Voies dualiste et non-dualiste, orient et occident. Contradictions ? Enrichissements mutuels ?

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Voies dualiste et non-dualiste, orient et occident. Contradictions ? Enrichissements mutuels ?

Message par Kenzo le Lun 12 Mar 2012 - 13:57

Rappel du premier message :

Edit Ananie : j'ai divisé le sujet L'évangile selon St Thomas pour créer ce sujet.

Greenman a écrit:
Ananie a écrit:Cela me gène un peu, car pour moi, l'enseignement de l'église c'est celui des Saints qui sont la référence de l'église. Et chez eux, on ne trouve pas de rejet de la femme, et de plus on trouve énormément de discernement.
La vision dont tu parles est celle d'hommes de pouvoir qui se sont servi de l'église pour imposer leur vérité.
Mais je ne trouve pas cela juste de dire que c'est "l'enseignement de l'église".


==> personnellement, je suis d'accord avec toi, évidemment, mais force est de constater que cela n'est pas du tout clair pour tout le monde, et ce, depuis toujours. Et il y a foule d'exemples montrant des conclusions dualistes dans la chrétienté (même si c'est une fausse chrétienté, il semble que la majorité des gens partagent ces visions dualistes au vu des événements, des mentalités et finalement de ce qui s'est passé en 1789).

De façon non exhaustive, mentionnons :

- la façon de parler du bien et du mal sans rarement insister sur la transcendance de ces notions dans l'Absolu, ce qui aurait pour conséquence d'apaiser les esprits au lieu de les exciter. (je ne parle pas des mystiques chrétiens ni de Jésus qui sont bien au delà de tout ça, bien sûr)
- on ne relativise pas assez le côté illusoire des personnalités et événements, du temps et de l'espace. ça peut paraitre un détail, mais pas du tout, c'est assez grave selon moi, cela a des conséquences considérables et regrettables, parmi lesquelles, l'affirmation de l'ego par incompréhension des textes, croire mordicus qu'on est une individualité réelle et séparée, qu'il y a une hiérarchie effective et finale des êtres matériels et spirituels, l'identification au corps physique et à la matière qui a conduit à croire par exemple que la résurrection concernait le corps de chair, que seule la voie chrétienne était authentique, que les saints d'autres religions étaient de faux prophètes, le développement de la culpabilisation qui a posé un carcan dans les esprits au lieu de les libérer, la position ambigüe sur la sexualité, etc.
- l'identification à l'ego a produit l'utilisation excessive de l'intellect, dans un sens matérialiste. S'enraciner dans la matière a conduit aux croisades, etc, à plein de choses violentes alors même que Jésus non-violent a dit "tendez l'autre joue, etc".
Pourquoi cette contradiction ? Mais parce qu'on na pas assez enseigné que le monde de la dualité était une illusion. Il est important de pointer du doigt le but, qui est non-duel, sinon certains dévient par incompréhension et en imaginant une magnificence et une affirmation de la personnalité individuelle surnaturelle.

Alors bien sûr, Ananie, je sais bien que les écritures ne disent pas cela, Jésus, les saints et mystiques encore moins, et l'église dans sa vérité véritable n'est pas tout cela non plus, mais, dans sa manifestation auprès des masses, il y a historiquement des ambiguités avec la hiérarchie dans l'église. Saint François d'assises, et d'autres, ont été trouver le pape pour la permission de constituer un nouvel ordre. C'est merveilleux et adorable, on est d'accord, hein, Ananie, j'aurais fait pareil si j'avais eu l'immense Grâce infinie d'être St François dont j'ai été visité la caverne où il vivait à Assises (superbe), mais du point de vue des masses, du peuple, cela a validé la crédibilité de la hiérarchie ecclesiastique qui, en d'autres temps, par la suite, a inquisitionné, culpabilisé, etc

Ce que je veux donc dire, c'est qu'il fallait absolument, en plus des évangiles canoniques, un enseignement non duel clair et lisible concrètement, pas à trouver avec notre propre profondeur. Puisqu'on écrit de façon dualiste qu'il y a péché, alors il fallait écrire aussi que dans l'absolu cela n'existe pas, afin d'éviter les déséquilibres nés du manque de discernement de l'homme, déséquilibres qui sont dans la tête, avant de passer dans les actes...
Il faut s'adapter aux masses. une chose sont les mystiques, une autre chose sont les gens qui ne les comprennent pas, il me semble.


C)
Tu me dis ensuite :
"Et je trouve cela dommage que ces hommes de pouvoir aient réussi leur coup en faisant croire à tout le monde qu'ils parlaient au nom de l'enseignement de l'église."

==> Ils n'ont pas réussi leur coup en ce qui me concerne, étant donné que je n'approuve pas du tout la laicité ni la république telle qu'elle est organisée avec la loi de 1905. Je ne vais pas détailler ce point car ayant démarré une fois ce débat sur SP, les gens n'ont pas compris, on m'a demandé si j'étais "réac", etc, bref des hors sujets liés selon moi au manque de lucidité par rapport au mur vers lequel on se dirige en ce moment.
Il est évident que je ne développe pas du tout l'idée de revenir en arrière, ce serait aberrant et stupide dans une très grande mesure, les mêmes causes produisant les mêmes effets, non, j'expose simplement l'idée qu'une spiritualité saine tendant à l'universel doit être enseignée et doit être la lumière qui nous guide, qui guide la société. (l'histoire de remettre ça aux familles est aberrant, c'est une tromperie car un système qui promeut l'athéisme matérialiste engendrera de plus en plus de parents athées, c'est évident, donc la transmission ne se fera pas finalement, et c'est ce qui se passe. la laicité n'est donc pas neutre et est le véhicule de l'athéisme, ni plus, ni moins).
Pour que la diffusion de spiritualité dont je parle puisse se faire, il faudrait corriger complètement ce qui a été incorrect par le passé, et donc, entre autres choses, apporter concrètement et clairement l'enseignement de la non-dualité sous jacent dans les évangiles, afin de désidentifier l'homme de son corps et de réduire toutes les tensions à néant. C'est une condition indispensable sinon on répètera les mêmes schémas, les mêmes erreurs, malgré la lumière des évangiles canoniques, lumière qui n'est pas claire pour tout le monde, malheureusement.

Voyons l'Histoire et ce qui se passe ailleurs :
- les dualistes dévotionnels musulmans se battent parfois, les soufis non-dualistes, jamais. (comprenez moi bien : ce n'est pas la dévotion qui est en cause mais la dualité qu'elle implique parfois si l'esprit n'est pas subtil).
- les dévotionnels juifs imaginent un peuple à part, une position "spéciale". un mystique non duel ne fait pas cela.
- En Inde, quand les hindous se battent avec les musulmans, il s'agit de dévotionnels hindous pour la même raison. On ne verra pas un Shankariste non duel prendre l'épée car il dira d'emblée : "ce temple est une illusion et moi aussi, il n'y a rien. et cette épée n'est qu'une vue de l'esprit..".
- Les bouddhistes sont non violents aussi, normalement, car il y a une forte part de non-dualité chez eux, rien que leur conception que l'esprit n'est qu'une couche d'illusions karmiques renvoie directement au non-dualisme de l'Advaïta...
- Les taoistes, non duels : aucune violence.
- Les Maitres du T'chan, non duels : aucune violence.

Les problèmes commencent avec la dualité. Comme j'aspire à "changer le monde", mon cher Ananie, et souhaite dans mon for intérieur une revigoration et une restauration de l'église vraie, je suis bien obligé d'énoncer les points passés ou actuels qui me semblent très incorrects afin que la solution imaginée soit viable, sinon on ne fera rien et le néant matérialiste risque fort de nous engloutir.

Mais ce n'est que ma très modeste opinion, et la Vie a bien plus d'imagination que moi et elle produira certainement un autre type de solution... la diversité des références spirituelles par exemple est intéressante, mais sera t elle suffisante à l'échelle de la société et du monde ?

Pour finir, je suis en accord aussi avec ce que tu dis sur l'homme et la femme.

bonne journée !


Kenzo a écrit:
Green a écrit:Cette voie de la Connaissance requiert donc, surtout au départ et pendant un certain temps, du discernement et, en effet, un certain usage de l'intellect plus marqué que dans la voie dévotionnelle, c'est très clair. Elle exige aussi beaucoup de logique afin d'arriver à un esprit clair et à une métaphysique bien ciblée, ce qui permet l'éclosion du silence intérieur et favorise une profonde méditation sans perturbations dues aux attachements puisque toutes les fausses identifications ont été rejetées par un ferme discernement dans la vie de tous les jours.
Il faut savoir, c'est très important, comme l'explique Swami Vivekananda dans son livre "Jnana Yoga", que la clarté et la logique des pensées, leur dépouillement, harmonise le corps, les chakras et l'être tout entier. (il est même conseillé de ne pas laisser des raisonnements non terminés en suspend dans son esprit et d'arriver autant que possible à des conclusions claires et dépouillées, allant à l'essentiel afin de rompre le circuit des attachements et identifications illusoires). Or, la non-dualité permet de clarifier grandement son esprit puisqu'elle refuse de reconnaitre l'existence absolue des séparations, personnalités, événements, temps, espace, toutes ces choses étant considérées comme illusoires, à juste titre. La pratique de cette Connaissance là agit comme un bulldozer puissant mettant toutes les illusions au panier, y compris finalement la pensée et l'ego.
Ainsi, à l'inverse de la science et des philosophies matérialistes, il n'est pas question ici de turbiner du mental pour le mental, pour la promotion du monde matériel et de ses illusions, non, surtout pas, il est question en fait de discerner pour plonger la pensée et l'ego dans leur véritable patrie : le néant et le silence, la vacuité, et le Soi (Dieu).

Superbe topo Basketball
avatar
Kenzo

Messages : 790
Date d'inscription : 07/11/2011
Masculin Age : 36

Revenir en haut Aller en bas


Re: Voies dualiste et non-dualiste, orient et occident. Contradictions ? Enrichissements mutuels ?

Message par ananie le Dim 1 Avr 2012 - 19:06

En fait je crois que l'important c'est d'être conscient de l'aspect non duel de sa voie quand on suit une voie dualiste, et de l'aspect duel de sa voie quand on suit une voie non dualiste.

Si on ne voit les choses que sous un seul angle, en rejetant l'autre, on tombe dans quelque chose d'intellectuel, de figé, de dogmatique, et qui ne fait pas du tout avancer.

Il faut être conscient que la voie duelle ou non duelle est une manière de pratiquer, de parcourir le chemin, mais que la réalité ne s'oppose en rien à la dualité ou à la non dualité.

Ce qui pose problème c'est de fixer l'esprit sur une chose, qui saisit alors une conception et dit "la réalité c'est ça !".

C'est pour ça que les grands maîtres dualistes ne sont jamais opposés aux voies non duelles et que les maîtres non dualistes ne sont pas opposés aux voies duelles.

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Voies dualiste et non-dualiste, orient et occident. Contradictions ? Enrichissements mutuels ?

Message par Marie le Dim 1 Avr 2012 - 20:36

ananie a écrit:En fait je crois que l'important c'est d'être conscient de l'aspect non duel de sa voie quand on suit une voie dualiste, et de l'aspect duel de sa voie quand on suit une voie non dualiste.
.

Je suis bien d'accord avec toi. Very Happy Et franchement, si cela m'a eu paru inconcevable, ça ne l'est plus. sunny
avatar
Marie

Messages : 1121
Date d'inscription : 07/11/2011
Féminin Age : 55
Localisation : Nord Isère

Revenir en haut Aller en bas

Re: Voies dualiste et non-dualiste, orient et occident. Contradictions ? Enrichissements mutuels ?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum