Initiation Advaïta Vedanta (selon Ramana et Shankaracharya)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Initiation Advaïta Vedanta (selon Ramana et Shankaracharya)

Message par Greenman le Mer 25 Jan 2012 - 21:54

Bonsoir, coeur

Voici un lien youtube d'une video récente de la Maïeutique Transcendante, expliquant clairement ce qu'est la non dualité selon l'Advaïta Vedanta d'un point de vue pratique (la vidéo dure 2 heures) : http://youtu.be/rk10uWQhtXk

(Le mot Maïeutique désigne une méthode d'enseignement, qui contrairement à la dialectique ne prétend pas donner le Savoir de l'extérieur, mais aide à le trouver en soi-même.)

Par ailleurs, voici le lien de ce groupe spirituel : maieutique.org.

Groupe Spirituel basé sur l'enseignement de Ramana Maharshi, créé par Eric Tolone, dont l'authenticité de la démarche est démontrée par son parcours et l'approbation d'instances spirituelles officielles en Inde : En 1990, lors d’un de ces voyages en inde, la discipline initiatique (Sâdhana) transmise par la Maïeutique transcendante a été approuvée par le Jada-Guru Sri Bharati Tirtha, 36° successeur de Sri Shankâra Bhagavatpada (Shankaracharya) au monastère de Sringeri.
Eric Tolone, n'a d'autre prétention que d'être un simple disciple de Sri Ramana Maharshi.
Bien que n'ayant pu rencontrer ce Grand sage de son vivant, il a eu la bénédiction de connaitre un de ses disciples directs Swami Annamalai (1906 - 1995), lui-même parvenu à la parfaite Réalisation. Il a également suivi les enseignements de Sri Ranjit Maharaj, à Bombay.


Sur le lien de la maieutique, il est très intéressant de consulter la bibliothèque proposée, car les ouvrages paraissent significatifs.

La vidéo est très dense et pleine de sous-entendus excellents et subtils, (quelquefois quelque peu hermétiques), notamment un tacle au new age assez amusant, minutes 3.50 à 4.27, où Tolone met en garde de ne pas s'identifier dès le début de la pratique à "tout est mon soi, tous les autres sont moi" (gnose englobante) avant d'avoir réellement eu accès à la transcendance par la pratique, sinon "c'est un ticket pour l'hôpital psychiatrique" dit il. lol, c'est un tacle subtil au new age qui propose cela très souvent en parfaite contradiction avec les Vedas.

Bisous et bonne soirée sunny



Dernière édition par Greenman le Jeu 26 Jan 2012 - 19:14, édité 1 fois (Raison : (fautes d'orthographe))
avatar
Greenman
Modérateur

Messages : 1552
Date d'inscription : 06/11/2011
Masculin Age : 53
Localisation : Val d'Oise

Revenir en haut Aller en bas

Re: Initiation Advaïta Vedanta (selon Ramana et Shankaracharya)

Message par ananie le Jeu 26 Jan 2012 - 11:06

Merci Greenman.

Oui je crois que la grosse erreur du new age, et de tout débutant en spiritualité c'est de vouloir être tout de suite arrivé au but.
On passe tous par là je crois, en tout cas cela m'est arrivé, et j'essaie encore d'y être toujours vigilant, car je suis conscient que comme pour toute personne non réalisée, la tendance à l'orgueil spirituel n'est pas complètement éradiquée en moi.

Les enseignements de la non dualité montrent une direction. Ils devraient nous inciter à marcher dans la direction indiquée.
Cependant, à cause de notre orgueil, nous voudrions ne pas reconnaitre qu'en fait nous sommes loin du but exposé par les enseignements de la non dualité. Et non seulement nous en sommes loins, mais en plus, nous ne pouvons pas les comprendre. Ils nous dépassent complètement.

De là - savoir où nous en sommes, et prendre conscience que nous sommes loin de la réalisation (bien qu'elle soit en nous, toute proche) - peut naître une profonde humilité.
La vraie humilité nait de cela je crois.
Chez les chrétiens on dit que pour la développer il faut bien se connaitre soi-même et connaitre Dieu (au moins un peu). De là, constatant la différence d'état (même si Dieu, au fond est notre véritable nature), on ne peut que se faire humble.

Mais réaliser que l'on est loin d'un idéal et complètement dépassé par celui-ci peut être douloureux, surtout si on cherche sans cesse à se valoriser (ce qui est notre cas à tous car c'est ce que notre société nous a toujours appris).
On a tous des tendances à l'orgueil et à la recherche de valorisation. Mais je crois qu'il est nécessaire de les reconnaître et d'y travailler.

Pour ceux qui ne le font pas, l'orgueil spirituel prend le dessus et toute progression devient impossible.
Les personnes qui se bloquent ainsi sont celles qui ont manqué d'amour, et surtout, qui refusent d'accepter cette souffrance passée et d'y travailler.

Car en faisant ainsi, on ne cherche pas à se voir et à s'aimer tel que nous sommes - même en étant loin de la réalisation - , ce qui aurait pour conséquence de nous élever sans cesse vers celle-ci.
Mais on fait descendre la réalisation à notre niveau. Et quand on rabote la montagne pour qu'elle se retrouve à notre hauteur, on ne peut plus grimper dessus pour s'élever.

Mais ce n'est pas un problème de compréhension spirituelle je crois, c'est un problème de refuser de voir les souffrances qui nous habitent. Et c'est aussi une confusion entre amour et valorisation : une recherche incessante et impossible à satisfaire de valorisation... impossible à satisfaire car ce que au fond nous cherchons, ce n'est pas de la valorisation, mais c'est de l'amour.

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Initiation Advaïta Vedanta (selon Ramana et Shankaracharya)

Message par Greenman le Jeu 26 Jan 2012 - 13:58

Bonjour Ananie, I love you

Merci pour cette lumineuse réponse ! Very Happy
Oui, il est très important de regarder de face la tendance en soi à se croire avancé ou arrivé au but, sinon on en sera encore victime, tout simplement, jusqu'à ce que cette illusion soit effacée.
Ca me l'a fait aussi par le passé, en raison de certaines expériences ou états, non de me croire arrivé au but, ça jamais de la vie, mais de me croire avancé sur certains points particuliers alors que c'est une illusion totale, bien entendu. Même si l'état d'avancement était réel d'ailleurs, ce serait encore une illusion parfaite au regard de l'Absolu et de l'identité réelle de l'Atman qui n'est ni un corps physique, ni un corps astral, ni un corps mental, ni des chakras, ni une individualité avec ses émotions, réalisations et considérations, etc... Dans ce sens, les philosophies non-duelles permettent justement de basculer toute prétention dans le néant le plus total, d'arriver à cette humilité indispensable que tu évoques, pourvu que l'on aborde cette non-dualité de façon impérativement traditionnelle, sinon on se met à raconter des salades vu la nature infinie de cette métaphysique qui nous dépasse complètement comme tu le dis si bien. Le problème dans la non dualité telle qu'elle est présentée par le new age en occident, c'est qu'elle enlève dogmatiquement dès le départ la possibilité pour le chercheur de réaliser où il en est réellement et ce dont il a besoin pour avancer, puisqu'on lui enlève avant même qu'il fasse jouer son ego, les outils permettant une réelle prise de conscience de son état spirituel. En outre, pour verrouiller l'auditeur dans cet immobilisme funeste, cette non dualité new ageuse nie l'utilité du maitre puisque "le soi est déjà là en soi". Nier l'utilité du Sage est totalement contradictoire avec les écritures, et ce que disent les sages fondateurs de l'Advaïta eux mêmes comme Shankara ou Ramana Maharshi qui mettent l'accent sur le Guide, évidemment, de façon très appuyée. Rencontrer le Sage, c'est justement voir à quel point nous sommes éloignés de notre but, et c'est aussi bénéficier par la Grâce de ce qui est indispensable pour comprendre un tant soit peu ce non dualisme. Si le sage est nécessaire dans les chemins duels, il l'est encore bien plus dans l'Advaïta qui, sans cela, resterait une simple soupe abstraite et intellectuelle...
J'ajouterais que constater que nous sommes très éloignés du but grâce à ce que nous percevons de la Lumière du Sage ne génère pas seulement une souffrance mais surtout, pour moi en tout cas, une nostalgie délicieuse et incomparable du Divin, c'est une volupté de fin gourmet à nulle autre pareille. sunny Je ne voudrais jamais en sortir quelque part ! Very Happy (mais cela n'empêche pas d'avancer, au contraire, c'est une motivation considérable pour les pratiques car on veut encore plus baigner dans ce rêve vivant, rêve qui est une réalité infinie...). La Lumière divine est phénoménale, fantastique et illimitée : Elle nous fait même adorer une position subalterne où nous ne sommes pas réalisés tellement Elle est partout, tellement Elle est tout ! Ce qui se passe est au delà du mental et de notre compréhension, et si cette félicité est indépendante de notre état d'avancement, c'est certainement que notre âme profonde perçoit une petite bribe de cette Omniprésence non duelle....il faut s'aimer tel que nous sommes car cela correspond à une réalité profonde, oui, Ananie, tu as bien raison...
D'ailleurs, tout ce point est décrit dans la tradition hindoue où il existe des poèmes entiers implorant le Divin de toujours s'incarner, afin que le chercheur puisse, quel que soit son avancement, jouir de la béatitude immense de pouvoir contempler la Grâce divine dans son oeuvre en ce monde et en soi.... Ainsi, on avance, attiré par la Lumière, et par résonance, naturellement, sans que cela soit simplement un choix du mental qui voudrait "être réalisé"...

Ainsi, finalement, oui, il y a 2 soucis en fait, que dénoncent Eric Tolone : notre orgueil qui cherche à prendre place dans n'importe quelle activité que l'on aborde (vu nos souffrances intérieures), et la fausseté dogmatique du non dualisme du new age. Le 2èm souci favorisant grandement le 1er, qui est certes plus grave et décisif...
Décisif car si on efface l'orgueil de notre être, aucun faux dogmatisme, et surtout pas celui dénoncé dans cette vidéo, ne pourrait nous tromper...

Merci et bonne journée !

Lance Coeurs

coeur
avatar
Greenman
Modérateur

Messages : 1552
Date d'inscription : 06/11/2011
Masculin Age : 53
Localisation : Val d'Oise

Revenir en haut Aller en bas

Re: Initiation Advaïta Vedanta (selon Ramana et Shankaracharya)

Message par ananie le Jeu 26 Jan 2012 - 20:40

Greenman a écrit:Le problème dans la non dualité telle qu'elle est présentée par le new age en occident, c'est qu'elle enlève dogmatiquement dès le départ la possibilité pour le chercheur de réaliser où il en est réellement
Complètement d'accord.

Nier l'utilité du Sage est totalement contradictoire avec les écritures, et ce que disent les sages fondateurs de l'Advaïta eux mêmes comme Shankara ou Ramana Maharshi qui mettent l'accent sur le Guide, évidemment, de façon très appuyée. Rencontrer le Sage, c'est justement voir à quel point nous sommes éloignés de notre but, et c'est aussi bénéficier par la Grâce de ce qui est indispensable pour comprendre un tant soit peu ce non dualisme. Si le sage est nécessaire dans les chemins duels, il l'est encore bien plus dans l'Advaïta qui, sans cela, resterait une simple soupe abstraite et intellectuelle...
Avant d'écrire mon précédent post, je me disais que cette voie ne pouvait en aucun cas porter de bon fruits si elle n'était pas associée à la fréquentation assidue d'un authentique être réalisé.
Mais je n'ai pas osé le dire étant donné que mes connaissances en la matière (cette voie de l'hindouisme) sont très limitées.
Je crois effectivement que c'est une voie où l'on ne peut pas faire l'impasse sur le guide spirituel, alors que dans d'autres voies c'est peut-être possible.
En tous cas, dans d'autres voies on peut avancer sans jamais rencontrer de guide. Jusqu'où je ne sais pas, mais on peut avancer...
Alors que dans celle de la non dualité, sans guide, on n'avancera pas du tout, et on risque même de régresser...

J'ajouterais que constater que nous sommes très éloignés du but grâce à ce que nous percevons de la Lumière du Sage ne génère pas seulement une souffrance mais surtout, pour moi en tout cas, une nostalgie délicieuse et incomparable du Divin, c'est une volupté de fin gourmet à nulle autre pareille.
Oui, une des grosses erreurs dans la voie dévotionnelle et de se couper de cette nostalgie du divin en se disant : "je n'ai pas à être nostalgique, le divin est mon être même". C'est une vérité, mais la nostalgie devrait être bien plus présente du fait même que nous avons perdu cet être.
Et croire que nous le possédons c'est assez mal se connaitre...
Beaucoup se croient avancés parce qu'ils n'ont pas cette nostalgie, mais en fait tous les plus grands êtres réalisés n'ont fait que grandir dans ce sentiment de nostalgie avant d'atteindre la pleine réalisation.

Amma elle-même après avoir réalisé l'union avec Krishna continuait de chanter sa nostalgie de la mère divine. Et c'est aussi par cette nostalgie qu'elle l'a réalisée.

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Initiation Advaïta Vedanta (selon Ramana et Shankaracharya)

Message par Kenzo le Jeu 26 Jan 2012 - 22:51

Merci Greenman. De la Maieutique d'un Socrate a la carrure Infinie et métaphysique de l'Advaita, il n'y avait qu'un tout petit pas.
avatar
Kenzo

Messages : 790
Date d'inscription : 07/11/2011
Masculin Age : 36

Revenir en haut Aller en bas

Re: Initiation Advaïta Vedanta (selon Ramana et Shankaracharya)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum