L'ego spirituel ?

Page 4 sur 21 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 12 ... 21  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'ego spirituel ?

Message par Jean-Yves le Jeu 31 Mai 2012 - 20:10

Rappel du premier message :

Bonsoir à tous...

Mon expérience sur le sujet :

La voie spirituelle s’établit dans la relation que l’on a avec soi-même, dans notre propre intimité. Pour qu’il y ait dépassement de l’ego spirituel il est nécessaire d’être honnête, franc avec soi-même.
Je ne pense pas que l’on puisse éviter en soi la présence de l’ego spirituel.
Lorsque l’on suit un cheminement d’ouverture intérieure, il s’anime en soi du bonheur mais aussi une sorte de satisfaction de réussir (ou d’avoir réussi).

Ici, à ce stade, on pourrait dire que cette satisfaction n’a pas lieu d’être (car cette part soi qui tire une fierté n’est en rien à l’origine de « la venue de plus de clarté » en soi.)
Mais en fait, c’est dans cette attitude-là que s’établit le verrouillage, le mécanisme de fermeture de l’ego qui gène l’approfondissement de soi. Car, dans ce cas, l’ego spirituel est refoulé et reste une part cachée de soi et ainsi, une division, une dualité s’installe en soi.

Et c’est là, que pouvoir, avoir la force de se regarder soi-même en toute honnêteté est essentiel. C’est en cela que se situe une sorte de « mise à genoux » en soi, dans cette reconnaissance.
Et ce mécanisme de fermeture intérieure se maintient aussi parce que cet « ego spirituel » nous apparaît comme une gène, un obstacle dans notre cheminement, dans la voie spirituelle.
Ce positionnement intérieur à travers lequel on voudrait éluder la présence de l’ego spirituel n’est pas justifié ; car cet état de libération intérieure est déjà une réalité en soi pour tous et cela quel que soit la clarté de notre propre conscience individuelle. Il n’y a donc rien à atteindre, rien qui ne soit déjà là.

Pour résumer ce que j’ai écrit ci-dessus je dirais :
Le verrouillage intérieur ne se situe pas dans la présence de l’ego spirituel (qui peut apparaître comme le vilain petit canard) mais dans sa « non reconnaissance » en soi. « Non reconnaissance » qui empêche ce qui est la véritable conscience (d’éveil) de se révéler. Véritable conscience qui est toujours, pour tous et pour chacun, libre par nature.

sunny
avatar
Jean-Yves

Messages : 367
Date d'inscription : 08/05/2012
Masculin Age : 57
Localisation : Var

http://spi.laique.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas


Re: L'ego spirituel ?

Message par Totem le Mer 9 Jan 2013 - 23:50

S'en remettre au divin est au départ quelque chose qui est à la fois simple et compliquée parce que d'un côté il y a l'être qui n'aspire qu'à ça et l'égo qui veut le contraire, raison pour laquelle lorsque l'égo passe au second plan, l'être a toute latitude pour s'abandonner en le divin pour être façonné.
avatar
Totem

Messages : 341
Date d'inscription : 14/12/2012
Féminin Age : 62
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego spirituel ?

Message par Cobra-de-jade le Jeu 10 Jan 2013 - 0:01

Je suis tout à fait d'accord avec toi, il faut souvent lutter comme un fou à la don quichotte contre des moulins à vents imaginaires ... autrement dit, faire dans l'action illusoire vue à partir du centre de l'égo (également illusoire lol) pour comprendre, à "force de coups" éveillant une profonde sensibilité intérieure, que tout ce qui se manifeste ne sont que des mouvements issus du grand coeur divin, que tout est issu de SA danse, que tout est SA danse.

Il ne s'agit donc pas de s'abandonner volontairement au divin... comment pourrait-on bien faire ça sans qu'il s'agisse là encore d'une mécanique de contrôle non avouée?
Mais bien d'être en harmonie avec soi, sans se complaire et sans se mutiler... trouver son propre rythme et non imiter le rythme d'un autre car chaque rythme est unique et incomparable et se modifie avec notre capacité à rendre grâce et à reconnaître la beauté divine en action au coeur de toute chose.

avatar
Cobra-de-jade

Messages : 594
Date d'inscription : 28/05/2012
Masculin Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego spirituel ?

Message par air le Jeu 10 Jan 2013 - 7:47

MarieAnne a écrit:
Ananie a écrit: Oui c'est vrai, mais si on ne prend pas en plus du temps tous les jours, pour se poser dans de vrais pratiques spirituelles, on ne vit pas grand chose de très profond, et notre égo reste bien tranquille au chaud.

Cela est une affirmation qui ne tient pas compte de ceux qui n'ont pas ce temps disponible.
Cette question du temps disponible est une ruse de l'ego selon moi. Cela fait des millénaires que le temps de travail moyen n'a pas été aussi bas (il faut remonter à l'époque des chasseurs cueilleurs pour trouver plus de temps libre). Ce qui fait qu'il n'est plus nécessaire d'être un ermite pour pouvoir mettre en place une pratique régulière.

Certes notre société moderne nous impose un rythme intense dont il est difficile de se prémunir, mais selon moi ce qui nous empêche réellement de le faire, bien souvent, c'est notre attachement à nos loisirs, ou un manque d'organisation. Je ne dis pas que c'est facile, ça ne l'est pas, mais c'est possible.
avatar
air
Modérateur

Messages : 2585
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 47
Localisation : Voie Lactée...

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego spirituel ?

Message par ananie le Jeu 10 Jan 2013 - 8:59

Cobra a écrit:Mais l'action compulsive, la pratique acharnée, le besoin d'aller constamment au-delà de soi-même plutôt que de s'accueillir soi-même tel que l'on est, n'exprime t-elle pas également le même message inconscient, la même insécurité émotionnelle, le même refus de l'inconnu?

Ici on a : "Je veux agir à tout prix pour échapper à mes limitations, j'ai peur d'être limité à l'image que je perçois de moi, je veux me dépasser ! ". Toute transformation spirituelle profonde a son origine dans l'acceptation, dans l'accueil de soi (la pratique ou l'absence de pratique est un faux problème) or, je vois mal comment on peut s'accepter tel qu'on est (et donc se transcender) lorsqu'on s'acharne à se changer.

Que l'on soit dans une compulsion d'inaction, de passivité totale ou dans une compulsion de contrôle... en soulevant ces deux voiles, on se retrouve face à la même insécurité, à la même peur de soi-même mais également, au même manque de confiance en l'intelligence infinie du Divin.
Oui je suis bien d'accord avec toi.
Je conçois la pratique exactement comme cela : se mettre en présence de Dieu, lui donner du temps pour nous façonner, tout en acceptant pleinement tout ce que nous sommes.

Et je ne me vois pas comme quelqu'un qui veut à tout prix changer.
La pratique me change progressivement, mais en attendant je m'assume très bien avec ce que je suis (même avec mon orgueil (ce que j'ai montré dans ce sujet et ailleurs il me semble) et tous mes nombreux autres défauts).

Mais pour s'accepter vraiment tel que l'on est, plonger dans les profondeurs de notre être, aller voir nos ombres et démons intérieurs, laisser sortir des émotions et souvenir refoulés, et les accepter pleinement... pour tout cela, s'observer dans le quotidien et chercher à agir depuis le divin en soi plutôt que depuis l'égo ne suffit pas. Sinon ce que l'on accepte ce n'est qu'une partie très superficielle de soi-même, et ce que nous sommes vraiment nous reste totalement inconnu.

Pratiquer en étant attentif dans le quotidien, c'est un genre de karma yoga.
C'est absolument nécessaire à la pratique spirituelle. ça permet de séparer en soi le pur de l'impur, et d'avoir une action juste, de pratiquer la vertu.
Cela va aussi engendrer du bon karma si c'est vraiment bien pratiqué.
Mais ça ne déclenche pas de vrai purification profonde des choses qui sont enfouies et refoulées en soi.

Après si ce que l'on recherche c'est une pratique de la vertu, et créer du bon karma c'est très bien.

Mais par rapport à ça, je vois beaucoup de critiques des catholiques par exemple, dans les milieux ésotériques, mais cette pratique c'est ce que fait n'importe quel catholique de base.
Et aussi beaucoup de gens qui ne sont pas dans une démarche spirituelle.
Certains la font bien, d'autres très mal, exactement comme dans les milieux ésotériques.


Pour ce qui est du temps, je suis complètement d'accord avec Air.

Dans une conférence où je suis allé, une personne a demandé à un lama : "oui mais dans notre société moderne nous n'avons pas le temps de méditer".
Le lama a répondu que si on n'avait pas le temps, c'est parce que l'on se disait que l'on pratiquerait lorsqu'il nous resterait du temps. Comme ça effectivement, si on pratique sur le temps qui nous reste, après avoir fait les choses importantes, c'est sur qu'on ne pratiquera jamais. C'est une question de priorité : si la pratique spirituelle fait partie de nos priorités, on va organiser son temps pour pouvoir la faire, et comme tout ce qui est vraiment important pour nous, on trouvera le temps de le faire.

J'ai une amie dont le prof de yoga est chef d'entreprise et père de 3 enfants. Il assume toutes ses responsabilités professionnelles et familiales. Mais il se couche tôt et se lève à 4 heures du matin tous les jours pour faire ses 3 heures de pratiques quotidiennes. Le reste du temps, il est complètement disponible pour sa famille et son travail.
Voilà c'est un exemple extrême bien sur, on peut avancer en pratiquant moins que ça (je ne pratique pas autant que ça alors que j'ai plus de temps que lui), mais ça illustre bien que quand c'est important pour nous, c'est possible.


Il en est de même pour un accompagnant : si on veut bien être accompagné, et qu'on comprend que seul on ne sortira pas de nos vieux systèmes de défense bien rodés (parce que l'on est enfermé dedans depuis toujours), et bien on trouve un accompagnant, quel que soit notre situation. Ou même, il vient à nous.

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego spirituel ?

Message par Totem le Jeu 10 Jan 2013 - 11:28

Qui décide qu'une pratique quelconque est indispensable sinon l'égo??
avatar
Totem

Messages : 341
Date d'inscription : 14/12/2012
Féminin Age : 62
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego spirituel ?

Message par MarieAnne le Jeu 10 Jan 2013 - 11:35

Totem a écrit:Qui décide qu'une pratique quelconque est indispensable sinon l'égo??

Sage
avatar
MarieAnne

Messages : 226
Date d'inscription : 03/12/2012
Féminin Age : 57

http://justedesfruitscueillis.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego spirituel ?

Message par MarieAnne le Jeu 10 Jan 2013 - 12:17

ananie a écrit:J'ai une amie dont le prof de yoga est chef d'entreprise et père de 3 enfants. Il assume toutes ses responsabilités professionnelles et familiales. Mais il se couche tôt et se lève à 4 heures du matin tous les jours pour faire ses 3 heures de pratiques quotidiennes. Le reste du temps, il est complètement disponible pour sa famille et son travail.
Il s'agit de tout autres exemples de personnes auxquels je pensais ... Crying or Very sad Je ne sais si tu as vraiment conscience de ce qui fait qu'en toi, ce choix d'exemple s'est fait ...

ananie a écrit:
Pratiquer en étant attentif dans le quotidien, c'est un genre de karma yoga.

Je fais personnellement une grande différence entre "pratiquer l'attention" et "être attentif" mais je peux comprendre que l'on ne puisse pas voir cette différence.
Vivre en soi par exemple l'admiration, l'émerveillement en rencontrant une personne capable d'être dans l'attention avec tout ce que cela lui offre pour trouver les mots, les actes Justes qui guérissent les maux, c'est déjà être en soi marqué d'un sceau au Feu de l'Amour, par son désir profond de pouvoir œuvrer aussi ainsi. Et le fer utilisé pour marquer ce sceau devient "faire" dans le sang (דם) de l'homme, ... et avec le temps, on se découvre être devenu soi-même attentif sans avoir mis en place une quelconque pratique ... à mes Yeux seule la sincérité du Cœur dans lequel le Désir (אד) est en gestation, agit... geste ...

(il importe à mes Yeux de faire la différence entre
je désire = je veux et je désire = j'aspire à )


Ananie, t'es-tu demandé à qui Dieu (Elohim) s'adresse-t-il quand il dit "Faisons Adam (אדם) dans notre image comme notre ressemblance ?! Et qu'est-ce qui est d'abord créé (différent de faire) par Elohim (seul) ? ce n'est pas אדם mais את־האדם! (la différence est subtile et conséquente)
Puis qui est-ce qui va former את־האדם?
et ne dit-on pas que le maître forme ses élèves?! et en vue de quoi les forme-t-il?!
qui donc est ce maître pour את־האדם ? et en vue de quoi est-il formé?!

Qu'est-ce que אדם?
אם signifie la mère
avec en elle ד la porte

une mère c'est quoi?! c'est qui?!
quelle part d'elle agit de l'instant où la semence du père est déposée en elle et de l'instant où le fruit veut sortir d'elle? il est où son "ego" dans tous ça?! et sa volonté personnelle ?!


Est-ce que la graine veut se faire fleur, arbre ou fruit?
qu'est-ce qui fait que la mutation en elle et à travers elle a lieu?

avatar
MarieAnne

Messages : 226
Date d'inscription : 03/12/2012
Féminin Age : 57

http://justedesfruitscueillis.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego spirituel ?

Message par ananie le Jeu 10 Jan 2013 - 13:04

Je parlais bien de pratiquer l'attention et pas seulement d'être attentif.
C'est ça le karma yoga, et ça peut aller très loin.

Mais pas assez pour le genre de purification profonde dont je parlais il y a quelques pages.
En tous cas je ne l'ai jamais rencontré chez qui que se soit.

Et on ne peut se rendre compte de ce qu'apporte une thérapie, un enseignement spirituel ou une pratique quotidienne, qu'en les ayant pratiqué vraiment, pendant longtemps et avec assiduité.

Avant de vivre cela, je pensais tout comme vous. J'employais même exactement les mêmes mots et la même façon de penser.

Mais rien ne sert d'argumenter d'avantage, on ne peut pas le comprendre si on ne l'a pas vécu.

Pourquoi est ce que tous ceux qui ont expérimenté les deux disent que la pratique et l'accompagnement spirituel sont nécessaires pour se libérer des choses profondes, et que tous ceux qui disent que ce n'est pas nécessaire n'ont jamais expérimenté profondément cette pratique assidue et cet accompagnement ?


Cela dit, encore une fois, je n'ai pas de soucis avec cette voie là.

C'est juste les justifications que l'on met dessus qui me dérangent : "il n'y a pas besoin de pratique, ni de guide...", et aussi l'orgueil spirituel qui se met là dessus "moi je suis supérieur à ceux qui ont une pratique spirituelle assidue, ou un accompagnement, parce que moi je suis au delà de ça, et je sais toujours suivre le divin en moi". Bien sur ceux qui sont là dedans ne se rendent pas compte de cet orgueil, mais il se voit très bien.
Et tout cela sans jamais avoir vraiment pratiqué en profondeur ces choses par rapport auxquelles on se sent supérieur.

Mais si on vit cette voie et qu'on l'assume, sachant que c'est le rythme qui nous convient, et sans penser que c'est seulement cela qui nous permettra d'aller au delà de l'égo, je n'ai pas de soucis avec ça.


Sinon, j'ai vu beaucoup de : "l'orgueil spirituel ce n'est pas ci ou ça", mais pour vous, c'est quoi l'orgueil spirituel (et pas l'égo spirituel, parce que c'est trop vague comme terme) ? Comment faites vous pour vous en libérer ? Comment voyez vous qu'il agit en vous ? Concrètement ?

Parce que se libérer de l'orgueil spirituel ce n'est pas juste dénoncer celui des autres et passer son temps à dire "ce n'est pas ci ou ça", mais c'est surtout le discerner en soi-même, et faire des choses pour peu à peu s'en libérer (en l'acceptant).

Pour moi, mais je l'ai déjà dit plusieurs fois, c'est ma tendance à me croire supérieur aux autres à cause de mes compréhensions. Et cela s'exprime surtout, en moi, quand je ne suis pas compris (c'est ça par exemple que j'appelle être concret dans le fait de voir son orgueil).
J'ai plusieurs choses à purifier pour sortir de cela, ça a déjà commencé, plusieurs couches sont déjà parties mais il est reste.
Ces temps ci, ce qui remonte par la pratique et la thérapie, c'est des angoisses de tout bébé, où mes parents ne comprenaient pas mes pleurs et ne savait pas y répondre par une présence rassurante. Du coup, quand je suis incompris aujourd'hui, ce sont ces angoisses qui remontent, et l'orgueil qui se met par dessus comme système de défense.
Et j'ai vécu avec ça toute ma vie pour que ça ne réapparaisse qu'il y a quelques temps par le travail (voilà pour être très concret par rapport à l'idée que l'orgueil repose sur des souffrances profondes et inconscientes qu'il n'est pas aisé d'aller chercher).
Donc je suis en ce moment dans ce processus là, mais comme c'est déjà remonté à la conscience, ça devrait se libérer d'ici quelques temps.

Et selon moi toujours, si je résume, les voies pour d'abord voir l'orgueil spirituel, puis ensuite s'en libérer passent forcément par :
- Être accompagné par un maître spirituel ou un bon thérapeute.
- Pratiquer régulièrement, et vraiment en se posant pour faire remonter des choses inconscientes (pas seulement dans l'action donc, mais aussi dans l'action bien entendu).
- Ne pas se croire exempt d'orgueil, mais savoir que l'on a de fortes tendances à cela et du coup y être très attentif.
a oui je veux rajouter aussi :
- Assumer sa vulnérabilité, ses défauts. Parce que l'orgueil est toujours une défense par rapport à une vulnérabilité et/ou des défauts non assumés.

Et vous comment travaillez vous sur votre orgueil spirituel ?

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego spirituel ?

Message par Kouen le Jeu 10 Jan 2013 - 13:20

ananie a écrit:

Et vous comment travaillez vous sur votre orgueil spirituel ?

Par la méditation I love you
Je prends le recul, j'obtiens le 'sens', je discerne mieux
les conséquences et mes actes, puis la 'pratique' ! Wink

Je 'descends' mon esprit le plus bas possible,
au plus profond de mon être et je me détache de ma
personne, là où je ne suis plus rien !!

( mais pas tout le temps...ce n'est pas toujours un 'état' constant,
je n'y arrive pas encore ..mais j'y travaille chaque instant,
par l'alternance de façon décousue, et irrégulière Rolling Eyes )


avatar
Kouen

Messages : 497
Date d'inscription : 04/08/2012
Féminin Age : 49
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego spirituel ?

Message par Totem le Jeu 10 Jan 2013 - 13:38

Lorsqu'on est en présence de l'être, il veille au grain et si l'on déborde, il remet les choses en place. Quand je dis que l'être est le guide incontesté, c'est qu'il sait qu'il sera le maître à bord tôt ou tard, il a tout son temps ou sans doute que le temps il ne connaît pas.
avatar
Totem

Messages : 341
Date d'inscription : 14/12/2012
Féminin Age : 62
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego spirituel ?

Message par ananie le Jeu 10 Jan 2013 - 14:55

Kouen a écrit:mais pas tout le temps...ce n'est pas toujours un 'état' constant,
je n'y arrive pas encore ..mais j'y travaille chaque instant,
par l'alternance de façon décousue, et irrégulière
Voilà ce que j'entendais par assumer sa vulnérabilité, ses imperfections (c'est mieux comme mot que "défauts").

D'ailleurs on pourrait ajouter cela, je crois, comme grande pratique d'humilité, ou même comme preuve que l'on n'est pas complètement enfermé dans son orgueil : être capable d'assumer, et de dire, face aux autres, ses imperfections, ses limitations, sa vulnérabilité.

C'est, à mon avis, le sens premier de la confession.
Qui au départ n'était pas réservée au prêtre, mais à tout le monde :
« Confessez les uns aux autres vos offenses, et priez les uns pour les autres, afin que vous soyez guéris. » (Jacques 5:16)

Dire aux autres ses imperfections, tout en continuant à les voir comme imperfections (sans les justifier), voilà une pratique d'humilité.

Et les reconnaître pour soi même et aussi face aux autres (ce qui est beaucoup plus dur), c'est déjà le début de la guérison.

Ce qui empêche de le faire, c'est aussi souvent ce qui empêche d'accepter un accompagnement spirituel.

Et je ne parle pas de dire "j'ai de l'égo", ou "je suis dans l'orgueil", parce que en restant vague en fait on ne dit rien du tout ; pas plus à soi-même qu'aux autres.

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego spirituel ?

Message par tijani le Jeu 10 Jan 2013 - 15:00

Cette sempiternelle question de maître ou pas de maître , de pratique ou de non pratique ; l'expérience m'a fait comprendre ( et dieu sait comme je suis têtu et obstiné ) , qu'il ne sert a rien au pratiquants affiliés de relater les faits et les subtilités de la voie , aux pratiquants non afilliés ou aux non pratiquants .......

Totem ; si l'ego peut faire penser qu'un maître est indispensable , il peut aussi faire penser qu'un savoir livresque emmagasiné du fond d'un divan , peut aussi faire l'affaire , ou contempler la vie qui passe , pour pouvoir etre réalisé ...mais quel sont les repères , quels sont les critères de réussite ou d'échec , et qui les définit ? peut on etre juge et parti de soi même , comment savoir si le cheminement est juste ou aléatoire ..

enfin je voudrais savoir mais comment tu discerne l’être de l'ego ? comment tu sais que c'est l’être qui te guide ou l' égo ?

sinon pour ma part ; le maître n’apparaît que quand l’élève est prêt ..
avatar
tijani

Messages : 576
Date d'inscription : 20/05/2012
Masculin Age : 51
Localisation : oasis

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego spirituel ?

Message par Totem le Jeu 10 Jan 2013 - 16:51

Comment je peux faire la différence avec l'être et l'égo, c'est quelque chose de pas évident à dire, c'est je dirais presque de l'ordre de l'intime, il faudrait dévoiler certaines choses qui passeraient difficilement pour quelqu'un qui n'expérimente pas. La seule chose que je peux dire c'est que la connection est faite au niveau du coeur ou plus précis le sternum.
avatar
Totem

Messages : 341
Date d'inscription : 14/12/2012
Féminin Age : 62
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego spirituel ?

Message par synthésis le Jeu 10 Jan 2013 - 17:01

ananie a écrit:...
Et vous comment travaillez vous sur votre orgueil spirituel ?

Bonjour tous,

Voilà un moment que je ne viens plus sur ce forum, mais j'étais encore abonné à ce sujet et j'ai reçu un avis de réponse... Smile

Je ne pense pas que l'ego en tant que personnalité soit un handicap spirituel, ce qui est un handicap c'est l'égoïsme, c'est à dire la manière dont on exprime son ego.

Le principal problème c'est de confondre savoir et être. La spiritualisation est un processus d'intériorisation, pas d'intellectualisation. Il n'y a selon moi (et les enseignements de certaines doctrines) qu'une seule manière efficace de travailler sur l'orgueil, c'est de le laisser s'exprimer et d'en subir les conséquences. Aucun travail théorique ou méditatif ne permet de réellement changer l'être en profondeur. Une personne peut démontrer une grande éducation, de la modestie, une maîtrise parfaite de soi, tout en étant intérieurement sans Amour, perverse et cruelle...

Voilà, mon orgueil s'est exprimé, tant que je mettrai les pieds sur un forum et que j'aurai quelque chose à dire en public, c'est que j'ai encore du boulot. Mais, si je veux êtes conforme à ce que je dis, alors il est bien que je vienne exprimer de temps en temps mon orgueil sur un forum de manière à me prendre quelques claques pour transformer progressivement mon être... (

Bon, il n'y a bien sûr pas que les forums pour exprimer son orgueil. Ma devise est toujours la même: Vivre la vie!

Synthésis Smile



synthésis

Messages : 258
Date d'inscription : 27/07/2012
Masculin Age : 56
Localisation : Genève

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego spirituel ?

Message par tijani le Jeu 10 Jan 2013 - 17:14

@ Totem

là est la véritable différence si tu étais dans la même voie que moi tu pourrais m'aider a avancer , ou me corriger , et vice versa car nous aurions la même terminologie , les mêmes repères pour un cheminement commun ...par contre tu es seul , et nous ; nous nous accompagnons les uns les autres , l'avantage est que nous sommes plus a même de nous prémunir contre les pièges spirituels et les ruses de l'ego qui lui aussi a une sagesse , une sensibilité , l'ego est un caméléon d'un extrême mimétisme , plus tu chemines et plus il se mêlera a la vérité , a ta vérité ...

le maitre fondateur de ma voie dit : " 70 000 pensées entrent et sortent chaque jour dans le coeur , il y autant de pensées nafsiques ( égotiques ) ; divines , angéliques , et maléfiques "

non pas qu'on peut pas faire le tri tout seul , mais être avec un maître et des compagnons est un formidable raccourci et bien plus agréable ....il n' y a rien de supérieur ...


Dernière édition par tijani le Jeu 10 Jan 2013 - 17:28, édité 1 fois
avatar
tijani

Messages : 576
Date d'inscription : 20/05/2012
Masculin Age : 51
Localisation : oasis

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego spirituel ?

Message par Totem le Jeu 10 Jan 2013 - 17:26

@ Tijani
On ne doit pas se comparer aux autres en ce qui concerne toute voie car nous sommes tous différents et la voie de l'être sera aussi différente chez tout un chacun. Comparer sa voie avec celle des autres c'est se situer quelque part, hors il n'y a pas de quelque part à chercher sur le chemin que nous suivons, il n'y a qu'à ETRE tout court. Partager l'intime n'amènera rien aux autres car leur intime sera différent. Beaucoup de maîtres se chamaillent pour savoir qui a tort ou raison, jai lu sur le sujet et c'est édifiant, comment celui qui veut cheminer peut-il choisir le maitre adéquat. Le maître tout en apprenant va semer une partie de lui dans l'élève parce qui aura un mal fou à s'en défaire et s'il change de maître il se mettra à comparer et ce sera source de confusion. Le maître apprendra à l'élève en fonction de son vécu, hors celui de l'élève sera totalement différent quand il vivra l'éveil de la kundalini. Gopi Khrishna l'explique bien dans son autobiographie, tout simplement parce que son éveil ne ressemblait à rien à ce qu'ils avaient entendu parler ou vécu.
Si un maître peut être utile au départ, il n'est plus nécessaire quand un cap est passé et ce cap l'élève est à même d'en être conscient au moment clé.
C'est simple l'élève qui arrive à l'éveil de la kundalini peut considérer qu'il est seul sur ce coup là.
Quelque fois je compare cela à une grossesse avec accouchement, aucune femme n'aura le même processus, ni le même accouchement, et en parler en donnant les détails importants et croustillants ne peut qu'affoler les autres femmes. D'ailleurs Forence FORESTI à fait un très bon skecht sur le sujet.
La kundalini c'est pareil, il n'y a que Gopi Khrishna qui a osé et encore il dit qu'il a fait l'impasse sur certaines choses.


Dernière édition par Totem le Jeu 10 Jan 2013 - 17:38, édité 2 fois
avatar
Totem

Messages : 341
Date d'inscription : 14/12/2012
Féminin Age : 62
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego spirituel ?

Message par Hirloe le Jeu 10 Jan 2013 - 17:27

Ananie a écrit:Et vous comment travaillez vous sur votre orgueil spirituel ?

Je travaille beaucoup sur l'effet miroir. Chaque fois que je ressens une émotion face à une réaction orgueilleuse chez l'autre (que ce soit un agacement, une colère, un sentiment de honte, ou même encore un sentiment jubilatoire, genre "et bim, prends ça dans ta poire"), je cherche s'il se manifeste encore chez moi et c'est quasiment toujours le cas... Participer à des forums spirituels et/ou polémiques c'est trop bien d'ailleurs parce qu'on peut se relire et avec un minimum de recul, c'est rapidement évident Smile

L'auto-dérision c'est une bonne thérapie aussi. Faire de son mieux, n'est pas forcément être trop sérieux, je me dis souvent.
avatar
Hirloe

Messages : 646
Date d'inscription : 21/05/2012
Féminin Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego spirituel ?

Message par tijani le Jeu 10 Jan 2013 - 17:47

Totem a écrit:On ne doit pas se comparer aux autres en ce qui concerne toute voie car nous sommes tous différents et la voie de l'être sera aussi différente chez tout un chacun. Comparer sa voie avec celle des autres c'est se situer quelque part, hors il n'y a pas de quelque part à chercher sur le chemin que nous suivons, il n'y a qu'à ETRE tout court.

je me suis mal fait comprendre , je ne compare rien , ni situe quoi que ce soit ...la question est comment s'entendre sur une sémantique approprié pour transmettre et aider les autres; car c'est bien a cela que servent les voies et les maîtres ....car quand tu dis "ETRE tout court" , pour moi ca ne veut rien dire et tout dire a la fois ..


Totem a écrit:
Partager l'intime n'amènera rien aux autres car leur intime sera différent. Beaucoup de maîtres se chamaillent pour savoir qui a tort ou raison, jai lu sur le sujet et c'est édifiant, comment celui qui veut cheminer peut-il choisir le maitre adéquat. Le maître tout en apprenant va semer une partie de lui dans l'élève qui aura un mal fou à s'en défaire et s'il change de maître il se mettra à comparer et ce sera source de confusion. Si un maître peut être utile au départ, il n'est plus nécessaire quand un cap est passé et ce cap l'élève est à même d'en être conscient au moment clé.

les maîtres authentiques ne se chamaillent , et pire un maître ne sème rien sur ses éleves ; t'as pas du lire les bons sujets sur ce thème ...et l'intime de chacun de nous n'est pas si different que ca , entre dans une voie et tu seras surprise comment tu ressembles a beaucoup ....et je peut meme te dire cette prétention à la spécificité et la prticularité est justement une ruse l'égo ...
avatar
tijani

Messages : 576
Date d'inscription : 20/05/2012
Masculin Age : 51
Localisation : oasis

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego spirituel ?

Message par ananie le Jeu 10 Jan 2013 - 18:04

Synthétis a écrit:Je ne pense pas que l'ego en tant que personnalité soit un handicap spirituel, ce qui est un handicap c'est l'égoïsme, c'est à dire la manière dont on exprime son ego.
Encore un problème de mots.
Je n'ai pas la même définition que toi.

J'ai celle de l'hindouisme ou du bouddhisme pour ma part. Parce que la notion d'égo dont on parle dans les courants ésotériques occidentaux ne vient pas de la psychanalyse, mais des auteurs modernes de l'hindouisme et du bouddhisme (en grande partie Chogyam Trungpa qui a modernisé tout le langage du bouddhisme pour l'adapter aux occidentaux).

C'est à dire que l'égo est différent de la personnalité.
L'égo c'est le fait de se faire une image de sa personnalité et de s'y identifier.
Et à partir du moment où l'on s'identifie à l'image de sa personnalité, on croit que l'on a un moi existant par lui-même et qui reste constant, et on est nécessairement égoïste.
égo est donc synonyme de "moi" (c'est le mot grec pour "moi") mais aussi d'égoïsme.

Mais dans le langage bouddhiste ou hindouiste on utilise le terme "égo" pour parler de la cause de cette égoïsme.

Et cet égo est la racine de l'orgueil.

Le soucis, c'est ce mélange dans les définitions : on parle par exemple de l'égo avec une définition plus ou moins psychologique (mais les psychologues et psychanalystes parlent plutôt de "moi" il me semble, au sens de personnalité consciente) et on parle de s'en libérer... ce qui en colle pas du tout.
Pour parler de libération de l'égo, il faut être dans une vision et une définition orientale des termes.

tijani a écrit:Cette sempiternelle question de maître ou pas de maître , de pratique ou de non pratique ; l'expérience m'a fait comprendre ( et dieu sait comme je suis têtu et obstiné ) , qu'il ne sert a rien au pratiquants affiliés de relater les faits et les subtilités de la voie , aux pratiquants non afilliés ou aux non pratiquants .......
Je vais sérieusement y réfléchir...
Dans ma vie quotidienne, je ne fais presque jamais ça en fait.
Mais sur les forums je ne peux pas m'en empêcher...
Je ne sais pas encore si c'est juste ou pas.
Il faut que je creuse ça.
Merci

cette prétention à la spécificité et la particularité est justement une ruse l'égo ...
Et même LA ruse de l'égo.
Dès que l'on se pense différent des autres, très subtilement et inconsciemment, on se sent aussi supérieur, et on est dans l'orgueil.
Et tant que l'on a un égo (au sens oriental), c'est impossible de ne pas le faire. ça se fait automatiquement. Après le tout est de le voir de plus en plus pour que cela diminue peu à peu.

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego spirituel ?

Message par synthésis le Jeu 10 Jan 2013 - 18:34

ananie a écrit:
Synthétis a écrit:Je ne pense pas que l'ego en tant que personnalité soit un handicap spirituel, ce qui est un handicap c'est l'égoïsme, c'est à dire la manière dont on exprime son ego.
Encore un problème de mots.
Je n'ai pas la même définition que toi.

J'ai celle de l'hindouisme ou du bouddhisme pour ma part. Parce que la notion d'égo dont on parle dans les courants ésotériques occidentaux ne vient pas de la psychanalyse, mais des auteurs modernes de l'hindouisme et du bouddhisme (en grande partie Chogyam Trungpa qui a modernisé tout le langage du bouddhisme pour l'adapter aux occidentaux).

C'est à dire que l'égo est différent de la personnalité.
L'égo c'est le fait de se faire une image de sa personnalité et de s'y identifier.
Et à partir du moment où l'on s'identifie à l'image de sa personnalité, on croit que l'on a un moi existant par lui-même et qui reste constant, et on est nécessairement égoïste.
égo est donc synonyme de "moi" (c'est le mot grec pour "moi") mais aussi d'égoïsme.

Mais dans le langage bouddhiste ou hindouiste on utilise le terme "égo" pour parler de la cause de cette égoïsme.

Et cet égo est la racine de l'orgueil.

Le soucis, c'est ce mélange dans les définitions : on parle par exemple de l'égo avec une définition plus ou moins psychologique (mais les psychologues et psychanalystes parlent plutôt de "moi" il me semble, au sens de personnalité consciente) et on parle de s'en libérer... ce qui en colle pas du tout.
Pour parler de libération de l'égo, il faut être dans une vision et une définition orientale des termes.

Ok Ananie, mais, lorsqu'on s'est libéré de l'ego, il reste quoi?

Synthésis

synthésis

Messages : 258
Date d'inscription : 27/07/2012
Masculin Age : 56
Localisation : Genève

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego spirituel ?

Message par Totem le Jeu 10 Jan 2013 - 19:24

tijani a écrit:les maîtres authentiques ne se chamaillent , et pire un maître ne sème rien sur ses éleves ; t'as pas du lire les bons sujets sur ce thème ...et l'intime de chacun de nous n'est pas si different que ca , entre dans une voie et tu seras surprise comment tu ressembles a beaucoup ....et je peut meme te dire cette prétention à la spécificité et la prticularité est justement une ruse l'égo ...

Tu oublies la projection et nous projetons tous sur les autres, et les autres en font de même et quoiqu'on dise certaines projections restent en nous, c'est inconscient mais c'est là.

Quand aux maîtres authentiques, ils doivent se compter sur les doigts d'une main.
J. Khrishnamurti s'est fait critiquer sur son enseignements par d'autres et il n'est pas le seul à avoir subi celà.


« Les Propos du Vieux Tcheng », extraits :

L’esprit originel a toujours été là sous vos yeux. Vous n’avez rien à acquérir. Rien ne vous a jamais manqué pour le voir. Si vous êtes incapables, c’est à cause de votre incessante jacasserie avec vous-même ou avec les autres. Vous passez votre temps à supposer, comparer, supputer, commenter, développer, expliquer, justifier et citer ce que vos petites personnes ont retenu et cru comprendre des Ecritures et des paroles de vieux bavards tels que moi, de préférence celles de ceux qui, une fois morts, ont acquis une renommée si grande qu’elles ne sauraient plus être mises en doute. Dans ces conditions comment voulez-vous voir l’esprit originel dans sa spontanéité ?
[…]

Quand vous auriez étudié les Ecritures et les traités des patriarches en totalité, rencontré tous les Eveillés, maîtrisé toutes les pratiques et les forces mystérieuses, si vous ne voyez pas l’esprit originel, même étant devenus des sommets de spiritualité, de sainteté et de science, votre vie, crânes tondus, ne sera jamais qu’un amusement inutile.

Crânes tondus, considérez tous les patriarches et tous les bavards tels que moi comme des imposteurs qui vous parlent de ce qu’ils ne peuvent ni vous montrer ni vous donner. La seule utilité qu’on peut leur accorder c’est d’affirmer que tout être a la nature de Bouddha. Mais c’est à chacun de vous de la chercher par soi-même, sans se laisser détourner par quoique ce soit d’autre, pour la voir enfin dans sa réalité fulgurante. Crâne tondus, si vous vous laissez séduire par les paroles des sages et leurs tours d’illusionnistes, vous êtes perdus.

« Recueil de la Colline du Sud », Nan Shan, des extraits dans Google livres


J'ai retrouvé cette phrase que je trouve sans ambiguité, du moins me concernant :
J.Khrishnamurti dit en parlant de L’illumination.
« Ni les méthodes tortueuses, ni le sacrifice, ni la discipline, ni l'intervention d'un Guru, ne vous la rendront accessible, vous devez être portés à l'ouverture, c'est elle qui vient à vous, l'inverse est impossible. »




Dernière édition par air le Jeu 10 Jan 2013 - 22:37, édité 1 fois (Raison : Correction des balises de citation)
avatar
Totem

Messages : 341
Date d'inscription : 14/12/2012
Féminin Age : 62
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego spirituel ?

Message par MarieAnne le Jeu 10 Jan 2013 - 19:58

Juste ceci pour l'instant:
Totem a écrit:
tijani a écrit:Totem: je voudrais savoir mais comment tu discerne l’être de l'ego ? comment tu sais que c'est l’être qui te guide ou l' égo ?
Comment je peux faire la différence avec l'être et l'égo, c'est quelque chose de pas évident à dire, c'est je dirais presque de l'ordre de l'intime, il faudrait dévoiler certaines choses qui passeraient difficilement pour quelqu'un qui n'expérimente pas. La seule chose que je peux dire c'est que la connection est faite au niveau du coeur ou plus précis le sternum.

Pour moi, cela se passe aussi à ce niveau du sternum, c'est une vibration, un feu qui émane de cet endroit. Tout le corps est dans la résonance de ce qui émane de là. C'est une sensation de vide et de plein en même temps. Je suis absente et présente en même temps. Je sens l'ouverture vers autre chose dont cette image ne peut donner qu'un aperçu.

Il y a toujours une part de doute pour moi, quand la situation à laquelle je suis confrontée est grave et conséquente pour une autre personne que moi. Mais le doute est aussi une aide précieuse pour moi.


tijani a écrit:sinon pour ma part ; le maître n’apparaît que quand l’élève est prêt ..

Pour moi le maître peut prendre toutes les formes. Par exemple une branche qui sur le sentier se détache subitement du buisson où elle était retenue, pour venir se mettre entre vos jambes au moment où vous passez et fait que vous vous retrouvez le nez dans une bouse de vache ptrd . Si si je t'assure, on peut beaucoup apprendre grâce à cette branche ...


à dès que je peux
avatar
MarieAnne

Messages : 226
Date d'inscription : 03/12/2012
Féminin Age : 57

http://justedesfruitscueillis.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego spirituel ?

Message par MarieAnne le Jeu 10 Jan 2013 - 20:02

Totem a écrit:
J.Khrishnamurti dit en parlant de L’illumination.
« Ni les méthodes tortueuses, ni le sacrifice, ni la discipline, ni l'intervention d'un Guru, ne vous la rendront accessible, vous devez être portés à l'ouverture, c'est elle qui vient à vous, l'inverse est impossible. »

Merci Totem! en lisant ... ça c'est super mis à vibrer, s'enflammer ... Il semble être d'accord avec ce qui Vit dans ces mots Wink
avatar
MarieAnne

Messages : 226
Date d'inscription : 03/12/2012
Féminin Age : 57

http://justedesfruitscueillis.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego spirituel ?

Message par ananie le Jeu 10 Jan 2013 - 20:09

Synthésis a écrit:Ok Ananie, mais, lorsqu'on s'est libéré de l'ego, il reste quoi?
Il reste la personnalité constituée du corps, des émotions, des pensées...etc.

Selon les orientaux, on ne perd rien en lâchant l'égo, puisque l'égo n'est qu'une idée, une image mentale.

Nous ne sommes que la somme de notre corps, nos pensées, nos émotions... à chaque instant. Et cela change à chaque instant. D'instant en instant nous sommes un autre.
Il n'y a pas de moi qui dirige tout cela, et qui reste le même au milieu : c'est juste une idée, un concept qui n'a pas de réalité.

Donc quand le moi disparait et bien ça ne change rien, il reste exactement la même chose, c'est juste que l'on a cessé de croire à une illusion.

Ce serait un peu comme de cesser de croire au Père Noël : on ne perd rien, juste une croyance, mais cela change complètement notre vision de la fête de Noël. Fête qui pourtant, concrètement, reste exactement la même, c'est juste qu'on ne la voit plus du tout pareil.
Quand on perd l'égo, ça ne change rien à ce que nous sommes et à la vie, c'est juste qu'on ne les voit plus pareil.

(Désolé, l'exemple du Père Noël n'est pas un bon exemple puisque c'est une belle illusion, alors que celle de l'égo nous pourrit la vie. Mais c'est tout ce qui m'est venu là pour illustrer.)

Je ne fais que retranscrire ici ce que j'ai compris de l'enseignement bouddhiste (en le simplifiant). Ce n'est pas mon expérience personnelle.
Entre comprendre intellectuellement et réaliser, il y a un fossé. Et j'ai juste un peu compris intellectuellement.

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego spirituel ?

Message par air le Jeu 10 Jan 2013 - 20:17

MarieAnne a écrit:
tijani a écrit:sinon pour ma part ; le maître n’apparaît que quand l’élève est prêt ..

Pour moi le maître peut prendre toutes les formes. Par exemple une branche qui sur le sentier se détache subitement du buisson où elle était retenue, pour venir se mettre entre vos jambes au moment où vous passez et fait que vous vous retrouvez le nez dans une bouse de vache ptrd . Si si je t'assure, on peut beaucoup apprendre grâce à cette branche ...

Pour les discussions sur les maîtres, je vous invite à vous rendre sur les sujets qui abordent déjà ce thème :

  • Débat sur l'utilité des maîtres : ici
  • Témoignages sur la relation avec un maître : ici


Dans le premier sujet cité ci-dessus MarieAnne, et en réponse à ton passage que je cite, voici ce que j'avais dit :

air a écrit:Les "petits maîtres" du quotidien, dont on entend si souvent parler, les relations au quotidien, les livres qui nous "tombent dans les mains", le bruissement de l'arbre sous le vent, la brise qui caresse les cheveux, la feuille qui tombe et le papillon qui butine, ... sans renier leur intérêt, ne sont pas pour moi une source comparable d'enseignements.

Je crois qu'il ne faut pas tout mélanger... La confusion, l'amalgame, les raccourcis rapides, sont une caractéristique du mouvement new-age, utiliser un même terme pour des concepts qui n'ont rien à voir ne peut qu'amener à fausser notre vision des choses, selon moi.

sunny
avatar
air
Modérateur

Messages : 2585
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 47
Localisation : Voie Lactée...

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ego spirituel ?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 21 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 12 ... 21  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum