plan intérieur, peuvent enseigner la souplesse, la rapidité, une autre forme de la chasse intérieure, beaucoup plus subtile.

Qui plus est les félins ne vivent pas en meute.
S'ils vivent en groupe, c'est un mâle avec plusieurs femelles, mais rarement plusieurs mâles.
Sans doute parce que les félins mâles ne supportent pas la domination, à l'inverse des canidés, dont les mâles peuvent reconnaître la domination d'un autre mâle.

Bon perso, j'avoue que j'ai du mal globalement avec les félins.
Je les admire et je les aime beaucoup pour certaines de leurs caractéristiques, l'indépendance, la rapidité etc...
Mais alors le côté "j'suis le plus beau et j'suis partout chez moi", purée, j'ai du mal Laughing

Bon ça doit me renvoyer à un truc sans doute (c'est même certain).

Ah j'ai trouvé dans wiki,
"Prédateur opportuniste, le tigre ne refusera pas de s'attaquer au bétail, ni à une charogne. Si nécessaire, il peut aussi se montrer cannibale"

Voilà. C'est le côté opportuniste des félins que j'ai du mal à supporter.

Bon bon, je vais arrêter de parler du tigre là tout de suite parce que ça me fait remonter des vieux trucs du fond de la mémoire.... Laughing





Sophie

Messages : 1834
Date d'inscription : 06/11/2011
Féminin Age : 38

Revenir en haut Aller en bas

Re: Animaux-totem et symbolique des animaux

Message par Hermann le Jeu 8 Mar 2012 - 8:35

J'ai parlé de transitions comme il chasse au crépuscule ou à l'aube, mais c'est une interprétation rapide et qui mériterait d'être affinée, je pense.
D'ailleurs, peut-être qu'il est possible de faire le parallèle de cet aspect temporel avec un aspect spatial : son territoire englobe plusieurs territoires de femelles, donc il chevauche plusieurs espaces.

Souples et rapides, mais individualistes, voire orgueilleux et opportunistes, oui, ça correspond bien aux félins !
avatar
Hermann

Messages : 1442
Date d'inscription : 07/11/2011
Masculin Age : 47
Localisation : Paris

http://arbresacre.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Animaux-totem et symbolique des animaux

Message par Hermann le Jeu 8 Mar 2012 - 9:01

CANIDES ET FELINS








(C’est kitsch, hein ? Laughing )



Les canidés et les félins sont les principaux prédateurs terrestres. Ce sont des mammifères qui ont une origine commune, ce sont des carnassiers.

Les félins se divisent en deux branches, félinés et panthérinés.
Félinés : chat, lynx, guépard, puma, hyène, etc.
Pantherinés : lion, tigre, panthère (léopard), jaguar, etc.
Les canidés quant à eux regroupent le loup, le chien, le renard, le chacal, le coyote, etc.

On peut se demander ce qui différencie ces deux grandes dynasties de prédateurs.


Chasse et évolution

Les canidés apparurent les premiers.
Leur large distribution actuelle est récente car une grande partie de l’histoire des canidés se déroule en Amérique du Nord. Elle commence il y a environ 40 millions d'années dans les grandes plaines américaines.
Les ancêtres des félidés vivaient en général dans les milieux tropicaux. Les félins sont originaires d’Asie.
Donc, l’Ouest, l’Occident, le soleil couchant, et le Nord, pour les canidés, animaux plutôt lunaires et liés au froid, et l’Est, l’Orient, le soleil levant, et le Sud, pour les félins, animaux plutôt solaires et liés au chaud.

Le changement climatique favorisa les canidés avec l’émergence de grandes plaines découvertes. Si les félins perdirent les arbres qui leur permettaient de se camoufler pour chasser en embuscade, les canidés devinrent, eux, plus rapides. La vitesse et l’endurance ont constitué un facteur essentiel qui donna la suprématie aux canidés sur les félins. Les canidés montrent en effet une grande capacité d'adaptation. Les races ou les variétés d'une espèce peuvent rapidement adapter leur morphologie et leur constitution au climat et aux conditions générales de l'environnement.


Chasse et morphologie

Les canidés ont une tête allongée, leur mâchoire est plus puissante que celle des félidés, mais les griffes de ces derniers sont rétractables.
Les félins ont une tête ronde, ils mordent moins, mais leurs griffes puissantes, qui restent toujours aiguisées, en font des adversaires redoutables, pour attaquer comme pour se défendre. Toutes les parties de leur corps sont d'une flexibilité et d'une souplesse remarquables. Les félidés sont très vigoureux et très agiles, plus que les canidés.

L’odorat des félidés est moins développé que celui des canidés, en revanche, chez eux la vue et surtout l’ouïe sont très développés. Parce qu’ils ne traquent pas leurs proies, les poursuivant sur de longues distances, mais bondissent sur elles à courte distance.


Chasse et alimentation

Tous les félidés sont carnivores, et mangent de préférence les animaux qu'ils ont eux-mêmes tués. Très peu d'entre eux s'attaquent aux charognes. Toutes les classes de vertébrés fournissent à la nourriture des félidés ; mais les mammifères sont les plus exposés à leurs attaques. Peu spécialisés, les félidés ont pu coloniser le monde entier.

Les canidés sont presque tous omnivores. Ils sont essentiellement carnivores, mais beaucoup d'espèces mangent également des fruits et divers végétaux lorsque les proies se font rares. Ils se nourrissent principalement de rongeurs et de lapins, mais recherchent également insectes et charognes. Les grands canidés chassent également des ongulés.

Le régime alimentaire des canidés est donc plus varié, mais les animaux chassés par les félidés occupent une gamme plus étendue. Ils s’attaquent aussi à des animaux plus grands, et seuls, car les félins sont plus imposants et plus puissants que les canidés.


Chasse et territoire

Les félins, aiment les arbres, ils peuvent y monter avec leurs griffes. Les espèces de petite et de moyenne taille vivent souvent sur les arbres, d'où elles guettent les oiseaux et les petits quadrupèdes, sautant et grimpant admirablement. Les grandes espèces, le lion par exemple, grimpent aussi aux arbres à l'occasion, par exemple pour y dévorer en paix une proie, mais n'y chassent pas.
De façon générale, au lieu de forcer leur proie à la course comme les canidés ou de se contenter de cadavres, les félidés attendent leur proie à l'affût, tapis derrière un rocher, un fourré, ou s'en approchent en rampant dans l'herbe, cherchant toujours à la surprendre et à la terrasser d'un seul bond, car la plupart courent mal et renoncent rapidement à poursuivre leur victime quand ils ne l'ont pas atteinte en quelques bonds.
Les félidés attaquent tous leur proie de la même manière. Ils traversent à pas silencieux leur domaine, regardant attentivement dans tous les sens. Ils saisissent leur victime et la déchirent à l'aide de leurs ongles aigus, puis l'égorgent d'un seul coup à l'aide de leurs puissantes canines. Les félidés ne dévorent presque jamais leur proie sur place ; après l'avoir tuée, ou l'avoir rendue incapable de se sauver, ils la traînent dans quelque endroit bien solitaire, où ils la mangent tout à leur aise.

Les canidés, quant à eux, poursuivent leurs proies en meutes. Ils lui courent après jusqu'à épuisement, puis l'achèvent, en groupe, à coups de dents.
Ils sont strictement terrestres, ils ne montent pas aux arbres et ne vont pas dans l’eau, contrairement à certains félins. Ils préfèrent les plaines, les terrains découverts.
Leur façon de courir sur la pointe des orteils (appelée digitigrade) leur permet de chasser des proies rapides sur de grandes distances. Ils ont toutefois des demeures fixes. De plus, ce sont les plus légers des carnivores.

Les canidés préfèrent donc les grands espaces, ils parcourent de vastes distance, en bandes, pour chercher et poursuivre leurs proies, tandis que les félins ont un territoire plus restreint, bien délimité, dans lequel ils règnent en maîtres. Le territoire, et la chasse, des premiers, sont extensifs, ceux des seconds intensifs.


Chasse et vie sociale

Les canidés ont bien compris que l’union fait la force. Cela leur a permis d’éliminer tous leurs rivaux. Aujourd’hui, le seul véritable prédateur des canidés est l’homme.
Ils ont su développer une vie sociale grâce à leur intelligence, ce qui leur a permis de mieux lutter contre les prédateurs, d’élever leurs jeunes et donc de coloniser de nouveaux habitats.
Les canidés ont su développer la vie en groupe et donc communiquer. La bande se révèle toujours aujourd’hui le mode de vie le mieux adapté à la survie d’une espèce. Les canidés forment en général de véritables sociétés, avec ses règles et sa hiérarchie.

Les félidés vivent isolés ou par couples. Les lions peuvent former de petites bandes autour d'un mâle dominant ; au moment du rut, c'est plutôt une cohorte d'une dizaine de mâles que l'on voit entourer une lionne. Bien que presque tous soient des solitaires, les vies sociales des félins dépendent de leurs comportement, ainsi que de leur habitat. Il arrivera plus facilement que des félins s’associent pour chasser si la proie est grosse ou si on est en période de disette par exemple. Ce sont donc des associations ponctuelles, et non des bandes permanentes, unies, organisées et hiérarchisées comme les canidés, qui communiquent beaucoup mieux entre eux.

Les canidés chassent en général de jour comme de nuit, tandis que la plupart des félidés sont nocturnes.
En dehors de la chasse, les félins passent le plus clair de leur temps à dormir.







Principales sources :

http://www.dinosoria.com/canides.htm

http://emouchet.perso.infonie.fr/canides/canides.htm

http://www.cosmovisions.com/canides.htm

http://www.cosmovisions.com/felides.htm

http://fr.wikipedia.org/wiki/F%C3%A9lin
avatar
Hermann

Messages : 1442
Date d'inscription : 07/11/2011
Masculin Age : 47
Localisation : Paris

http://arbresacre.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Animaux-totem et symbolique des animaux

Message par Sophie le Ven 9 Mar 2012 - 8:14

Mortellement kitsch Very Happy Laughing

Très intéressant ce post.

Je note, au fil de ma lecture, ce qui m'interpelle.
-> importance des dents chez les uns, des griffes chez les autres.....
-> les sens : ouïe, vue et odorat
-> endurance et "traque suivie" chez les canidés / souplesse, agilité, rapidité, capacité à bondir, chez les félins.

En fait de manière générale, la différence énergétique que je vois là-dedans, c'est que l'énergie canidé c'est : je lâcherai pas (d'ailleurs, un chien qui mord, pour le faire lâcher, bonjour).
C'est le lien avec les dents aussi, le fait de mordre, et de pas lâcher.

Alors que l'énergie féline, c'est : je saisis ce qui passe.
Si je le loupe, tant pis, je lâche, y'aura autre chose qui viendra.

Dans un cas, on travaille d'endurance, la persévérance, la ténacité, voire l'acharnement.
Dans l'autre cas, on travaille la fulgurance, la vigilance, la capacité à réagir très vite et de manière très efficace dans l'instant. Et la discrétion aussi. (le silence)

Il y a aussi bien sûr la notion de groupe / solitude.

Bon là je fais une parenthèse personnelle - ça me fait vraiment remonter plein de trucs ces échanges sur les animaux... - c'est comme si à la lecture je me rendais compte que je suis passée d'une énergie plutôt de type félin, à une énergie de type canidé.
Je n'ai pas perdu ce que j'avais appris comme félin, mais je l'ai laissé un peu de côté pour travailler d'autres qualités pour le moment, celles qui correspondent plus aux canidés, la persévérance, l'endurance, la course de longue distance, et aussi le rapport à "la meute" (la société, les autres, le groupe).

Là où c'est très intéressant aussi c'est que quand on regarde le rapport spontané qu'on a à certains animaux, on comprend pas mal de choses sur soi.
Les félins par exemple me fascinaient quand j'étais môme, et pendant longtemps m'ont fascinée. Je les trouvais plus nobles, plus fiers, plus "racés" comme on dit.
Donc plus digne d'intéret et de développer cette énergie.
Marcher dans la vie comme un tigre.... ou un chat sauvage, ça me fascinait.
Sauf que c'était en relation à l'image encore.

Aujourd'hui j'apprends aussi à marcher dans la vie comme un loup, ou comme un coyote, ou autres canidés, j'apprends la valeur de certaines vertus comme la vie en groupe, l'écoute du groupe, la persévérance dans l'action, le fait d'être moins "noble" mais plus efficace sur la longueur.

En énergie félin, je me sentais bien seule à l'intérieur de moi quand même.
Libre et indépendante, oui, certes, mais bien solitaire.
En énergie canidé, même sans parler de groupe à l'extérieur de soi, j'ai l'impression d'avoir une meute entière à l'intérieur de moi-même, et purée la force que ça donne sur la longueur...
C'est comme avoir, non pas un animal dedans qui aide à avancer, mais toute une meute, avec toute cette énergie commune, tendue vers un but commun.

Sur le plan intérieur, je dirais que le félin renvoie à l'individualité et l'unicité ; le canidé renvoie à la similitude, la communauté, le fait de se sentir égal aux autres, et d'avoir une place dans la multitude.

En fait on a besoin de ces deux types d'énergies à mon sens, elles s'équilibrent en nous, être unique tout en étant le même, être différent et être "pareil".

Et puis toute cette dualité qu'on peut dérouler jusqu'au bout...
Agir avec ses "dents", mordre à pleines dents avec toute sa force ; agir avec ses griffes, savoir saisir et lâcher dans un mouvement très rapide.

Autre chose : les félins s'associent pour chasser quand ça leur est utile et nécessaire.
Alors que les canidés chassent en groupe quoi qu'il arrive.

Etrangement je dirais, les chiens et les chats, symboles "domestiques" de ces deux grandes classes d'animaux, sont proches de l'homme, mais là encore dans leurs spécificités à chacun.
Cela montre sans doute qu'en l'être humain, il y a notamment ces deux tendances, ces deux énergies à développer, sans renier l'une ou l'autre.

On peut être naturellement plus à l'aise dans l'une ou l'autre, mais l'équilibre se trouve dans le fait d'explorer les deux, et de "maîtriser" et accepter les deux à l'intérieur de soi.

Sophie

Messages : 1834
Date d'inscription : 06/11/2011
Féminin Age : 38

Revenir en haut Aller en bas

Re: Animaux-totem et symbolique des animaux

Message par Hermann le Ven 9 Mar 2012 - 9:53

Sophie a écrit:En fait de manière générale, la différence énergétique que je vois là-dedans, c'est que l'énergie canidé c'est : je lâcherai pas (d'ailleurs, un chien qui mord, pour le faire lâcher, bonjour).
C'est le lien avec les dents aussi, le fait de mordre, et de pas lâcher.

Alors que l'énergie féline, c'est : je saisis ce qui passe.
Si je le loupe, tant pis, je lâche, y'aura autre chose qui viendra.

Dans un cas, on travaille d'endurance, la persévérance, la ténacité, voire l'acharnement.
Dans l'autre cas, on travaille la fulgurance, la vigilance, la capacité à réagir très vite et de manière très efficace dans l'instant. Et la discrétion aussi. (le silence)
Sophie a écrit:Sur le plan intérieur, je dirais que le félin renvoie à l'individualité et l'unicité ; le canidé renvoie à la similitude, la communauté, le fait de se sentir égal aux autres, et d'avoir une place dans la multitude.
Complètement !
Tu mets très bien en mots ce que j'avais perçu en rédigeant la synthèse de cette recherche, mais sans me le formuler.

D'ailleurs, ces deux différences énergétiques se retrouvent dans les rapports qu'entretiennent les chats et les chiens avec leurs maîtres, même si on se contente de se référer à quelques clichés.
Le chien court après le bâton alors que le chat attrape le bout de ficelle (ou le bras qui pend Laughing ).
Le chien suit son maître alors que le chat est indépendant.
Pour la discrétion, le chien aboie, le chat se fait oublier.
Et pour le territoire (mais aussi pour le côté fidèle vs. noble), le chien garde la maison alors que le chat se croit chez lui, maître d'un domaine, tolérant ses habitants humains qu'il voit comme des serviteurs.
Ahlala ça me rappelle les rapports féodaux, le chat étant le seigneur, l'aristocrate, par rapport à l'homme, et le chien le vassal, voire le paysan. Laughing


Sophie a écrit:Aujourd'hui j'apprends aussi à marcher dans la vie comme un loup, ou comme un coyote, ou autres canidés
Et pas comme le caniche ? Laughing

Sophie a écrit:En énergie canidé, même sans parler de groupe à l'extérieur de soi, j'ai l'impression d'avoir une meute entière à l'intérieur de moi-même, et purée la force que ça donne sur la longueur...
Ah donc si tu menaces de lâcher les chiens, c'est à prendre au sens propre. Laughing



Sophie a écrit:En fait on a besoin de ces deux types d'énergies à mon sens, elles s'équilibrent en nous, être unique tout en étant le même, être différent et être "pareil".

Etrangement je dirais, les chiens et les chats, symboles "domestiques" de ces deux grandes classes d'animaux, sont proches de l'homme, mais là encore dans leurs spécificités à chacun.
Cela montre sans doute qu'en l'être humain, il y a notamment ces deux tendances, ces deux énergies à développer, sans renier l'une ou l'autre.

On peut être naturellement plus à l'aise dans l'une ou l'autre, mais l'équilibre se trouve dans le fait d'explorer les deux, et de "maîtriser" et accepter les deux à l'intérieur de soi.
Oui, alors personnellement je ne sais pas trop où me situer...
Enfant j'étais passionné par les animaux, surtout les félins, et j'ai toujours été entouré de chats, mais je n'aimais pas les chiens.
Pendant très longtemps c'est du chat dont je me sentais le plus proche, j'aurais même aimé être un chat, mais depuis quelques années au moins autant du loup. Mais bon, ça reste flou tout ça.


Sinon, si je reprends ce passage :
Hermann a écrit:Les canidés [...] sont strictement terrestres, ils ne montent pas aux arbres et ne vont pas dans l’eau, contrairement à certains félins.
Est-ce qu'on peut dire que les canidés incarnent avant tout l'énergie terre, les félins la terre mais aussi l'air et l'eau ? Et qu'en est-il du feu ? Ca concerne les deux dans la mesure où ce sont des dévoreurs ?
Bon ça me parait très simpliste, c'est juste un questionnement...


Dernière édition par Hermann le Ven 9 Mar 2012 - 10:10, édité 1 fois
avatar
Hermann

Messages : 1442
Date d'inscription : 07/11/2011
Masculin Age : 47
Localisation : Paris

http://arbresacre.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Animaux-totem et symbolique des animaux

Message par Sophie le Ven 9 Mar 2012 - 10:09

Bon bon d'accord, je vais voir à travailler l'énergie du caniche Laughing
Faudra que je pense donc à aménager un salon de toilettage quelque part Laughing
Compte-rendu en salle de briefing à 8h zéro-zéro demain matin Sleep

Blague à part, ben oui chez les canidés aussi y'a la distinction "a priori" entre nobles et pas nobles.
Ou entre sauvages et imposants, et petit-mini-riquiqui-domestiqué.

Je dirais que les petits chiens comme ça, symboliquement, paraissent moins nobles et flatteurs, mais quand on regarde les gens qui ont des chiens comme ça, on se rend compte que ces chiens comblent la solitude, ils donnent beaucoup en fait, un chien comme ça peut donner à une personne une compagnie indéfectible.

D'ailleurs, sur un autre plan plus large, je dirais que le chien véhicule ce "don de soi", c'est à dire que le chien porte le loup en lui, mais il est chien, près de l'homme, il "renonce" à sa nature sauvage, pour épauler, être là, aider, soutenir, garder, être fidèle.

Alors que le chat, lui, ne renonce à rien du tout.

les deux se complètement encore là.
La nature féline nous apprend à ne jamais rien sacrifier d'essentiel à notre liberté.
La nature canine nous apprend à offrir "tout de soi", et à accepter de vivre notre liberté et notre nature sauvage dans l'intériorité, tout en cohabitant avec d'autres, et en étant dévoué.

Ah donc si tu menaces de lâcher les chiens, c'est à prendre au sens propre.

Absolument ! Laughing

Est-ce qu'on peut dire que les canidés incarnent avant tout l'énergie terre, les félins la terre mais aussi l'air et l'eau ? Et qu'en est-il du feu ? Ca concerne les deux dans la mesure où ce sont des dévoreurs ?
Bon ça me parait très simpliste, c'est juste un questionnement...

La terre à mon sens est commune à tous les quadrupèdes, et encore plus aux animaux qui vivent dans la terre.

Pour moi les félins ne sont pas reliés spécifiquement à l'air, ils ne volent pas.
Ils ont la souplesse, la fluidité de l'eau, ça oui.

Le feu me semble plus incarné par d'autres espèces d'animaux.

Quoi que de toute manière, pour les animaux comme pour les humains, ils portent aussi l'énergie de tous les éléments en eux à mon sens.

Sophie

Messages : 1834
Date d'inscription : 06/11/2011
Féminin Age : 38

Revenir en haut Aller en bas

Re: Animaux-totem et symbolique des animaux

Message par Hermann le Ven 9 Mar 2012 - 10:16

Sophie a écrit:
Est-ce qu'on peut dire que les canidés incarnent avant tout l'énergie terre, les félins la terre mais aussi l'air et l'eau ? Et qu'en est-il du feu ? Ca concerne les deux dans la mesure où ce sont des dévoreurs ?
Bon ça me parait très simpliste, c'est juste un questionnement...

La terre à mon sens est commune à tous les quadrupèdes, et encore plus aux animaux qui vivent dans la terre.

Pour moi les félins ne sont pas reliés spécifiquement à l'air, ils ne volent pas.
Ils ont la souplesse, la fluidité de l'eau, ça oui.

Le feu me semble plus incarné par d'autres espèces d'animaux.

Quoi que de toute manière, pour les animaux comme pour les humains, ils portent aussi l'énergie de tous les éléments en eux à mon sens.
Oui, donc c'était simpliste. Laughing

Ceci dit, les félins ne volent pas, mais je disais ça car tous grimpent dans les arbres et sautent. Et ils sont rapides comme l'air.
Et pour l'eau, pour la souplesse en effet, et aussi parce qu'ils savent nager, certains même pêchent (bon ceci dit les loups pêchent aussi, mais rarement je crois).
avatar
Hermann

Messages : 1442
Date d'inscription : 07/11/2011
Masculin Age : 47
Localisation : Paris

http://arbresacre.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Animaux-totem et symbolique des animaux

Message par Sophie le Ven 9 Mar 2012 - 10:26

Oui je suis d'accord sur la rapidité, mais il manque une chose aux félins qui est essentielle par rapport à l'air : c'est le fait de se laisser porter par les courants.

Un félin agit de sa propre volonté, ce sont ses pattes et son énergie interne qui le portent, pas les courants de l'air.

Dans l'air, il y a le rapport à l'extérieur, on se repose aussi sur quelque chose d'extérieur, comme les oiseaux qui épousent les mouvements dans le ciel.

Sur le plan énergétique intérieur, c'est donc assez différent à mon sens de l'énergie de tous les animaux qui marchent sur la terre.

Sophie

Messages : 1834
Date d'inscription : 06/11/2011
Féminin Age : 38

Revenir en haut Aller en bas

Re: Animaux-totem et symbolique des animaux

Message par Hermann le Ven 9 Mar 2012 - 10:28

Ah d'accord, merci.
avatar
Hermann

Messages : 1442
Date d'inscription : 07/11/2011
Masculin Age : 47
Localisation : Paris

http://arbresacre.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Animaux-totem et symbolique des animaux

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum