Le Zen est-il issu de ou affilié au Yi-King ?

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le Zen est-il issu de ou affilié au Yi-King ?

Message par solasido le Dim 22 Avr 2012 - 20:00

Rappel du premier message :

[Modération : cette discussion est issue du fil suivant : http://www.forumspirituel.fr/t439-la-pratique-du-zen]

Bonjour

Wikipedia a écrit:
Le chan (chinois traditionnel 禪, chinois simplifié 禅, pinyin chán, EFEO tch'an), « méditation silencieuse », transcription en mandarin du sanskrit dhyāna, est une forme de bouddhisme mahāyāna née en Chine à partir du Ve siècle, qui insiste particulièrement sur la méditation, ou « illumination intérieure ». Comme toutes les écoles bouddhistes chinoises, on peut voir dans sa pensée une influence taoïste.

Sous ses multiples formes, il est devenu à partir du IXe siècle une des deux grandes catégories du bouddhisme chinois avec l'école de la Terre Pure (jingtu).

Le chan s'est transmis de Chine au Viêt Nam, en Corée et au Japon. C'est sous son nom japonais zen, équivalent du mandarin chán, qu'il est le plus connu en Occident.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Chan_%28bouddhisme%29

Via, la pratique de la méditation sur les hexagrammes
et sur leurs mutations , l'Ecole T'Chan est une école célèbre
d'enseignement du yi king.

Arrivé au japon cet enseignement a été appelé ZEN.


Georges Charles a écrit:
Originellement donc, le Dhyana appartenait au Bouddhisme dit du " Grand Véhicule " (Mahayana), par opposition au Bouddhisme du " Petit Véhicule " (Hinayana) considéré comme plus formel et rituel.
Il existait, par ailleurs, deux voies essentielles de pratique qualifiées de " Baya Dhyana " (méditation externe ou mobile, active, par référence à la posture debout) et de " Antara Dhyana " (méditation interne ou immobile, par référence à la posture assise).


Ces deux voies se retrouvèrent en Chine sous la forme du Zhou Chan, littéralement méditation assise et du Zhan Chan, littéralement méditation debout. Au départ il s’agissait simplement de différencier la pratique méditative " assise face à un mur " telle que la pratiqua Boddhidharma de diverses formes plus ou moins gymniques telles que le Yi Jing King Yi Sui Jing (" Nettoyage des muscles et tendons, purification de la moelle et de la Qintessence* ") - Ekkinkyo ou Ekki Kin Kyo Jya en japonais - ou, plus simplement, la marche rituelle ou Kin Hin.
Cette même distinction se retrouvera, par la suite, au Japon entre le Za Zen (Zen assis) et le Ritsu Zen (Zen debout).
* La traduction "moelle et sinus" provient d'une altération de la traduction anglo-saxonne de "sinews" en français.

http://www.tao-yin.com/philosophie/bouddhisme_zen.html

Observer les faits :

nichiren a écrit:
Zhou Cheng wang (règne de -1115 à 1076) [Cheng de la dynastie Zhou ; wang signifie empereur]. Successeur de Zhou Wu. Le Duc de Zhou fut son premier ministre.

Zhou Gong Dan (Tan) 周公旦 ou Duc de Zhou. Le plus jeune frère de l'empereur Liang Wu Di. Après la mort de Zhou Wu, son fils Cheng était encore enfant, le Duc de Zhou devint régent et administra les affaires pour lui. Il mit en place un certain nombre de réformes dans les affaires de l'Etat, et établit une ferme fondation pour la dynastie. Le Shi Ji (Mémoires de l'historien) raconte que le Duc de Zhou était si désireux de trouver des personnes de qualité, et si soucieux de ne négliger personne, qu'il recevait des visiteurs même lorsqu' il se lavait les cheveux ou prenait un repas. Selon les légendes chinoises, le le Duc de Zhou annota les hexagrammes, compléta le Yi Jing, établit le Livre des rites et créa le Classique de la musique.

http://www.nichiren-etudes.net/dico/z.htm

Pourquoi et comment :

Le Zen n'est-ce pas une variante de l'enseignement du yi king pratiqué à l'Ecole T'Chan ?

Wikipedia a écrit:D'après la légende, Bodhidharma aurait créé et enseigné le kung-fu Shaolin aux moines du temple Shaolin, pour les aider à se défendre des animaux et des brigands qui rodaient autour du monastère. Les recherches académiques contestent cette thèse dès le XVIIIe siècle, et certains historiens datent la création de cette légende au XVIIe siècle, avec la mention de pratiques physiques à Shaolin (qi gong) dans des passages du Yì Jīn Jīng (estimé postérieur au XVIIe siècle).

La tradition rattache également Bodhidharma à la création du bouddhisme chan, au temple Shaolin. Les recherches académiques contestent cette thèse légendaire. Même si bodhidarma avait prêché des doctrines influençant les penseurs Chan, la plupart des historiens considèrent que l'attribution de Bodhidharma comme fondateur Chan n'a pas de caractère historique.

Créons-nous un excellent aujourd'hui

solasido

Messages : 143
Date d'inscription : 28/02/2012
Masculin Age : 77

http://tarogramme.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas


Re: Le Zen est-il issu de ou affilié au Yi-King ?

Message par ananie le Jeu 26 Avr 2012 - 19:46

Dagda a écrit:Après mure réflexion je pense que le Zen (ou Chan) n'est pas une école d'enseignement du Yi King. Qu'il y ait eu une influence par le biais du taoïsme, je l'ai déjà dit oui.
Oui c'est mon avis aussi.

D'ailleurs la base du zen c'est la méditation sans support : observer l'esprit tel qu'il est sans faire intervenir de supports extérieurs.

Tu me dis si je me trompe Dagda...

Je ne dis pas que les supports sont mauvais. Ni qu'il est mieux de méditer avec ou sans support, mais seulement qu'il me semble bien que Zazen se fait sans support, hormis méditer sur ce qui apparait au fur et à mesure et celui pour qui ça apparait.

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Zen est-il issu de ou affilié au Yi-King ?

Message par Dagda le Jeu 26 Avr 2012 - 20:12

Ananie a écrit:Je ne dis pas que les supports sont mauvais. Ni qu'il est mieux de méditer avec ou sans support, mais seulement qu'il me semble bien que Zazen se fait sans support, hormis méditer sur ce qui apparait au fur et à mesure et celui pour qui ça apparait.

C'est très exactement ça!! Que j'aime te lire Ananie Very Happy

Les supports font partie intégrante de la méditation dans de nombreuses traditions. Avec ou sans c'est question d'affinités personnelles. D'ailleurs dans le Bouddhisme tibétain les deux approches sont utilisées.

Zazen est semblable en ça a Vipassana: méditation sans support. TOUT maître Zen est formel là dessus: pas de support dans le Zen. Et oui zazen est la base du Zen.

Mais en effet zazen n'est pas pour autant supérieur à un autre type de méditation. Mais si l'on veut pratiquer zazen avec support, vaut mieux se tourner vers une autre pratique, parce que ce n'est pas zazen.

Un gâteau au chocolat sans chocolat n'est plus un gâteau au chocolat... Quoiqu'en disent les allergiques au chocolat...
avatar
Dagda

Messages : 249
Date d'inscription : 16/11/2011
Masculin Age : 34
Localisation : Bretagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Zen est-il issu de ou affilié au Yi-King ?

Message par ananie le Jeu 26 Avr 2012 - 20:21

Oui c'est bien ce qu'il me semblait.

Et je confirme pour le bouddhisme tibétain.

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Zen est-il issu de ou affilié au Yi-King ?

Message par solasido le Ven 27 Avr 2012 - 0:29

    Bonjour ananie, bonjour à tous

    ananie a écrit:
    Je ne dis pas que les supports sont mauvais. Ni qu'il est mieux de méditer avec ou sans support, mais seulement qu'il me semble bien que Zazen se fait sans support, hormis méditer sur ce qui apparait au fur et à mesure et celui pour qui ça apparait.


    Lao Tseu a écrit: (Si je gouvernais) un petit royaume et un peuple peu nombreux, n'eût-il des armes que pour dix ou cent hommes, je l'empêcherais de s'en servir.
    J'apprendrais au peuple à craindre la mort et à ne pas émigrer au loin.
    Quand il aurait des bateaux et des chars, il n'y monterait pas.
    Quand il aurait des cuirasses et des lances, il ne les porterait pas.
    Je le ferais revenir à l'usage des cordelettes nouées.
    Il savourerait sa nourriture, il trouverait de l'élégance dans ses vêtements,
    il se plairait dans sa demeure, il aimerait ses simples usages.
    Si un autres royaume se trouvait en face du mien, et que les cris des coqs et des chiens s'entendissent de l'un à l'autre, mon peuple arriverait à la vieillesse et à la mort sans avoir visité le peuple voisin.

    Tao te King (chap - 80)


      Avec un grand merci pour vos bienveillantes interventions...


        Ce chapitre et le suivant indiquent, en intégrant,
        durant l'approche silencieuse de celui ou de cela
        dont rien ne peut être dit, le retour de l'usage des cordelettes nouées,
        pourquoi et comment il est question de méditation sans support.

        Méditer (se ternir au centre de ses actes et de ses actions) repose avant tout
        sur l'art et la science de la respiration intentionnellement consciente et c'est avant tout ce dont
        traite le yi king.


        Le Yi king est aussi un traité sur la respiration consciente.

        Le diagramme suivant tente d'indiquer comment et pourquoi il en est ainsi.


        Mettre en pratique les exercices de respiration indiqués par les hexagrammes
        revient à dissoudre les frontières du langage car dès lors les hexagrammes
        sont perçus par l'action de la respiration consciente, afin d'atteindre le non-agir inconscient.


        Le terme action demeure ici un terme technique signifiant : intégration
        d'énergie dans le temps
        . Ici il s'agit d'intégrer l'énergie de la respiration
        consciente dans le temps. Ce qui en d'autres termes revient à apprendre
        à travailler en incluant, plutôt qu'en excluant.

        Et ainsi il est vraiment question de sentir, de consentir, de ressentir, de pressentir...

        En avançant au grand jour, pas à pas, à pas comptés, à pas tentés,
        Il n'est pas d'erreur, pas d'errance, sans une haute révérence
        à l'errance des rêves décidément défunts.

        Il n'est pas besoin de croire pour comprendre que le mental n'y peut rien.

        Il ne s'agit pas ici de convictions. Il ne s'agit pas de (se) convaincre,
        mais de dépassement de soi, c'est à dire d'échanger pour changer
        et de changer pour échanger tout en se tenant,
        autant que possible, au centre de ses actes et des actions.

        Même s'il reste toujours possible de s'asseoir et de discuter
        sur l’impossibilité qu'il y a de marcher, il reste également possible,
        même en esprit, de faire attention à la marche, tout en marchant,
        sans pour autant s'exercer à pousser un fleuve qui avance de lui-même.

        Marcher c'est aussi laisser l'esprit de paix (la spiritualité)
        accomplir, dès maintenant, sa tâche réellement révolutionnaire...

        La révolution de la lumière du mental reste facile intellectuellement à comprendre,
        mais sa mise en pratique demeure une autre paire de manches, excepté si l'on
        parvient à dépasser le plan intellectuel inférieur des cercles de la confusion
        des langues et des genres. C'est à dire se trouver une tête, un coeur, un ventre,
        des bras et des jambes pour sortir ou éviter des situations déroutantes.

        Méditer sans pratiquer la respiration consciente se nomme rêverie sur soi,
        relaxation, travail au calme, sensorialité ou distraction certes, cependant
        la méditation demeure une science initiatique basée sur la science objective
        de la respiration intentionnellement consciente, sans laquelle les expansions
        de conscience mènent à prendre l'imaginaire pour le réel et inversement.

        Dans le quotidien, j'expérimente les huit verbes de la famille du verbe respirer
        (respirer,soupirer, conspirer, inspirer, expirer, aspirer, transpirer, espérer) ,
        comme une étape pratique de l'octuple sentier en accord avec la Science des Correspondances dont parle le Traité de la fleur d'Or, ouvrage ésotérique du Yi king.



      Le Bouddhisme n'est-il pas une voie d’Éveil de la Conscience ?


      Le Bouddhisme n'est-il pas aussi se tourner vers la beauté
      qui seule enseigne l'aspiration, cette respiration du regard ?


    Bon présent à toi et à tous



Dernière édition par solasido le Ven 27 Avr 2012 - 3:57, édité 1 fois

solasido

Messages : 143
Date d'inscription : 28/02/2012
Masculin Age : 77

http://tarogramme.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Zen est-il issu de ou affilié au Yi-King ?

Message par solasido le Ven 27 Avr 2012 - 3:20

    Bonjour Dagda

    Dagda a écrit:Bonsoir.

    Pour en revenir au Zen.. (oui parce qu'au début c'était un peu pour ça que j'avais ouvert le sujet... Rolling Eyes d'ailleurs Solasido je t'invite à ouvrir un sujet sur le yi King et les énnéagrammes si tu le souhaite)

    Sage
    FA
    Inspirer
    L'intellect soustrait
    Solution Problème Occasion
    Autant ne souhaiter le nécessaire qui seul libère



      Reçu 5/5, si j'ose dire...


        Quitte à se méfier de ce que l'on souhaite, et quand bien même, mais fiez-vous,
        à vous, aussi, mieux vaut apprendre à travailler en incluant plutôt qu'en excluant,
        excepté si l'on tient à dresser autour de soi les murs de la négation
        des marchands d'âge toujours prêts à vous offrir du bon vieux temps pour pas cher.

        (A chacun de voir sur le diagramme ci-dessus, le contexte et la portée de cette observation)

        Vivre, c’est respirer, se nourrir, se déplacer, dormir, faire des gestes, parler, etc.

        Mais qui est prêt à admettre qu’il y a dans ces activités quelque chose à apprendre
        et à quoi il n’avait jamais pensé ?

        Mais qui est prêt à se dire : « C’est vrai, je respire, je mange, je marche,
        je me sers de mes mains… mais comment ?

        Grâce - Élégance - Ordre - Simplicité - Harmonie.
        http://spheres.dyndns.org/images/ennea_oeuf_point_a4.jpg

        A chaque instant, puisque sourire ensemble demeure le meilleur de tout
        vérificateur de bonne volonté et le meilleur des détecteurs de mensonge
        pourquoi ne pas adresser un sourire aux étoiles qui ne manquera pas
        de prendre le coeur de chacun comme dojo, temple ou tapis-volant ?


    Bon présent, zen intégral, à toi et à tous



solasido

Messages : 143
Date d'inscription : 28/02/2012
Masculin Age : 77

http://tarogramme.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Zen est-il issu de ou affilié au Yi-King ?

Message par Dagda le Ven 27 Avr 2012 - 5:51

Solasido a écrit:Quitte à se méfier de ce que l'on souhaite, et quand bien même, mais fiez-vous,
à vous, aussi, mieux vaut apprendre à travailler en incluant plutôt qu'en excluant,
excepté si l'on tient à dresser autour de soi les murs de la négation
des marchands d'âge toujours prêts à vous offrir du bon vieux temps pour pas cher.

Je ne cherche pas à exclure quoique se soit. Mais lorsque je tombe sur quelque chose que je considère faux, je l'inclus comme étant... faux. Sinon c'est comme ça que l'on base sa pratique sur un tissu de mensonge. Et personne n'as jamais pu appréhender le vrai en se basant sur du faux!

C'est ça aussi l'esprit critique: ne pas prendre pour acquis tout ce qu'on te dit parce que c'est bien dit. Avoir du recul et reconsidérer les choses d'un esprit neuf me semble salvateur. Concernant cet esprit neuf qui ne doit pas te parler beaucoup vu que tu ne l'as surement pas expérimenter (d'un point de vue Zen en tout cas) je te conseille le bouquin de Suzuki "Esprit Zen, esprit neuf". Ca te permettra de compléter tes connaissances livresques que tu aimes tant dénoncer chez les autres. Cet état d'esprit étant particulièrement important dans le Zen...

Sinon j'aimerais que tu nous parles d'autre chose que du Yi King et des enneagrammes sur ce post... Mais apparemment cela te semble inconcevable.

Et si jamais tu ouvre enfin ce fameux topic, j'aimerais que tu nous donne des éléments fiables et vérifiables de ce que tu avances concernant le Yi King parce que "Méditer (se ternir au centre de ses actes et de ses actions) repose avant tout sur l'art et la science de la respiration intentionnellement consciente et c'est avant tout ce dont traite le yi king." Le Yi King ne traite pas de ça à la base. Ce sont des développements ultérieurs. Nous donner un contexte (où, quand, comment) nous permettrait de vérifier tes infos et nous faire une idée objective, une idée basée sur autre chose qu'un foi aveugle en tes propos. (propos que tu es le seul à tenir de façon si catégoriques en plus, les écoles de Qi gong préférant parler d'exercices taoïstes inspiré du Yi King)

De la même façon si tu pouvais nous donner des éléments concrets concernant "Dans le quotidien, j'expérimente les huit verbes de la famille du verbe respirer (respirer,soupirer, conspirer, inspirer, expirer, aspirer, transpirer, espérer)" En ouvrant un nouveau topic par exemple, sinon tu vas encore nous mettre une enneagramme qui perso, ne m'explique rien du tout, et ça n'avancera pas plus les personnes éventuellement intéressée par cette pratique qui, j pense, manquent cruellement d'éléments concrets à l'heure actuelle...
avatar
Dagda

Messages : 249
Date d'inscription : 16/11/2011
Masculin Age : 34
Localisation : Bretagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Zen est-il issu de ou affilié au Yi-King ?

Message par solasido le Ven 27 Avr 2012 - 7:20

    Hello Dagda

    Dagda a écrit:
    Je ne cherche pas à exclure quoique se soit. Mais lorsque je tombe sur quelque chose que je considère faux, je l'inclus comme étant... faux. Sinon c'est comme ça que l'on base sa pratique sur un tissu de mensonge. Et personne n'as jamais pu appréhender le vrai en se basant sur du faux!

    C'est ça aussi l'esprit critique: ne pas prendre pour acquis tout ce qu'on te dit parce que c'est bien dit. Avoir du recul et reconsidérer les choses d'un esprit neuf me semble salvateur. Concernant cet esprit neuf qui ne doit pas te parler beaucoup vu que tu ne l'as surement pas expérimenter (d'un point de vue Zen en tout cas) je te conseille le bouquin de Suzuki "Esprit Zen, esprit neuf". Ca te permettra de compléter tes connaissances livresques que tu aimes tant dénoncer chez les autres. Cet état d'esprit étant particulièrement important dans le Zen....

      Où va-tu chercher que quelqu'un d'autre doit comprendre à ta place ce qui occupe ton attention ?

      Ici je partage des informations, il n'est pas question de convaincre qui que ce soit.
      Si malgré tout, si malgré moi, ou encore à l'insu de mon plein gré,
      ces informations paraissent incomplètes, il appartient au lecteur intéressé de les compléter.

      Jusqu'ici quoi de neuf ? Les présences se saluent, exactes de part et d'autre,
      cependant entre échanger, changer, convaincre, informer, comprendre, expliquer,
      impliquer, appliquer, compliquer...


      Cette confusion reste classique... comme un signe de fonctionnement du centre
      intellectuel inférieur... j'insiste si il y a des braves et bonnes gens ici qui cherchent
      des gurus, des maitres à penser grand bien cela leur fasse, ce n'est pas le cas
      en ce qui me concerne.

      Autant aller savoir pourquoi et comment le sous-entendu concernant un besoin
      irrépressible ma part de convaincre ou de démontrer résultent de ce type de confusion.

      Et pourquoi et comment devrait-on s'identifier à une telle confusion ?
      et au bénéfice de qui ou de quoi ?

      Donner, partager, recevoir une information n'est pas convaincre, expliquer, comprendre.
      La perfection du don ne mène qu'au pardon, celle de la conviction
      mène peut-être entre la bulle d'air et son ombre, ceci dit, en cherchant, sans doute, un fil pour se reposer.

      Tu ne connais rien ni de moi, ni de mon essence et objectivement encore moins de l'expérience
      de ce que je partage ici, car ta réaction, ton comportement, qui n'a rien de zen, en est la preuve
      et conformément à cette étape de cette discussion, je ne connais rien de toi, ce qui compte
      à mon avis n'est ni toi, ni moi mais le même illimité qui réside en chacun.

      Note que tu demandes des références livresques, ce qui confirme le fait que
      les connaissances livresques ne remplacent toujours pas la moindre expérience
      Elles ont même le pouvoir de l’empêcher.

      Il n'est pas inutile de répéter ce que j'ai déjà écrit :

      Celui qui recherche la vérité se dissout dans le temps
      Celui qui recherche la beauté retrouve l'unité
      du tout, de tout, de tous et de chaque chose à chaque instant.

      Se tourner vers la beauté sème la joie et moissonne la paix.
      Se tourner vers la vérité dissout tout dans le temps.

      Je préfère me tourner vers la beauté, qui me permet d'échanger
      et de changer tout en intensifiant toute aspiration, car je n'ai pas
      besoin de vérité pour établir mes préférences entre le tolérable
      et l'intolérable.

      Tu es en train de demander à un kabbaliste de ne pas mentionner
      la kabbale dans ses propos. C'est cela que j'appelle s'entourer
      d'un mur de négation. Si le bouddhisme est une philosophie,
      je continue à constater qu'il n'y a pas de plus haute philosophie que la musique
      et qu'il n'y a pas de musique plus haute que la philosophie.

      Est-ce à dire que la musique ne doit pas être mentionnée dans ce sujet

      As-tu noté que mon dernier message ne porte pas sur le yi king
      mais sur la respiration. Etre attentif consiste à voir le nouveau
      dans ce que l'on a toujours vu.

      Le fait incontournable est que tout est lié par le haut,
      sans poser ses mots sur sa respiration on est hors de soi.
      Ce résultat est conforme aux lois d’harmonie.

      A aucun moment j'estime que les échanges par mots mènent
      à une quelconque compréhension. Les discussions sont
      une autre manière de mener la guerre.

      La compréhension vient avec le silence intérieur
      de la bonne volonté en action ...

      En fait seuls les endormis sont tristement en guerre,
      seule la paix est aussi rieuse que révolutionnaire.



    Créons-nous un excellent aujourd'hui



solasido

Messages : 143
Date d'inscription : 28/02/2012
Masculin Age : 77

http://tarogramme.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Zen est-il issu de ou affilié au Yi-King ?

Message par ananie le Ven 27 Avr 2012 - 8:28

Je comprends très bien Solasido que tu parles du Yi King et que tu fasses des liens avec le zen.
ça ne me parait pas être un problème.

Je pense effectivement que l'on peut en faire, et que le pratiquant zen qui veut enrichir sa pratique avec le yi king peut le faire sans problème, surement à son profit.

Cependant, il est question ici de la base de la pratique du zen qui n'est pas taoïste mais bouddhiste.
Même si en passant par la chine le zen a probablement reçu quelques influences taoïstes.

Lao Tseu dont tu parles n'est pas zen mais taoïste.

Et si c'est un enrichissement d'intégrer le Yi King dans sa pratique, je ne pense pas que cela soit une obligation non plus.

Sinon merci à tous de rester respectueux de vos interlocuteurs dans ce sujet, et de ne pas les critiquer eux mais uniquement leurs idées par des arguments. S'il vous plait...

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Zen est-il issu de ou affilié au Yi-King ?

Message par solasido le Ven 27 Avr 2012 - 8:28

    Hello Dagda

    Dagda a écrit:

    Sinon j'aimerais que tu nous parles d'autre chose que du Yi King et des enneagrammes sur ce post... Mais apparemment cela te semble inconcevable.

      Il est possible de s'entendre sur des malentendus.

      Séparer le yi king le zen, le taoïsme le bouddhisme constitue
      un obstacle majeur à l'éveil de la conscience objective.

      Le désaccord ne contredit pas l'accord unique sur lequel il est construit


    Bonne suite et souriante journée à toi et à tous


solasido

Messages : 143
Date d'inscription : 28/02/2012
Masculin Age : 77

http://tarogramme.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Zen est-il issu de ou affilié au Yi-King ?

Message par ananie le Ven 27 Avr 2012 - 8:47

Solasido a écrit:Séparer le yi king le zen, le taoïsme le bouddhisme constitue
un obstacle majeur à l'éveil de la conscience objective.
Pourtant beaucoup de bouddistes ont réalisé le plein éveil sans jamais s'intéresser au Yi King.

Je crois qu'il est important de rester toujours vigilant afin de ne pas croire que sa voie est la seule valable et qu'on doit l'appliquer à tout le monde. Car nous avons tous tendance, à un moment ou à un autre, à tomber dans ces travers.

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Zen est-il issu de ou affilié au Yi-King ?

Message par solasido le Ven 27 Avr 2012 - 9:10

    Bonjour ananie


    ananie a écrit:Je comprends très bien Solasido que tu parles du Yi King et que tu fasses des liens avec le zen.
    ça ne me parait pas être un problème.

    Je pense effectivement que l'on peut en faire, et que le pratiquant zen qui veut enrichir sa pratique avec le yi king peut le faire sans problème, surement à son profit.

    Cependant, il est question ici de la base de la pratique du zen qui n'est pas taoïste mais bouddhiste.
    Même si en passant par la chine le zen a probablement reçu quelques influences taoïstes.

    Lao Tseu dont tu parles n'est pas zen mais taoïste.

    Et si c'est un enrichissement d'intégrer le Yi King dans sa pratique, je ne pense pas que cela soit une obligation non plus.

    Sinon merci à tous de rester respectueux de vos interlocuteurs dans ce sujet, et de ne pas les critiquer eux mais uniquement leurs idées par des arguments. S'il vous plait...


      Paradoxalement, les huit trigrammes du yi king, la philosophie du yin et du yang
      sont déjà intégrés à l'enseignement Bouddhique de l'octuple sentier
      car comment pourrait-il en être autrement ?

      Même les yogas chinois ou indiens sont étroitement mêlés.

      Pantajali parle effectivement de respiration yin ou yang
      et les exercices y sont comme tu peux le noter construits
      sur des cycles généralement en relation avec les 24 diviseurs de 360.

      L'acupuncture dérive du yi king et n'est pas un concept,
      Il y a eu de acupuncteurs qui voyaient les filaments d'énergie
      reliant les êtres vivants, ils ont dressé des cartes,

      Puis il y a eu des acupuncteurs qui ne déchiffrent que les cartes écrites par d'autres.

      C'est de cela qu'il s'agit, lorsque l'on oublie intentionnellement ou non
      que l'ennéagramme est à la base du yi king et que le yi king
      est aussi un traité complet de respiration consciente.

      Si il est question de médiation exclure le yi king comme traité
      complet de l'art de la respiration consciente revient à rater sa cible,
      c'est comme se dire chrétien sans pour autant observer le moindre
      des commandements de Jésus-Christ.

      L'idée n'est pas d'ajouter le yi king pour enrichir une pratique
      il ne s'agit pas de décider si cela nous plait ou pas,
      il ne s'agit pas de prier dieu que deux et deux ne fasse pas quatre.

      La question n'est pas là. Le yi king semble la moins sage des disciplines
      sans doute parce qu'il est aussi autre chose, de la même structure
      que les triplets de l'adn. Il est alors logique que le tarot y soit relié
      comme la musique ou la philosophie objective
      où toutes les autres vont et viennent à sa rencontre.

      Cependant, il n'est pas de mon propos d'almenter des polémiques
      car plus le sujet est élevé moins la rixe me semble appropriée.

      Si un ton de querelle se poursuit, il est clair qu'il s'agit pour les participants
      de faire de l'information un spectacle à rendre au bénéfice du doute.

      En d'autres termes, l'information devient celle de maitres nageurs
      de salon qui vous persuadent que l'on peut apprendre à nager,
      moyennant "quelque chose aussi précieux que l'air que vous respirer"
      sans même quitter le siège de votre salon. C'est le temps des maitre-nageurs
      de salon qui vous persuadent qu'ils n'y a rien de plus subversif,
      rien de plus anti-social que d'aller voir si la lumière est plus belle au bord de l'eau.

      Je ne critique personne, mais témoigne de l'horreur de la situation,
      où le langage de bon ton de la conversation de salon devient vite une drogue
      socialisante, socialisatrice du mental qui permet à chacun de s'enfermer en lui-même,
      tout en se croyant avec les autres.



      http://spheres.dyndns.org/doc_mp3/prenom/Marie_Claire_a8.mp3

      Merci pour votre bienveillante compréhension.



    Bonne suite et souriante journée à toi et à tous






solasido

Messages : 143
Date d'inscription : 28/02/2012
Masculin Age : 77

http://tarogramme.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Zen est-il issu de ou affilié au Yi-King ?

Message par ananie le Ven 27 Avr 2012 - 9:19

Je crois que tout cela est intéressant Solasido, mais c'est ta vision des choses.

Les enseignants du bouddhisme n'ont jamais enseigné cela.
Le bouddha non plus.

Et personne ne dit que le Yi King est la moins sage des disciplines. C'est une discipline tout à fait honorable.
Et il n'est pas question de comparer.

De plus personne ne rejette ce que tu dis, c'est très honorable d'avoir fait ces liens.


Si un ton de querelle se poursuit, il est clair qu'il s'agit pour les participants
de faire de l'information un spectacle à rendre au bénéfice du doute.

En d'autres termes, l'information devient celle de maitres nageurs
de salon qui vous persuadent que l'on peut apprendre à nager,
moyennant "quelque chose aussi précieux que l'air que vous respirer"
sans même quitter le siège de votre salon. C'est le temps des maitre-nageurs
de salon qui vous persuadent qu'ils n'y a rien de plus subversif,
rien de plus anti-social que d'aller voir si la lumière est plus belle au bord de l'eau.

Je ne critique personne, mais témoigne de l'horreur de la situation,
où le langage de bon ton de la conversation de salon devient vite une drogue
socialisante, socialisatrice du mental qui permet à chacun de s'enfermer en lui-même,
tout en se croyant avec les autres.
Sinon je crois que tu participes clairement au ton de querelle, et à la critique de tes interlocuteurs.
Ce que je cites ci-dessus en est une preuve flagrante.
Et le "je ne critique personne" n'y change rien.

Merci d'arrêter s'il te plait.
Affirmer ta vérité comme LA vérité ou essayer de rabaisser tes interlocuteurs ne fera pas avancer le débat.

Restons tous dans une bienveillante compréhension...

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Zen est-il issu de ou affilié au Yi-King ?

Message par solasido le Ven 27 Avr 2012 - 9:31


    Bonjour ananie


    ananie a écrit:
    Solasido a écrit:Séparer le yi king le zen, le taoïsme le bouddhisme constitue
    un obstacle majeur à l'éveil de la conscience objective.
    Pourtant beaucoup de bouddistes ont réalisé le plein éveil sans jamais s'intéresser au Yi King.
      Il n'a rien d'étonnant à cela beaucoup font de la prose sans le savoir,
      sil en était autrement ce ne serait pas conforme au tao.

      Aucune voie n'est inutile, pas d'erreur et par analogie
      il n'existe qu'une Voie son nom importe peu.

      Le fait de distinguer et de se méprendre entre les voies
      appartient au monde des petits moi de la personnalité
      non alignée sur l'âme (coeur) ou sur la conscience.

      J'estime m'exprimer clairement, précisément et concrètement
      au niveau des idées et non pas au niveau des personnes.

      J'ai découvert le zen alors que certains des intervenant n'étaient
      pas nés. Ils ont depuis évolué et moi aussi...

      où est l'occasion ?
      où est le problème ?
      ou est la solution ?

      En quoi ces questions sont-elles belles ou vides de sens ?
      Quel sens y trouver pour ramener l'insensé à la plénitude du sens ?


    Bonne suite et souriante journée à toi et à tous

solasido

Messages : 143
Date d'inscription : 28/02/2012
Masculin Age : 77

http://tarogramme.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Zen est-il issu de ou affilié au Yi-King ?

Message par solasido le Ven 27 Avr 2012 - 9:51

    Hello ananie

    ananie a écrit:Je crois que tout cela est intéressant Solasido, mais c'est ta vision des choses.

    Les enseignants du bouddhisme n'ont jamais enseigné cela.
    Le bouddha non plus.

    Et personne ne dit que le Yi King est la moins sage des disciplines. C'est une discipline tout à fait honorable.
    Et il n'est pas question de comparer.

    De plus personne ne rejette ce que tu dis, c'est très honorable d'avoir fait ces liens.


    Si un ton de querelle se poursuit, il est clair qu'il s'agit pour les participants
    de faire de l'information un spectacle à rendre au bénéfice du doute.

    En d'autres termes, l'information devient celle de maitres nageurs
    de salon qui vous persuadent que l'on peut apprendre à nager,
    moyennant "quelque chose aussi précieux que l'air que vous respirer"
    sans même quitter le siège de votre salon. C'est le temps des maitre-nageurs
    de salon qui vous persuadent qu'ils n'y a rien de plus subversif,
    rien de plus anti-social que d'aller voir si la lumière est plus belle au bord de l'eau.

    Je ne critique personne, mais témoigne de l'horreur de la situation,
    où le langage de bon ton de la conversation de salon devient vite une drogue
    socialisante, socialisatrice du mental qui permet à chacun de s'enfermer en lui-même,
    tout en se croyant avec les autres.


    Sinon je crois que tu participes clairement au ton de querelle, et à la critique de tes interlocuteurs.
    Ce que je cites ci-dessus en est une preuve flagrante.
    Et le "je ne critique personne" n'y change rien.

    Merci d'arrêter s'il te plait.
    Affirmer ta vérité comme LA vérité ou essayer de rabaisser tes interlocuteurs ne fera pas avancer le débat.

    Restons tous dans une bienveillante compréhension...


      Désolé, je ne me rends pas compte, en quoi affirmer ce que je dis
      est affirmer ma vérité, si ce n'est d'être mené à jouer comme les uns et les autres,
      le rôle du témoin pris pour la cause. Pour moi il ne s'agit que de me tourner vers la beauté
      et non pas d'affirmer une vérité...

      J'imagine peser le sens de mes termes, car les belles phrases vides de sens
      non seulement ne me disent rien mais ne disent probablement
      rien à qui s'identifie à la personnalité...

      J'étais moins, j'étais plus, n'en jeter plus tu es, t'es moins, tu es t'es plus ...
      Effectivement à force de comparer seul l'incomparable échappe.

      Pourquoi et comment doit-on s'identifier ou non
      au rôle que l'on joue et à celui que l'on nous fait jouer ?

      Etant donné les rôles respectif de chacun,
      le plus sage est de considérer que les idées
      d'où qu'elle viennent restent libres de ne pas refléter la réalité.

      J'ai l'impression que l'on me demande de ne rien répondre
      à la traditionnelle question : comment ça va ?

      J'ai l'impression que l'on ne demande que pourquoi ça va ?
      alors que dans le quotidien ce qui compte le plus demeure comment ça va ?

      Eh bien ici cette question est entièrement tabou y compris s'il ne s'agit
      que d'un bien être général. Cela semble toucher à l'inavouable !

      Comme si il était interdit de ne pas dépendre des associations d'idées !

      J'ai un très grand respect non fondé sur la peur pour chacun d'entre vous.
      Cependant l'expérience m'a déjà montré les limites de ce type d'échange
      où il n'est nul besoin de croire pour comprendre, car en général nous
      ne comprenons pas ce que nous lisons, nous ne comprenons pas
      ce que nous écrivons, nous ne comprenons pas ce que signifie le terme comprendre.


    Créons-nous un excellent aujourd'hui




Dernière édition par solasido le Ven 27 Avr 2012 - 10:09, édité 1 fois

solasido

Messages : 143
Date d'inscription : 28/02/2012
Masculin Age : 77

http://tarogramme.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Zen est-il issu de ou affilié au Yi-King ?

Message par Sophie le Ven 27 Avr 2012 - 10:08

Solasido a écrit:Désolé, je ne m'en rends pas compte, si ce n'est d'être mené
à jouer comme les uns et les autres, le rôle du témoin pris pour la cause .

Je trouve que tu te déresponsabilises quand même un peu là en disant ça.
Tu n'es pas une victime de cette discussion à mon sens, ni même un simple témoin, et ce que tu dis, même si tu "joues un jeu" comme ton texte semble y faire référence, c'est bien de ton plein gré.

On a tous plein de choix possibles sur une discussion donnée.
On peut participer ou non, on peut répondre en se défendant ou non, ou peut considérer les autres comme des égaux ou non, enfin c'est de notre responsabilité tout ça, et je ne pense pas très honnête de sous-entendre que c'est grosso modo "la faute des autres qui jouent et nous entraînent dans leur jeu et nous mettent en cause".

De plus je trouve cela dommage parce que personnellement j'apprécie ton travail et tes recherches, et je pense que ça peut permettre d'échanger et d'aborder en effet certaines choses différemment, mais en même temps je comprends aussi que Dagda qui connaît bien sa voie spirituelle, ne laisse pas passer des erreurs et des choses fausses à ce sujet.

Avant de tout réunir, on peut (et on doit je crois) aussi accepter que nous portons des dualités et des divisions en nous, que nous avons une personnalité, et pour moi ce n'est pas en la rejetant ou en la traitant un peu vite de "petit moi", qui ne mériterait qu'indifférence, que l'on peut avancer vers cette unité que l'on cherche.

Le Yi King est une voie très honorable, tout comme plein d'autres, et établir des ponts avec d'autres disciplines également à mon sens.
Mais ça n'est pas très important que tout le monde adhère à cela, certains peuvent même ne pas du tout s'y intéresser, ça ne changera strictement rien au Yi King lui-même.
Ca ne le dénaturera pas pour autant à mon avis.

Pour travailler de manière similaire avec les Tarots, je vois bien que certaines personnes ne sont pas intéressées par les correspondances et corrélations que je peux faire, et ça n'est pas grave pour moi.

Mais je pense qu'il faut faire attention quand on explore des choses comme ça, à ne pas prendre sa part de vérité pour LA Vérité.

Et pour finir, sur un plan formel, je ne suis pas trop sûre que ça soit utile de te placer dans l'optique que tu es plus âgé que nous, et que tu as plus d'expérience etc.... parce que ça me semble rien apporter à la discussion, et ça crée une hiérarchie implicite dans l'expérimentation, qui à mon avis n'a pas vraiment lieu d'être.
Je respecte la connaissance des "anciens", comme on dit affectueusement en chamanisme, mais je crois qu'il n'est pas nécessaire de mettre cela en avant non plus.
Car si l'on est "plus sage" et plus expérimenté, nul besoin de le mettre en exergue, ça se voit et ça se sent, tout simplement, dans l'attitude que l'on a.


Sophie

Messages : 1834
Date d'inscription : 06/11/2011
Féminin Age : 38

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Zen est-il issu de ou affilié au Yi-King ?

Message par Hermann le Ven 27 Avr 2012 - 10:46

Complètement d'accord. Sage
avatar
Hermann

Messages : 1442
Date d'inscription : 07/11/2011
Masculin Age : 47
Localisation : Paris

http://arbresacre.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Zen est-il issu de ou affilié au Yi-King ?

Message par solasido le Ven 27 Avr 2012 - 11:11

Sophie a écrit:
Solasido a écrit:Désolé, je ne m'en rends pas compte, si ce n'est d'être mené
à jouer comme les uns et les autres, le rôle du témoin pris pour la cause .

Je trouve que tu te déresponsabilises quand même un peu là en disant ça.
Tu n'es pas une victime de cette discussion à mon sens, ni même un simple témoin, et ce que tu dis, même si tu "joues un jeu" comme ton texte semble y faire référence, c'est bien de ton plein gré.

Au nom de quoi s'identifier à la personnalité des uns et des autres
quand ce qui compte sont d'avantage les idées que les personnes qui les portent.


Gurdjieff a écrit:« L’homme n’a pas d’individualité.
Il n’a pas un grand « Moi » unique.
L’homme est partagé en une multitude de petits « moi ».
Mais chacun d’eux est capable de s’appeler lui-même du nom du Tout, d’agir au nom du Tout, de faire des promesses, de prendre des décisions, d’être d’accord ou de ne pas être d’accord avec ce qu’un autre « moi », ou le Tout aurait à faire.
Cela explique pourquoi les gens prennent si souvent des décisions et les tiennent si rarement.


Le point que je propose n'est pas une vérité personnelle, mais un point de vue
probablement inédit dans le fond comme dans la forme.

La musique, l'ennéagramme, le yi king, le tarot sont objectivement la seule
et même chose présentée sous des angles différents.

On croit regarder mille choses différentes mais ce n'est que la même chose
vue sous divers angles.

Puis on croit regarder plusieurs fois la même chose et en fait ce sont
des choses différentes vues sous le même angle.

Croire connaitre une chose parce que l'on peut en décrire tous les composants
est aussi stupide que croire se régaler d'une confiture en mâchant l'étiquette
collée sur le pot ! Mieux ne vaut-il pas comprendre que croire (comprendre) ?


Bonne suite et souriante journée

solasido

Messages : 143
Date d'inscription : 28/02/2012
Masculin Age : 77

http://tarogramme.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Zen est-il issu de ou affilié au Yi-King ?

Message par ananie le Ven 27 Avr 2012 - 13:53

Solasido a écrit:Le point que je propose n'est pas une vérité personnelle, mais un point de vue
probablement inédit dans le fond comme dans la forme.
Oui c'est possible.
Mais ne trouve tu pas qu'il y a une contradiction quand tu dis d'un côté que le Zen a pour base traditionnelle le Yi King, et de l'autre que c'est un point de vue inédit.

Le zen ne vient pas du Yi King, son fondement est bouddiste.
Cela dit, ça n'enlève rien à l'intérêt d'associer Yi King et Zen. Je dis bien intérêt et non obligation.


Au nom de quoi s'identifier à la personnalité des uns et des autres
quand ce qui compte sont d'avantage les idées que les personnes qui les portent.
Je t'invite à faire l'effort de comprendre ce que t'as dit Sophie...

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Zen est-il issu de ou affilié au Yi-King ?

Message par solasido le Ven 27 Avr 2012 - 15:47


    Hello ananie

    ananie a écrit:
    Solasido a écrit:Le point que je propose n'est pas une vérité personnelle, mais un point de vue
    probablement inédit dans le fond comme dans la forme.
    Oui c'est possible.
    Mais ne trouve tu pas qu'il y a une contradiction quand tu dis d'un côté que le Zen a pour base traditionnelle le Yi King, et de l'autre que c'est un point de vue inédit.

    Le zen ne vient pas du Yi King, son fondement est bouddiste.
    Cela dit, ça n'enlève rien à l'intérêt d'associer Yi King et Zen. Je dis bien intérêt et non obligation.



      Pourquoi ne poses-tu pas cette question à Wikipédia qui indique cette filiation
      entre Yi King école Chan et Zen.

      Autre chose l'octuple sentier mesure une intégration des huit trigrammes du yi king.

      Chacun est pour l'autre et par l'autre une mesure commune ouvrant chacun
      sur la compréhension des mondes du lointain et des mondes du prochain.

      Il y a quelques jours chacun a pu vérifier que même Wikipédia indique cette relation,
      ce n'est bien entendu pas une excuse, car seul l'intime en chacun devrait pouvoir
      avant tout indiquer cette relation. Si ce n'est pas le cas que Wikipédia indique
      cette relation ne change visible pas grand chose.

      Il n'y a rien de contradictoire, ce qui est inédit ne concerne pas la relation entre zen,
      yi king, bouddhisme et taosïsme, mais autre chose qui semble, ici, sorti de son contexte.

      Le yi king reste au zen ce que la graine de silence reste à graine de toutes les forêts.
      Je ne vois pas l'intérêt qu'il y a d'apprendre à travailler en excluant. Je dis bien intérêt
      (ce qui reste au milieu) et non pas obligation...

      Sourire je blague à demi Sage .

      Le fait que cette unité de dessein, cette unité méthode en tant que chemin parcouru
      ne soit pas perçue évoque par métaphore le cycle de l'eau qui se voit tantôt ruisseau,
      mirage, nuage, étang, lac marais, pluie, source, rivière, fleuve, avant de prendre conscience
      qu'à travers et durant tous ces changement que sa vraie nature est eau.

      Et bien devines quoi ?

      C'est depuis ce moment et depuis ce moment seulement que tous les fleuves vont à la mer. Sage


    Créons-nous un excellent aujourd'hui




solasido

Messages : 143
Date d'inscription : 28/02/2012
Masculin Age : 77

http://tarogramme.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Le Zen est-il issu de ou affilié au Yi-King ?

Message par air le Ven 27 Avr 2012 - 17:24

Bonsoir solasido,

solasido a écrit:Il y a quelques jours chacun a pu vérifier que même Wikipédia indique cette relation,
ce n'est bien entendu pas une excuse, car seul l'intime en chacun devrait pouvoir
avant tout indiquer cette relation. Si ce n'est pas le cas que Wikipédia indique
cette relation ne change visible pas grand chose.
Je suppose que tu fais référence à ce post http://www.forumspirituel.fr/t454-le-zen-est-il-issu-de-ou-affilie-au-yi-king#9870 ? Je viens de le relire, mais je n'y trouve pas le passage indiquant clairement qu'il y ait une filiation entre le Yi-King et le Zen, car c'est bien ce que tu dis n'est pas, que le Zen est issu du Yi-King ? Peux-tu m'indiquer où c'est s'il te plaît ? Merci.

Hi !


Dernière édition par air le Ven 27 Avr 2012 - 19:23, édité 1 fois (Raison : Correction de l'URL)
avatar
air
Modérateur

Messages : 2585
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 48
Localisation : Voie Lactée...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Zen est-il issu de ou affilié au Yi-King ?

Message par solasido le Ven 27 Avr 2012 - 19:00


    Bonjour Air



      Air a écrit:Je suppose que tu fais référence à ce post http://www.forumspirituel.fr/t454-le-zen-est-il-issu-de-ou-affilie-au-yi-king#9870 ? Je viens de le relire, mais je n'y trouve pas le passage indiquant clairement qu'il y ait une filiation entre le Yi-King et le Zen, car c'est bien ce que tu dis n'est pas, que le Zen est issu du Yi-King ? Peux-tu m'indiquer où c'est s'il te plaît ? Merci.

      Voici quelques liens obtenus après 15 minutes de recherche via google avec
      les mots zen/ école chan comme argument de recherche placés dans la zone de saisie.

      Ces deux voies se retrouvèrent en Chine sous la forme du Zhou Chan, littéralement méditation assise et du Zhan Chan, littéralement méditation debout. Au départ il s’agissait simplement de différencier la pratique méditative " assise face à un mur " telle que la pratiqua Boddhidharma de diverses formes plus ou moins gymniques telles que le Yi Jing King Yi Sui Jing (" Nettoyage des muscles et tendons, purification de la moelle et de la Qintessence* ") - Ekkinkyo ou Ekki Kin Kyo Jya en japonais - ou, plus simplement, la marche rituelle ou Kin Hin.
      Cette même distinction se retrouvera, par la suite, au Japon entre le Za Zen (Zen assis) et le Ritsu Zen (Zen debout).
      * La traduction "moelle et sinus" provient d'une altération de la traduction anglo-saxonne de "sinews" en français.

      http://www.tao-yin.com/philosophie/bouddhisme_zen.html

      Voici un lien sur cette palpitante question.

      Il y a quelques années j'ai trouvé d'autres liens.
      Des informations complémentaires sont disponible vie Wikipedia
      je les ais cité dans le sujet Pratique du zen


      zazen, 坐禅 (zuochan). Méditation assise. Le mot “zen” est l’abréviation du mot “zenna”, translittération phonétique du mot sanskrit “dhyana” qui signifie méditation. La méditation correspond à la concentration (jo), l’une des trois sciences. Le Maka Shikan décrit la posture méditative de la manière suivante : on s’assoit en posant le pied gauche sur le genoux droit, le pied droit sur le genoux gauche, de manière à ce que les deux pieds ne touchent pas le sol et on regarde le plafond. C’est une méthode de pratique dans laquelle on réfrène l’agitation de l’esprit et on calme sa pensée, créant les conditions pour rechercher la nature du Dharma et la nature de bouddha. Cette pratique était très courante dans l'Inde ancienne et fut intégrée au bouddhisme par Shakyamuni lui-même, qui était assis en méditation lorsqu'il atteignit l'Eveil, sous l'arbre bodhi. Elle fut introduite en Chine où Zhiyi l'enseigna comme faisant partie d'un système complet de disciplines permettant de percevoir la véritable nature de son esprit. L'école Chan (Zen) attache une grande importance à la pratique de la méditation assise.

      http://www.nichiren-etudes.net/dico/z.htm

      Avant d'aborder le cas japonais, il faut dire quelques mots des rapports des deux écoles au cours de leur développement dans le contexte chinois. Le Chan et le tantrisme bouddhique apparaissent vers la même époque en Chine, et connaissent leur apogée sous la dynastie des Tang, avec l'empereur Xuanzong (r. 712-745). Malgré la tradition qui veut que le Chan ait été importé d'Inde par le patriarche Bodhidharma au début du sixième siècle, c'est en réalité vers le début du huitième siècle que l'école du Chan acquiert ses lettres de noblesse. C'est également à cette époque que deux maîtres tantriques indiens, Subhakarasimha (637-735) et Vajrabodhi (671-741), arrivent en Chine. Parmi leurs nouveaux disciples, ils comptent divers adeptes du Chan. L'un d'eux, Yixing (683-727), va d'ailleurs contribuer avec Subhakarasimha à la traduction de nombreux textes tantriques et compiler un important commentaire du Mahâvairocana-sûtra, l'un des textes de base du tantrisme sino-japonais

      http://www.zen-occidental.net/quoi/zen-tantrisme.html

      Un exemple significatif de l'influence tantrique sur le Zen pré-moderne est celui du kôan mu. Ce kôan, largement utilisé dans le Zen Rinzai, est tiré du dialogue suivant, cité par le Wumen guan : un moine demande au maître Chan Zhaozhou (778-897) : "Un chien a-t-il une nature de bouddha ?" À quoi Zhaozhou répond : "Mu !" (ou plutôt dans le dialogue chinois original, plus proche d'un aboiement que d'une réponse : Wu !).

      http://www.zen-occidental.net/quoi/zen-tantrisme.html

      Le Zen (Chan) a été fondé au temple Shaolin en même temps que le kung fu par le légendaire Damo ou Bodhidharma.

      http://www.saolim.net/zen/index.php/2-zen-chan
      http://le-dragon-du-lac.over-blog.com/pages/maitre-jean-jacques-galinier-4081487.html

      Il se trouve encore de nombreux liens sur internet concernant la filiation yi king et zen.

      L'obstacle principal est de séparer ce qui à la base est une seule et même chose.
      Par exemple il existe de nombreux domaines en informatique en médecine en mathématique

      Reste à savoir par exemple à quoi sert de séparer la géométrie, l'algèbre, la trigonométrie
      ces disciplines concours à ce qui est connu comme les mathématiques (terme probablement
      mis en vogue par pythagore - philosophe ésotérique notoire)



    Bonne suite et souriante journée à tous




Dernière édition par air le Ven 27 Avr 2012 - 19:23, édité 1 fois (Raison : Correction des URLs)

solasido

Messages : 143
Date d'inscription : 28/02/2012
Masculin Age : 77

http://tarogramme.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Zen est-il issu de ou affilié au Yi-King ?

Message par solasido le Ven 27 Avr 2012 - 19:38

Le Zen japonais est donc l'héritier du Ch'an chinois et non l'inverse !

http://www.bouddha.ch/zenchan.HTM



solasido

Messages : 143
Date d'inscription : 28/02/2012
Masculin Age : 77

http://tarogramme.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Zen est-il issu de ou affilié au Yi-King ?

Message par solasido le Ven 27 Avr 2012 - 19:44

Travail énergétique

Concentration, renforcement des zones sensibles, cures, guérisons, réalisations personnelles.
Indissociable de la pratique de l’art martial, la recherche en énergie est avant tout un apprentissage de sagesse et de patience. Liées à la méditation Zen, les techniques chinoises inspirées du yoga, permettent un développement rapide du potentiel énergétique.

Le concept yin yang est le symbole de l’énergie matérialisée et de l’équilibre universel ; en accord avec la pratique bouddhiste Ch’an ou Zen, nous avons là, la matrice de la philosophie qui existe dans le Kung Fu.

Le Shen (âme ou esprit) engendre le Ch’i (énergie ou source de vie) qui engendre le Jing (essence) qui est transformée pour nourrir en retour le Ch'i. Ceci est le concept de base de l’alchimie intérieure utilisée dans les arts martiaux chinois.

http://www.saolim.net/kungfu/kungfu.htm

http://www.tao-yin.com/archives/archives_wushu_014.html

solasido

Messages : 143
Date d'inscription : 28/02/2012
Masculin Age : 77

http://tarogramme.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Zen est-il issu de ou affilié au Yi-King ?

Message par solasido le Ven 27 Avr 2012 - 19:47

L’illuminé

Au VIème Siècle, vers les années 520, un homme étrange, de forte carrure et à l’air farouche, demande à être reçu en audience auprès de l’ Empereur WU de la dynastie des Liang à Jian kuan. Il est le successeur de Bouddha, il dit se nommer « BODHIDHARMA », ce qui signifie « I’illuminé » dans sa langue. Il apporte selon lui, la connaissance de la loi ( Dharma ) et de la vérité ( Boddhi ). L’Empereur jugeant qu’il avait fait beaucoup de kilomètres, l’écouta. Après plusieurs paroles, l’Empereur se vit tenir tête pour la première fois et, non seulement Bodhidharma lui tint tête, mais il tourna les talons et s’en alla. Personne n’avait eu l’impudence d’être aussi irrévérencieux envers sa Majesté. Plus ou moins poursuivi, on essaya de le tuer discrètement. Bodhidharma, trouva refuge dans le monastère de Shaolin dont la réputation lui était parvenue jusqu’en Inde par le moine Batuo. Selon la légende, il traversa le fleuve jaune sur un simple roseau. Il arriva donc au mont Song, mais ne réussit pas à convaincre les moines, il se retira donc pendant 9 années dans une grotte en méditation. Une fois pour s’être endormi pendant sa méditation, il s’arracha de colère les paupières et celles-ci jetées à terre se seraient transformées en arbre à thé… On dit également qu’il se serait nourrit de cette boisson. Un jour, c’est l’illumination, il comprend le murmure des fourmis et le chant des oiseaux. Il décide de transmettre sa nouvelle doctrine, ce qui sera à la base de la doctrine « CHAN », le ZEN en japonais, la méditation. Les moines de Shaolin sont subjugués et acceptent de prendre Boddidharma comme patriarche. Il décide donc d’initier les moines à la méditation mais s’aperçoit très vite que la plupart des moines sont dans l’incapacité physique et mentale de subir une période d’immobilité, nécessaire à cette méditation. Il décide donc de créer une série d’exercices capables de fortifier le corps et le mental de ses disciples. Il utilise pour ce faire, l’héritage légué par Hui Gang et Zeng Zhou, ainsi que du Yoga et le Vajramutsi ( lutte et boxe des princes indiens ). Il nommera sa méthode « SHI PA LO HAN SHO » (Ies 18 mains de Bouddha). La particularité de cette méthode est qu’elle mêle le physique, le spirituel et la pratique de santé, tous les ingrédients du Kung fu actuel sont donc réunis. Ce que nous pouvons constater, c’est que Bodhidharma n’est pas le créateur du Kung fu… La boxe Chinoise avait déjà une longue histoire !

L’après Bodhidharma

Peu à peu les moines se lassent de la méditation et s’intéressent davantage au « 18 Mains de Lohan ». Une fois de plus Bodhidharma se voit déçu par la conception Chinoise et quitte le temple. En 557, on annonce sa mort. En fouillant sa tombe, on ne retrouva qu’une sandale et une robe. Plusieurs témoins diront l’avoir vu en route pour les Indes, chevauchant un Tigre et chaussé d’une seule sandale. Le successeur de Boddhidharrna se nomme HUI KO et est considéré comme le second patriarche (486-593). Il est cité comme le rédacteur véritable du YI KIN KING et SUI KING. C’est à peu près à cette époque que l’on différenciera la pratique de l’art martial et celle de la méditation.

http://loongyin.com/?page_id=23

solasido

Messages : 143
Date d'inscription : 28/02/2012
Masculin Age : 77

http://tarogramme.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Zen est-il issu de ou affilié au Yi-King ?

Message par solasido le Ven 27 Avr 2012 - 20:02


Si la philosophie est une recherche de la vérité au moyen du verbe, du Logos, alors le Taoïsme n'est pas une philosophie car la vérité n'est pas son point de mire et le langage est loin d'être son instrument privilégié. Par contre, si le terme philosophie désigne un type de discours enveloppant une vision du monde (sens large), alors, bien sûr, le Taoïsme peut être considéré comme une philosophie. Dans de nombreuses polémiques actuelles qui agitent le monde sinologique, le terme de « philosophie » est utilisé comme faire-valoir ou comme repoussoir. Ainsi le philosophe Feng You Lan s'était vu reprocher de vouloir faire à tout prix de la pensée chinoise une philosophie, et plus récemment François Jullien s'est vu reprocher de vouloir absolument séparer l'horizon chinois de celui de la philosophie. L'éclairage de la question dépend de la définition du terme philosophie à laquelle on s'adosse (sens étroit ou sens large). Il en va de même pour le terme religion qui est loin d'être univoque. Mais si l'on s'entend pour dire que le Taoïsme propose des exercices et un style de vie qui permettent de relier ou d'harmoniser le yin et le yang, la terre et le ciel, c'est-à-dire le visible et l'invisible, alors en ce sens, il peut être considéré comme une religion

http://fr.wikipedia.org/wiki/Tao%C3%AFsme

solasido

Messages : 143
Date d'inscription : 28/02/2012
Masculin Age : 77

http://tarogramme.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Zen est-il issu de ou affilié au Yi-King ?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum