La pratique du Zen

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La pratique du Zen

Message par Dagda le Dim 22 Avr 2012 - 12:55

Rappel du premier message :

Bien le bonjour braves gens Very Happy

Je voudrais vous parler de deux choses différentes qu'on a souvent tendance à confondre. Et cette confusion peut parfois surprendre Laughing Je veut parler du zen et du Zen.
Le Zen est un nom propre, il désigne une tradition spirituelle. Le zen est un nom commun, inspiré du premier, qui se décline de nombreuses façons, sous énormément de concepts.

Le zen est d'autant plus intéressant qu'il se vend bien, s'en est presque une marque. Et une marque qui passe fort bien! En effet il y a par exemple les massages zen


Mais aussi la bouffe


La musique


La déco


Les fringues


Les cosmétiques


Même des assurances Laughing


Y a tellement de trucs qu'ils en font des salons!


Il paraitrait même qu'il y a de la méditation zen!!! Vous imaginez? lol!


Le zen c'est super, on se détends, on se relaxe, on prend soin de soi, on donne le temps au temps, on renoue avec son harmonie intérieure et tout ça...
Intéressant non? Very Happy

Alors des fois y a des gens qui voient une petite affichette avec marqué "Dojo Zen: pratique de la méditation Zen (zazen)"
Ouahou!! De la méditation Zen juste à côté de chez moi! Ca tombe bien, ces temps-ci je me sent un peu tendu, j'ai bien besoin de détente après le boulot... L’encens, le bruit des fontaines, la musique, le bien être... C'est exactement ce qu'il me faut!
Alors ils essayent. Et ça se passe à peu près de cette façon là... (c'est volontairement exagéré et caricaturé lol, mais perso je l'ai vécu un peu comme ça donc je me fais le plaisir d'en rajouter Very Happy )



Tu passes la porte du dojo. Des individus habillés tout en noir aussi gais que des rats morts t'accueillent... euh te reçoivent... euh... ils sont là quoi. Ils sont tellement marrants que tu te demandes si le chat du responsable est mort, si ils ont tous eux un redressement fiscal la veille, si Sarko a été réélu... Voulant respecter le protocole tu tentes un "Bonjour" embarrassé. Avec un peu de chance les personnes les plus près de toi répondent en murmurant. Tant de chaleur humaine pour commencer c'est formidable Laughing (1) Puis quelqu'un est désigné pour t'expliquer comment ça se passe. Premier contact avec le matériel: pas de serviettes chaudes, pas de jolis cailloux noirs, pas de musique relaxante... juste un zafu. Une sorte de pouf finalement!
Concernant la déco, c'est surtout à ça que ça ressemble.

Quelques secondes suffisent pour expliquer les bases de la posture. Position birmane ou du demi-lotus voir lotus pour les plus souples, dos droit, menton rentré, mains dans le giron, etc... Dernière indication: laisser les pensées passer. En général c'est plutôt sommaire! Une fois les explications données, on t'installe face à un mur. Tu entends encore un peu d'agitation puis presque plus rien. 3 coups de cloches. Pendant les 30 minutes qui vont suivre, l'ambiance sera digne (pour ceux qui connaissent) d'Ouradour sur Glane un mardi matin pluvieux de novembre... (2)

Les 5 premières minutes ça vas. Puis après on bougerait bien mais on ose pas. Genre tu tousses tout le monde t'entend. Au bout d'un moment ça devient long. Très long même. Tu perds la notion du temps, tu penses à ta journée, ce que tu dois faire après, ce que tu aurait du faire ce matin, que t'es coincé sur ton pouf, quel temps il fait dehors, quel est l'âge du capitaine... En plus c'est pas pour dire, mais le demi lotus c'est pas exactement la position la plus relaxante qui existe... Ca fait mal, t'es tendu physiquement, psychologiquement, c'est long voir douloureux, tu ressasses des trucs sans cesse, tu commences à te faire chier sévèrement... Super sympa la relaxation zen! Et ça dure encore!!! Mais quand est ce que ça vas finir?! J'en ai maaaarre!!! (3)

D'un coup sans sommation, le responsable balance trois syllabes en japonais. Froissement de pyjama: une personne se lève. Toi tu restes assis bien sage en te disant que ça doit pas être encore ton tour de bouger... La personne fait des allées et venues dans ton dos, de toutes façons tu ne voit que le mur. Et d'un coup "BAM" Nom de Dieu! affraid "BAM" Y en a un qui vient de se prendre 2 coups de bâton!! Shocked Et "BAM, BAM" un deuxième! Et ainsi de suite! Y a quelqu'un qui se promène avec un bâton et qui tape sur les autres! Et plus ça vas plus il se rapproche de toi! Dans ton dos en plus! Il finit pas arriver au niveau de ton voisin de droite et "BAM, BAM" ton voisin ramasse aussi. Et là, la seule question qui te vient à l'esprit à ce moment là c'est: est-ce que toi aussi tu vas te faire taper dessus? La personne marche à pas lents et feutrés derrière toi... On dirait qu'il hésite... Il est juste derrière... D'un coup il accélère et... vas mettre deux tatanes à ton voisin de gauche! Ouf! Sauvé pour ce coup-ci! (4)

2 coups de cloches! Si t'as pas de bol comme moi, on t'as parlé d'une "pause" à la mi-temps après les deux coups de cloches. Donc tu te dit: "Chic la récré!!" Pas tout à fait... La personne qui t'as expliqué la posture de zazen se poste à côté de toi et vient te montrer comment se déroule kinhin, la méditation en marchant. Et c'est partit pour une queue-leu-leu endiablée à 0,5 km/heure!! Laughing C'est toujours aussi gai, mais au moins tu bouges et tes jambes récupèrent.

10 minutes et un coup de cloche puis tu regagnes ta place. La larme à l'oeil tu rassembles ton courage: il vas falloir tenir la deuxième mi-temps, et t'as déjà bien entamé ton capital de motivation "Relaxation et de bien-être zen"... Ca vas être long. Atrocement long. Cependant lors de la deuxième partie, un enseignement oral est donné, ce qui permet de s'accrocher désespérément à quelque chose. C'est déjà plus supportable. A part les dernières 10 minutes qui se passent aussi dans le silence. Ces 10 minutes là défient toutes notions du temps tellement elles sont looooooooooongues!

A la fin de la deuxième partie de zazen, quelqu'un se lève et vas taper de façon decrescendo sur ce qui semble être un morceau de bois. Puis il se mettent tous à enchaîner sans qu'on ne leur demande rien sur un soutra en japonais. Si il n'y avait pas que le mur en face de toi, tu pourrais voir qu'en plus certains ont un morceau de tissu sur la tête! Un coup de cloche et tout le monde se lève: c'est l'heure de la cérémonie.

Tout le monde se met debout et attend. Tu fais pareil en te demandant si ces gens là ont déjà sourit une fois dans leur vie... Ils joignent leurs mains. Ok... Et d'un coup les voilà qui s'écrasent tous par terre Manifestement t'as raté quelque chose, tu te précipites par terre aussi. Mais vu que tu as pris un léger retard, à peine tu es par terre qu'ils commencent déjà à se relever! Tu te relèves aussi vite que tu peut sans te casser la tronche. Et rebelote! Ils retournent par terre! Deuxième train de retard, tu galères pour essayer de te retrouver dans la même position. Lorsque tu te relèves la deuxième fois, t'es devenu méfiant! Et tu te laisses pas surprendre quand il remettent ça la troisième fois! Une quatrième? Suspect Non ils s’assoient ouf!

Viens l'heure des sutras. On te donne un papier, et en suivant le rythme d'un petit tambour, ils se mettent tous à scander des syllabes version japonais. Thin, pak, tok, mit, rat! Dans le plus pur style sectaire, certains connaissent même le sutra par coeur! (5) En tout cas ils ont l'air convaincus! Encore deux petits sutras et il relèvent.

Et c'est partit pour la deuxième salve de prosternations! Plus aguéri ce coup-ci, t'es presque dans le rythme. Le responsable salue l'autel. Tout le monde se salue et se dit bonjour.

T'as vécu ton premier zazen. C'est une expérience qu'aucun pratiquant n'oublie! Ce qui est sûr c'est qu'on est bien loin de la détente, du bien-être, de la relaxation. A moins que la pratique à long terme de zazen ne permette d'accéder à une paix intérieure jamais soupçonnée... Mais ça, ce n'est pas encore à vendre Very Happy




(1) En vérité, lorsque l'on arrive au dojo, on est déjà sensés être dans un état de concentration propice à la méditation... On se salue généralement après zazen. Parfois même les gens discutent après, si, si je l'ai vu!! Laughing

(2) En fait ce silence est vraiment très propice à la pratique de la méditation. On ose pas troubler le silence, et du coup on fait beaucoup plus l'effort sur soi de rester calme. Tout seul on se donnerais surement pas tout ce mal pour une première...

(3) Avec le temps je me dis que le fait de ronger son frein sur le zafu au début est tout à fait salvateur: sans ça on se rendrait compte tout de suite que ce qui dérange surtout c'est de se retrouver face à face avec soi même si longtemps... Et lorsqu'on s'en rend compte ça fait bizarre!

(4) Recevoir le kyosaku est d'une grande aide pendant la méditation: il calme et tonifie en même temps (oui étonnamment c'est possible) Les débutants ne le reçoivent que lorsqu'il le demandent. Encore faut-il le savoir...

(5) Bon d'accord moi aussi je le connais par coeur maintenant... Kan ji zai bo satsu gyo...

---------------------------------------------


Ce petit récit est très largement inspiré de ma première expérience que j'adore tourner en dérision Very Happy Il faut savoir que chaque expérience est subjective, et c'est d'autant plus vrai dans le Zen. Certains comme moi sont traumatisés (je sais même pas comment j'ai fait pour y retourner la deuxième fois), d'autres se sentent vraiment sereins et sont persuadés dès le début que c'est qui leur convient. Il y a pas de règles. Mais si jamais vous souhaitez vous aussi tenter l'expérience, un conseil: oubliez l'image que l'on vous vend du Zen, sinon votre première fois risque d'être aussi folklorique que la mienne lol!
avatar
Dagda

Messages : 249
Date d'inscription : 16/11/2011
Masculin Age : 34
Localisation : Bretagne

Revenir en haut Aller en bas


Re: La pratique du Zen

Message par Hermann le Lun 23 Avr 2012 - 19:06

Merci pour cette réponse détaillée sur la question, tu es intarissable sur les coups de bâton. lol!

Dagda a écrit:Les méthodes en question sont assez brutales en effet Laughing Y en a une qui consistait à s'attacher les cheveux au plafond. Comme ça c'est plus dur de dormir!
Oui, ça doit tout de suite être plus dur de dormir. lol!
avatar
Hermann

Messages : 1442
Date d'inscription : 07/11/2011
Masculin Age : 46
Localisation : Paris

http://arbresacre.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La pratique du Zen

Message par air le Ven 27 Avr 2012 - 17:42

J'ai divisé le sujet. La discussion sur l'éventualité d'une affiliation entre Zen et Yi-King est ici
avatar
air
Modérateur

Messages : 2585
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 47
Localisation : Voie Lactée...

Revenir en haut Aller en bas

Re: La pratique du Zen

Message par Dagda le Ven 27 Avr 2012 - 20:45

Merci beaucoup Air sunny

J'en profite donc pour éclaircir un point sur la pratique de zazen car pour le peu que j'ai pu en discuter avec certains, principalement sur le tchat, j'ai l'impression que ça reste très flou et pour cause!

Une fois encore je rappelle qu'il y a de nombreuses formes de méditation, et que zazen ne peut pas être objectivement considérée comme meilleure. C'est l'affaire de chacun.

Zazen repose sur trois piliers: posture, respiration, attitude de l'esprit.

- Posture: dans de nombreux bouquins ou sur de nombreux sites vous pourrez consulter des descriptions bien plus claires que celles que je pourrais vous faire ici. Je me contenterais juste de la décrire très grossièrement: assis en lotus ou en demi-lotus (et dérivés selon les capacités de chacun) à l'aide d'un zafu (petit cousin), les mains dans le giron. La posture exacte n'est pas des plus facile à trouver, aussi, qu'elle que soit la meilleure description que vous pourrez trouver, rien ne remplacera les indications d'un pratiquant expérimenté qui pourra vous le montrer directement. C'est d'ailleurs entre autres pour ça qu'il est très vivement conseillé de se joindre à un groupe, même si ce n'est pas fondamentalement nécessaire. Une des difficultés majeures de la posture, c'est que malgré l'idée qu'on a tendance à s'en faire, véhiculée par les images de méditants impassibles et immobiles, la posture de zazen est dynamique. Certaines parties du corps doivent être relâchées, d'autres dynamiques. Parfois les ajustements du corps en fonction de multiples facteurs (forme physique, état de tension ou décontraction, douleurs...) sont très subtils. On ne s'assit jamais deux fois de la même façon, mais toujours presque de la même façon, et dans ce presque se trouve une marge de manœuvre très limitée qui fait toute la différence entre une posture correcte et une posture incorrecte...

Alors me direz vous ça commence mal Laughing Déjà il faut savoir que chaque pratiquant à en principe son propre zafu et il est le seul à s'en servir. Le zafu doit être adapté à sa morphologie personnelle, et il est plus ou moins rembourré pour s'adapter. Les besoins pouvant changer, le pratiquant doit adapter le rembourrage en fonction des circonstances. (ça me fait penser au débroussaillage que j'exerce pas mal au boulot. Travaille une journée avec le harnais de quelqu'un d'autre et tu comprendra direct de quoi je veut parler! lol! )

La posture n'est pas innée. TOUT les pratiquants tâtonnent à un moment ou un autre pour trouver la justesse de la position. Ce n'est qu'au bout de plusieurs heures de pratique qu'on parvient à trouver un équilibre. Et même les pratiquants avancés continuent de rechercher cet équilibre, car dans le Zen comme en tout, le vécu est dynamique et il faut en permanence s'adapter, s'ajuster, épouser...

Si au bout de 3 heures vous êtes pas à l'aise c'est pas parce que vous êtes nuls Very Happy Vous expérimentez la réalité de zazen c'est tout Laughing

- Respiration: La respiration doit être ample, puissante, provenir du bas ventre, mais sans être forcée, ni bruyante. C'est une respiration normale, mais une respiration calme et profonde. (Pour ceux qui ne parviennent pas à respirer par le ventre, astuce entendue dans un cours de... cornemuse! Lorsque vous êtes allongés... vous respirez naturellement par le ventre. Tous par terre! Laughing ) L'expir est légèrement plus long que l'inspir. Une attention toute particulière est porté sur l'expir, en fait c'est l'expir qui initie le cycle "expir-inspir" l'inspir suivant naturellement et sans aucun forçage. La respiration se fait par le nez, les lèvres sont closes et le bout de la langue se repose sur le haut des dents supérieures.

Bien souvent, par peur instinctive du manque sans doute, on a tendance à forcer l'inspir. Il faut au contraire prendre le temps de vider totalement (dans la limite de ce qui est naturel) ses poumons, sans avoir cette peur très subtile, et laisser les poumons se ré-remplir tout seuls. Pas de crainte: y a très peu de chance qu'à une demi seconde près on vous vole votre air lol! Cependant il peut y avoir certaines résistances inconscientes au début.

- Attitude de l'esprit. Le plus important. Vous pensez? Raté! lol! On ne fait pas de distinction entre le corps et l'esprit. Pas de dualité, notre corps participe autant que notre esprit à notre expérience de la réalité. D'ailleurs les pensées sont considérées dans le Bouddhisme comme un sens, tout comme les 5 autres sens. Donc pas de favoritisme: nous avons un corps et un esprit, il n'y a aucunement lieu de favoriser l'un au détriment de l'autre.

Les pensées tout comme les sensations physiques et les émotions, tout ce que capte les "six sens" sont considérés comme faisant partie de notre perception du monde tel qu'il est. On appelle aussi ces perceptions les phénomènes. Le sutra du coeur est très clair sur le sujet: les phénomènes sont vides, le vide se manifeste à travers les phénomènes. Donc tout les phénomènes quel qu'ils soient sont considérés comme vides. On ne s'y attache pas on ne les rejette pas. On les laissent s'exprimer, se manifester et repartir. Rien de plus.

Toute pensée, sensation physique, réaction ,émotion, peur, fantasme sexuel débile, idée carrément trop géniale révolutionnaire... phénomènes. On ne s'y attache pas on ne rejette pas. On ne juge pas. On laisse passer "Comme les nuages dans le ciel, comme les poissons dans l'océan" Et y en a des choses qui se passent pendant zazen!!! Laughing Mais on reste équanime face à toutes ces manifestations. En fait on cesse de fonctionner sur un mode duel pour embrasser tout ce qui est, tel qu'il est. On observe la réalité sans fard, sans illusions, sans concepts. Juste ce qui est, ce que nous sommes, en parfaite acceptation de la réalité nue.

Bon, et là en principe il est question d'éveil, mais perso je peut pas vous en parler Laughing

Lorsqu'on commence à pratiquer, le mental est très agité. Il se demande ce qui se passe: d'un coup on l'immobilise, on l'observe... Il se débat. Il vous trouve des montagnes de raisons de penser à autre chose, réfléchir, partir, tousser, se gratter, remettre en question l'intérêt de l'expérience... L'ego n'aime pas qu'on le mette de côté. Du coup on est un peu perdu. Dans un premier temps, il est conseillé pour les débutants de se concentrer uniquement sur la respiration. C'est le plus facile pour canaliser les pensées débordantes. Par la suite, progressivement, on passera à la conscience de la réalité telle qu'elle se présente. Mais d'abord il faut découvrir ce mental qui grouille en nous, en prendre conscience, bien comprendre qu'il ne brasse que du vent, et accepter de passer à côté de toutes les idées de génie qu'il risquerait de nous proposer pendant qu'on y fait pas attention. Idées géniales dont la durée de vie est de 4,5 secondes, aussitôt remplacées par d'autres idées encore plus géniales, à leur tour remplacées par une vieille réflexion graveleuse pathétique... Le mental est très fluctuant!

Procédure à suivre lorsqu'on s'est laissé emporter par ses propres pensées: On ne juge pas, pas de "Merde j'aurais du..." ou de "Ha! Il faut que..." on vérifie tout simplement sa posture. On recale sa respiration. Et on continue. Rien de plus.

Au bout d'un moment vous n'êtes plus autant soumis à votre mental. Vous avez vaincu votre égo!! Very Happy Bien sûr que non. Même si ça donne un peu l'impression sur le coup. Déjà dès la fin de zazen c'est: "La vache! Comment j'ai été bon aujourd'hui! Ca y est j'ai vraiment saisi le Zen! Ca me rappelle la fois où j'étais petit, j'étais chez mamie, elle était de mauvaise humeur, et je lui ai dit qu'on m'as dit que blablablabla..." Il est toujours là le mental Very Happy Et souvent il se déchaine après! A long terme, même ça ça se calme, mais l'égo est toujours bien présent. Il est devenu plus subtil, moins identifiable... Mais bon ça c'est la suite du parcours...

Bon désolé c'est un peu long, mais j'espère avoir éclairé un peu la chose des fois que certains ou certaines se poserait des questions du genre de celles qui ont été mentionnées ici! What a Face
avatar
Dagda

Messages : 249
Date d'inscription : 16/11/2011
Masculin Age : 34
Localisation : Bretagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: La pratique du Zen

Message par Plume le Ven 27 Avr 2012 - 21:51

C'est très intéressant, Dagda, j'aime bien te lire. Merci pour tes écrits.
Et t'inquiète pas, plus c'est long, plus c'est bon dit-on lol!
avatar
Plume

Messages : 1011
Date d'inscription : 08/11/2011
Féminin Age : 50
Localisation : Terra

Revenir en haut Aller en bas

Re: La pratique du Zen

Message par ananie le Ven 27 Avr 2012 - 22:22

Plume a écrit:plus c'est long, plus c'est bon dit-on
Wouhou !! Un nouveau sujet là dessus ? lol!



Et je confirme : excellent Dagda !
En même temps ça permet de donner une vraie idée de ce qu'est cette voie, et en même temps, ça montre bien que ça ne s'apprend pas dans les livres... Very Happy

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La pratique du Zen

Message par Sophie le Sam 28 Avr 2012 - 7:02

Dagda a écrit:Mais d'abord il faut découvrir ce mental qui grouille en nous, en prendre conscience, bien comprendre qu'il ne brasse que du vent, et accepter de passer à côté de toutes les idées de génie qu'il risquerait de nous proposer pendant qu'on y fait pas attention. Idées géniales dont la durée de vie est de 4,5 secondes, aussitôt remplacées par d'autres idées encore plus géniales, à leur tour remplacées par une vieille réflexion graveleuse pathétique... Le mental est très fluctuant!

ptrd ptrd ptrd Sage

Merci Dagda pour ces explications claires et toujours avec la touche d'humour Very Happy Very Happy


Sophie

Messages : 1834
Date d'inscription : 06/11/2011
Féminin Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: La pratique du Zen

Message par Aciuvilem le Lun 7 Mai 2012 - 21:36

superbe narratrice, c vrai! on ne s'en lasse pas...
Sujet également très intéressant.
Merci dagda.
Clap clap
avatar
Aciuvilem

Messages : 112
Date d'inscription : 04/05/2012
Féminin Age : 53
Localisation : Picardie

http://larondeauxaromes.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La pratique du Zen

Message par Dagda le Ven 1 Juin 2012 - 18:41

Je vous met la traduction d'un petit texte très important dans le Zen Soto: le fukanzazenji. Il fut écrit par Dogen, THE premier patriarche japonais Old man , à son retour de Chine. Dogen c'est pas n'importe qui, il est célèbre pour avoir introduit de manière significative le Zen au Japon et également pour avoir composé le fameux Shobogenzo (que j'ai pas lu d'ailleurs) texte apparemment très difficile d'accès et très volumineux. Le Shobogenzo est d'une très grande importance et il est recommandé d'être un peu aguerri avant de s'y frotter... Je verrais ça quand je serais grand quoi lol frappe

Le fukanzazenji est beaucoup plus court et beaucoup plus facile à lire. Il me semble que c'est tout les soirs qu'il est récité par les moines dans les monastères...

Bon c'est très synthétique. Et malgré le fait que se soit très court ça fait un petit pavé Very Happy Bonne lecture aux courageux et/ou intéressés Wink

La Voie est fondamentalement parfaite. Elle pénètre tout. Comment pourrait-elle dépendre de la pratique et de la réalisation?
Le véhicule du dharma est libre et dégagé de toute entrave. En quoi l'effort concentré de l'homme est-il nécessaire ? En vérité, le Grand Corps est bien au-delà de la poussière du monde. Qui pourrait croire qu'il existe un moyen de l'épousseter? Il n'est jamais distinct de quiconque, toujours exactement là où l'on est. A quoi bon aller ici ou là pour pratiquer ?
Cependant, s'il y a un fossé, si étroit soit-il, la Voie reste aussi éloignée que le ciel de la terre. Si l'on manifeste la moindre préférence ou la moindre antipathie, l'esprit se perd dans la confusion. Imaginez une personne qui se flatte de comprendre et qui se fait des illusions sur son propre éveil, entrevoyant la sagesse qui pénètre toutes choses, joint la Voie et clarifie l'esprit, et fait naître le désir d'escalader le ciel lui-même. Celle-là a entrepris l'exploration initiale et limitée des zones frontalières mais elle est encore insuffisamment sur la Voie vitale de l'émancipation absolue. Ai-je besoin de parler du Bouddha, qui était en possession de la connaissance innée? On ressent encore l'influence des six années qu'il vécut, assis en lotus dans une immobilité totale. Et Bodhidharma, la transmission du sceau jusqu'à nos jours a conservé le souvenir de ses neuf années de méditation devant un mur.
Puisqu'il en était ainsi avec les saints d'autrefois, comment les hommes d'aujourd'hui peuvent-ils se dispenser de négocier la Voie ? Vous devez en conséquence abandonner une pratique fondée sur la compréhension intellectuelle, courant après les mots et vous en tenant à la lettre. Vous devez apprendre le demi-tour qui dirige votre lumière vers l'intérieur, pour illuminer votre vraie nature. Le corps et l'âme d'eux-mêmes s'effaceront, et votre visage originel apparaîtra. Si vous voulez atteindre l'éveil, vous devez pratiquer l'éveil sans tarder.
Pour zazen, une pièce silencieuse convient. Mangez et buvez sobrement. Rejetez tout engagement et abandonnez toute affaire. Ne pensez pas : " Ceci est bien, cela est mal. Ne prenez parti ni pour ni contre. Arrêtez tous les mouvements de l'esprit conscient. Ne jugez pas des pensées et des perspectives. N'ayez aucun désir de devenir un Bouddha. Zazen n'a absolument rien à voir avec la position assise ou la position allongée. A l'endroit où vous avez l'habitude de vous asseoir, étendez une natte épaisse et placez un coussin dessus. Asseyez-vous en lotus ou bien en demi-lotus. Dans la posture du lotus, vous placez d'abord votre pied droit sur votre cuisse gauche, et votre pied gauche sur votre cuisse droite. Dans la posture du demi-lotus, vous vous contentez de presser votre pied gauche contre votre cuisse droite. Veillez à desserrer vos vêtements et votre ceinture, arrangez-les convenablement. Placez alors votre main droite sur votre jambe gauche et votre main gauche (tournée vers le haut) sur votre main droite ; les extrémités des pouces se touchent. Asseyez-vous bien droit, dans l'attitude corporelle correcte, ni penché à gauche, ni penché à droite, ni en avant, ni en arrière. Assurez-vous que vos oreilles sont dans le même plan que vos épaules et que votre nez se trouve sur la même ligne verticale que votre nombril. Placez la langue en avant contre le palais ; la bouche est fermée, les dents se touchent. Les yeux doivent rester toujours ouverts, et vous devez respirer doucement par le nez. Quand vous avez pris la posture correcte, respirez profondément une fois, inspirez et expirez. Inclinez votre corps de droite et de gauche ; et immobilisez-vous dans une position assise stable.
Pensez à ne pas penser. Comment pense-t-on à ne pas penser ? Au-delà de la pensée (hishiryo). Cela en soi est l'art essentiel du zazen.
Le zazen dont je parle n'est pas l'apprentissage de la méditation, il n'est rien d'autre que le dharma de paix et de bonheur, la pratique-réalisation d'un éveil parfait. Zazen est la manifestation de l'ultime réalité. Les pièges et les filets ne peuvent jamais l'atteindre. Une fois que vous avez saisi son cœur, vous êtes semblable au dragon quand il entre dans l'eau et semblable au tigre quand il pénètre dans la montagne. Car il faut savoir qu'à ce moment précis (quand on pratique zazen), le vrai dharma se manifeste et que, dès le début, on écarte le relâchement physique et mental, et la distraction. Quand vous vous relevez, remuez doucement et sans hâte, calmement et délibérément. Ne vous relevez pas subitement ou brusquement. Quand on jette un regard sur le passé, on s'aperçoit que transcendance à la fois de l'éveil et du non-éveil, que mourir assis ou debout, ont toujours dépendu de la vigueur du zazen.
En outre, l'ouverture à l'éveil dans l'occasion fournie par un doigt, une bannière, une aiguille, un maillet, l'accomplissement de la réalisation grâce à un chasse-mouches, un poing, un bâton, un cri, tout cela ne peut être saisi entièrement par la pensée dualiste de l'homme. En vérité, cela ne peut pas davantage être connu mieux par l'exercice de pouvoirs surnaturels. Cela est au-delà de ce que l'homme entend et voit -- n'est-ce pas un principe antérieur aux connaissances et aux perceptions? Cela dit, il importe peu qu'on soit intelligent ou non. Il n'y a pas de différence entre le sot et l'avisé.
Quand on concentre son effort d'un seul esprit, cela, en soi, c'est négocier la Voie. La pratique-réalisation est pure par nature. Avancer est une affaire de quotidienneté. Dans l'ensemble, ce inonde et les autres, à la fois en Inde et en Chine, respectent le sceau du Bouddha. La particularité de cette école prévaut : dévotion à la méditation assise tout simplement, s'asseoir immobile dans un engagement total. Bien que l'on dise qu'il y a autant d'âmes que d'hommes, tous négocient la Voie de la même manière, en pratiquant zazen.
Pourquoi abandonner le siège qui vous est réservé à la maison pour errer sur les terres poussiéreuses d'autres royaumes? Un seul faux pas, et vous vous écartez de la Voie tracée toute droite devant vous. Vous avez eu la chance unique de prendre forme humaine. Ne perdez pas votre temps. Vous apportez votre contribution à l'oeuvre essentielle de la Voie du Bouddha. Qui prendrait un plaisir vain à la flamme jaillie du silex ?
Forme et substance sont comme la rosée sur l'herbe, la destinée semblable à un éclair - évanouies en un instant. Je vous en prie, honorés disciples du Zen, depuis longtemps habitués à tâter l'éléphant dans l'obscurité, ne craignez pas le vrai dragon. Consacrez vos énergies à la Voie qui indique l'absolu sans détours. Respectez l'homme réalisé, qui se situe au-delà des actions des hommes. Mettez-vous en harmonie avec l'illumination des Bouddhas ; succédez à la dynastie légitime du satori des patriarches. Conduisez-vous toujours ainsi, et vous serez comme ils sont. Votre chambre au trésor s'ouvrira d'elle-même, et vous en userez comme bon vous semblera.
avatar
Dagda

Messages : 249
Date d'inscription : 16/11/2011
Masculin Age : 34
Localisation : Bretagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: La pratique du Zen

Message par gogo an le Mer 22 Aoû 2012 - 12:01

hello Dagda
merci pour le Fukanzazenji ! texte hyper clair et lumineux ou tout est dit de manière très simple . Il me semble que ce texte est resté longtemps secret et réservé simplement aux moines qui passaient la cérémonie du shiho réservée aux enseignants du zen et délivrée avec a lot of parcimonie ...lol !
réflexion que je me suis faite à la Gendronnière, après l'avoir chanté dans le dojo, en regagnant ma tente : Ver "la Voie est libre , ben ..on peut y aller alors !! " lol frappe
belle fin d'été à tous !

gogo an

Messages : 127
Date d'inscription : 30/07/2012
Masculin Age : 58

Revenir en haut Aller en bas

Re: La pratique du Zen

Message par Dagda le Jeu 23 Aoû 2012 - 19:51

En effet Gogo An, j'ai envie de dire qu'il y a tout là dedans! Very Happy

Je ne savais pas tiens que c'était un texte réservé aux enseignants... Voilà qui est plutôt intéressant. Y a une sorte d'injonction là dedans, on sent que Dogen (comme beaucoup d'autres d'ailleurs) cherche à déclencher une attitude, une envie ou la sensation d'une nécessite...

La première fois que je l'ai lu c'était il y a 12 ans, totalement par hasard. Et déjà je ressentais cette injonction. Maintenant ça me semble encore plus clair!

Gogo An a écrit: "la Voie est libre , ben ..on peut y aller alors !! " lol frappe
J'aurais pas dit mieux! En effet j'avais jamais fait gaffe mais c'est littéralement marqué:

Dogen a écrit:Le véhicule du dharma est libre et dégagé de toute entrave.
Bon ben "Feu patate!" comme on dit chez moi lol!
avatar
Dagda

Messages : 249
Date d'inscription : 16/11/2011
Masculin Age : 34
Localisation : Bretagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: La pratique du Zen

Message par gogo an le Jeu 23 Aoû 2012 - 21:02

en fait, si j'ai bien compris, c'est la réponse à THE question, celle qui la fait quitter le Japon car aucune des réponses obtenues des maîtres des différentes lignées ne l'avait satisfait .
En gros c'était :" puisque tout est parfait originellement et que chacun a au fond de lui la nature de Bouddha, pourquoi aller se faire chier à méditer des années dans des dojos .... " Zinzin
...enfin, je résume.. tongue
réponse de Dogen au retour de Chine ( qui n'y est pas arrivé à pied ...mais en bateau ...bon , j'arrête ! )
" Et ben SI mes loulous !! ce n'est pas zazen pour avoir le satori , c'est zazen qui est satori "
Donc maintenant plus que zazen , on arrête la maternelle ! " Yaisse
et plus sérieusement je suis d'accord avec toi : ce texte tout simple transpire la non peur , le non doute . Il l'écrit mais surtout il le manifeste, il l'incarne , comme tous les maîtres de la transmission !
oui
pas de temps à perdre , ici on dit " à fond à l'heure ! " Jubilatoire expression de mon garçon quand il était petit, c'est resté .

gogo an

Messages : 127
Date d'inscription : 30/07/2012
Masculin Age : 58

Revenir en haut Aller en bas

Re: La pratique du Zen

Message par Sophie le Sam 25 Aoû 2012 - 7:45

Ce texte est...... Shocked waw Very Happy

J'en retiens une chose notamment : engagement total.

Merci pour ce partage Dagda Wink

Sophie

Messages : 1834
Date d'inscription : 06/11/2011
Féminin Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: La pratique du Zen

Message par Dagda le Dim 26 Aoû 2012 - 19:03

Gogo An a écrit:En gros c'était :" puisque tout est parfait originellement et que chacun a au fond de lui la nature de Bouddha, pourquoi aller se faire chier à méditer des années dans des dojos .... " Zinzin
Je l'aurais pas mieux formulé! Laughing Bon maintenant j'avoue que je suis pas sûr du tout d'avoir totalement compris en profondeur la réponse qu'il a trouvé mais bon... je laisse décanter Very Happy

Sophie a écrit:J'en retiens une chose notamment : engagement total.
Oui Sophie Very Happy Dogen cherche à nous prendre aux tripes afin que chacun puisse vivre sa véritable dimension. Et surtout on sent le vécu derrière cette injonction, il n'est pas dans la théorie, il est réellement dans le partage du vécu.

J'ai la conviction qu'il n'est pas possible d'écrire un texte avec autant de force si on n'incarne pas soi-même (réellement bien sûr, pas seulement au travers du regard des autres) ce que l'on veut transmettre...
avatar
Dagda

Messages : 249
Date d'inscription : 16/11/2011
Masculin Age : 34
Localisation : Bretagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: La pratique du Zen

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum