Féminisme

Page 2 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Féminisme

Message par Chrysoprase le Jeu 19 Juil 2012 - 10:57

Rappel du premier message :

Je note de plus en plus un penchant qui me gène dans les revendications féministes. Sous prétexte de nous protéger d'une vision de femme objet, la tendance est il me semble inversé a l’extrême et vas vers une masculinité absurde. La parité oui, mais dans tous ce qu'on a de féminin.

Je trouve leurs vision revenue presque au temps ou on ne pouvait voir une cheville de femme sans crier au scandale. Au lieu d'aider la femme a s'assumer dans sa sensualité elle est de nouveaux mise dans un carcan celui du masculin, où les choses sexy la ferait passer pour une trainer.

Il y a un post sur les mœurs sexuelles fait avec beaucoup d'humour, où une femme est sexy pour son diner avec un homme qu'elle rencontre pour la première fois. Et bien oui pour séduire il faut sortir tout ces atouts et chez la femme quoi de plus beau qu'une poitrine et des hanches bien moulés, ça n'empêche pas de tenir une discutions intéressante.

Voilà où les féministes nous amène a croire que si t'es intelligente tu peux pas montrer ton c.l, et qu'il n'y a que les pétasses qui ont le droit d'être sexy et cochonne. Very Happy. Mais c'est justement cette différence qui nous fait penser qu'il y a des pétasses et des nanas plus futé.
Nous voilà encore dans un refus du corps, la religion catholique (ayant déformer les propos de Dieu) nous avait déjà fait le coup, maintenant c'est aux féministes de nous anti-sensualiser.

Alors je dit stop Very Happy sortez avec des chaussures a talon de folie soyez sexy et désirable mesdames, décolleter, robe moulante que vous soyez des allumettes ou pleine de rondeur, être sensuel et sexy c'est la vie. être sexuellement épanouie c'est être spirituel. cheers

C'est pas pour ça que vous n'auriez aucune vertus comme on nous le fait encore aujourd'hui trop croire. On peut être désirable et dire non quand on nous fait des avances, ou oui si on en a envie, bref on est des grande filles qui s'assument, et c'est là le pouvoir sur soi mesdames les féministe et pas ailleurs.

Voilà, mon point de vue sur les féministe qui ne m'aide pas du tout a être mieux dans ma vie, alors j'avais envie de le dire. geek sunny (bon elles ont aussi fait plein de truc bien, mais pas ça)
avatar
Chrysoprase

Messages : 329
Date d'inscription : 05/11/2011
Féminin Age : 36
Localisation : in my body

Revenir en haut Aller en bas


Re: Féminisme

Message par akhenaton7 le Sam 21 Juil 2012 - 23:12

bien d'accord kenzo, quoiqu'on aimerait bien aussi te voir en jupe courte aux champs-elysées, parité oblige Lapin
avatar
akhenaton7

Messages : 385
Date d'inscription : 24/03/2012
Masculin Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

Re: Féminisme

Message par Kenzo le Sam 21 Juil 2012 - 23:26

"Hirloe"

Mais nous sommes dans un monde de bétise ambiantes ... je ne le dirais jamais assez tant ce monde est malade et a perdu son" innocence d'etre joyeux".

Est-ce que tu as déjà essayé de porter une jupe courte durant un réveillon de jour de l'an sur les champs élysées (période innocence joyeuse d'Hirloe)?
Les mains au cul, je les ai même plus compter... Les "eh salope, tu suces ?" non plus... Je te raconte même pas la fin de la soirée, où, je me suis faite bloquée par deux polonais... Heureusement pour moi, j'avais un copain bien costaud qui les as mis KO. Sinon ?
Anecdote parmi bien d'autres... Bref, c'est bien sympa l'innocence. Le réalisme j'aime assez aussi.


Les cas que tu évoques, font partis de la bétises ambiantes aussi bien que le féminisme extremiste. Je comprends ta souffrance vis a vis de cela.
Apres porter des jupes n'est pas anodin, cela embelli sa féminité, de son coté sensuel (amante car ni épouse (enfin ça dépends), ni mère, encore moin grand mère). Après certains comportements masculins sont je te l'accord bien volontier déplacé, voir violent.

J'aprécier beaucoup les talons aiguilles et les jupes Very Happy a regarder biensur ... pas a porter Laughing
avatar
Kenzo

Messages : 790
Date d'inscription : 07/11/2011
Masculin Age : 36

Revenir en haut Aller en bas

Re: Féminisme

Message par Hirloe le Sam 21 Juil 2012 - 23:34

Je te recommande dans un premier temps, de lire un livre d'histoire de France. Le droit de vote, les études, choisir un métier, etc, tout cela fait partie de notre monde actuel et modern

Pardon, entre temps, j'avais supprimé cette partie, c'était du cynisme maladroit... je le reconnais. Very Happy

Kenzo a écrit:Apres certains mots sont a double sens, et c'est l'intention qui prime, tu as raison. Ainsi certain mots vulgaire peuvent prendre une connation dans un couple qui ce respect, une façon de fleurire une hardeur dans la passion érotique.

On est sur une problématique d'intention, complètement.

Kenzo a écrit:Le mariage forcé ne s'appliquait pas au moyen, du moin a ma connaissance.

Un petit topo intéressant sur la condition des femmes au moyen âge, si tu veux approfondir :

Wiki a écrit:Vers la fin du Moyen Âge, l'âge minimum des fiançailles est fixé à 7 ans et l'âge du mariage à 12 ans par le droit ecclésiastique. Les garçons ne peuvent pas se marier avant 14 ans. L'Église a pourtant la possibilité de faire des exceptions lorsque l'union peut rétablir la paix entre deux familles. La précocité de l'engagement est normale à cette époque où la durée de vie et donc la durée de la jeunesse sont très courtes. Pendant l'Ancien Régime, il n'y a plus que 4% de femmes qui se marient avant 17 ans7. Les femmes les plus jeunes sont majoritairement issues de classes élevées, et se marient avec des hommes souvent beaucoup plus âgés. Dans les familles plus modestes, les mariés ont des âges plus proches.
Saint Augustin a exprimé en trois mots le but du mariage: progéniture, fidélité, sacrement8.
L'amour n'est pas un fondement de l'union, mais un principe qui vient en se mariant. Le mariage étant premièrement une union de deux familles, il apaise les disputes et garantit la paix. Comme dans les sociétés primitives, donner une femme en mariage est la plus commune et plus simple méthode de forger des liens entre clans et nations.
Des cadeaux, champs, troupeaux, esclaves ou bijoux sont parfois offerts en échange de la femme. Ou alors donnés avec elle, certaines sociétés estimant que la femme sera tellement chère à entretenir que son père doit payer pour s'en défaire. Les biens apportés par le mari sont appelés "douaire". Ceux déboursés par la famille de la mariée, "dot". Ces pratiques sont si courantes, qu'un mariage sans dot ou douaire n'est pas considéré comme valable. Les pauvres s'échangent aussi des biens pour le mariage, même si ces cadeaux ne sont alors que symboliques. Les transactions matérielles sont bien au centre de l'engagement. Le banquet de noces où se retrouvent parents, alliés et amis fait partie du même rite. Les familles dépensent sans compter pour satisfaire les convives en nourriture, vins et spectacles.
La douaire étant majoritaire en Occident au début du Moyen Âge, il est remplacé peu à peu par la dot vers le xiie siècle. Ce changement bouleverse la nature sociale du mariage et les stratégies matrimoniales. Alors que le douaire était relatif à l'hypergamie, les femmes épousant des hommes de rang inférieur, et que la femme en est l'usufruitière, la dot rend l'hypogamie majoritaire, ce n'est alors plus un jeune homme ambitieux qui achète son ascension sociale, mais la famille de la mariée. La femme est donc inférieure à son mari, ce qui détériore sa condition. Les filles dotées n'ont plus accès à l'héritage de leur père, les maris ont plus de pouvoir sur les biens de leur couple et quelque fois même la tutelle ou curatelle des enfants est retiré aux mères veuves9.
La femme est alors presque considérée comme une mineure tout le long de sa vie, passant de l'autorité de son père à celle de son mari.
Mais à cette époque se répand aussi la théorie du libre consentement, nécessaire à la validité du mariage. Bien que l'égalité des époux soit posée dans l'échange des consentements, la femme reste pourtant sous l'autorité de son mari. L'homme endosse la responsabilité de l'honneur de la famille. Son épouse lui doit obéissance et soumission. L'époux a le pouvoir sur la famille. Les châtiments physiques sont acceptés, ce qui explique une grande tolérance de la société d'alors pour la violence conjugale. Le mari est même autorisé à tuer sa femme en cas d'adultère.
À la Réforme, le statut d'épouse est revalorisé. La responsabilité est partagée et le père de famille doit être juste, ce qui exclut toute tyrannie. À la seconde moitié du xvie siècle, les autorités séculaires réduisent l'arbitraire parental en diminuant l'influence des parents sur le choix du conjoint de leur enfant. Elles offrent aussi plus de débouchés aux femmes qui dénoncent leur mari comme étant violent10.
Après le mariage, la femme est accueillie dans la famille de son mari. Elle doit alors honorer ses beaux-parents. Facteur d'une bonne entente dans le couple, cette attention consiste à manifester son respect en paroles et gestes humbles, à ne jamais créer de conflit et à chercher à éliminer toutes leurs causes par la douceur et la gentillesse. La femme doit à ses beaux-parents les mêmes égards qu'à ses propres parents.
L'épouse est obligée d'aimer son mari. Cela résume en quelque sorte les devoirs de la femme à son époux. L'amour de la femme devant être parfait, l'homme ne doit quant à lui qu'aimer avec retenue, plus avec jugement qu'avec passion, ce qui entraînerait la jalousie et même la folie11.
La maison est typiquement l'espace de la femme. Elle contrôle le travail domestique et s'occupe de tout le reste. Elle file, tisse, soigne, nettoie, prend soin des animaux et accueille les amis de son mari. Elle doit aussi s'occuper des enfants et des serviteurs. Sans se mettre en travers de l'autorité de son mari, elle prend en charge l'instruction, le contrôle moral et l'affection dus aux serviteurs
.

Tu disais que les femmes étaient considérées et respectées, mais perso ça me fait pas rêver.

Kenzo a écrit:Je ne sais pas si tu me suis Hirloe.
Jusque là, ça va Very Happy
avatar
Hirloe

Messages : 646
Date d'inscription : 21/05/2012
Féminin Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: Féminisme

Message par Hirloe le Sam 21 Juil 2012 - 23:38

Kenzo a écrit:Les cas que tu évoques, font partis de la bétises ambiantes aussi bien que le féminisme extremiste. Je comprends ta souffrance vis a vis de cela.

C'est pas de la souffrance, c'est de la colère, de l'incompréhension, de l'impuissance, de l'impatience surtout... Quand est-ce que ça va changer quoi ?

akhenaton a écrit:bien d'accord kenzo, quoiqu'on aimerait bien aussi te voir en jupe courte aux champs-elysées, parité oblige

Même pas en rêve Wink I love you
avatar
Hirloe

Messages : 646
Date d'inscription : 21/05/2012
Féminin Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: Féminisme

Message par Kenzo le Sam 21 Juil 2012 - 23:46

La source de wiki je m'en méfie ... non pas que c'est wiki, mais parceque l'abscurantisme que l'on en a fait et les mensonges perpétué me font douter de ce qui est décrits plus hauts ... comme je l'ai dit, durant mille ans qu'a duré le moyen age ont va pouvoir trouver du bon et du mauvais. Comme l'on dit l'histoire est écrits par les gagnants et non les perdants ...

L'article en lui-meme me ferais dire beaucoup d'autres choses, mais bon la je vais m'éternisé ...

J'ai trouvé un petit bouquin qui traite de la femme au moyen age écrit par une femme du monde actuel, donc je pourrais mieux étayer mes propos la prochaine fois.

Mais je sais que la femme a beaucoup souffert, oui ... mais je pense qu'il y a eu une période au moyen age ou la femme fut respecté tout comme chez Celtes ...


avatar
Kenzo

Messages : 790
Date d'inscription : 07/11/2011
Masculin Age : 36

Revenir en haut Aller en bas

Re: Féminisme

Message par Kenzo le Sam 21 Juil 2012 - 23:54

Hirloe a écrit:
Kenzo a écrit:Les cas que tu évoques, font partis de la bétises ambiantes aussi bien que le féminisme extremiste. Je comprends ta souffrance vis a vis de cela.

C'est pas de la souffrance, c'est de la colère, de l'incompréhension, de l'impuissance, de l'impatience surtout... Quand est-ce que ça va changer quoi ?

I love you

Oui je comprend. Je ne sais pas si cela va changer ... moi je pars du postulat que ce monde va s’effondrer et qu'une nouvelle civilisation renaitra des cendres de celle-ci. Je parle de la fin de la Kali yuga hindou et non des élUcubrationS nEw age 2012;


Bisou Hirloe king
avatar
Kenzo

Messages : 790
Date d'inscription : 07/11/2011
Masculin Age : 36

Revenir en haut Aller en bas

Re: Féminisme

Message par akhenaton7 le Dim 22 Juil 2012 - 0:17


Tu disais que les femmes étaient considérées et respectées, mais perso ça me fait pas rêver.
ptrd oui vous deviez pas vous ennuyez

Une autre source wiki : http://fr.wikipedia.org/wiki/Moyen_%C3%82ge

Peu d'études ont été faites sur le statut de la femme au Moyen Âge en France. L'image de la femme confinée à la sphère domestique et à l'éducation des enfants relève plus d'une idée préconçue que d'une réalité vraiment connue ou étudiée sérieusement. Ce que nous savons des femmes vient de celles qui ont exercé un artisanat ou travaillé en collaboration avec leur homme. Des lettres de famille font un rapport des mariages qui étaient des partenariats affectueux. Selon l'historienne Régine Pernoud, il semble important de sortir des caricatures qui caractériseraient la condition des femmes au Moyen Âge comme la pire. En effet, il s'avère, par exemple, qu'elles possédaient le droit de vote (dans les assemblées). Leur domaine s'est peu à peu confiné et réduit à la sphère domestique avec l'avènement de la culture classique antique. Auparavant, elles avaient un réel rôle social et une vie professionnelle. N'oublions pas que les reines aussi étaient couronnées par l'archevêque de Reims et qu'elles avaient leur autorité reconnue dans la sphère politique. Marie de Médicis fut la dernière reine couronnée. C'est plus tard que les reines seront complètement exclues de la sphère politique, à l'époque classique. Rappelons-nous que les femmes n'ont pas toujours été écartées du trône au Moyen Âge. La première disposition en ce sens est prise par Philippe le Bel. Progressivement, les religieuses aussi se sont vu cloîtrées, mais cela n'a pas toujours été le cas au Moyen Âge. Certains abbesses avaient au Moyen Âge autant de pouvoir que certains seigneurs. Le rôle des femmes semble diminuer avec la montée de l'influence du droit romain qui ne leur est pas favorable et cette tendance se poursuivra avec la Renaissance. L'étude des actes notariés est une grande source pour comprendre et décrypter le statut des femmes; ceux-ci montrent qu'elles ont possédé une plus grande autonomie qu'on ne l'imagine. Ainsi le statut de la femme autant dans la société civile qu'ecclésiastique semble se modifier au XIIIe siècle. C'est seulement au XVIe siècle qu'un arrêt du Parlement de 1593 écarte explicitement les femmes de toute fonction de l'État. voir thèmes connexes aussi, mais on distingue les suivants : l'Amour courtois - les nonnes - les veuves - le mariage - la maternité - le travail - l'érudition.
avatar
akhenaton7

Messages : 385
Date d'inscription : 24/03/2012
Masculin Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

Re: Féminisme

Message par Hirloe le Dim 22 Juil 2012 - 5:36

Kenzo a écrit:J'ai trouvé un petit bouquin qui traite de la femme au moyen age écrit par une femme du monde actuel, donc je pourrais mieux étayer mes propos la prochaine fois.
Je lirais volontiers tout ça... bounce

Kenzo a écrit:Bisou Hirloe
Bisous Kenzo Trinquons

Akhenaton a écrit: oui vous deviez pas vous ennuyez

C'est clair... S.O.S. Ceci dit, à mon avis, j'étais un homme à cette époque là... lol frappe
avatar
Hirloe

Messages : 646
Date d'inscription : 21/05/2012
Féminin Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: Féminisme

Message par Kenzo le Dim 22 Juil 2012 - 8:37

J'aime bien ta source Wiki Akhé. L'on voit que la Renaissance fut un starter de la dégénérescence ambiante.
avatar
Kenzo

Messages : 790
Date d'inscription : 07/11/2011
Masculin Age : 36

Revenir en haut Aller en bas

Re: Féminisme

Message par Chrysoprase le Dim 22 Juil 2012 - 14:36

Kenzo a écrit:Apres certains mots sont a double sens, et c'est l'intention qui prime, tu as raison. Ainsi certain mots vulgaire peuvent prendre une connation dans un couple qui ce respect, une façon de fleurire une hardeur dans la passion érotique.

Oui c'est exactement de ça que je parlais, se brider dans des jeux érotiques par ce que le mot a aussi un sens vulgaire, je trouve ça dommage et notre société n'est toujours pas libre de ça.

kenzo a écrit:Apres porter des jupes n'est pas anodin, cela embelli sa féminité, de son coté sensuel (amante car ni épouse (enfin ça dépends), ni mère, encore moin grand mère).

et malheureusement bien souvent une femme va se cantonner a une seule de ces positions au lieu de voir que tous ça est en elle et qu'il y a un moment pour tout.
Il en va d'être entière, notre société ne nous invite pas a être entier : snif !!!

Je sens que je vais vivre dans le monde hors du monde, et c'est bien aussi ça me va.

Alors oui les jupes et les talons, c'est plutôt a la maison pour éviter les coups de klaxons dans la rue !!!!!

bisous spéciale a kenzo !!! cheers

mais a vous tous aussi
avatar
Chrysoprase

Messages : 329
Date d'inscription : 05/11/2011
Féminin Age : 36
Localisation : in my body

Revenir en haut Aller en bas

Re: Féminisme

Message par Kenzo le Dim 22 Juil 2012 - 16:09

Bisou Chryso et merci de tes propos dont je suis tout a fait en ligne avec.
avatar
Kenzo

Messages : 790
Date d'inscription : 07/11/2011
Masculin Age : 36

Revenir en haut Aller en bas

Re: Féminisme

Message par Loryan le Lun 23 Juil 2012 - 16:28

Heureusement que vous entendez pas les mots doux que j'échange parfois avec ma collègue de travail ou certains de mes amis et ies

Je suis partisan du fait que lorsque on a une relation de confiance minimum avec une personne on puisse se permettre une certaine familiarité amusante bien sur.
Car la ségrégation commence à partir du moment ou on ne peut plus rien dire sous peine d'être pris pour une sorte d'être abjecte.

Alors bien sur tout est dans le contexte, l'historique, la finesse, la diplomatie, les jeux de mots et ne pas trop en faire (et bien sur accepter la réciproque)

Tien quand j'étais jeune j'avais une amie étudiante plus ou moins perdue dans un monde d'homme (environ 10% de l'effectif) avec qui je jouais souvent au macho. et Je me privais pas de faire des blagues sur son statut de femme en privilégiant bien sur le poids et les rondeurs (une valeur sure Twisted Evil ) et bien d'autres sujets. Bref on s'aimait bien on rigolait beaucoup et elle était notre mascotte.
Un jour j'ai changé de méthode... je lui ai fais que de jolis compliments "tu es très en beauté ce jour, etc.... ) ... bizarrement je me suis pris quelques coups de sacs à main pour la première fois de la demoiselle qui se demandait bien si c'était du lard ou du cochon.... je suis revenu à l'ancienne méthode Embarassed bon je sais pas si c'est lié mais son premier enfant elle l'a nommé Nicolas (comme moi)

Une autre fois toujours dans le contexte étudiant je discutais tous les matins avant les cours avec une fille dans sa voiture.... elle était amoureuse d'un mec dans la promo du dessous (enfin juste avant elle était amoureuse malheureuse avec un bon salop)... bref elle déprimait un peu parce qu'elle était vraiment éprise et qu'elle arrivait pas à se faire remarquer de lui (bah non juste de tous les loosers du coin, mais pas celui là )
En fin d'année au repas final (j'avais un peu bu) on en a parlé... et là Dieu sait pourquoi je lui ai dit sous l'oeil presque choqué de ses voisines "tu sais Carine tu te maquilles beaucoup trop et les hommes voit en toi la fille aguicheuse un peu facile et un peu pute, du coup c'est plutôt les hommes qui aiment ça que tu attires. Tu es une jolie fille tu n'as pas besoin d'en faire autant, soit naturelle et plus discrète dans ta façon de te maquiller. Là tu auras plus de chance d'attirer des mecs qui t'accepte comme tu es sans trop d’artifices.
Bref il a fallu quand même lui dire qu’elle avait l'air un peu pute pour qu'elle change quelque chose en elle.... mais c'est une jolie histoire car elle a eu ce fameux mec dont elle était tant éprise... elle s'est marié avec et a eu au moins un enfant avec lui..

Bon s'agit pas d'en faire trop bien sur ni d'être vulgaire à longueur de temps, mais quand on respecte une personne et dans ce sujet une femme on ne doit pas vivre dans la peur de dire ou de faire des choses qui peuvent être mal interprétée.

En ce qui me concerne je n'ai aucun problème avec la condition féminine, mais ce n'est pas pour autant que parfois je ne glisse pas sur des à priori facile par bêtise, facilité ou manque de compréhension.
Mais je m'en fiche parce que je peux avoir tous les à priori du monde je sais que la sous-considération de la femme ne fait pas parti de moi, et je pense que la plus part des femmes qui me côtoie le sente (j'espère).

Bah oui les femmes elles ont parfois leurs ragnagnas et bah moi j'ai les fluctuations de ma testostérone...
Enfin ce qui m'énerve c'est qu'elles courent toujours plus vite que moi pour draguer.... pff parfois je me demande si ça m'aurait pas été plus facile de m'incarner en femme.
Bref y a pas de SAV sur ce monde et faut bien faire avec.!! Love Tree




Loryan

Messages : 426
Date d'inscription : 15/11/2011
Masculin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Féminisme

Message par lola83 le Lun 23 Juil 2012 - 17:38

tu peux me rappeler ce que veux dire SAV ?

avatar
lola83

Messages : 1203
Date d'inscription : 25/03/2012
Localisation : près de paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Féminisme

Message par Loryan le Lun 23 Juil 2012 - 18:35

(Service Après Vente)

Loryan

Messages : 426
Date d'inscription : 15/11/2011
Masculin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Féminisme

Message par lola83 le Lun 23 Juil 2012 - 19:55

ah ! merci ! Very Happy

euh...à la place on peut dire que nous sommes là pour nous rendre service les uns les autres quand nous avons des états d'âme

I love you
avatar
lola83

Messages : 1203
Date d'inscription : 25/03/2012
Localisation : près de paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Féminisme

Message par Hirloe le Lun 23 Juil 2012 - 20:18

Loryan a écrit:Mais je m'en fiche parce que je peux avoir tous les à priori du monde je sais que la sous-considération de la femme ne fait pas parti de moi, et je pense que la plus part des femmes qui me côtoie le sente (j'espère).

La perception des intentions passent beaucoup par le non-verbal, l'attitude, la gestuelle, le regard, la tonalité de la voix. Plus il y a de complicité, de connivences, entre deux personnes, plus la subtilité du jeu sera facile à traduire et pourra pimenter le relationnel. Et là, je te rejoins :

Loryan a écrit:Alors bien sur tout est dans le contexte, l'historique, la finesse, la diplomatie, les jeux de mots et ne pas trop en faire (et bien sur accepter la réciproque)

Entièrement d'accord. Seulement, je pense que bien des femmes frémissent intérieurement en entendant des mots tels que "putes", "salopes" etc... car ils sont très souvent utilisés en dehors de ces espaces de complicité, par certains (mon exemple sur les champs par exemple), et pas que par des hommes d'ailleurs, pour humilier ou revendiquer je ne sais quelle complexe mal assumé.

Euh, j'ai l'impression de passer pour la vilaine donneuse de leçon là ! What a Face
Je suis déjà dehors
avatar
Hirloe

Messages : 646
Date d'inscription : 21/05/2012
Féminin Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: Féminisme

Message par lounaaa le Ven 27 Juil 2012 - 21:16

du coup, je repense à ce topic parce qu'on parle de harcelment, et de ce qui est sexy, etc sur le tchat... et je me dit, oui, pour les femmes qui s'aiment et en ont envie, vive le decolleté, les talons, le moulant... C'est pas ma came de predilection, mais oui!! cheers
Par contre, il faut tenir compte d'une réalité : oui c'est se faire draguer, regardé et brancher dix fois plus, et malheuresement, beaucoup de femmes vont ensuite joué la vierge effarouchée et crié au scandale...
alors, dans l'absolu, je suis a 1000000% pour faire ce qu'il nous plait, mais il faut ensuite assumer et bien vivre ce qui va avec.
On entends de plus en plus d'histoire d'harcelement injustifiés, ou de fausses plainte de viols (people ou pas) parce que la femme a cet avantage face à cette faiblesse de l'homme à son égard. Du coup, de fil en aiguille dans notre discussion, je repensais à ça, voilà!! geek sunny
avatar
lounaaa

Messages : 682
Date d'inscription : 18/04/2012
Féminin Age : 33
Localisation : trop souvent la lune

Revenir en haut Aller en bas

Re: Féminisme

Message par Sophie le Sam 28 Juil 2012 - 12:45

Je suis d'accord avec toi en partie lounaaa, sur le fait de prendre les choses comme elles sont dans le sens où on sait quelles réactions ça peut provoquer, donc de pouvoir "assumer".
Cependant je pense aussi qu'on a bien le droit de remettre à sa place (plus ou moins fermement si nécessaire) un mec qui du coup s'imaginerait que ça lui donne le droit de nous insulter, ou nous peloter, sous prétexte que "ça se fait et que si tu veux pas que ça t'arrive t'as qu'à pas t'habiller comme ça".

Je pense que l'on doit avoir le droit de s'habiller comme on le souhaite, sans pour autant après s'entendre reprocher d'avoir soi disant "provoqué ou "bien cherché" les réactions d'irrespect qui peuvent en découler.

Se faire draguer plus, regarder etc... ben ok, ça n'est pas spécialement une atteinte à l'intégrité ça.
Mais je crois pas non plus que ça justifie d'accepter n'importe quelle réaction de drague, ou de "limite viol" ou "j'essaye de te forcer un peu la main, puisque t'es en jupe, c'est bien ce que t'attendais hein ?"

Pour moi il y a une dérive énorme, qui est de croire qu'une femme qui se "fait belle", c'est forcément pour séduire ou en rapport à l'extérieur. C'est un peu égocentrique comme réaction d'ailleurs, c'est genre on voit quelqu'un de beau, ah ben ça doit être pour les autres qu'il s'est fait beau, évidemment...
Une femme prend soin d'elle et certains hommes s'imaginent que c'était à leur intention qu'elle l'a fait.

Mais pas forcément.
On peut avoir envie de se sentir bien dans ce qu'on porte, belle selon nos propres critères, et ça ne veut pas dire que ça soit uniquement à destination de l'extérieur.
Donc ça ne veut pas dire que l'extérieur puisse argumenter de ça pour justifier et excuser des réactions carrément glauques ou irrespectueuses.

Sophie

Messages : 1834
Date d'inscription : 06/11/2011
Féminin Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: Féminisme

Message par lounaaa le Lun 30 Juil 2012 - 14:56

Cependant je pense aussi qu'on a bien le droit de remettre à sa place (plus ou moins fermement si nécessaire) un mec qui du coup s'imaginerait que ça lui donne le droit de nous insulter, ou nous peloter, sous prétexte que "ça se fait et que si tu veux pas que ça t'arrive t'as qu'à pas t'habiller comme ça".

Bien sur!! et plutôt deux fois qu'une!! Absolument rien ne justifie l'agression, et je ne dis nulle part qu'elle est tolerable et comprehensible??!!
je parle bien et juste de drague...
On pourrit débattre sur ce qu'est la beauté, où la psychologie propre a chacun qui pousse les femmes a se faire "belle", mais "sexy" pour moi, va de pair avec "séduction", et je pense que les femmes qui ne voit pas le lien ne vivent pas dans le même monde que moi!! affraid
Il n'y a d'ailleurs rien de péjoratif pour moi la dedans, -je ne parle pas de toi, uniquement d'exemple de femmes que je cotoie dans mon entourage!! Wink - je suis moi même plutôt séductrice, et j'aime les hommes, alors... mais je constate que beaucoup de filles le prennent comme une insulte "non!! je me fais belle pour moi!!!" avec sur-peinturlurage, mini jupe et decolleté plongeant, je ne peux decemment pas croire qu'il n'y a en cela aucune recherche de plaire à l'autre (ou le même!!) sexe...
la nana tipique à qui on va demander le numéro sur une terrasse de café, et qui va lever les yeux au ciel, excedée "oooh le relou quoi..." et tacher de faire passer ensuite l'homme pour le vil pervers qui ne fonctionne qu'avec son pénis... non, je ne comprends pas.
Je trouve simplement qu'il y a une espece d'hypocrisie de la femme autour de cela, et que l'homme en patit souvent, dans le mauvais rôle qu'on lui attribut. Je ne sais pas pourquoi, peut etre qu'apres ces années d'idéaux chretiens, la femme n'assume pas de vouloir plaire. Peut etre les femmes se font elles encore traités de pu** trop facilement, pour admettre qu'elles aiment les hommes ou le sexe...

Apres -et je suppose cela que selon mes convictions- je pense qu'il y a également un amalgamme dans la societé sur le bien etre, la beauté, la séduction... C'est même l'héritage génétique de la femme depuis des millénaire!!
Prendre soin de soi, pour moi, ce sont les soins, l'hygiene, ok. Mais quand on aborde la beauté exterieure, je pense qu'il y a forcement notion du regards des autres. Moi la premiere!! Apres tout, lorsque l'on vit, on voit par ses yeux, et par son coeur, on ne voit pas notre "image", je ne comprends pas comment on peut dire "je me fais belle pour moi??" Pour se sentir mieux dans sa peau, soit, mais donc selon mon raisonnement pour mieux affronter les regards qui se posent sur nous.
Quand aux talons... oui, sexy, cheville fine et mollets galbées... j'adore!! je regrette de ne savoir etre elégante avec, mais quelle femme honnete peut dire que c'est pour elle? pratique? utile????
Non, ca reste un instrument de torture, devastateur pour le dos... on ne peut pas affirmer "oui, c'est naturelle!" C'est juste le corset moderne quoi...

Je ne pose en tout cela aucun jugement, j'insiste!! que chacun puisse etre lui et faire ce dont il a envie!! cheers sunny I love you
avatar
lounaaa

Messages : 682
Date d'inscription : 18/04/2012
Féminin Age : 33
Localisation : trop souvent la lune

Revenir en haut Aller en bas

Re: Féminisme

Message par lola83 le Lun 30 Juil 2012 - 15:23

tout à fait lounaaa et ton exemple des talons hauts est significatif ! Very Happy I love you

par contre je pense quand même que l'on peut se faire belle pour soi même , uniquement par amour des belles choses , enfin "choses" n'est pas le mot dans ce cas , mais vous voyez ce que je veux dire , disons seulement par amour du beau

mais dans ce cas , s'il n'y a pas en même temps un désir de séduction , les artifices dont tu parles n'ont pas lieu d'être ,

par contre la propreté , et les choix sur l'arrangement des cheveux , des tissus et des formes de vêtements , les couleurs , les ajouts de fleurs , de colliers , de bagues se justifient dans le cadre de se faire belles pour soi même

autre chose encore est le côté pratique que l'on pourrait prendre pour de la séduction , en été quand il fait très chaud je m'habille un minimum , je serais même pour le naturisme , mais rien à voir avec de la séduction de ma part
avatar
lola83

Messages : 1203
Date d'inscription : 25/03/2012
Localisation : près de paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Féminisme

Message par lounaaa le Lun 30 Juil 2012 - 18:47

je suis d'accord loli, seulement je vois deux nuances :
L'amour du "beau", ce n'est pas forcement se faire belle (ça peut mais pas que) mettons j'adooooooore les dread locks (et c'est la cas!!) pour certains ça sera une methode d'identification à un groupe, d'autre de la crasse en barre, d'autre la cla-cla-classe, etc... je peux en faire parce que JE trouve ça beau, mais ce n'est "me faire belle" dans le sens ou ce n'est pas forcement esthetique, ou du "beau" à proprement parler.
En revanche, je vois une différence avec le fait de mettre du eyes liner par exemple (je le fais) que je ne vois pas de la journée, et que je mets, oui, pour etre plus jolie.

Ensuite, tu parles du fait de t'habiller leger. Je le sais!! Wink et tu sais que moi même je suis pas super pudique non plus, mais etre habillé leger c'est pas forcement etre sexy.
D'un coté tu mets une nana en mini jupe, et de l'autre, la même avec des bas (puis tiens on va faire du lourd, jarretelle apparente!!) ou même un t-chirt blanc, la premiere avec soutif blanc, la seconde avec soutif noir... Selon ma définition, la premiere peut etre mignonne, feminine, se faire mater d'ailleurs! mais la seconde est sexy a proprement parlé. Dans "sexy" il y a "sex" , je ne peux décemment pas croire qu'etre sexy ne va pas avec la séduction!
Apres, bien sur,je pense que la féminité, la séduction, la beauté, etc... passent par divers autre chose! Wink
avatar
lounaaa

Messages : 682
Date d'inscription : 18/04/2012
Féminin Age : 33
Localisation : trop souvent la lune

Revenir en haut Aller en bas

Re: Féminisme

Message par Sophie le Lun 30 Juil 2012 - 20:47

Bien sur!! et plutôt deux fois qu'une!! Absolument rien ne justifie l'agression, et je ne dis nulle part qu'elle est tolerable et comprehensible??!!

Oui oui je sais que tu ne l'a pas dit Wink je rebondissais sur ton post de manière plus générale.

Pour ce qui est de se faire belle pour séduire ou non, pour ma part, je vis les deux, parfois en même temps, parfois de manière séparée.
Il peut m'arriver de m'habiller d'une manière qui me plait (me faire belle comme on dit), alors que je vais pas spécialement sortir de chez moi, donc là, séduction zéro Laughing mais moi ça me fait plaisir de prendre soin de moi même pour rester simplement avec moi-même Very Happy

Il peut m'arriver aussi de me "faire belle", à la fois pour moi et pour les autres, qu'ils soient hommes ou femmes d'ailleurs, parce que pour moi la beauté et l'harmonie font partie des choses qui apportent du bon, du plaisir, et de la joie, et cela n'est donc pas seulement destiné aux hommes dans un but de séduction, mais aux autres et à moi-même dans un but de simplement créer du beau.

Et puis il peut m'arriver d'apprécier que l'on me trouve belle Very Happy et là on est dans la séduction effectivement.
Mais par contre, ce qui est certain pour moi, c'est que ça n'est jamais seulement destiné à séduire, c'est à dire qu'il y a toujours la dimension "pour moi" même quand il y a aussi le "pour le regard des autres" ou pour le regard des hommes.

Mais je suis d'accord avec ce que tu disais sur l'hypocrisie féminine parfois sur le sujet de la séduction.

D'ailleurs je pense que cela rejoint complètement ce que disait Chryso dans son premier post finalement, car si certaines femmes se défendent de vouloir séduire, c'est peut-être notamment parce que c'est connoté négativement, et qu'elles veulent pas "passer pour des putes" ou pour des filles superficielles.

Mais quand on aborde la beauté exterieure, je pense qu'il y a forcement notion du regards des autres.

Ben non je crois pas, enfin moi je le vois pas comme ça, comme je disais il peut m'arriver de me faire belle alors que je vais pas forcément croiser qui que ce soit de la journée.

je peux en faire parce que JE trouve ça beau, mais ce n'est "me faire belle" dans le sens ou ce n'est pas forcement esthetique, ou du "beau" à proprement parler.

Ca doit être là que se trouve la différence que j'évoquais alors, parce que pour moi se faire belle, c'est se faire belle selon ses propres critères.
Si moi je trouve ça beau d'être habillée comme ci ou comme ça, alors c'est ça que ça veut dire pour moi "me faire belle".

Si par je ne sais quelle bizarrerie un jour je décidais de mettre une mini jupe serrée et des talons aiguilles (quand je dis bizarrerie c'est pas péjoratif c'est simplement que pour moi c'est bizarre parce que je ne le fais jamais et que ça ne me parle pas), et qu'on me disait "waw tu t'es faite belle !", je pense que dans ma tête je me dirais surtout "euh.... non je me suis pas faite belle là, je me suis déguisée, c'est tout".

En revanche, je vois une différence avec le fait de mettre du eyes liner par exemple (je le fais) que je ne vois pas de la journée, et que je mets, oui, pour etre plus jolie.

Perso je ne me maquille jamais, d'abord parce que je trouve pas ça pratique du tout, et qu'en plus je ne trouve pas ça spécialement joli sur moi.
Donc pareil que pour les talons ou les mini jupes serrées, si on me disait de me "faire belle" en mettant du maquillage, pour moi ça résonne comme deux trucs différents en fait.

Et pour finir, je pense effectivement que dans le mot "sexy", il y a référence à la séduction et à l'autre, puisque comme tu le dis très justement, ça fait référence au sexe.
Alors que dans "se faire belle", ben il y a la notion de beauté simplement, et pas forcément de référence à l'autre.


Sophie

Messages : 1834
Date d'inscription : 06/11/2011
Féminin Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: Féminisme

Message par lounaaa le Lun 30 Juil 2012 - 21:17

aaah oui, c'est là que nous ne nous sommes pas comprises!! en effet, je pensais a "se faire belle" selon des critere de societé, maquillage, mettre un 36 quand on fait du 38, se morfondre sur deux petits kilos en trop...
La notion de "complexe" pour moi n'apparait qu'a travers la culture, la mode, les "normes" du pays d'origine, etc... C'est pour cela que je differencier avec mon exemple des locks.

Moi non pus , je ne me maquille pas systematiquement, je le fais si j'ai le temps, pour les autres. je suis en arfait accord avec ce que tu en ecrit.
Dans ce cas, oui je me fait belle , en survet avec mes couettes ou mon chech! :geeks:
Je crois que là frontiere se trouve entre le plaisir et le besoin.
Je peux me maquiller, mais je peux parfaitement sortir sans rien. Il y a malheuresment beaucoup de femmes qui ne le peuvent, tellement elles n'aiment pas leur visages, ou leur images, et là, je pense que tout repose sur le regards des autres.

Si par je ne sais quelle bizarrerie un jour je décidais de mettre une mini jupe serrée et des talons aiguilles (quand je dis bizarrerie c'est pas péjoratif c'est simplement que pour moi c'est bizarre parce que je ne le fais jamais et que ça ne me parle pas), et qu'on me disait "waw tu t'es faite belle !", je pense que dans ma tête je me dirais surtout "euh.... non je me suis pas faite belle là, je me suis déguisée, c'est tout".

100% idem!! lol frappe mais tu vois, pour les autres, c'est bel et bien ça, se faire belle!
C'est bien pour ca que j'insite sur le fait d'etre bien dans sa peau et d'ecouter ses envies!!

Wet Kiss

avatar
lounaaa

Messages : 682
Date d'inscription : 18/04/2012
Féminin Age : 33
Localisation : trop souvent la lune

Revenir en haut Aller en bas

Re: Féminisme

Message par Sophie le Lun 30 Juil 2012 - 21:35

Je crois qu'en fait c'est en observant les autres femmes que j'ai pu saisir petit à petit cette notion de beauté et de se faire belle, dans le sens où je l'entends aujourd'hui et dans le sens où ça m'est agréable.

Lorsque je me suis par exemple rendue compte que je voyais passer une femme dans la rue, assez forte voire carrément grosse, (donc hors critères sociaux déjà d'emblée), mais habillée d'une manière qui la mettait en valeur, et qui lui allait très bien, et où sans même y réfléchir, spontanément, je me suis dit "elle est vraiment belle".

Dans mon cerveau ça a fait : "ah tiens, la beauté c'était donc pas forcément d'être super mince et habillée moulant" ; première brèche dans les schémas de société.

Et des petits exemples comme ça j'en ai des tas.

Petit à petit, je me suis dit, si ça marche sur les autres, ça marche aussi pour moi, c'est à dire que être habillée selon les standards et être belle, ça n'a rien à voir.

Bon c'est aussi passé par l'inverse hein... Laughing sans être dans le jugement permanent, mais de voir passer une fille bien sapée sexy selon les standards en vigueur et de pas pouvoir m'empêcher de me dire qu'il y avait un truc qui clochait dans son apparence, que ça dégageait pas ce que c'était censé dégager, dans l'attitude je comprenais bien que le but était la beauté et la séduction, mais moi dans ma perception je voyais contrainte, démarche empruntée, pas naturelle, manque de souplesse et de fluidité, donc pas du tout la sensation de voir une belle femme, mais simplement de voir une femme bien conforme.

Et je ne dis pas ça de manière généraliste, parce qu'il m'est aussi arrivé de voir des femmes habillées selon les standards, mais de les trouver très belles, sans doute parce qu'elles étaient totalement en accord avec elles-mêmes, et que ça leur correspondait bien, donc aucun sentiment de décalage ne se dégageait d'elles, le but recherché était bien atteint.

Toutes ces observations, en positif comme en négatif, m'ont fait me dire que l'important c'était effectivement d'être bien dans ce qu'on portait.
Et aussi comme tu le dis lounaaa d'être bien dans sa peau de manière plus globale.

Parce que je suis convaincue que dans la beauté d'une personne, il y a aussi son rayonnement, et cela ne vient que de l'intérieur, l'aspect extérieur pourra le rehausser ou le mettre en valeur encore plus, mais en aucun cas le remplacer ou le compenser si ce rayonnement est absent ou trop faible.

Il me semble aussi que la beauté n'est pas quelque chose de figé.
Peut-être que l'on rejoint là la nuance que tu fais entre plaisir et besoin ? je ne sais pas, je suis pas sûre d'avoir bien compris ce que tu voulais dire là-dessus.

Ce que je veux dire c'est qu'à mon sens pour chacune d'entre nous, il en existe des tas de manières de se faire belle en réalité.
Justement parce que cela va aussi dépendre de ce qui nous habite, intérieurement, à un moment donné.

Donc dans cette optique, la beauté est quelque chose de changeant, de vivant, les couleurs dans lesquelles on se fait belle aujourd'hui ça sera pas les mêmes que demain sans doute.

Par contre, si pour "se faire belle", on est dépendantes d'un seul et même type de fringues, genre "je peux pas être belle si j'ai pas mes talons aiguilles", ben là... il me semble qu'il y a un blème. Et que l'on rejoint le "besoin" (dépendance si c'est exacerbé), ou le plaisir (adéquation entre l'état intérieur et l'état extérieur d'un instant donné).
Parce que si on est dépendante d'un accessoire quel qu'il soit, d'un type de fringue quel qu'il soit, il y a fort à parier que sous l'accessoire en question se cache autre chose, une compensation de quelque chose par exemple, et là on n'est plus dans "se faire belle" de manière spontanée et naturelle, mais plutôt cacher ce qu'on considère comme des imperfections ou des faiblesses chez soi.


Sophie

Messages : 1834
Date d'inscription : 06/11/2011
Féminin Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: Féminisme

Message par lola83 le Lun 30 Juil 2012 - 23:10

je suis d'accord avec tes nuances lou et avec tes précisions sophie !

moi aussi j'adore les dread locks (propres ), y a qu'à voir mon avatar , et je trouve ça vraiment beau , ( je me désole de ne pas pouvoir en faire , pas assez d'épaisseur de cheveux )
avatar
lola83

Messages : 1203
Date d'inscription : 25/03/2012
Localisation : près de paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Féminisme

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum