Dieu en nous

Page 2 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Dieu en nous

Message par Marie le Jeu 10 Nov 2011 - 20:50

Rappel du premier message :

A force d'échanges j'ai compris que cela aide à avancer dans la vie spirituelle que considérer le divin en soi, et non seulement comme une puissance supérieure extérieure.

Cependant il ne s'agit pas que d'une simple petite étincelle , il peut s'agir d'une véritable puissance . C'est difficile pour moi. Pourquoi ? Est-ce tordre le cou à l'idéalisation d'un " gentil grand-père divin" pour la fillette que j'étais ? Est-ce pour me dédouaner de faire les efforts nécessaires afin de réaliser par moi-même le "bien" en connaissance de cause ? Est-ce que réellement je ne m'accorde pas assez de crédit pour imaginer avoir du divin en moi ?

Est-ce difficile pour d'autres ici ? Si oui, avez-vous identifié les raisons de ces difficultés ? Sinon que pouvez-vous en dire ?

Suspect I love you
avatar
Marie

Messages : 1121
Date d'inscription : 07/11/2011
Féminin Age : 55
Localisation : Nord Isère

Revenir en haut Aller en bas


Re: Dieu en nous

Message par Sony# le Sam 21 Avr 2012 - 22:21

J'apprends toujours énormément de choses en lisant ce genre de sujets, je ne sais donc pas si je serai d'une grande utilité mais je me lance tout de même... En vous remerciant tous pour vos messages complets et clairs Smile

Comme il a été dit plus haut plusieurs fois, chacun d'entre nous contient Dieu et c'est à mon sens une grande joie, parce que nous sommes tous en quelque sorte "reliés", c'est comme si nous nous connaissions déjà un peu, comme si nous nous reconnaissions en tant que semblables, dans une société où l'individualisme semble devenir peu à peu la norme.

Personnellement il m'est encore difficile "d'établir le contact", je le sens car j'ai encore de nombreuses attitudes impulsives, je ressens une certaine nervosité, des impatiences... Je suppose que lorsqu'on est en accord avec soi-même et avec Dieu, on adopte une attitude relativement posée, harmonieuse (en accord avec le tempérament de chacun bien évidemment).

Ayant découvert récemment la spiritualité et le christianisme dans toutes ses vastes possibilités d'accomplissement de soi pour soi et les autres, trois choses m'aident à me réconcilier avec moi-même, et avec Dieu, du moins c'est ainsi que je le ressens : aller dans une église (le silence, le lieu qui dégage une atmosphère caractéristique, le crucifix imposant... ça me calme instantanément, je ne saurais l'expliquer) ; méditer le soir notamment grâce au chapelet (j'apprends peu à peu à faire cela correctement) ; et réfléchir avant de parler. Ce troisième élément peut sembler anecdotique, mais pour quelqu'un d'aussi impulsif que moi ça empêche souvent parfois de dire des choses que je regretterais plus tard, et apprendre à analyser mes sentiments de colère ou d'injustice.

En espérant avoir pu apporter une contribution utile, je vous souhaite une bonne soirée Like a Star @ heaven
avatar
Sony#

Messages : 62
Date d'inscription : 12/04/2012
Féminin Age : 25
Localisation : Alsace

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dieu en nous

Message par Loryan le Sam 21 Avr 2012 - 23:12

J'ai moi aussi beaucoup de problème avec la notion de Dieu, sans doute en raison d'une culture un petit peu trop anthropomorphique qui fait qu'il n'est pas toujours aisé de saisir ce concept.... fichu mental avide d'images et de formes.

Il n'y a pas très longtemps je suis tombé sur l’étymologie du mot "Dieu", d'un forum a un autre je me répète surement mais ce mot n'est vraiment pas évident en raison de l'image mentale qu'il crée.

En grec "theos" (théologie, théocratie) qui signifie dieu, a subit quelques transformation linguistique pour donner en français les mots "jour" et "dieu"
Mais aussi plein d'autres mots... Comme tous les "di" dans les noms des jour, de même que les noms des grands dieux du panthéon grec et romain "Zeus", "Jupiter"( père des dieux).
Le paradoxe est que ce mot a été traduit dans les langues germanique sous "god ou gott" et que dans l'ensemble beaucoup s'accordent pour dire que ces mots sont beaucoup plus proche d'une signification genre "les dieux".

D'ailleurs si vous voulez vous amusez comparez les diverses peintures ou archétypes chrétiens sur les représentation de Dieu (pourtant interdites) avec celles représentant Zeus ou Jupiter... vous allez trouver certaines ressemblances.

Du coup, pour mon mental du moins, on s'est un peu éloigné d'un concept de divinité ineffable, intemporelle, sans forme, etc..
Alors "Dieu en nous" peut être vite parasité par l'image mentale de Zeus en nous.
Un dieu comme Zeus peut difficilement être intériorisé et le mental rentre assez facilement en conflit avec ce Dieu devenu certes extrêmement puissant, mais extérieur.

Je crois que c'est peut être la question la plus fréquente qui se pose à tout être. "Si Dieu est omnipotent, omniscient, Amour et Justice, pourquoi tolère t-il tant de "mal" dans l'univers ?", la deuxième étant peut-être "Pourquoi il ne sauve pas les justes" (vous savez les miracles qui changent tout quand des êtres sont en détresse).
Bon je m'avance sans doute un peu en parlant pour d'autres, mais dans mon vécu il m'a semblé que ce genre de question traversait les pensées de presque tout le monde.
Les réponses sont diverses et peuvent aussi bien conduire à l'athéisme qu'à de l'intégrisme.

Pourtant dans mes phrases j'ai commis une erreur de langage somme toute banale mais terriblement significative. J'ai utilisé le mot "il" qui est un pronom personnel masculin dans la langue française (il n'y a guère que dans des expression type justement "il n'y a" ou "il pleut" qu'il est impersonnel)

Dès lors à chaque fois qu'on parle de "Dieu" on utilise un langage qui ne nous aide pas à intérioriser ni à vivre Dieu. Au contraire," il" n'est pas "je" c'est donc quelque chose d'extérieur qu'on s'efforce de faire rentrer alors qu'on devrait le découvrir en nous.
Le fait de donner une forme, même mentale abstraite, à Dieu reste une forme.
Peut-être alors qu'un conflit plus ou moins conscient s'initie entre la "forme que l'on peut se faire de Dieu" et "la forme qu'on se fait de nous même".

Bref pour ma part j'ai beau écrire cela et y réfléchir depuis fort longtemps je n'ai pas encore trouvé la quadrature du cercle et je n'ai pas encore atteint ce que je nommerais une "dépollution mentale" de la notion de Dieu.

Sans doute que la méditation et l'aide de concept orientaux est ou sera utile.

La seule que je trouve à dire comme ça intuitivement c'est qu'il faudrait "sentir" Dieu en nous sans le moindre jugement du mental... mais c'est une autre paire de manche.







Loryan

Messages : 426
Date d'inscription : 15/11/2011
Masculin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dieu en nous

Message par Marie le Dim 22 Avr 2012 - 2:30

D'autant qu'il me semble, de par mon ressenti ces jours-ci, que sentir Dieu en nous révèle et réveille, au contraire, tout un tas d'éléments personnels qui ressortent (peut être pour être purifiés), et qui sont loin d'être paisibles, posés et exempts de jugement ! en tout cas pour moi. Very Happy

..."à la recherche de son identité" disait, je crois, solasido ? farao
avatar
Marie

Messages : 1121
Date d'inscription : 07/11/2011
Féminin Age : 55
Localisation : Nord Isère

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dieu en nous

Message par domi35 le Dim 22 Avr 2012 - 6:53

Loryan a écrit:

D'ailleurs si vous voulez vous amusez comparez les diverses peintures ou archétypes chrétiens sur les représentation de Dieu (pourtant interdites) avec celles représentant Zeus ou Jupiter... vous allez trouver certaines ressemblances.

OUI I love you

Zeus est une représentation assez fidèle, tout en étant éloigné (Celui qui était assis paraissait semblable à une pierre de jaspe et de sardoine : et il y avait autour du trône un arc-en-ciel qui paraissait semblable à une émeraude… Appoc.) C’est difficile de le décrire avec précision, il faudrait être doué en dessin, mais je dirai qu’il est fidèle à la description de Jean (une blancheur immaculé) C’est cheveux et sa Barbe possèdent des boucles et son visage est d’une indescriptible beauté. Il porte une tunique blanche serré à la taille (non je ne délire pas) je vous le décris tel que j’ai eu le privilège de le voir au-delà de notre monde et tel qu’IL apparaitra au coté de son fils… L’Eternel est son véritable nom, enfin je le ressens ainsi « notre Père qui est aux cieux »… es-ce le Père que nous appelons Dieu et qui à crée l’Univers et les cieux, je ne sais pas ; mais dont je suis sur, c’est que c’est le Père dont Parle Jean, Moïse, Abraham et Jésus.

(Et tous les anges étaient debout autour du trône, et des vieillards, et des quatre animaux : et ils se prosternèrent sur le visage devant le trône, et ils adorèrent Dieu…En disant : Amen : bénédiction, gloire, sagesse, action de grâces, honneur, puissance et force soient à notre Dieu, dans les siècles des siècles. Amen…appoc.)

Écoute Israël, ce que l’Éternel a à te dire !
La France est devenue ma terre d’accueil
Elle est devenue ma terre d’exile
Écoute Israël, ce que l’Amen a à te dire !





avatar
domi35

Messages : 251
Date d'inscription : 16/01/2012
Masculin Age : 60
Localisation : saint Malo

http://www.talpiot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dieu en nous

Message par domi35 le Dim 22 Avr 2012 - 6:56

Marie" a écrit:à la recherche de son identité" disait, je crois, solasido ?

Une rencontre vers SOI coeur

Domi Rose



avatar
domi35

Messages : 251
Date d'inscription : 16/01/2012
Masculin Age : 60
Localisation : saint Malo

http://www.talpiot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dieu en nous

Message par Marie le Dim 22 Avr 2012 - 7:25

domi35 a écrit:
Marie" a écrit:à la recherche de son identité" disait, je crois, solasido ?

Une rencontre vers SOI coeur
Domi Rose

Surprenant chemin parfois. Je ne sais pas ce que je vis en ce moment, mais au matin, mon psychisme s'éclaircit, chaque jour un peu plus, et ça libère bien . sunny
avatar
Marie

Messages : 1121
Date d'inscription : 07/11/2011
Féminin Age : 55
Localisation : Nord Isère

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dieu en nous

Message par lola83 le Dim 22 Avr 2012 - 7:32

grandspas a écrit:
Dieu n'est pas en nous, nous qui sommes si petits et lui qui est infini...Pourtant il y a bel et bien une part de lui en chacun d'entre-nous, une part sans laquelle nous ne serions pas vivants.

Dans un grain de sable il y a la matière du désert, mais le grain n'est pas le désert, pas plus que la goutte d'eau n'est l'océan.

tiens ! cela rejoint bien ce que je viens d'écrire dans le sujet sur la prière !

nous marchons à grands pas l'un vers l'autre grandspas ! Very Happy
avatar
lola83

Messages : 1203
Date d'inscription : 25/03/2012
Localisation : près de paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dieu en nous

Message par grandspas le Dim 22 Avr 2012 - 7:42

Peut-être marchons-nous d'un même pas dans la même direction ?
avatar
grandspas

Messages : 27
Date d'inscription : 21/04/2012
Masculin Age : 54

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dieu en nous

Message par ananie le Dim 22 Avr 2012 - 9:15

Loryan a écrit:Je crois que c'est peut être la question la plus fréquente qui se pose à tout être. "Si Dieu est omnipotent, omniscient, Amour et Justice, pourquoi tolère t-il tant de "mal" dans l'univers ?", la deuxième étant peut-être "Pourquoi il ne sauve pas les justes" (vous savez les miracles qui changent tout quand des êtres sont en détresse).
Dieu se donne à chaque instant, à tous, avec tous ses dons.
Comme le Soleil qui brille sur tous.
Mais le problème c'est la réceptivité de celui qui reçoit.
Car Dieu n'impose rien (même le bien). Il propose seulement, et c'est à nous de prendre ce qu'il donne ou pas.
Il brille, mais si on veut rester à l'ombre on ne bronze pas, et Dieu ne nous forcera jamais à sortir au soleil.

Sa puissance est intérieure, c'est la toute Puissance de l'amour qui, quand on veut bien la recevoir, nous libère de tout ce qui nous limite intérieurement.
Mais à l'extérieur, dans le monde, Dieu ne contrôle rien. Son royaume n'est pas de ce monde comme le dit Jésus.

Ceux qui se laissent pénétrer par l'Esprit Saint et agissent habités par lui font la volonté de Dieu, mais les autres non. Chacun est libre d'accepter ou non la bonne inspiration ou le miracle que Dieu lui propose.


Sur le miracle :
Un miracle guérit une personne et change tout, mais justement, le problème c'est que ça change tout. Il faut un lâcher prise mental et une confiance incroyable pour accepter de se laisser complètement remettre en question par Dieu.
C'est pourquoi les miracles ne sont pas si fréquents.


Et sur l’étymologie du mot Dieu, effectivement, dans la tradition chrétienne cela renvoi à la lumière du Jour.
ça me fait penser aux bouddhistes qui disent que la véritable nature de l'esprit, notre nature de Bouddha est claire lumière.


Sony a écrit:Ayant découvert récemment la spiritualité et le christianisme dans toutes ses vastes possibilités d'accomplissement de soi pour soi et les autres, trois choses m'aident à me réconcilier avec moi-même, et avec Dieu, du moins c'est ainsi que je le ressens : aller dans une église (le silence, le lieu qui dégage une atmosphère caractéristique, le crucifix imposant... ça me calme instantanément, je ne saurais l'expliquer) ; méditer le soir notamment grâce au chapelet (j'apprends peu à peu à faire cela correctement) ; et réfléchir avant de parler. Ce troisième élément peut sembler anecdotique, mais pour quelqu'un d'aussi impulsif que moi ça empêche souvent parfois de dire des choses que je regretterais plus tard, et apprendre à analyser mes sentiments de colère ou d'injustice.
Merci Sage

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dieu en nous

Message par lola83 le Dim 22 Avr 2012 - 9:56

grandspas a écrit:Peut-être marchons-nous d'un même pas dans la même direction ?

oui , tout à fait Grandspas et Dieu nous accompagne
avatar
lola83

Messages : 1203
Date d'inscription : 25/03/2012
Localisation : près de paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dieu en nous

Message par lola83 le Dim 22 Avr 2012 - 10:09

loryan pour les questions générales que tu poses ananie t'a bien répondu

je rajoute qu'il est évident que Dieu n'a pas de forme matérielle et qu'il ne faut pas s'en faire une image , d'ailleurs Dieu lui même l'a interdit , tu le dis toi même

et les musulmans l'ont bien compris puisque l'on ne trouve chez eux aucune image de
Dieu

c'est vrai qu' il faut le ressentir
.
avatar
lola83

Messages : 1203
Date d'inscription : 25/03/2012
Localisation : près de paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dieu en nous

Message par ananie le Dim 22 Avr 2012 - 11:21

Pour ma part, je trouve que l'image de Jésus est une bonne image pour se relier à Dieu.

De même que d'autres images.

Mais c'est vrai qu'il ne faut pas confondre l'image avec ce vers quoi elle renvoi.

Le mot Dieu est lui aussi un symbole, une image.
A partir du moment où l'on tente de nommer ou de définir Dieu, on s'en fait une image en fait. De même que lorsqu'on lui parle : ce n'est pas forcément une image sous forme de dessin, mais se le représenter comme une personne qui nous écouterait est déjà une image à mon sens.

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dieu en nous

Message par Kenzo le Dim 22 Avr 2012 - 11:30

C'est Maître Eckhart qui disait que l'idée même de Dieu devait être, être dépassé. Que ce soit l'idée, l'image, un symbole, une icone, un nom, tout cela est un support, qui nous renvoie a notre propre image de nous même en tant qu'individu séparé de lui. Le support est une ligne de conduite qui nous renvoie au non-moi, au Chemin qui reste a parcourir.
avatar
Kenzo

Messages : 790
Date d'inscription : 07/11/2011
Masculin Age : 36

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dieu en nous

Message par ananie le Dim 22 Avr 2012 - 11:39

Kenzo a écrit:Que ce soit l'idée, l'image, un symbole, une icone, un nom, tout cela est un support, qui nous renvoie a notre propre image de nous même en tant qu'individu séparé de lui. Le support est une ligne de conduite qui nous renvoie au non-moi, au Chemin qui reste a parcourir.
Oui très juste.
Après, pour ma part, je ne suis pas pour rejeter tout support, car ce sont des aides précieuses... à partir du moment où l'on considère ces supports comme des supports et non comme Dieu lui-même.
Maître Eckhart utilisait par exemple énormément le support de l'eucharistie.

De toute façon il y a nécessairement utilisation d'un support.
Nier les supports est aussi un support en fait.

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dieu en nous

Message par Hermann le Dim 22 Avr 2012 - 11:48

Il y a un passage très parlant à ce sujet (mais plus spécifiquement les rituels) dans Faucon Hurlant.
avatar
Hermann

Messages : 1442
Date d'inscription : 07/11/2011
Masculin Age : 47
Localisation : Paris

http://arbresacre.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dieu en nous

Message par domi35 le Dim 22 Avr 2012 - 12:00

« Amen, amen, je vous le dis : vous verrez les cieux ouverts, avec les anges de Dieu qui montent et descendent au-dessus du Fils de l'homme.»1 Jn. 3, 11-21

« Voici que je contemple les cieux ouverts : le Fils de l’homme est debout à la droite de Dieu. » Actes 7:55 Etienne

Comment voyez vous cet instant ? comme une image, ou une réalité à venir coeur

domi Rose
avatar
domi35

Messages : 251
Date d'inscription : 16/01/2012
Masculin Age : 60
Localisation : saint Malo

http://www.talpiot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dieu en nous

Message par Sophie le Dim 22 Avr 2012 - 13:11

"Dieu en nous", je crois que si l'on pense "en" par quelque chose dans la séparation entre intérieur et extérieur, on peut effectivement se "tromper" dans le sens déplacer le même problème mais à l'intérieur.

C'est à dire à la place de considérer un Dieu totalement extérieur, le considérer comme totalement intérieur.

(Marie, je ne dis pas ça pour toi qui a initié le post, je rebondis sur le sujet de manière générale Wink Wink ).

Dans les deux cas, si on délimite un espace dans lequel serait Dieu, on s'en écarte effectivement.

Parce que l'on cherche à mettre Dieu "quelque part", dehors, ou dedans.

Peut-être que l'expression "Dieu EN nous" prend tout son sens quand on considère "En", "A l'intérieur de", comme non délimité dans un espace ou un temps, mais comme une direction et une intention de non séparation.

En, In, Dedans, c'est aussi ce qui a donné les mots Intime par exemple.
Ca pourrait donc signifier que notre recherche et relation à Dieu est intime, profonde, et dans cet espace "secret"-sacré de notre être où il n'y a plus de définitions.

Définition de "intime" :
Profondément intérieur, en parlant surtout de ce qui fait l’essence réelle d’une chose.

De la même manière que l'enfant est "à l'intérieur" du ventre de sa mère, dans une interrelation avec elle très intime, "complexe" mais très simple aussi finalement.
C'est à dire dans un lien, physique en l'occurrence par le cordon, mais aussi sur d'autres plans que le physique.

L'enfant est nourri tout autant par l'amour de sa mère que par les nutriments qui passent le cordon ombilical.

La mère est à la fois enveloppant l'enfant, autour de lui, "extérieure à lui" si on veut mais en même temps reliée à lui donc sans séparation ; et aussi "à l'intérieur de lui", car il y a un peu de la maman, et du papa, dans le bébé qui est conçu.
Donc la mère est comme Dieu avec nous, elle est dehors comme dedans, et surtout elle est reliée à lui, il est relié à elle.
Et il s'agit d'un lien d'amour et de nourriture.
Dans l'intimité du ventre.

La Papesse du Tarot de Marseille notamment, véhicule tout cela.
Elle est consciente de Dieu en elle et partout, elle sait aussi qu'"Il" ne peut se montrer à elle d'une certaine manière, humaine et visible de façon descriptible et restreinte, et elle accepte cela, dans la contemplation, et l'écoute.

Ce qui est derrière le voile fait aussi partie d'elle sans qu'elle puisse le voir.
Elle se laisse éclairer de l'intérieur, et emplir de la présence divine, en laissant Dieu se montrer selon son "langage" à lui, dans une absence de contrôle, de volonté, dans l'abandon à la manière dont Dieu "souhaitera" se dévoiler, et se manifester.



Voici le lien du blog dont provient l'image :
http://tournesoltourne.canalblog.com/


Sophie

Messages : 1834
Date d'inscription : 06/11/2011
Féminin Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dieu en nous

Message par ananie le Dim 22 Avr 2012 - 13:14

Domi a écrit:Comment voyez vous cet instant ? comme une image, ou une réalité à venir
Pour ma part je dirais les deux.

C'est une image que l'on peut utiliser pour se relier à la dimension divine. Comme beaucoup d'images bibliques d'ailleurs.

Et c'est un évènement à venir pour tous ceux qui cheminent vers la Sainteté. C'est une image qui décrit l'état de Sainteté.

D'ailleurs c'est ce que vis Étienne : au moment où il contemple les cieux ouverts (les cieux étant aussi en lui comme le disent les pères de l'église), il est rempli d'Esprit Saint.

Et effectivement Dieu est en nous et nous sommes en Lui.
C'est inconcevable.

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dieu en nous

Message par Kenzo le Dim 22 Avr 2012 - 13:17

ananie a écrit:
Kenzo a écrit:Que ce soit l'idée, l'image, un symbole, une icone, un nom, tout cela est un support, qui nous renvoie a notre propre image de nous même en tant qu'individu séparé de lui. Le support est une ligne de conduite qui nous renvoie au non-moi, au Chemin qui reste a parcourir.
Oui très juste.
Après, pour ma part, je ne suis pas pour rejeter tout support, car ce sont des aides précieuses... à partir du moment où l'on considère ces supports comme des supports et non comme Dieu lui-même.
Maître Eckhart utilisait par exemple énormément le support de l'eucharistie.

De toute façon il y a nécessairement utilisation d'un support.
Nier les supports est aussi un support en fait.

Oui, j'allais faire la remarque. Il y aurait deux façon d'utiliser un support. Une qui aide le Cheminant, et l'autre qui sert de témoignage de son Identification a Dieu ou un Etat élevé de l'etre.

Je prends l'exemple de la prière : elle sert de reliance a notre nature supra-humaine, mais pour un etre Réalisé comme Maharshi, par exemple, elle est un "témoignage" mais aussi une façon de bénir les etre ( par la shaktypa). Et je pense que Maitre Echkart prenait en support non plus le mot Dieu mais "Déité" et l'Eucharistie, pour pointer (Déité) et témoigner de l'Unité tout en bénissant les etres par l'Eucharistie.

Dans le Shivaisme Cachemirien, les Rituels ne servent que de témoignage a ce qui est "vu" et "réalisé", et non pas un moyen comme un autre d'accès a une forme ou non- forme supra-humaine.

Cela me fait penser, que l'on ne peu par exemple "chanaliser" que ce qui est de notre "niveau" dans les états multiples de l’être. Pour les Rituels, cela serait identique, il sont le sceau de témoignage d'un état d'etre, ou de la Réalisation Parfaite, dans des Vois bien spécifique.

Pour ma part support et rituel marque surtout ma réalité séparé de l'Un, et est une forme d’accès par épuration a quelques choses de plus libre de soi-même. Cela me ramène a beaucoup d'humilité Razz
avatar
Kenzo

Messages : 790
Date d'inscription : 07/11/2011
Masculin Age : 36

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dieu en nous

Message par ananie le Dim 22 Avr 2012 - 13:20

Kenzo a écrit:Je prends l'exemple de la prière : elle sert de reliance a notre nature supra-humaine, mais pour un etre Réalisé comme Maharshi, par exemple, elle est un "témoignage" mais aussi une façon de bénir les etre ( par la shaktypa)
ça me parait très juste.

Pour ma part support et rituel marque surtout ma réalité séparé de l'Un, et est une forme d’accès par épuration a quelques choses de plus libre de soi-même.
Je le vois et le pratique aussi comme ça pour ma part.

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dieu en nous

Message par Marylo le Dim 22 Avr 2012 - 17:14

Je reprends ma plume, envolée sur le chemin du retour. J'avais écrit une grande réponse qui a disparu avant d'être envoyée...
Je recommence Smile
Marie, jamais la notion de "sœur" n'aura été si proche pour moi I love you !
Bien que je trouve cette discussion très enrichissante, j'ai beaucoup de problèmes avec les mots. Mais je vais essayer de mettre ma pensée au clair : Longtemps Dieu est restée extérieur à moi, il veillait sur moi mais il y avait d'un côté Dieu et de l'autre moi. J'étais son enfant chérie. Eh puis au hasard de mon chemin personnel et spirituel, j'ai intégré un nouvelle notion : j'étais une étincelle de Dieu. Il était donc à l'extérieur et à l'intérieur. Après, cela a frôlé le "je suis Dieu", mais alors existait-il en dehors de moi ? bref intense confusion. Heureusement que pendant tout ce travail principalement mental et intellectuel, je restai liée à Mon Père. Ce dernier me fit cadeau de deux compréhensions intimes de ma relation avec lui : une première fois, lorsque je me sentis plongée dans un réservoir infini d'amour et dans ce réservoir, j'étais à la fois cette totalité d'amour, sans individualisation, mais également un individu, ce qui m'apparaissait totalement superflu : comme quelque chose qui restait à l'orée de ma conscience bien que n'ayant plus aucune importance. J'étais dans cet immense réservoir qui représentait une énergie créative toujours en mouvement : Un nombre indéfinissable de particules toujours en mouvement harmonieux les unes par rapport aux autres. Malgré cette "révélation" (est-ce que le mot n'est pas trop fort ??? je l'ai ressenti comme cela), je suis restée longtemps à repenser à cet événement, mais sans en comprendre la portée et surtout sans l'appliquer dans ma vie. Puis, il y a peu de temps, j'ai fait ce songe dans lequel je me voyais prosternée devant Dieu et je prenais conscience de sa formidable puissance/énergie qui pouvait m'annihiler à tout moment sans que cela ne l'affecte en aucune mesure : une énergie immense et pourtant je me tenais devant lui et je sentais qu'il se présentait devant moi pour me faire comprendre que toute cette énergie était à mon service et au service de l'humanité. Par contre, je ne pouvais le regarder en face, car j'aurais été aveuglée par lui. Mais l'autre cadeau que me faisait Dieu est que je contemplais cette scène d'un endroit un peu en hauteur et je me voyais agenouillée face contre terre et une forme prismatique à dominante rouge, comme une déchirure dans l'espace-temps ou une fente et dans cette forme indistincte je voyais un mouvement constant, des milliards et des milliards (et plus encore) qui tournoyaient, se mouvaient en un ballet incessant et coloré. Il n'y a que récemment que j'ai mis ces deux événements en relation. Et aujourd'hui sur le chemin du retour, je repensais à ce réservoir d'amour dont j'avais, une fraction de seconde, ressenti l'intensité et mon regard sur les gens a changé : je puisais dans ce réservoir et je déversais cet amour sur les gens que je croisais. A ce moment-là, il n'y avait plus ni extérieur, ni intérieur : juste un va-et-vient, une onde d'énergie d'amour entre mes frères et sœurs et ce réservoir inépuisable. Domi, je rapproche (un peu) cette expérience de ce que tu écris : "Amen, amen, je vous le dis : vous verrez les cieux ouverts, avec les anges de Dieu qui montent et descendent au-dessus du Fils de l'homme.»1 Jn. 3, 11-21"
Là, Dieu était absolument partout : autour de moi, en moi canal que j'étais, au-dessus : indéfinissable, indescriptible: Cela a même cloué le bec à ma partie raisonneuse ! Mais très vite, je me suis retrouvée petite humaine dans ma défroque humaine, avec mes soucis humains...
Je vous embrasse Bisou
Marylo


Cependant il ne s'agit pas que d'une simple petite étincelle , il peut s'agir d'une véritable puissance . C'est difficile pour moi. Pourquoi ? Est-ce tordre le cou à l'idéalisation d'un " gentil grand-père divin" pour la fillette que j'étais ? Est-ce pour me dédouaner de faire les efforts nécessaires afin de réaliser par moi-même le "bien" en connaissance de cause ? Est-ce que réellement je ne m'accorde pas assez de crédit pour imaginer avoir du divin en moi ?

Est-ce difficile pour d'autres ici ? Si oui, avez-vous identifié les raisons de ces difficultés ? Sinon que pouvez-vous en dire ?

avatar
Marylo

Messages : 303
Date d'inscription : 10/11/2011
Féminin Age : 58
Localisation : Essonne

http://eclaircreative.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dieu en nous

Message par ananie le Dim 22 Avr 2012 - 17:33

Marylo a écrit:Là, Dieu était absolument partout : autour de moi, en moi canal que j'étais, au-dessus : indéfinissable, indescriptible: Cela a même cloué le bec à ma partie raisonneuse ! Mais très vite, je me suis retrouvée petite humaine dans ma défroque humaine, avec mes soucis humains...
Selon moi c'est quelque chose comme ça l'attitude juste face au divin.

Et si on arrive à le définir, c'est que ce n'est plus le divin.

Pour la difficulté dont tu parles je dirais simplement ça : chacun son boulot !
Notre boulot à nous c'est de nous placer dans cet état de réceptivité, de prier et de nous placer régulièrement entre les mains de Dieu pour le laisser nous façonner.
Après faire de nous des Saints, ce n'est pas notre boulot. Chacun son Job (je me suis rendu compte qu'après du lien au récit biblique...) : faire de nous des Saints, nous remplir de l'Esprit Saint, ça c'est la responsabilité de Dieu.
Nous on a juste à lui accorder du temps pour le laisser travailler.

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dieu en nous

Message par Marie le Dim 22 Avr 2012 - 18:10

ananie a écrit: chacun son boulot !
Notre boulot à nous c'est de nous placer dans cet état de réceptivité, de prier et de nous placer régulièrement entre les mains de Dieu pour le laisser nous façonner.
Après faire de nous des Saints, ce n'est pas notre boulot. Chacun son Job (je me suis rendu compte qu'après du lien au récit biblique...) : faire de nous des Saints, nous remplir de l'Esprit Saint, ça c'est la responsabilité de Dieu.
Nous on a juste à lui accorder du temps pour le laisser travailler.

Bien dit et ça fait du bien et les vaches (sacrées bien sûr ! ) seront bien gardées ! Razz

(Bon vous me connaissez un peu, c'est pas du blasphème, c'est une plaisanterie ! ) clown
avatar
Marie

Messages : 1121
Date d'inscription : 07/11/2011
Féminin Age : 55
Localisation : Nord Isère

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dieu en nous

Message par Sophie le Dim 22 Avr 2012 - 18:13

Excellent Marie Laughing Very Happy

En d'autres termes, rendre à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu, si j'ai bien compris le sens de cette phrase.

Sophie

Messages : 1834
Date d'inscription : 06/11/2011
Féminin Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dieu en nous

Message par Marie le Dim 22 Avr 2012 - 18:20

Love Marylo, arrête d'écrire en conduisant !! Angel
Après, viennent les fausses manip .

Bon ça va, je sais, je sors .. Tu sors

avatar
Marie

Messages : 1121
Date d'inscription : 07/11/2011
Féminin Age : 55
Localisation : Nord Isère

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dieu en nous

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum