La passion, les passions

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La passion, les passions

Message par Hermann le Mer 11 Jan 2012 - 18:04

La passion, et les passions, sont des termes souvent utilisés, mais au contenu flou et pluriel.

Beaucoup de gens, actuellement, se disent passionnés, mais sans que l'objet et la nature de cette passion apparaissent. Parfois, quand on leur demande par quoi ils sont passionnés, ils sont surpris de la question et répondent qu'ils ne savent pas. Peut-être aussi est-ce une confusion entre "passionné" et "passionnel".
En tous cas, dans notre société moderne, les notions de passions et d'être passionné sont très valorisées, donc s'affichent facilement, au point donc d'être galvaudées. Mais on parle souvent de passion comme synonyme de hobby.

Pourtant, il n'en a pas toujours été ainsi, la notion de passion est très ambivalente, et la face négative a longtemps prédominé, par exemple chez les philosophes et les théologiens.
La passion était synonyme d'excès, d'emportement, d'égarement, d'aveuglement, pouvant mener à la colère, à la folie, à la violence, à la destruction, donc d'absence de maîtrise, d'équilibre et de lucidité. D'ailleurs la couleur de la passion, le rouge, est aussi celle de la colère et du sang. La passion pouvait donc être synonyme de souffrance, que l'on songe à la Passion du Christ. La passion s'opposait à la raison.
Et cette vision péjorative voire très négative correspond encore à la notion de passion amoureuse, même si celle-ci est aujourd'hui beaucoup plus valorisée que dévalorisée. Les relations passionnelles sont souvent recherchées, parfois dénoncées mais seulement quand elles mènent à des extrêmes, on parle par exemple de crimes passionnels.

La passion semble donc découler de l'amour (pour une personne, pour des objets, pour une activité) mais un amour excessif et correspondant à un manque, à un besoin de se sentir vivant, intensément, et la passion implique donc une absence de maîtrise.

avatar
Hermann

Messages : 1442
Date d'inscription : 07/11/2011
Masculin Age : 47
Localisation : Paris

http://arbresacre.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La passion, les passions

Message par ananie le Mer 11 Jan 2012 - 18:21

Je crois que cela dépend de quelle passion on parle :

- Il y a passion dans le sens que tu décris : "un amour excessif et correspondant à un manque, à un besoin de se sentir vivant, intensément, et la passion implique donc une absence de maîtrise".

- Mais aussi dans le sens d'un grand intérêt pour quelque chose qui fait vibrer notre nature profonde. Comme le fait d'être pationné par la spiritualité, le dessin, la mécanique. C'est un amour, un intérêt, mais qui est maitrisé et qui sert la personne et son entourage au lieu de les détruire (mais il peut arriver parfois que ça bascule dans la première passion, s'il y a des manques sous-jacents non résolus).

- Enfin la passion du Christ renvoit à mon sens à un amour "fou" ou plutôt divin. Ce que l'on peut voir dans la passion du Christ ce n'est pas seulement la douleur, c'est aussi son amour qui lui fait dépasser la douleur. Il est prêt à souffrir pour les gens, juste pour leur montrer une voie spirituelle, un signe du divin.

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La passion, les passions

Message par Hermann le Mer 11 Jan 2012 - 18:35

Oui, rien à ajouter, je te rejoins en tous points, je ne trouve pas de désaccords avec ce que je disais (même si je me suis peut-être mal exprimé). Laughing

J'ai souvent été décrit comme quelqu'un de passionné, et c'est vrai (par la musique, l'histoire, la lecture, l'écriture, et beaucoup plus récemment la spiritualité), mais dans le deuxième sens que tu indiques, qui est positif, il y a aussi le risque d'être trop accaparé par une ou plusieurs passions, et d'être trop exclusif.

La question qu'on peut se poser c'est : comment naît une passion ?
Est-ce que ça ne correspond pas à des vies antérieures, à des résurgences de mémoires karmiques qui se réactivent, plus ou moins précocement, au moins dans certains cas ?

Je donne un exemple. J'ai toujours été passionné par l'époque médiévale, et ça ne date pas d'hier puisqu'un des premiers dessins que j'ai fait, vers l'âge de 2-3 ans, et qui avait été pris en photo par mon père, représentait des chevaliers.
Et aucun membre de ma famille n'avait un intérêt, même très lointain, pour tout ça, et je ne pense pas que ça vienne de la télé ou autre (d'ailleurs à cette époque, vers 1973, il y avait très peu de chaînes et très peu d'émissions).
avatar
Hermann

Messages : 1442
Date d'inscription : 07/11/2011
Masculin Age : 47
Localisation : Paris

http://arbresacre.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La passion, les passions

Message par ananie le Mer 11 Jan 2012 - 18:51

Ok, j'avais mal compris : j'ai cru que dans ton dernier paragraphe tu donnais ta définition de la passion.

Hermann a écrit:La question qu'on peut se poser c'est : comment naît une passion ?
Est-ce que ça ne correspond pas à des vies antérieures, à des résurgences de mémoires karmiques qui se réactivent
J'aurais tendance à penser ça également.

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La passion, les passions

Message par Marie le Jeu 12 Jan 2012 - 10:50

ananie a écrit:Je crois que cela dépend de quelle passion on parle :

- Il y a passion dans le sens que tu décris : "un amour excessif et correspondant à un manque, à un besoin de se sentir vivant, intensément, et la passion implique donc une absence de maîtrise".

- Mais aussi dans le sens d'un grand intérêt pour quelque chose qui fait vibrer notre nature profonde. Comme le fait d'être pationné par la spiritualité, le dessin, la mécanique. C'est un amour, un intérêt, mais qui est maitrisé et qui sert la personne et son entourage au lieu de les détruire (mais il peut arriver parfois que ça bascule dans la première passion, s'il y a des manques sous-jacents non résolus).

- Enfin la passion du Christ renvoit à mon sens à un amour "fou" ou plutôt divin. Ce que l'on peut voir dans la passion du Christ ce n'est pas seulement la douleur, c'est aussi son amour qui lui fait dépasser la douleur. Il est prêt à souffrir pour les gens, juste pour leur montrer une voie spirituelle, un signe du divin.

Je n'avais identifié que la première définition de passion ;

J'aime bien la seconde définition, plutot positive que je n'avais pas identifiée, par contre il me semble que la définition passion du Christ est très incomplète et mériterait un post à elle toute seule. En outre cette dernière est toujours une sorte d'énigme "passionnante" pour moi, dont je suis loin d'avoir fait le tour...
avatar
Marie

Messages : 1121
Date d'inscription : 07/11/2011
Féminin Age : 55
Localisation : Nord Isère

Revenir en haut Aller en bas

Re: La passion, les passions

Message par Hermann le Jeu 12 Jan 2012 - 12:27

Eh oui, la notion de passion est très riche et multiple.

En fait la seconde définition est la plus courante, celle qui correspond à "avoir des passions" ou "être passionné".
Moi j'aime bien le lapsus "pationné" pour "passionné". Un patio c'est un peu... un jardin intérieur. Laughing
avatar
Hermann

Messages : 1442
Date d'inscription : 07/11/2011
Masculin Age : 47
Localisation : Paris

http://arbresacre.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La passion, les passions

Message par Marie le Jeu 12 Jan 2012 - 16:29

Excellent ! je n'avais pas fait ce lien, chevalier !!
avatar
Marie

Messages : 1121
Date d'inscription : 07/11/2011
Féminin Age : 55
Localisation : Nord Isère

Revenir en haut Aller en bas

Re: La passion, les passions

Message par ananie le Jeu 12 Jan 2012 - 21:00

Marie a écrit:il me semble que la définition passion du Christ est très incomplète et mériterait un post à elle toute seule
C'est fait Wink :
http://www.forumspirituel.fr/t228-la-passion-du-christ#4859

Alors à vous de compléter... I love you

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La passion, les passions

Message par Greenman le Ven 13 Jan 2012 - 0:28

Humm, la.... Il manque un petit quelque chose sur ce topic... Very Happy Selon moi, Il a ete oublie ce que j appelle "la porte de sortie", c est a dire la porte dérobée, i.e. la sublimation des energies possible par un chemin subtil et "caché", qui permet de passer directement de la maison des illusions et de la non-maitrise a la maison de la verite et de la maitrise. L amour est aveugle mais il voit aussi l essentiel...
L amour passion, coup de foudre, n aboutit pas forcement a un manque de maitrise, ou du moins pas par la suite si on trouve la sublimation possible.. Je ne saurais pas l expliquer, je crois parce que ce n est pas dogmatique ni une question de facile ou difficile, il faut que ce soit notre chemin, c est tout...
Je crois que cela a voir avec le don total, ou don au maximum, ou l ego s efface sans chercher ni interet ni plaisir personnel, il n agit plus et cette contemplation peut transformer nos elans interieurs et nous porter vers le Divin par une purification des desirs et des energies. Cela genere un nettoyage de l esprit, un silence interieur, et si on ne canalise pas ce nouvel etat d etre vers le divin, on peut se rapprocher symboliquement de la mort avant de repartir vers Dieu. c est pour cela que Frederic Chopin, immense romantique qui a suivi ce chemin, a composé la celebre marche funebre, issue en fait d un amour humain. De la meme facon, et pour les memes raisons, Beethoven a compose la sonate au clair de lune, que tout le monde aime en symbole d amour, alors qu il s agit la encore d une marche funebre, avec son tempo caracteristique et sa langueur..(ce n est pas beethoven qui a donne ce nom de "clair de lune", il avait horreur de ca). Les exemples artistiques sont tres nombreux mais il faut les comprendre par soi meme, par sa propre sensibilite, car rien n est explique...c est quelquefois hermetique... Je trouve qu on ne comprend certaines oeuvres que si on se trouve dans un certain etat. Sinon ce ne sont que de belles choses...
En spiritualite, tout ceci est explique en detail dans le tantrisme et en yoga. Les etapes qui caracterisent ce chemin y sont bien decrites, et c est assez etonnant que tout le monde soit concerne par certaines etapes precises, meme si les facons de faire sont innombrables...

Bonne soiree !
Bisou


Dernière édition par Greenman le Ven 13 Jan 2012 - 2:11, édité 1 fois
avatar
Greenman
Modérateur

Messages : 1552
Date d'inscription : 06/11/2011
Masculin Age : 53
Localisation : Val d'Oise

Revenir en haut Aller en bas

Re: La passion, les passions

Message par Hermann le Ven 13 Jan 2012 - 0:42

Le but est justement que ce soit "complété" et que chacun donne son avis, c'est pas une question d'oubli, c'est un partage, pas un monologue. Wink
avatar
Hermann

Messages : 1442
Date d'inscription : 07/11/2011
Masculin Age : 47
Localisation : Paris

http://arbresacre.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La passion, les passions

Message par Marie le Ven 13 Jan 2012 - 7:11

Yesss Hermann, c'est capital de le rappeler en effet.

Greenman, ta réaction m'aide à toucher du doigt la différence entre "détachement" et "indifférence", qui n'ont rien à voir l'un avec l'autre, certes, mais que sans y prendre garde je pourrais avoir tendance à rapprocher indûment.

Ananie, j'y cours, j'y vole !

à tous .
avatar
Marie

Messages : 1121
Date d'inscription : 07/11/2011
Féminin Age : 55
Localisation : Nord Isère

Revenir en haut Aller en bas

Re: La passion, les passions

Message par Bruno C. le Ven 13 Jan 2012 - 11:10

J'aime bien ce que tu écris Greeenman. Il y a des détachements qui sont douloureux pour moi, qui renvoient à la mort. Bien sûr, il a le manque de confiance, l'exaltation de l'attachement sans doute. Je n'avais jamais fait le lien avec le romantisme qui est l'expression artistique dont le ressenti est chez moi le plus profond.
avatar
Bruno C.

Messages : 56
Date d'inscription : 26/12/2011
Masculin Age : 49

Revenir en haut Aller en bas

Re: La passion, les passions

Message par ananie le Ven 13 Jan 2012 - 12:26

A mon sens tout dépend de l'objet de la passion.
Si l'objet est divin alors il n'y a pas de soucis, si l'objet est limité et satisfait un désir égoiste, alors il nous perd.

Dans l'amour humain qui conduit au divin comme dans le tantrisme, à mon avis ce n'est pas la personne qui est vue, mais le divin en elle, et du coup cet amour n'est pas limité à une personne en particulier.

Dans le romantisme par contre, je crois que l'amour est limité à une personne particulière, et si cela envahi tout l'être, cela peut lui voiler la vision du divin.
Mais si cela ne l'occupe qu'en partie, il n'y a pas de problème.

L'important à mon avis c'est de toujours garder le divin au dessus. Si c'est le cas, alors tous nos autres amours peuvent servir cette quête du divin.

Je verrais ça comme ça.

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La passion, les passions

Message par Hermann le Ven 13 Jan 2012 - 13:38

Greenman a écrit:L amour passion, coup de foudre, n aboutit pas forcement a un manque de maitrise, ou du moins pas par la suite si on trouve la sublimation possible..
Ca m'intéresse beaucoup, étant passionnel et ayant surtout vécu des histoires d'amour passionnelles, et m'étant remis en question sur tout ça. Par contre, je pensais que tu donnerais des pistes, je suis resté sur ma faim (tu as édité plus tard), dommage !
Greenman a écrit:Je crois que cela a voir avec le don total, ou don au maximum, ou l ego s efface sans chercher ni interet ni plaisir personnel, il n agit plus et cette contemplation peut transformer nos elans interieurs et nous porter vers le Divin par une purification des desirs et des energies.
Oui, alors là tu ne parles pas du tout d'amour passionnel, mais d'amour inconditionnel.
Greenman a écrit:c est pour cela que Frederic Chopin, immense romantique qui a suivi ce chemin, a composé la celebre marche funebre, issue en fait d un amour humain. De la meme facon, et pour les memes raisons, Beethoven a compose la sonate au clair de lune, que tout le monde aime en symbole d amour, alors qu il s agit la encore d une marche funebre, avec son tempo caracteristique et sa langueur..(ce n est pas beethoven qui a donne ce nom de "clair de lune", il avait horreur de ca). Les exemples artistiques sont tres nombreux mais il faut les comprendre par soi meme, par sa propre sensibilite, car rien n est explique...c est quelquefois hermetique...
Tout à fait. Sauf qu'il ne s'agit pas de passion amoureuse, mais de passion pour une activité (même si ces oeuvres ont l'amour pour sujet).
Ou alors, ce que tu veux dire, c'est qu'un amour passionnel peut aboutir à sublimer la souffrance qui en découle, en créant une oeuvre d'art par exemple. Thématique bien connue. Donc ça ne remet pas en cause la souffrance et l'absence de maîtrise qu'engendre l'amour passionnel (mais j'aurais bien aimé !). L'amour ne fait que changer d'objet, passant de l'être aimé (dont on se détache) à la création artistique (et, au-delà, à l'amour universel, ou amour divin).
Je dirais même que quelque part, l'amour n'a plus besoin d'objet, plus besoin d'une personne, il s'exprime librement. Ceci dit, il s'agit avant tout de l'expression d'amours malheureuses...
Enfin, c'est comme ça que je comprends ce que tu décris, qui correspond au romantisme.
C'est intéressant ce que tu dis, car habituellement, en spiritualité, on oppose amour romantique et amour universel/inconditionnel, et tu suggères une articulation entre les deux.
avatar
Hermann

Messages : 1442
Date d'inscription : 07/11/2011
Masculin Age : 47
Localisation : Paris

http://arbresacre.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La passion, les passions

Message par Hermann le Ven 13 Jan 2012 - 13:52

ananie a écrit:A mon sens tout dépend de l'objet de la passion.
Si l'objet est divin alors il n'y a pas de soucis, si l'objet est limité et satisfait un désir égoiste, alors il nous perd.

Dans l'amour humain qui conduit au divin comme dans le tantrisme, à mon avis ce n'est pas la personne qui est vue, mais le divin en elle, et du coup cet amour n'est pas limité à une personne en particulier.

Dans le romantisme par contre, je crois que l'amour est limité à une personne particulière, et si cela envahi tout l'être, cela peut lui voiler la vision du divin.
Mais si cela ne l'occupe qu'en partie, il n'y a pas de problème.

L'important à mon avis c'est de toujours garder le divin au dessus. Si c'est le cas, alors tous nos autres amours peuvent servir cette quête du divin.

Je verrais ça comme ça.
Je suis tout à fait d'accord avec toi, et c'est très bien dit !

Ca rejoint aussi des choses qui ont été dites sur ce topic :
http://www.forumspirituel.fr/t96-relations-amoureuses-et-spiritualite
avatar
Hermann

Messages : 1442
Date d'inscription : 07/11/2011
Masculin Age : 47
Localisation : Paris

http://arbresacre.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La passion, les passions

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum