L'amour de soi, dans la relation à l'autre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'amour de soi, dans la relation à l'autre

Message par Sophie le Dim 12 Fév 2012 - 12:37

Bon le titre est pas très "clair", j'arrive pas à formuler ça de façon concise.

Je vais essayer de développer plus clairement.

J'ai pu remarquer au fil de mon cheminement que jusqu'à un certain moment, alors que j'avançais un peu "en force" ou en étant toujours dans un auto-jugement de moi-même, je n'avais pas de problèmes à cotoyer des gens qui étaient dans cette énergie aussi, c'est à dire qui ne "s'aimaient pas vraiment".
J'étais "comme eux", donc le miroir ne me posait pas problème à ce stade.
Aussi parce que je ne me rendais pas compte que j'étais dure avec moi, que je ne m'aimais pas, j'étais donc dans ce rapport de miroir avec l'autre qui ne me posait pas problème.
Mais j'étais aussi du coup avec l'autre aussi "dure" que je pouvais être avec moi.

Petit à petit je me suis rendue compte de ça, c'est pas vis à vis de moi-même d'abord que j'ai pris conscience de cet état de jugement quasi permanent, c'est vis à vis des autres - le Tarot m'y a beaucoup aidée d'ailleurs, parce qu'en face de moi je voyais tout de suite la réaction du consultant, je voyais le résultat de mes paroles, et tout d'un coup la conscience me venait que j'avais été trop dure.
Cela a provoqué un gros travail par rapport à l'ego, au mental, me défaire de certaines identités que j'associais à l'énergie de volonté et de "guerrier" mais qui étaient perverties par l'ego en moi.
En gros mon ego me faisait prendre des vessies pour des lanternes.

J'ai commencé à comprendre que je me jugeais énormément, que j'étais dure avec moi-même, et finalement... que je ne m'aimais pas beaucoup au fond...
Je cheminais pour avancer, mais pas dans l'amour de moi-même, je cheminais encore "pour cheminer", parce que "il faut", non par une poussée du coeur mais par une poussée de la pensée.

Bref, petit à petit, tout ça est très lent un vrai travail de fourmi Very Happy, j'ai focalisé mon attention sur cet amour de soi, déjà en moi-même, le développer, le laisser éclore...
Une petite lueur a commencé à apparaître... puis à grandir...

Et là il s'est produit comme une "coupure", c'est que j'avais quitté l'ancien mode de fonctionnement mais l'amour en moi était encore trop "fragile" ou incertain, la lueur clignote... elle n'est pas stabilisée.
Et je me suis mise à ne pratiquement plus supporter d'avoir en face de moi des gens qui se maltraitaient eux-mêmes, qui se jugeaient durement.
C'était presque viscéral, parce que là je voyais le miroir qu'ils me renvoyaient - ne pas s'aimer soi-même - et cela me renvoyait à ce que j'avais encore de la difficulté à trouver en moi.

Cette phase n'est pas tout à fait "finie" même si la lueur maintenant est beaucoup plus stable à l'intérieur de moi, comme un point de chaleur qui me rappelle régulièrement, comme une "raison" profonde mais non liée au mental, que je vois de moins en moins de raison valable au fait que je me juge ou que je sois dure avec moi.
C'est un peu comme une "balance" interne, quand le mental commence à repartir dans le jugement, la culpabilité, la maltraitance de moi-même, autre chose qui commence à s'installer vraiment qui répond : rien ne justifie cela, plus rien, ça ne sert à rien, et je ne souhaite plus cautionner ça.
Alors les pensées passent mais je suis comme ancrée dans cette sensation que profondément je n'ai aucune envie de m'accrocher à elles et de les croire.
Cela vient de l'amour de soi...
Je ne suis pas dans l'amour total de moi-même, la lumière n'est pas encore partout à l'intérieur de moi, mais je m'aime déjà assez je crois pour ne plus accepter de me dévaloriser moi-même et de me maltraiter comme je le faisais avant.

Ce qui se passe quand je suis en relation avec quelqu'un, c'est que si la personne elle-même ne s'aime pas, et que d'une manière ou d'une autre elle me rappelle une partie de moi-même, de ma vie, comment j'ai été à une époque, alors cela réveille de la douleur en moi.
Comme la douleur de cette partie de moi que je n'arrive pas encore à aimer.
Un peu comme la douleur d'un enfant ou de quelqu'un qui est rejeté et qui ne comprend pas pourquoi.

Alors ces derniers temps je me rends compte que je re-parcours les couloirs de mon passé, mais avec un tout autre regard qu'avant, je ne cherche plus à aller m'en détacher ou autre, parce que j'ai déjà beaucoup fait ce travail qui m'a déjà permis d'évoluer, mais maintenant j'y vais comme on va rendre visite à quelqu'un - quelques-uns, tous ces aspects de moi dans différents moments de ma vie - et je n'interviens pas, mais j'observe ce que je ressens vis à vis de cet "autre moi-même" qui vit la situation, et j'essaye de trouver la ressource pour lui envoyer de l'amour, pour remplir d'amour ces situations, ne plus rien rejeter, ne plus juger, simplement mettre de l'amour partout, dans chacun des couloirs et des recoins de mon vécu, remplir cet espace comme on remplirait un gros ballon Very Happy avec un souffle bienfaisant qui circule partout...

Plus je fais cela, plus la relation à l'autre s'apaise aussi, car plus j'apprends à aimer chaque partie de moi, passée et présente, moins je suis heurtée même quand je suis face à quelqu'un qui est très dur avec lui-même.

Mais la période où ce genre de contacts m'était insupportable, il a fallu la passer je crois, et je l'ai vécue comme une sorte de "retraite", où je voyais très peu de gens, seulement des personnes qui étaient en chemin spirituel aussi, parce que j'arrivais tout simplement pas à faire autrement.
Maintenant que je commence à stabiliser la lueur à l'intérieur de moi, et à la sentir se renforcer, je sens que je peux "retourner dans le monde" en quelque sorte...
et accepter d'être confrontée aussi à des personnes qui se font beaucoup de mal à elles-mêmes.

Voilà, bon je ne sais pas si cela parlera à certains d'entre vous sur leur propre cheminement, j'avais simplement envie de partager cette expérience...

Merci d'avoir lu Very Happy

Sophie

Messages : 1834
Date d'inscription : 06/11/2011
Féminin Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour de soi, dans la relation à l'autre

Message par Lydie le Dim 12 Fév 2012 - 13:23

Ca me parle oui, à une certaine époque, même parfois maintenant. Essayes d'avoir plus de souplesse avec toi-même, j'ai l'impression que tu t'enfermes parfois dans des carcans, certes tu t'en rends compte et tu fais en sorte de les dévérouiller, mais j'avoue pour l'avoir passé moi-même que ce n'est pas toujours facile Very Happy

Il m'arrive parfois de faire dans une médit un petit voyage intérieur, comme tu expliques, c'est à dire aller voir la personne que j'étais à ce moment et lui apporter mon amour et tendresse. En effet ça aide beaucoup.

Il y a aussi le truc tout con, mais finalement pas si facile à faire, le matin ou à un autre moment, tu te mets devant ta glace et tu te dis "je t'aime". Ca à l'air vraiment con Very Happy mais ça remue, parfois même certaines choses remontent. Intéressant comme expérience.

Merci Maîna pour ce partage Very Happy
avatar
Lydie

Messages : 444
Date d'inscription : 07/11/2011
Féminin Age : 53
Localisation : Perpignan

http://www.lydie-bonnet.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour de soi, dans la relation à l'autre

Message par Sophie le Dim 12 Fév 2012 - 13:41

je ne crois pas m'enfermer dans des carcans mais j'ai passé des caps très difficiles et je mets encore certains "garde fous" quelque part oui sans doute, pour ne pas retomber, parce que j'en suis sortie une fois, mais je ne sais pas si je pourrais en sortir une deuxième fois si ça recommençait.

j'ai fait "l'erreur" à un moment de tout ouvrir en grand dedans, je veux dire faire sauter tous les barrages, tous les points de résistance, et tout m'est remonté à la figure d'un coup, j'ai failli me noyer dans mes émotions toutes mélangées, du passé et du présent.
donc je fais attention oui, tant que je ne suis pas vraiment stable en moi, je suis vigilante.

Sophie

Messages : 1834
Date d'inscription : 06/11/2011
Féminin Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour de soi, dans la relation à l'autre

Message par Lydie le Dim 12 Fév 2012 - 14:02

Oui t'as raison, en fait t'es allée d'un extrême à un autre Lance Coeurs Lorsque je dis plus de "souplesse avec toi", ça irai dans le sens comme une mère vers son enfant, plus de tendresse envers toi même.
Je dis ça je sais, c'est facile Very Happy , mais avec moi je fais un peu pareil que toi ptrd mais je me le répéte souvent, "sois plus tendre".
Essayes le test du miroir, tu verras ça risque de faire remonter des choses

Wet Kiss
avatar
Lydie

Messages : 444
Date d'inscription : 07/11/2011
Féminin Age : 53
Localisation : Perpignan

http://www.lydie-bonnet.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour de soi, dans la relation à l'autre

Message par Sophie le Dim 12 Fév 2012 - 14:40

en fait c'est ce que je fais quand je parle de mettre de l'amour un peu partout en moi... Very Happy
comme une mère avec l'enfant oui c'est exactement ça...

le miroir je le fais parfois, pas exactement comme toi, je ne verbalise pas (j'essayerai pour voir Very Happy), mais parfois oui je me place face au miroir, et je regarde seulement, avec bienveillance autant que je le peux à ce moment-là.

je sens que des choses ont changé déjà dans le sens où à une époque quand je me voyais dans le miroir, je me sentais dédoublée, je voyais "quelqu'un" en face mais j'arrivais pas à m'y retrouver.
aujourd'hui quand je regarde dans le miroir, je sens que c'est moi que je vois....

les psys parlent je crois de ce stade du miroir dans l'enfance...
je me demande si finalement on n'y "repasse" pas à un autre degré quand on chemine en soi...

il reste peut-être encore à l'âge adulte une part d'enfance en soi qui n'a pas passé ce stade, qui ne se reconnaît pas dans le miroir, mais peut-être là que c'est plus par rejet de soi et non par "ignorance" comme le petit enfant.

merci pour le partage de ton expérience là-dessus Lydie Very Happy

Bisou

Sophie

Messages : 1834
Date d'inscription : 06/11/2011
Féminin Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour de soi, dans la relation à l'autre

Message par Lydie le Dim 12 Fév 2012 - 17:45

les psys parlent je crois de ce stade du miroir dans l'enfance...
je me demande si finalement on n'y "repasse" pas à un autre degré quand on chemine en soi...

Oui tu m'eclaires là Very Happy je n'y avais pas pensé. Oui je pense effectivement que suivant nos changements, notre évolution le passage du miroir est quelque part "nécessaire"

il reste peut-être encore à l'âge adulte une part d'enfance en soi qui n'a pas passé ce stade, qui ne se reconnaît pas dans le miroir, mais peut-être là que c'est plus par rejet de soi et non par "ignorance" comme le petit enfant.

Ca m'interpelle beaucoup Very Happy tu me donnes matière à réfléchir lol! j'aime beaucoup ton approche.

Par contre moi je me met face au miroir, me regarde dans les yeux, et je dit à voix haute "je t'aime" ben .... pas facile du tout de le verbaliser. Parfois oui mais d'autres fois Sifflote

Bisou
avatar
Lydie

Messages : 444
Date d'inscription : 07/11/2011
Féminin Age : 53
Localisation : Perpignan

http://www.lydie-bonnet.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour de soi, dans la relation à l'autre

Message par Lydie le Dim 12 Fév 2012 - 17:47

Me viens comme ça une idée, l'histoire du miroir me fait penser quelque part au passage devant le Gardien du Seuil. Je ne sais pas si ça te parle.
avatar
Lydie

Messages : 444
Date d'inscription : 07/11/2011
Féminin Age : 53
Localisation : Perpignan

http://www.lydie-bonnet.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour de soi, dans la relation à l'autre

Message par Sophie le Dim 12 Fév 2012 - 20:07

oui ça me parle..... sans trop savoir comment mais ça me parle....

Sophie

Messages : 1834
Date d'inscription : 06/11/2011
Féminin Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour de soi, dans la relation à l'autre

Message par ananie le Lun 13 Fév 2012 - 19:32

Je crois aussi que l'on repasse par les problématiques de notre enfance dès que l'on fait un travail sur soi en profondeur.
Pour le stade du miroir, il me semble que cela a à voir avec le fait de se voir tel que l'on est. Mais ce n'est pas une certitude non plus car je ne connais pas très bien ce concept.

Pour le gardien du seuil :
http://www.forumspirituel.fr/t256-le-gardien-du-seuil#5290

Sinon sur le fait de s'aimer soi-même, je crois que le principal danger à éviter c'est la confusion entre amour et valorisation.
Dès lors que l'on peut voir ses défauts, les regretter, tout en continuant à s'aimer, on est dans l'amour de soi et non dans la valorisation.
Par contre lorsque l'on a besoin de se trouver des excuses, de voir ses qualités, de se sentir exceptionnel par rapport aux autres, de se trouver des circonstances atténuantes, des justifications... on est dans la valorisation.
Et dans la valorisation il n'y a pas d'amour, et il ne peut pas y en avoir. Amour et valorisation sont complètement opposés. Car la valorisation exige certaines conditions, et repose parfois sur des illusions. L'amour est inconditionnel et voit ce qui est.

Pour être plus clair, je pourrais dire que lorsque l'on arrive à être ''dur'' avec soi-même, tout en s'aimant et en éprouvant une grande tendresse vis à vis des autres, c'est que l'on s'aime.

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour de soi, dans la relation à l'autre

Message par Sophie le Lun 13 Fév 2012 - 20:33

Je parlais bien d'amour ici et non de valorisation...

Et pour ce qui est d'être dur avec soi, je ne sais pas précisément ce que tu entends par là Ananie, mais pour ma part, avec ou sans guillemets ce mot ne résonne vraiment plus pour moi. Je crois que l'on peut avancer autrement, tout en étant objectif et honnête avec soi-même simplement.


Sophie

Messages : 1834
Date d'inscription : 06/11/2011
Féminin Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour de soi, dans la relation à l'autre

Message par Sophie le Lun 13 Fév 2012 - 20:56

Pour préciser ma pensée, il me semble qu'on peut travailler sur soi dans un esprit de "travail" justement, d'amélioration, c'est à dire en gros partir du postulat qu'on n'est "pas encore assez bien" ; ou bien essayer de se guérir, s'aider soi-même, à retrouver notre nature profonde et divine, non pas parce qu'on se juge pas assez bien, mais parce que l'on s'offre cela, parce que l'on est conscient qu'on a de la souffrance en soi qui nous empêche d'agir selon ce qui est pur et authentique en nous, et quelque part c'est déjà un acte d'amour je crois de vouloir soi-même se guérir. C'est comme tendre la main à un ami qui est mal, même s'il est super désagréable, il est mal.
Je crois que c'est pareil pour soi, on peut se tendre la main à soi-même et avancer dans cet esprit, ce qui à mon sens ne nécessite pas de dureté.
Simplement l'honnêteté, et trouver encore plus d'amour en soi pour s'aider et s'encourager à avancer quand on rencontre un obstacle ou quelque chose de difficile à surmonter.

Savoir aussi s'accorder du repos, des temps de pause, ne pas se mener à la cravache, parce que de toute façon ça se fait pas en un jour.
Laisser les énergies s'intégrer, et se laisser à soi-même le temps de recevoir ce que l'on s'est donné.



Sophie

Messages : 1834
Date d'inscription : 06/11/2011
Féminin Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour de soi, dans la relation à l'autre

Message par Nouraya le Mar 14 Fév 2012 - 4:17

Je me permets de résumer, plus ou moins, ce que tu as avancé Maïna, c'est donc:
Accepter nos faiblesses et notre imperfection.
Éviter l'auto jugement et le jugement.
Éviter l'autoflagellation.
Rester à l'écoute de l'âme.
S’aimer, aimer et développer la compassion et la patience.

C’est une approche qui n’exige pas un effort surhumain, ce qui encourage à cheminer dans l’ouverture et la confiance. Merci Fleur




avatar
Nouraya

Messages : 165
Date d'inscription : 24/11/2011
Féminin Age : 59

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour de soi, dans la relation à l'autre

Message par ananie le Mar 14 Fév 2012 - 9:12

Je crois que l'on dit la même chose Maina.
En fait je disais être ''dur'' avec soi, pour éviter la complaisance et la tendance à l'autovalorisation (mais il est évident pour moi que tu n'es pas là dedans).
Toi tu as cette tendance à en exiger un peu trop de toi-même, mais je crois que beaucoup on la tendance inverse à ne pas exiger assez, et du coup à se laisser aller.

Dès lors que l'on est trop patient avec soi même, on se complait dans ce que l'on est, et on n'avance plus.
C'est un juste milieu à trouver je crois.

Sur le jugement :
http://www.forumspirituel.fr/t258-le-jugement#5308

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour de soi, dans la relation à l'autre

Message par Sophie le Mar 14 Fév 2012 - 10:48

Il me semblait aussi qu'on devait pas dire des choses si différentes que ça, on est généralement sur la même longueur d'ondes là-dessus...

Mais en fait il je crois que je vais faire un autre post, sur un point précis que je voudrais développer, en rapport à "à quelle partie de la personne on s'adresse" quand on lui parle, voire qu'on l'aide. Je pense (j'espère) que cela pourrait donner lieu à un échange intéressant.

Nouraya, oui, c'est assez bien résumé ma pensée.
Après, je suis consciente aussi que cette démarche, pour moi du moins, résulte du fait que j'ai déjà nettoyé pas mal de choses en moi. Si tu m'avais dit y'a cinq ou huit ans d'écouter mon "âme"... j'aurais levé les yeux au ciel en disant "c'est quoi c'jargon encore ?" Laughing

Tout dépend d'où on part, tout dépend aussi de ce qu'on a dans la tête quand on commence à cheminer, consciemment ou inconsciemment.

Sophie

Messages : 1834
Date d'inscription : 06/11/2011
Féminin Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour de soi, dans la relation à l'autre

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum