L'ego spirituel ?

Page 5 sur 21 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 13 ... 21  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'ego spirituel ?

Message par Jean-Yves le Jeu 31 Mai 2012 - 20:10

Rappel du premier message :

Bonsoir à tous...

Mon expérience sur le sujet :

La voie spirituelle s’établit dans la relation que l’on a avec soi-même, dans notre propre intimité. Pour qu’il y ait dépassement de l’ego spirituel il est nécessaire d’être honnête, franc avec soi-même.
Je ne pense pas que l’on puisse éviter en soi la présence de l’ego spirituel.
Lorsque l’on suit un cheminement d’ouverture intérieure, il s’anime en soi du bonheur mais aussi une sorte de satisfaction de réussir (ou d’avoir réussi).

Ici, à ce stade, on pourrait dire que cette satisfaction n’a pas lieu d’être (car cette part soi qui tire une fierté n’est en rien à l’origine de « la venue de plus de clarté » en soi.)
Mais en fait, c’est dans cette attitude-là que s’établit le verrouillage, le mécanisme de fermeture de l’ego qui gène l’approfondissement de soi. Car, dans ce cas, l’ego spirituel est refoulé et reste une part cachée de soi et ainsi, une division, une dualité s’installe en soi.

Et c’est là, que pouvoir, avoir la force de se regarder soi-même en toute honnêteté est essentiel. C’est en cela que se situe une sorte de « mise à genoux » en soi, dans cette reconnaissance.
Et ce mécanisme de fermeture intérieure se maintient aussi parce que cet « ego spirituel » nous apparaît comme une gène, un obstacle dans notre cheminement, dans la voie spirituelle.
Ce positionnement intérieur à travers lequel on voudrait éluder la présence de l’ego spirituel n’est pas justifié ; car cet état de libération intérieure est déjà une réalité en soi pour tous et cela quel que soit la clarté de notre propre conscience individuelle. Il n’y a donc rien à atteindre, rien qui ne soit déjà là.

Pour résumer ce que j’ai écrit ci-dessus je dirais :
Le verrouillage intérieur ne se situe pas dans la présence de l’ego spirituel (qui peut apparaître comme le vilain petit canard) mais dans sa « non reconnaissance » en soi. « Non reconnaissance » qui empêche ce qui est la véritable conscience (d’éveil) de se révéler. Véritable conscience qui est toujours, pour tous et pour chacun, libre par nature.

sunny
avatar
Jean-Yves

Messages : 367
Date d'inscription : 08/05/2012
Masculin Age : 57
Localisation : Var

http://spi.laique.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas


Re: L'ego spirituel ?

Message par ananie le Jeu 10 Jan 2013 - 20:26

MarieAnne a écrit:Si si je t'assure, on peut beaucoup apprendre grâce à cette branche ...
Ce genre de phrase ça donne vraiment l'impression d'être pris de haut...
Comme si tinaji ne connaissais pas ce genre d'expériences... Rolling Eyes

C'est un peu comme si tu t'adressais à un pâtissier et que tu lui disais "si si je t'assure, pour faire de la crème pâtissière il faut des œufs".

Voilà ce que je dénonçais plus haut, et que j'ai vu souvent dans ce sujet.

Le problème ce n'est pas de pratiquer cette voie de pleine conscience et d'ouverture dans l'action, ce qui est très bien et nécessaire.
Mais c'est de prendre de haut ceux qui ont une pratique plus formelle, comme si eux ne pouvait pas comprendre et connaître cette voie, comme s'ils ne la pratiquaient pas depuis longtemps.

Comme si la seule explication possible au fait que les gens fassent des pratiques formelles et aillent voir des accompagnant, c'est qu'ils ont moins compris de choses ou sont moins avancés...

Alors que pour tout le monde ici a commencé sa spiritualité avec cette attention à chaque instant, à l'écoute des signes, de l'effet miroir...etc etc. Et continue de la pratiquer, en plus du reste.


Dernière édition par ananie le Jeu 10 Jan 2013 - 20:44, édité 3 fois

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego spirituel ?

Message par MarieAnne le Jeu 10 Jan 2013 - 20:30

ananie a écrit:
MarieAnne a écrit:Si si je t'assure, on peut beaucoup apprendre grâce à cette branche ...
Ce genre de phrase ça donne vraiment l'impression d'être pris de haut...
Comme si tinaji ne connaissais pas ce genre d'expériences... Rolling Eyes

C'est un peu comme si tu t'adressais à un pâtissier et que tu lui disais "si si je t'assure, pour faire de la crème pâtissière il faut des œufs".

Voilà ce que je dénonçais plus haut, et que j'ai vu souvent dans ce sujet..

ça c'est ton ressenti Ananie !!!

et je peux t'assurer que ce n'est pas du tout dans cet état d'esprit que j'ai écrit cela!
avatar
MarieAnne

Messages : 226
Date d'inscription : 03/12/2012
Féminin Age : 57

http://justedesfruitscueillis.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego spirituel ?

Message par ananie le Jeu 10 Jan 2013 - 20:31

MarieAnne a écrit:et je peux t'assurer que ce n'est pas du tout dans cet état d'esprit que j'ai écrit cela!
Bien sur... On dit ce genre de phrase sans être dans cet état d'esprit... (Ironie).

C'est ça voir son orgueil : regarder l'état d'esprit qui se dissimule derrière ce genre de phrase.
genre : "moi j'ai compris, un jour toi tu comprendras aussi mon petit".

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego spirituel ?

Message par tijani le Jeu 10 Jan 2013 - 20:39

@ Totem

"Dans ma jeunesse, j'ai parcouru le pays en tout sens, me livrant à l'étude et à des pratiques. J'ai fréquenté des égarés qui s'imaginant être illuminés, ne faisaient qu'égarer les autres. Puis j'ai rencontré celui qui m'a permis de reconnaître toute la cangue inutile dont je m'étais chargé. Alors la véritable direction m'est apparue, et l'esprit originel est devenu ma seule affaire. Et un jour tout s'est soudainement écroulé dans l'Éveil.
Moi le vieux Tcheng, je n'imite pas tel ou tel, n'adhère à aucune croyance, ne suis l'adepte d'aucune école, et le disciple de personne. Dans ma nature véritable, je ne sais rien, je n'ai rien, je ne suis rien, car là il n'y a pas de vieux Tcheng. Pour l'ordinaire, les choses auxquelles je participe s'écoulent d'elles-mêmes. Même l'esprit originel n'est plus mon affaire.

Les paroles que je prononce devant vous ne viennent pas des choses apprises.

Crânes tondus, je ne vous ai rien caché. Quel intérêt pour vous ? Rien que des fariboles !"

Et le vieux Tcheng sortit


c'est bien ce que je pensais ....

la grave errreur des autodidactes , est que quand il lisent un enseignement de maitres , ils ne réalisent pas qu'il est le ffruit d'un cheminement , discipliné , faits de rites , et d"effort personnel pendant toute une vie .....de sorte qu'il prenne tout pour argent comptant ..

Totem , le maitre chang est pére précurseur du Zen , une voie spirituelle découlant du boudhisme ; il fut lui disciple et maitre a son tour , cet enseignement à la limite n'est pas pour celui qui n'as pas connu de maitre comme toi , mais pour ceux qui en ont un , cet enseignement ne te concerne pas , mais ceux qui n'arrive a se positionner dans leur pratique par rapport à un maître ..... comment une personne réalisée par une voie et une discipline pourrait renier le chemin qui l'as amené à sa propre méthode ( qui est l'illumination par la méditation silencieuse )

lui il fait la promotion de sa voie , mais c'est bien une voie et c'était bien un maitre .
et pour arriver au but , je doute fort que le fait de lire son enseignement suffit ...

un autre exemple d'enseignement , soufi celui là ...de Rumi

Que faire, o musulman ? Car je ne me reconnais pas moi-même.
Je ne suis ni chrétien, ni juif, ni guèbre, ni musulman; je ne suis ni d'Orient, ni d'Occident, ni de la terre, ni de la mer; je ne proviens pas de la nature, ni des cieux en leur révolution.
Je ne suis pas de terre, ni d'eau, ni d'air ni de feu; je ne suis pas de l'empyrée, ni de la poussière; pas de l'existence ni de l'être; je ne suis ni d'Inde, ni de Chine, ni de la Bulghar, ni de Saqsin, je ne suis pas du royaume d'Iraq ni du pays de Khorassan. Je ne suis pas de ce monde, ni de l'autre, ni du paradis ni de l'enfer, je ne suis ni d'Adam, ni d'Eve, ni de l'eden ni du rizwan.
Ma place est d'être sans place, ma trace sans trace; ce n'est ni le corps ni l'âme, car j'appartiens à l'âme du Bien-Aimé."


Rumi fut musulman pratiquant assidu dans la forme sunnite la plus stricte , disciple puis maitre soufi jusqu'au dernier soufle de sa vie , il arrive à la conclusion qu'il ne l'est plus ceci ou celà .....mais là il parle du but ...il ne parle pas de son chemin ...

encore une ruse de l'égo , qui consiste a vouloir se hisser aux sommets des enseignements et faire fi du chemin ....
avatar
tijani

Messages : 576
Date d'inscription : 20/05/2012
Masculin Age : 51
Localisation : oasis

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego spirituel ?

Message par Cobra-de-jade le Jeu 10 Jan 2013 - 20:49

ananie a écrit: Mais pour s'accepter vraiment tel que l'on est, plonger dans les profondeurs de notre être, aller voir nos ombres et démons intérieurs, laisser sortir des émotions et souvenir refoulés, et les accepter pleinement... pour tout cela, s'observer dans le quotidien et chercher à agir depuis le divin en soi plutôt que depuis l'égo ne suffit pas. Sinon ce que l'on accepte ce n'est qu'une partie très superficielle de soi-même, et ce que nous sommes vraiment nous reste totalement inconnu.

Je te rejoins sur le fait qu'il est pratiquement indispensable (car des exceptions existent) au départ et pendant un certain temps, d'avoir une pratique assidue et rigoureuse. Cela est d'ailleurs nécessaire pour permettre la remontée de profondes couches inconscientes que celles-ci soient individuelles, collectives et j'irai même jusqu'à dire "universelles". Ceci vaut également pour la profondeur de la vie onirique car il est évident que si l'on a pas suffisamment éveillé la présence méditative lors de pratiques spirituelles vécues dans l'état de veille, il sera très difficile de faire des rêves permettant la remontée de ces zones inconscientes qui sont très peu fréquentées par la plupart des individus.

Cela dit, tout ce qui est d'une aide précieuse à une étape de la voie devient une entrave si l'égo cède à une de ses légendaires tendances au contrôle lui faisant croire qu'il tient enfin LA solution, LE moyen et que tout (ou l'essentiel) doit passer par là car il reste dans un sentier qu'il juge sécurisé, "carré", où la créativité et le spectre d'action de l'intelligence divine est forcément limitée... mais n'est-ce pas ce qu'il cherche le plus souvent inconsciemment? Rester dans le connu, dans ce sur quoi lui... ou plutôt ses précieuses références extérieures lui garantissent comme étant LES meilleures ou seules conditions valables?

Car c'est là une des stratégies favorites de l'orgueil spirituel, les sempiternelles citations des maitres de la voie, de la tradition, de la description du processus d'éveil, de ses différentes étapes et comment celles-ci doivent se dérouler du début à la fin selon les critères "orthodoxes", le contenu des grands plans, des sous plans, des chakras, des sous chakras de la manière dont l'énergie divine (kundalini) est censée s'éveiller, son trajet précis : plutôt par ici que par là... tant qu'on y est! Ici l'égo joue une de ses cartes maîtresses : ce n'est pas moi qui le dit, c'est la tradition donc j'en ai la garantie, je me sens en sécurité dans mon petit carré contrôlé. C'est ainsi qu'on peut résoudre (en partie du moins) cette peur de l'inconnu, de l'aspect sauvage de la vie et plus encore, des possibilités infinies de la créativité divine qui fait (je me répète) : ce qui lui chante, comme ça lui chante et avec qui ça lui chante ! Une certaine définition de la crainte révérencielle de Dieu a certainement un lien avec cet aspect de la "folle sagesse" et du caractère impénétrable, totalement IMPREVU et non encadrable des plans divins. Ne dit-on pas que les voies du seigneur sont impénétrables?

Or, lorsqu'on avance sur la voie, une évidence se fait jour : tant qu'on se "voit pratiquer", tant qu'on se met (consciemment ou non) dans la situation d'un pratiquant en train d'effectuer un exercice spirituel, on reste prisonnier d'une perception dualiste car on localise, on chosifie non seulement notre propre moi mais aussi l'omniprésence divine... y compris lorsque cette perception dualiste acquiert un certain degré de subtilité qui se laisse aisément confondre avec une pseudo conscience non duelle.

La situation, le contexte n'a donc rien à voir avec la qualité d'introspection et l'état méditatif.

La pratique doit tendre vers l'absence de direction, vers l'oubli des situations qu'on perçoit comme favorables ou défavorables afin de permettre l'intégration (et non pas uniquement l'éveil) de la présence divine. Car, favorable ou défavorable, ici ou là bas, assis, debout, couché, aux toilettes ou en train d'avoir une conversation téléphonique ou même encore lors d'une chute dans l'escalier, tout ceci n'est autre que Dieu en activité, c'est la danse de l'être divin et rien d'autre ! Il n'y a pas de meilleure occasion pour pratiquer que celle qui se présente ici et maintenant. Bien sûr, étant entendu qu'une certaine maturité spirituelle est nécessaire à cette compréhension de tout notre coeur et de tout notre corps.

ananie a écrit: Pratiquer en étant attentif dans le quotidien, c'est un genre de karma yoga.
C'est absolument nécessaire à la pratique spirituelle. ça permet de séparer en soi le pur de l'impur, et d'avoir une action juste, de pratiquer la vertu.
Cela va aussi engendrer du bon karma si c'est vraiment bien pratiqué.
Mais ça ne déclenche pas de vrai purification profonde des choses qui sont enfouies et refoulées en soi.

Contrairement à ce que tu dis, pour moi l'intégration de la présence dans le quotidien est le reflet de notre vraie pratique, c'est là qu'est le véritable test, car on ne peut tricher avec la spontanéité des situations, rencontres imprévues etc... tout cela échappe à notre contrôle. La manière qu'on a de vivre tout cela est LE miroir révélateur de notre avancée spirituelle.

Alors qu'au contraire, il est facile à n'importe quel méditant un peu expérimenté de se réfugier dans une sorte de cocon énergétique, dans un état de conscience confortable où il n'est plus touché par ses conflits psychiques et peut ainsi prendre refuge dans une béatitude relative.

Totem a écrit: Comment je peux faire la différence avec l'être et l'égo, c'est quelque chose de pas évident à dire, c'est je dirais presque de l'ordre de l'intime, il faudrait dévoiler certaines choses qui passeraient difficilement pour quelqu'un qui n'expérimente pas. La seule chose que je peux dire c'est que la connection est faite au niveau du coeur ou plus précis le sternum.

Tout pareil que toi, c'est aussi au niveau du coeur que je ressens la présence de l'être essentiel dont le rôle est tout d'abord d'établir un pont entre notre nature divine et notre nature terrestre (mentale, émotionnelle et physique).

Tijani a écrit: l'intime de chacun de nous n'est pas si different que ca , entre dans une voie et tu seras surprise comment tu ressembles a beaucoup ....et je peut meme te dire cette prétention à la spécificité et la prticularité est justement une ruse l'égo ....

Il en va exactement de même pour la ruse de la généralité... là encore, ce n'est que le revers de la ruse de la particularité que tu dénonces. Il faut apprendre à jongler avec les paradoxes et les contradictions car elles sont omniprésentes dans la vie spirituelle. Chaque contraire contient en lui-même le germe de son contraire et peut très bien, en un claquement de doigts se métamorphoser en celui-ci.



avatar
Cobra-de-jade

Messages : 594
Date d'inscription : 28/05/2012
Masculin Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego spirituel ?

Message par Jean-Yves le Jeu 10 Jan 2013 - 21:03

Vos échanges sont remarquables... Sage Il y a vraiment sur ce forum des personnes très intéressantes... sunny
avatar
Jean-Yves

Messages : 367
Date d'inscription : 08/05/2012
Masculin Age : 57
Localisation : Var

http://spi.laique.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego spirituel ?

Message par Totem le Jeu 10 Jan 2013 - 22:42

MarieAnne a écrit:
[Pour moi, cela se passe aussi à ce niveau du sternum, c'est une vibration, un feu qui émane de cet endroit. Tout le corps est dans la résonance de ce qui émane de là. C'est une sensation de vide et de plein en même temps. Je suis absente et présente en même temps. Je sens l'ouverture vers autre chose dont cette image ne peut donner qu'un aperçu.

Il y a toujours une part de doute pour moi, quand la situation à laquelle je suis confrontée est grave et conséquente pour une autre personne que moi. Mais le doute est aussi une aide précieuse pour moi.



C'est tout à fait celà, l'univers est à l'intérieur de nous.
il y a une vibration au niveau du s ternum qui parfois est si puissante que tout le corps vibre et il suffit de fixer sa pensée à ce niveau pour que la connection aie lieu instantanément et l'on disparaît dans une autre conscience.

La kundalini ne s'y trompe pas, c'est au niveau du sternum qu'elle travaille le plus, parce que l'être ou conscience véritable est à ce niveau, au départ c'est un noyau qui grandit par un apport extérieur d'énergie.
avatar
Totem

Messages : 341
Date d'inscription : 14/12/2012
Féminin Age : 62
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego spirituel ?

Message par air le Jeu 10 Jan 2013 - 22:48

Totem a écrit:La kundalini ne s'y trompe pas, c'est au niveau du sternum qu'elle travaille le plus, parce que l'être ou conscience véritable est à ce niveau, au départ c'est un noyau qui grandit par un apport extérieur d'énergie.
Je n'ai jamais entendu dire cela dans ma voie (d'origine hindouiste) ni dans aucune source hindouiste d'ailleurs (mais je ne suis pas un grand lecteur). A priori selon ce que l'on m'enseigne, les chakras principaux pour la Kundalini sont Muladhara et Ajna. De plus, selon ces traditions, l'âme réside en Ajna et pas en Anahata ou dans ses environs.

avatar
air
Modérateur

Messages : 2585
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 47
Localisation : Voie Lactée...

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego spirituel ?

Message par Cobra-de-jade le Jeu 10 Jan 2013 - 22:57

Si, ça existe dans l'hindouisme Air... principalement dans le shivaisme du cachemire (et oui encore et non je le fais pas exprêt Very Happy lol) mais aussi dans la Bhagavad Gîta et également dans les Upanishads. Selon ces courants, le chakra du coeur "hridaya chakra" et non l'anahata, est le lieu privilégié de la kundalini car c'est là que réside l'âme incarnée "Jivâtman" (et non dans l'ajna chakra). Ce centre cardiaque est naturellement relié à tous les autres d'où son nom de "coeur spirituel". En dehors de l'hindouisme : dans le soufisme, mais aussi dans la gnose occidentale, c'est aussi cette porte là (celle du coeur) qui est mise en avant pour l'éveil de la kundalini.
avatar
Cobra-de-jade

Messages : 594
Date d'inscription : 28/05/2012
Masculin Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego spirituel ?

Message par Totem le Jeu 10 Jan 2013 - 23:01

Chez les gnostiques, le noyau d'âme est à ce niveau et d'ailleurs les images christiques montrent bien la lumière qui irradie à ce niveau. D'ailleurs c'est en tombant sur les écrits de Sri Aurobindo, où il est question de la redescente au niveau du coeur.
L'expérience me confirme que c'est à ce niveau que l'être prend naissance au départ et ça va plus loin encore.
avatar
Totem

Messages : 341
Date d'inscription : 14/12/2012
Féminin Age : 62
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego spirituel ?

Message par Cobra-de-jade le Jeu 10 Jan 2013 - 23:04

Exactement Totem, d'où l'association Coeur/Soleil d'ailleurs ! sunny

Mais aussi Coeur et étoile polaire ! Like a Star @ heaven ... symbole qui lui-même nous renvoie à l'homme primordial (le purusha, l'adam spirituel, christ) sous la forme du pentagramme Wink
avatar
Cobra-de-jade

Messages : 594
Date d'inscription : 28/05/2012
Masculin Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego spirituel ?

Message par air le Jeu 10 Jan 2013 - 23:11

Cobra-de-jade a écrit:Si, ça existe dans l'hindouisme Air.
Je n'ai jamais dit que ça n'existait pas, juste que je ne connais pas. Par contre lorsque Totem dit :

Totem a écrit:L'expérience me confirme que c'est à ce niveau que l'être prend naissance au départ et ça va plus loin encore.
Je la comprends comme une vérité générale, alors qu'en se basant sur une expérience personnelle il me paraît bien difficile de garantir une généralité.
avatar
air
Modérateur

Messages : 2585
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 47
Localisation : Voie Lactée...

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego spirituel ?

Message par synthésis le Jeu 10 Jan 2013 - 23:13

ananie a écrit:
Synthésis a écrit:Ok Ananie, mais, lorsqu'on s'est libéré de l'ego, il reste quoi?
Il reste la personnalité constituée du corps, des émotions, des pensées...etc.

Selon les orientaux, on ne perd rien en lâchant l'égo, puisque l'égo n'est qu'une idée, une image mentale.

Nous ne sommes que la somme de notre corps, nos pensées, nos émotions... à chaque instant. Et cela change à chaque instant. D'instant en instant nous sommes un autre.
Il n'y a pas de moi qui dirige tout cela, et qui reste le même au milieu : c'est juste une idée, un concept qui n'a pas de réalité.

Donc quand le moi disparait et bien ça ne change rien, il reste exactement la même chose, c'est juste que l'on a cessé de croire à une illusion...


Je ne comprends pas vraiment, ça ne me parait pas bien compliqué de se débarrasser d'un tel ego si à la finalité on reste ce qu'on est, une entité séparée, avec notre corps, nos pensées, nos émotions...

Je verrais plutôt l'ego comme la partie fausse de nous-même, un peu comme cette définition qu'on trouve sur wikipédia:
L'ego dans la spiritualité:
"Pour un certain nombre de courants spirituels, l'ego est la représentation fausse qu'un individu se fait de lui-même. Cette représentation fait écran à la vraie nature de l'homme. Certains auteurs parlent de l'ego comme d'une fausse personnalité constituée de souvenirs et d'expériences. La confusion entre l'ego/"fausse personnalité" et sa vraie nature produit une illusion qui prive ceux qui en sont prisonniers d'une vraie liberté et les enchaîne à des schémas de souffrance (égocentrisme, orgueil, vanité, amour-propre, perception erronée du monde)."

Reste à savoir comment on se débarrasse de la "partie fausse" de nous-mêmes et si on peut acquérir la "partie vraie" en suivant des enseignements de maîtres spirituels en pratiquant des exercices méditatifs et mentaux.

J'ai d'ailleurs une question que j'aimerais poser à tous les partisans des exercices méditatifs et mentaux:
Si la méditation permet progressivement d'arriver à l'éveil, à quoi nous sert notre corps physique? Pourquoi ne pas réaliser cela directement à partir de notre corps astral (ou mental)? En clair, à quoi cela sert-il de s'incarner?

Synthésis

synthésis

Messages : 258
Date d'inscription : 27/07/2012
Masculin Age : 56
Localisation : Genève

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego spirituel ?

Message par Cobra-de-jade le Jeu 10 Jan 2013 - 23:40

air a écrit:
Cobra-de-jade a écrit:Si, ça existe dans l'hindouisme Air.
Je n'ai jamais dit que ça n'existait pas, juste que je ne connais pas.

Oui en effet, c'est juste.. tu as simplement dit que tu n'en avais jamais entendu parler Smile J'ai choisi le mauvais terme en parlant de "non existence" Wink

air a écrit:
Totem a écrit:]L'expérience me confirme que c'est à ce niveau que l'être prend naissance au départ et ça va plus loin encore.
Je la comprends comme une vérité générale, alors qu'en se basant sur une expérience personnelle il me paraît bien difficile de garantir une généralité.

Je confirme ce que Totem vient de dire et les sources que j'ai citées précédemment confirme également ses propos. Il y a une raison très simple et parfaitement logique à cela : le "coeur spirituel" est le "lieu du milieu" il est, selon l'expression utilisée par Jésus dans l'évangile de Marie, ce qui est entre la psyché (le mental) et le pneuma (l'esprit divin). Il s'agit donc d'un lieu médian, d'un pont entre la nature divine et la nature terrestre. J'emploie souvent l'image du trou de verre au milieu du sablier comme métaphore : pour que le sable qui descend du ciel, du divin, soit reçu par la terre, par l'humain, il faut qu'il passe par ce trou de verre médian qui est le temple de l'être central, de l'âme divine, du Soleil spirituel. Ainsi, quelque soit le trajet emprunté par la kundalini dans le corps subtil où se trouvent les chakras, elle passera tout d'abord par cet intermédiaire entre le divin et la nature qu'est le coeur.


Dernière édition par Cobra-de-jade le Jeu 10 Jan 2013 - 23:44, édité 2 fois
avatar
Cobra-de-jade

Messages : 594
Date d'inscription : 28/05/2012
Masculin Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego spirituel ?

Message par Totem le Jeu 10 Jan 2013 - 23:41

air a écrit:
Cobra-de-jade a écrit:Si, ça existe dans l'hindouisme Air.
Je n'ai jamais dit que ça n'existait pas, juste que je ne connais pas. Par contre lorsque Totem dit :

Totem a écrit:L'expérience me confirme que c'est à ce niveau que l'être prend naissance au départ et ça va plus loin encore.
Je la comprends comme une vérité générale, alors qu'en se basant sur une expérience personnelle il me paraît bien difficile de garantir une généralité.

Lorsque la kundalini s'est éveillée, j'ai écumé tout ce que je pouvais écumer pour comprendre et le shéma classique était la montée de la kundalini jusqu'au coronal, ce que j'ai effectivement vécu plusieurs fois jusqu'à l'explosion. Jusque là pas problème on est dans les clous, mais c'est le après où ça à commencer à poser des problèmes, parce qu'on parle de nirvana et tout ce qui va avec, effectivement c'est sublime on resterait bien là haut, redescendre est presqu'une hérésie, mais qui veut rester là haut, sinon l'égo??
Hors il existe la redescente avec naissance de l'être psychique qui est une conscience au niveau du coeur et ça on ne lit pratiquement nulle part sauf chez Aurobindo qui l'a retrouvé chez les Rishis et les gnostiques. Je ne prétends pas que c'est une généralité, mais je dirais lorsqu'on atteint le nirvana il y des étapes suivantes car le but semble être la transformation de l'être humain actuel en une autre race d'humains. Aurobindo parle d'un surhomme. Je n'ai lu que l'aventure de la conscience et quelques bout de la vie divine et je retrouve ce qu'il m'est donné de vivre. Carl Gustave UNG dans son livre sur la kundalini évoque cette conscience et lui la place au départ dans l'inconscient et sa libération dépend de notre courage pour descendre dans cet inconscient affronter nos vieux démons,.
avatar
Totem

Messages : 341
Date d'inscription : 14/12/2012
Féminin Age : 62
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego spirituel ?

Message par Cobra-de-jade le Jeu 10 Jan 2013 - 23:49

Pour resituer un peu les choses dans un contexte plus familier, ce que Sri Aurobindo a baptisé l'être psychique (je ne suis pas particulièrement fan du choix du terme fin soit ^^ ) correspond grosso modo à ce que le christianisme appelle le "corps de gloire".
avatar
Cobra-de-jade

Messages : 594
Date d'inscription : 28/05/2012
Masculin Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego spirituel ?

Message par Totem le Jeu 10 Jan 2013 - 23:53

Je le conçois aussi comme ça, je pense que quelque soit le nom qu'on lui donne ça ne change rien, c'est bien là, c'est le nous-même dont on a pu avoir l'intution mais dont on connaît si peu.
avatar
Totem

Messages : 341
Date d'inscription : 14/12/2012
Féminin Age : 62
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego spirituel ?

Message par Cobra-de-jade le Jeu 10 Jan 2013 - 23:56

Je te plussoie Wink ... parfois Sri Aurobindo emploie l'expression "être central", c plus évocateur de ce lieu médian et médiateur entre le ciel et la terre je trouve.
avatar
Cobra-de-jade

Messages : 594
Date d'inscription : 28/05/2012
Masculin Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego spirituel ?

Message par air le Ven 11 Jan 2013 - 7:29

Cobra-de-jade a écrit:Je confirme ce que Totem vient de dire et les sources que j'ai citées précédemment confirme également ses propos.

Concernant la Bhagavad Gîta et les Upanishads, je ne les ai pas lus mais plusieurs kriyabans de mon entourage l'ont fait, je tâcherai de leur demander leur compréhension de ces textes par rapport à notre voie.

Mais de toute façon, quel que soit le nombre de sources qui confirment votre vision des choses, elles ne pourront en aucun cas prouver que les voies qui décrivent d'une autre façon la kundalini et son rapport au corps humains ont tort. Ne serait-ce que parce que rien ne prouve que les choses se déroulent de la même façon pour tous. Ce n'est pas parce que, par exemple, 100 personnes décrivent la lune comme un croissant, que celui qui dit qu'elle est ronde (ou qu'elle peut être ronde) a tort.

Cobra-de-jade a écrit:Ainsi, quelque soit le trajet emprunté par la kundalini dans le corps subtil où se trouvent les chakras, elle passera tout d'abord par cet intermédiaire entre le divin et la nature qu'est le coeur.
Encore une fois, je ne crois pas qu'on puisse faire de généralité à ce sujet. Ainsi par exemple certaines voies par leur pratiques induisent une circulation différente du prana à travers le corps. C'est le cas notamment pour ma propre voie.
avatar
air
Modérateur

Messages : 2585
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 47
Localisation : Voie Lactée...

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego spirituel ?

Message par air le Ven 11 Jan 2013 - 7:57

synthésis a écrit:J'ai d'ailleurs une question que j'aimerais poser à tous les partisans des exercices méditatifs et mentaux:
Si la méditation permet progressivement d'arriver à l'éveil, à quoi nous sert notre corps physique? Pourquoi ne pas réaliser cela directement à partir de notre corps astral (ou mental)? En clair, à quoi cela sert-il de s'incarner?
Selon moi (et ma voie) les deux sont nécessaires. Je n'ai pas de certitudes mais je pense que la Sadhana sert à faire monter la kundalini à travers les chakras, et que la vie incarnée sert à stabiliser cette montée en expérimentant le niveau de conscience correspondant et en le "mettant à l'épreuve du feu". L'expérience et la compréhension du monde correspondante peut alors servir d'"assise" et permettre à la kundalini de monter plus haut par la suite.

Si l'on ne fait que l'aspect méditatif, je crois qu'on ne peut pas acquérir la stabilité nécessaire et que tôt ou tard, la kundalini va redescendre dans les chakras inférieurs.

Si on se contente de vivre son incarnation sans pratique, on peut avancer pas mal sans doute, et de façon plus stable à mon avis que par la pratique seule, mais je ne suis pas certain qu'on puisse atteindre l'état de réalisation. Mais je ne m'attarde pas sur ce cas de figure car il ne correspond pas à mon propre cheminement. La seule chose que je puis dire est que lorsque je fonctionnais ainsi je n'ai que très peu progressé par rapport à ce qui m'est arrivé depuis que je suis dans une pratique régulière (je dirais même que c'est sans commune mesure). Mais peut-être que ce n'est pas pareil pour tout le monde.

Le cheminement spirituel doit selon moi prendre en compte tous les aspects de la nature humaine et cette nature contient des aspects incarnés aussi bien que des aspects immatériels. C'est pourquoi, je pense, les deux niveaux de travail sont nécessaires pour une progression harmonieuse et régulière et qui puisse être menée à son terme. Après, la répartition n'a sans doute pas à être la même pour tous, que ce soit sur l'axe temporel ou en termes de partage d'activités au quotidien.

avatar
air
Modérateur

Messages : 2585
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 47
Localisation : Voie Lactée...

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego spirituel ?

Message par Cobra-de-jade le Ven 11 Jan 2013 - 12:15

@Air

Je me suis mal fait comprendre... je n'ai jamais parlé d'erreur ou de falsification pour les autres trajets de la kundalini. Le Coeur spirituel n'est pas un chakra, il ne se situe pas dans le corps subtil avec les autres... il serait plutôt une sorte de relais ou de reflet manifesté du chakra coronal (tout comme l'atman est la cristallisation du brahman dans le coeur de l'être) qui se "situerait" entre le corps subtil (où se trouve les chakras) et le corps causal (Sat-chit-ananda). Ainsi, la kundalini émerge tout d'abord de la caverne du coeur proprement dit, pour ensuite descendre dans le corps subtil où celle-ci emprunte le chakra qu'elle juge le plus approprié (selon les tendances naturelles du pratiquant) : ça peut être le chakra racine, ou le chakra du coeur, le coronal ou encore un autre (pourquoi pas).

Aussi, je suis absolument convaincu qu'il y a plusieurs manières d'éveiller la kundalini lorsque celle-ci est descendue dans le corps subtil et que ces différents trajets sont vécu en fonction de la nature propre à chaque individu. En effet, plusieurs sources traditionnelles que ce soit en Inde, en Chine, dans les pays musulmans ou en occident, décrivent différents chemins empruntés par la kundalini.


avatar
Cobra-de-jade

Messages : 594
Date d'inscription : 28/05/2012
Masculin Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego spirituel ?

Message par Totem le Ven 11 Jan 2013 - 12:34

Effectivement pour être en contact avec d'autres personnes vivant la kundalini, les trajets diffèrent d'une personne à l'autre de même que l'éveil, mais le but de l'incarnation d'après ce que vis m'est apparu comme étant la libération de la conscience supérieure ou être intérieur qui permettra à l'homme et si possible de l'humanité de vivre dans cette conscience, la kundalini n'est qu'un feu qui propulse cette conscience hors de sa prison et qui la façonne après car elle doit grandir, elle n'est qu'un enfant au départ, mais un enfant divin, notre enfant intérieur oublié au détriment d'une conscience factice crée de toute pièce par notre éducation et tous les conditionnements de la société.
Nous sentons tous cet enfant intérieur parfois mais n'y attachons très peu d'importance, hors il se manisfeste dans toutes nos inspirations, seulement nous croyons que c'est notre conscience factice, d'ailleurs on peut en avoir plusieurs de ce type de conscience, on peut les fabriquer, mais la conscience originelle reste pure, elle ne répond qu'à des intentions ou actes purs. Par expérience c'est comme celà que j'ai pu m'y connecter, ce qui fait comprendre que tout réside dans nos comportements.
L'éveil de la kundalini étant de plus en plus sauvage, prouve qu'une pratique pour l'éveiller n'est pas obligatoire. L'égo il est nécessaire pour grandir et apprendre , mais il n'est qu'une béquille qui une fois déposée permet à la conscience originelle de prendre le relai, mais l'humanité à oublié ça à un moment donné.


Dernière édition par Totem le Ven 11 Jan 2013 - 12:50, édité 2 fois
avatar
Totem

Messages : 341
Date d'inscription : 14/12/2012
Féminin Age : 62
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego spirituel ?

Message par Cobra-de-jade le Ven 11 Jan 2013 - 12:43

Id-aime pour moi sunny
avatar
Cobra-de-jade

Messages : 594
Date d'inscription : 28/05/2012
Masculin Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego spirituel ?

Message par ananie le Ven 11 Jan 2013 - 13:27

Synthésis a écrit:Reste à savoir comment on se débarrasse de la "partie fausse" de nous-mêmes et si on peut acquérir la "partie vraie" en suivant des enseignements de maîtres spirituels en pratiquant des exercices méditatifs et mentaux.
D'après les enseignements spirituels, on n'acquiert pas la vraie partie.
On réalise qu'il n'y a pas de vrai partie de soi. Pas de moi. Juste un assemblage de pensées, d'émotions, d'un corps...etc.
Ensuite il reste juste le courant de la vie qui s'exprime naturellement à travers notre personnalité.

Mais tant qu'on croit que notre personnalité est dirigée par un moi, nous cherchons à contrôler ce courant de vie, et l'empêchons de l'exprimer naturellement.

Si on prend une terminologie chrétienne, ou là, la notion de moi parle de personnalité (ce n'est donc pas du tout le moi ou l'égo des orientaux), c'est ce que St Paul décrit vivre lorsqu'il dit : "Ce n'est plus moi qui vit, c'est le Christ qui vit en moi".
Enfin pour être plus précis, dans cette phrase le premier "moi" a le sens d'égo oriental, et le second, le sens de personnalité.

Mais ce n'est pas du tout évident à comprendre effectivement.
Pour ma part, j'ai étudié le bouddhisme avec des lamas tibétains et dialogué avec eux pendant 5 ou 6 ans avant de commencer à comprendre (intellectuellement).

Cela dit ma pratique est chrétienne, donc je n'ai pas besoin de m'occuper de tous ces concepts.
Je pratique plus la conscience (par la méditation, dans le quotidien et l'interaction avec les autres, et en thérapie), la prière, et accorder du temps à Dieu pour le laisser me façonner comme il veut.

Synthésis a écrit:J'ai d'ailleurs une question que j'aimerais poser à tous les partisans des exercices méditatifs et mentaux:
Si la méditation permet progressivement d'arriver à l'éveil, à quoi nous sert notre corps physique? Pourquoi ne pas réaliser cela directement à partir de notre corps astral (ou mental)? En clair, à quoi cela sert-il de s'incarner?
Déjà cette question suppose que l'on décide de s'incarner pour une bonne raison, par choix.
C'est la vision des courants new-age, héritée probablement de la théosophie, mais ce n'est pas du tout la vision des bouddhistes et hindouistes.

Pour les bouddhistes, par exemple, ce qui nous pousse à nous réincarner c'est notre karma : il nous fait renaitre dans un monde et une famille qui porte en elle les émotions perturbatrices que nous n'avons pas encore purifiées. Et ce n'est pas choisi.
Autrement dit, si par exemple on n'a pas encore suffisamment purifié en nous la colère, on est irrésistiblement attirés par une famille où la colère est présente.
Pour eux on peut choisir tant que l'on est incarnés, mais à partir de la mort, c'est notre karma qui nous dirige par le bout du nez sans que nous puissions rien y faire.

Sinon, une vraie méditation s'appuie en tout premier lieu sur le corps et les sensations corporelles. Le reste se développe là dessus.
Une méditation où l'on cherche à ne pas sentir le corps est la pire des méditations qui soit (avec celle de chercher à faire le vide et à ne plus penser).
Pour les bouddhistes, le corps est une ancre. Sans corps, nous sommes complètement emportés par la moindre des pensées ou émotions, qui se manifeste immédiatement (exactement comme dans le rêve où nous vivons unes expérience sans corps physique). C'est donc extrêmement difficile de travailler sur soi dans ces conditions car pour cela il faut un minimum de stabilité.

Cobra de Jade a écrit:Car c'est là une des stratégies favorites de l'orgueil spirituel, les sempiternelles citations des maitres de la voie, de la tradition, de la description du processus d'éveil, de ses différentes étapes et comment celles-ci doivent se dérouler du début à la fin selon les critères "orthodoxes", le contenu des grands plans, des sous plans, des chakras, des sous chakras de la manière dont l'énergie divine (kundalini) est censée s'éveiller, son trajet précis : plutôt par ici que par là... tant qu'on y est! Ici l'égo joue une de ses cartes maîtresses : ce n'est pas moi qui le dit, c'est la tradition donc j'en ai la garantie, je me sens en sécurité dans mon petit carré contrôlé
Effectivement, il y a ces dangers.
Et c'est pour cela qu'il faut aussi un accompagnant.
De plus, ce n'est pas parce qu'une voie contient des dangers qu'il ne faut pas l'empreinter.

Et je me répète aussi désolé, mais le jour où je rencontrerais quelqu'un qui a vraiment purifié des choses profondes sans une pratique au repos, et sans un accompagnement, je changerai d'avis.
Mais pour l'instant ce n'est pas le cas.

Par contre des gens qui se sont libérés de choses profondes par la pratique et l'accompagnement, j'en connais des tas.

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego spirituel ?

Message par Hirloe le Ven 11 Jan 2013 - 13:46

Ananie a écrit:Par contre des gens qui se sont libérés de choses profondes par la pratique et l'accompagnement, j'en connais des tas.

Que recouvre le terme "choses profondes" dans ta vision, Ananie ?
avatar
Hirloe

Messages : 646
Date d'inscription : 21/05/2012
Féminin Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego spirituel ?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 21 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 13 ... 21  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum