la tristesse dans notre société qui prône la joie

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

la tristesse dans notre société qui prône la joie

Message par Chrysoprase le Lun 7 Nov 2011 - 14:32

Bonjour a tous,

Une envie de partager avec vous une prise de conscience.
Qu'il est dur de vivre la tristesse dans un monde où l'on ne prône que joie et hystérie collective. Il n'y a qu'a voir les média, tout ces présentateurs n'exprimant que joie, euphorie et rire a gorge déployer. Grand paradoxe face à la dureté de la vie. je suis sur que tout les gens malheureux doivent ce croire malade, ou anormaux.
Je crois que dans le chemin du travail développement personnel, nous devons voir que parfois nous sommes triste et en prendre soin, autant que de nos joies.
J'ai la nette impression de rajouter de la souffrance à ma souffrance quand je me met des œillères pour ne pas voir mon chagrin.

Alors voilà , il est bon de sentir qu'on est triste quand on nous a fait du mal. Le chagrin n'est pas une émotion a bannir mais au contraire elle peut nous permettre de poser nos limites en temps qu'adulte conscient. Et en temps qu'adulte, là dans notre travail personnel, je crois qu'il est bon d'aller entendre l'enfant que nous étions qui ne c'est pas autorisé a sentir sa tristesse quand on l'a blessé.

Prenons soin de notre chagrin, encore plus dans cette société pleines de peines qui nous vends des mirages de bonheur caricaturaux et faux, nous laissons a côté de la plaque.

Vivez vous quelque chose comme cela??

bien a vous

Chrysoprase



(il parait que tu n'aimes pas les fautes Air, si t'es motivé tu peux corriger, mais il y a du boulot, désolé!!! Razz )






avatar
Chrysoprase

Messages : 329
Date d'inscription : 05/11/2011
Féminin Age : 36
Localisation : in my body

Revenir en haut Aller en bas

Re: la tristesse dans notre société qui prône la joie

Message par Kenzo le Lun 7 Nov 2011 - 16:40

Oui cela me parle totalement ... cela fait une semaine que je me sens en contact d'une tristesse ancienne, et les vannes des yeux s'ouvrent lorsque je l’accueil totalement. Je crois ne pas avoir autant pleuré de toute ma vie ^^. Je me rends compte que tout petit enfant, cette tristesse fut réprimer, a en faire serrer la machoire, couper la respiration et détracter mon plexus solaire ...

Il est vrai que dans une société ou l'idéalisme du "vainqueur" souriant et heureux, ayant réussit dans tout les domaines, doit en frustrer plus d'un, moi le premier ... Depuis l'école nous sommes en compétition au mépris de notre propre épanouissement ... Compétition, éloge du masque "souriant" ... chacun ce force au masque social au mépris de son dedans, qui est pourtant, des plus important ...

J'espère ne pas avoir fait trop de fautes et être resté dans les limites du sujet :-p

avatar
Kenzo

Messages : 790
Date d'inscription : 07/11/2011
Masculin Age : 36

Revenir en haut Aller en bas

Re: la tristesse dans notre société qui prône la joie

Message par Hermann le Lun 7 Nov 2011 - 17:21

Oui, je te comprends tout à fait Chryso.

C'est le culte des apparences qui est en jeu, on se préoccupe uniquement de la façade et pas de l'intérieur, on affiche un sourire factice mais dedans c'est pas joli joli.

J'ai toujours eu un peu de mal à comprendre car quand je vais mal, je n'arrive pas du tout à faire semblant. C'est un talent, que d'y parvenir.

Par contre, quand il m'arrive quelque chose de dur, comme un décès, en général je ne ressens pas de tristesse, ou plutôt je ne l'exprime pas, je me la cache (involontairement), du coup je garde tout en moi et ça me ronge pendant longtemps de l'intérieur. Les rêves sont là pour le rappeler.
Et ce qui apparaît, ce n'est pas de la tristesse, mais une tension qui montre des tensions internes, et qui peut passer pour de la dureté.
Je préférerais pleurer un bon coup et être tranquille, comme tout le monde ou à peu près.
A une époque, où c'était dur, je n'arrivais pas du tout à pleurer, pas une seule fois en plusieurs années, j'ai été bien content quand c'est revenu. Mais je n'arrive pas à pleurer plus de quelques secondes, bien souvent les larmes sortent à peine, en général. C'est assez frustrant. Huhu.
avatar
Hermann

Messages : 1442
Date d'inscription : 07/11/2011
Masculin Age : 47
Localisation : Paris

http://arbresacre.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: la tristesse dans notre société qui prône la joie

Message par Chrysoprase le Lun 7 Nov 2011 - 17:54

Merci kenzo par ce partage de ton expèrience. Very Happy Je crois qu'il faut vraiment laisser place a cet enfant qui fut si triste.

Bien d'accord avec toi, moi on m'a vraiment appris a ne pas faire la tête et a toujours me montrer sous mon meilleur jour du coup c'est tout un travail de faire autrement.

sunny
avatar
Chrysoprase

Messages : 329
Date d'inscription : 05/11/2011
Féminin Age : 36
Localisation : in my body

Revenir en haut Aller en bas

Re: la tristesse dans notre société qui prône la joie

Message par Kenzo le Lun 7 Nov 2011 - 18:20

Oui je lui accorde beaucoup d'attention, celle qu'il n'a pas eu. Je lui fait des gouzy-gouzy aussi Very Happy
avatar
Kenzo

Messages : 790
Date d'inscription : 07/11/2011
Masculin Age : 36

Revenir en haut Aller en bas

Re: la tristesse dans notre société qui prône la joie

Message par Chrysoprase le Lun 7 Nov 2011 - 18:24

lol!
avatar
Chrysoprase

Messages : 329
Date d'inscription : 05/11/2011
Féminin Age : 36
Localisation : in my body

Revenir en haut Aller en bas

Re: la tristesse dans notre société qui prône la joie

Message par ananie le Lun 7 Nov 2011 - 18:28

Je vous rejoins tous complètement, du coup je n'ai plus grand chose à ajouter...

Enfin j'ai quand même trouvé un tout petit truc :
La joie que l'on se force à afficher, pour être bien vu (les animateurs télé, et participants des émissions en sont souvent une très bonne illustration je trouve) n'est pas une véritable joie.
Comme le dit Hermann c'est un sourire factice.

Le soucis c'est que la véritable joie ne peut se trouver que lorsque l'on est en paix, et la paix que lorsque l'on est vrai et honnête avec soi-même et les autres.

Ainsi pour vivre une véritable joie, il faut aussi être capable de laisser s'exprimer la peine de temps en temps.
La joie et la peine c'est un lot : on prend tout ou on ne prend rien.

Ensuite il peut aussi y avoir une autre joie, encore plus profonde, qui nait de l'acceptation de tout ce qui passe en nous. Cette joie là est plus intérieure et ne se voit pas forcément de l'extérieur, mais elle peut être là même quand on est triste ou peiné.

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: la tristesse dans notre société qui prône la joie

Message par Agyness le Lun 7 Nov 2011 - 18:29

De mon vécu du jour :
Je n'ai jamais su masquer ma tristesse, en revanche je sais drôlement bien me la masquer à moi.
Aujourd'hui elle m'a explosé à la figure.
Elle a envahi mon coeur.
La tristesse a plusieurs formes. J'ai été partagé entre le bonheur (par exemple de vous retrouver ici et aussi un échange avec l'un d'entre vous qui m'a fait contacter cette tristesse) et les larmes liées à une angoisse incompréhensible.
Je devrais être heureuse et gaie et je suis triste. En proie au deuil, même s'il ne s'agit pas d'un décès, le deuil d'une situation.

Tout m'était égal, j'aurais bien pu me faire cirer, je m'en moquais totalement.
En fait, pour partie, le mental a généré de la tristesse en moi, façon Hollywood mauvais film à gros budget, mais derrière ce rideau qui y a-t-il ?

Faire semblant d'être bien ???? Je ne peux pas, je ne peux plus et personne d'autres que vous peut comprendre çà.
Où a-t-on le droit d'être triste sans être rejeté ? Jugé ? Juste accueilli ?
Je ne sais pas !

Mon post est décousu, plein d'absence de sens, je me dis qu'il en émergera forcément quelque chose avec vous
avatar
Agyness

Messages : 299
Date d'inscription : 07/11/2011
Féminin Age : 51
Localisation : In my heart

Revenir en haut Aller en bas

Re: la tristesse dans notre société qui prône la joie

Message par Chrysoprase le Lun 7 Nov 2011 - 18:33

ananie a écrit:Je vous rejoins tous complètement, du coup je n'ai plus grand chose à ajouter...

Enfin j'ai quand même trouvé un tout petit truc :
La joie que l'on se force à afficher, pour être bien vu (les animateurs télé, et participants des émissions en sont souvent une très bonne illustration je trouve) n'est pas une véritable joie.
Comme le dit Hermann c'est un sourire factice.

Le soucis c'est que la véritable joie ne peut se trouver que lorsque l'on est en paix, et la paix que lorsque l'on est vrai et honnête avec soi-même et les autres.

Ainsi pour vivre une véritable joie, il faut aussi être capable de laisser s'exprimer la peine de temps en temps.
La joie et la peine c'est un lot : on prend tout ou on ne prend rien.

Ensuite il peut aussi y avoir une autre joie, encore plus profonde, qui nait de l'acceptation de tout ce qui passe en nous. Cette joie là est plus intérieure et ne se voit pas forcément de l'extérieur, mais elle peut être là même quand on est triste ou peiné.

Sage
avatar
Chrysoprase

Messages : 329
Date d'inscription : 05/11/2011
Féminin Age : 36
Localisation : in my body

Revenir en haut Aller en bas

Re: la tristesse dans notre société qui prône la joie

Message par ananie le Lun 7 Nov 2011 - 18:35

Agyness a écrit:Où a-t-on le droit d'être triste sans être rejeté ? Jugé ? Juste accueilli ?
On a le droit bien sur, mais ceux qui n'arrivent pas à accepter la tristesse en eux ont parfois beaucoup de mal à l'accepter chez les autres.

Je devrais être heureuse et gaie et je suis triste. En proie au deuil, même s'il ne s'agit pas d'un décès, le deuil d'une situation.
Je crois que la tristesse fait partie du processus de deuil. Elle est même à mon sens nécessaire dans ce processus : la vivre c'est ce qui permet de tourner la page, de passer à autre chose. La tristesse elle-même tourne la page : elle n'est pas une conséquence d'une page qui se tourne, elle est le processus qui tourne cette page. Et la conséquence de la page tournée c'est la paix (quand la tristesse a finit de s'exprimer et de faire son boulot).

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: la tristesse dans notre société qui prône la joie

Message par Chrysoprase le Lun 7 Nov 2011 - 18:36

agyness a écrit:Je n'ai jamais su masquer ma tristesse, en revanche je sais drôlement bien me la masquer à moi

Oui c'est ça le plus dur je trouve. On se piège soi même a se cacher sa tristesse
!!! Là ça fait très mal.
avatar
Chrysoprase

Messages : 329
Date d'inscription : 05/11/2011
Féminin Age : 36
Localisation : in my body

Revenir en haut Aller en bas

Re: la tristesse dans notre société qui prône la joie

Message par Hermann le Lun 7 Nov 2011 - 21:51

Voilà, moi c'est pareil !
avatar
Hermann

Messages : 1442
Date d'inscription : 07/11/2011
Masculin Age : 47
Localisation : Paris

http://arbresacre.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: la tristesse dans notre société qui prône la joie

Message par ananie le Lun 7 Nov 2011 - 22:05

En plus nous les hommes on nous en rajoute souvent une couche dans le conditionnement.

Je voulais aussi ajouter qu'à mon avis on n'est pas non plus obligé de toujours pleurer à chaudes larmes pour exprimer sa tristesse (même si c'est aussi une très bonne chose), mais que chacun peut l'exprimer à sa manière.
L'important est de la reconnaitre et de la laisser vivre pleinement quand elle a besoin de s'exprimer, mais cela peut prendre des formes différentes suivant les personnes.

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: la tristesse dans notre société qui prône la joie

Message par Agyness le Mar 8 Nov 2011 - 9:24

Je viens d'écrire sur le topic "colère" mais je pourrais tout aussi bien dire la même chose de la tristesse.

C'est vrai que dans notre société, le masque du bonheur est fondamental. On a même commercialisé des pilules chimiques pour être heureux.
Est-ce que çà change quelque chose ?
Non.
Après la pilule, il faut en reprendre une.
La tristesse est hélas une compagne de vie bien encombrante. Et puis, elle vient rarement toute seule. elle amène des copines : culpabilité ou doute ou blessure narcissique, et j'en oublie.

J'adorerais être heureuse, avoir la sagesse de ceux qui se contente e ce qu'ils ont, mais ici et maintenant je vis dans le manque de (peu importe de qui ou de quoi)
Ce foutu manque qui appartient au passé ou au futur, ce manque qui décentre du présent et qui parfois est si pregnant qu'on ne peut en sortir qu'au prix d'un effort surhumain.
Faut-il faire cet effort ? Cet effort est-il payant rapidement ?
Je crois que comme le rhume : soit tu ne prends pas de médicaments et çà dure une semaine, soit tu en prends et çà ne dure que 7 jours Wink
avatar
Agyness

Messages : 299
Date d'inscription : 07/11/2011
Féminin Age : 51
Localisation : In my heart

Revenir en haut Aller en bas

Re: la tristesse dans notre société qui prône la joie

Message par Hermann le Mar 8 Nov 2011 - 9:51

Agyness a écrit:Je crois que comme le rhume : soit tu ne prends pas de médicaments et çà dure une semaine, soit tu en prends et çà ne dure que 7 jours Wink

lol! C'est vrai en plus, c'est presque ça !
avatar
Hermann

Messages : 1442
Date d'inscription : 07/11/2011
Masculin Age : 47
Localisation : Paris

http://arbresacre.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: la tristesse dans notre société qui prône la joie

Message par Kenzo le Mar 8 Nov 2011 - 11:49

Agyness a écrit:

J'adorerais être heureuse, avoir la sagesse de ceux qui se contente e ce qu'ils ont, mais ici et maintenant je vis dans le manque de (peu importe de qui ou de quoi)
Ce foutu manque qui appartient au passé ou au futur, ce manque qui décentre du présent et qui parfois est si pregnant qu'on ne peut en sortir qu'au prix d'un effort surhumain.
Faut-il faire cet effort ? Cet effort est-il payant rapidement ?

Je pense qu'il faut faire l'effort, mais cela ne paye pas dans l'immédiat et l'on ce prend des murs ... qui font mal ... Mais au moin il n'y aura pas le regret de ne pas avoir oser ce risquer a ce dépasser ...
Accepter le peu que l'on a peut etre insupportable ... pour mon exemple j'ai tellement manqué que je suis passionné, addict, accros a tout ce qui est bon et ma donne satisfaction ...
Pas a pas on grandit. L'humanité en nous a aussi besoin d'etre écouter, comprend son besoin et désir et faire en notre pouvoir ce que l'on peu ... On est humain avant tout avec toute sa complexitée ... je crois que c'est important, deja, d'accepter tout ce que l'on est, tout nos besoins et désirs, d'accepter d'etre dépandant, des drogués en manque ...

Je ne sais pas si je te répond, j'ai plus l'impression de me parler et de me soutenir mutuellement de moi a moi Very Happy

Yes we can ! ^^

Bon j'acceuil le gamin triste et turbulent en moi, il en finit pas de causer ! il a des choses a dire, allez allez "gouzy gouzy" Razz
avatar
Kenzo

Messages : 790
Date d'inscription : 07/11/2011
Masculin Age : 36

Revenir en haut Aller en bas

Re: la tristesse dans notre société qui prône la joie

Message par Agyness le Mar 8 Nov 2011 - 13:15

Tu as sans doute raison Kenzo, mais faire l'effort n'est pas si simple.
L'effort relève, pour moi, de ce que j'appelle la lutte contre. Et la lutte ne sert qu'à masquer ce qui inévitablement ressortira à la première occasion.

C'est ce que font les psy comportementalistes lorsqu'ils tentent de réduire ou d'annihiler un comportement négatif chez un sujet. Cela fonctionne jusqu'à ce qu'un nouveau choc se présente et réactive inévitablement (bis donc, désolée pour le style) la réaction postérieure au "trauma" et donc en l'occurrence la tristesse.

C'est comme lutter contre la dépression, çà ne fait que l'amplifier car elle n'est que masquée et non résolue. Pour la résoudre il faut la ressentir, la vivre, la travailler (avec un thérapeute) et après seulement on peut espérer en sortir.
avatar
Agyness

Messages : 299
Date d'inscription : 07/11/2011
Féminin Age : 51
Localisation : In my heart

Revenir en haut Aller en bas

Re: la tristesse dans notre société qui prône la joie

Message par Chrysoprase le Mar 8 Nov 2011 - 13:24

Je ne crois pas en effet que ce soit un effort. Le mot n'est peu être pas approprié. Moi je parlerais de faire le choix de voir qu'il y a manque et qu'il vient me parler de quelque chose. Et derrière lui il y a sens doute ce sentiment de tristesse de douleur de blessures.....et là il ne s'agit pas de faire un effort pour s'en occuper....fait-on un effort pour comprendre et accepter un enfant triste, non et bien faisons pareil pour nous.

Comme dit Kenzo, allons y de nos gouzi gouzi pour notre enfant intérieur blesser.

Pendant tout un temps j'étais dans cette effort de sortir du manque et c'est quand j'ai juste commencer a voir qu'en vérité ça présence cherchait a me raconter quelque chose que j'ai pu le comprendre et en prendre soin plutôt que de le subir. sunny
avatar
Chrysoprase

Messages : 329
Date d'inscription : 05/11/2011
Féminin Age : 36
Localisation : in my body

Revenir en haut Aller en bas

Re: la tristesse dans notre société qui prône la joie

Message par Agyness le Mar 8 Nov 2011 - 13:28

Je suis d'accord avec toi Chrysounette. et du coup ce n'est plus la même démarche. Là il s'agit d'entendre comme tu l'écris ce que cette tristesse a à me dire de moi dans l'interaction, et non le contraire.
Là, le sujet prend toute sa responsabilité face à ce qu'il ressent, il ne peut plus fuir.
Le chemin est sans aucun doute plus difficile, mais à terme plus efficace, enfin c'est ce que je pense.
avatar
Agyness

Messages : 299
Date d'inscription : 07/11/2011
Féminin Age : 51
Localisation : In my heart

Revenir en haut Aller en bas

Re: la tristesse dans notre société qui prône la joie

Message par Chrysoprase le Mar 8 Nov 2011 - 13:36

Oui et encore le chemin ne me semble pas plus difficile, de ce que je vis en ce moment. Par exemple ça fait des années que je tente de changer une façon de fonctionner qui m'empoisonne l'existence, celle d'être une victime.
Alors il y a peu, plutôt que de cherche a m'en débarrasser, je me suis dis que ça avait son utilité même si maintenant ça me saoulais et je me suis senti dans un regard positif et accueillant quand a ce fonctionnement, et là j'ai pu commencer a ressentir ce qui se cachait derrière, en l’occurrence beaucoup de chagrin.
Du coup c'est devenu comme un mantra quand je vois que je suis dans une démarche pas bonne pour moi ou l'autre je me dis "a quoi me sers tu? que veux tu me raconter?"

plutôt que "ho non je suis trop nul et trop mauvaise et j'arrive pas a faire autrement" Very Happy
avatar
Chrysoprase

Messages : 329
Date d'inscription : 05/11/2011
Féminin Age : 36
Localisation : in my body

Revenir en haut Aller en bas

Re: la tristesse dans notre société qui prône la joie

Message par Kenzo le Mar 8 Nov 2011 - 13:44

Oui vous avez raison Chryso et Agy. Je suis un peu confus, désolé. En faite j'entends pas effort, celui d'aller de l'avant dans la vie, d'oser écouter ses besoins, ses envies, ses désirs et risquer de les réaliser dans la vie au lieu de faire l'autruche a cause de prétexte spirituel. Tous ces envies, désirs, besoin, naissent d'un manque et c'est cette recherche exterieur de la plénitude qui est un faux semblant, de plénitude. Mais je pense qu'il ne faut pas les mettre de coté parceque cela n'est pas spirituel et non-duel. Je pense au contraire qu'il faut écouter ce que notre humanité a a nous dire. Les conséquences on les connait, ce sont des recherches vaines, mais il est important de réalisé sa vie en ayant en vu que tout est éphémère et est une reche d'Absolu dans le relatif. On ne peu pas faire l'impasse du reltif car il nous montre la limite ... au dela de cette limite c'est l'union avec ce qui est, l'unité, l'illimité.
En effet, il n'y a pas a s'efforcer a ne pas manquer ou écouter l'enfant interieur. Comme vous le dite acceuillir, etre doux et tendre, sans forcer.
avatar
Kenzo

Messages : 790
Date d'inscription : 07/11/2011
Masculin Age : 36

Revenir en haut Aller en bas

Re: la tristesse dans notre société qui prône la joie

Message par Chrysoprase le Mar 8 Nov 2011 - 13:52

j'avais bien compris ce que tu disais dans ce sens là, je précisais pour ma part, le mot effort car il fut longtemps un piège pour moi. Very Happy sunny
avatar
Chrysoprase

Messages : 329
Date d'inscription : 05/11/2011
Féminin Age : 36
Localisation : in my body

Revenir en haut Aller en bas

Re: la tristesse dans notre société qui prône la joie

Message par Agyness le Mar 8 Nov 2011 - 13:55

Comme Chryso, Kenzo, pas besoin d'être désolé.
Je suis comme Chryso, l'effort m'a tué la vie, il m'a rendue sourde à mes ressentis, moralité je suis piégée dans le mental dès que l'affectif est touché
avatar
Agyness

Messages : 299
Date d'inscription : 07/11/2011
Féminin Age : 51
Localisation : In my heart

Revenir en haut Aller en bas

Re: la tristesse dans notre société qui prône la joie

Message par Agyness le Mar 8 Nov 2011 - 13:57

Juste une parenthèse Chryso, t'as ma localisation et le tienne ?????? (sous ton avatar ?)
avatar
Agyness

Messages : 299
Date d'inscription : 07/11/2011
Féminin Age : 51
Localisation : In my heart

Revenir en haut Aller en bas

Re: la tristesse dans notre société qui prône la joie

Message par Chrysoprase le Mar 8 Nov 2011 - 13:59

quoi donc?
avatar
Chrysoprase

Messages : 329
Date d'inscription : 05/11/2011
Féminin Age : 36
Localisation : in my body

Revenir en haut Aller en bas

Re: la tristesse dans notre société qui prône la joie

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum