Les actes symboliques

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les actes symboliques

Message par Sophie le Mer 29 Fév 2012 - 11:53

Sans aller jusqu'à expliquer la psychomagie façon Jodorowsky -> pour ça il vaut mieux le lire lui directement, je voudrais parler de ce qu'on appelle les actes symboliques, qui permettent lorsque l'on a pris conscience d'une problématique intérieure, de poser dans la matière un acte en pleine conscience, qui va matérialiser le changement que l'on souhaite en soi.

Un acte symbolique peut intervenir en début de travail ou à la fin, cela dépend.
Et même de façon intermédiaire, par rapport à une certaine étape du processus.

Parfois l'acte symbolique permet de libérer quelque chose de bloquant, et d'accéder aux émotions, aux énergies, que l'on doit travailler en soi.

D'autres fois, l'acte symbolique intervient quand on se sent totalement libéré et que l'on ressent le besoin d'ancrer cela dans la matière, comme un remerciement aussi, ce genre d'acte est beaucoup plus comme une prière de remerciement à l'Esprit, pour nous avoir aidé à nous libérer, et une consécration consciente du travail effectué.

Qu'est-ce qu'un acte symbolique ?

Comme son nom l'indique, c'est un acte (donc on est dans le concret, dans la matière et non seulement dans le domaine de la pensée), qui porte un certain symbole -> c'est à dire un sens pour soi.

Comme indication globale je dirais qu'un acte symbolique est avant tout quelque chose de SIMPLE.

Si ça commence à être compliqué, l'énergie ne peut pas circuler directement, et surtout si on imagine des trucs compliqués, c'est probablement que les circonvolutions du mental s'en mêlent.

Un acte symbolique donc n'est pas une "pièce de théâtre" avec tout un scénario complexe.
C'est un acte direct, simple, généralement avec deux ou trois éléments concrets, pas plus (objets, éléments naturels....).

Un acte symbolique fonctionne lorsque l'on comprend ce que l'on est en train de faire, même si ça n'est pas une compréhension seulement mentale - une partie de l'acte nous échappe toujours mentalement, et heureusement.
Mais on en a une compréhension et un ressenti global qui est positif.

Ce qui fait fonctionner un acte symbolique c'est aussi la présence à ce que l'on fait.
C'est pas très efficace de faire un acte symbolique en pensant en même temps à ce qu'on va faire à dîner ce soir Laughing

Quelques exemples, assez "classiques" :

- écrire une lettre à quelqu'un à qui l'on a des choses à dire et à qui, pour x raisons (la personne est morte par exemple, ou bien elle est encore vivante mais on ne veut pas lui balancer tout ça dessus), on ne peut pas le dire directement ; écrire donc la lettre en conscience en étant vraiment centré sur ce que l'on a à dire ; cacheter la lettre -> enveloppe, avec l'adresse etc... ; laisser reposer si on le sent nécessaire ; et quand on sent que c'est le bon moment, brûler la lettre en étant en conscience que l'on transmute l'énergie de ces mots, et que l'on se guérit de quelque chose grâce au feu.

- se défaire d'un objet qui a une symbolique particulière pour soi, rattaché à une problématique qu'on veut transmuter.

Par exemple (fictif) : mon père m'a fait cadeau quand j'avais 5 ans d'un objet qui symbolisait pour lui ce qu'il voulait que je devienne plus tard, mais je ne veux pas devenir cela, je veux vivre ma propre vie ; si vraiment cet objet n'a plus de sens pour moi, je peux le vendre, ou le jeter (ou brûler, ou enterrer...), en toute conscience, en remerciant mon père pour ce qu'il m'a offert, mais en lui disant que je vais vivre ma vie et pas celle qu'il m'avait tracée.

Et chacun est libre d'imaginer les actes symboliques qui lui parlent personnellement, selon son vécu et son ressenti.

Une chose importante cependant :

On ne fait pas des actes symboliques pour les autres, ni sur les énergies des autres.
C'est à dire que si je fais un acte symbolique pour me guérir moi, je me place en toute responsabilité, donc je ne vais pas récupérer ou prendre un objet qui appartient à quelqu'un - soi disant parce que cette personne serait liée à ma problématique - et faire quelque chose de symbolique avec.
Ca, ça s'appellerait grosso modo de la "magie noire", c'est à dire manipuler les énergies d'autrui pour son propre bénéfice -> ce qui en général n'aboutit à aucun avancement d'ailleurs. Mais plutôt à une régression spirituelle.

Si je reprends mon exemple fictif ci-dessus, avec le père qui voulait que je fasse tel métier.
S'il m'a donné un objet, qui symbolise cela, alors l'objet est lié à mon énergie, car il me l'a donné.
Donc je peux en faire ce que je veux.
Mais s'il ne m'a rien donné, et que je trouve que tel objet qui lui appartient véhicule cette même problématique, je n'ai pas à aller voir mon père, lui demander de me donner cet objet (ou même le prendre tout simplement sans rien demander) et ensuite faire mon acte symbolique avec.


C'est en cela qu'il est important de bien comprendre la circulation des énergies, et le sens de ce que l'on fait quand on pose un acte symbolique : parce que sinon, on fait tout de travers, et on interfère dans l'énergie des autres, ce qui ne libère personne au final.


Dernière chose :
Un acte symbolique se fait de manière fluide et acceptée librement.
On ne se force pas à faire cet acte.
Si on sent que l'on force, c'est soit parce qu'on a décidé seulement de manière mentale et que l'acte n'a pas de sens plus profond ; soit parce que l'on n'est pas encore prêt.
Donc dans ces deux cas, il ne faut rien faire et attendre, laisser mûrir.

Autres exemples d'actes symboliques, plutôt en fin de démarche :

- Après une grosse transformation intérieure, on peut se rendre compte que certaines choses qui nous représentent ou que nous portions régulièrement, ne nous correspondent plus. Parce que nous avons changé.
Les grands nettoyages de garde-robe peuvent aussi être des actes symboliques, qui viennent acter un changement intérieur.

Exemple : si j'ai vécu un deuil, symbolisé par des vêtements noirs, à la fin du deuil quand je me sens en paix, je peux en toute conscience me défaire de ces vêtements noirs, en remerciement et en symbole que je suis désormais en paix, et que le deuil est terminé.

- Planter un arbre, ou un végétal, dans la nature, ou chez soi, qui représente quelque chose pour soi.
C'est ensemencer une nouvelle vie, écho de ce que soi-même on est en train de devenir, créer un lien symbolique en remerciement, avec la nature elle-même.

Bon voilà, il y aurait beaucoup de choses à dire sur les actes symboliques, mais je pense avoir déjà exprimé l'essentiel de ce que je voulais partager là-dessus.

En espérant que cela puisse vous être utile Very Happy

Sophie

Messages : 1834
Date d'inscription : 06/11/2011
Féminin Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les actes symboliques

Message par Hermann le Mer 29 Fév 2012 - 13:33

Très intéressant ce post !

D'ailleurs j'avais lu le Manuel de Psychomagie de Jodorowsky, mais ça m'avait quand même semblé extrêmement loufoque...
Par exemple écraser dans chaque main une souris et un oiseau à chaque fois qu'on prend une substance toxique, pour sortir de la dépendance, ça me parait un peu extrême (et je ne cite qu'un exemple simple).
Franchement, en le lisant, je me suis demandé s'il était sérieux ou s'il plaisantait, ou un peu des deux...
avatar
Hermann

Messages : 1442
Date d'inscription : 07/11/2011
Masculin Age : 46
Localisation : Paris

http://arbresacre.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les actes symboliques

Message par Sophie le Mer 29 Fév 2012 - 13:45

Non, Jodo est sérieux je pense, mais Jodo a aussi son propre vécu, et sa propre énergie.
Et je ne peux parler pour lui, simplement quand on regarde l'ensemble de son oeuvre, films, BD, livres spirituels etc..... il ne fait pas dans la dentelle.

Y'a un passage dans L'évangile pour guérir, où il a choqué plein de monde, moi perso j'adore mais bon... je peux comprendre que ça choque : il a écrit dix pages sur l'orgasme cosmique de Marie quand elle a été fécondée par l'énergie divine.

Jodo est pour moi avant tout un artiste, et un artiste qui a une certaine histoire, une certaine origine aussi, quand tu l'entends parler avec son accent espagnol et sa grosse voix, ça tonne et ça gronde, en roulant les R, et cela en toute bienveillance et avec beaucoup d'amour.

Donc non il ne plaisante pas, je connais des gens qui ont pratiqué des actes symboliques aussi extrêmes.
Très organiques, voire peu ragoûtants.
C'est à chacun de voir.

Personnellement ça me parle pas. Mais je crois qu'en certains cas, certains actes choc peuvent être nécessaires pour libérer la conscience d'un carcan.

Jodo n'y va pas par quatre chemins, quand il parle des dépendances, il est hyper cash, et par exemple l'acte dont tu parles, ben c'est une réalité à un certain niveau : quand j'allume une clope, je suis en train de détruire une partie de la vie en moi, alors si je l'accepte pour moi, pourquoi je ne peux pas le matérialiser ?
Evidemment, oui c'est cash.
Ca met face à ses responsabilités et à la réalité de nos actes.

Un peu comme quelqu'un qui te mettrait face à la vache que tu vas manger, et te dirait "ben vas-y tue-la toi-même".
C'est cash, et c'est violent, mais c'est aussi très réaliste.

Faut pas oublier que Jodo était proche d'Arrabal, de Topor, c'est pas des "gentils petits garçons spirituels qui ne veulent déranger personne"....

On peut aussi faire des actes symboliques qui ne vont pas jusque là, et on peut ne pas avoir cette sensibilité aussi extrême, c'est à chacun de savoir pour lui-même.

Et un acte symbolique même très simple et beaucoup moins extrême, peut avoir tout autant d'impact.

D'ailleurs Jodo ne fait pas toujours faire des trucs aussi extrêmes.
J'avais vu une vidéo où une jeune femme lui racontait - en live - qu'elle avait été maltraitée sexuellement par une instit dans son enfance, avec une baguette en bois.
Jodo l'écoute, il lui parle, puis il lui donne une baguette, et il lui dit : ça c'est la baguette avec laquelle tu as été abusée, maintenant tu te libères, tu la casses en deux.
Elle répond ; je n'ai pas la force.
Il dit : si, tu l'as. Fais-le.

Et finalement elle a pété la baguette en deux, et ça avait beau être une vidéo, je peux te dire qu'on ressentait une sacrée énergie qui se dégageait de ce qui se passait là.


Sophie

Messages : 1834
Date d'inscription : 06/11/2011
Féminin Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les actes symboliques

Message par Hermann le Mer 29 Fév 2012 - 13:55

Oui c'est vrai, il ne fait pas dans la dentelle, mais j'ai lu des tonnes de BD de lui que j'ai adoré, je suis très fan depuis l'adolescence. Bon en même temps je ne ferais pas forcément en vrai ce qu'ils font dans les BD.

En tous cas je ne disais vraiment pas ça pour juger le personnage, que je trouve hyper intéressant et hyper riche, mais c'est sûr que j'appliquerais pas les recettes de ce livre. Laughing
A part effectivement peut-être certains actes symboliques moins extrêmes et moins loufoques qu'il préconise dedans, et encore.

Quand je disais loufoque (mais c'est sûrement pas le terme le plus approprié), c'était pour des situations avec un lien beaucoup trop ténu entre la chose à régler et l'acte symbolique réparateur (ou libérateur), alors que dans l'exemple que tu cites à la fin, c'est clair et simple.
avatar
Hermann

Messages : 1442
Date d'inscription : 07/11/2011
Masculin Age : 46
Localisation : Paris

http://arbresacre.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les actes symboliques

Message par Sophie le Mer 29 Fév 2012 - 14:01

J'avais bien compris que tu jugeais pas, et même tu le ferais, je suis pas chargée de défendre Jodo, il a pas besoin de moi pour ça...
Je rebondissais simplement sur ton exemple, qui pour moi est assez clair en fait, le lien qui existe entre dépendance et l'acte extrême d'écraser une vie dans sa main.
C'est exactement ce que fait la dépendance à un truc toxique.

Sinon, par rapport au lien, effectivement ça sert à rien de faire un acte symbolique qu'on ne comprend pas, dans lequel on ne voit pas le lien.
C'est là où ça va dépendre des personnes.
Le lien, on le comprend aussi selon notre manière de penser et de voir le monde.
Donc certains verront un lien là où d'autres n'en verront pas je crois.

Disons que pour moi un acte symbolique, c'est exactement comme un rituel : si on ne sait pas pourquoi on le fait, ça sert à rien de le faire, autant aller jouer au tennis ça sera plus utile Laughing


Sophie

Messages : 1834
Date d'inscription : 06/11/2011
Féminin Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les actes symboliques

Message par ananie le Mer 29 Fév 2012 - 16:07

Très intéressant.
Par contre moi non plus ça ne me parle pas d'écraser des petites souris ou des petits oiseaux. On risque de se blesser les mains avec ces petits os qui cassent. Laughing (désolé... Embarassed )

Non sérieusement : Si un acte symbolique doit nuire à autrui (même si c'est une souris) pour nous libérer nous, je ne vois pas l'intérêt. D'autant plus qu'au final ça nous nuit à nous mêmes aussi.

Mais sinon la méthode est intéressante.

Il y a une méthode comme ça dans un livre de Kenneth Meadows. Qui me fait penser à cela :
On va dans la nature avec en tête un problème dont on veut se libérer.
On se laisse guider par son intuition et on crée un objet avec ce que l'on trouve dans la nature, objet qui est la représentation symbolique de notre problème.
Pendant tout ce temps, on est bien à l'écoute de soi, et le problème, pendant ce travail, peut nous apparaitre de plus en plus clairement.
Puis quand on a finit, on allume un feu et brûle l'objet en le regardant se consumer.

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les actes symboliques

Message par Hermann le Mer 29 Fév 2012 - 16:13

ananie a écrit:Par contre moi non plus ça ne me parle pas d'écraser des petites souris ou des petits oiseaux. On risque de se blesser les mains avec ces petits os qui cassent. Laughing (désolé... Embarassed )
lol!

Mais blague à part c'est vrai que cet acte symbolique a du sens, contrairement à d'autres qui me semblent très saugrenus, en revanche il me semble extrême (et peu facile à réaliser quotidiennement).

ananie a écrit:
Il y a une méthode comme ça dans un livre de Kenneth Meadows. Qui me fait penser à cela :
On va dans la nature avec en tête un problème dont on veut se libérer.
On se laisse guider par son intuition et on crée un objet avec ce que l'on trouve dans la nature, objet qui est la représentation symbolique de notre problème.
Pendant tout ce temps, on est bien à l'écoute de soi, et le problème, pendant ce travail, peut nous apparaitre de plus en plus clairement.
Puis quand on a finit, on allume un feu et brûle l'objet en le regardant se consumer.
Ah oui, ça me parle beaucoup plus, ça. Plus simple, et plus intuitif et personnel car il n'y a pas de recette préétablie, mais ça me parait être une excellente idée.
avatar
Hermann

Messages : 1442
Date d'inscription : 07/11/2011
Masculin Age : 46
Localisation : Paris

http://arbresacre.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les actes symboliques

Message par ananie le Mer 29 Fév 2012 - 16:18

En fait un acte peu être saugrenu ou pas, du moment qu'il a du sens pour nous c'est ça l'important il me semble (du moment que cela ne nuit pas à des êtres sensibles). Même si pour un autre il n'en a pas.

Et puis c'est vrai qu'avoir une petite souris ou un oiseau sous la main tout le temps, c'est un peu galère. Laughing

De plus, d'un point de vue karmique, et sur le long terme, écraser une souris est pire que de prendre une substance toxique.

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les actes symboliques

Message par Hermann le Mer 29 Fév 2012 - 16:23

Oui, saugrenu pour moi, bien entendu.

Oui, voilà, dans le livre je crois qu'il conseillait d'en acheter en gros dans une animalerie, mais bon, je me verrais mal me balader avec un sac rempli de souris et un autre rempli d'oiseaux, en permanence. Laughing
avatar
Hermann

Messages : 1442
Date d'inscription : 07/11/2011
Masculin Age : 46
Localisation : Paris

http://arbresacre.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les actes symboliques

Message par Sophie le Mer 29 Fév 2012 - 17:02

Laughing

Je crois pour ma part qu'un acte symbolique pour fonctionner doit de toute façon respecter notre éthique profonde, il faut qu'on soit pleinement en accord avec l'acte lui-même.
Donc ben oui, on n'a pas forcément envie d'aller écraser un oiseau ou une souris.

Par contre, là sans avoir interféré sur la vie d'un animal soi-même, il peut arriver que l'on se trouve en situation de recevoir une possibilité de transmutation très forte, grâce à un animal qui meurt ou qui est déjà mort.
Cela peut arriver. Enterrer l'animal en conscience (bon, si c'est possible hein, parce que enterrer une vache hum bon courage), cela peut alors être un acte symbolique très fort, si l'on a compris et que l'on ressent fortement ce que l'on est en train d'enterrer aussi en soi-même. Quelque chose en soi qui est mort, et que l'on honore jusqu'au bout, pour que ça soit recyclé.

Sinon je voulais rajouter quelque chose aussi sur ce post :
c'est qu'un acte symbolique accompagne une démarche intérieure, et n'est pas une manière de se "débarrasser" simplement d'un truc qui nous ennuie.
Par exemple, si je veux travailler sur de la tristesse, je peux faire un acte symbolique pour m'en libérer, mais cela n'empêchera pas que j'aurai à faire le travail de laisser s'exprimer cette tristesse, l'accepter etc....
L'acte symbolique aide le travail, il ne s'y substitue pas, quand il y a des choses à accepter et laisser s'exprimer en soi.




Sophie

Messages : 1834
Date d'inscription : 06/11/2011
Féminin Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les actes symboliques

Message par Hermann le Mer 29 Fév 2012 - 17:25

Oui mais tu peux pas plutôt nous proposer quelque chose qui nous évite de travailler ?
avatar
Hermann

Messages : 1442
Date d'inscription : 07/11/2011
Masculin Age : 46
Localisation : Paris

http://arbresacre.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les actes symboliques

Message par Sophie le Mer 29 Fév 2012 - 18:14

Laughing


Sophie

Messages : 1834
Date d'inscription : 06/11/2011
Féminin Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les actes symboliques

Message par ananie le Mer 29 Fév 2012 - 19:48

Maina a écrit:Sinon je voulais rajouter quelque chose aussi sur ce post :
c'est qu'un acte symbolique accompagne une démarche intérieure, et n'est pas une manière de se "débarrasser" simplement d'un truc qui nous ennuie.
Par exemple, si je veux travailler sur de la tristesse, je peux faire un acte symbolique pour m'en libérer, mais cela n'empêchera pas que j'aurai à faire le travail de laisser s'exprimer cette tristesse, l'accepter etc....
L'acte symbolique aide le travail, il ne s'y substitue pas, quand il y a des choses à accepter et laisser s'exprimer en soi.
Oui, précision importante il m semble.
D'ailleurs à mon avis, un acte symbolique bien fait fait émerger un peu plus ce dont on doit se libérer, nous le fait vivre plus intensément et consciemment.

Je crois pour ma part qu'un acte symbolique pour fonctionner doit de toute façon respecter notre éthique profonde, il faut qu'on soit pleinement en accord avec l'acte lui-même.
La question est : y a t il une éthique personnelle et/ou une éthique universelle ?
Mais c'est une vaste question qui mérite d'être abordée dans un autre sujet.
Je mets ça là :
http://www.forumspirituel.fr/t173p15-l-ethique#6189

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les actes symboliques

Message par Sophie le Mer 29 Fév 2012 - 20:04

D'ailleurs à mon avis, un acte symbolique bien fait fait émerger un peu plus ce dont on doit se libérer, nous le fait vivre plus intensément et consciemment.

Oui, je confirme.
Un acte symbolique n'étouffe pas du tout les choses, au contraire même je crois.
C'est pour ça qu'il faut pas forcer, et être vraiment prêt à le faire, car alors cela veut dire qu'on est prêt à vivre ce que cela va nous faire travailler.

Et du coup, j'ajouterais même que l'on vivra ces choses qui remontent comme une joie, et non une corvée.

C'est aussi la force d'un acte symbolique en fait, c'est qu'en posant un acte, on se place en acteur de son travail personnel, encore plus disons qu'en travaillant sur ce qui nous remonte au fur et à mesure.
Donc on est dans un souhait de guérir certaines choses, et c'est très joyeux quand ça survient, même si on va peut-être pleurer, ou avoir mal émotionnellement, mais dessous, dans notre être, il y a la joie, parce que l'on est conscient qu'on a choisi cela, et que c'est un cadeau ce qui arrive.


Sophie

Messages : 1834
Date d'inscription : 06/11/2011
Féminin Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les actes symboliques

Message par Hermann le Jeu 1 Mar 2012 - 2:19

Ah bah merci pour ces précisions, je comprends mieux, une fois de plus vous répondez à une question à laquelle je n'avais aucune réponse depuis un moment.
Parce que il y a environ un an, j'avais fait un acte symbolique pour oublier quelqu'un, j'avais jeté trois fois le même mot dans trois poubelles à trois endroits stratégiques et symboliques différents (l'idée m'était venue comme ça). Sur le coup ça avait marché, dès le lendemain, je ne pensais quasiment plus à cette personne, et j'étais super content, soulagé, ça me paraissait même incroyable.
Mais au bout de quelques jours c'est revenu, et encore plus fort qu'avant !
Et il a fallu un an de plus pour m'en détacher.
Donc c'est normal, puisque je n'étais pas prêt, et j'ai forcé, que ça ait eu pour effet de faire ressortir les choses encore plus intensément et consciemment (et douloureusement).
avatar
Hermann

Messages : 1442
Date d'inscription : 07/11/2011
Masculin Age : 46
Localisation : Paris

http://arbresacre.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les actes symboliques

Message par ananie le Jeu 1 Mar 2012 - 4:55

Hermann a écrit:Donc c'est normal, puisque je n'étais pas prêt, et j'ai forcé, que ça ait eu pour effet de faire ressortir les choses encore plus intensément et consciemment (et douloureusement).
Même si on est prêt et qu'on ne force pas, ça va faire ressortir les choses plus intensément et consciemment.
En fait ce qu'il me semble que dit Maïna, c'est qu'il faut savoir si on est prêt à accepter que ça sorte, et à vivre ce qui va sortir.

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les actes symboliques

Message par Kenzo le Jeu 1 Mar 2012 - 6:26

L'acte symbolique c'est le relâchement de la tension. Quant la tension s'évapore, il n'y a plus rien a symboliser.
avatar
Kenzo

Messages : 790
Date d'inscription : 07/11/2011
Masculin Age : 36

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les actes symboliques

Message par Marie le Jeu 1 Mar 2012 - 7:25

En acte symbolique, on propose parfois d'écrire une colère sans censurer, puis de déchirer violemment et brûler le papier ensuite.
Pour les enfants en cas de cauchemars, de dessiner le monstre dans une cage et de le donner à un adulte protecteur qui selon ce qui est décidé avec l'enfant, brule le dessin ou le déchire ou bien le garde.
En acte symbolique on peut se fabriquer un rituel, comme tu l'as fait Hermann.

D'ailleurs, est-ce que les rituels ne sont pas des actes symboliques ??

Atout à l'heure les amis. Faut que j'aille bosser. Magicien
avatar
Marie

Messages : 1121
Date d'inscription : 07/11/2011
Féminin Age : 55
Localisation : Nord Isère

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les actes symboliques

Message par Marylo le Jeu 1 Mar 2012 - 8:25

Marie a écrit:En acte symbolique, on propose parfois d'écrire une colère sans censurer, puis de déchirer violemment et brûler le papier ensuite.
Pour les enfants en cas de cauchemars, de dessiner le monstre dans une cage et de le donner à un adulte protecteur qui selon ce qui est décidé avec l'enfant, brule le dessin ou le déchire ou bien le garde.
En acte symbolique on peut se fabriquer un rituel, comme tu l'as fait Hermann.

Je suis étonnée par la capacité des enfants à trouver leur propre rituel. Je tiens un journal créatif depuis un peu moins d'un an. Une amie est venue à la maison avec ses filles, elles vivent toutes les trois une situation assez difficile : ce sont deux enfants adoptées et mon amie est en plein divorce : le papa est au Maroc, mon amie en France et les filles subissent donc un deuxième abandon. Nous avions décidé par téléphone avec mon amie, que je montrerai ce journal créatif à ses filles et la plus petite a trouvé cette idée géniale. Elle adore dessiner. Elle a donc, dès son retour le soir, commencé son "journal" créatif et dernièrement, mon amie m'a raconté que sa fille avait eu un gros cauchemar la nuit. A son réveil, elle a dessiné le cauchemar sous forme d'un magma noir avec de traits heurtés partout et ensuite elle a entouré ce "cauchemar noir" d'une bulle rose "comme ça, il ne viendra plus m'embêter". J'ai été sidérée, la petite a 6 ans...

Comme toi Marie, je connais cette méthode d'écrire une situation qui nous plombe et de brûler le papier et comma Maïna, je pense qu'il s'agit à la fois d'un rituel presque d'exorcisme sur une situation qui menace de nous posséder et une première étape pour prendre conscience réellement du problème que l'on a et du fait qu'on veut s'en sortir. Le travail reste donc à faire derrière, mais cet acte symbolique soutient en quelque sorte notre démarche, il est comme la poutre maitresse d'une nouvelle demeure que l'on construit pour vivre mieux.

Je vous embrasse tous. Que de discussions intéressantes sur ce forum. A propose de Jodorowski. A quand un sujet sur ce personnage extrême mais que l'on a beaucoup de chance d'avoir. Quels enseignements il nous prodigue, même si nous ne le suivons pas dans tous ces propos...
Bisou
Marylo
avatar
Marylo

Messages : 303
Date d'inscription : 10/11/2011
Féminin Age : 58
Localisation : Essonne

http://eclaircreative.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les actes symboliques

Message par Hermann le Jeu 1 Mar 2012 - 8:42

Oui, les enfants n'ont pas encore perdu cet accès au monde des symboles, contrairement aux adultes.

Oui Marie, ça s'apparente à un rituel, mais c'est quelque chose que j'avais fait spontanément sans y réfléchir et sans me renseigner.

En revanche, quelques mois avant, j'avais fait quelque chose d'analogue, mais moins spontané.
J'avais écrit, à quelques jours d'intervalle, deux lettres à mon ange gardien supposé, qu'ensuite j'ai brûlé, suivant une méthode vue sur Internet. A l'époque je ne connaissais rien à tout ça.
Le but était de faire évoluer favorablement une situation professionnelle et une situation sentimentale.
Dans les deux cas, contre toute attente, j'ai obtenu très rapidement satisfaction, et même au-delà de mes espérances.
Seulement, dans les deux cas, au bout de quelques semaines, la situation est devenue non seulement beaucoup moins favorable, mais même bien pire qu'avant ce rituel, à vrai dire catastrophique. D'ailleurs ces deux situations ont interagi ensemble, comme si elles étaient liées.
Pourtant, dans ces deux lettres, écrites spontanément, il n'y avait aucune volonté de pouvoir ou de contrôle, encore moins de nuire, mes intentions étaient même bonnes pas seulement pour moi.
Toutefois, ma motivation était autant la peur que l'amour.
Je ne sais pas quel rôle a joué ce rituel, si ce serait arrivé sans lui, mais en tous cas, depuis, je me suis beaucoup méfié de tout ce qui est rituels et actes tendant vers la magie.
avatar
Hermann

Messages : 1442
Date d'inscription : 07/11/2011
Masculin Age : 46
Localisation : Paris

http://arbresacre.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les actes symboliques

Message par Marylo le Jeu 1 Mar 2012 - 8:55

Hermann,

Lorsque j'ai regardé le film "le secret", comme toutes les choses que je découvre, c'est l'enthousiasme qui s'empare de moi Embarassed Et puis après quelque temps, je réfléchis et je me dis que 1°) ce qui est mis en exergue est le matériel purement matériel (une maison avec une grande piscine), de l'argent .... etc... Depuis, j'ai lu un livre du Barefoot doctor qui nous met en garde contre nos désirs et nos demandes : "prends garde à ce que tu demandes, tu vas l'obtenir" Surprised))) Et finalement, je remercie le ciel de ne pas avoir reçu tout ce que j'ai demandé Surprised)))
J'ai juste un exemple rigolo vécu par une amie : elle a demandé à l'univers de perdre 5 kg... et elle les a perdus, au g près quasiment : elle est allée à l'étranger et a eu une turista gravissime qui l'a mise sur le flanc pendant une semaine et elle a traîné cela pendant plus de quinze jours derrière. Surprised))) Donc, ma philosophie est de ne rien demander que je ne veuille vraiment et surtout de faire le descriptif tout à fait exhaustif. Ce qu'au final je ne fais que très rarement, car je pense que l'Univers ou la Source ou Dieu n'est pas dans le matériel ; il est dans une énergie et nous projetons nos désirs, nos envies comme des filaments invisibles : une fois que la connexion est effectuée : nous recevons... ce que nous avons demandé et parfois ce n'est pas ce que nous voulions vraiment.
Suis-je claire là ??? Je me trouve légèrement confuse sur la question.
Hermann : j'aime bien ton avatar : splendide...
Je vous embrasse
Marylo
Bisou
avatar
Marylo

Messages : 303
Date d'inscription : 10/11/2011
Féminin Age : 58
Localisation : Essonne

http://eclaircreative.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les actes symboliques

Message par Hermann le Jeu 1 Mar 2012 - 9:06

Oui, je sais bien tout ça, mais comme je disais, à l'époque je n'y connaissais rien, et d'ailleurs ces ratés m'ont aidé aussi à prendre conscience de certaines choses.
Ceci dit, je ne voulais rien de matériel, c'était plutôt un désir que les choses se passent bien...
Mais ta mise au point est très suggestive, merci.

Merci pour l'avatar.
Inutile de te préciser d'où il vient ! Wink

avatar
Hermann

Messages : 1442
Date d'inscription : 07/11/2011
Masculin Age : 46
Localisation : Paris

http://arbresacre.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les actes symboliques

Message par Sophie le Jeu 1 Mar 2012 - 9:53

j'avais fait un acte symbolique pour oublier quelqu'un

A vrai dire Hermann, je suis pas bien sûre qu'on puisse décider d'oublier quelqu'un comme ça. (enfin disons de manière "immédiate")
Je crois qu'on "oublie" une fois que toutes les émotions sont sorties et guéries.
Donc en ce sens, oui peut-être que l'acte symbolique a très bien marché en fait, parce qu'il t'a empêché de refouler des choses en rapport à cette personne, et si au bout du compte tu l'as "oubliée", au bout d'un an d'après ce que tu dis, ben là on peut penser que le travail a vraiment été fait jusqu'au bout, non par un refoulement genre "j'veux plus y penser", mais par un détachement réel.

mais c'est quelque chose que j'avais fait spontanément sans y réfléchir et sans me renseigner.

Donc à mon sens, en fait tu étais tout à fait prêt - énergétiquement parlant.
Parce que le mouvement est venu spontanément, de ton corps, sans réfléchir.
le seul truc je crois c'est que ne sachant pas comment fonctionnerait un acte symbolique, tu avais peut-être attendu ou espéré que tu oublierais cette personne "tout de suite", alors que au final, ça a marché, oui, mais ça a pris le temps que ça devait prendre.
L'acte symbolique est "magique" à un certain niveau, mais il n'est pas une recette miracle à tout problème, et quand on le sait pas sur le moment, on peut attendre autre chose comme "résultat" disons.

Question "bête" (que je me pose, par curiosité simplement) :
Tu dis que tu l'as fait trois fois, est-ce que tu as eu ensuite quelque chose qui s'est passé avec le chiffre 3 ? Trois phases de guérison par exemple ?

En fait je crois que quand on parle de "magie" ou "acte magique", ou acte symbolique, dans l'imaginaire collectif, on s'imagine la baguette magique, le résultat, le fait d'obtenir quelque chose.
Alors que la magie (l'âme agit) c'est ce qui aide à guérir, ce qui accompagne notre mouvement intérieur, c'est le soin qu'on se donne à soi-même pour guérir.

Si un acte symbolique libère les énergies, alors selon ce qu'on a voulu impulser en le faisant, cela va aussi mettre en exergue tout ce qui empêche la réalisation de cette intention.

Et d'ailleurs parfois ça bloque même dans la matière, quand il s'agit d'un acte disons qui n'implique pas que nous.
Exemple perso :
j'avais certaines choses à transmuter de la lignée de ma mère, et ces énergies étaient cristallisées notamment par des bijoux qu'on m'avait transmis.
Je ressentais que je ne devais pas les garder, j'ai donc posé l'intention de les vendre, et ensuite de m'offrir à moi un bijou personnel, qui me correspondrait vraiment.
Quand je suis allée à la bijouterie pour les vendre, j'arrive et la dame me dit "ah mais je ne peux pas, il me faut absolument votre carte d'identité, non le passeport ça marche pas....".
Je n'avais plus de carte d'identité valable depuis des mois, et depuis des mois je repoussais le moment de la faire refaire, j'avais un passeport, un permis de conduire je me disais que c'était pas la peine.

Bon ben là.... face à un choix : si je veux transmuter les énergies que ma lignée m'a transmises, je dois me faire refaire une carte d'identité -> symbole d'identité individuelle.

Je lance donc le processus, mais là encore ça a pris pas mal de temps.
Et tout ce temps-là il se passait des choses dans ma vie intérieure comme extérieure.
Et finalement, je suis allée chercher ma carte d'identité à une date qui s'est avérée être très symbolique aussi - mais sans le calculer du tout, ça s'est fait comme ça.

Puis j'ai attendu, j'étais toujours pas prête à y retourner.
Jusqu'au moment où j'y suis retournée, plusieurs mois plus tard, et quand je suis arrivée à la boutique, une autre vendeuse que la première fois me dit "ah mais non, on aurait pu prendre votre passeport...." Laughing

Oui, mais y'a pas de hasard... moi je devais refaire ma carte d'identité avant....

Et le gros clin d'oeil de l'esprit ce jour-là, c'est que la dame me dit "ah ben vous venez au bon moment, le cours de l'or n'a pas été aussi haut depuis plusieurs années !".

-> La transmutation a été à son maximum et est intervenue au bon moment.

Donc pour résumer ce que je voulais illustrer avec mon exemple :
- un acte symbolique ça peut aussi prendre des mois à se mettre en place, et c'est pas grave, au contraire même, il faut que les énergies s'ajustent en soi
- si certaines choses doivent être préparées avant, la vie peut nous le faire comprendre de manière très simple
- quand on transmute des trucs fondamentaux, de ses racines, ou de vécus assez difficiles, il faut pas s'étonner que pendant la préparation de l'acte symbolique, et puis ensuite après l'avoir fait, il y ait des répercussions intérieures qui peuvent être fortes.

C'est en ça qu'il faut être au clair avec l'intention qu'on pose dans l'acte.
Pour pouvoir être en accord avec, et accueillir ce qui peut se présenter après sereinement.

Sophie

Messages : 1834
Date d'inscription : 06/11/2011
Féminin Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les actes symboliques

Message par Hermann le Jeu 1 Mar 2012 - 10:09

maïna a écrit:
j'avais fait un acte symbolique pour oublier quelqu'un

A vrai dire Hermann, je suis pas bien sûre qu'on puisse décider d'oublier quelqu'un comme ça. (enfin disons de manière "immédiate")
Je crois qu'on "oublie" une fois que toutes les émotions sont sorties et guéries.
Donc en ce sens, oui peut-être que l'acte symbolique a très bien marché en fait, parce qu'il t'a empêché de refouler des choses en rapport à cette personne, et si au bout du compte tu l'as "oubliée", au bout d'un an d'après ce que tu dis, ben là on peut penser que le travail a vraiment été fait jusqu'au bout, non par un refoulement genre "j'veux plus y penser", mais par un détachement réel.
Oui, je sais bien, j'ai même fait un topic sur le sujet ici-même. Je ne suis pas du tout quelqu'un qui refoule, en général, c'est même l'extrême inverse, l'obsession. Donc comme je pensais en boucle à cette personne, ce qui était paralysant, épuisant et douloureux, j'avais quand même envie (même si au fond de moi je n'en avais pas tant envie que ça) de m'en détacher, donc j'ai voulu forcer les choses, en quelque sorte. Disons qu'il y avait urgence.

maïna a écrit:
mais c'est quelque chose que j'avais fait spontanément sans y réfléchir et sans me renseigner.

Donc à mon sens, en fait tu étais tout à fait prêt - énergétiquement parlant.
Parce que le mouvement est venu spontanément, de ton corps, sans réfléchir.
le seul truc je crois c'est que ne sachant pas comment fonctionnerait un acte symbolique, tu avais peut-être attendu ou espéré que tu oublierais cette personne "tout de suite", alors que au final, ça a marché, oui, mais ça a pris le temps que ça devait prendre.
L'acte symbolique est "magique" à un certain niveau, mais il n'est pas une recette miracle à tout problème, et quand on le sait pas sur le moment, on peut attendre autre chose comme "résultat" disons.
En tous cas, psychologiquement, je n'étais pas du tout prêt à cette époque.
Oui, c'est vrai que ça a fini par marcher (mais quel poids a pesé cet acte ?), alors que je pensais que ça avait échoué sur le coup malgré une fausse victoire de seulement quelques jours.

maïna a écrit:Question "bête" (que je me pose, par curiosité simplement) :
Tu dis que tu l'as fait trois fois, est-ce que tu as eu ensuite quelque chose qui s'est passé avec le chiffre 3 ? Trois phases de guérison par exemple ?
La question n'est pas bête, mais au contraire pertinente et pénétrante.
Eh bien, difficile à dire à l'heure actuelle, mais en y réfléchissant un peu, oui, c'est fort possible que je sois ensuite passé par trois phases (de plusieurs mois chacune, je dirais de plus en plus courtes), où je pensais que c'était fini, mais ensuite ça revenait, et ainsi de suite, mais là je crois que c'est la bonne héhé.

maïna a écrit:En fait je crois que quand on parle de "magie" ou "acte magique", ou acte symbolique, dans l'imaginaire collectif, on s'imagine la baguette magique, le résultat, le fait d'obtenir quelque chose.
Alors que la magie (l'âme agit) c'est ce qui aide à guérir, ce qui accompagne notre mouvement intérieur, c'est le soin qu'on se donne à soi-même pour guérir.

Si un acte symbolique libère les énergies, alors selon ce qu'on a voulu impulser en le faisant, cela va aussi mettre en exergue tout ce qui empêche la réalisation de cette intention.
Oui, je suis d'accord, mais je n'ai vraiment pas vu ça comme un acte magique, mon but était plutôt d'inciter mon esprit à se détacher, et comme jusque là il n'y avait rien à faire, rien n'avait marché (prière, méditation, affirmations, positives, etc.), j'ai eu recours à ça.

maïna a écrit:Et d'ailleurs parfois ça bloque même dans la matière, quand il s'agit d'un acte disons qui n'implique pas que nous.
Exemple perso :
j'avais certaines choses à transmuter de la lignée de ma mère, et ces énergies étaient cristallisées notamment par des bijoux qu'on m'avait transmis.
Je ressentais que je ne devais pas les garder, j'ai donc posé l'intention de les vendre, et ensuite de m'offrir à moi un bijou personnel, qui me correspondrait vraiment.
Quand je suis allée à la bijouterie pour les vendre, j'arrive et la dame me dit "ah mais je ne peux pas, il me faut absolument votre carte d'identité, non le passeport ça marche pas....".
Je n'avais plus de carte d'identité valable depuis des mois, et depuis des mois je repoussais le moment de la faire refaire, j'avais un passeport, un permis de conduire je me disais que c'était pas la peine.

Bon ben là.... face à un choix : si je veux transmuter les énergies que ma lignée m'a transmises, je dois me faire refaire une carte d'identité -> symbole d'identité individuelle.

Je lance donc le processus, mais là encore ça a pris pas mal de temps.
Et tout ce temps-là il se passait des choses dans ma vie intérieure comme extérieure.
Et finalement, je suis allée chercher ma carte d'identité à une date qui s'est avérée être très symbolique aussi - mais sans le calculer du tout, ça s'est fait comme ça.

Puis j'ai attendu, j'étais toujours pas prête à y retourner.
Jusqu'au moment où j'y suis retournée, plusieurs mois plus tard, et quand je suis arrivée à la boutique, une autre vendeuse que la première fois me dit "ah mais non, on aurait pu prendre votre passeport...." Laughing

Oui, mais y'a pas de hasard... moi je devais refaire ma carte d'identité avant....

Et le gros clin d'oeil de l'esprit ce jour-là, c'est que la dame me dit "ah ben vous venez au bon moment, le cours de l'or n'a pas été aussi haut depuis plusieurs années !".

-> La transmutation a été à son maximum et est intervenue au bon moment.

Donc pour résumer ce que je voulais illustrer avec mon exemple :
- un acte symbolique ça peut aussi prendre des mois à se mettre en place, et c'est pas grave, au contraire même, il faut que les énergies s'ajustent en soi
- si certaines choses doivent être préparées avant, la vie peut nous le faire comprendre de manière très simple
- quand on transmute des trucs fondamentaux, de ses racines, ou de vécus assez difficiles, il faut pas s'étonner que pendant la préparation de l'acte symbolique, et puis ensuite après l'avoir fait, il y ait des répercussions intérieures qui peuvent être fortes.

C'est en ça qu'il faut être au clair avec l'intention qu'on pose dans l'acte.
Pour pouvoir être en accord avec, et accueillir ce qui peut se présenter après sereinement.
Très intéressant cet exemple !
avatar
Hermann

Messages : 1442
Date d'inscription : 07/11/2011
Masculin Age : 46
Localisation : Paris

http://arbresacre.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les actes symboliques

Message par Sophie le Jeu 1 Mar 2012 - 10:36

Peut-être qu'en revenant sur les éléments principaux de l'acte symbolique, tu peux aussi voir maintenant plus globalement ce qui s'est passé.
Les éléments si j'ai bien compris sont :
- le nom de quelqu'un (-> que symbolise un nom ? quelle énergie ça véhicule ? )
- la poubelle, le fait de "jeter"
- le chiffre 3

A mon sens, enfin c'est une piste hein après tu vois, si problème il y a eu, cela concerne la poubelle.
Le fait de jeter.
Symboliquement, quand on jette quelque chose, on ne le recycle pas vraiment, on le jette, et c'est d'autres qui ont le soin de recycler ce que l'on a jeté.

Energie différente donc par exemple du fait de brûler soi-même un papier -> on maîtrise la transmutation, on la fait soi-même.

Au niveau des éléments, j'ai parlé dans mon premier post de brûler, mais il faut voir aussi qu'on doit travailler avec les éléments qui nous parlent le plus, et comprendre leur énergie de transmutation (un minimum au moins).

Transmuter par l'eau, c'est différent de transmuter par le feu, idem pour la terre.

Quand on veut poser un acte vraiment costaud, on fait intervenir les quatre éléments, mais là attention les yeux Laughing
(et les émotions après surtout).

J'ai fait cela récemment avec une lettre écrite à mon père, dans une intention de libération.
Mais j'avais déjà beaucoup avancé dans le processus de guérison, donc ça ne m'a pas foutue en vrac, au contraire, cela a simplement provoqué d'autres événements me permettant d'aller plus loin dans la guérison.

On peut mettre l'élément en relation avec la nature de ce qu'on veut transmuter.
L'eau est un élément très relié au féminin, on peut l'utiliser pour transmuter des énergies féminines, reliées à la mère par exemple.
Mais aussi, de manière plus globale, on peut l'utiliser pour "régler" la puissance de transmutation.
De l'eau calme (poser un papier dedans, et attendre le temps nécessaire que l'encre ait été dissoute), va transmuter plus doucement.
De l'eau de montagne type torrent..... va transmuter de façon rapide et énergique.
De l'eau stagnante... hum, pas terrible. On risque surtout de faire remonter plus de choses, de la "vase" du fond.

Si l'on a besoin de suivre le processus de transmutation, sur une période prolongée, pour "voir de ses propres yeux", le feu n'est pas forcément approprié, la terre non plus.
Parce que une fois quelque chose mis dans la terre, on ne voit plus rien.
Une fois quelque chose brûlé, il ne reste que des cendres.

Bref je vais pas énumérer tous les cas, mais mon propos c'est de dire que l'on peut adapter l'acte, selon la perception qu'on a des éléments qui le composent.

Il m'est arrivé de brûler des photos de moi d'une certaine époque, parce que mon intention était de me libérer de ces images de moi que je portais encore.
C'est passé par le feu, parce que j'avais besoin de quelque chose de puissant et rapide, et que j'avais déjà conscientisé pas mal de choses sur ces images de moi-même.

Autre chose : quand on transmute par le feu, on peut recueillir symboliquement la fumée, avec la main, on amène la fumée vers soi et on se purifie avec la fumée.
On peut aussi amener la fumée vers son coeur, pour amener consciemment la transformation dans le coeur.

La compréhension peut passer par le mental dans un premier temps, puis s'intégrer autrement.
Aujourd'hui quand je fais des actes symboliques, je ne réfléchis plus vraiment, sauf cas délicats, je me laisse porter par l'habitude que j'ai intégrée, vis à vis de tel ou tel élément, je me laisse sentir ce qui est juste pour moi.

Les actes symboliques deviennent alors simplement des instants de présence totale, très intenses, avec soi-même.
Ils posent comme une sorte de repère intérieur, sur lequel on s'appuie ensuite comme disait Marylo, comme une poutre maîtresse de la nouvelle maison qu'on construit en soi.

Sophie

Messages : 1834
Date d'inscription : 06/11/2011
Féminin Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les actes symboliques

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum