L'Evangile selon St Thomas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'Evangile selon St Thomas

Message par Soudhamani le Sam 10 Mar 2012 - 23:22

Voici les paroles secrètes que Jésus Vivant a prononcées et qu’a transcrites Didyme Judas Thomas.

1. Jésus a dit :
« Celui qui découvrira le sens de ces paroles ne goûtera pas à la mort. »

2. Jésus a dit :
« Que celui qui cherche n’arrête pas de chercher, jusqu’à ce qu’il trouve. Quand il aura trouvé, il sera bouleversé et, étant bouleversé il sera émerveillé et il règnera sur le Tout. »

3. Jésus a dit :
« Si vos guides vous disent que le Royaume est dans le ciel, alors les oiseaux du ciel vous devanceront. S’ils vous disent qu’il est dans la mer, alors les poissons vous devanceront. Mais le Royaume est en vous et hors de vous. Quand vous vous serez connu, alors vous serez ce qui est connu et vous saurez que vous êtes les enfants du Père Vivant. Mais si vous ne vous connaissez pas, alors vous êtes dans la pauvreté, vous êtes la pauvreté. »

4. Jésus a dit :
« Que l’homme âgé n’hésite pas à interroger un enfant de sept jours sur le lieu de la Vie et il vivra, parce que beaucoup des premiers seront les derniers et ils seront l’Unique. »

5. Jésus a dit :
« Connais celui qui est devant toi et ce qui t’est caché te sera dévoilé, car il n’y a rien de voilé qui ne sera dévoilé. »

6. Ses disciples lui demandèrent : « Veux-tu que nous jeûnions ? Comment prier ? Comment faire l’aumône ? Que devons-nous observer en ce qui concerne la nourriture ? » Jésus leur dit : « Soyez honnêtes et ne faites pas des choses que vous ne sentez pas, car tout est dévoilé devant le ciel. Il n’existe rien de caché qui n’apparaîtra et il n'existe rien de recouvert qui ne sera dévoilé. »

7. Jésus a dit :
« Heureux est le lion que mangera l’homme et le lion sera homme. Méprisable est l’homme que mangera le lion et le lion sera homme. »

8. Jésus a dit :
« L’homme est semblable à un pêcheur averti qui avait lancé son filet à la mer : il le retira de la mer rempli de petits poissons. Parmi ces poissons, ce pêcheur avisé découvrit un poisson gros et bon. Il rejeta tous les petits à la mer et choisit sans problème le gros poisson. Que celui qui a des oreilles pour entendre entende ! »

9. Jésus a dit :
« Le semeur est sorti. Il a rempli sa main et il a lancé. Certaines graines sont tombées sur le chemin : les oiseaux se sont amassés et les ont picorées. D’autres graines sont tombées sur la rocaille et elles ne se sont pas enracinées ni ne sont montées en épis. D’autres sont tombées sur les épines, qui ont étouffé la semence et les vers les ont mangées. D’autres, enfin, sont tombées sur de la bonne terre : elles ont porté un bon fruit. Il y en a eu soixante par mesure et cent-vingt par mesure. »

10. Jésus a dit :
« J’ai lancé un feu sur le monde et je le maintiens jusqu’à ce qu’il embrase. »

11. Jésus a dit :
« Ce ciel finira et celui qui est au-dessus aussi. Les morts ne vivront pas et les vivants ne mourront pas. Quand vous mangez ce qui est mort, vous en faites quelque chose de vivant. Quand vous aurez été dans la lumière, imaginez ce que vous ferez ! Quand vous étiez Un, vous avez fait le deux ; mais désormais, étant deux, que ferez-vous ? »

12. Ses disciples dirent à Jésus : « Nous savons que tu nous quitteras. Qui alors nous dirigera ? » Il leur répondit : « Au point où vous serez arrivés, vous irez vers Jacques le juste, car le ciel et la terre sont apparus pour lui. »

13. Jésus dit à ses disciples : « Comparez-moi et dites-moi à quoi je ressemble. » Simon-Pierre lui dit : « Tu ressembles à un ange juste. » Matthieu lui dit : « Tu ressembles à un philosophe qui a du cœur. » Thomas lui dit : « Maître, ma bouche ne me permet pas de dire à qui tu ressembles. » Jésus lui répondit : « Je ne suis pas ton Maître, car tu t’es enivré à la source vive que j’ai moi-même mesurée. Il le prit à part et lui dit trois mots. Quand Thomas revint vers ses amis, ils lui demandèrent ce que Jésus lui avait dit. Thomas leur répondit : « Si je vous révélais une des paroles qu’il m’a confiées, vous prendriez des pierres et me les lanceriez ; le feu sortirait de ces pierres et vous consumerait. »

14. Jésus a dit :
« Si vous jeûnez, vous vous ferez du mal. Si vous priez, on vous condamnera. Si vous faites l’aumône, vous ferez du tort à votre esprit. Si vous allez dans une contrée et qu’on vous y accueille, mangez ce que l’on mettra devant vous et soignez ceux d’entre eux qui sont malades. Ce qui entrera dans votre bouche ne vous souillera pas, mais ce qui en sortira vous souillera. »

15. Jésus a dit :
« Quand vous verrez Celui qui n’a pas été engendré par une femme, prosternez-vous et adorez-le : C’est lui votre Père. »

16. Jésus a dit :
« Les hommes croient peut-être que je suis venu dans le monde pour apporter la paix. Mais ils ne savent pas que je suis venu apporter des divisions sur terre : le feu, l’épée, la guerre. Dans une maison de cinq, trois seront contre deux et deux contre trois. Le père sera contre le fils et le fils contre le père. Ils se lèveront et seront l’Unique. »

17. Jésus a dit :
« Je vous donnerai ce que l’œil n’a pas vu, ce que l’oreille n’a pas entendu, ce que la main n’a pas touché et ce qui n’est pas monté dans le cœur de l’homme. »

18. Ses disciples demandèrent à Jésus de leur décrire leur fin. Il leur répondit : « Avez-vous dévoilé le commencement pour chercher la fin ? Là où est le commencement, là sera la fin. Bienheureux celui qui se tiendra dans le commencement et il connaîtra la fin : il ne goûtera pas à la mort. »

19. Jésus a dit :
« Bienheureux celui qui était déjà avant d’exister. Si vous êtes mes disciples et comprenez mes paroles, ces pierres vous serviront. Il existe cinq arbres dans le paradis et ils ne changent pas ni en été ni en hiver, non plus que leurs feuilles ne tombent. Celui qui les connaîtra ne goûtera pas à la mort. »

20. Ses disciples dirent à Jésus :
« Dis-nous à quoi ressemble le royaume des cieux. » Il leur répondit : « Il est semblable à une graine de moutarde, qui est la plus petite de toutes les semences. Quand elle tombe sur une terre favorable, elle produit un grand arbre qui devient un abri pour les oiseaux du ciel. »

21. Mariam demanda à Jésus de lui décrire ses disciples. Il lui répondit : « Ils sont comme des petits enfants installés dans un champ qui ne leur appartient pas. Quand les maîtres de ce champ viendront, ils leur ordonneront de leur laisser le champ. Eux, ils enlèvent leurs vêtements devant les maîtres du champ et ils leur laissent. Voilà pourquoi je dis que si le maître de la maison connaît l’heure de la venue du voleur, il veillera et ne le laissera pas percer la maison de son royaume et partir avec ses biens. Quant à vous, soyez vigilants dans le monde et rassemblez bien vos énergies, afin que les brigands ne trouvent pas un moyen de parvenir à vous. En effet, le profit que vous attendez, ils le trouveront. Qu’il y ait en vous un homme averti ! Une fois le fruit mûr, cet homme averti vient sans tarder avec sa faucille et il le cueille. Que celui qui a des oreilles pour entendre, entende ! »

22. Voyant des petits qui tétaient, Jésus dit à ses disciples : « Ces petits qui tètent sont semblables à ceux qui entrent au Royaume. » Ils lui demandèrent : « Devons-nous être petits pour entrer au Royaume ? » Il leur répondit : « Quand pour vous le deux sera l’Unique, quand l’intérieur sera l’extérieur et le haut comme le bas, afin de faire le mâle et la femelle en un seul, de sorte que le mâle ne soit pas mâle et la femelle femelle, quand vous verrez des yeux à la place d'un œil, quand pour vous une main sera une main, quand un pied sera un pied et une image une image, alors vous entrerez dans le Royaume. »

23. Jésus a dit :
« J’en choisirai un entre mille et deux entre dix mille : ils se dresseront, étant l’Unique. »

24. Ses disciples lui demandèrent : « Informe-nous sur le lieu où tu te trouves, car il faut que nous le cherchions. » Il leur répondit : « Que celui qui a des oreilles pour entendre entende ! Il y a de la lumière dans un être lumineux et il illumine l’univers entier. S'il n’illumine pas c’est qu’il est ténèbres. »

25. Jésus a dit :
« Aime ton frère comme ton âme et veille sur lui comme sur la prunelle de tes yeux. »

26. Jésus a dit :
« Tu distingues le brin de paille dans l’œil de ton frère, mais tu ne vois pas la poutre qui est dans le tien. Quand tu en auras fini avec la poutre de ton œil, alors tu verras clair et tu pourras enlever le brin de paille de l’œil de ton frère. »

27. « Si vous ne jeûnez pas au monde, vous ne découvrirez pas le Royaume. Si vous ne faites pas du sabbat le sabbat, vous ne verrez pas le Père. »

28. Jésus a dit :
« Je me suis tenu au milieu du monde et je me suis manifesté à eux en chair et en os. Je les ai trouvés tous ivres. Je n’ai découvert parmi eux personne qui eût soif : mon âme a souffert pour les fils des hommes, parce que leur cœur est aveugle. Ils ne voient pas qu’ils sont venus au monde vides et qu’ils s’apprêtent à en ressortir aussi vides. Mais ils sont ivres ; quand ils auront cuvé leur vin, ils changeront d’attitude. »

29. Jésus a dit :
« Quand le corps vient à cause de l’esprit, c’est une merveille. Mais quand l’esprit vient à cause du corps, c’est une merveille des merveilles. Quant à moi, je m’émerveille que cette richesse ait habité cette pauvreté. »

30. Jésus a dit :
« Là où il y a trois dieux, ce sont des dieux. Là où il y a deux ou un, moi je suis avec lui. »

31. Jésus a dit :
« Aucun prophète n’est accepté dans son village. Aucun médecin ne soigne ceux qui le connaissent. »

32. Jésus a dit :
« Une cité érigée sur un mont élevé et qui est fortifiée ne peut pas tomber, non plus qu’elle ne peut être cachée. »

33. Jésus a dit :
Ce que tu entendras d’un côté, de l’autre proclame-le sur les toits. Car personne n’allume une lampe pour la mettre sous le boisseau ou dans un endroit caché ; on la met sur un lampadaire, là où tous les passants voient sa lumière. »

34. Jésus a dit :
« Si un aveugle guide un autre aveugle, les deux tombent dans un trou. »

35. Jésus a dit :
« On ne peut entrer dans la maison du fort et la prendre de force, à moins d’abord de lui lier les mains : alors on peut bouleverser sa maison. »

36. Jésus a dit :
« Ne vous souciez pas, du matin au soir et du soir au matin, des vêtements que vous porterez. »

37. Ses disciples dirent à Jésus : « Quand te manifesteras-tu à nous et quel jour te verrons-nous ? Jésus leur répondit : « Lorsque vous délaisserez votre honte et prendrez vos vêtements, les déposerez à vos pieds, comme font les petits enfants, les piétinerez, alors vous contemplerez le Fils du Vivant et vous n’aurez pas peur. »

38. Jésus a dit :
« Souvent vous avez souhaité entendre ces paroles que je vous dis et vous n’aviez personne d'autre de qui les entendre. Un jour vous me chercherez et ne me trouverez pas. »

39. Jésus a dit :
« Les pharisiens et les scribes ont pris les clés de la connaissance et les ont cachées. Ils ne sont pas entrés et en ont empêché ceux qui le voulaient. Quant à vous, soyez prudents comme des serpents et purs comme des colombes. »

40. Jésus a dit :
« Un cep de vigne a été planté hors du Père : n’étant pas fort, il sera extirpé à sa racine et il périra. »

41. Jésus a dit :
« À celui qui possède on donnera ; mais à celui qui ne possède pas, même le peu qu’il a lui sera enlevé. »

42. Jésus a dit :
« Soyez passants. »

43. Ses disciples dirent à Jésus : « Qui es-tu, toi qui nous dis ces choses ? » Il leur répondit : « Par les paroles que je vous dis, ne savez-vous pas qui je suis ? Mais vous êtes comme les Juifs : ils aiment l’arbre mais détestent son fruit ; ils aiment le fruit mais détestent l’arbre. »

44. Jésus a dit :
« À celui qui blasphème contre le Père, on pardonnera. À celui qui blasphème contre le Fils, on pardonnera. Mais à celui qui blasphème contre le Pur Esprit, on ne pardonnera ni sur terre ni au ciel. »

45. Jésus a dit :
« On ne récolte pas de raisin sur des épines et on ne cueille pas de figues sur des chardons, car ils ne portent pas de fruit. Un homme bon, de son trésor tire du bon et un homme mauvais tire du mauvais du mauvais trésor dans son cœur, et il vous adresse des paroles mauvaises : de l’abondance de son cœur, il ne tire jamais que du mauvais. »

46. Jésus a dit :
« De Adam à Jean le Baptiste, de tous ceux qui sont enfantés de femmes, aucun n’est plus grand que Jean le Baptiste et ses yeux ne seront pas détruits. Par contre, j’ai dit que celui qui sera petit parmi vous connaîtra le Royaume et sera plus grand que Jean. »

47. Jésus a dit :
« Il est impossible à un homme de monter deux chevaux ou de bander deux arcs. Il est impossible qu’un serviteur serve deux maîtres, sinon, il honorera l’un et fera outrage à l’autre. Un homme ne boit jamais du vin vieux pour aussitôt en réclamer du nouveau. De plus, on ne verse pas du vin nouveau dans de vieilles outres, de peur qu’elles n’éclatent. On ne verse pas du vin vieux dans une outre neuve, de peur qu’elle ne le gâte. On ne coud pas une vieille pièce sur un vêtement neuf, car il se déchirerait. »

48. Jésus a dit :
« Si deux font la paix dans cette maison, ils pourront dire à cette montagne " éloigne-toi " et elle s’éloignera. »

49. Jésus a dit :
« Bienheureux êtes-vous, les solitaires, les élus, parce que vous trouverez le Royaume. Puisque vous en venez, vous y retournerez. »

50. Jésus a dit :
Si on vous demande : « D’où êtes-vous ? », répondez : « Nous sommes venus de la lumière, là où elle est née d’elle-même. Elle a surgi et s’est manifestée par leur image. » Si on vous demande qui vous êtes, répondez : « Nous sommes ses fils et nous sommes les élus du Père Vivant. » Si on vous demande quel est le signe de votre Père en vous, répondez : « C’est un mouvement et un repos. »

51. Ses disciples demandèrent à Jésus : « Quand viendra le repos des morts ? Quand le monde nouveau viendra-t-il ? » Il leur répondit : « Ce que vous attendez est venu, mais vous ne le reconnaissez pas. »

52. Ses disciples lui dirent : « Vingt-quatre prophètes ont parlé en Israël et ils ont tous parlé de toi. » Il leur répondit : « Vous avez négligé Celui qui est vivant ici maintenant et vous avez parlé des morts. »

53. Ses disciples demandèrent à Jésus si la circoncision était utile ou non. Il leur répondit : « Si elle était utile, leur père les engendrerait circoncis de leur mère. Mais la vraie circoncision, celle de l’esprit, est totalement utile. »

54. Jésus a dit :
« Heureux êtes-vous, les pauvres, parce que le royaume des cieux est à vous. »

55. Jésus a dit :
« Celui qui ne renonce pas à son père ou à sa mère ne pourra pas être mon disciple. Celui qui ne renonce pas à ses frères et sœurs, et ne porte pas sa croix comme je la porte ne sera pas digne de moi. »

56. Jésus a dit :
« Celui qui a connu le monde a trouvé un cadavre ; celui qui a trouvé un cadavre, le monde n’est pas digne de lui. »

57. Jésus a dit :
« Le royaume du Père est semblable à un homme qui possédait une bonne semence. Son ennemi est venu durant la nuit et a semé de l’ivraie parmi la bonne semence. L’homme ne laissa cependant pas les travailleurs arracher l’ivraie, de peur, disait-il, d’arracher le blé avec l’ivraie. Car au jour de la moisson, l’ivraie sera reconnaissable : on l’arrachera et on la brûlera. »

58. Jésus a dit :
« Heureux l’homme qui a connu l’épreuve, car il a trouvé la Vie. »

59. Jésus a dit :
« Tant que vous vivez, regardez Celui qui est vivant, de peur que vous ne mouriez et ne cherchiez alors à le voir sans y arriver. »

60. Ils virent un Samaritain portant un agneau et se rendant en Judée. Jésus dit à ses disciples : « Que va-t-il faire de l’agneau ? » Ses disciples lui répondirent : « Le tuer et le manger. » Il leur répondit : « Tant qu’il est vivant, il ne le mangera pas, à moins qu’il ne le tue et ne devienne cadavre. » Ils lui dirent : « Autrement, il ne pourra le faire. » Il leur répondit : « Vous-mêmes, cherchez votre lieu de repos, de peur que vous ne soyez cadavres et ne soyez mangés. »

61. Jésus a dit :
« Deux reposeront sur un lit : l’un mourra et l’autre vivra. » Salomé dit : « Qui es-tu, homme ? Est-ce en tant qu’issu de l’Unique que tu es monté sur mon lit et que tu as mangé à ma table ? » Jésus lui répondit : « Je suis Celui qui est, issu de Celui qui est égal. Il m’a été donné ce qui vient de mon Père. » Elle lui répondit : « Je suis ta disciple. » Jésus répondit : « C’est pourquoi je dis : « Quand le disciple sera désert, il sera rempli de lumière ; mais quand il sera partagé, il sera rempli de ténèbres. »

62. Jésus a dit :
« Je révèle mes mystères à ceux qui en sont dignes. Que ta main gauche ne sache pas ce que ta main droite fait. »

63. Jésus a dit :
« Il y avait un homme immensément riche, qui se disait : " J’utiliserai ma fortune à semer, moissonner, planter, remplir mes greniers de grain, afin que je ne manque de rien. " C’est ce qu’il pensait en son for intérieur. Or, la nuit même, il mourut. Que celui qui a des oreilles pour entendre entende ! »

64. Jésus a dit :
« Un homme avait des invités. Après avoir préparé le repas, il envoya son serviteur pour les convier. Le serviteur alla trouver le premier et lui dit : " Mon maître te convie." Celui-ci lui répondit : " J’ai de l’argent pour des marchands et ils viennent ce soir : je vais leur donner des ordres. Je te prie de m’excuser pour le repas. " Le serviteur alla trouver un autre invité et leur dit : " Mon maître te convie. " Celui-ci répliqua : " J’ai acheté une maison et on me demande un jour. Je ne serai pas disponible." Le serviteur alla vers un autre invité et lui dit : " Mon maître te convie. " Celui-ci lui répondit : " Mon ami va se marier et c’est moi qui préparerai le repas : je ne pourrai pas venir. Veuille m’excuser pour le repas. " Le serviteur vint trouver un autre invité et lui dit : "Mon maître te convie. " Celui-ci lui dit : " Je viens d’acheter une ferme et je vais percevoir les redevances ; je ne pourrai aller au repas. Veuille m’en excuser. " Le serviteur retourna chez son maître et lui dit : " Ceux que tu avais invités se sont tous excusés. " Le maître lui dit : " Va sur les chemins et amène ceux que tu trouveras pour prendre le repas. Les acheteurs et les marchands n’entreront pas dans les lieux de mon Père. " »

65. Jésus a dit :
« Un homme riche possédait une vigne. Il la confia à des cultivateurs pour qu’ils la travaillent, afin d’en récolter le fruit de leurs mains. Il envoya son serviteur accepter le fruit de la vigne des cultivateurs. Ils s’emparèrent du serviteur et le frappèrent ; encore un peu et ils l’auraient tué. Le serviteur s’en alla le dire à son maître. Celui-ci dit : " Peut-être ne les a-t-il pas connus. " Il envoya un autre serviteur : les cultivateurs le frappèrent lui aussi. Le maître envoya alors son fils, se disant : " Peut-être respecteront-ils mon fils. " Comme les cultivateurs savaient que c’était lui l’héritier de la vigne, ils s’en saisirent et le tuèrent. Que celui qui a des oreilles pour entendre entende ! »

66. Jésus a dit :
« Montrez-moi la pierre que les bâtisseurs ont rejetée : c’est elle la pierre angulaire. »

67. Jésus a dit :
« Celui qui connaît le Tout mais qui est séparé de lui-même est séparé du Tout. »

68. Jésus a dit :
« Soyez heureux quand on vous hait et qu’on vous persécute ; on ne trouvera aucun lieu là même où l’on vous a persécuté. »

69. Jésus a dit :
« Heureux ceux qu’on a persécutés dans leur cœur. Ce sont eux qui ont connu le Père en vérité. Heureux les affamés, car le ventre de celui qui veut sera rassasié. »

70. Jésus a dit :
« Quand vous engendrerez cela en vous, ce qui est à vous vous sauvera ; mais si vous n’avez pas cela en vous, ce qui n’est pas à vous vous tuera. »

71. Jésus a dit :
« Je renverserai cette maison et personne ne pourra la reconstruire. »

72. Un homme lui demanda : « Parle à mes frères afin qu’ils partagent les biens de mon père avec moi. » Il leur répondit : « Homme, qui a fait de moi un partageur ? » Se tournant vers ses disciples, il leur demanda : « Suis-je un partageur ? »

73. Jésus a dit :
« La moisson est abondante, mais les ouvriers sont peu nombreux. Priez donc le maître d’envoyer des ouvriers à la moisson. »

74. Jésus a dit :
« Maître, il y a beaucoup de gens autour du puits, mais personne dedans. »

75. Jésus a dit :
« Beaucoup de gens se tiennent près de la porte, mais ce sont les solitaires qui entreront dans le lieu du mariage. »

76. Jésus a dit :
« Le royaume du Père est semblable à un marchand qui possédait un ballot au moment où il trouva une perle. Comme ce marchand était un sage, il vendit le ballot et s’acheta la perle unique. Vous aussi, cherchez le trésor qui ne périt pas, celui qui demeure, où la mite ne vient pas manger et où le ver ne détruit pas. »

77. Jésus a dit :
« Je suis la lumière qui est sur eux tous. Je suis le Tout. Le Tout est sorti de moi et le Tout est venu à moi. Fendez du bois, je suis là ; soulevez la pierre, vous me trouverez là. »

78. Jésus a dit :
« Pourquoi battez-vous la campagne ? Pour voir un roseau agité par le vent et voir un homme portant des vêtements raffinés ? Là résident vos rois et vos grands ; ils portent des vêtements raffinés mais ils ne pourront connaître la vérité. »

79. Une femme dans la foule lui dit : « Bienheureux le ventre qui t'a porté et les seins qui t’ont nourri ! » Il lui répondit : « Bienheureux plutôt ceux qui ont entendu la parole du Père et qui l’ont gardée en vérité ! Car il viendra des jours où vous direz : Bienheureux le ventre qui n’a pas conçu et les seins qui n’ont pas donné de lait ! »

80. Jésus a dit :
« Celui qui a connu le monde a trouvé le corps ; mais celui qui a trouvé le corps, le monde n’est pas digne de lui. »

81. Jésus a dit :
« Que celui qui est devenu riche devienne roi et que celui qui a le pouvoir y renonce ! »

82. Jésus a dit :
« Celui qui est près de moi est près du feu et celui qui est loin de moi est loin du Royaume. »

83. Jésus a dit :
« Les images se manifestent à l’homme et la lumière en elles est celée. Dans l’image de la lumière du Père elle se révélera et son image sera obscurcie par sa lumière. »

84. Jésus a dit :
« Quand vous voyez votre forme, vous vous réjouissez. Mais quand vous verrez les originaux qui étaient en vous au commencement, qui ne meurent jamais ni se manifestent, comment pourrez-vous le supporter ? »

85. Jésus a dit :
« Adam a été engendré d’une grande puissance et d’une grande richesse, et il n’était pas digne de vous. Car s’il avait été digne de vous, il n’aurait pas goûté à la mort. »

86. Jésus a dit :
« Les renards ont leurs tanières et les oiseaux leur nid ; mais le Fils de l’Homme n’a aucun endroit où poser sa tête et se reposer. »

87. Jésus a dit :
« Misérable est le corps qui dépend d’un corps et misérable est l’âme qui dépend des deux. »

88. Jésus a dit :
« Les anges viendront avec les prophètes et vous donneront ce qui vous appartient. Donnez-leur ce que vous tenez et dites-vous ceci : quand viendront-ils recevoir ce qui leur appartient ? »

89. Jésus a dit :
« Pourquoi lavez-vous le dehors de la coupe ? Ne saisissez-vous pas que celui qui a créé le dedans de la coupe est le même que celu qui a créé le dehors ? »

90. Jésus a dit :
« Venez à moi parce que mon joug est léger et mon autorité douce, et vous trouverez le repos. »

91. Ils dirent à Jésus : « Dis-nous qui tu es, de sorte que nous croyions en toi. » Il leur répondit : « Vous étudiez la face du ciel et de la terre, mais vous ne connaissez pas Celui qui ici est devant vous, non plus que vous savez apprécier le moment présent. »

92. Jésus a dit :
« Cherchez et vous trouverez. Mais les choses sur lesquelles vous m’interrogiez autrefois, je ne vous les ai pas dites, mais maintenant que je souhaite vous les révéler, vous ne me les demandez pas. »

93. Jésus a dit :
« Ne donnez pas ce qui est pur aux chiens, de peur qu’ils ne le jettent dans le fumier. Ne jetez pas vos perles aux pourceaux, de peur qu’ils ne les souillent. »

94. Jésus a dit :
« Celui qui cherche trouvera et à celui qui frappe on ouvrira. »

95. Jésus a dit :
« Si vous possédez de l’argent, ne prêtez pas à usure, mais donnez plutôt à celui qui ne vous le rendra pas. »

96. Jésus a dit :
« Le royaume du Père est semblable à une femme qui a pris un peu de levain pour le cacher dans la pâte et en faire de gros pains. Que celui qui a des oreilles pour entendre entende ! »

97. Jésus a dit :
« Le royaume du Père est semblable à une femme qui portait une cruche remplie de farine et marchait longuement sur la route. L’anse de la cruche s’étant brisé, la farine se déversa derrière elle sur la route. Comme elle ne le savait pas, elle ne s’en affligea point. Arrivée à la maison, elle posa la cruche par terre et la trouva vide. »

98. Jésus a dit :
« Le royaume du Père est semblable à un homme qui voulait tuer un personnage important. Il sortit d’abord son épée chez lui et transperça le mur, afin de vérifier si sa main serait sûre. Ensuite il tua le personnage important. »

99. Ses disciples dirent à Jésus : « Tes frères et ta mère sont là dehors. » Il leur répondit : « Ceux qui ici font la volonté de mon Père, ce sont eux mes frères et ma mère. Ce sont eux qui entreront dans le royaume de mon Père. »

100. On montra une pièce d’or à Jésus, en lui disant : « Les percepteurs de César exigent de nous des tributs. » Il leur répondit : « Donnez à César ce qui est à César, donnez à Dieu ce qui est à Dieu et ce qui est à moi, donnez-le moi. »

101. Jésus a dit :
« Celui qui ne renonce pas à son père et à sa mère comme moi ne pourra devenir mon disciple. Mais celui qui n’aime pas son Père et sa Mère comme moi ne pourra devenir mon disciple. Car ma mère m’a enfanté, mais ma Mère véritable m’a donné la Vie. »

102. Jésus a dit :
« Malheureux pharisiens ! Ils ressemblent à un chien couché dans la mangeoire des bœufs : il ne mange pas ni ne laisse les bœufs manger. »

103. Jésus a dit :
« Heureux l’homme qui connaît le lieu et l’heure de la venue des brigands. Il se lèvera et rassemblera ses énergies avant qu’ils ne pénètrent. »

104. On dit à Jésus : « Viens, prions et jeûnons aujourd’hui. » Il répondit : « Quelle faute ai-je donc commise et en quoi suis-je esclave ? Mais quand l’époux sortira de la chambre nuptiale, alors qu’on jeûne et qu’on prie ! »

105. Jésus a dit :
« Appellera-t-on celui qui connaît le Père et la Mère fils de prostituée ? »

106. Jésus a dit :
« Quand vous verrez l’Unique dans le deux, vous serez Fils de l’homme et si vous dites à la montagne de s’éloigner, elle s’éloignera. »

107. Jésus a dit :
« Le Royaume est semblable à un berger possédant cent moutons. Le plus gros d’entre eux disparut. Il laissa les quatre-vingt-dix-neuf autres et chercha l’unique, jusqu’à ce qu’il l’eût trouvé. Après cette épreuve, il dit au mouton : Je te veux plus que les quatre-vingt-dix-neuf autres ! »

108. Jésus a dit :
« Celui qui boit à ma bouche sera comme moi. Moi aussi je serai lui et ce qui est caché lui sera révélé. »

109. Jésus a dit :
« Le Royaume est semblable à un homme ayant un trésor caché dans son champ. À sa mort, il le légua à son fils, qui, lui aussi, ignorait tout : il vendit le champ. L’acheteur s’amena. En labourant, il trouva le trésor et se mit à prêter de l’argent à usure à qui il voulait. »

110. Jésus a dit :
« Que celui qui a trouvé le monde et est devenu riche renonce au monde ! »

111. Jésus a dit : « Les cieux et la terre passeront devant vous, mais le Vivant venu du Vivant ne connaîtra ni la mort ni la peur, parce que celui qui se trouve lui-même, le monde n’est pas digne de lui. »

112. Jésus a dit : « Malheureuse est la chair qui dépend de l’âme ! Malheureuse est l’âme qui dépend de la chair ! »

113. À ses disciples qui lui demandaient quel jour le Royaume viendrait, Jésus répondit : « Ce n’est pas en guettant qu’on le verra arriver. On ne dira pas : le voici, il est ici ! ni : voici le moment ! Le royaume du Père s’étend sur la terre, mais les hommes ne le voient pas. »

114. Simon Pierre dit : « Que Mariam sorte d’ici, parce que les femmes ne sont pas dignes de la Vie. » Jésus répliqua : « Voici que je l’attirerai, pour la faire mâle, pour qu’elle aussi soit un esprit vivant, semblable à vous les mâles. Car toute femme qui se fera mâle entrera dans le royaume des cieux. »

http://membres.multimania.fr/etudebiblique/evangileselonthomas.pdf



avatar
Soudhamani

Messages : 63
Date d'inscription : 13/12/2011
Féminin Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Evangile selon St Thomas

Message par ananie le Dim 11 Mar 2012 - 14:27

Il y a des choses vraiment intéressantes dans cet évangile, mais pour ma part, je trouve qu'il manque de souffle... Dans le sens où il parle plus à l'intellect que les évangiles canoniques et n'a pas la même énergie, ni la même possibilité de rentrer dans une grande profondeur d'interprétation avec de multiples sens.

Mais c'est peut-être une question d'habitude. C'est vrai que je n'ai lu cet évangile qu'une ou deux fois. C'est peut-être pour cela qu'il ne vibre pas autant dans mon cœur et dans mon corps, et seulement dans ma tête.
Mais l'impression aussi que c'est du au texte lui-même.

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Evangile selon St Thomas

Message par Greenman le Lun 12 Mar 2012 - 1:05

Bonsoir les amis Very Happy

Super sujet, et merci Soudhamani pour ton lien ! I love you
En voici un autre qui regroupe tous les manuscrits de Nag Hammadhi, découverts en 1945 en Egypte, parmi lesquels l'évangile selon Thomas bien sûr : http://www.naghammadi.org/traductions/traductions.aspx

En effet, pour développer un peu ce que dit ici Ananie, cet évangile selon Thomas se rapproche beaucoup plus de la voie de la Connaissance que de la voie Dévotionnelle, il ne décrit volontairement pas la vie de Jésus, ni les événements de sa vie, la cène, la résurrection, les événements du futur, etc, mais s'attache à mettre l'accent sur l'ascèse personnelle et la discrimination spirituelle qui mènera... à la non-dualité et au "Royaume", en fait le Soi tant décrit dans les spiritualités extrême orientales. Ce qui fait que cet évangile de Thomas fait évidemment les délices des chercheurs engagés sur la voie de la non-dualité, à juste titre.
(personnellement, je suis les 2 voies de front, sans dualité justement, selon les explications lumineuses de Swami Vivekananda dans les "yogas pratiques", explications reprises par les grands sages du 20ème siècle, qui considèrent la séparation volontariste et obstinée des 2 voies comme une aberration intellectuelle, une dualité contradictoire de plus. La séparation sert seulement à bien mettre en place sa voie principale au départ étant entendu qu'on aura toujours une part de dualité vu notre état de conscience présent. Cette mise en place de notre voie doit se faire sans se mélanger les pinceaux entre les pratiques dites "directes" et celles qui sont "indirectes"(duelles), et ensuite , durant le cheminement, l'esprit doit se libérer des dualités, donc de cette discrimination intellectuelle forcément limitée entre voie directe et indirecte).

Les non-dualistes souvent ne disent pas "Saint Thomas" car le terme "Saint" fait référence à la théologie de la religion chrétienne qu'ils considèrent comme quelquefois trop dualiste de la façon dont elle est présentée. Le non-dualiste refuse par exemple que quelqu'un soit définitivement saint tandis que les autres seraient des pêcheurs peut être voués à un enfer éternel pour certains, ainsi non, le non dualiste préfère mettre l'accent sur l'égalité et l'unicité absolue de toutes choses, y compris l'unicité entre Dieu et tous les êtres, ce qui est la Vérité ultime.

Cette voie de la Connaissance requiert donc, surtout au départ et pendant un certain temps, du discernement et, en effet, un certain usage de l'intellect plus marqué que dans la voie dévotionnelle, c'est très clair. Elle exige aussi beaucoup de logique afin d'arriver à un esprit clair et à une métaphysique bien ciblée, ce qui permet l'éclosion du silence intérieur et favorise une profonde méditation sans perturbations dues aux attachements puisque toutes les fausses identifications ont été rejetées par un ferme discernement dans la vie de tous les jours.
Il faut savoir, c'est très important, comme l'explique Swami Vivekananda dans son livre "Jnana Yoga", que la clarté et la logique des pensées, leur dépouillement, harmonise le corps, les chakras et l'être tout entier. (il est même conseillé de ne pas laisser des raisonnements non terminés en suspend dans son esprit et d'arriver autant que possible à des conclusions claires et dépouillées, allant à l'essentiel afin de rompre le circuit des attachements et identifications illusoires). Or, la non-dualité permet de clarifier grandement son esprit puisqu'elle refuse de reconnaitre l'existence absolue des séparations, personnalités, événements, temps, espace, toutes ces choses étant considérées comme illusoires, à juste titre. La pratique de cette Connaissance là agit comme un bulldozer puissant mettant toutes les illusions au panier, y compris finalement la pensée et l'ego.
Ainsi, à l'inverse de la science et des philosophies matérialistes, il n'est pas question ici de turbiner du mental pour le mental, pour la promotion du monde matériel et de ses illusions, non, surtout pas, il est question en fait de discerner pour plonger la pensée et l'ego dans leur véritable patrie : le néant et le silence, la vacuité, et le Soi (Dieu).

Ainsi, Ananie, s'agissant de voie de la Connaissance non-duelle, il y a une très profonde et immense interprétation à trouver par soi-même à cet évangile, il me semble, et il y a foule de livres très différents donnant leurs propres interprétations, mais ceci dit, tu as subtilement raison : on ne tombe probablement pas à la fin sur de "multiples sens" puisque l'objet de la non-dualité et de cet évangile est de parvenir à l'Absolu uni, intemporel, sans mouvement, au delà de toutes les dimensions et particularités qui ne sont considérées que comme des rêves illusoires de ce 1.


Je donne un exemple pour illustrer que l'interprétation de ce texte n'est pas évidente du tout :

Prenons le Logion 114 :
"Simon Pierre dit : « Que Mariam sorte d’ici, parce que les femmes ne sont pas dignes de la Vie. » Jésus répliqua : « Voici que je l’attirerai, pour la faire mâle, pour qu’elle aussi soit un esprit vivant, semblable à vous les mâles. Car toute femme qui se fera mâle entrera dans le royaume des cieux. »

==> Si on lit ça de façon basique, avec un discernement ordinaire et dilettante non éclairé, on pourrait croire que cela veut dire que l'homme est supérieur à la femme.
Et bien non.
Jésus répond ici en fait au niveau de Pierre et de ses préjugés mysogines. Mariam sera faite mâle au regard de l'esprit. Le "pour la faire mâle" de Jésus est pour répondre spécifiquement au préjugé de Pierre, pour lui montrer que l'état de mâle et femelle est illusoire.
Si Pierre demande que Mariam sorte, c'est qu'elle occupe habituellement de plein droit une place de disciple à part entière dans le groupe et qu'elle est qualifiée pour être promue à atteindre le Royaume.
La réponse de Jésus exige donc implicitement que les mâles présents doivent eux aussi aller au delà de leur masculinité illusoire pour atteindre le Royaume (le Soi ou Dieu) !!
Tout cela est confirmée par le Logion 96 :
"Jésus a dit :
« Le royaume du Père est semblable à une femme qui a pris un peu de levain pour le cacher dans la pâte et en faire de gros pains. Que celui qui a des oreilles pour entendre entende ! » "
et le Logion 97 :
"« Le royaume du Père est semblable à une femme qui portait une cruche remplie de farine et marchait longuement sur la route. L’anse de la cruche s’étant brisé, la farine se déversa derrière elle sur la route. Comme elle ne le savait pas, elle ne s’en affligea point. Arrivée à la maison, elle posa la cruche par terre et la trouva vide. »

et le Logion 101 qui pose la femme en Dieu :
"Jésus a dit :
« Celui qui ne renonce pas à son père et à sa mère comme moi ne pourra devenir mon disciple. Mais celui qui n’aime pas son Père et sa Mère comme moi ne pourra devenir mon disciple. Car ma mère m’a enfanté, mais ma Mère véritable m’a donné la Vie. »

==> ici, ça rappelle carrément le Vedanta où la Shakti, l'énergie divine, est la mère de l'univers.

Et surtout, il faut rapprocher ce Logion 114 final du sublime et célèbre Logion 22 :
"Voyant des petits qui tétaient, Jésus dit à ses disciples : « Ces petits qui tètent sont semblables à ceux qui entrent au Royaume. » Ils lui demandèrent : « Devons-nous être petits pour entrer au Royaume ? » Il leur répondit : « Quand pour vous le deux sera l’Unique, quand l’intérieur sera l’extérieur et le haut comme le bas, afin de faire le mâle et la femelle en un seul, de sorte que le mâle ne soit pas mâle et la femelle femelle, quand vous verrez des yeux à la place d'un œil, quand pour vous une main sera une main, quand un pied sera un pied et une image une image, alors vous entrerez dans le Royaume. »

==> Il est très clair ici que sur le plan de l'esprit, seul l'androgyne est qualifié pour avoir accès au Royaume ! et qu'il faut se préparer à l'androgynie en unifiant en soi des composantes féminines et masculines apparemment opposées qui coexistent en chacun de nous. (En outre, Jésus pose là encore la non-dualité comme but...)
"faire le mâle et la femelle en un seul", c'est faire que le mâle ne devienne pas mâle, et la femelle, femelle : cela propose le dépassement de toute dualité.
Et Dieu n'ayant pas d'attributs, l'androgyne lui-même doit perdre aussi sa forme pour atteindre le Royaume, Dieu.

On voit donc ici qu'en fait la femme prend toute sa place, contrairement aux enseignements de l'église qui furent parfois envers la femme... on va dire très dualistes. (verdict léger pour être sympa. Very Happy )
Ainsi, il est important de discerner, car si l'église avait correctement interprété les écritures bibliques ou évangiles canoniques, on n'aurait pas abouti aux aberrations que l'on a vues (envers la femme entre autres), comme quoi le Discernement et la Connaissance non-duelle doivent cheminer de concert avec le Dévotionnel. (je fêterai Swami Vivekananda jusqu'à ma mort, lol I love you )

Maintenant que nous avons vu à quel point cet évangile est non dualiste, usons de notre discernement et de notre logique pour en conclure d'une part, qu'il nous faut une interprétation commentée du texte comme il est d'usage dans cette voie (puisque nous n'avons pas atteint l'état non duel), et d'autre part, qu'il vaut mieux choisir un non-dualiste comme auteur plutôt qu'un auteur dualiste habituel.
Ainsi, pour ma part, je conseillerais vivement le livre suivant :
"L'évangile selon Thomas", traduit et commenté par Emile Gillabert, Pierre Bourgeois et Yves Haas, aux éditions Dervy poches ( 9 euros )
Je l'ai et il est excellent. (on m'a parlé aussi d'un autre livre, d'un commentaire brillant d'Osho, mais je n'ai pas encore mis le grappin dessus).

Voici donc le bouquin en question, d'où je tire une partie de mes explications ci-dessus, et bonne soirée à tous :


Hello
avatar
Greenman
Modérateur

Messages : 1552
Date d'inscription : 06/11/2011
Masculin Age : 53
Localisation : Val d'Oise

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Evangile selon St Thomas

Message par ananie le Lun 12 Mar 2012 - 5:24

Oui ça doit être ça que je sens : la dimension dévotionnelle qui est peu présente.

Cela dit je trouve que l'on retrouve la dimension non-dualiste et la voie de la connaissance dans les évangiles canoniques aussi.
Et avec eux aussi, on arrive à un sens unique qui est la réalisation.
Les multiples sens venant éclairer tel ou tel aspect de la voie qui mène vers ce sens unique.

Ce que je trouve intéressant dans cet évangile ci, c'est qu'il y a quelques explications de ce que voulait parfois dire Jésus, de manière plus explicite que dans les autres évangiles.

Au sujet de la femme et de l'homme, je pense que l'on peut également rapprocher cela de la conception de l'homme en trois parties des premiers chrétiens : corps, âme et esprit.
L'âme dans la symbolique chrétienne est le psychisme (pensées, émotions...) et elle est féminine.
L'esprit est notre partie divine, une ouverture sur le divin et il est masculin.

La femme qui doit se faire homme c'est l'âme qui doit s'unir à l'esprit.
Car si elle dépend de la chair, comme c'est dit plus haut, cela donne l'égo et le malheur.

Greenman a écrit:Ainsi, il est important de discerner, car si l'église avait correctement interprété les écritures bibliques ou évangiles canoniques, on n'aurait pas abouti aux aberrations que l'on a vues (envers la femme entre autres), comme quoi le Discernement et la Connaissance non-duelle doivent cheminer de concert avec le Dévotionnel
Cela me gène un peu, car pour moi, l'enseignement de l'église c'est celui des Saints qui sont la référence de l'église. Et chez eux, on ne trouve pas de rejet de la femme, et de plus on trouve énormément de discernement.
La vision dont tu parles est celle d'hommes de pouvoir qui se sont servi de l'église pour imposer leur vérité.
Mais je ne trouve pas cela juste de dire que c'est "l'enseignement de l'église".
Et je trouve cela dommage que ces hommes de pouvoir aient réussi leur coup en faisant croire à tout le monde qu'ils parlaient au nom de l'enseignement de l'église.

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Evangile selon St Thomas

Message par Greenman le Lun 12 Mar 2012 - 13:57

Bonjour Ananie, et tous Very Happy

C'est très intéressant ce topic, Il y a encore plusieurs points à développer :

A)
tu écris :
"Ce que je trouve intéressant dans cet évangile ci, c'est qu'il y a quelques explications de ce que voulait parfois dire Jésus, de manière plus explicite que dans les autres évangiles."

==> Absolument, et c'est la 1ère chose que je me suis passionné à vérifier dans un premier temps, comme tous les lecteurs de ces manuscrits, je crois. Very Happy


B)
Ensuite, tu dis :
"Cela dit je trouve que l'on retrouve la dimension non-dualiste et la voie de la connaissance dans les évangiles canoniques aussi.
Et avec eux aussi, on arrive à un sens unique qui est la réalisation."
et
"Cela me gène un peu, car pour moi, l'enseignement de l'église c'est celui des Saints qui sont la référence de l'église. Et chez eux, on ne trouve pas de rejet de la femme, et de plus on trouve énormément de discernement.
La vision dont tu parles est celle d'hommes de pouvoir qui se sont servi de l'église pour imposer leur vérité.
Mais je ne trouve pas cela juste de dire que c'est "l'enseignement de l'église"."


==> personnellement, je suis d'accord avec toi, évidemment, mais force est de constater que cela n'est pas du tout clair pour tout le monde, et ce, depuis toujours. Et il y a foule d'exemples montrant des conclusions dualistes dans la chrétienté (même si c'est une fausse chrétienté, il semble que la majorité des gens partagent ces visions dualistes au vu des événements, des mentalités et finalement de ce qui s'est passé en 1789).

De façon non exhaustive, mentionnons :

- la façon de parler du bien et du mal sans rarement insister sur la transcendance de ces notions dans l'Absolu, ce qui aurait pour conséquence d'apaiser les esprits au lieu de les exciter. (je ne parle pas des mystiques chrétiens ni de Jésus qui sont bien au delà de tout ça, bien sûr)
- on ne relativise pas assez le côté illusoire des personnalités et événements, du temps et de l'espace. ça peut paraitre un détail, mais pas du tout, c'est assez grave selon moi, cela a des conséquences considérables et regrettables, parmi lesquelles, l'affirmation de l'ego par incompréhension des textes, croire mordicus qu'on est une individualité réelle et séparée, qu'il y a une hiérarchie effective et finale des êtres matériels et spirituels, l'identification au corps physique et à la matière qui a conduit à croire par exemple que la résurrection concernait le corps de chair, que seule la voie chrétienne était authentique, que les saints d'autres religions étaient de faux prophètes, le développement de la culpabilisation qui a posé un carcan dans les esprits au lieu de les libérer, la position ambigüe sur la sexualité, etc.
- l'identification à l'ego a produit l'utilisation excessive de l'intellect, dans un sens matérialiste. S'enraciner dans la matière a conduit aux croisades, etc, à plein de choses violentes alors même que Jésus non-violent a dit "tendez l'autre joue, etc".
Pourquoi cette contradiction ? Mais parce qu'on na pas assez enseigné que le monde de la dualité était une illusion. Il est important de pointer du doigt le but, qui est non-duel, sinon certains dévient par incompréhension et en imaginant une magnificence et une affirmation de la personnalité individuelle surnaturelle.

Alors bien sûr, Ananie, je sais bien que les écritures ne disent pas cela, Jésus, les saints et mystiques encore moins, et l'église dans sa vérité véritable n'est pas tout cela non plus, mais, dans sa manifestation auprès des masses, il y a historiquement des ambiguités avec la hiérarchie dans l'église. Saint François d'assises, et d'autres, ont été trouver le pape pour la permission de constituer un nouvel ordre. C'est merveilleux et adorable, on est d'accord, hein, Ananie, j'aurais fait pareil si j'avais eu l'immense Grâce infinie d'être St François dont j'ai été visité la caverne où il vivait à Assises (superbe), mais du point de vue des masses, du peuple, cela a validé la crédibilité de la hiérarchie ecclesiastique qui, en d'autres temps, par la suite, a inquisitionné, culpabilisé, etc

Ce que je veux donc dire, c'est qu'il fallait absolument, en plus des évangiles canoniques, un enseignement non duel clair et lisible concrètement, pas à trouver avec notre propre profondeur. Puisqu'on écrit de façon dualiste qu'il y a péché, alors il fallait écrire aussi que dans l'absolu cela n'existe pas, afin d'éviter les déséquilibres nés du manque de discernement de l'homme, déséquilibres qui sont dans la tête, avant de passer dans les actes...
Il faut s'adapter aux masses. une chose sont les mystiques, une autre chose sont les gens qui ne les comprennent pas, il me semble.


C)
Tu me dis ensuite :
"Et je trouve cela dommage que ces hommes de pouvoir aient réussi leur coup en faisant croire à tout le monde qu'ils parlaient au nom de l'enseignement de l'église."

==> Ils n'ont pas réussi leur coup en ce qui me concerne, étant donné que je n'approuve pas du tout la laicité ni la république telle qu'elle est organisée avec la loi de 1905. Je ne vais pas détailler ce point car ayant démarré une fois ce débat sur SP, les gens n'ont pas compris, on m'a demandé si j'étais "réac", etc, bref des hors sujets liés selon moi au manque de lucidité par rapport au mur vers lequel on se dirige en ce moment.
Il est évident que je ne développe pas du tout l'idée de revenir en arrière, ce serait aberrant et stupide dans une très grande mesure, les mêmes causes produisant les mêmes effets, non, j'expose simplement l'idée qu'une spiritualité saine tendant à l'universel doit être enseignée et doit être la lumière qui nous guide, qui guide la société. (l'histoire de remettre ça aux familles est aberrant, c'est une tromperie car un système qui promeut l'athéisme matérialiste engendrera de plus en plus de parents athées, c'est évident, donc la transmission ne se fera pas finalement, et c'est ce qui se passe. la laicité n'est donc pas neutre et est le véhicule de l'athéisme, ni plus, ni moins).
Pour que la diffusion de spiritualité dont je parle puisse se faire, il faudrait corriger complètement ce qui a été incorrect par le passé, et donc, entre autres choses, apporter concrètement et clairement l'enseignement de la non-dualité sous jacent dans les évangiles, afin de désidentifier l'homme de son corps et de réduire toutes les tensions à néant. C'est une condition indispensable sinon on répètera les mêmes schémas, les mêmes erreurs, malgré la lumière des évangiles canoniques, lumière qui n'est pas claire pour tout le monde, malheureusement.

Voyons l'Histoire et ce qui se passe ailleurs :
- les dualistes dévotionnels musulmans se battent parfois, les soufis non-dualistes, jamais. (comprenez moi bien : ce n'est pas la dévotion qui est en cause mais la dualité qu'elle implique parfois si l'esprit n'est pas subtil).
- les dévotionnels juifs imaginent un peuple à part, une position "spéciale". un mystique non duel ne fait pas cela.
- En Inde, quand les hindous se battent avec les musulmans, il s'agit de dévotionnels hindous pour la même raison. On ne verra pas un Shankariste non duel prendre l'épée car il dira d'emblée : "ce temple est une illusion et moi aussi, il n'y a rien. et cette épée n'est qu'une vue de l'esprit..".
- Les bouddhistes sont non violents aussi, normalement, car il y a une forte part de non-dualité chez eux, rien que leur conception que l'esprit n'est qu'une couche d'illusions karmiques renvoie directement au non-dualisme de l'Advaïta...
- Les taoistes, non duels : aucune violence.
- Les Maitres du T'chan, non duels : aucune violence.

Les problèmes commencent avec la dualité. Comme j'aspire à "changer le monde", mon cher Ananie, et souhaite dans mon for intérieur une revigoration et une restauration de l'église vraie, je suis bien obligé d'énoncer les points passés ou actuels qui me semblent très incorrects afin que la solution imaginée soit viable, sinon on ne fera rien et le néant matérialiste risque fort de nous engloutir.

Mais ce n'est que ma très modeste opinion, et la Vie a bien plus d'imagination que moi et elle produira certainement un autre type de solution... la diversité des références spirituelles par exemple est intéressante, mais sera t elle suffisante à l'échelle de la société et du monde ?

Pour finir, je suis en accord aussi avec ce que tu dis sur l'homme et la femme.

bonne journée !

Bisou


Dernière édition par Greenman le Lun 12 Mar 2012 - 14:08, édité 1 fois
avatar
Greenman
Modérateur

Messages : 1552
Date d'inscription : 06/11/2011
Masculin Age : 53
Localisation : Val d'Oise

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Evangile selon St Thomas

Message par ananie le Lun 12 Mar 2012 - 20:42


_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Evangile selon St Thomas

Message par Soudhamani le Mar 13 Mar 2012 - 11:42

"À ses disciples qui lui demandaient quel jour le Royaume viendrait, Jésus répondit : « Ce n’est pas en guettant qu’on le verra arriver. On ne dira pas : le voici, il est ici ! ni : voici le moment ! Le royaume du Père s’étend sur la terre, mais les hommes ne le voient pas. »

Médite
avatar
Soudhamani

Messages : 63
Date d'inscription : 13/12/2011
Féminin Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Evangile selon St Thomas

Message par ananie le Mar 13 Mar 2012 - 12:01

Évangile selon St Luc :

Comme les pharisiens demandaient à Jésus quand viendrait le règne de Dieu, il leur répondit : « Le règne de Dieu ne vient pas d'une manière visible.
On ne dira pas : 'Le voilà, il est ici !' ou bien : 'Il est là!' En effet, voilà que le règne de Dieu est au dedans de vous. »

(Certains traduisent "au milieu de vous" mais il faut entendre cela comme "au centre de vous").

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Evangile selon St Thomas

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum