L'attachement excessif aux mots

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'attachement excessif aux mots

Message par ananie le Sam 31 Mar 2012 - 19:07

Je crois qu'il est important de trouver les mots justes quand on s'exprime, pour ne pas être interprété de travers par les autres.

Mais en même temps, il me semble qu'il est également important d'essayer de comprendre ce que disent les autres sans trop s'attacher à leurs mots au pied de la lettre, mais en essayant de vraiment sentir ce qu'ils disent et dans quel état d'esprit ils le disent.

Car chacun utilise les mots d'une manière différente.

Par exemple certains parlent de bon et mauvais, positif et négatif, mais sans être dans une vision moraliste et adoptée de l'extérieur.
D'autres au contraire n'utilisent jamais ces mots de bon et mauvais, mais sont remplis d'une vision très moraliste des choses (qui juge par exemple ceux qui utilisent les termes de "bon" et "mauvais").

Certains parlent de "juste colère" quand ils s'affirment et d'autres emploient exactement les mêmes termes pour justifier le fait de défendre leurs intérêts égoïstes.


Cela me semble une bonne chose de reformuler ce que nous dit l'autre, pour être sur de bien le comprendre.
Mais en même temps, je crois qu'il faut faire attention aux mots qui nous hérissent intérieurement, parce que lorsque nous n'arrivons pas à entendre un point de vue uniquement parce qu'il comporte certaines mots, cela signifie souvent que nous avons une problématique intérieure à régler par rapport à ces mots.


On voit ça souvent avec les termes de "bien" et "mal" par exemple, mais j'ai l'impression que lorsque l'on peut s'aimer comme on est, lorsque nous sommes ajustés autant que lorsque nous ne le sommes pas, en acceptant ses qualités comme ses défauts, les mots "bien" et "mal" ne nous dérangent plus.
Parce que le problème n'est pas dans les mots, mais dans ce à quoi ils nous renvoient.

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'attachement excessif aux mots

Message par ananie le Sam 31 Mar 2012 - 19:31

Précision : quand je dis ça, et de manière générale quand je dis quelque chose, je me l'applique à moi aussi (je crois que je dois avoir tous les défauts que je dénonce en fait Smile ) .

Il y en a quelques uns des mots qui me hérissent... Evil or Very Mad

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'attachement excessif aux mots

Message par Sophie le Sam 31 Mar 2012 - 21:29

Tout à fait d'accord, et le travail sur les mots qui nous heurtent peut d'ailleurs faire toucher des choses assez profondes. C'est une bonne porte d'entrée pour retrouver des émotions enfouies.

De même que tous les "stimuli" extérieurs, de façon plus large... les couleurs par exemple, les sons, etc...


Sophie

Messages : 1834
Date d'inscription : 06/11/2011
Féminin Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'attachement excessif aux mots

Message par Sophie le Sam 31 Mar 2012 - 21:30

D'ailleurs, pour rajouter, on peut vérifier que certains mots nous heurtent en tant que tels (donc un mot précis touche une mémoire précise), et pas seulement pour leur sens, parce qu'on n'est pas forcément heurtés par leurs synonymes....

Sophie

Messages : 1834
Date d'inscription : 06/11/2011
Féminin Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'attachement excessif aux mots

Message par solasido le Dim 1 Avr 2012 - 2:47

Bonjour à tous

Souvent les mots sont comme de la vaisselle.

Pour une unité de conscience "ordinaire", c'est à dire
une unité de conscience non-fixe car inattentive,
ils ne représentent qu'une très faible portion (7%) du message global.

Sans jouer avec la nourriture, ce qui importe concerne d'avantage et avant tout les substances
nutritives que transporte cette vaisselle, "magique", tant que l'on considère l'échanges par mots,
par formes ou par sons comme le temps d'un repas.

Le rapport avec la nourriture concerne, ici ce qui sort
de la bouche et/ou du galop fragile de nos doigts agiles,
sur toutes sortes de claviers, plutôt que ce qui y entre,
s'inscrit et prolonge dans la durée ce que chacun
met en relation avec le premier des accords toltèques,
invitant à rendre sa parole impeccable .


Se nourrir mots revient bien souvent à manger par coeur.




Créons-nous un excellent aujourd'hui

solasido

Messages : 143
Date d'inscription : 28/02/2012
Masculin Age : 77

http://tarogramme.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'attachement excessif aux mots

Message par Marie le Dim 1 Avr 2012 - 18:31

solasido a écrit:Se nourrir mots revient bien souvent à manger par coeur.


Sont-ce réellement ces mots là que tu as voulu écrire ?? scratch Very Happy
avatar
Marie

Messages : 1121
Date d'inscription : 07/11/2011
Féminin Age : 55
Localisation : Nord Isère

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'attachement excessif aux mots

Message par solasido le Dim 1 Avr 2012 - 23:15

    Bonjour Marie

    Marie a écrit:
    solasido a écrit:Se nourrir mots revient bien souvent à manger par coeur.


    Sont-ce réellement ces mots là que tu as voulu écrire ?? scratch Very Happy

      Merci pour ta lecture attentive, car décidément les fautes de frappe,
      d'orthographe ou de goût ne se cachent qu'à moi ...

      Ce que je veux, plutôt ce que je souhaite, pense et écris est après correction :


        Se nourrir de mots revient bien souvent à manger par coeur.


      Le sens de cela peut se rapporter à l'étiquette, au pot de confiture et à la confiture.

      L'attachement excessif aux mots ou croire connaitre une chose parce qu'on peut
      en décrire et chiffrer tous les composants semble aussi stupide que croire se régaler
      d'une confiture en mâchant l'étiquette collée sur le pot !

      Manger par coeur donne probablement quelques trous de mémoire.

      Autrement dit, les connaissances livresques, la plus brillante culture
      ne remplacent pas la moindre expérience, au contraire,
      elles ont même le pouvoir de l'empêcher.

      Dès lors, si les yeux ne servent pas qu'à voir les objets, mais aussi les énergies
      qui les relient, à quoi bon tirer son énergie principalement des mots
      et négliger celles issues des fréquences vibratoires, qui les relient
      aux flux énergétiques traversant tous les ensembles vivants ?


    Créons nous un excellent aujourd'hui

solasido

Messages : 143
Date d'inscription : 28/02/2012
Masculin Age : 77

http://tarogramme.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'attachement excessif aux mots

Message par Marie le Lun 2 Avr 2012 - 4:58

Du coup, c'est un véritable poeme, riche de sens. Merci pour tes précisions, j'hésitais entre "mots" ou se "nourrir mal".
Excellent aujourd'hui à toi aussi .
avatar
Marie

Messages : 1121
Date d'inscription : 07/11/2011
Féminin Age : 55
Localisation : Nord Isère

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'attachement excessif aux mots

Message par solasido le Lun 2 Avr 2012 - 6:50

    Bonjour Marie

    Marie a écrit:Du coup, c'est un véritable poeme, riche de sens. Merci pour tes précisions, j'hésitais entre "mots" ou se "nourrir mal".
    Excellent aujourd'hui à toi aussi .

      Quoique l'art range ...


        Les mots se meurent aux semeurs de mots
        entre l'intention qui compte, l'intuition qui raconte,
        et tout comme l'attention qui opère avec l'illustration musicale,
        qui suit, chacun aura oublié et trouvé autre chose
        pour l'étiquette, le pot et la confiture ...


      http://spheres.dyndns.org/doc_mp3/album/l_Art_range_a5.mp3


    Bonne écoute et souriante journée Sage


solasido

Messages : 143
Date d'inscription : 28/02/2012
Masculin Age : 77

http://tarogramme.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'attachement excessif aux mots

Message par Marie le Lun 2 Avr 2012 - 11:34

Sur l'écran fleuri de notes justes
Caracolent les fées de ta musique

Emportées par l'air elles dansent et virevoltent
Se mêlant aux parfums des goûters de jadis Fleur
avatar
Marie

Messages : 1121
Date d'inscription : 07/11/2011
Féminin Age : 55
Localisation : Nord Isère

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'attachement excessif aux mots

Message par akhenaton7 le Lun 2 Avr 2012 - 22:36

merci solasido Rose
avatar
akhenaton7

Messages : 385
Date d'inscription : 24/03/2012
Masculin Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'attachement excessif aux mots

Message par Greenman le Lun 2 Avr 2012 - 22:51

Beau topic ! Soif sunny

La poésie importe et emporte beaucoup plus que la prose. Very Happy

Personnellement, je trouve que les seuls mots auxquels je doive "m'attacher" sont ceux qui constituent le mantra... Like a Star @ heaven

Rose

_________________
Ce sont de mauvais témoins pour les hommes que les yeux et les oreilles, quand les âmes sont barbares. Héraclite
avatar
Greenman
Modérateur

Messages : 1552
Date d'inscription : 06/11/2011
Masculin Age : 53
Localisation : Val d'Oise

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'attachement excessif aux mots

Message par solasido le Mar 3 Avr 2012 - 6:48


    Bonjour à tous


      Le terme Mot s'écrit M.O.T peut s’épeler Aime ôter
      et se prononcer comme le pluriel du mot Mal.

      En fait ce sont les maux qui se meurent aux semeurs de mots.

      Question faussement anodine :

      Qu'est-ce qu'un mot (pourquoi et comment) aime ôter ?

      La contemplation ? l'observation ?
      Un bain d'insondable innocence ?
      Un accord à rompre ou à conclure
      entre le silence et la présence intérieure ?
      L'approche silencieuse des ensembles vivants ?

      En général à chercher le sens l'être se perd et inversement
      à chercher l'être le sens se perd comme un flocon de neige
      dans la course du vent.

      Il existe plusieurs formes de langage : les humains utilisent
      un langage par mots et un langage par formes tant que le silence
      y pousse sans repousser, comme tout métalangage, comme tout mantra.



      Je plaisante à peine. Le langage par gestes est déjà un langage
      par formes (images) à la base. En fait, tout geste est déjà archétype
      d'une ou plusieurs mélodies (psychologiques ou non).

      Les mots sont comme les pédales du cycliste. Il lui faut appuyer
      juste assez pour ne pas tomber si insensiblement la chaussée
      ne descend pas comme les fleuves s'avancent vers les océans.

      L'illustration musicale suivante montre un peu ce que les mots
      aiment ôter qu'il soient chantés ou chants tus.

      http://spheres.dyndns.org/doc_mp3/album/Eloquent_a3.mp3


    Bonne suite et souriante journée à tous

solasido

Messages : 143
Date d'inscription : 28/02/2012
Masculin Age : 77

http://tarogramme.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'attachement excessif aux mots

Message par lola83 le Ven 6 Avr 2012 - 19:00

solasido je retrouve avec plaisir ton univers poétique visuel et musical

(je suis aspirine sur SP )
avatar
lola83

Messages : 1203
Date d'inscription : 25/03/2012
Localisation : près de paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'attachement excessif aux mots

Message par ananie le Ven 6 Avr 2012 - 20:48

Sur l'attachement aux mots, je voudrais ajouter que cela marche dans les deux sens.

C'est à dire qu'il s'agit aussi de ne pas forcément s'attacher à ses propres mots pour communiquer, afin d'être mieux reçu et compris par son interlocuteur.

Ainsi on peut adapter son discours à la personne qui se trouve en face de nous.
On ne parlera par exemple pas de la même manière à un athée, un chrétien ou un bouddhiste.
Je pense qu'il est intéressant de pouvoir dire les mêmes choses dans des langages différents, même si c'est loin d'être toujours évident.

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'attachement excessif aux mots

Message par lola83 le Sam 7 Avr 2012 - 0:20

je pense aussi qu'il faut adapter notre vocabulaire au niveau intellectuel ou culturel de notre interlocuteur

souvent par exemple le langage administratif reste une énigme et certains fonctionnaires se font un malin plaisir d'employer des termes consacrés mais absolument obscurs pour les pauvres personnes qui n'en ont pas l'habitude
avatar
lola83

Messages : 1203
Date d'inscription : 25/03/2012
Localisation : près de paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'attachement excessif aux mots

Message par Sophie le Sam 7 Avr 2012 - 8:44

C'est intéressant cette histoire de mots qui nous dérangent, je suis en plein là-dedans depuis quelques jours pour un boulot en symbolisme que je suis en train de faire.
Je suis face au mot "arme". Qui pour moi est fortement connoté négativement.
En plus quand je regarde la définition première sur wiki, ben ça aide pas (instrument qui est destiné à tuer et détruire, hum).

Sauf que quand on regarde plus loin il y a d'autres sens de ce mot, et d'ailleurs en latin il existait deux mots pour les armes, un pour les armes offensives, et un autre pour les armes défensives, ce qui n'est pas du tout la même chose du coup.

Enfin bref, comme quoi, selon notre vécu mais aussi notre culture, notre environnement, certains mots "penchent" plutôt du côté négatif de la balance, alors qu'en fait ils ne représentent pas forcément uniquement quelque chose de mauvais.
Selon comment on les comprend.

C'est tout un "démêlage" intérieur parfois pour aller retrouver la neutralité d'un mot, et réussir à en voir les différents sens ou aspects.

Sophie

Messages : 1834
Date d'inscription : 06/11/2011
Féminin Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'attachement excessif aux mots

Message par Rigel le Sam 7 Avr 2012 - 16:36

Des mots .. ou des maux ?????
Quand le coeur écoute.... pas de maux ... P'être une solution ?
avatar
Rigel

Messages : 388
Date d'inscription : 29/11/2011
Féminin Age : 74

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'attachement excessif aux mots

Message par Loryan le Sam 7 Avr 2012 - 17:41

Pour toi Sophie :
En anglais et en allemand le mot "arm" ce traduit par "bras", or quand on sait que l'anglais est dérivé à 70% vieux francais, 30% germanique et qu'une épée était simplement l'extension du bras ça laisse à réfléchir.

Les mots sont important parce qu'ils sont des images mentale de notre conception du monde. Je pense même que selon la culture ils conditionnent la structure du mental.

La difficulté c'est que les mots sont à la fois chargé d'un passé, d'un conditionnement et de sens qui peuvent dire bien plus que leur sens littéral ou habituel, et qu'ils sont une synthèse très très limité de notre volonté d'expression.

Ce qui nous lie dans notre communication tien à notre culture, notre conscience, notre intelligence et notre expérience... mais aussi notre intuition et notre ressentis.
Je pense qu'on oublie souvent ces deux dernier mots.
Si l'intuition provient du calme dans l'esprit, le ressenti est souvent associé aux expressions et à la tonalité ce que l'écrit exprime très difficilement sauf bien sur lorsqu'on arrive à se connecter à des sens plus fins que les 5 sens physique.

Ca a beau être de l'écrit, il n'y a pas que la vue qui intervient

Loryan

Messages : 426
Date d'inscription : 15/11/2011
Masculin

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'attachement excessif aux mots

Message par ananie le Sam 7 Avr 2012 - 17:58

Loryan a écrit:Les mots sont important parce qu'ils sont des images mentale de notre conception du monde. Je pense même que selon la culture ils conditionnent la structure du mental.
Oui je le pense aussi.

Si l'intuition provient du calme dans l'esprit, le ressenti est souvent associé aux expressions et à la tonalité ce que l'écrit exprime très difficilement sauf bien sur lorsqu'on arrive à se connecter à des sens plus fins que les 5 sens physique.
A l'écrit c'est possible oui avec des "sens" très aiguisé, ou quand on a bien compris comment fonctionnait une personne.
Mais à l'oral c'est plus aisé d'écouter aussi ce que la personne dit au delà des mots.

Sur les armes j'ai ouvert un sujet ici :
http://www.forumspirituel.fr/t410-symbolisme-des-armes#8734

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'attachement excessif aux mots

Message par Rigel le Mar 10 Avr 2012 - 16:29

Les mots sont ce qui veulent dire pour ceux qui les reçoivent.
Il arrive qu'ils deviennent des "maux".
A chacun de choisir ses mots pour s'exprimer sans blesser autrui.
Ananie dit :
Mais en même temps, il me semble qu'il est également important d'essayer de comprendre ce que disent les autres sans trop s'attacher à leurs mots au pied de la lettre, mais en essayant de vraiment sentir ce qu'ils disent et dans quel état d'esprit ils le disent.
Car chacun utilise les mots d'une manière différente.
Tout est dit. Mais ..... ????
Oui un mot peut être une arme mais aussi un pansement en attendant la guérison.
avatar
Rigel

Messages : 388
Date d'inscription : 29/11/2011
Féminin Age : 74

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'attachement excessif aux mots

Message par grandspas le Sam 21 Avr 2012 - 12:00

j'attache une très grande attention à la justesse des mots que j'utilise et fais en sorte de toujours les utiliser dans les acceptions premières qui furent les leurs. L’étymologie nous aide fortement à comprendre ce que veux dire un mot.

Pourtant, si celui qui s'exprime a de l'importance, celui qui écoute, ou lit a de l'importance aussi. Si on peut maîtriser notre émission on ne peut maîtriser la réception. Les mots sont source de conflits, de polémiques et ce qui importe est le message qui passe au delà, par dessus les mots. Ce message entrera, ou non, en résonance avec l'esprit de l'autre en fonction de la proximité où il sera avec nous...Qui se ressemble s'assemble, qui se ressemble se comprend.
avatar
grandspas

Messages : 27
Date d'inscription : 21/04/2012
Masculin Age : 54

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'attachement excessif aux mots

Message par Sony# le Mar 24 Avr 2012 - 12:39

Je comprends ce sujet dans le sens où une rencontre, un dialogue où il est fait usage de mots, doit toujours faire l'objet d'une double réception : réception des mots prononcés par l'interlocuteur mais aussi de ce qu'il dégage au-delà des mots, afin de pouvoir être en situation d'écoute réelle.

Les mots qui nous braquent ferment instantanément une bonne partie de l'ouverture de la discussion, ce qui est dommage : travailler sur ce que ces mots signifient pour nous est d'une grande utilité selon moi. Dans certains moments, ils peuvent sinon se révéler un réel inconvénient dans nos relations avec les autres...
avatar
Sony#

Messages : 62
Date d'inscription : 12/04/2012
Féminin Age : 25
Localisation : Alsace

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'attachement excessif aux mots

Message par Rigel le Mar 24 Avr 2012 - 14:22

Le Cœur écoute aussi ....
Serait il un bon conseiller ?
avatar
Rigel

Messages : 388
Date d'inscription : 29/11/2011
Féminin Age : 74

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'attachement excessif aux mots

Message par Sony# le Mar 24 Avr 2012 - 16:49

Rigel a écrit:Le Cœur écoute aussi ....
Serait il un bon conseiller ?

Je pense que oui, dans la plupart des cas, à condition de ne pas céder aux pulsions (colère, jalousie...) Smile Pour les surpasser, cela demande une réflexion à mon sens.
avatar
Sony#

Messages : 62
Date d'inscription : 12/04/2012
Féminin Age : 25
Localisation : Alsace

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'attachement excessif aux mots

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum