La parabole des talents

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La parabole des talents

Message par Sophie le Jeu 1 Mar 2012 - 9:20

Ca fait partie des histoires bibliques qui m'intriguent, il y a aussi que j'ai une sorte de lien intérieur avec cette parabole, elle est intervenue à un moment particulier de ma vie.

J'ai lu certaines "interprétations" à son propos, aucune ne me parle vraiment je crois, c'est un peu trop chrétien-chrétien bien souvent, et moi je suis pas chrétienne, (mais par contre cette histoire me parle...).

Si l'on peut en discuter ici une "interprétation", que je puisse la comprendre un peu mieux, sur le plan intérieur, spirituel, voire "ésotérique"... j'en serais ravie Very Happy

Voici le texte :

Évangile selon saint-Matthieu, chapitre 25, versets 14 à 30 :

Il en sera comme d'un homme qui, partant pour un voyage, appela ses serviteurs, et leur remit ses biens.
Il donna cinq talents à l'un, deux à l'autre, et un au troisième, à chacun selon sa capacité, et il partit. Aussitôt celui qui avait reçu les cinq talents s'en alla, les fit valoir, et il gagna cinq autres talents. De même, celui qui avait reçu les deux talents en gagna deux autres. Celui qui n'en avait reçu qu'un alla faire un creux dans la terre, et cacha l'argent de son maître.
Longtemps après, le maître de ces serviteurs revint, et leur fit rendre compte. Celui qui avait reçu les cinq talents s'approcha, en apportant cinq autres talents, et il dit : Seigneur, tu m'as remis cinq talents; voici, j'en ai gagné cinq autres.
Son maître lui dit : C'est bien, bon et fidèle serviteur ; tu as été fidèle en peu de chose, je te confierai beaucoup; entre dans la joie de ton maître. Celui qui avait reçu les deux talents s'approcha aussi, et il dit: Seigneur, tu m'as remis deux talents; voici, j'en ai gagné deux autres. Son maître lui dit : C'est bien, bon et fidèle serviteur; tu as été fidèle en peu de chose, je te confierai beaucoup; entre dans la joie de ton maître. Celui qui n'avait reçu qu'un talent s'approcha ensuite, et il dit : Seigneur, je savais que tu es un homme dur, qui moissonnes où tu n'as pas semé, et qui amasses où tu n'as pas vanné ; j'ai eu peur, et je suis allé cacher ton talent dans la terre; voici, prends ce qui est à toi.
Son maître lui répondit: Serviteur méchant et paresseux, tu savais que je moissonne où je n'ai pas semé, et que j'amasse où je n'ai pas vanné ; il te fallait donc remettre mon argent aux banquiers, et, à mon retour, j'aurais retiré ce qui est à moi avec un intérêt. Ôtez-lui donc le talent, et donnez-le à celui qui a les dix talents. Car on donnera à celui qui a, et il sera dans l'abondance, mais à celui qui n'a pas on ôtera même ce qu'il a. Et le serviteur inutile, jetez-le dans les ténèbres du dehors, où il y aura des pleurs et des grincements de dents.


D'après la Bible traduite par Louis Segond.

(Edit Ananie) A lire avant de poster svp :
http://www.forumspirituel.fr/t297-a-propos-de-la-rubrique-sur-les-textes-sacres

Sophie

Messages : 1834
Date d'inscription : 06/11/2011
Féminin Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: La parabole des talents

Message par ananie le Jeu 1 Mar 2012 - 10:35

L'interprétation que je connais et qui me parle bien est celle d'un prêtre que je vais voir.
Je l'agrémente juste avec un ou deux détails.

Le maître c'est Dieu.
Les serviteurs se sont les hommes qui n'ont pas encore atteint l'union divine, qui ne sont en permanence en présence du divin (ce qui est représenté par le fait que le maître est parti en voyage). En gros les serviteurs c'est nous.

Le divin place en nous ses dons qui sont représentés par les talents. On peut même interpréter cela en lisant le texte français au pied de la lettre : les talents que Dieu a placé en nous.

Je pense aussi que l'on peut interpréter le nombre de talent non pas comme des quantités mais comme des qualités ; car dans le langage biblique, les chiffres renvoient à des qualités, des énergies spécifiques.
Ainsi le divin place en chacun de nous des dons particuliers qui font de nous des êtres spécifiques (le 1, le 2 et le 5 représentants différentes qualités d'énergie).

La fin s'explique de ce point de vue : celui qui fait fructifier les dons divins qui ont en lui, qui s'en sert pour faire le bien, pour travailler sur lui... en obtient de plus en plus. Les dons divins augmentent en lui car le divin attire le divin (on le voit assez bien dans le cheminement spirituel je trouve).

Mais moins il y a de divin en nous et plus il est facile de le perdre. On le voit également : quand on a très peu de foi, quand on n'est presque pas dans la présence divine, on la perd et on chute très facilement.
C'est pourquoi le texte dit "Car on donnera à celui qui a, et il sera dans l'abondance, mais à celui qui n'a pas on ôtera même ce qu'il a."

Le fait que le troisième enfoui son talent dans la terre peut signifier qu'en devenant très matérialiste, il se coupe des dons divins qui sont en lui.
De plus il s'est coupé de Dieu car il a une vision erronée de celui-ci qui le fait en avoir peur. Son attitude montre celle que nous devons éviter dans la démarche spirituelle :
- Il voit Dieu comme jugeant et dur.
- De plus, il croit qu'il doit grandir dans la lumière uniquement grâce à ces propres forces : "qui moissonnes où tu n'as pas semé, et qui amasses où tu n'as pas vanné", or le divin nous donne tout ce dont nous avons besoin pour grandir dans la lumière ; s'il ne sème pas en nous, nous ne pouvons rien. Nous n'avons pas à compter sur nos propres forces pour arriver à lui, mais sur celles que l'on reçoit de Lui.

Les ténèbres où il y a des pleurs et des grincements de dents peuvent renvoyer à l'état de conscience - source de malheur - de celui qui se coupe de Dieu en lui, et se perd dans la vie extérieure et uniquement matérielle. Il n'est plus au dedans, il est en dehors de lui-même.

Le "entre dans la joie de ton maître" évoque à mon avis le fait que le résultat d'une démarche spirituelle sincère, où l'on fait fructifier les dons divins qui sont en nous, c'est d'entrer dans la joie divine, une joie qui ne dépend pas des conditions extérieures, mais qui est toujours présente à l'intérieur.

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La parabole des talents

Message par Sophie le Jeu 1 Mar 2012 - 10:57

Merci Ananie Very Happy

Cela me parle globalement...

Je suis interpellée par cette histoire de chiffres aussi, je vais regarder ce que ça m'évoque, le fait d'interpréter les nombres de talents non en quantité mais en énergie.

Le 1 est parfois associé à l'ego, (avant d'être associé à l'unité dans le divin), le 1, l'individualité, l'identité, je suis "tout seul" en quelque sorte.
Alors si l'on prend cette interprétation du 1, on peut penser que le serviteur qui ne veut pas perdre son ego, effectivement l'enterre, le protège, et le conserve tel quel.

Et donc... ben 1 reste égal à 1.
En essayant de conserver quelque chose de son identité, on perd beaucoup plus, la joie, le divin....

Peut-être aussi que ça peut parler du fait que lorsque l'on retient quelque chose en croyant ainsi le préserver, à un moment ou un autre en fait on le perd.
Il n'y a que ce que l'on fait entrer dans la circulation d'énergie de la vie qui peut s'épanouir, se multiplier, le reste ne peut pas fructifier, car on le maintient dans un contrôle.

Au départ, il y a 8 talents donc si j'ai bien compté.
Si chacun avait fait fructifier ses talents, (simple règle de trois vu qu'apparemment ça double à chaque fois Very Happy), il y aurait 16 talents à la fin.
Soit dit en passant, 16 dans le Tarot, c'est la Maison-DIEU. Very Happy
Mais là il n'y en a que 15 finalement....
C'est à dire le Diable.

Quelque chose a été retenu.
Les serviteurs sont peut-être aussi différentes parts de nous.
La part de nous qui ne veut pas risquer son talent, nous maintient dans un attachement, dans une illusion, les peurs, les doutes etc..

Alors le maître le met dehors, et récupère son talent, pour le donner à "celui qui en a 10".
Parce que lui saura le faire fructifier, et cela permettra de sortir des illusions petit à petit, au fur et à mesure que les talents fructifient Very Happy

Je dirais que là, Dieu, le maître, récupère l'énergie qui est détenue dans l'ego, vire l'ego, et donne l'énergie à transmuter à une partie plus "avancée" en nous.


Sophie

Messages : 1834
Date d'inscription : 06/11/2011
Féminin Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: La parabole des talents

Message par ananie le Jeu 1 Mar 2012 - 13:39

Maina a écrit:Le 1 est parfois associé à l'ego, (avant d'être associé à l'unité dans le divin), le 1, l'individualité, l'identité, je suis "tout seul" en quelque sorte.
Alors si l'on prend cette interprétation du 1, on peut penser que le serviteur qui ne veut pas perdre son ego, effectivement l'enterre, le protège, et le conserve tel quel.

Et donc... ben 1 reste égal à 1.
En essayant de conserver quelque chose de son identité, on perd beaucoup plus, la joie, le divin....
Oui ça me parait très juste.
J'avais pensé à un truc comme ça, mais ce n'était pas encore clair pour moi (et puis je trouvais que j'avais suffisamment bossé : chacun son tour Very Happy ).

Les serviteurs sont peut-être aussi différentes parts de nous.
J'ai également eu une intuition comme ça.
J'aurai presque même associé ces trois serviteurs aux trois parties de l'homme selon les anciens chrétiens : l'esprit (partie spirituelle, ouverture au divin), l'âme (dans la terminologie chrétienne et biblique partie psychique, mentale, émotionnelle) et le corps.
J'aurai mis premier serviteur = l'esprit (puisque l'esprit est la première chose qui existe), deuxième = l'âme, et troisième = le corps.
Le 5 dans la kabbale c'est la purification, la rectification, ce qui pourrait être le rôle de l'esprit : il reçoit la grâce d'en haut qui permet la purification de l'âme.
Le 2 est associé aux échanges, à l'amour, à l'union. Ce qui pourrait être le travail de l'âme. En effet elle est en relation avec la communication, et l'harmoniser c'est vivre selon l'amour.
Le 1 est associé effectivement à l'individualité et à l'égo dans son sens négatif (et là c'est clairement le sens négatif du 1 qui est mis en avant, ce qui n'est pas toujours le cas dans la Bible) et cet égo se construit par identification au corps en premier lieu.

Or à la fin, le talent du 3ème serviteur est donné au premier, ce qui peut renvoyer à une purification du corps et de l'égo par l'esprit.

Au départ, il y a 8 talents donc si j'ai bien compté.
Si chacun avait fait fructifier ses talents, (simple règle de trois vu qu'apparemment ça double à chaque fois Very Happy), il y aurait 16 talents à la fin.
Soit dit en passant, 16 dans le Tarot, c'est la Maison-DIEU. Very Happy
Mais là il n'y en a que 15 finalement....
C'est à dire le Diable.
Effectivement pour certains, le tarot est une clé d'interprétation de la Bible.
Car certains kabbalistes disent que les lames du tarot sont la représentation symbolique de l'énergie des lettres hébraiques. Lettres hebraiques elles mêmes associées à des nombres.
Et dans l'esprit des anciens hébreux, évoquer un chiffre revient à évoquer la lettre hébraique et l'énergie auquel il correspond.
Par contre pour un travail comme ça, il me semble plus approprié d'utiliser le tarot d'Oswald Wirth qui colle parfaitement à la symbolique biblique et à celle des chiffres et lettres hébraiques.

Et le diable dans le tarot d'Oswald Wirth, c'est la puissance créatrice qui est mise au service de l'esprit (au lieu de nourrir l'égo), ce qui va bien avec l'énergie de ce texte je trouve.

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La parabole des talents

Message par Sophie le Jeu 1 Mar 2012 - 15:25

Excellent, nos intuitions se rejoignent... Very Happy
J'avais pensé aussi à cette idée des trois serviteurs = les trois parties, esprit, âme et corps.

Ce qui confirme à mon sens le lien entre le dernier serviteur et le corps c'est qu'il enfouit son talent dans la terre -> la terre c'est ce qui est concret, physique, le symbole du corps.
Il enfouit son talent dedans. Pour le conserver. Je pense que ça correspond bien à ce que tu dis de l'identification au corps.

Il aurait pu faire fructifier ce talent, le corps peut fructifier dans le sens du divin, mais pour cela il faut sortir de l'identification.

Alors, je ne connais pas le tarot d'Oswald Wirth, mais il est basé sur le TDM, donc pour les nombres je dois déjà au moins m'y retrouver.
Je pense que le TDM doit fonctionner aussi, enfin il faut voir, je vais y réfléchir Very Happy

En tout cas, on peut déjà voir que :
Le premier serviteur a 5 talents pour commencer -> Le Pape. (l'esprit donc dans le rapprochement qu'on fait là)
Le deuxième serviteur a 2 talents -> La Papesse. (l'âme)
On voit qu'on a bien un couple masculin féminin, père et mère, l'esprit et l'âme.
Et puis c'est clairement des personnages spirituels dans le Tarot le Pape et la Papesse.

Le troisième serviteur est le 1, le Bateleur. Le "fils" des deux premiers ?
En tout cas c'est un jeune homme, il y a aussi une notion peut-être un peu d'immaturité, la partie de nous qui n'est pas mature, qui est hésitante aussi à confier son talent à la vie, pour le faire fructifier.


Sophie

Messages : 1834
Date d'inscription : 06/11/2011
Féminin Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: La parabole des talents

Message par ananie le Jeu 1 Mar 2012 - 15:58

Maïna a écrit:Il aurait pu faire fructifier ce talent, le corps peut fructifier dans le sens du divin, mais pour cela il faut sortir de l'identification.
Oui !

Je pense que le TDM doit fonctionner aussi, enfin il faut voir, je vais y réfléchir
L'important ce sont les lettres hébraïques en fait : c'est à elles que renvoient les chiffres de la Bible.
Donc une manière plus directe serait de connaitre la signification des lettres hébraïques.

Le tarot d'OW a été fait par des kabbalistes (OW et Stanislas de Guaita) pour servir d'outil de méditation sur l'énergie des lettres hébraïques.
il est donc parfaitement adapté à celles-ci.

il faudrait donc voir si le TDM colle aussi bien au sens et à l'énergie des lettres hébraïques.

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La parabole des talents

Message par Sophie le Jeu 1 Mar 2012 - 16:05

Arf, les lettres hébraïques là... je suis larguée, pas mon domaine du tout en fait la kabbale.
Je n'y comprends à peu près rien.

Pour revenir sur un pur ressenti sur la parabole, je verrais bien aussi autre chose :
le dernier serviteur c'est aussi la peur.
Il dit qu'il a eu peur.
Et le maître lui répond qu'il aurait dû remettre son argent aux banquiers, pour que eux le fassent fructifier.
Peut-être cela veut-il dire que l'on peut avoir peur, mais qu'alors on doit savoir accepter cette peur tout en remettant nos talents entre les mains des "banquiers" (intérieurement je sais pas ce que peuvent représenter les banquiers), ne pas être enfermé dans la peur.

Ensuite quand il jette le serviteur dehors, (la peur est un méchant et paresseux serviteur de Dieu ? ), est-ce une sorte de purification ?
Il renvoie la peur dehors, là où c'est sa place, dans les ténèbres du dehors, où il y a des grincements.

Je ne sais pas, mais en tout cas pour moi la notion de peur est importante là, le serviteur dit clairement qu'il a eu peur, cela doit avoir un sens intérieur.


Sophie

Messages : 1834
Date d'inscription : 06/11/2011
Féminin Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: La parabole des talents

Message par ananie le Jeu 1 Mar 2012 - 17:26

Pour ma part j'interprète sa peur comme la peur de Dieu (il dit clairement que c'est du jugement de Dieu qu'il a eu peur), et à mon sens cette peur là nous écarte du chemin.

Mais il peut y avoir plusieurs interprétations possibles, différentes et justes en même temps.



Pour le tarot, certains kabbalistes disent qu'il a été conçue spécialement pour méditer sur les énergies de la kabbale (grâce aux images).

D'ailleurs sur le tarot d'OW, la lettre hébraïque associée à la lame est toujours présente.

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La parabole des talents

Message par ananie le Jeu 1 Mar 2012 - 20:48

Sinon tout ça c'est pour l'interprétation intellectuelle.

Mais après, on peut aussi rentrer dans le récit : imaginer toute la scène, comme si on y était, avec le maître qui part en vacances, les serviteurs à qui il confie des talents, ce qu'ils ressentent chacun au retour du maître (les ressentis sont très importants)...etc.

ça permet de faire un travail vraiment intéressant et en profondeur.

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La parabole des talents

Message par Sophie le Jeu 1 Mar 2012 - 22:28

Oui c'est ce que je me disais tout à l'heure, je pense que je vais essayer de voir ça avec le ressenti....

Sophie

Messages : 1834
Date d'inscription : 06/11/2011
Féminin Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: La parabole des talents

Message par Nouraya le Ven 2 Mar 2012 - 6:41

Salut Smile

Tout en étant tout à fait d’accord avec vos interprétations, et en vous remerciant de vos éclairages, je souhaite partager mon ressenti vis-à-vis de cette parabole.
Je vois dans celui qui a reçu 5 talents, l’homme avec ses cinq sens. Le 5 est le nombre de l’homme incarné. En utilisant, développant et fructifiant ses 5 sens, il n’a plus été limité à eux. Il les avait doublés, en réduisant le 10, il devient 1, le nombre du divin, du principe unique d’où tout est sorti. L’homme du 5 revient au un et accomplit l’union.
Sinon celui qui a reçu 2, en est arrivé à 4, le nombre de la stabilité et de l’enracinement. Ou au 22, 2 et 2, le nombre de la libération finale, qui pourrait ouvrir sur un nouveau cycle, un nouveau commencement.
Celui qui a reçu le 1, qui était uni à dieu ou au principe, a jugé le un, lui disant qu’il récoltait ce qu’il ne semait pas, et c’est là que le maitre lui répond : méchant et paresseux.
Méchant parce qu’il accuse le maitre, [pour accuser il faut se séparer de celui qu’on accuse]. Il n’y a plus unité mais dualité.
Paresseux, car il n’a pas cherché à comprendre et à fructifier son talent, il l’a enterré par peur.
Le maitre lui enlevé son talent pour le donner à celui qui en a 10[un cycle complet], ça fait 11, conjonction du microcosme [5] et du macrocosme [6], un nouveau cycle d’évolution débute ainsi.
Il l’a donné à celui qui a fait preuve d’initiative, qui n’a pas peur de lui, tout en fructifiant en toute liberté ses dons.
C’est toute la différence entre celui qui suit la lettre aveuglément et celui qui cherche l’essence de l’enseignement afin de l’actualiser au quotidien.

Bonne journée Fleur
avatar
Nouraya

Messages : 165
Date d'inscription : 24/11/2011
Féminin Age : 59

Revenir en haut Aller en bas

Re: La parabole des talents

Message par ananie le Ven 2 Mar 2012 - 7:58

Merci Nouraya Very Happy

C'est toute la richesse des textes sacrés : on peut en trouver pleins de sens tous justes en même temps, selon l'angle sous lequel on les regarde.


L'inconvénient, c'est que le sens n'est pas directement compréhensible à l'intellect, et du coup cela crée des confusions. Ici par exemple, des chrétiens plus dogmatiques pourraient voir une dureté et un jugement impitoyable de Dieu (alors que le texte dit exactement l'inverse).
Mais l'avantage c'est que le texte écrit dans ce style là est non seulement infiniment plus riche de sens, mais qu'en plus il permet de faire un travail spirituel en s'immergeant dans le récit (par la visualisation, le ressenti...etc).

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La parabole des talents

Message par Nouraya le Ven 2 Mar 2012 - 9:06

ananie a écrit:

C'est toute la richesse des textes sacrés : on peut en trouver pleins de sens tous justes en même temps, selon l'angle sous lequel on les regarde.
Sage


ananie a écrit: L'inconvénient, c'est que le sens n'est pas directement compréhensible à l'intellect, et du coup cela crée des confusions. Ici par exemple, des chrétiens plus dogmatiques pourraient voir une dureté et un jugement impitoyable de Dieu (alors que le texte dit exactement l'inverse)
.
là par contre, je vois le respect de Dieu du libre arbitre de l'homme. c'est l'homme qui a choisi de se séparer de Dieu, de juger négativement son comportement ou ses décisions. Lorsque le maitre dit: "méchant et paresseux" il constatait juste l'état de cet homme mais ca ne l'a pas empêché d'accepter la décision ou bien les projections de cet homme .

ananie a écrit:Mais l'avantage c'est que le texte écrit dans ce style là est non seulement infiniment plus riche de sens, mais qu'en plus il permet de faire un travail spirituel en s'immergeant dans le récit (par la visualisation, le ressenti...etc).
Tout à fait, merci à toi et à Maina d'avoir traité cette parabole. Bisou
avatar
Nouraya

Messages : 165
Date d'inscription : 24/11/2011
Féminin Age : 59

Revenir en haut Aller en bas

Re: La parabole des talents

Message par Sophie le Ven 2 Mar 2012 - 10:04

Ta lecture me parle beaucoup aussi Nouraya Very Happy

Un petit truc à rajouter pour ma part, hier soir j'ai donc médité un peu sur cette parabole, je me suis imaginée être l'un ou l'autre des serviteurs, et quand j'en suis arrivée au dernier, j'ai ressenti de l'injustice (mais avant même qu'on lui retire son talent en fait), de la peur, et aussi le refus de se donner à soi-même pour évoluer.

Et j'ai eu un ressenti très fort que cette parabole était liée aussi au fait de se donner à soi-même, non dans un sens égotique, mais dans l'amour de soi, car se donner à soi-même c'est pareil que donner à dieu (ou quelque chose comme ça, je le formule peut-être maladroitement).

Le dernier serviteur ne comprend pas qu'il a est aussi "méritant" que les autres, il refuse de se donner à lui-même quelque chose, le talent il ne le garde pas contre lui (dans son coeur on pourrait dire ?), il le cache, il l'éloigne de lui.


Sophie

Messages : 1834
Date d'inscription : 06/11/2011
Féminin Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: La parabole des talents

Message par ananie le Ven 2 Mar 2012 - 11:42

là par contre, je vois le respect de Dieu du libre arbitre de l'homme. c'est l'homme qui a choisi de se séparer de Dieu, de juger négativement son comportement ou ses décisions.
Oui je suis d'accord.

Sinon effectivement Maina c'est une excellente méthode de se mettre à la place des différents personnages d'un récit biblique.
Et je pense aussi que faire des choses pour soi au plus profond, ça revient au même que de les faire pour Dieu.

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La parabole des talents

Message par Nouraya le Ven 2 Mar 2012 - 12:12

maïna a écrit:

Le dernier serviteur ne comprend pas qu'il a est aussi "méritant" que les autres, il refuse de se donner à lui-même quelque chose, le talent il ne le garde pas contre lui (dans son coeur on pourrait dire ?), il le cache, il l'éloigne de lui.

Tout à fait, il l'enterre parce qu'il a peur. la peur emprisonne et liguote chacun de nous, alors que la confiance, le lacher prise et l'ouverture libèrent. Le dernier n'a pas osé alors qu'il s'agit d'être, et d'être simple, nu, vulnérable devant le maitre, car il est dans l'acceptation de ce que nous sommes. s'il nous a crée et qu'il nous accepte, de quoi aurions-nous peur? coeur
avatar
Nouraya

Messages : 165
Date d'inscription : 24/11/2011
Féminin Age : 59

Revenir en haut Aller en bas

Re: La parabole des talents

Message par Sophie le Ven 2 Mar 2012 - 12:21

Pour la petite histoire, cette parabole a été lue à l'enterrement de ma grand-mère, et moi qui ne vais jamais à la messe (et qui ai globalement horreur de ça Laughing ), là évidemment c'était particulier, et le prêtre m'avait en fait beaucoup touchée ce jour-là.

Il a fait son homélie sur la parabole des talents.
Je ne me rappelle pas de tout, mais il a effectivement parlé de la peur.
Et il a dit une phrase qui m'est restée : "Le contraire de la foi ce n'est pas l'athéisme, c'est la peur".


Sophie

Messages : 1834
Date d'inscription : 06/11/2011
Féminin Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: La parabole des talents

Message par ananie le Ven 2 Mar 2012 - 13:58

Très belle phrase !!
Tu as du tomber sur un bon prêtre ! On en trouve quelques fois...

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La parabole des talents

Message par Sophie le Ven 2 Mar 2012 - 16:13

En repensant à ce que l'on disait plus haut : se mettre à la place des personnages....
Je me demande ce qui se passe en se mettant à la place du maître Very Happy
Si le maître symbolise Dieu... ..... à voir, à essayer, à ressentir......

j'ai juste un petit peu essayé tout à l'heure, comme ça, il m'a semblé ressentir beaucoup d'amour envers chacun des serviteurs.

Mais évidemment si le maître représente Dieu, je ne pourrai peut-être que lui "prêter" des ressentis humains - les miens - en essayant de me mettre à sa place dans la parabole.

Ceci dit, je crois que cela pourra me faire grandir dans une autre vision de moi-même.

Sophie

Messages : 1834
Date d'inscription : 06/11/2011
Féminin Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: La parabole des talents

Message par ananie le Ven 2 Mar 2012 - 17:09

Oui on peut bien sur se mettre à la place du maître.

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La parabole des talents

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum