L'ego spirituel ?

Page 2 sur 21 Précédent  1, 2, 3 ... 11 ... 21  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'ego spirituel ?

Message par Jean-Yves le Jeu 31 Mai 2012 - 20:10

Rappel du premier message :

Bonsoir à tous...

Mon expérience sur le sujet :

La voie spirituelle s’établit dans la relation que l’on a avec soi-même, dans notre propre intimité. Pour qu’il y ait dépassement de l’ego spirituel il est nécessaire d’être honnête, franc avec soi-même.
Je ne pense pas que l’on puisse éviter en soi la présence de l’ego spirituel.
Lorsque l’on suit un cheminement d’ouverture intérieure, il s’anime en soi du bonheur mais aussi une sorte de satisfaction de réussir (ou d’avoir réussi).

Ici, à ce stade, on pourrait dire que cette satisfaction n’a pas lieu d’être (car cette part soi qui tire une fierté n’est en rien à l’origine de « la venue de plus de clarté » en soi.)
Mais en fait, c’est dans cette attitude-là que s’établit le verrouillage, le mécanisme de fermeture de l’ego qui gène l’approfondissement de soi. Car, dans ce cas, l’ego spirituel est refoulé et reste une part cachée de soi et ainsi, une division, une dualité s’installe en soi.

Et c’est là, que pouvoir, avoir la force de se regarder soi-même en toute honnêteté est essentiel. C’est en cela que se situe une sorte de « mise à genoux » en soi, dans cette reconnaissance.
Et ce mécanisme de fermeture intérieure se maintient aussi parce que cet « ego spirituel » nous apparaît comme une gène, un obstacle dans notre cheminement, dans la voie spirituelle.
Ce positionnement intérieur à travers lequel on voudrait éluder la présence de l’ego spirituel n’est pas justifié ; car cet état de libération intérieure est déjà une réalité en soi pour tous et cela quel que soit la clarté de notre propre conscience individuelle. Il n’y a donc rien à atteindre, rien qui ne soit déjà là.

Pour résumer ce que j’ai écrit ci-dessus je dirais :
Le verrouillage intérieur ne se situe pas dans la présence de l’ego spirituel (qui peut apparaître comme le vilain petit canard) mais dans sa « non reconnaissance » en soi. « Non reconnaissance » qui empêche ce qui est la véritable conscience (d’éveil) de se révéler. Véritable conscience qui est toujours, pour tous et pour chacun, libre par nature.

sunny
avatar
Jean-Yves

Messages : 367
Date d'inscription : 08/05/2012
Masculin Age : 57
Localisation : Var

http://spi.laique.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas


Re: L'ego spirituel ?

Message par Kenzo le Dim 22 Juil 2012 - 16:39

Bonsoir,

rester proche de son humanité, etre habité entièrement a celle-ci permet, je pense, de ne point dévié dans l'ego spirituel. L'ego spirituel est un aspect du moi qui est dur et rebelle envers soi-meme. C'est a l'encontre meme du Chemin qui demande douceur, hardieuse, habilité, et surtout humanité. Car la Voie n'est pas de devenir un plus qu'humain, mais de devenir pleinement humain, c'est a dire un moi qui n'a plus de limite (souffrance, peur, égoisme, etc) et non un moi effacer ou cacher. Rendre un hommage a la vie, c'est peut etre cela l'eveil, un bonheur de vivre tout simplement, une grace du Vivant qui s'exprime comme le Christ Glorieux animé de tout son Vivant sur terre et en nos Coeurs.
Accepter d'etre humain, d'etre limité, d'avoir defaut, maladie, maladresse et de non entendre et de ne voir pas très claire les choses tel qu'elle ce présente.
avatar
Kenzo

Messages : 790
Date d'inscription : 07/11/2011
Masculin Age : 36

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego spirituel ?

Message par synthésis le Lun 30 Juil 2012 - 15:01

Cobra-de-jade a écrit:...Attendre que la grâce survienne fait partie de l'avidité de l'égo et cette forme d'avidité est encore plus stérile et perverse car elle s'attend à tout recevoir sans jamais rien donner.

Excellente cette remarque! Very Happy Pourquoi n'y ai-je pas pensé lors de mes discussions totalement stériles sur des sites catho?

Ceci dit, je partage l'idée de Sophie lorsqu'elle dit que c'est le savoir intellectuel qui nourrit l'ego et l'orgueil. En fait, "l'égo spirituel" né du savoir intellectuel non transformé en savoir intériorisé (la connaissance intérieure se traduisant en actes justes de manière spontané).

Pour cela il faut appliquer le principe que Jean-Yves a lui-même écrit: « Ce que tu veux voir disparaître, tu dois d’abord bien le laisser se dilater. »

J'ai l'impression que Jean-Yves médite en écrivant... Very Happy

Synthésis

synthésis

Messages : 258
Date d'inscription : 27/07/2012
Masculin Age : 56
Localisation : Genève

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego spirituel ?

Message par OKASAN le Mer 1 Aoû 2012 - 12:49

Kenzo a écrit:. Car la Voie n'est pas de devenir un plus qu'humain, mais de devenir pleinement humain, c'est a dire un moi qui n'a plus de limite (souffrance, peur, égoisme, etc) et non un moi effacer ou cacher. Rendre un hommage a la vie, c'est peut etre cela l'eveil, un bonheur de vivre tout simplement, une grace du Vivant .


de plus en plus, la reflexion que j'essaie de mener, débarrassée de tout ce que j'ai appris, me mène aussi en ce sens....... la Vie, la Vie.....

I love you sunny
avatar
OKASAN

Messages : 199
Date d'inscription : 11/07/2012
Féminin Age : 59
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego spirituel ?

Message par Lamdi le Mar 8 Jan 2013 - 15:45

Je suis étonné de constater qu'il n'y a que deux pages sur l'ego spirituel vu la place qu'il représente chez les membres de la majeure partie des forums spirituels pour ne pas dire la totalité.

L'ego est un concept bien plus présent chez les gens soi-disant spirituels que chez les autres. Et ils vont être bien plus habiles à le masquer et à l'orner de tout plein de belles choses. Ils vont même aller jusqu'à le justifier par un altruisme pur et désintéressé au service de la lumière mais qui ne fait que valoriser la propre image qu'ils ont d'eux-mêmes.

Car en effet, la spiritualité la plus répandue sur internet se rapproche plus d'une sorte de développement personnel qu'autre chose. Et l'erreur la plus fréquente est de vouloir refouler ce qui ne sied pas à cet idéal que les gens se font de la spiritualité et d'eux-mêmes par le biais de ce concept tronqué.

Il faut bien le dire et les alchimistes le savent, le vrai travail commence tout d'abord par l'oeuvre au noir. Et pour être dans l'unité ou la non-dualité, il faut se voir dans son intégralité qui inclue aussi le non-être.

Alors que je constate que beaucoup ici et ailleurs sont dans le paraître. C'est aussi une façon de voir le non-être lol frappe

Je vois d'ici arriver les commentaires du style "tu te places au-dessus des autres, tu crois détenir la vérité, etc".

Quoi de plus normal venant de la part de quelqu'un qui pense être supérieur aux autres ?

On pourrait aussi me dire que l'on voit bien que ce qu'on le ne connait bien. Certes, je ne suis pas dénué d'ego non plus. Mais je le vois et je ne me mens pas à moi-même. On peut mentir aux autres mais l'essentiel c'est de ne pas se leurrer soi-même sinon c'est grave.

Sur ce, j'attends avec intérêt les commentaires que mon post va susciter.
avatar
Lamdi

Messages : 205
Date d'inscription : 05/11/2011
Masculin

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego spirituel ?

Message par ananie le Mar 8 Jan 2013 - 15:55

Ah ! tu aimes toujours la provocation Lamdi ! Very Happy

Comme je suis en vacances et que j'ai du temps, j'en profite pour répondre un petit peu.

Je suis complètement d'accord avec toi. Je vais juste ajouter un ou deux trucs en plus.

Selon moi pratiquer l'humilité, ce n'est pas se croire ou se dire humble, mais voir que l'on a de l'orgueil, y compris, et surtout d'ailleurs, spirituel.

A partir du moment où l'on en est conscient et qu'on le voit le plus souvent possible, cela signifie que l'on est pas totalement pris dedans, et qu'on peut le gérer.

Parce que ce dans quoi on est complètement pris, on ne le voit pas.


Du coup si on ne voit pas d'orgueil spirituel en nous c'est :

- Soit que l'on en est encore au début du chemin, et que l'on a pas encore fait trop d'expériences spirituelles par la pratique. Effectivement, souvent l'orgueil spirituel ne commence à se manifester que quand on rentre vraiment dans la pratique et que l'on commence à développer certaines vertus et compréhensions.

- Soit que l'on est totalement pris par notre orgueil spirituel, et que du coup on ne s'en rend même plus compte.

Conclusion : si l'on a l'impression de s'être un tant soi peu élevé spirituellement, et que l'on ne voit pas en nous d'orgueil... il faut commencer à sérieusement s'inquiéter, et prier pour voir en nous toutes les ombres que l'on ne voit pas.

Voilà, c'est tout...

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego spirituel ?

Message par Lamdi le Mar 8 Jan 2013 - 16:02

Tout d'abord, bonne année ananie, mes meilleurs voeux t'accompagnent !

Je te rejoins dans ce que tu viens d'écrire sauf que je rajouterai un troisième possibilité : quand on est au bout du chemin, là l'ego se dissout dans la totalité de l'être quand les vasanas et les samskaras sont totalement détruites.

Il y a une chose dont il est bon de se souvenir quand on croit être arrivé, c'est que si on le croit, c'est qu'on y est pas.

avatar
Lamdi

Messages : 205
Date d'inscription : 05/11/2011
Masculin

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego spirituel ?

Message par ananie le Mar 8 Jan 2013 - 18:05

Lamdi a écrit:Je te rejoins dans ce que tu viens d'écrire sauf que je rajouterai un troisième possibilité : quand on est au bout du chemin, là l'ego se dissout dans la totalité de l'être quand les vasanas et les samskaras sont totalement détruites.
Oui c'est surement vrai.
Mais je n'y suis pas donc je n'en sais rien.

Selon les dires de nombreux Saints, ou même d'Amma, tant qu'il y a un moi, il y a de l'égo.

En gros : les êtres réalisés ont toujours de l'orgueil spirituel dans leur égo. Mais comme ils ont totalement abandonné leur égo pour laisser toute la place à Dieu, et bien ils n'ont plus d'orgueil.

Cette vision des choses expliquerait que de nombreux grands Saints se voient eux mêmes comme pleins d'obscurcissements.
On retrouve aussi cela chez Amma, qui dit "si Dieu ne faisait pas tout, vous ne verriez qu'une pauvre folle devant vous". Elle, elle n'est plus là, donc elle ne peut plus être dans l'orgueil ; il n'y a plus que Dieu qui s'exprime à travers elle.

Donc dire "je n'ai plus d'orgueil" n'aura toujours aucun sens. Puisqu'au moment où l'on n'a plus d'orgueil, c'est que l'on n'a plus de je, et la question de savoir si on a de l'orgueil n'est plus possible.
Parce que pour se poser des questions sur soi-même, il faut avoir une image de soi, c'est à dire un je, un égo (l'égo, le je, le moi, n'est pas autre chose qu'une image limitée de ce que l'on est, et quelle que soit l'image, elle est toujours limitée, elle génère toujours un égo).

Mais bon, n'y étant pas, je ne suis là que dans des suppositions, des intuitions.
Ce dont je suis sur par expérience c'est ce que j'ai écris dans le post précédent.

Pour aller plus loin, j'irai même jusqu'à dire qu'il est impossible de ne pas être complètement pris par l'orgueil spirituel, si, un peu avancé dans la spiritualité, on n'a pas de guide.
Il n'y a qu'un guide, maître spirituel ou bon thérapeute qui peut nous permettre d'être moins dans l'orgueil.
D'ailleurs le fait de le refuser et de croire que l'on peut avancer uniquement par soi-même est déjà, selon moi, une preuve de très grand orgueil.

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego spirituel ?

Message par Hirloe le Mar 8 Jan 2013 - 18:23

Ananie a écrit: Il n'y a qu'un guide, maître spirituel ou bon thérapeute qui peut nous permettre d'être moins dans l'orgueil.
D'ailleurs le fait de le refuser et de croire que l'on peut avancer uniquement par soi-même est déjà, selon moi, une preuve de très grand orgueil.

Le quotidien, le flot de la vie, ne peuvent-ils pas se charger de nous indiquer notre orgueil ? Difficultés relationnelles, échecs sentimentaux à répétition, conflits répétés, souffrance et petites humiliations, sont autant d'indicateurs qui peuvent nous mettre sur le chemin et user ses défenses. L'orgueil ne va jamais sans quelques petits inconvénients désagréables qui finissent pas érailler le vernis de l'égo... Le maître n'est qu'un "livre" vivant, riche de la compréhension de l'être et avec la volonté de la transmettre. Certains êtres dits réalisés semblent aussi ne pas avoir eu recours à quelconque guide spirituel... et des êtres, avoir suivi toute leur vie l'enseignement de leur maître sans s'être réalisé eux-même, pire à développer un orgueil démesuré, nourris du sentiment d'avoir accès à certains secrets universels...


Dernière édition par Hirloe le Mar 8 Jan 2013 - 18:24, édité 1 fois (Raison : Quote)
avatar
Hirloe

Messages : 646
Date d'inscription : 21/05/2012
Féminin Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego spirituel ?

Message par MarieAnne le Mar 8 Jan 2013 - 18:46

Bonjour à vous,

voici l'écho qui est apparu en moi, en lisant les partages du jour:

Lamdi a écrit:Alors que je constate que beaucoup ici et ailleurs sont dans le paraître.
quelle part de soi en soi constate cela ?

ananie a écrit:D'ailleurs le fait de le refuser et de croire que l'on peut avancer uniquement par soi-même est déjà, selon moi, une preuve de très grand orgueil.
une preuve pour quelle part de soi en soi?


Hirloe a écrit:
Le quotidien, le flot de la vie, ne peuvent-ils pas se charger de nous indiquer notre orgueil ? Difficultés relationnelles, échecs sentimentaux à répétition, conflits répétés, souffrance et petites humiliations, sont autant d'indicateurs qui peuvent nous mettre sur le chemin et user ses défenses. L'orgueil ne va jamais sans quelques petits inconvénients désagréables qui finissent pas érailler le vernis de l'égo... Le maître n'est qu'un "livre" vivant, riche de la compréhension de l'être et avec la volonté de la transmettre. Certains êtres dits réalisés semblent aussi ne pas avoir eu recours à quelconque guide spirituel... et des êtres, avoir suivi toute leur vie l'enseignement de leur maître sans s'être réalisé eux-même, pire à développer un orgueil démesuré, nourris du sentiment d'avoir accès à certains secrets universels...
Sage

Smile
avatar
MarieAnne

Messages : 226
Date d'inscription : 03/12/2012
Féminin Age : 57

http://justedesfruitscueillis.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego spirituel ?

Message par Hirloe le Mar 8 Jan 2013 - 18:49

Peut-on dire qu'un guide est la condition sine qua non à moins que de croire avoir accès à une vérité absolue... Quelque part, c'est de l'égo spirituel, ça non ? On établit souvent ses croyances en fonction de son propre parcours et tendons à en faire des généralités universelles... Pour moi, croire à la nécessité ou à l'aberration de la nécessité d'un guide revient au même... Seul celui arrivé au bout du chemin (et le chemin s'arrête-t-il vraiment un jour) peut juger de ce qui lui a été utile ou non...
D'ailleurs si l'on regarde les êtres "dits" réalisés, est-ce qu'ils incitent si fortement à l'utilité du guide ? Certainement pas Bouddha... La plupart des grandes religions sont dîtes révélées et pas par un guide mais par le divin lui-même non ?
avatar
Hirloe

Messages : 646
Date d'inscription : 21/05/2012
Féminin Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego spirituel ?

Message par MarieAnne le Mar 8 Jan 2013 - 18:55

Hirloe a écrit: Seul celui arrivé au bout du chemin (et le chemin s'arrête-t-il vraiment un jour) peut juger de ce qui lui a été utile ou non...
A mes Yeux, l'homme qui est réellement en Chemin voit que tout est utile et se trouve relié au sein d'un même fil qui est justement le Chemin ...
avatar
MarieAnne

Messages : 226
Date d'inscription : 03/12/2012
Féminin Age : 57

http://justedesfruitscueillis.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego spirituel ?

Message par Hirloe le Mar 8 Jan 2013 - 19:06

MarieAnne a écrit:A mes Yeux, l'homme qui est réellement en Chemin voit que tout est utile et se trouve relié au sein d'un même fil qui est justement le Chemin ...

Ca me plait bien d'y adhérer en tous cas. N'empêche que le chemin reste individuel et que celui de Jésus n'est pas celui de Bouddha, ni celui de Mahommet ou d'un Tolle moderne...
avatar
Hirloe

Messages : 646
Date d'inscription : 21/05/2012
Féminin Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego spirituel ?

Message par Totem le Mar 8 Jan 2013 - 19:11

[quote="ananie"]
Lamdi a écrit:

Pour aller plus loin, j'irai même jusqu'à dire qu'il est impossible de ne pas être complètement pris par l'orgueil spirituel, si, un peu avancé dans la spiritualité, on n'a pas de guide.
Il n'y a qu'un guide, maître spirituel ou bon thérapeute qui peut nous permettre d'être moins dans l'orgueil.
D'ailleurs le fait de le refuser et de croire que l'on peut avancer uniquement par soi-même est déjà, selon moi, une preuve de très grand orgueil.

Un guide est -il vraiment utile? A cette question je répondrais que ça dépend de l'avancement spirituel en question. On peut n'avoir eu qu'un piètre culture spirituelle et se retrouver du jour au lendemain sur un chemin de réalisation qui fait que le véritable guide est l'être intérieur et le fait de prendre un guide à ce moment du parcours risquerait de fausser le travail de l'être qui a vu le jour.
Je crois qu'il n'y a pas Un chemin, mais des chemins MULTIPLES et même qu'il y a autant de chemin que de cheminants, et ce n'est pas de l'orgueil que de vouloir cheminer seul à ce stade car c'est indépendant de notre propre volonté.
Le guide selon moi a une utilité pour nous mettre sur le chemin vers l'être, mais au delà ce n'est pas nécessaire et ce n'est surtout pas une histoire d'orgueil, c'est bien plus complexe en fait, je dirais qu'on risque de faire ménage à trois. Very Happy
avatar
Totem

Messages : 341
Date d'inscription : 14/12/2012
Féminin Age : 62
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego spirituel ?

Message par ananie le Mar 8 Jan 2013 - 22:27

Je comprends bien ces points de vue.

Mais jusqu'à aujourd'hui je n'ai jamais rencontré personne qui, sans thérapie ou fréquentation assidue de quelqu'un de très avancé spirituellement, ait pu se libérer des ses vieilles blessures et de ses anciens fonctionnements en profondeur.

J'entends par là prendre conscience de vieilles blessures, de peur, de colère, que l'on porte depuis tout petit, voir depuis des vies, et que l'on avait complètement oubliées.
Les voir ressurgir, en acceptant de se laisser envahir par elles pour un temps.
Retrouver les souvenir, exprimer les émotions de peur, de colère, de peine, dans leur pleine intensité, sans chercher à rationaliser ou mettre de la distance, sans chercher à minimiser ce que l'on a vécu. Laisser sortir, en les acceptant, toutes ces choses de soi, en allant jusqu'aux larmes, jusqu'à trembler de peur, hurler de colère parfois, et connaître ce grand apaisement, cette libération, ce soulagement qui vient ensuite.

Parce que l'orgueil spirituel repose sur toutes ces vieilles blessures qui n'ont pas été vécues complètement, parce que petit enfant, personne ne nous a accompagné pour les vivre.

Je vois des gens, qui n'ont pas fait de thérapie ou pas rencontré de guide spirituel bienveillant et accompagnant, vivre de telles choses, mais de manière très exceptionnelle, une fois tous les 3 ou 6 mois au mieux. Et souvent ensuite tout cela repart dans l'oubli, le refoulement, sans avoir été résolu jusqu'au bout.
Alors qu'avec une bonne thérapie ou la fréquentation d'un guide spirituel, ça remonte très régulièrement. Tous les mois ou même toutes les semaines (et pas comme de simples prises de conscience intellectuelles ou ressenties, mais avec en plus l'émotion, le corps, les souvenirs...etc, dans leur pleine intensité).

Parce que pour aller au bout de certaines souffrances infantiles (que nous portons tous), il faut être accompagné par quelqu'un qui ne reproduit pas le shéma de nos parents.

Et tant que l'on est pas accompagné, l'enfant en nous refuse de lâcher.

Seulement cet enfant en nous a peur de se laisser accompagner par quelqu'un dans ces souffrances, parce que justement ces souffrances elles lui viennent des gens qui étaient censé l'accompagner et être bienveillants envers lui, c'est pourquoi généralement, il refuse de se retrouver dans cette position pour ne pas revivre la même chose.

Voilà, après chacun son expérience.
Le jour où je trouverais quelqu'un qui n'est pas relié à un guide spirituel incarné qu'il a rencontré, ou qui n'a pas fait de psychothérapie, et qui sort très régulièrement des choses profondes et parfois douloureuses, et qui vit cette purification en l'acceptant pleinement, de manière très régulière... si je le vois chez cette personne je changerai d'avis.

Mais jusqu'ici, les seuls dont j'ai entendu parler qui pourrait être des exemples de cela sont les êtres qui sont arrivés déjà réalisés à la naissance, ou presque (comme Jésus, Amma...).
Même le Bouddha et la plupart des maîtres orientaux ont eu des maîtres spirituels pendant longtemps (parce que ensuite on devient autonome bien sur).

Voilà, je ne dis pas cela pour être blessant, bien que je suis conscient que cela puisse l'être. Mais c'est vraiment pour partager cette compréhension que seul, on n'avancera jamais autant qu'accompagné par quelqu'un de compétent en la matière, et dont c'est le rôle.
Je veux juste partager cela parce que toutes les personnes que je connais qui ont été bien accompagnées se sont libérées de souffrances importantes, dont parfois, elles n'avaient pas conscience au départ, mais qu'elles portaient en elles.

C'est vraiment pour donner une voie de vraie guérison que j'exprime cela ici.

Mais je suis conscient aussi que mon orgueil spirituel à moi saisit cela (genre "moi je sais et eux ne savent pas"), même si l'intention de départ est vraiment d'aider. Alors désolé.

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego spirituel ?

Message par Hirloe le Mar 8 Jan 2013 - 22:46

Perso, Ananie, tes propos ne m'ont pas blessée. Par contre, comme le sujet étant l'égo spirituel, j'ai pas pu m’empêcher de te taquiner Wink A charge de revanche tongue Pour le reste, je persiste à ne pas croire en une nécessité ou une non-nécessité du maître. Je suis souvent tentée d'en rencontrer, surtout depuis que ma peur du (re)conditionnement m'a quitté... De plus, n'étant toujours pas capable de savoir reconnaître un être éveillé d'un autre, alors un être réalisé encore moins, je serais bien téméraire de donner davantage mon avis là-dessus...
avatar
Hirloe

Messages : 646
Date d'inscription : 21/05/2012
Féminin Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego spirituel ?

Message par Totem le Mar 8 Jan 2013 - 22:49

Quand je dis qu'à un stade on n'a pas besoin de guide c'est en référence à expérience personnelle. J'ai connu cette période dont tu parles et j'ai dépassé celà par une auto introspection qui a duré 4 ans où l'envie de mourir était très présente et un jour en discutant par mail à un ami de confiance, j'ai lâché quelques bribes sur mon enfance et là il m'a conseillé de mettre tout par écrit que ça pourrait m'aider et que si je voulais je pouvais lui envoyer ces écrits, et je me suis jetée à l'eau, j'ai écrit non stop pendant 10 jours un page par jour et quand j'ai mis le point final, une paix indescriptible m'a envahi, toute la souffrance a disparu, et j'ai vécu comme sur un nuage pendant 8 mois et ensuite eh bien ce fut l'éveil de la kundalini avec illumination. Ca fait maintenant 3 ans et l'être intérieur est entièrement présent.
C'est pour ça que lorsque je lis que sans guide ou maître il est impossible d'accéder à une quelconque réalisation, je ne peux que douter de cette affirmation, encore que on ne peut pas dire que c'est la réalisation complète parce qu'il y a un processus qui se met en route dont je ne connais pas tout à fait le but final, il n'y a que les écrits de Sri Aurobindo qui m'éclairent là dessus quoique l'être intérieur est un guide précieux.
avatar
Totem

Messages : 341
Date d'inscription : 14/12/2012
Féminin Age : 62
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego spirituel ?

Message par ananie le Mar 8 Jan 2013 - 23:04

Hirloe a écrit:De plus, n'étant toujours pas capable de savoir reconnaître un être éveillé d'un autre, alors un être réalisé encore moins, je serais bien téméraire de donner davantage mon avis là-dessus...
Quelqu'un de pleinement éveillé c'est l'idéal c'est sur.
Mais là je parle aussi de psychothérapeute, c'est à dire quelqu'un qui peut nous guider dans la guérison intérieure parce qu'il est formé à cela et l'a beaucoup vécu.
Un guide qui n'est pas totalement éveillé, mais qui est assez avancé peut aussi faire l'affaire : un lama, un swami...
Et au fur et à mesure, si on y est ouverts, on rencontrera d'autres guides.

Totem a écrit:Quand je dis qu'à un stade on n'a pas besoin de guide c'est en référence à expérience personnelle. J'ai connu cette période dont tu parles et j'ai dépassé celà par une auto introspection qui a duré 4 ans où l'envie de mourir était très présente et un jour en discutant par mail à un ami de confiance, j'ai lâché quelques bribes sur mon enfance et là il m'a conseillé de mettre tout par écrit que ça pourrait m'aider et que si je voulais je pouvais lui envoyer ces écrits, et je me suis jetée à l'eau, j'ai écrit non stop pendant 10 jours un page par jour et quand j'ai mis le point final, une paix indescriptible m'a envahi, toute la souffrance a disparu, et j'ai vécu comme sur un nuage pendant 8 mois et ensuite eh bien ce fut l'éveil de la kundalini avec illumination. Ca fait maintenant 3 ans et l'être intérieur est entièrement présent.
C'est pour ça que lorsque je lis que sans guide ou maître il est impossible d'accéder à une quelconque réalisation, je ne peux que douter de cette affirmation, encore que on ne peut pas dire que c'est la réalisation complète parce qu'il y a un processus qui se met en route dont je ne connais pas le final, il n'y a que les écrits de Sri Aurobindo qui me renseignent sur ce qui se passe quoique l'être intérieur est un guide précieux.
Voilà le genre d'expérience de purification dont je parle (si on y ajoute la forte expression de colère dont tu parlais dans un autre sujet).
Mais tu as vécu ça avec un ami qui a été un genre de psychothérapeute pour toi. Qui t'a guidé, t'a écouté, t'a donné des méthodes de guérison. C'est un ami assez particulier. Encore plus thérapeute qu'ami peut-être.
Tu n'as pas fait cela toute seule.
Bien sur tu as fait le travail seule (comme avec un thérapeute ou un guide), mais tu as été accompagnée dans ce travail.
En fait tu confirmes ce que je disais.

Et puis ce genre de purification, une ne suffit pas, on peut en vivre toute sa vie, jusqu'au plein éveil.
Il y en a toujours d'autres, bien cachées, et il n'y a qu'elles qui nous éloignent du plein éveil (qui est déjà là en nous, mais recouvert par tout ce que nous avons refoulé).
Cette période dont je parle, c'est jusqu'au plein éveil. Et les grands maîtres spirituels disent même qu'elle s'intensifie avec l'évolution spirituelle.

Ce qui n'empêche pas, en étant aidé, accompagné, de suivre son maître intérieur, et de l'écouter plutôt lui que le guide ou thérapeute, quand il est en contradiction avec le maître intérieur.
Un bon accompagnateur n'impose rien, et il fait plus confiance à notre maître intérieur qu'à lui-même pour nous guider. Tous les bons thérapeutes et personnes avancées spirituellement sont comme ça.

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego spirituel ?

Message par Totem le Mar 8 Jan 2013 - 23:53

Qu'elle est ta définition du plein éveil Ananie?
Je te pose cette question parce que tout le monde n'a pas la même définition.
avatar
Totem

Messages : 341
Date d'inscription : 14/12/2012
Féminin Age : 62
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego spirituel ?

Message par ananie le Mer 9 Jan 2013 - 10:06

Je parle d'atteindre l'état de Bouddha, Jésus...

Après ce que ça veut dire exactement, c'est plus à ceux qui l'ont atteint qu'il faudrait demander.
Les autres ne peuvent pas le dire.
Ou alors chacun y va de sa définition, et on se crée un éveil à notre échelle, en le limitant, pour se dire "moi j'y suis", ou "j'y suis presque".

Là aussi il y a quelque chose d'important par rapport au plein éveil et à l'utilité d'un guide pour ne pas se croire arrivé dès que l'on vit une expérience d'éveil ou d'illumination partielle.

Je m'explique.

A une époque, je suivais des enseignements avec des lamas du bouddhisme tibétain.
Je méditais et je croyais avoir eu l'expérience de la vacuité. Belle preuve d'orgueil n'est ce pas ?
Et en fait, toutes les personnes qui commencent à vivre des expériences spirituelles assez fortes en méditation croient percevoir le plus haut niveau. C'est comme ça, nous sommes tous orgueilleux dès que nous vivons quelque chose qui sort de l'ordinaire. Le tout est de s'en rendre compte pour ne pas s'y engluer complètement.

Donc j'étais avec cette croyance. Mais je me suis méfié de mon égo (dans le cheminement spirituel, il faut être très méfiant vis à vis de nous mêmes, sinon on se laisse facilement embarquer par l'orgueil spirituel), du coup je me suis dis que pour ne pas me perdre, il faudrait que je parle de mes expériences, en entretien privé, avec un lama.

Mais je suis comme beaucoup de gens : j'avais peur de me livrer par peur d'être conditionné, ou humilié, ou rejeté, jugé... Pleins de peurs dont beaucoup d'irrationnelles mais bon, elles étaient là.

Cela dit, la thérapie m'a montré qu'il y a vraiment beaucoup de choses qui se jouent en nous sans que nous en ayons conscience, et que l'orgueil s'insinue partout et nous trompe très facilement. Du coup, j'ai pris mon courage à deux mains, et je suis allé voir un lama, parce que je ne voulais vraiment pas m'égarer, même si c'était très confortable pour moi.

Ce lama m'a expliqué que ce que je vivais était le signe que ma méditation était bonne, mais que ce n'était pas l'expérience de la vacuité.

Mais j'ai la tête dure, donc ça ne m'a pas complètement convaincu.
Et il ne faut pas croire qui que se soit sur parole, même un lama : il faut qu'il nous explique jusqu'à ce que l'on comprenne par soi-même.

Du coup, plus tard, je suis allé voir un autre lama. Qui l'a m'a expliqué plus longuement et m'a montré que l'expérience de la vacuité n'était pas une expérience, c'est un état définitif.
Si on a "vu" la vacuité une seule fois, c'est permanent, on est délivré du moi de manière définitive.
Ce lama n'était pas pleinement éveillé, mais avait vécu les mêmes expériences que moi (et surement beaucoup d'autres : dans leur formation, les lamas font au moins une retraire de 3 ans dans laquelle ils méditent 12 heures par jour), et connaissait bien les enseignements sur la vacuité.

Alors même si j'avais vécu quelques éveils partiels, c'était loin d'être cette vision de la vacuité. ça a mis un coup à mon orgueil, mais pour ne pas se laisser embarquer par l'orgueil, il faut accepter de vivre certaines humiliations intérieures. Car dès que l'on va dans l'orgueil sans le voir, quand on accepte d'en prendre conscience c'est toujours quelque peu humiliant.
Après quand on n'a plus l'orgueil de se croire sans orgueil, ça devient beaucoup plus simple.

Dans le bouddhisme tibétain, on dit même que celui qui vit la vacuité ne s'en rend pas compte, c'est le maître qui peut le voir et le lui dire. La vacuité ne se perçoit pas, puisqu'il n'y a plus personne pour percevoir. Donc tous ceux qui croient l'avoir perçue se trompent, parce que si on l'a vraiment vécue, on ne peut pas le savoir par soi-même.

Et il en est de même pour pleins d'autres choses : on croit avoir vu Dieu, avoir atteint la réalisation, avoir vécu l'éveil de la kundalini...

Mais pour vraiment savoir cela, il faut aller voir quelqu'un qui s'y connait vraiment, et confronter notre expérience.

Beaucoup disent avoir vécu l'éveil de la kundalini par exemple, mais s'ils allaient voir un bon maître de kriya yoga ou de yoga kundalini, ou un swami, ils se rendraient compte que ce qu'ils ont vécu est généralement l'éveil d'un chakra.

Un tel éveil est partiel, mais il peut être extrêmement spectaculaire, y compris avec le développement d'une conscience particulière qui reste de manière permanente, ou le développement de dons, de capacités aux miracles...etc. ça peut vraiment aller très loin un éveil partiel.

Mais tout cela reste partiel.

Seulement on ne peut pas s'en rendre compte en lisant des livres, d'autant plus que 95 pour cent des livres en occident qui traitent de kundalini et de chakras sont complètement en désaccord avec la tradition de l'Inde et disent n'importe quoi (pour un bon livre sur le sujet voir "Kundalini Tantra" de Swami Satyananda Saraswati).

Pour vraiment ne pas rester bloqué sur une expérience spirituelle, il faut raconter cette expérience à un grand pratiquant, qui les a lui même vécues, comprendra où nous en sommes et qui pourra nous guider pour aller plus loin.

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego spirituel ?

Message par Kouen le Mer 9 Jan 2013 - 10:53

L' Ego spirituel...?

Je ne connais pas , je ne vois pas...désolée !

clown


( Arcane XVI )

avatar
Kouen

Messages : 497
Date d'inscription : 04/08/2012
Féminin Age : 49
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego spirituel ?

Message par tijani le Mer 9 Jan 2013 - 11:12

Mohammed (psl) : "celui qui reconnait son nafs ( égo) , reconnait son Seigneur "

selon la tradition soufie; définir de manière effective son propre égo , revient a s'éveiller ...., au bout de l'eveil il y a le but a chacun ...
l'ego spirituel consiste a se préoccuper du but et de délaisser le chemin .....et c'est une ruse de l'ego , car c'est le chemin qui le démasque et non le but ..
avatar
tijani

Messages : 576
Date d'inscription : 20/05/2012
Masculin Age : 51
Localisation : oasis

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego spirituel ?

Message par Totem le Mer 9 Jan 2013 - 11:51

ananie a écrit:
Et il en est de même pour pleins d'autres choses : on croit avoir vu Dieu, avoir atteint la réalisation, avoir vécu l'éveil de la kundalini...

Mais pour vraiment savoir cela, il faut aller voir quelqu'un qui s'y connait vraiment, et confronter notre expérience.

Beaucoup disent avoir vécu l'éveil de la kundalini par exemple, mais s'ils allaient voir un bon maître de kriya yoga ou de yoga kundalini, ou un swami, ils se rendraient compte que ce qu'ils ont vécu est généralement l'éveil d'un chakra.

Un tel éveil est partiel, mais il peut être extrêmement spectaculaire, y compris avec le développement d'une conscience particulière qui reste de manière permanente, ou le développement de dons, de capacités aux miracles...etc. ça peut vraiment aller très loin un éveil partiel.

Mais tout cela reste partiel.

Seulement on ne peut pas s'en rendre compte en lisant des livres, d'autant plus que 95 pour cent des livres en occident qui traitent de kundalini et de chakras sont complètement en désaccord avec la tradition de l'Inde et disent n'importe quoi (pour un bon livre sur le sujet voir "Kundalini Tantra" de Swami Satyananda Saraswati).

Pour vraiment ne pas rester bloqué sur une expérience spirituelle, il faut raconter cette expérience à un grand pratiquant, qui les a lui même vécues, comprendra où nous en sommes et qui pourra nous guider pour aller plus loin.

Il est clair que lorsqu'on parle de réalisation, c'est l'être humain qui de l'extérieur va définir ce que vit un autre être humain, ce qui est loin d'être une vérité. L'état de Boudha ou Christ est une définition donnée donc par les êtres humains pour nommer l'état en question de ce qu'ils perçoivent de l'extérieur mais seul celui qui vit la chose sait ce qu'il en est intérieuremet, peut être que ces réalisations n'étaient que partielle, car qui connaît l'ultime?

Pour la kundalini c'est pareil, seul celui qui vit, sait et perso je peux dire que beaucoup de lectures ne son pas clean sur le sujet. Gopi Khrishna ne s'est-il pas trouvé seul au monde quand sa kundalini s'est éveillée? aucun maître pour l'aider. Comme quoi c'est un sujet délicat. Chaque personne qui vit celà le vit d'une manière différente et il y autant de cas différents qu'il y a d'êtres qui le vivent. Ce qui m'est donné de vivre, c'est un processus qui s'est mis en place après l'éveil de la kundalini après illumination, puis ensuite montée très lente de chakra en chakra jusqu'a explosion du coronal et redescente au niveau du coeur avec une sorte de fusion et un autre processus s'est mis en marche. Notre corps est parsemé de canaux et c'est à ce niveau que quelque chose se crée avec l'aide de la kundalini qui fait toujours son va et vient.
Ce n'est qu'un court résumé me concernant car la chose est bien plus complexe, pour un peu je pourrais avoir l'impression de jouer dans le film Alien. Very Happy
avatar
Totem

Messages : 341
Date d'inscription : 14/12/2012
Féminin Age : 62
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego spirituel ?

Message par ananie le Mer 9 Jan 2013 - 12:24

tijani a écrit:Mohammed (psl) : "celui qui reconnait son nafs ( égo) , reconnait son Seigneur "

selon la tradition soufie; définir de manière effective son propre égo , revient a s'éveiller ...., au bout de l'eveil il y a le but a chacun ...
l'ego spirituel consiste a se préoccuper du but et de délaisser le chemin .....et c'est une ruse de l'ego , car c'est le chemin qui le démasque et non le but ..
Magnifique !!
Merci tijani Sage

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego spirituel ?

Message par tijani le Mer 9 Jan 2013 - 13:52

Merci Ananie , et vraiment ravi de te lire a nouveau ... Sage
avatar
tijani

Messages : 576
Date d'inscription : 20/05/2012
Masculin Age : 51
Localisation : oasis

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego spirituel ?

Message par Totem le Mer 9 Jan 2013 - 15:01

Je trouve que c'est une grande mode de traquer l'égo qu'il soit spirituel ou pas, on n'a jamais autant parlé de lui qu'à notre époque et se focaliser là dessus prouve qu'on est obnibulé par lui et c'est pas pour ça qu'on s'en est débarassé or pour pouvoir vivre sur la planète terre comme elle est actuellement, nous avons tous besoin de l'égo qu'il soit spirituel ou pas. Il nous faut en être conscient et arriver à le faire passer au second plan. Les êtres spirituels quoiqu'on en pense ont bel et bien leur égo encore bien présent et celui qui peut dire d'un autre qu'il n'a pas d'égo ne se permet cette affirmation que d'après peut être son propre égo qui est mal placé pour juger de quoique ce soit .
L'égo est comme une béquille pour faire nos premiers pas dans le monde, mais il faut juste apprendre à s'en débarasser progressivement, si l'on peut.
L'égo à encore sa place dans ma vie, il n'y a pas de lézards la dessus en ce qui me concerne.
Quand au but du chemin spirituel, je dirais que personne ne le connaît, car quand nous croiyons être arrivé nous ne faisons que commencer, nous sommes encore bien ignorants sur les desseins du divins et bien trops petits pour extrapoler là dessus, c'est sans doute la raison pour laquelle nous avançons péniblement ou peut êtres même que nous faisons du sur place ou pire régressons à nous poser trop de questions.
La seule chose qu'on peut faire c'est cheminer au mieux en essayant de tomber le moins possible et même ça c'est difficile.
avatar
Totem

Messages : 341
Date d'inscription : 14/12/2012
Féminin Age : 62
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego spirituel ?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 21 Précédent  1, 2, 3 ... 11 ... 21  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum