L'écoute

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'écoute

Message par Sophie le Mer 4 Avr 2012 - 11:27

Rappel du premier message :

Que signifie écouter ?

Ecouter quelqu'un est une démarche particulière, que l'on fait parfois sans réfléchir spécialement, parce que ça nous est naturel, ou parce que ce que dit la personne nous captive et que ça fait taire notre mental.

Mais écouter signifie et "comporte" plusieurs "choses".

Dans écouter, il y a recevoir.
Ce qui ne veut pas forcément dire : être d'accord avec.

Recevoir c'est à dire entendre ce qui émane de l'autre, c'est cela qu'il dit, pas autre chose, recevoir est une énergie réceptive, qui ne déforme pas ce que l'on reçoit, qui le reconnaît comme tel, sans le changer.

Si je prends une image concrète, si je reçois un cadeau, qui est un livre, je reçois un livre, pas une place de cinéma.
Oui d'accord, c'est "bête" ce que je dis Laughing
Sauf que dans la communication, parfois on reçoit un "livre" et on déforme ça en "place de cinéma", parce qu'on ne voit pas correctement ce qui nous est envoyé, ou que notre vision intérieure le déforme.

Donc écouter c'est recevoir l'expression de la réalité de l'autre, qu'il exprime à ce moment-là.

C'est ce qui permet de pouvoir écouter sans être forcément d'accord.
Si je reçois ce que dit l'autre comme sa réalité, je peux me positionner avec ma propre réalité par rapport à cela.
Alors que si je "fusionne" avec l'autre, je perds tout discernement entre ce qu'il dit et ce que moi je pense ou ressens.

Ecouter, recevoir, et on peut ajouter accueillir.
Accueillir ça signifie donner de la place.
Comme on accueille quelqu'un chez soi, on le fait entrer, on l'invite à s'asseoir, on lui fait une place.

Donc écouter signifie se mettre en retrait pour donner place à l'autre, ce qui ne veut pas dire cesser d'exister soi-même.

J'existe à côté de l'autre, puisque je l'écoute ! si je l'écoute c'est bien qu'il y a quelqu'un pour écouter.
Simplement je lui laisse occuper l'espace de parole, je ne parle pas, je suis présent et existant sans occuper l'espace de parole.

Ecouter c'est être comme une coupe vide.
Si l'on est une coupe, on n'est pas "rien", on existe toujours, et l'on reçoit dans le creux de cette coupe ce que dépose l'autre.

Ce que je vais faire après de ce que j'ai reçu, cela dépend : de moi, de ce qui a été émis, de la "tonalité" ou du contexte de l'écoute.
Si je suis dans un cadre thérapeutique où j'écoute quelqu'un qui travaille sur lui et que j'accompagne dans cette démarche, c'est différent de si je suis avec des amis en train d'échanger des points de vue et des opinions.

Ce que l'on fait parfois dans l'écoute, c'est reformuler.
Cela permet à l'autre de voir qu'il a été entendu et compris, ou pas compris, auquel cas il peut préciser sa parole, réexpliquer, pour que le message passe bien, et que ce qui est reçu corresponde à ce qui est émis.

Sachant que ce que l'on reçoit n'est pas seulement lié au sens des mots, mais aussi à l'attitude de la personne, à ce qu'elle communique par la gestuelle, l'énergie dans laquelle elle est, les émotions qu'elle dit ou ne dit pas mais qui sont là en elles.

En principe, notre "coupe" est donc vide pour recevoir, et aussi étanche, je veux dire par là que l'eau qui s'y dépose, ne vient pas réveiller notre propre émotionnel.
La coupe est lisse, c'est un calice Very Happy

Enfin ça c'est dans l'idéal disons.
La plupart du temps, selon les situations, notre coupe que nous tendons à l'autre pour l'écouter est soit débordante, soit à moitié pleine, ou bien fissurée, de sorte que ses émotions vont toucher les notres, son eau va "s'infiltrer" en nous.
Ca n'est pas de sa faute !
Ca n'est d'ailleurs pas une histoire de faute, c'est simplement un état de fait, dû au fait que nous avons chacun des émotions, dont certaines du passé qui ne sont pas guéries.

L'écoute est un bien précieux, pour qui la donne et qui la reçoit.
(Parce que je disais que l'écoute c'est recevoir, mais l'énergie circule toujours dans les deux sens, je reçois l'autre, je lui donne de l'écoute et de l'attention...)

Celui qui écoute peut faire un travail de conscience énorme, par rapport aux paroles de son interlocuteur, et ce que cela provoque en lui-même.
Cela amène à un travail global de l'attention, qui est la clé de voûte de l'écoute.

Quand l'attention est dispersée, ou même absente, on peut entendre (par notre sens physique de l'ouïe), mais pas écouter.

Si l'on n'arrive pas à porter son attention à la fois sur l'autre, et sur soi-même intérieurement, on peut consciemment dissocier les deux.
Dans un premier temps, j'écoute.
Je suis conscient que ça touche certaines choses en moi, mais comme je ne sais pas trop quoi et que je n'arrive pas à l'identifier dans l'instant, je le laisse volontairement en attente, et j'y reviendrai après cette conversation.

Cependant cette démarche-là fait que généralement on ne peut pas continuer à écouter trop longtemps, surtout si la personne par ses paroles touche beaucoup de choses en soi.
Donc il y a principalement deux possibilités :
soit c'est un vrai dialogue, et l'autre est capable de passer le relais pour que soi-même on s'exprime, et que s'ensuive un échange où chacun peut écouter à son tour
soit pour x raisons la personne en face ne peut, ne veut, ou ne sait pas écouter, auquel cas, il y a un choix à faire : continuer à écouter en sachant que plus on va se "remplir" sans vider ni conscientiser les émotions en nous, plus après on a de boulot derrière pour nettoyer, et aussi plus on est susceptible de refouler certaines choses ; ou bien être capable de dire à l'autre que l'on n'est plus apte à écouter parce que l'on a besoin d'un temps pour digérer tout cela, seul et tranquillement, et que l'on pourra à nouveau écouter, mais plus tard, quand ça sera juste pour soi.

Le "mieux" c'est toujours de chercher à écouter l'autre en pouvant aussi écouter en soi.
Mais c'est une pratique qui se travaille, ça vient pas en claquant des doigts.
Et ça dépend où on en est du travail sur soi aussi, de la "quantité" de "bruit intérieur" que l'on a en soi, d'émotions conscientes ou inconscientes etc...

Autre chose, qui me semble vraiment essentiel :
on n'est jamais obligé d'écouter.

L'écoute est un choix, et un vrai choix, et c'est dans ce cas seulement que l'on peut vraiment écouter.
Si l'on écoute à contre coeur, parce que n'ose pas dire non, parce qu'on l'a "toujours fait", parce que c'est plus confortable pour nous, ou toute autre raison de type "schéma intérieur" qui nous agit malgré nous, on ne peut pas écouter pleinement, et aucun des deux, ni celui qui parle, ni celui qui écoute, n'en retirera un vrai bienfait.

Il vaut mieux dire non, je ne peux pas écouter maintenant, parce que je ne suis pas disponible (émotionnellement, physiquement, mentalement...), plutôt que de se résigner à "écouter".

La vraie écoute est réceptive, tout en étant active.
C'est un geste intérieur d'écouter.
Pas un relâchement de type "abandon" (bon ben je t'"abandonne" la parole puisque tu veux la prendre), où l'on regarde passer comme la vache regarde passer le train Laughing

Cependant, si toujours pour x raisons, on ne voulait pas écouter, mais qu'on n'a pas réussi à refuser, on peut aussi ensuite par l'intention transformer une écoute résignée en écoute active : de soi.
C'est à dire déjà reconnaître le processus en soi, "bon, là je suis conscient que je suis en train de laisser parler l'autre parce que je n'ai pas réussi à faire autrement, qu'est-ce que ça touche en moi, comment je me sens.... etc..."

Pour reprendre des bases concrètes, l'étymologie du mot "écoute" : cela vient de auscultare, en latin.
Qui a d'ailleurs donné aussi.... ausculter Very Happy

"Univerbation de l'expression tendre l’oreille (« écouter attentivement ») : la première partie du verbe est le radical *aus de auris (« oreille »), la seconde, le radical indo-européen commun *kel (« incliner »)."

Donc écouter, c'est effectivement bien plus qu'entendre.
C'est tendre, incliner l'oreille, avec attention.

Entendre est non orienté, on peut entendre de manière non différenciée tous les bruits qui nous environnent.
Ecouter a une orientation : on écoute quelque chose, quelqu'un, un son particulier, ou un ensemble de sons ou de fréquences.

Donc écouter, sur un autre plan, psychologique, interroge aussi sur : être disponible, ou être indisponible.
Je peux écouter si je suis disponible, s'il y a de l'espace en moi pour recevoir.
Si je suis indisponible, je ne peux pas écouter même si je peux entendre.

Pour certains d'entre nous, cela pourra renvoyer même sur des schémas de type, être présent / être absent, vivre / mourir, être seul / être avec quelqu'un, dire oui ou non, être utile ou inutile.... etc etc...

Et l'indisponibilité n'est pas seulement physique, elle est aussi parfois mentale ou émotionnelle, je l'ai déjà évoqué.
L'égocentrisme par exemple rend totalement indisponible aux autres que soi-même.
Donc on peut bien se taire pendant des heures, laisser parler, faire mine d'écouter, si toute notre réflexion et notre préoccupation est centrée sur nous-même et que nous nous considérons comme le centre du monde, nous ne recevrons rien de ce qu'émet l'autre.
Parce que tout notre espace intérieur est déjà plein, de nous-même au sens de notre ego et de l'importance que nous nous accordons de manière excessive.

C'est la raison, pour faire le pont avec le post sur les sauveurs, pour laquelle un sauveur n'écoute pas en réalité.
Parce que toute sa démarche est basée sur son ego, et sa propre valorisation.
Il n'y aucune place pour la réalité de l'autre là-dedans.

En cela, et pour finir, le travail de l'écoute est intimement lié au chemin spirituel.
En fait le chemin spirituel pourrait même se "résumer" à un mot :
"Ecoute".

Ecoute-toi toi-même, écoute ce qui est autour de toi, écoute tes émotions, écoute tes pensées pour les reconnaître, écoute le monde, écoute le silence, écoute Dieu....

Ecouter c'est connaître, recevoir et "toucher", en soi.

Sophie

Messages : 1834
Date d'inscription : 06/11/2011
Féminin Age : 37

Revenir en haut Aller en bas


Re: L'écoute

Message par Kouen le Dim 12 Aoû 2012 - 19:34

J'ai apprécié vos messages,
j'ai 'écouté' en silence Wink

Comme une douce lumière,
comme le 'tympan' du coeur !

I love you

avatar
Kouen

Messages : 497
Date d'inscription : 04/08/2012
Féminin Age : 49
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'écoute

Message par Sophie le Lun 13 Aoû 2012 - 10:04

Je crois effectivement que l'on peut ne pas avoir envie d'écouter.
Il me semble que l'écoute, au-delà de savoir si un sujet nous intéresse ou non, est aussi liée à la vibration qui peut nous toucher ou non.
Je peux avoir plaisir à écouter quelqu'un qui parle d'un sujet qui ne m'intéresse pas, si cette personne est à fond dans son truc, qu'elle est passionnée par exemple, et que cette passion se reflète dans ses propos.
Alors ce que j'écoute c'est non plus "quelque chose en rapport avec un sujet qui ne m'intéresse pas", mais une personne qui vibre sur un sujet qui l'intéresse elle, et je crois que cela peut créer une communication, même au-delà de la notion d'être intéressé ou non par un sujet.

En gros, je crois que l'intéret peut être "communicatif" en quelque sorte, si l'autre personne met de l'énergie et de la vibration dans ce qu'elle dit.

Ecouter quelque chose de purement "mental", dans lequel il n'y a aucune énergie transmise par celui qui parle, ça peut vite devenir très ennuyeux effectivement.
Parce qu'en réalité, il n'y a rien à écouter vraiment, car la personne n'émet rien (ne donne rien, si on se place en termes de donner et recevoir).

Après, je crois aussi que l'on a parfaitement le droit de ne pas être disponible pour écouter, même si la personne émet réellement une vibration et une communication, rien n'oblige à écouter, tout comme rien n'oblige à recevoir ou à donner, c'est une question peut-être de juste moment, de fluidité et d'"alchimie" entre celui qui parle et celui qui écoute.

Mais ce que je veux dire pour en revenir à donner et recevoir, c'est que parfois on se plaint qu'on n'est pas écouté (que l'autre ne reçoit pas), et si on se questionne un peu en soi, on se rend compte qu'elle ne reçoit pas car on n'a rien donné à recevoir.
Je pense que ça pose la question de la profondeur des échanges, et du fait que l'on parle juste pour soi, comme un "moulin", ou sans s'investir ou donner d'énergie dans la communication et la relation à l'autre ; ou bien que l'on s'exprime en tenant compte du fait que l'on parle à quelqu'un (ce qui ne suppose pas forcément de dire ce qu'il veut entendre ou ce qui l'intéresserait, mais simplement d'avoir conscience qu'il y a quelqu'un en face).
Monologue ou dialogue.

En gros pour moi c'est la grosse différence qui existe entre expression et communication.
Expression c'est juste "sortir les choses de soi", cela peut même être solitaire ; communication implique l'autre, le rapport à l'autre.

Sophie

Messages : 1834
Date d'inscription : 06/11/2011
Féminin Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'écoute

Message par lounaaa le Mar 14 Aoû 2012 - 13:29

Oui Sophie!! cheers
c'est ça le truc, en effet, je m'en rends enfin compte!! C'est vrai que parfois des choses qui ne m' interresse pas de prime abord peuvent me passioné le temps que la personne m'en parle, l'interet et ce qu'elle y met elle-même se transmet!
Peut etre il y a aussi du coup un mécanisme inconscient de "pourquoi" communique t-on, au dela de ce qu'on croit envoyé a l'autre. Pour meubler le silence? Pour se mettre en lumiere? Pour ne pas rester dans l'insignifiance? Pour partager? apprendre? raconter quelque chose que l'on croit valoir la peine d'etre raconté, etc...

Moi aussi Okasan, c'est surtout dans le contexte familial que les conversations me pesent le plus. En plus de mécanisme de chacun, il y a en plus tout un tas de codes sous jacents et sans doute inconscient de QUI peut parler, doit dire quoi, qui doit garder quelle image et quel rôle... Pas qu'il y est pour autant des "sujets tabous" mais il y a souvent cet éspece de hiérarchie générationelle à laquelle chacun se plie.

L'expression comme le dit si justement Sophie, ou le "mode d'émission" a en effet un effet miroir sur le recepteur, c'est évident. Pour ma part, j'ai "besoin" de "sentiments" ou "d'émotions" dans le dialogue. Raconter pour raconter, sans rien ressentir -à le raconter ou à l'écouter d'ailleurs- je n'y voit absolument aucun interet. Si l'émeteur ne ressens rien, comment peut -il capter l'attention de l'autre?

Pour lier un peu cet aspect d'interet et de résonnance, je pense que l'émeteur en plus des mots peut véhiculer beaucoup de choses bien plus subtile qui fera que l'on sera aptes ou pas à écouter.
Je m'éloigne un peu du sujet de l'écoute a proprement parlé, mais ce que me suggere cette suite d'idée, c'est toutes les petites choses qui permettent à des personnes de "s'entendre" (et l'image porte bien son nom!). Peut etre une reconnaissance chimique, ou étherique, ou peut etre simplement les intentions que l'on a envers la personne ou dans notre discours, suffisent à nous placer dans des degrés differents d'écoute, avant même que la communication est été établi? ... Thinking
avatar
lounaaa

Messages : 682
Date d'inscription : 18/04/2012
Féminin Age : 33
Localisation : trop souvent la lune

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'écoute

Message par rirrou le Mar 14 Aoû 2012 - 13:48

sophie dit très justement:

"...Recevoir c'est à dire entendre ce qui émane de l'autre, c'est cela qu'il dit, pas autre chose, recevoir est une énergie réceptive, qui ne déforme pas ce que l'on reçoit, qui le reconnaît comme tel, sans le changer..."

qu'est ce qui déforme, qui change la réalité.? car ce qui déforme, qui change la réalité, se place entre nous et "l'autre", mais qu'est ce c'est?
avatar
rirrou

Messages : 241
Date d'inscription : 09/08/2012
Masculin Age : 46
Localisation : ardèche

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'écoute

Message par lola83 le Mar 14 Aoû 2012 - 15:00

Rirrou pose la question : "mais qu'est ce c'est "?

c'est souvent les idées préconçues , les intentions que l'on prête à l'autre , au lieu de l'écouter d'une façon neutre , comme si nous étions une page blanche et que le message de l'autre s'inscrive tel qu'il est émis
avatar
lola83

Messages : 1203
Date d'inscription : 25/03/2012
Localisation : près de paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'écoute

Message par rirrou le Mar 14 Aoû 2012 - 15:07

"...c'est souvent les idées préconçues , les intentions que l'on prête à l'autre ..."
oui c'est exact, mais qu'est ce que: les idées préconçues , les intentions que l'on prête à l'autre ? Smile
avatar
rirrou

Messages : 241
Date d'inscription : 09/08/2012
Masculin Age : 46
Localisation : ardèche

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'écoute

Message par Hermann le Mar 14 Aoû 2012 - 15:16

Je crois qu'être à l'écoute revient à être présent.

Mais vraiment présent. De tout son être.
Physiquement (ne pas faire autre chose ou être attentif à autre chose), intellectuellement (ne pas penser à autre chose), émotionnellement (ressentir ce que l'autre véhicule).
Souvent on a tendance à réagir sans avoir écouté jusqu'au bout (bien que parfois il soit tout de même nécessaire de couper la parole pour recadrer la discussion et rééquilibrer les choses) ; à réagir en fonction de notre vécu, en fonction d'une phrase ou un mot qui fait tilt ("ah oui, moi c'est pareil", etc.) ; à penser à autre chose si ça s'éternise et que ça nous semble ennuyeux, ou si ça nous rappelle quelque chose.

Donc c'est un moment qui demande qu'on soit dans une position de totale disponibilité (enfin le plus possible).
N'exister que pour l'autre dans cet instant, mais en existant entièrement.
avatar
Hermann

Messages : 1442
Date d'inscription : 07/11/2011
Masculin Age : 47
Localisation : Paris

http://arbresacre.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'écoute

Message par lola83 le Mar 14 Aoû 2012 - 15:54

Hermann a écrit:Je crois qu'être à l'écoute revient à être présent.

Mais vraiment présent. De tout son être.
Physiquement (ne pas faire autre chose ou être attentif à autre chose), intellectuellement (ne pas penser à autre chose), émotionnellement (ressentir ce que l'autre véhicule).
Souvent on a tendance à réagir sans avoir écouté jusqu'au bout (bien que parfois il soit tout de même nécessaire de couper la parole pour recadrer la discussion et rééquilibrer les choses) ; à réagir en fonction de notre vécu, en fonction d'une phrase ou un mot qui fait tilt ("ah oui, moi c'est pareil", etc.) ; à penser à autre chose si ça s'éternise et que ça nous semble ennuyeux, ou si ça nous rappelle quelque chose.

Donc c'est un moment qui demande qu'on soit dans une position de totale disponibilité (enfin le plus possible).

N'exister que pour l'autre dans cet instant, mais en existant entièrement.

oui , voilà ! je partage tout à fait ! cheers
avatar
lola83

Messages : 1203
Date d'inscription : 25/03/2012
Localisation : près de paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'écoute

Message par rirrou le Mar 14 Aoû 2012 - 16:35

tout à fait exact aussi! Very Happy mais (et on va me prendre pour le lourd de service alors que je viens d'arriver lol Embarassed) qu'est ce qui fait que l'on est pas dispo au présent là et ici? Arrow Embarassed
avatar
rirrou

Messages : 241
Date d'inscription : 09/08/2012
Masculin Age : 46
Localisation : ardèche

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'écoute

Message par rirrou le Mer 15 Aoû 2012 - 13:25

bonjour! Smile
Hermann a écrit: "...à réagir en fonction de notre vécu, en fonction d'une phrase ou un mot qui fait tilt...".. ce mouvement là, c'est le mouvement de la mémoire qui projette en pensée le tout teinté par le MOI..

c'est quelque chose qui est devenu si fréquent que c' est devenu pour un très très très très grand nombre d'individus sur cette planète un reflexe non visible, qui nous sépare de l'autre et de tout, la relation n'est pas...

non pas qu'il ne faille plus penser, non, ça n'est pas la question, (d'ailleurs on ne peux pas se dire "je ne vais pas penser...") mais de s'apercevoir de ce mouvement quand il se produit dans la relation, car autrement nous ne sommes pas re-liés mais séparés...(non disponibles, la coupe pleine, etc...)

je ne vois pas l'autre, je le pense... je n'écoute pas, je pense... Smile Smile
avatar
rirrou

Messages : 241
Date d'inscription : 09/08/2012
Masculin Age : 46
Localisation : ardèche

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'écoute

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum