Ne pas s'attacher aux expériences mystiques, mais persévérer dans la purification de son âme

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ne pas s'attacher aux expériences mystiques, mais persévérer dans la purification de son âme

Message par ananie le Mer 14 Mar 2012 - 16:32

Rappel du premier message :

La grande erreur, à mon sens, c'est de méditer pour réaliser la vacuité, ou pour voir Dieu.

Mais on devrait méditer pour purifier son mental ou son âme, et une fois pur, la conséquence de cela est que l'on réalise la vacuité ou que l'on voit Dieu.


Pour ma part, je suis persuadé que pour réaliser la vacuité ou la non-dualité, il faut purifier complètement son mental. Une fois qu'il est pur, il voit les choses telles qu'elles sont en réalité. Avant c'est impossible.

Jésus dit cela quand il dit : "Heureux les cœurs purs car ils verront Dieu".

Ste Thérèse d'Avila a aussi une très belle image je trouve. Elle dit que notre âme est comme un miroir qu'il faut nettoyer. Une fois qu'il est propre, Dieu peut s'y refléter et on le voit en nous mêmes et en toutes choses avec une très grande clarté.


Très peu suivent ce principe : ils étudient, réfléchissent ou méditent pour réaliser la vacuité au lieu de le faire pour regarder leur problèmes bien en face et purifier leur mental.
Mais ça ne peut pas marcher. Et tout ce à quoi cela aboutit c'est de faire grandir encore un peu plus les travers de la personne.


Il faut aller se confronter à ses souffrances intérieures, à ses angoisses, à ses névroses, à ses tendances négatives (dépendance, orgueil, jalousie...etc), on ne peut pas faire l'impasse là dessus.
C'est ça le chemin, et il n'y en a aucun autre.



Ainsi on ne devrait pas se réjouir, en sortant d'une méditation, de ce que l'on a un peu plus perçu Dieu.
Car cette vision est éphémère, et partielle. Elle ne dure qu'un temps, et si l'on s'y attache (ce que l'on fait en s'en réjouissant), elle ne fait que nourrir notre égo qui s'en saisi immédiatement.

On devrait plutôt se réjouir lorsque que l'on a purifié quelque chose en soi, où que l'on a plus cerné une disharmonie interne, vu un défaut que l'on avait pas encore vu, laissé sortir une vieille souffrance... ce qui est, dans tous ces cas, une avancée dans la purification de soi.
Car une purification est définitive.

Et pour reprendre l'image de Ste Thérèse d'Avila, à chaque fois que l'on se purifie, c'est un petit bout de notre miroir qui est nettoyé et dans lequel Dieu peut alors se refléter, de manière permanente.
Et c'est un pas de plus vers la vision totale de Dieu ou de la Vacuité... Qui est, en fait, la réalisation. Car la véritable vision de Dieu ou de la vacuité, c'est faire un avec ce que l'on contemple, c'est la réalisation.

Ainsi, on ne peut pas voir la vacuité, on ne peut que être la vacuité.
Et pour être la vacuité, il faut avoir purifié en soi, tout ce qui est impur et disharmonieux.

D'ailleurs la voie bouddhiste parle de purifier toutes les émotions perturbatrices (colère, orgueil, attachement, jalousie, ignorance) et ensuite les voiles conceptuels (en gros : les idées reçues sur la réalité) qui empêchent de voir la vacuité.
Et la purification se fait dans cet ordre.


Dernière édition par ananie le Jeu 15 Mar 2012 - 11:14, édité 1 fois

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas


Re: Ne pas s'attacher aux expériences mystiques, mais persévérer dans la purification de son âme

Message par Sophie le Sam 25 Aoû 2012 - 8:01

Très beau et très intéressant témoignage... merci beaucoup rasoccam Very Happy

Je me souviens avoir à une époque fureté un peu sur des forums sur les NDE, et autres expériences spirituelles fortes, et j'avais eu cette sensation, de la même chose que tu décris, que pour certains leur expérience était devenue LE temps fort de leur vie, et qu'elles cherchaient quelque chose non plus devant elles, mais derrière elles, et que petit à petit au lieu de les faire avancer, et de leur donner un moteur, ça les freinait et les maintenait dans un regret, un décalage avec la réalité et avec elles-mêmes.

C'est pour ça je crois que c'est vraiment important quand on vit ce genre de choses de pouvoir en parler, le raconter, mais particulièrement le raconter à des personnes élevées spirituellement, qui vont pouvoir expliquer, et bien nous ramener à la réalité, nous inciter à être vigilant par rapport à cette nostalgie, ou cette "convoitise" que tu évoques, le fait de tout évaluer à l'aune de cette expérience par exemple, ou de vouloir la revivre absolument, la recréer.

Je trouve que tes mots sont vraiment forts et justes, dans le dernier paragraphe, "s'emparer" -> ça crée un contrôle, on veut détenir maintenant quelque chose.
"s'emparer d'un aspect de la réalité", ça montre bien aussi que c'est un aspect, pas le seul, et que si on s'attache à celui-là, on se ferme la porte du reste et de l'unité.
"faire un objet", et "convoiter", c'est très clair, cette part de nous qui veut, qui "envie" ou convoite, pour son propre bénéfice en quelque sorte, et parce qu'on n'arrive pas à laisser partir et advenir de nouvelles choses.



Sophie

Messages : 1834
Date d'inscription : 06/11/2011
Féminin Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas s'attacher aux expériences mystiques, mais persévérer dans la purification de son âme

Message par air le Sam 25 Aoû 2012 - 11:42

Oui, superbe témoignage Sage.

Concernant le dernier paragraphe je trouve que le bilan "profondément négatif" est peut-être un peu fort. Je ne veux pas que tu penses que je dénigre les souffrances et errances que cette expérience a pu engendrer, ni donner l'impression que je connais ton parcours alors que je ne te connais pas et que tu arrives à peine sur ce forum, mais selon moi il y a une raison à tout et cette expérience extrêmement importante dans ton existence a été très structurante, et elle est sans aucun doute fondamentale dans ce que tu es aujourd'hui et ce qui constitue ta nature profonde.

Elle a probablement contribué à te conduire à cette dépression, mais peut-être que cette étape était un "mal nécessaire" et peut-être aussi que c'est avec l'aide de cet instant de grâce que tu as pu trouver les ressources nécessaires pour en sortir ?

J'ai un peu tendance à faire le parallèle avec mon propre parcours, qui possède des similitudes mais de façon beaucoup plus douce et plus lente. Mes expériences mystiques furent très nombreuses bien que moins intenses mais durèrent de nombreuses années, et ma dépression fut également bien plus longue. J'ai tendance à considérer maintenant avec le recul que toute cette ferveur mystique que j'ai vécue a été un élément important dans la naissance de cette dépression. Mais elle en a aussi été la solution. Cet épisode m'a permis de faire table rase de bon nombres d'éléments, de croyances, d'illusions qui me polluaient et m'éloignaient en réalité de mon chemin. Je me sens maintenant beaucoup plus "propre" et plus posé intérieurement, débarrassé de toutes ces scories pseudo-spirituelles et de ces illusions sur l'existence et donc plus apte à avancer.

Namasté coeur
avatar
air
Modérateur

Messages : 2585
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 48
Localisation : Voie Lactée...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas s'attacher aux expériences mystiques, mais persévérer dans la purification de son âme

Message par OKASAN le Sam 25 Aoû 2012 - 15:01

Air :
Elle a probablement contribué à te conduire à cette dépression, mais peut-être que cette étape était un "mal nécessaire" et peut-être aussi que c'est avec l'aide de cet instant de grâce que tu as pu trouver les ressources nécessaires pour en sortir ?

je pense aussi cela, ces petits bouts d'éternité qui sont donnés à entrevoir, ont leur raison d'être dans une vie.....

un peu comme un phare dans une nuit de tempête, qui pourra empêcher l'échouage.............


sunny
avatar
OKASAN

Messages : 199
Date d'inscription : 11/07/2012
Féminin Age : 59
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas s'attacher aux expériences mystiques, mais persévérer dans la purification de son âme

Message par akhenaton7 le Sam 25 Aoû 2012 - 17:28

Merci pour ton récit rosaccam, et je t'assure que ta contribution n'est pas vaine, une incitation à la vigilance et à l'intégration du message que partage ananie.
Les deux expériences vécue dans ce camp militaire que tu partages vont d'un extrème à l'autre de façon assez troublante.. Difficile de faire le point, on compte sur le temps pour nous apporter plus de lucidité et de recul, mais il remplit parfois très mal son rôle..mais on peut dire avec prudence que si tu n'avais pas vécu tout cela, tu serais peut être encore aujourd'hui dans une quête au sensationnel mystique, spiritisme & co..et dans l'oubli de soi les directions ne manque pas..

Paix.
avatar
akhenaton7

Messages : 385
Date d'inscription : 24/03/2012
Masculin Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas s'attacher aux expériences mystiques, mais persévérer dans la purification de son âme

Message par Jnana_Yogin le Lun 27 Aoû 2012 - 0:25

ananie a écrit:La grande erreur, à mon sens, c'est de méditer pour réaliser la vacuité, ou pour voir Dieu.

Mais on devrait méditer pour purifier son mental ou son âme, et une fois pur, la conséquence de cela est que l'on réalise la vacuité ou que l'on voit Dieu.


Pour ma part, je suis persuadé que pour réaliser la vacuité ou la non-dualité, il faut purifier complètement son mental. Une fois qu'il est pur, il voit les choses telles qu'elles sont en réalité. Avant c'est impossible.

Jésus dit cela quand il dit : "Heureux les cœurs purs car ils verront Dieu".

Ste Thérèse d'Avila a aussi une très belle image je trouve. Elle dit que notre âme est comme un miroir qu'il faut nettoyer. Une fois qu'il est propre, Dieu peut s'y refléter et on le voit en nous mêmes et en toutes choses avec une très grande clarté.


Très peu suivent ce principe : ils étudient, réfléchissent ou méditent pour réaliser la vacuité au lieu de le faire pour regarder leur problèmes bien en face et purifier leur mental.
Mais ça ne peut pas marcher. Et tout ce à quoi cela aboutit c'est de faire grandir encore un peu plus les travers de la personne.


Il faut aller se confronter à ses souffrances intérieures, à ses angoisses, à ses névroses, à ses tendances négatives (dépendance, orgueil, jalousie...etc), on ne peut pas faire l'impasse là dessus.
C'est ça le chemin, et il n'y en a aucun autre.



Ainsi on ne devrait pas se réjouir, en sortant d'une méditation, de ce que l'on a un peu plus perçu Dieu.
Car cette vision est éphémère, et partielle. Elle ne dure qu'un temps, et si l'on s'y attache (ce que l'on fait en s'en réjouissant), elle ne fait que nourrir notre égo qui s'en saisi immédiatement.

On devrait plutôt se réjouir lorsque que l'on a purifié quelque chose en soi, où que l'on a plus cerné une disharmonie interne, vu un défaut que l'on avait pas encore vu, laissé sortir une vieille souffrance... ce qui est, dans tous ces cas, une avancée dans la purification de soi.
Car une purification est définitive.

Et pour reprendre l'image de Ste Thérèse d'Avila, à chaque fois que l'on se purifie, c'est un petit bout de notre miroir qui est nettoyé et dans lequel Dieu peut alors se refléter, de manière permanente.
Et c'est un pas de plus vers la vision totale de Dieu ou de la Vacuité... Qui est, en fait, la réalisation. Car la véritable vision de Dieu ou de la vacuité, c'est faire un avec ce que l'on contemple, c'est la réalisation.

Ainsi, on ne peut pas voir la vacuité, on ne peut que être la vacuité.
Et pour être la vacuité, il faut avoir purifié en soi, tout ce qui est impur et disharmonieux.

D'ailleurs la voie bouddhiste parle de purifier toutes les émotions perturbatrices (colère, orgueil, attachement, jalousie, ignorance) et ensuite les voiles conceptuels (en gros : les idées reçues sur la réalité) qui empêchent de voir la vacuité.
Et la purification se fait dans cet ordre.


Superbe réflexion à mon sens.

Bien que je jouisse de ce que je vois que je peux sentir en état de grâce, je me répète constamment que la chose la plus importante pour mon évolution est de penser purifica purifica !!!
Le reste nous sera donné de surcroit.

Si tu as quelques volumes à me suggérer concernant la purification dans le bouddhisme je suis preneur.
Je retiens déjà de ton post Ste-Thérèse d'Avila, merci beaucoup en ce sens.

Yahoo !

Jnana_Yogin

Messages : 24
Date d'inscription : 25/08/2012
Masculin Age : 57
Localisation :

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas s'attacher aux expériences mystiques, mais persévérer dans la purification de son âme

Message par gogo an le Mar 28 Aoû 2012 - 11:55

ananie a écrit:La grande erreur, à mon sens, c'est de méditer pour réaliser la vacuité, ou pour voir Dieu.

Mais on devrait méditer pour purifier son mental ou son âme, et une fois pur, la conséquence de cela est que l'on réalise la vacuité ou que l'on voit Dieu.


Pour ma part, je suis persuadé que pour réaliser la vacuité ou la non-dualité, il faut purifier complètement son mental. Une fois qu'il est pur, il voit les choses telles qu'elles sont en réalité. Avant c'est impossible.

Jésus dit cela quand il dit : "Heureux les cœurs purs car ils verront Dieu".

Ste Thérèse d'Avila a aussi une très belle image je trouve. Elle dit que notre âme est comme un miroir qu'il faut nettoyer. Une fois qu'il est propre, Dieu peut s'y refléter et on le voit en nous mêmes et en toutes choses avec une très grande clarté.


Très peu suivent ce principe : ils étudient, réfléchissent ou méditent pour réaliser la vacuité au lieu de le faire pour regarder leur problèmes bien en face et purifier leur mental.
Mais ça ne peut pas marcher. Et tout ce à quoi cela aboutit c'est de faire grandir encore un peu plus les travers de la personne.


Il faut aller se confronter à ses souffrances intérieures, à ses angoisses, à ses névroses, à ses tendances négatives (dépendance, orgueil, jalousie...etc), on ne peut pas faire l'impasse là dessus.
C'est ça le chemin, et il n'y en a aucun autre.



Ainsi on ne devrait pas se réjouir, en sortant d'une méditation, de ce que l'on a un peu plus perçu Dieu.
Car cette vision est éphémère, et partielle. Elle ne dure qu'un temps, et si l'on s'y attache (ce que l'on fait en s'en réjouissant), elle ne fait que nourrir notre égo qui s'en saisi immédiatement.

On devrait plutôt se réjouir lorsque que l'on a purifié quelque chose en soi, où que l'on a plus cerné une disharmonie interne, vu un défaut que l'on avait pas encore vu, laissé sortir une vieille souffrance... ce qui est, dans tous ces cas, une avancée dans la purification de soi.
Car une purification est définitive.

Et pour reprendre l'image de Ste Thérèse d'Avila, à chaque fois que l'on se purifie, c'est un petit bout de notre miroir qui est nettoyé et dans lequel Dieu peut alors se refléter, de manière permanente.
Et c'est un pas de plus vers la vision totale de Dieu ou de la Vacuité... Qui est, en fait, la réalisation. Car la véritable vision de Dieu ou de la vacuité, c'est faire un avec ce que l'on contemple, c'est la réalisation.

Ainsi, on ne peut pas voir la vacuité, on ne peut que être la vacuité.
Et pour être la vacuité, il faut avoir purifié en soi, tout ce qui est impur et disharmonieux.

D'ailleurs la voie bouddhiste parle de purifier toutes les émotions perturbatrices (colère, orgueil, attachement, jalousie, ignorance) et ensuite les voiles conceptuels (en gros : les idées reçues sur la réalité) qui empêchent de voir la vacuité.
Et la purification se fait dans cet ordre.


merci Ananie ... Very Happy
témoignage très troublant car il ressemble à un enseignement zen sur bien des points !
droit au but !!
le chemin est un peu différent sur la fin mais l'arrivée est la même .
le premier arrivé attend l'autre ! lol frappe






gogo an

Messages : 127
Date d'inscription : 30/07/2012
Masculin Age : 58

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas s'attacher aux expériences mystiques, mais persévérer dans la purification de son âme

Message par Melki le Sam 8 Sep 2012 - 22:18

Toutes les traditions yogiques disent qu'il faut dépasser ces expériences. La seule question de la spiritualité est le travail que l'on accomplit pour soi et pour le monde, dans l'action à la fois mentale et physique. Si l'on ne change pas sa façon d'agir après avoir reçu un enseignement spirituel, c'est qu'on n'a pas encore compris.

Melki

Messages : 5
Date d'inscription : 03/09/2012
Masculin Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas s'attacher aux expériences mystiques, mais persévérer dans la purification de son âme

Message par Marie le Mer 26 Sep 2012 - 10:53

Je me rends compte que le souvenir d'expériences mystiques, réactualisé parfois, peut servir néammoins à se "re-connecter" en cas (ce qui m'arrive parfois), d'oubli de la source spirituelle. Sans s'y attacher,certes, mais pour se souvenir que c'est important de s'y remettre sans cesse. Telle une "pavlovienne moyenne", certains souvenirs de sensations me "rappellent" à l'essentiel.
Spoiler:
( Et me font saliver hihihihi.. Rolling Eyes geek .)
Ceci étant, il est vrai que selon mon humeur, les conclusions que j'en tire peuvent être faussées.
avatar
Marie

Messages : 1121
Date d'inscription : 07/11/2011
Féminin Age : 55
Localisation : Nord Isère

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas s'attacher aux expériences mystiques, mais persévérer dans la purification de son âme

Message par Marie le Ven 28 Sep 2012 - 6:08

J'oubliais un "mudra" (je crois que c'est ce mot là) une position de doigts mains jointes, pour prier.
avatar
Marie

Messages : 1121
Date d'inscription : 07/11/2011
Féminin Age : 55
Localisation : Nord Isère

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ne pas s'attacher aux expériences mystiques, mais persévérer dans la purification de son âme

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum