Pour pardonner

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pour pardonner

Message par tijani le Mer 13 Juin 2012 - 20:54

Rappel du premier message :

je voudrais soumettre a tous ceux d'entre nous ; qui un jour; ont étés blessés ou que le destin a marqué par sa dureté ....

Extirper les spectres du passé

Ami, le passé t’obsède, t’envahit, te pourrit, te mine. Il est en toi comme un ver qui te rongerait les sangs de l’intérieur. Habité par ton passé, tu n’es pas même l’enfant de ton passé. Tu vis dans ton passé. Quand tu parles, la pièce est emplie de personnalités spectrales qui te parlent, redisant les mêmes phrases blessantes encore et encore, et toi te défendant encore et encore de mal réagir.

Ton âme entière est entourée par ce combat du moi contre le moi, par ces avatars du moi, par ces empruntes au fer rouge des autres sur ton moi. Tu as gardé des autres ces traces, ces blessures, mais ces traces et ces blessures vivent en toi, elles bougent, elles parlent, elles ont une face et une énergie.

En enregistrant les actes de tes bourreaux, tu es devenu un bourreau de toi-même, tu rejoues en toi les mêmes scènes du passé, tu remets en scène encore et encore les moments de ta souffrance en espérant y lire quelque fait nouveau. Mais rien n’est nouveau. Seulement, tu t’es oublié, tu as croulé sous le poids de ton passé. Tu as laissé les spectres te hanter.

Il te faudra un jour crier cette souffrance, expurger cette noirceur qui affadit ton aura, couper les liens avec les spectres en toi, laisser parler ton cœur. Peu importe que ces spectres aient une image dans le monde matériel, ce sont tes spectres et tu dois t’en déposséder.

Ces spectres, tu les hais et d’autant plus que tu les aimes profondément. Tu ne te permets pas de les haïr pour ce qu’ils t’ont fait, tu leur trouves des excuses de te tourmenter. Tu t’accables d’une faute qui est la leur mais que tu trouves honteux de leur attribuer. Tu préfères la facilité de t’en accabler, toi. Tu voudrais comprendre leur cruauté envers toi et en porter la faute, l’attribuant à un de tes actes passés que tu aurais, mystérieusement, oublié.

Mais cela ne fonctionne pas. Chercher cette faute imaginaire chez toi n’est qu’un moyen d’occuper ton esprit à ne pas les accabler tandis que leurs spectres te dévorent. Ce n’est qu’une façon pour toi de refuser de voir la vérité dans sa laideur, de refuser de voir le côté laid des spectres qui te rongent.

Ces spectres, tu ne les as jamais regardés en face, dans les yeux. Tu as toujours détourné le regard sous l’impulsion de ta raison, alors que ton cœur souffre et que ta raison ne lui permet pas de s’exprimer. Car, n’oublie jamais que ton cœur n’a jamais tort et ta raison est souvent la cause de ton tourment. La raison écrase le cœur jusqu’à ce que ce dernier la possède brutalement et la fasse exploser en morceaux.

Ces spectres, tu les as toujours confondu avec leur image physique, alors qu’ils ne sont que des spectres, incomplets, agressifs vampires assoiffés du sang de ton moi, habitant dans ton moi. Ces spectres, ils sont une partie de toi, c’est pourquoi tu as du mal à les extirper. Pour ton cœur, ce sont des spectres ; pour ta raison, ce sont des êtres aimés ayant des circonstances atténuantes. Tu voudrais les garder inconsciemment pour toujours, car vivre sans eux te fait peur. Tu penses que la douleur connue vaut mieux que le chemin vers ton moi. O insigne erreur ! O manque de foi !

Ces spectres te cachent la lumière de Dieu, la lumière de ton moi propre, ce moi qui n’est qu’un voile. N’ait pas peur : ton âme se cache derrière ce moi rongé de spectres, pure et immaculée. Progressivement, armé d’une pince, tu extirperas les spectres de ton moi, tu élimineras ces séquences de vie passée dont la charge est négative.

Dans ce chemin, tu passeras par un moment de polarité nulle puis te rechargeras vers le positif. Le moi est comme une pile, sais-tu, il a des polarités. Plus il est chargé, plus il est énergique. Plus il est chargé positivement, plus il est vecteur d’amour, plus proche tu es de Dieu. Plus il est chargé négativement, plus tu es chargé d’orgueil, de rancœur voire de haine, plus tu es proche du mal.

Ce moment de polarité nulle est un genre d’hébétement, un instant suspendu hors du temps, hors de la dynamique, hors du mouvement, un moment où tu es libre de choisir son chemin. Tu es dans le jardin suspendu de l’âme, tu es absence aux autres, équilibre du néant.

Tu comprendras alors pourquoi certaines gens te font frissonner de malaise et pourquoi tu es attiré par d’autres gens. Le moi attire le moi si la polarité est la même ou si l’énergie est très forte pour chacun des moi. Quand le moi est très fort en énergie, il est parfois difficile de saisir de quelle polarité il est. Parfois, il change de polarité rapidement, comme un ciel s’assombrit sous les nuages noirs de l’orage.

Les spectres en toi mangent ton moi en te précipitant vers les polarités négatives. Si tu ne contres pas leur effet, tu finiras par faire le mal autour de toi, un mal à la mesure de la noirceur de ton moi.

Le salut est devant tes yeux, dans le présent. L’onde du présent est la force pure de ce qui est. Dieu est au présent. Le passé est l’invention de l’homme, tout comme le futur. Dieu est dans ce qui est. Si tu t’ouvres à cette force de ce qui est, si tu ouvres ton cœur au présent, tu ouvres ton moi au vent de lumière, aux courants d’amour, à l’incroyable puissance de ce qui est et que tu ne maîtrises pas. Ton cœur ouvert à l’énergie de Dieu, tu laves ton moi des scories spectrales.

Ton moi peut-être à cette occasion se rétractera pour se prosterner devant tant de puissance. Peut-être aussi entreverras-tu ton âme unique.

Baigné dans la puissance sans limite du présent, dans l’énergie pure prise à sa source, tu seras transporté sur les rives divines dans des ondes d’amour, purifié des spectres lointains et ramené à ta minuscule condition.

Vis le présent de ton âme. Et gloire à Lui de nous ouvrir ce chemin possible.

pensées Mourides


Rose Rose Rose
avatar
tijani

Messages : 576
Date d'inscription : 20/05/2012
Masculin Age : 51
Localisation : oasis

Revenir en haut Aller en bas


Re: Pour pardonner

Message par Farel le Dim 17 Juin 2012 - 4:11

Bonjour Tijani
Il est écrit dans le texte "Progressivement, armé d’une pince, tu extirperas les spectres de ton moi, tu élimineras ces séquences de vie passée dont la charge est négative.
Comment faut-il comprendre cette pince qui me parait pouvoir être douloureuse ?
avatar
Farel

Messages : 57
Date d'inscription : 25/05/2012
Masculin Age : 70
Localisation : région bordelaise

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour pardonner

Message par tijani le Dim 17 Juin 2012 - 6:42

Farel a écrit:bonjour Tijani ..Comment faut-il comprendre cette pince qui me parait pouvoir être douloureuse ?

la pince c'est l'observance de soi ; au quotidien , et c'est pas douloureux .

avatar
tijani

Messages : 576
Date d'inscription : 20/05/2012
Masculin Age : 51
Localisation : oasis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour pardonner

Message par Farel le Dim 17 Juin 2012 - 8:19

Bonjour Tijani

Merci de ta réponse, je la mets en parallèle avec cette citation :

Celui qui veut observer les préceptes
Gardera son esprit avec une attention extrême
Car, s'il manque à garder son esprit,
Il ne pourra jamais garder les préceptes

Aucun éléphant ivre et indompté
Ne pourra nous faire autant de mal
Que notre esprit qui, livré à lui-même,
Nous inflige les maux des Tourments insurpassables

Attachez bien l'éléphant de l'esprit
Avec la corde de l'attention :
Toute peur disparaîtra
Et toutes les vertus dans vos mains échoiront


Shantideva, Bodhicaryavatara, chap V La vigilance, strophes 1 - 3.

Est-ce que le soufisme a une tradition méditative ? Comment dans ta tradition se cultive l'observance de soi ?
Bien cordialement
avatar
Farel

Messages : 57
Date d'inscription : 25/05/2012
Masculin Age : 70
Localisation : région bordelaise

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour pardonner

Message par tijani le Dim 17 Juin 2012 - 9:07

Farel a écrit:Shantideva, Bodhicaryavatara, chap V La vigilance, strophes 1 - 3.

Est-ce que le soufisme a une tradition méditative ? Comment dans ta tradition se cultive l'observance de soi ?
Bien cordialement

magnifique texte , cest ce que nous appelons : l'esprit vigile

l'ésoterisme est la mer interieure de l'humain ; il n' ya que le cheminement interieur qui donne acces a cet océan infini , est seule la méditation en est la porte , quelque soit la tradition ....

cela dit le soufisme ne se concoit pas sans l'exoterisme et les péceptes de l'islam , car quand on creuse dans le puit des secrets , on se doit de le renforcer , soutenir les paroies du puit et proteger son entrée, afin que pas n'importe qui , y pénetre pour s'y abreuver ....
avatar
tijani

Messages : 576
Date d'inscription : 20/05/2012
Masculin Age : 51
Localisation : oasis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour pardonner

Message par Farel le Dim 17 Juin 2012 - 10:02

Bonjour Tijani

Merci de ta réponse. Je suis tout à fait d'accord sur la solidité et la préservation du puits des secrets. Mais justement je m'interroge sur le comment.
Tu as compris que je suis bouddhiste pratiquant. La méditation pour nous est la troisième phase du processus écoute, réflexion, méditation.
L'écoute est la prise de connaissance par oral ou par écrit des travaux des grands maîtres, qui, depuis le bouddha Shakiamouni (Gautama au VII° siècle av n.e.), transmettent ses enseignements.
La réflexion est l’appropriation de ces enseignement par notre esprit, ou "qu'est ce que j'en comprends".
La méditation enfin, qui a plusieurs formes (calme mental ou rituels), permet à l'esprit de se poser en lui-même et à changer pour éliminer la négativité en lâchant prise, particulièrement pour le pardon.

Renoncer à se venger, comprendre quelles ont été les motivations de la personne qui nous a blessé, faire tout le travail personnel qui permet plus tard la réconciliation ou au minimum la paix de l'esprit vis-à-vis de l'offenseur, qui dans notre esprit a perdu ce caractère d'offenseur, car nous ne sommes plus l'offensé.

Dans le soufisme, comment se passe la méditation ? Simple introspection à la lumière des préceptes de l'islam ? Est-ce que des rituels comme ceux des derviches tourneurs se rattachent à la tradition soufie ?
Bien cordialement
avatar
Farel

Messages : 57
Date d'inscription : 25/05/2012
Masculin Age : 70
Localisation : région bordelaise

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour pardonner

Message par tijani le Dim 17 Juin 2012 - 10:56

l'ecoute , la reflexion et meme l'observance de soi ne sont que des moyens pour t'expliquer et t'accorder avec l'exoterisme de ta voie...
cette phase peut durer toute une vie pour certains, mais je pense qu'une quinzaine d'années est une bonne moyenne .
mais cette étape n'est pas de la spiritualité proprement dit ! c'est la berge de l'océan , pas l'océan .

l'océan est ce qu'il y a aprés , et pour cela tu te dois te dépouiller de tes livres , de ton maitre , de tes intentions , de ton vecu .
te rattacher a l'ame du fondateur de ta voie , Boudha en l'occurrence pour toi ...tu n'as besoin de rien d'autre que de lui...mais il ne se manifestera pas tant que tu auras un soupcon de pensées dans ton etre et une pincée d'amour pour autre que lui ...
il te sera révélé alors ton propre secret , avec la divinté

'Alî Ben 'Abd-Allah al-'Imrani al-Hassani (dit Al-Jamal)
Que toute chose entre Toi et moi soit cultivée,
Et qu'entre moi et les mondes, il n'y ait que désert!
Si Ton amour est assuré;, tout est facile,
Car toute chose sur terre n'est que terre.


pour ce qui est des derwiches tourneurs , j'en parle dans le topic du soufisme

Very Happy
avatar
tijani

Messages : 576
Date d'inscription : 20/05/2012
Masculin Age : 51
Localisation : oasis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour pardonner

Message par lola83 le Dim 17 Juin 2012 - 11:32

merci tijani pour ces belles pensées !

je pense que leur mise en pratique peut débloquer beaucoup de situations de mal être , peut être même qu'elles sont applicables en cas de deuil difficile à faire

avatar
lola83

Messages : 1203
Date d'inscription : 25/03/2012
Localisation : près de paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour pardonner

Message par Varnaf le Dim 24 Juin 2012 - 22:49

N'ayant aucune connaissance du soufisme, je dois reconnaître que certaines de ses conclusions ont des similitudes avec certains aspects de ma démarche personnelle exprimée par les éléments de ma signature : le monde est piégeux, on va ou on va, qu'importe le but.... sauf que la "perfection" ne m'intéresse pas... car je crois qu'il est "parfait" que l'on soit "imparfait", éventuellement perfectible... et cela me suffit et m'enchante... Sifflote
avatar
Varnaf

Messages : 182
Date d'inscription : 02/06/2012
Masculin Age : 67
Localisation : EUROPE DE L'EST

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour pardonner

Message par lola83 le Mer 4 Juil 2012 - 16:53

varnaf aurais tu une petite tendance soufi qui se dessinerait ? Very Happy Ver Thinking Love
avatar
lola83

Messages : 1203
Date d'inscription : 25/03/2012
Localisation : près de paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour pardonner

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum