L'ego spirituel ?

Page 6 sur 21 Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 13 ... 21  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'ego spirituel ?

Message par Jean-Yves le Jeu 31 Mai 2012 - 20:10

Rappel du premier message :

Bonsoir à tous...

Mon expérience sur le sujet :

La voie spirituelle s’établit dans la relation que l’on a avec soi-même, dans notre propre intimité. Pour qu’il y ait dépassement de l’ego spirituel il est nécessaire d’être honnête, franc avec soi-même.
Je ne pense pas que l’on puisse éviter en soi la présence de l’ego spirituel.
Lorsque l’on suit un cheminement d’ouverture intérieure, il s’anime en soi du bonheur mais aussi une sorte de satisfaction de réussir (ou d’avoir réussi).

Ici, à ce stade, on pourrait dire que cette satisfaction n’a pas lieu d’être (car cette part soi qui tire une fierté n’est en rien à l’origine de « la venue de plus de clarté » en soi.)
Mais en fait, c’est dans cette attitude-là que s’établit le verrouillage, le mécanisme de fermeture de l’ego qui gène l’approfondissement de soi. Car, dans ce cas, l’ego spirituel est refoulé et reste une part cachée de soi et ainsi, une division, une dualité s’installe en soi.

Et c’est là, que pouvoir, avoir la force de se regarder soi-même en toute honnêteté est essentiel. C’est en cela que se situe une sorte de « mise à genoux » en soi, dans cette reconnaissance.
Et ce mécanisme de fermeture intérieure se maintient aussi parce que cet « ego spirituel » nous apparaît comme une gène, un obstacle dans notre cheminement, dans la voie spirituelle.
Ce positionnement intérieur à travers lequel on voudrait éluder la présence de l’ego spirituel n’est pas justifié ; car cet état de libération intérieure est déjà une réalité en soi pour tous et cela quel que soit la clarté de notre propre conscience individuelle. Il n’y a donc rien à atteindre, rien qui ne soit déjà là.

Pour résumer ce que j’ai écrit ci-dessus je dirais :
Le verrouillage intérieur ne se situe pas dans la présence de l’ego spirituel (qui peut apparaître comme le vilain petit canard) mais dans sa « non reconnaissance » en soi. « Non reconnaissance » qui empêche ce qui est la véritable conscience (d’éveil) de se révéler. Véritable conscience qui est toujours, pour tous et pour chacun, libre par nature.

sunny
avatar
Jean-Yves

Messages : 367
Date d'inscription : 08/05/2012
Masculin Age : 57
Localisation : Var

http://spi.laique.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas


Re: L'ego spirituel ?

Message par Totem le Ven 11 Jan 2013 - 14:34

@ Ananie
Si ce qui nous pousse à nous incarner dans telle ou telle famille est notre karma, quel serait d'après toi le but de cette incarnation?
C'est bien joli de se réincarner s'il n'y a pas un but important
Hors ce but existe bien, à savoir sortir de notre condition d'homme/animal et le seul moyen c'est de permettre à notre conscience originelle de vivre au grand jour.
Le moi auquel nous nous référons n'est qu'une illusion créé de toute pièce pour servir momentanément cette conscience pour lui permettre de grandir, or au lieu de celà le moi illusoire maintient cette conscience prisonnière parce qu'il veut régir le véhicule qu'est le corps physique.
L'ordinateur Hal dans le film Odyssée de l'espace de KUBRIK, au service de l'homme a un moment décide de prendre la place du cerveau de l'homme, eh bien c'est un peu ce qui se passe pour l'homme en lui même.

Tu dis que tu attends le jour tu rencontrera quelqu'un qui a vraiment purifié des choses profondes sans une pratique au repos, et sans un accompagnement, tu changerai d'avis.

Tu es donc comme St. Thomas, tu attends de voir pour croire, mais attendre de voir est une perte de temps sur tous les plans, d'ailleurs la plupart des humains attendent de voir pour croire, raison pour laquelle l'humanité a tant de problèmes.
Par exemple en ce qui concerne la kundalini un interloctueur quelconque pourrais aussi attendre d'expérimenter pour croire car après tout, ce que l'on raconte n'est qu'un vécu personnel, rien n'est tangible pour lui.
Ce n'est pas parce que tu n'as pas rencontré des personnes libérées sans pratique qu'elles n'existent pas comme d'ailleurs comme tout ce que nous ne connaissons pas ou n'avons jamais vu. On ne peut pas dire d'office, je ne vois pas, donc je ne crois pas. C'est comme si je disais que n'ayant jamais vu le fond de l'océan, je ne crois pas à son existence.
avatar
Totem

Messages : 341
Date d'inscription : 14/12/2012
Féminin Age : 62
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego spirituel ?

Message par ananie le Ven 11 Jan 2013 - 15:00

Hirloe a écrit:Que recouvre le terme "choses profondes" dans ta vision, Ananie ?
J'en ai parlé dans les posts précédents.
(J'en profite au passage pour te remercier Hirloe de présenter un avis différent du miens sans me prendre de haut. C'est très agréable).

Ici par exemple :
J'entends par là prendre conscience de vieilles blessures, de peur, de colère, que l'on porte depuis tout petit, voir depuis des vies, et que l'on avait complètement oubliées.
Les voir ressurgir, en acceptant de se laisser envahir par elles pour un temps.
Retrouver les souvenir, exprimer les émotions de peur, de colère, de peine, dans leur pleine intensité, sans chercher à rationaliser ou mettre de la distance, sans chercher à minimiser ce que l'on a vécu. Laisser sortir, en les acceptant, toutes ces choses de soi, en allant jusqu'aux larmes, jusqu'à trembler de peur, hurler de colère parfois, et connaître ce grand apaisement, cette libération, ce soulagement qui vient ensuite.

Ou là :
Ces temps ci, ce qui remonte par la pratique et la thérapie, c'est des angoisses de tout bébé, où mes parents ne comprenaient pas mes pleurs et ne savait pas y répondre par une présence rassurante. Du coup, quand je suis incompris aujourd'hui, ce sont ces angoisses qui remontent, et l'orgueil qui se met par dessus comme système de défense.
Et j'ai vécu avec ça toute ma vie pour que ça ne réapparaisse qu'il y a quelques temps par le travail


Totem a écrit:Si ce qui nous pousse à nous incarner dans telle ou telle famille est notre karma, quel serait d'après toi le but de cette incarnation?
On peut le voir comme un but, mais ça sous entendrait que quelqu'un décide.
Or c'est juste un fonctionnement naturel, et personne, à part ceux qui sont pleinement éveillés, ne décide de s'incarner. On est juste poussé par notre karma.

Après on peut dire qu'il y a un but (mais d'après les enseignements traditionnels, il ne faut pas y voir un choix, ni une décision), mais c'est une métaphore.
Le seul état où l'on puisse progresser vers le plein éveil est celui de l'incarnation.
Mais encore une fois, il n'y a pas de décision là dedans.

L'état d'entre deux vies, est, comme le disent les bouddhistes ou les hindouistes, le même que l'état de rêve.
Or on ne dirige pas son rêve (sauf si on a développé un état méditatif constant qui le permet) : on vit dans le rêve uniquement ce qui est engrammé en nous comme habitudes. Dans le rêve comme dans la mort, c'est l'inconscient qui décide (avec tous les refoulements qu'il comporte).
Et c'est pareil quand on meurt : on va vers ce à quoi on est habitués, automatiquement, sans pouvoir le contrôler.

Il n'y a que ceux qui sont pleinement conscients de rêver dans leurs rêves et qui dirigent ceux-ci et y créent exactement ce qu'ils veulent, qui pourront avoir le choix dans leur mort (ce qui suppose aussi d'avoir purifié un maximum de choses refoulées).

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego spirituel ?

Message par synthésis le Ven 11 Jan 2013 - 15:18

Totem a écrit:Effectivement pour être en contact avec d'autres personnes vivant la kundalini, les trajets diffèrent d'une personne à l'autre de même que l'éveil, mais le but de l'incarnation d'après ce que vis m'est apparu comme étant la libération de la conscience supérieure ou être intérieur qui permettra à l'homme et si possible de l'humanité de vivre dans cette conscience, la kundalini n'est qu'un feu qui propulse cette conscience hors de sa prison et qui la façonne après

...car elle doit grandir (ndlr: la conscience), elle n'est qu'un enfant au départ, mais un enfant divin, notre enfant intérieur oublié au détriment d'une conscience factice crée de toute pièce par notre éducation et tous les conditionnements de la société.
Nous sentons tous cet enfant intérieur parfois mais n'y attachons très peu d'importance, hors il se manisfeste dans toutes nos inspirations, seulement nous croyons que c'est notre conscience factice, d'ailleurs on peut en avoir plusieurs de ce type de conscience, on peut les fabriquer, mais la conscience originelle reste pure, elle ne répond qu'à des intentions ou actes purs. Par expérience c'est comme celà que j'ai pu m'y connecter, ce qui fait comprendre que tout réside dans nos comportements.
L'éveil de la kundalini étant de plus en plus sauvage, prouve qu'une pratique pour l'éveiller n'est pas obligatoire. L'égo il est nécessaire pour grandir et apprendre , mais il n'est qu'une béquille qui une fois déposée permet à la conscience originelle de prendre le relai, mais l'humanité à oublié ça à un moment donné
.

Bonjour Totem,

Je suis en parfait accord avec l'extrait que j'ai souligné. Peux-tu me dire de quels enseignements as-tu tiré ce type de conclusion?

Je ne comprends pas vraiment à quoi sert l'éveil ou le déploiement de la kundalini si c'est à la finalité pour se retrouver face à une conscience encore enfant. Le but de la vie n'est pas de se reconnaître en tant qu'enfant spirituel, mais de devenir adulte. Bon, il est clair que tous les chemins mènent à Rome, et que celui qui veut retrouver sa "conscience enfant" en a parfaitement le droit, mais, à mon avis, c'est un détour.

En fait, pour être plus précis, je pense qu'on ne retrouve pas une "conscience enfant" lorsqu'on médite ou lorsqu'on fait des exercices énergétiques, mais on retrouve notre conscience au point où elle est: enfant, ado ou adulte. C'est pour cette raison que ces expériences ne peuvent être vécues de la même manière par tous. Certains maîtres spirituels affirment que s'identifier au soi ou atteindre le plein éveil est possible pour tous. Je ne suis pas du tout d'accord avec cela. C'est comme si on affirmait que tout le monde pouvait devenir Mozart en travaillant son piano.

A mon avis il n'y a pas d'alternative, la réelle transformation de soi ne peut se faire que par l'expérience. On prend réellement conscience de l'erreur par la souffrance, pas par l'étude ou la méditation. Idem pour l'Amour spirituel, pour s'ouvrir à l'Amour il faut le donner et le recevoir.

Ca répond aussi à Ananie qui pense qu'on ne peut rien purifier "sans pratique au repos" et sans accompagnement. Je suis persuadé du contraire, c'est dans l'action et en recevant les effets de nos actes que nous intériorisons la Vérité.

Synthésis

synthésis

Messages : 258
Date d'inscription : 27/07/2012
Masculin Age : 56
Localisation : Genève

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego spirituel ?

Message par Totem le Ven 11 Jan 2013 - 16:24

Bonjour Synthésis

Ce que j'ai écrit résulte de l'expérience vécue. La conscience est enfant parce qu'elle n'a pas pu grandir ayant été reléguée au plus profond de nous et c'est bien souvent souvent dans des moments de souffrance qu'elle se libère, donc la souffrance nous apprend quelque chose.
Mais si elle est enfant, ce n'est pas comme un enfant humain, mais comme un enfant divin avec un comportement plein de sagesse ce qui est tout autre chose. Tout est basé sur notre comportement, nos paroles, nos actes de tous les jours, c'est en essayant de s'élever que l'on permet à cet enfant de voir le jour. Qu'est ce qui nous empêche de bien se comporter? tout simplement les réactions de notre égo, on l'écoute lui d'abord, d'ailleurs même tout au début de la connection avec l'être il y a un flottement où on ne sait plus qui nous guide, mais au bout d'un certain temps on sait reconnaître quand on est dans l'être ou pas, ce qui permet de rectifier notre comportement.
avatar
Totem

Messages : 341
Date d'inscription : 14/12/2012
Féminin Age : 62
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego spirituel ?

Message par ananie le Ven 11 Jan 2013 - 16:50

Synthésis a écrit:Je suis persuadé du contraire, c'est dans l'action et en recevant les effets de nos actes que nous intériorisons la Vérité.
Juste pour être bien compris : je ne suis pas du tout opposé à cette idée.
Pour moi l'action et la vie dans le monde sont nécessaire pour se confronter, voir où on en est, matérialiser ce qui a été réalisé dans la pratique.
C'était juste pour préciser ma pensée.
(d'ailleurs je suis très loin d'être un moine Very Happy )

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego spirituel ?

Message par synthésis le Ven 11 Jan 2013 - 17:45

ananie a écrit:
Synthésis a écrit:Je suis persuadé du contraire, c'est dans l'action et en recevant les effets de nos actes que nous intériorisons la Vérité.
Juste pour être bien compris : je ne suis pas du tout opposé à cette idée.
Pour moi l'action et la vie dans le monde sont nécessaire pour se confronter, voir où on en est, matérialiser ce qui a été réalisé dans la pratique.
C'était juste pour préciser ma pensée.
(d'ailleurs je suis très loin d'être un moine Very Happy )

Oui, mais tu as écrit ceci:
"Et je me répète aussi désolé, mais le jour où je rencontrerais quelqu'un qui a vraiment purifié des choses profondes sans une pratique au repos, et sans un accompagnement, je changerai d'avis.
Mais pour l'instant ce n'est pas le cas.
Par contre des gens qui se sont libérés de choses profondes par la pratique et l'accompagnement, j'en connais des tas."


Dans ce que tu appelles "la pratique", en réalité tu ne pratiques pas. Tu ne fais qu'intérioriser une théorie et tu ne réalises rien. "Réaliser" c'est se transformer, pas se conformer. Le comportement doit dépendre d'un ressenti intérieur, pas d'une gymnastique mentale.

Je ne dis pas qu'il est mal de méditer ou de théoriser, tant que ça apporte un peu d'équilibre et de sérénité, c'est toujours bon à prendre, mais je dis que la réelle transformation de l'être, ou même la conscientisation progressive de l'être, ne peut que se faire sur le terrain, dans l'action.

D'autres part, il me semble que les "choses profondes" dont tu parles sont des problèmes relevant plus de psychologie que de spiritualité. Car, les réelles choses profondes, comme apprendre le pardon et aimer spirituellement, c'est sur le terrain que ça se passe; et ce type de purification (ou d'apprentissage) est dans la vie de tous les jours de tout un chacun (ce n'est pas rarissime comme tu le dis).

Synthésis


synthésis

Messages : 258
Date d'inscription : 27/07/2012
Masculin Age : 56
Localisation : Genève

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego spirituel ?

Message par Hirloe le Ven 11 Jan 2013 - 18:27

Ananie a écrit:J'en ai parlé dans les posts précédents.
(J'en profite au passage pour te remercier Hirloe de présenter un avis différent du miens sans me prendre de haut. C'est très agréable).

Je te remercie d'avoir re-précisé ce dont tu parlais, en fait, j'ai eu un doute à savoir s'il s'agissait bien de ça.

Mais de rien Ananie... Tes interventions sont toujours très enrichissantes pour moi, et ce même si je ne partage pas ton avis, je ne vois pas pourquoi une vision devrait s'imposer à une autre sur ce type de supposition. Nous aspirons (sauf à être réalisé) à cette libération et tant que son expérience n'est pas faite, on reste dans la croyance, non ? (qu'elle soit dictée essentiellement par l'égo, ou par la foi en une tradition ou par un raisonnement logique...), chacun la justifiant par ses propres vérités relatives, son parcours, son niveau de connaissances... Je ne vois pas en quoi une croyance devrait être supérieure à une autre. Smile
avatar
Hirloe

Messages : 646
Date d'inscription : 21/05/2012
Féminin Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego spirituel ?

Message par ananie le Ven 11 Jan 2013 - 19:13

Synthésis a écrit:Dans ce que tu appelles "la pratique", en réalité tu ne pratiques pas. Tu ne fais qu'intérioriser une théorie et tu ne réalises rien. "Réaliser" c'est se transformer, pas se conformer. Le comportement doit dépendre d'un ressenti intérieur, pas d'une gymnastique mentale.

Je ne dis pas qu'il est mal de méditer ou de théoriser, tant que ça apporte un peu d'équilibre et de sérénité
Tu ne parles pas de pratique spirituelle dans tout cela, mais plutôt de réflexion. Éventuellement un peu de concentration aussi.

Après je ne peux pas vraiment expliquer ce que fait la pratique spirituelle.
Je pourrais par exemple te parler des sensations que l'on éprouve quand on fait du ski, mais si tu n'as jamais fait de ski, ça ne représentera rien pour toi (enfin le ski est un mauvais exemple puisqu'il suffit d'en faire une fois pour ressentir ce que ça fait, alors que la pratique spirituelle ça met beaucoup plus de temps).

Juste se poser 10 minutes par jour, a prier, ou se laisser façonner par l'énergie divine, ou juste observer ce qui se passe en soi, sans rien chercher à contrôler... si on le fait assidument, pendant longtemps, ça change tout, à tous les niveaux, toute notre vie, très concrètement. Et dans le sens d'une vraie amélioration bien sur.
Et ça n'empêche absolument pas de pratiquer dans l'action.

D'autres part, il me semble que les "choses profondes" dont tu parles sont des problèmes relevant plus de psychologie que de spiritualité. Car, les réelles choses profondes, comme apprendre le pardon et aimer spirituellement, c'est sur le terrain que ça se passe; et ce type de purification (ou d'apprentissage) est dans la vie de tous les jours de tout un chacun (ce n'est pas rarissime comme tu le dis).
On fait, par la pratique et l'accompagnement de quelqu'un d'avancé, on finit par se rendre compte que tout ce qui nous empêche d'être vraiment dans le pardon, la compassion... ce sont tous les obscurcissements inconscients qui nous empêchent de les vivre.

Dès que quelque chose de refoulé remonte à la surface et est purifié, automatiquement, une réalisation spirituelle se fait d'elle même.

Totem a vécu ce dont je parle et me comprends je crois. Même si je ne suis pas tout à fait d'accord pour penser avec elle que cette réalisation est complète d'un coup.
Mais à chaque fois, que l'on vit une purification dont je parle, il y a une réalisation qui s'installe, une plus grande capacité à l'amour, au discernement ou autre, et qui se manifeste spontanément dans l'action, sans effort, c'est naturel.

En fait, nous n'avons pas besoin d'apprendre à pardonner et à aimer spirituellement, puisque notre nature est divine.
Croire qu'il faut s'entrainer par l'action uniquement c'est oublier que le divin est là, en nous.
Nous savons déjà pardonner et aimer spirituellement, c'est déjà là, au fond de nous, et on ne peut pas le créer par un effort.
Tout ce que nous avons à faire, c'est de purifier les couches qui recouvrent le divin en nous, et naturellement, il réapparait, dans le quotidien et dans l'action.


Dernière édition par ananie le Ven 11 Jan 2013 - 19:27, édité 1 fois

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego spirituel ?

Message par ananie le Ven 11 Jan 2013 - 19:25

Bon je crois que je vais m'arrêter là pour ce sujet, parce que je me suis déjà assez exprimé, et que je me rend compte que je redis les mêmes choses.
A moins que quelque chose de vraiment nouveau me vienne.

De plus, je ne peux pas expliquer quelque chose que l'on doit vivre pendant longtemps et assidument pour en percevoir le sens.

Et puis chacun la voie qui lui convient de toutes façons.

Je lirais les prochaines réponses bien sur, pour ne pas partir en laissant un post en plan sans donner de possibilités de répondre.

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego spirituel ?

Message par Cobra-de-jade le Ven 11 Jan 2013 - 19:53

ananie a écrit:
Et je me répète aussi désolé, mais le jour où je rencontrerais quelqu'un qui a vraiment purifié des choses profondes sans une pratique au repos, et sans un accompagnement, je changerai d'avis.
Mais pour l'instant ce n'est pas le cas.

Par contre des gens qui se sont libérés de choses profondes par la pratique et l'accompagnement, j'en connais des tas.

Qui parle d'absence de "pratique" ou de "repos" ?

Quant à l'accompagnemnt, il est là en permanence, car c'est bien la perfection de l'intelligence divine qui tisse les évènements que l'on vit à chaque instant, que ce soit ce qui nous traverse de l'intérieur ou ce que l'on rencontre comme situations à l'extérieur. Je suis d'accord avec toi pour dire que toute personne engagée dans un cheminement spirituel authentique tombera tôt ou tard sur un être plus avancé spirituellement et qui pourra l'aider d'une façon précieuse... ça, c'est un fait évident.

Le danger consiste à faire de ce vecteur LE vecteur, LE moyen. On retombe toujours sur la même tendance qu'à l'égo de chosifier et de localiser son trésor (ou ce qu'il perçoit comme étant la clé de celui-ci). De plus, un guide ou un maître authentique aura aussi la sagesse de rester en retrait à certains moments, disant au disciple qu'il ne peut rien pour lui à ce niveau. Pourquoi? Parce lorsqu'on développe peu à peu une vision panoramique, on réalise qu'aucune situation n'est privilégiée, tout se vaut... simplement parce qu'à chaque instant, c'est bien la main divine qui nous place dans la situation la plus adéquate, et c'est également cette même main qui stimule notre effort, notre courage tout comme notre capacité à accueillir ou à nous refermer comme une huître.
avatar
Cobra-de-jade

Messages : 594
Date d'inscription : 28/05/2012
Masculin Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego spirituel ?

Message par tijani le Ven 11 Jan 2013 - 20:21

ananie a écrit:Bon je crois que je vais m'arrêter là pour ce sujet, parce que je me suis déjà assez exprimé, et que je me rend compte que je redis les mêmes choses.

Ananie ; certaines portes s'ouvrent de l’intérieur et non de l’extérieur ; ce n'est pas le maître qui nous reçoit , c'est nous qui recevons le maître ... et puis nous étions toi et moi certainement dans le même état d'esprit , avons nous été plus ingénu , plus malin , non c’était juste la grâce du destin .
Personne nous avait convaincu , ou influencé pour reconnaître une voie prise par des millions de gens avant nous , et c'est MEME PAS leur nombre par millions de nos prédécesseurs ; qui nous a mis la puce à l'oreille ....juste le destin ..


Petite histoire soufie

El Mahdi Abbassi affirmait qu’on pouvait facilement vérifier l’assertion suivante :

" L’homme a en lui de quoi faire échouer toute forme d’aide qu’on voudrait lui fournir. "

Quelques personnes s’opposèrent à cette théorie ; El Mahdi leur promit donc une démonstration.
Quand tout le monde eut oublié l’incident, il ordonna que l’on dépose un sac d’or au milieu d’un pont. Il fit amener à l’une des extrémités du pont un homme endetté, malchanceux, auquel il fut demandé de traverser.Le maître et ses témoins l’attendaient à l’autre extrémité.

Quand l’homme fut arrivé de leur côté, Abbassi l’interrogea :
- Qu’as-tu vu au milieu du pont ?
- Rien répondit l’homme.
- Comment cela ?
- Dès que j’ai commencé à avancer, l’idée m’est venue qu’il serait amusant de traverser le pont les yeux fermés. C’est donc ce que j’ai fait…
avatar
tijani

Messages : 576
Date d'inscription : 20/05/2012
Masculin Age : 51
Localisation : oasis

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego spirituel ?

Message par Hirloe le Ven 11 Jan 2013 - 21:18

Tijani, tous les gagnants du Loto ou de l'Euromillion n'ont pas forcément un maître et les cadeaux de la providence ne sont pas réservés qu'aux affiliés à une tradition...
avatar
Hirloe

Messages : 646
Date d'inscription : 21/05/2012
Féminin Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego spirituel ?

Message par tijani le Ven 11 Jan 2013 - 21:54

je vois pas le rapport du loto avec ce que j'ai dit ...!
et l'analogie avec le jackpot est incongrue je trouve d'ailleurs je doute fort que tu saisisse le sens de mes mots , et de grace n'y voit pas une " hautinerie " de ma part juste qu'il faut etre affilié pour saisir pleinement ce que je dis , .....

et le cadeaux dont tu parle; intéresse que les non affiliées justement et fort heureusement grace aux prophetes , aux saints , aux maitres ses cadeaux sont trés nombreux ; par millions de gens

etre dans une voie , avec un maître c'est touché a un état d'esprit qui est voilé au profane , ce dernier peut voir ca de différentes manières , mais en général c'est de la méfiance ...et l'obstination de l'affilié a vouloir le convaincre aggrave cet état réfractaire d'ou mon message pour Ananie ... car le non affilié y verra de l'ego justement ..

on a jamais vu un gnou , ni un saumon , arriver tout seul au but de leur périple , il doit voyager avec la multitude pour augmenter ses chances de réussite ...

avatar
tijani

Messages : 576
Date d'inscription : 20/05/2012
Masculin Age : 51
Localisation : oasis

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego spirituel ?

Message par Hirloe le Ven 11 Jan 2013 - 22:10

Dans ton conte, il est question d'une aide que l'homme endetté ne "voit" pas car, dans sa fantaisie, il fait un choix qui l'empêche de le voir. De plus, c'est un maître qui organise cette mise en scène pour démontrer son affirmation à ses disciples. Pardonne-moi si j'ai mal interprété les choses en pensant que tu faisais une nouvelle référence à la nécessité d'un maître. Ca me semblait tout à fait envisageable étant donner le débat qui a eu lieu et d'autres précédents échanges où, si ma mémoire est bonne, tu étais plutôt pour le choix d'une voie et l'utilité du maître.

Ma référence avec le jackpot n'est qu'un parallèle avec le sac d'or. Ni plus, ni moins.

Tijani a écrit:on a jamais vu un gnou , ni un saumon , arriver tout seul au but de leur périple , il doit voyager avec la multitude pour augmenter ses chances de réussite ...
Ce n'est pas mon propos. Neutral


Dernière édition par Hirloe le Ven 11 Jan 2013 - 22:11, édité 1 fois (Raison : quote)
avatar
Hirloe

Messages : 646
Date d'inscription : 21/05/2012
Féminin Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego spirituel ?

Message par synthésis le Sam 12 Jan 2013 - 0:37

ananie a écrit:...
En fait, nous n'avons pas besoin d'apprendre à pardonner et à aimer spirituellement, puisque notre nature est divine.
Croire qu'il faut s'entrainer par l'action uniquement c'est oublier que le divin est là, en nous.
Nous savons déjà pardonner et aimer spirituellement, c'est déjà là, au fond de nous, et on ne peut pas le créer par un effort.
Tout ce que nous avons à faire, c'est de purifier les couches qui recouvrent le divin en nous, et naturellement, il réapparait, dans le quotidien et dans l'action.

Hum... je ne suis pas vraiment d'accord. Je ne sais pas comment pourra être perçu par tous les membres de ce forum ce que j'ai à dire à ce propos.

Je vais tenter une réponse.

Le problème de toutes ces discussions interminables est un seul: personne ne perçoit la réalité et la vérité de la même manière. Nous vivons tous dans notre réalité que nous avons fortement tendance à prendre comme réalité absolue.

Il ne faut pas oublier que nous sommes le fruit d'une longue évolution. La conscience psychique de soi a mis des millions d'années avant d'apparaitre. Progressivement, suite à l'accroissement de l'intelligence et aux divers stimuli auxquels l'homme est confronté en luttant pour sa survie, l'esprit d'essence divine a commencé à faire sentir sa présence. Notre conscience psychique de notre personne (ou notre ego) s'est élargie à une conscience plus profonde: celle de la présence en soi d'un esprit d'essence divine (qu'on appelle aussi conscience ou être). Or, cet esprit d'essence divine ne se révèle pas d'un bloc, pleinement et subitement à l'homme. Sa naissance et sa croissance sont très graduelles.

Voici ce que disent (de mémoire) certains enseignements à ce sujet:

L'esprit d'essence divine est au départ neutre et ne possède l'Amour et l'intelligence QU'EN POTENTIEL. C'est à dire que l'Amour et la connaissance ne se révèlent qu'à partir de l'expérience (ceci est d'autant plus compréhensible tout au début du processus). Lorsque l'homme fait une expérience, l'esprit lui indique par la joie qui se manifeste si cette expérience est juste, ou, au contraire, il indique par la souffrance si l'expérience est fausse. D'expérience en expérience l'esprit trie les bonnes, grandit et acquiert progressivement une toujours plus grande conscience.

Tout cela pour expliquer que la réalité que chacun vit dépend tout simplement du niveau spirituel que chacun a atteint. Certaines personnes d'une certaine évolution pensent qu'il suffit de "se vider" (mourir à soi-même ou "purifier les couches" comme a écrit Ananie) pour ne laisser la place qu'à l'esprit d'essence divine, pendant que d'autres pensent qu'il faut "se remplir" en sagesse, Amour et connaissance.

En fait, personne ne peut entrer dans le processus d'annulation du "je" (ou de l'ego, dans le sens partie fausse de soi) sans avoir d'abord augmenté le soi (partie vraie). En y réfléchissant c'est logique, comment une personne cruelle, orgueilleuse, égoïste et cupide peut elle éprouver le besoin d'annuler son ego? On comprend alors que le processus démarre par l'apparition de la conscience spirituelle avant la purification de l'ego.

Donc, penser que l'Amour spirituel est naturellement en soi et que nous savons déjà pardonner est faux, mais, dans certains cas, suivant l'évolution de l'être, ça peut être juste.

La conclusion de tout ceci est que la vérité la plus importante (toujours selon mes sources) est de construire la conscience individuelle. Cette dernière n'est pas l'accroissement de notre ego par une majeure connaissance théorique, mais l'accroissement par l'expérience de la partie vraie et divine qui est en nous. Ainsi, lorsque la partie vraie augmente d'un côté, la partie fausse diminue de l'autre (le contraire parait juste, mais n'est qu'une illusion).

Je sais que peu de spiritualistes sont sensibles à cette pensée, car on a tôt fait de confondre le "je" et le "soi" et de penser qu'au lieu d'augmenter notre conscience divine on augmente notre ego. Ce qu'il faut comprendre de ce processus, c'est que la conscience divine ne se charge que de vérités pures. Au fur et à mesure que la conscience croît le sentiment de séparativité diminue. La conscience ainsi constituée fusionne alors avec toutes les consciences présentant le même degré évolutif. Un certain niveau d'Unité est atteint...

Bref, je dirais que ce n'est pas "la théorie du vide", mais plutôt "la théorie du plein". Au lieu de s'annihiler et de ne devenir plus rien, on devient le TOUT avec les autres. Ce n'est pas vraiment évident à exprimer et à expliquer en quelques lignes.

J'ai écouté des explications sur la vacuité bouddhiste qui vont dans ce sens:
http://www.dailymotion.com/video/xkdepl_sagesses-bouddhistes-comment-comprendre-et-realiser-la-vacuite_webcam#.UPCv-nf0fEo

Je ne sais pas ce que vous en pensez...

Synthésis






Dernière édition par synthésis le Sam 12 Jan 2013 - 1:07, édité 3 fois

synthésis

Messages : 258
Date d'inscription : 27/07/2012
Masculin Age : 56
Localisation : Genève

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego spirituel ?

Message par Totem le Sam 12 Jan 2013 - 0:51

Tout à fait d'accord avec ce que tu as dis Synthésis, plus on s'approche de la conscience divine ou l'être intérieur plus l'égo diminue pour passer au second plan, ou il devient serviteur de cette conscience, mais cela se fait progressivement. A la fin il ne doit rester qu'un seule conscience pour gourverner le corps, mais ça va encore plus loin, il y a la transformation interne.
avatar
Totem

Messages : 341
Date d'inscription : 14/12/2012
Féminin Age : 62
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego spirituel ?

Message par synthésis le Sam 12 Jan 2013 - 1:15

Totem a écrit:Tout à fait d'accord avec ce que tu as dis Synthésis, plus on s'approche de la conscience divine ou l'être intérieur plus l'égo diminue pour passer au second plan, ou il devient serviteur de cette conscience, mais cela se fait progressivement. A la fin il ne doit rester qu'un seule conscience pour gourverner le corps, mais ça va encore plus loin, il y a la transformation interne.

En fait, ce que disent ces enseignements, c'est qu'on ne s'approche pas de l'être intérieur ou de la conscience divine intérieure, mais plutôt qu'on construit progressivement la conscience divine. C'est, me semble-t-il, une nuance importante qui n'est pas beaucoup connue ou, peut-être même, peu acceptée dans les milieux spirituels.

L'étincelle divine qui est en nous ne serait en fait pas consciente et ce serait par le véhicule humain qu'elle se conscientiserait progressivement.

Synthésis

synthésis

Messages : 258
Date d'inscription : 27/07/2012
Masculin Age : 56
Localisation : Genève

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego spirituel ?

Message par Totem le Sam 12 Jan 2013 - 1:26

C'est tout à fait ça, le véhicule humain lui permet de se conscientiser, mais un autre corps se construit à l'intérieur autour de cette conscience, peut d'écrits en parlent mais c'est bien là,....
avatar
Totem

Messages : 341
Date d'inscription : 14/12/2012
Féminin Age : 62
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego spirituel ?

Message par tijani le Sam 12 Jan 2013 - 7:24

Hirloe a écrit:. Pardonne-moi si j'ai mal interprété les choses en pensant que tu faisais une nouvelle référence à la nécessité d'un maître. Ca me semblait tout à fait envisageable étant donner le débat qui a eu lieu et d'autres précédents échanges où, si ma mémoire est bonne, tu étais plutôt pour le choix d'une voie et l'utilité du maître.

oui ta mise au point me convient , je ne faisais pas référence à la nécessité ou pas d'un maître pour ce message ...bien que j'en suis convaincu de son utilité ..et même de sa nécessite pour beaucoup ...bien sur il y a des persponnes que la prédestination a avantagé par rapport a d'autres et sont comme un diamant à l'état brute , et meme ceux là , un maitre pourrait les aider a leur revéler; leur etre excptionnel , afin qu'ils soient eux meme un sanctuaire pour les autres ( c'est le principe de la sainteté ) ...le maitre n'est qu'un miroir sur lequel nous est révélé notre propre nature bonne ou mauvaise , (et meme ca je ne sais pas si cela pourra etre compris dans son juste sens .. ) .....

le pire de l'égo spirituel est qu'il disserte sans cesse sur le but et la vérité , alors que les traditions et les maitres s'opposent a lui , en lui apprenant une méthode à le traiter , un chemin fait de code et de principes auxquels il rechigne car il ne veut etre démasqué ....l'égo spirituel chemine aussi subtilement a la recherche de la vérité , pour s'y méler , combien de philosophes , de bien pensant , et de faux maitres étaient convaincu de leur vérité ..... la naiveté des autodidactes , c'est qu'il pense que leur égo leur sera révelé de soi , c'est comme si on demandait à un somnanbule de se rappeler ses sorties nocturnes ...tout comme marcher sur l'eau , de faire de la lévitation , d'etre télepathe ....n'empeche pas l'ego spirituel ..

et ce monde moderne est le regne de l'ego , jamais il a été a sa gloire comme aujourd'hui , tout est fait pour le satisfaire .... a tel point que tout le monde pense être capable de la vérité ou de dieu tout seul , le New Age a fait bien des dégâts ; nous jouissons tous de l'amour primordial , mais nous ne sommes pas tous a proximité de cette source d'amour de manière égale .... même les prophètes ont eu des déboires avec la Réalité....quand Moise eu l'insolence de vouloir voir SA majesté ; il reçut un cinglant " tu ne ME verras point" ....car il n'avait pas terminé son cheminement , lui qui avait fendu la mer , et parler avec Sa majesté ...

avatar
tijani

Messages : 576
Date d'inscription : 20/05/2012
Masculin Age : 51
Localisation : oasis

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego spirituel ?

Message par ananie le Sam 12 Jan 2013 - 9:15

Synthésis a écrit:Donc, penser que l'Amour spirituel est naturellement en soi et que nous savons déjà pardonner est faux, mais, dans certains cas, suivant l'évolution de l'être, ça peut être juste.
Tu penses donc que Dieu n'est pas en nous si j'ai bien compris.
Ou qu'il n'est qu'en celui qui a fait un long travail.

Ce que je pense pour ma part, c'est que Dieu est déjà en nous, tout entier, mais qu'il n'est pas actualisé (si je peux m'exprimer ainsi) parce qu'il y a des couches, des voiles qui le recouvrent et qu'il nous faut purifier.

J'ajoute que c'est aussi le point de vue des bouddhistes : la nature de Bouddha est déjà en nous, mais seuls des voiles (émotionnels et mentaux) empêchent qu'elle soit dévoilée. Là aussi, la pratique bouddhiste consiste à faire sortir et à purifier ces voiles.

C'est en fait le point de vue de tous les grands courants spirituels.

(J'avais finalement un petit truc de nouveau à dire Very Happy ).

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego spirituel ?

Message par ananie le Sam 12 Jan 2013 - 9:59

Cobra de Jade a écrit:à chaque instant, c'est bien la main divine qui nous place dans la situation la plus adéquate, et c'est également cette même main qui stimule notre effort, notre courage tout comme notre capacité à accueillir ou à nous refermer comme une huître.
Je partage cette vision des choses mais seulement en partie.
Je crois que lorsque je développe une quelconque vertu, ou une motivation à pratiquer, ou à m'entraîner à faire le bien, ou à rencontrer un guide spirituel, c'est Dieu qui fait tout.

Aucun mérite ne m'appartient. Tout ce que j'ai pu, faire, dire, en penser de bon, c'est uniquement Dieu qui l'a fait à travers moi.
Par contre tout ce que je peux faire, dire ou penser d'égoïste m'appartient complètement. Ce n'est pas l'action de Dieu.

Le danger c'est aussi de pousser ta vision des choses à l'extrême et d'en faire une vérité comme tu sembles le faire.

Pour ma part, je crois que Dieu nous pousse tous, chacun de nous, à chaque instant, à faire le bien, à nous purifier...etc. Mais il n'impose rien. Il propose, et c'est à nous d'accueillir son action ou pas.

Je crois qu'il faut adapter sa vision des choses à celui à qui on s'adresse. Parce que l'enseignement est une méthode, non une vérité arrêtée.
Et en tant que méthode, l'important c'est les fruits qu'elle donne.

Ainsi par exemple, dire à quelqu'un qui écoute les impulsions divines et acquiesce à son action, il sera judicieux de dire que c'est Dieu qui fait tout (ce qui est vrai).
Et à quelqu'un qui n'écoute pas les impulsions divines, il sera bon de dire que Dieu à besoin de notre acquiescement.

Sinon quels fruits obtiendra t-on, si l'on dit à quelqu'un qui refuse la pratique que c'est Dieu qui fait tout ?
Comme dans le new-age : la personne se dira qu'elle n'a pas tellement d'efforts à fournir, et elle ne produira pas de fruits.
Maintenant, si ça produit de bons fruits, pas de soucis, mais jusqu'à maintenant, je ne l'ai pas encore vu (par contre cela produit d'excellents fruits de le dire à des pratiquants).

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego spirituel ?

Message par Totem le Sam 12 Jan 2013 - 10:10

tijani a écrit:
le pire de l'égo spirituel est qu'il disserte sans cesse sur le but et la vérité , alors que les traditions et les maitres s'opposent a lui , en lui apprenant une méthode à le traiter , un chemin fait de code et de principes auxquels il rechigne car il ne veut etre démasqué ....l'égo spirituel chemine aussi subtilement a la recherche de la vérité , pour s'y méler , combien de philosophes , de bien pensant , et de faux maitres étaient convaincu de leur vérité ..... la naiveté des autodidactes , c'est qu'il pense que leur égo leur sera révelé de soi , c'est comme si on demandait à un somnanbule de se rappeler ses sorties nocturnes ...tout comme marcher sur l'eau , de faire de la lévitation , d'etre télepathe ....n'empeche pas l'ego spirituel ..


L'autodidacte qui a réalisé la naissance de l'être connaît son égo. Par contre si l'être n'est pas encore né, chez l'autodidacte qui a vécu une expérience, celle -ci peut être récupérée par l'égo à son profit. Sinon l'inverse est impossible quand l'être est bien présent car l'égo sera malmené au moindre écart.
Parole de scout Very Happy


Dernière édition par air le Sam 12 Jan 2013 - 17:17, édité 1 fois (Raison : Correction des balises de citation)
avatar
Totem

Messages : 341
Date d'inscription : 14/12/2012
Féminin Age : 62
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego spirituel ?

Message par synthésis le Sam 12 Jan 2013 - 10:56

ananie a écrit:
Synthésis a écrit:Donc, penser que l'Amour spirituel est naturellement en soi et que nous savons déjà pardonner est faux, mais, dans certains cas, suivant l'évolution de l'être, ça peut être juste.
Tu penses donc que Dieu n'est pas en nous si j'ai bien compris.
Ou qu'il n'est qu'en celui qui a fait un long travail.

Ce n'est pas tout à fait ça Ananie, j'ai bien peur d'être un très mauvais porte parole d'une vérité dont j'ai pris connaissance et qui trouve en moi une forte résonance.

Ce qui est en nous n'est pas Dieu, mais une "fraction virtuelle" de Dieu. On l'appelle aussi "étincelle divine". Cette étincelle divine n'est Dieu qu'en potentiel, c'est un centre de conscience (être ou esprit) d'essence divine qui doit progressivement se construire. En s'amplifiant progressivement, cette conscience acquiert un "sentir" toujours moins limité. Tant qu'elle ne "sent" pas suffisamment, elle n'est pas suffisamment construite.

Nos sens physiques ont suivi le même processus. L'homme n'est pas devenu homme d'un coup, avec une vision nette, une ouïe parfaite, un odorat parfait etc... Il y a des sons qu'on entend pas, des choses qu'on ne voit pas, des odeurs qu'on ne sent pas etc... Il est impossible d'entendre mieux, de voir mieux ou de sentir mieux sans augmenter la qualité des sens physiques. Il en va de même pour le "sentir de conscience". Il est impossible d'augmenter ce type de "sentir" en cherchant à supprimer les défauts dus à un manque de "sentir de conscience". C'est comme si un myope disait: je ne vois pas à plus de 100 mètres, donc, pour y voir mieux, je supprime tout ce qui est au-delà. Ou encore, supprimons les ultrasons et peut-être on entendra mieux etc...

Méditer, théoriser, se conformer à un enseignement en s'exerçant, ou chercher à se purifier, améliore certes la qualité de vie, mais n'apporte pas un "sentir de conscience" supérieur. Lorsqu'il semble que ce soit le cas, ce n'est que l'illusion de l'apparition d'un meilleur "sentir de conscience" qui était en fait déjà présent. Pour diverses raisons dues à l'éducation ou au vécu durant l'enfance, le niveau de conscience réel d'une personne peut être refoulé et n'apparaitre que beaucoup plus tard. On a ainsi l'illusion d'une illumination subite alors qu'en fait l'âme se découvre telle qu'elle est vraiment...

Comme il est très difficile de savoir qui on est réellement, l'espoir est donc toujours permis. A la suite d'un évènement (souvent tragique), notre âme peut subitement se révéler telle qu'elle est.

ananie a écrit:
Ce que je pense pour ma part, c'est que Dieu est déjà en nous, tout entier, mais qu'il n'est pas actualisé (si je peux m'exprimer ainsi) parce qu'il y a des couches, des voiles qui le recouvrent et qu'il nous faut purifier.

Oui, je sais, c'est ce que la majorité pense, mais il semble qu'il n'en soit pas ainsi pour les raisons que j'ai essayé très maladroitement de t'expliquer...

Synthésis

synthésis

Messages : 258
Date d'inscription : 27/07/2012
Masculin Age : 56
Localisation : Genève

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego spirituel ?

Message par synthésis le Sam 12 Jan 2013 - 11:13

ananie a écrit:...

J'ajoute que c'est aussi le point de vue des bouddhistes : la nature de Bouddha est déjà en nous, mais seuls des voiles (émotionnels et mentaux) empêchent qu'elle soit dévoilée. Là aussi, la pratique bouddhiste consiste à faire sortir et à purifier ces voiles.

C'est en fait le point de vue de tous les grands courants spirituels.

(J'avais finalement un petit truc de nouveau à dire Very Happy ).

Non, c'est le point de vue d'une perception particulière (probablement fausse ou partielle) du réel point de vue bouddhiste. C'est pour cette raison que j'avais mis ce lien plus haut:

http://www.dailymotion.com/video/xkdepl_sagesses-bouddhistes-comment-comprendre-et-realiser-la-vacuite_webcam#.UPCv-nf0fEo

Vers 10:00 le maître bouddhiste parle de l'erreur principale d'interprétation de la vacuité qui mène au nihilisme. Il est beaucoup question de méditation sur la vacuité elle-même, mais pas forcément de méditation pour acquérir la sagesse, l'Amour et la compassion. Il n'y a pas de précision concernant la manière dont on peut développer notre capacité à aimer spirituelle.

C'est vrai que ce n'est pas bien clair et qu'il parle des voiles que l'on doit progressivement ôter. Probablement que les deux actions agissent en synergie: conscientisation et purification. La première se fait par l'expérience, la deuxième par la volonté.
Va visionner, ça prend 10 ou 15 minutes...

D'autres enseignements disent que se détacher trop tôt de ce qu'on pense être les inconvénients du monde physique, apporte vide et solitude. De cette manière on cesse de produire les causes qui permettent de subir les effets bénéfiques pour notre évolution (notamment augmenter le "sentir de conscience"). Cependant, ce n'est qu'une phase de la vie d'un individu, les lois naturelles divines le réinsèrent tôt ou tard dans la vie.

Vivre une vie totalement subjective serait se libérer de certaines limitations non par évolution, mais par la non réalisation. Ce serait donc empêcher une certaine quantité de "sentir de conscience" de se manifester et d'exister.

C'est très difficile de mettre les mots sur certains ressentis...

Synthésis


synthésis

Messages : 258
Date d'inscription : 27/07/2012
Masculin Age : 56
Localisation : Genève

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego spirituel ?

Message par Totem le Sam 12 Jan 2013 - 13:48

Je n'ai jamais très bien compris la vacuité mais il m'a été donné de vivre 8 mois avant l'illuminattion, une expérience où de l'état normal d'éveil (devant mon ordi), je me suis retrouvée en quelques secondes dans un état d'éveil privé de conscience, plus de pensée, plus rien. Je me suis levée, tout ce qui m'entourait n'avait pas de nom, un peu comme un nouveau né qui tout d'un coup ouvre ses yeux sur ce qui l'entoure, je n'avais pas d'autre choix que d'aller me coucher. Et le lendemain, état de paix indiscible, brouillard total sur tout ce qui m'entourait et l'impression d'être sur une autre dimension.
Voilà pour une expérience sur laquelle ne n'ai pas de nom, d'ailleurs pourquoi nommer ce que l'on vit puisque personne ne vit la même chose. scratch

Ce que m' a apporté cette expérience c'est la découverte de la présence de l'être et aussi un détachement total et beaucoup d'autres choses. Un état de Zen.


Dernière édition par Totem le Sam 12 Jan 2013 - 14:00, édité 3 fois
avatar
Totem

Messages : 341
Date d'inscription : 14/12/2012
Féminin Age : 62
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego spirituel ?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 21 Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 13 ... 21  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum