Ouverture à l'autre et opinion bien tranchée, c'est possible !

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ouverture à l'autre et opinion bien tranchée, c'est possible !

Message par Chrysoprase le Ven 11 Nov 2011 - 11:06

J'avais envie de partager avec vous une réflexion.

Je viens récemment de prendre conscience qu'avoir de la compassion pour quelqu'un ne doit pas m'empêcher d'avoir un avis, de pouvoir me laisser aller a prendre une position, pouvant même être critique, face aux actes de quelqu'un.
En fait je croyais que quand on aime quelqu'un, ou que l'on veut le prendre en considération, il faut être d'accord avec tout ce qu'il fait. Ajoutons a cela, ma peur que si mon avis diverge de l'autre il ne m'aime plus et cela donne une Chrysoprase qui ne se laisse pas avoir d'avis sur grand chose.

Or je peux, en réalité être présente a l'autre, attentive a lui et pleine de compassion, tout en n'étant pas forcément d'accord.

Prenons un exemple. Il y a peu je discutais avec une amie d'un truc vue a la télé. Une femme de 42 ans sortait avec un gamin de 17 ans, ils étaient amoureux semblaient bien dans cette relation. Puis cette femme emmène ce jeune homme fou d'amour fusionnelle pour elle, dans un club échangiste. Évidemment il a passer son temps a être accroché a son bras et à ne laisser personne approcher sa dame.
Je raconte cela a mon amie, en observant qu'il me semble que cette relation est malsaine. Et elle me sort tout un laïus sur leurs souffrances qu'ils comblent, alors qu'il faut avoir de la compassion.

Alors voilà, je suis d'accord, je peux avoir de la compassion pour eux, il n'y a pas de soucis. Mais j'ai aussi un avis, une opinion assez tranchée sur la question. Là en l'occurrence, cette femme d'âge mur et en souffrance ne prend pas soin d'un garçon qui n'est pas encore un homme, et sa souffrance nuit à ce garçon, alors je suis d'avis qu'il est dommage que cette femme, ou que les adultes autour de ce garçon ne fassent rien pour le protéger.

Mon avis est que chacun devrait soigner ses souffrances avant de faire du mal aux autres, moi la première. C'est un avis qui ne m'empêche pas de pouvoir être dans la compassion. Évidemment c'est un peu utopique, mais en fait c'est comme un souhait, je fais d'ailleurs une prière où je souhaite aux personnes de trouver le temps de s'occuper de leurs souffrances, pour le plus grand bien de tous les êtres.

Tous ça pour dire, qu'avant j'étais mal à l'aise avec ce genre de pensée que j'avais, je croyais qu'elle me fermerait l'esprit aux autres, mais en fait avoir un avis, ou foi en une valeur, me permet d'avoir quelque chose à quoi réfléchir et peut être à apporter aux autres.

Tout ça pour dire que je ne crois pas que Compassion et ouverture à l'autre soit en contradiction avec avoir un avis et une opinion bien tranchée. on peut avoir un avis et comprendre la souffrance de l'autre.

Qu'en pensez vous? sunny
avatar
Chrysoprase

Messages : 329
Date d'inscription : 05/11/2011
Féminin Age : 36
Localisation : in my body

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ouverture à l'autre et opinion bien tranchée, c'est possible !

Message par Marie le Ven 11 Nov 2011 - 13:08

Ben heureusement me semble-t-il sinon Jésus Christ n'aurait pas aimé les hommes avec qui il n'était pas en accord ( si compassion = amour ).

Mais bien sûr, plus facile à dire qu'à faire. (enfin, pour ma part).

avatar
Marie

Messages : 1121
Date d'inscription : 07/11/2011
Féminin Age : 55
Localisation : Nord Isère

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ouverture à l'autre et opinion bien tranchée, c'est possible !

Message par Hermann le Ven 11 Nov 2011 - 13:58

Très intéressant ce sujet, en plus ça rejoint mes préoccupations, je pensais même ouvrir un topic similaire !

Je suis d'accord avec toi, Chryso, et c'est vrai que c'est très difficile de se positionner de manière juste, bien plus difficile que ce qu'on pourrait croire en lisant des livres de spiritualité nous invitant à nous comporter comme on devrait, où ça semble simple et facile et couler de source.

Pour rejoindre ce que tu dis, je trouve qu'il est difficile, en tous cas pour moi, de gérer une situation où l'on est persuadé d'avoir raison mais l'autre ne veut pas en démordre. On a une opinion différente, mais faut-il l'affirmer, et même si on l'affirme, faut-il insister si l'autre n'est pas d'accord ?

C'est très complexe, et on peut dire qu'il n'y a pas qu'une seule vérité, que chacun a sa vérité, etc.
Mais il y a des situations où c'est simple, et pourtant...
Par exemple si dans une discussion, éventuellement conflictuelle, quelqu'un vous dit quelque chose, puis se contredit quelques minutes après, que vous lui faites remarquer, et que cette personne vous répond avec assurance (ou avec colère) : "je n'ai jamais dit ça", alors qu'elle a bel et bien prononcé ces mots, que faire ?

Certes, selon beaucoup d'écrits de spiritualité, il ne faut jamais chercher à convaincre, à essayer d'imposer sa vérité, il faut respecter l'autre, etc.
Mais dans ce cas de figure, faut-il ne rien répondre, voire dire "oui tu as raison, je me trompe, tu n'as jamais dit ça", alors que cette personne a dit ça ?

Bien sûr ce n'est qu'un exemple, il y a tout un éventail de situations différentes où le problème se pose.
En tous cas j'ai toujours été déconcerté par des situations où des gens mentent ou se trompent avec un aplomb incroyable, ne veulent pas le reconnaître, cherchent à avoir raison, vous déstabilisent avec la mauvaise foi voire le mépris, ne veulent pas avouer leur erreur si elle est démasquée et reconsidérer leur position ; et votre bonne foi, votre sincérité, votre lucidité, votre discernement ne sont que des armes dérisoires et vaines face à ça. Ce n'est pas la vérité qui est recherchée, mais le pouvoir et l'absence de remise en question même sur des sujets anodins.
Votre "adversaire" vous bat non pas par l'honnêteté, la raison et l'intuition, mais en vous déstabilisant émotionellement, en utilisant vos doutes, votre manque de confiance en vous.
avatar
Hermann

Messages : 1442
Date d'inscription : 07/11/2011
Masculin Age : 46
Localisation : Paris

http://arbresacre.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ouverture à l'autre et opinion bien tranchée, c'est possible !

Message par air le Ven 11 Nov 2011 - 14:10

Dans le cas que tu cites, si tu as la preuve sous la main, je pense qu'il faut la montrer. Il ne s'agit pas d'enfoncer l'autre mais simplement de rétablir la vérité.

Par contre si c'est relatif à une ancienne discussion et que tu n'as pas la preuve, ça ne sert à rien de s'acharner, d'autant plus qu'il existe une probabilité, même faible, que ce soit toi qui te trompes, car la mémoire est très faillible. Dans ce cas, il vaut donc mieux dire "peut-être que je me suis trompé alors, ce n'est pas grave".

coeur
avatar
air
Modérateur

Messages : 2585
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 47
Localisation : Voie Lactée...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ouverture à l'autre et opinion bien tranchée, c'est possible !

Message par Hermann le Ven 11 Nov 2011 - 14:55

Oui, bien sûr, je suis d'accord.
Mais justement on ne peut pas prouver que quelqu'un, pour reprendre mon exemple, a dit telle chose, même quelques minutes auparavant, sauf à enregistrer matériellement chaque discussion ( Laughing ), et encore.

Ça m'est effectivement arrivé d'avoir mal mémorisé une information, parfois un mot déformé ou omis peut tout changer, mais dans ce cas, si l'autre rétablit l'erreur, je reconnais m'être trompé.
avatar
Hermann

Messages : 1442
Date d'inscription : 07/11/2011
Masculin Age : 46
Localisation : Paris

http://arbresacre.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ouverture à l'autre et opinion bien tranchée, c'est possible !

Message par air le Ven 11 Nov 2011 - 15:05

Oui, je pensais en fait à des discussions sur internet, tchat ou forum, ou on peut ressortir l'historique Wink

Dans le cas d'une discussion réelle, lorsque je suis sûr de moi je dis que j'en suis "à peu près sûr" ou "quasiment sûr" et je laisse couler si l'autre se braque...

Pour la mémoire ce n'est pas si simple, on peut être tout à fait certain d'une chose, qui s'avère au final être une information fausse ou déformée par le processus de mémorisation ou de conservation en mémoire.
avatar
air
Modérateur

Messages : 2585
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 47
Localisation : Voie Lactée...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ouverture à l'autre et opinion bien tranchée, c'est possible !

Message par Sophie le Ven 11 Nov 2011 - 16:21

Hermann a écrit:Oui, bien sûr, je suis d'accord.
Mais justement on ne peut pas prouver que quelqu'un, pour reprendre mon exemple, a dit telle chose, même quelques minutes auparavant, sauf à enregistrer matériellement chaque discussion ( Laughing ), et encore.

Ça m'est effectivement arrivé d'avoir mal mémorisé une information, parfois un mot déformé ou omis peut tout changer, mais dans ce cas, si l'autre rétablit l'erreur, je reconnais m'être trompé.

La mauvaise foi c'est un des trucs qui plombent la communication, à mon sens c'est un "problème" qui disons va plus loin que l'histoire d'avoir un avis différent de l'autre etc.
Parce que dans le cas avéré de la mauvaise foi, il y a quelque chose qui est dissimulé, c'est une certaine forme de mensonge quelque part (ceci dit sans jugement manichéen sur le mensonge).
Au niveau énergétique, ça dérive complètement l'énergie d'une discussion.

Dans les cas où ça m'est arrivé d'être confrontée à de la mauvaise foi chez quelqu'un, exactement l'exemple que tu cites (la personne a dit un truc et puis dit le contraire et prétend qu'elle n'avait "pas dit ça"), je sens généralement tout de suite un "bug", et je commence par me protéger, dans le sens où je commence par prendre un temps de recul, revenir en moi, parce qu'en fait ce qui se passe dans la mauvaise foi ou le mensonge, c'est que on se fait embarquer dans la réalité de l'autre, et détourner de son centre.
Ce qui est une forme de "pompage" énergétique à mon sens, du moins si on s'y investit. Même en essayant de lui prouver quelque chose.

Pour moi il y a deux cas de figure, pas exclusifs d'ailleurs, parce qu'on peut être dans la mauvaise foi pour les deux en même temps : soit c'est conscient et volontaire (auquel cas raison de plus pour ne pas rentrer dans le jeu parce que ça servira à rien), soit c'est inconscient, parce que tout simplement la personne se ment à elle-même donc forcément elle ment à son interlocuteur, inconsciemment.
La mauvaise foi peut être une protection inconsciente par rapport à l'image de soi et la difficulté à reconnaître que l'on s'est trompé, ou à assumer ce que l'on dit.
Confronter une personne avec sa mauvaise foi, c'est prendre de front son ego et son image d'elle-même.
Si l'on est face à quelqu'un qui est capable d'aller plus loin que ça, de reconnaître son erreur même si ça lui coûte un peu, cela peut être possible de discuter.
Mais si l'on est face à quelqu'un qui est complètement identifié à son ego, on ne peut rien parce que plus on va vouloir démontrer que la personne "ment", et plus elle va consolider le mécanisme de protection de son ego.

Donc à mon sens il vaut mieux lâcher prise dans ces cas-là.
Et déjà revenir en soi, dans son centre, bien examiner si l'on est soi-même au clair avec la discussion, et si l'on ne fait pas soi-même preuve de mauvaise foi à un degré ou un autre (simple vérification du fameux effet miroir qui peut intervenir dans nos échanges avec les autres).
Si on est clair en soi, que l'on sait ce qu'on a entendu, mais que la personne ne veut pas en démordre, il vaut mieux interrompre l'échange qui devient un gaspillage d'énergie de part et d'autre.

Le fait de lâcher va faire que l'on va arrêter de "donner des coups de boutoir" contre l'ego de la personne, donc ouvrir la possibilité pour que l'autre se détende, et puisse s'il veut en faire la démarche ensuite, réfléchir et reconnaître qu'il a été de mauvaise foi.
Mais lâcher prise ça veut dire ne rien attendre de l'autre.

En général j'ai pu remarquer aussi que l'on a du mal avec la mauvaise foi de quelqu'un quand on manque de confiance en soi et en sa perception des choses.
Parce qu'alors ce qu'on demande en réalité à l'autre c'est de nous confirmer qu'on avait eu raison et qu'on avait perçu et compris clairement ce qu'il avait dit.
On déplace son pouvoir personnel vers l'autre, qui plus est au moment où il n'est pas du tout dans un état où il peut nous apporter la satisfaction que nous demandons.

Pour ce qui me concerne, lorsque j'ai moi-même été de mauvaise foi, c'est le fait que lapersonne lâche prise qui m'a permis plus rapidement d'accepter de m'en rendre compte et de le reconnaître.
Plus la personne insistait, et plus mon ego se défendait, et comme en plus chez moi ça touchait un sentiment d'être "prise en faute" depuis toujours, j'avais beaucoup de mal à m'en détacher pour redevenir lucide.


Sophie

Messages : 1834
Date d'inscription : 06/11/2011
Féminin Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ouverture à l'autre et opinion bien tranchée, c'est possible !

Message par Kenzo le Ven 11 Nov 2011 - 16:31

Je suis très opiniâtre et j'ai pas peur de défendre mes opinions. Par contre je mets souvent de l'eau dans mon vin en fonction des personnes. Je sais que tout ne peu être dit en fonction de la situation. Je crois qu'il faut être souple, surtout quant nos idées sont non-communes, a contre-courant.
Je suis souvent prêts a débattre de tout et n'importe quoi car je sais que ma vérité est relative, même si il y a une hiérarchie de vérité dans une vérité relative, certaine sont plus valable que d'autre pour tout un tas de raison.

Avoir peur des ses idées, d'énoncer sa vérité relative est un manque de respect pour soi quant il s'agit de l'affect : peur de perdre l'amour de l'autre. Et cela rejoint la dépendance affectif ou l'on annihilis sa propre intégrité pour l'autre.

Entre parenthèse:
Par rapport a ton exemple Chryso, cela ne me choque pas. Il y a quelques décennies, les jeunes garçons s'étreignaient bien souvent d'avec des femmes d'ages mur, c'était une façon de ce débarrasser symboliquement de leur mère, entre autre, mais pas seulement. La littérature et les films d'époques, abondent d'exemples. Ce qui fait la différence pour notre époque, c'est que cela tourne au vulgaire ... loin de l'ingénue sexualité, tendre, sauvage et fleurie. En notre époque, il n'y a plus de poésie et de virilité vrai.


avatar
Kenzo

Messages : 790
Date d'inscription : 07/11/2011
Masculin Age : 36

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ouverture à l'autre et opinion bien tranchée, c'est possible !

Message par Greenman le Ven 11 Nov 2011 - 16:33

Je pense que pour atteindre un point d equilibre reel, il faut s'elever au niveau non-duel, où tout est égal dans l absolu. Notre point de vue dualiste est limité, est illusion et tout a une cause karmique et utile, de sorte que ne considerer que notre opinion fait partie du monde de l illusion, car c est une opinion partielle, donc fausse, donc illusoire.
Percevoir que l opinion opposée a la notre est tout aussi exacte et correspond a une part de la realite, sans tabou, c est taire le mental, c est arriver au silence, c est aller au dela du monde des phenomenes...c est aller a l amour...

Bises du soir.
sunny

_________________
Ce sont de mauvais témoins pour les hommes que les yeux et les oreilles, quand les âmes sont barbares. Héraclite
avatar
Greenman
Modérateur

Messages : 1552
Date d'inscription : 06/11/2011
Masculin Age : 52
Localisation : Val d'Oise

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ouverture à l'autre et opinion bien tranchée, c'est possible !

Message par Greenman le Ven 11 Nov 2011 - 16:37

"Sarvam Brahman" dit on en Inde, "tout est Dieu"......
I love you

_________________
Ce sont de mauvais témoins pour les hommes que les yeux et les oreilles, quand les âmes sont barbares. Héraclite
avatar
Greenman
Modérateur

Messages : 1552
Date d'inscription : 06/11/2011
Masculin Age : 52
Localisation : Val d'Oise

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ouverture à l'autre et opinion bien tranchée, c'est possible !

Message par Lydie le Ven 11 Nov 2011 - 16:41

Chrysoprase a écrit:J'avais envie de partager avec vous une réflexion.

Je viens récemment de prendre conscience qu'avoir de la compassion pour quelqu'un ne doit pas m'empêcher d'avoir un avis, de pouvoir me laisser aller a prendre une position, pouvant même être critique, face aux actes de quelqu'un.

Avoir un avis et avoir de la compassion sont deux choses différentes. Bien-sûr que tu peux avoir un avis, heureusement d'ailleurs, quitte à se tromper et à le reconnaître après sinon on serait que des marionnettes.
Tu peux même le préciser, à ce jour je suis de cet avis que ....

Après on peut très bien comprendre le pourquoi du comment des choses, mais ce n'est pas pour autant qu'on doit le valider, pour ma part je dis " que ça ne me correspond pas" ça permet de ne pas aller de front ou blesser la personne. De ne pas imposer mon avis. Si la personne veut connaître les raisons je les développe, sinon je garde pour moi, mais je reste sur mon avis.

La seule chose c'est que ça fait mal au coeur de voir l'autre sur ce chemin car quelque part on sait souvent comment ça va se terminer. Mais on a tous un libre-arbitre, chacun fait ses choix.

Rose
avatar
Lydie

Messages : 444
Date d'inscription : 07/11/2011
Féminin Age : 53
Localisation : Perpignan

http://www.lydie-bonnet.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ouverture à l'autre et opinion bien tranchée, c'est possible !

Message par Chrysoprase le Ven 11 Nov 2011 - 17:22

Ho, que de réaction super!!!

Lydie a écrit:Avoir un avis et avoir de la compassion sont deux choses différentes. Bien-sûr que tu peux avoir un avis, heureusement d'ailleurs, quitte à se tromper et à le reconnaître après sinon on serait que des marionnettes.
Tu peux même le préciser, à ce jour je suis de cet avis que ....

Après on peut très bien comprendre le pourquoi du comment des choses, mais ce n'est pas pour autant qu'on doit le valider, pour ma part je dis " que ça ne me correspond pas" ça permet de ne pas aller de front ou blesser la personne. De ne pas imposer mon avis. Si la personne veut connaître les raisons je les développe, sinon je garde pour moi, mais je reste sur mon avis.

La seule chose c'est que ça fait mal au coeur de voir l'autre sur ce chemin car quelque part on sait souvent comment ça va se terminer. Mais on a tous un libre-arbitre, chacun fait ses choix.

ce que tu écris là me parle bien et me permet d'approfondir un peu ce que je voulais dire.
Car je ne pensais pas, quand j'ai écris ce sujet, au moment d'échange avec quelqu'un sur l'avis que j'ai, en fait je situais ma réflexion de moi même a moi même. Je m'explique, avant cette prise de conscience je ne laissais pas émerger à mon esprit un avis particulier, pour éviter les conflits. Aujourd'hui je vois que j'en ai, et je peux déjà me l'affirmer a moi même, et voir dans le même temps que cela ne m'empêche pas d'avoir le cœur ouvert a l'autre.

Après pour ce qui est de partager mon avis, il faut voir les situations, il y a des moments où débattre, et d'autre non. Je peux juste observer et me taire, ou en effet dire ce que je pense, tenter d'argumenter...etc
Mais voilà déjà je posais au moins ce mouvement interne de voir que si j'ai un avis il ne me ferme pas pour autant a l'autre.

marie a écrit:Ben heureusement me semble-t-il sinon Jésus Christ n'aurait pas aimé les hommes avec qui il n'était pas en accord ( si compassion = amour ).

ha c'est sur si on était Jésus ça coulerait de source Rose
avatar
Chrysoprase

Messages : 329
Date d'inscription : 05/11/2011
Féminin Age : 36
Localisation : in my body

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ouverture à l'autre et opinion bien tranchée, c'est possible !

Message par Hermann le Ven 11 Nov 2011 - 17:39

maïna a écrit:La mauvaise foi c'est un des trucs qui plombent la communication, à mon sens c'est un "problème" qui disons va plus loin que l'histoire d'avoir un avis différent de l'autre etc.
Parce que dans le cas avéré de la mauvaise foi, il y a quelque chose qui est dissimulé, c'est une certaine forme de mensonge quelque part (ceci dit sans jugement manichéen sur le mensonge).
Au niveau énergétique, ça dérive complètement l'énergie d'une discussion.

Dans les cas où ça m'est arrivé d'être confrontée à de la mauvaise foi chez quelqu'un, exactement l'exemple que tu cites (la personne a dit un truc et puis dit le contraire et prétend qu'elle n'avait "pas dit ça"), je sens généralement tout de suite un "bug", et je commence par me protéger, dans le sens où je commence par prendre un temps de recul, revenir en moi, parce qu'en fait ce qui se passe dans la mauvaise foi ou le mensonge, c'est que on se fait embarquer dans la réalité de l'autre, et détourner de son centre.
Ce qui est une forme de "pompage" énergétique à mon sens, du moins si on s'y investit. Même en essayant de lui prouver quelque chose.
Absolument d'accord.
Et ça m'est arrivé plus d'une fois d'avoir la faiblesse de me laisser embarquer dans cette réalité, ou plutôt illusion, de l'autre.

maïna a écrit:Pour moi il y a deux cas de figure, pas exclusifs d'ailleurs, parce qu'on peut être dans la mauvaise foi pour les deux en même temps : soit c'est conscient et volontaire (auquel cas raison de plus pour ne pas rentrer dans le jeu parce que ça servira à rien), soit c'est inconscient, parce que tout simplement la personne se ment à elle-même donc forcément elle ment à son interlocuteur, inconsciemment.
Oui, j'ai connu des personnes qui se mentent tellement à elles-mêmes (mais il faut du temps pour vraiment s'en apercevoir) que leurs mensonges semblent sincères, elles sont convaincues donc convaincantes, et sont d'autant plus convaincantes et redoutables que leur charisme est grand.

maïna a écrit:La mauvaise foi peut être une protection inconsciente par rapport à l'image de soi et la difficulté à reconnaître que l'on s'est trompé, ou à assumer ce que l'on dit.
Confronter une personne avec sa mauvaise foi, c'est prendre de front son ego et son image d'elle-même.
Si l'on est face à quelqu'un qui est capable d'aller plus loin que ça, de reconnaître son erreur même si ça lui coûte un peu, cela peut être possible de discuter.
Mais si l'on est face à quelqu'un qui est complètement identifié à son ego, on ne peut rien parce que plus on va vouloir démontrer que la personne "ment", et plus elle va consolider le mécanisme de protection de son ego.
Absolument.
C'est une protection (pas très efficace à long terme cependant, sauf pour s'enfoncer toujours plus), car bien qu'elles semblent très fières et très sûres d'elles, ces personnes, au fond, même sans s'en rendre compte, se jugent et se dévalorisent à l'extrême, et ne pourraient pas supporter la moindre remise en question de leur parole, qui serait vécue comme une grande douleur, une remise en question totale de tout leur être. Qui serait pourtant nécessaire et même indispensable.

maïna a écrit:Le fait de lâcher va faire que l'on va arrêter de "donner des coups de boutoir" contre l'ego de la personne, donc ouvrir la possibilité pour que l'autre se détende, et puisse s'il veut en faire la démarche ensuite, réfléchir et reconnaître qu'il a été de mauvaise foi.
Mais lâcher prise ça veut dire ne rien attendre de l'autre.
Oui, j'ai pu remarquer ce genre de cas, mais ça ne marche pas toujours, même en lâchant prise.
Il peut arriver aussi que ces personnes aient des phases de lucidité et même d'aveu ("il ne faut pas écouter tout ce que je dis", ou même "il faut reconnaître que tu as toujours raison" ou "j'aimerais être aussi honnête que toi", par exemple), spontanément, hors contexte, mais cela ne les conduit pas du tout à se remettre en question et changer de positionnement, ça peut recommencer dès le lendemain ou même quelques minutes après ces aveux, que personnellement je trouve touchants et même une preuve de force et de courage et non l'inverse.

maïna a écrit:En général j'ai pu remarquer aussi que l'on a du mal avec la mauvaise foi de quelqu'un quand on manque de confiance en soi et en sa perception des choses.
Parce qu'alors ce qu'on demande en réalité à l'autre c'est de nous confirmer qu'on avait eu raison et qu'on avait perçu et compris clairement ce qu'il avait dit.
On déplace son pouvoir personnel vers l'autre, qui plus est au moment où il n'est pas du tout dans un état où il peut nous apporter la satisfaction que nous demandons.
Tout à fait, d'ailleurs c'est mon cas (ou c'était), et j'ai bien tort.

maïna a écrit:Pour ce qui me concerne, lorsque j'ai moi-même été de mauvaise foi, c'est le fait que lapersonne lâche prise qui m'a permis plus rapidement d'accepter de m'en rendre compte et de le reconnaître.
Plus la personne insistait, et plus mon ego se défendait, et comme en plus chez moi ça touchait un sentiment d'être "prise en faute" depuis toujours, j'avais beaucoup de mal à m'en détacher pour redevenir lucide.
Pareil pour moi...
avatar
Hermann

Messages : 1442
Date d'inscription : 07/11/2011
Masculin Age : 46
Localisation : Paris

http://arbresacre.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ouverture à l'autre et opinion bien tranchée, c'est possible !

Message par Hermann le Ven 11 Nov 2011 - 17:47

Chrysoprase a écrit:Ho, que de réaction super!!!

Lydie a écrit:Avoir un avis et avoir de la compassion sont deux choses différentes. Bien-sûr que tu peux avoir un avis, heureusement d'ailleurs, quitte à se tromper et à le reconnaître après sinon on serait que des marionnettes.
Tu peux même le préciser, à ce jour je suis de cet avis que ....

Après on peut très bien comprendre le pourquoi du comment des choses, mais ce n'est pas pour autant qu'on doit le valider, pour ma part je dis " que ça ne me correspond pas" ça permet de ne pas aller de front ou blesser la personne. De ne pas imposer mon avis. Si la personne veut connaître les raisons je les développe, sinon je garde pour moi, mais je reste sur mon avis.

La seule chose c'est que ça fait mal au coeur de voir l'autre sur ce chemin car quelque part on sait souvent comment ça va se terminer. Mais on a tous un libre-arbitre, chacun fait ses choix.

ce que tu écris là me parle bien et me permet d'approfondir un peu ce que je voulais dire.
Car je ne pensais pas, quand j'ai écris ce sujet, au moment d'échange avec quelqu'un sur l'avis que j'ai, en fait je situais ma réflexion de moi même a moi même. Je m'explique, avant cette prise de conscience je ne laissais pas émerger à mon esprit un avis particulier, pour éviter les conflits. Aujourd'hui je vois que j'en ai, et je peux déjà me l'affirmer a moi même, et voir dans le même temps que cela ne m'empêche pas d'avoir le cœur ouvert a l'autre.

Après pour ce qui est de partager mon avis, il faut voir les situations, il y a des moments où débattre, et d'autre non. Je peux juste observer et me taire, ou en effet dire ce que je pense, tenter d'argumenter...etc
Mais voilà déjà je posais au moins ce mouvement interne de voir que si j'ai un avis il ne me ferme pas pour autant a l'autre.

marie a écrit:Ben heureusement me semble-t-il sinon Jésus Christ n'aurait pas aimé les hommes avec qui il n'était pas en accord ( si compassion = amour ).

ha c'est sur si on était Jésus ça coulerait de source Rose
Je suis complètement d'accord avec Lydie.
Et j'ai aussi, mais de moins en moins, le même problème que Chrysoprase, ne pas donner mon avis, surtout s'il est trop opposé de celui de l'autre et trop susceptible de le déranger, afin d'éviter le conflit. Grave erreur.
avatar
Hermann

Messages : 1442
Date d'inscription : 07/11/2011
Masculin Age : 46
Localisation : Paris

http://arbresacre.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ouverture à l'autre et opinion bien tranchée, c'est possible !

Message par air le Ven 11 Nov 2011 - 17:55

Oui enfin, il ne faut pas trop y laisser d'énergie non plus, ça n'en vaut vraiment pas la peine...

Car on peut perdre de l'énergie dans les deux sens, en n'exprimant pas son avis, ne serait-ce qu'en soi, mais aussi en cherchant à tout prix à donner un avis à quelqu'un qui ne veut pas l'entendre.

Chacun "trace sa route"... sunny
avatar
air
Modérateur

Messages : 2585
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 47
Localisation : Voie Lactée...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ouverture à l'autre et opinion bien tranchée, c'est possible !

Message par Sophie le Ven 11 Nov 2011 - 17:59

Je crois que pour ce qui est de donner son avis, simplement, comme l'expression de soi, et de ce qu'on pense et ressent à un moment donné, c'est un cadeau que l'on fait à soi et à l'autre.
Car c'est toujours la même chose, on rayonne ce que l'on manifeste, et cela peut aussi apporter aux gens autour.
L'avis lui-même (dans le sens d'ouvrir les points de vue, nourrir l'échange), mais aussi le positionnement que l'on manifeste centré en soi dans l'ouverture et dans l'affirmation en même temps.

Pour ce qui est de ne pas dire son avis par peur du désaccord ou de blesser, pour ma part je l'ai beaucoup pratiqué, et ça correspondait chez moi à un mécanisme d'auto-exclusion. Qui d'ailleurs faisait de manière assez perverse dans mon mental qu'ensuite j'en voulais inconsciemment aux autres de pas m'avoir demandé mon avis, ce que je percevais comme une exclusion. Alors que je m'étais tout simplement exclue moi-même.

Sophie

Messages : 1834
Date d'inscription : 06/11/2011
Féminin Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ouverture à l'autre et opinion bien tranchée, c'est possible !

Message par Diunddhy le Ven 11 Nov 2011 - 18:09

Je pense aussi, que quand on a pas (plus) peur du regard / jugement / opinion des autres, plaire ou déplaire, on s'exprime beaucoup plus librement.

Et quand on se souvient aussi du fait que la main qui caresse fait parfois plus de mal que celle qui bouscule, on peut assumer de faire entendre sa voix sans se soucier des jugements / avis extérieurs.

bom
avatar
Diunddhy

Messages : 193
Date d'inscription : 07/11/2011
Féminin Age : 41
Localisation : Anahata

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ouverture à l'autre et opinion bien tranchée, c'est possible !

Message par Chrysoprase le Ven 11 Nov 2011 - 18:18

maïna a écrit:Je crois que pour ce qui est de donner son avis, simplement, comme l'expression de soi, et de ce qu'on pense et ressent à un moment donné, c'est un cadeau que l'on fait à soi et à l'autre.
Car c'est toujours la même chose, on rayonne ce que l'on manifeste, et cela peut aussi apporter aux gens autour.
L'avis lui-même (dans le sens d'ouvrir les points de vue, nourrir l'échange), mais aussi le positionnement que l'on manifeste centré en soi dans l'ouverture et dans l'affirmation en même temps.

Sage


Diu a écrit:Et quand on se souvient aussi du fait que la main qui caresse fait parfois plus de mal que celle qui bouscule, on peut assumer de faire entendre sa voix sans se soucier des jugements / avis extérieurs.

Sage


Love
avatar
Chrysoprase

Messages : 329
Date d'inscription : 05/11/2011
Féminin Age : 36
Localisation : in my body

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ouverture à l'autre et opinion bien tranchée, c'est possible !

Message par Lydie le Ven 11 Nov 2011 - 18:36

Lors de discussions et qu'on se positionne, ou qu'une personne veut nous convaincre que son opinion est la meilleure, parfois ce n'est pas facile.
Il m'a fallu du temps pour trouver les mots nécessaires pour que la personne ne soit pas blessée ou qu'elle se braque. Pour moi la plupart du temps c'est :

- Je comprend et saisi ce que tu dis, mais personnellement ça ne me correspond pas, pour l'instant je n'accroche pas à ton avis. ou Ce n'est pas mon truc mais je comprend très bien que pour toi ça soit comme ça.

J'ai remarqué que ça passait bien, car il n'y avait pas de jugement dessus. La personne ne faisait plus rien pour essayer de me convaincre d'aller dans son sens. Et je gardais mon énergie. Car souvent le problème dans ce type de discussions c'est la perte d'énergie, ou le sentiment de ne pas être respecté ou entendu.

C'est suite à des conférences que j'ai vu de Jacques Salomé que j'ai compris certains mécanismes. Il ne faut pas être dans le "tu" mais dans le "je". Lorsqu'on est dans le "tu" : tu as tord, tu est vexant, tu ne fais pas ci .... la personne se sent attaqué et l'affrontement n'est pas loin. Lorsqu'on est dans le "je" : ton attitude "me" vexe, lorsque tu agis de telle manière "je" ne me sens pas bien, ... Parler de soi, de ce qu'on ressent et pas être dans le "tu" l'accusation, on garde son énergie, on n'est plus dans le jugement de l'autre car on parle de ses émotions.

Rose
avatar
Lydie

Messages : 444
Date d'inscription : 07/11/2011
Féminin Age : 53
Localisation : Perpignan

http://www.lydie-bonnet.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ouverture à l'autre et opinion bien tranchée, c'est possible !

Message par air le Ven 11 Nov 2011 - 18:37

Sage
avatar
air
Modérateur

Messages : 2585
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 47
Localisation : Voie Lactée...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ouverture à l'autre et opinion bien tranchée, c'est possible !

Message par Hermann le Ven 11 Nov 2011 - 18:44

Oui, tu as complètement raison.
Depuis quelque temps j'essaye de faire ça, plus ou moins instinctivement (mais j'ai de gros progrès à faire) et c'est vrai que ça marche assez bien, en général.
avatar
Hermann

Messages : 1442
Date d'inscription : 07/11/2011
Masculin Age : 46
Localisation : Paris

http://arbresacre.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ouverture à l'autre et opinion bien tranchée, c'est possible !

Message par Lydie le Ven 11 Nov 2011 - 19:25

Un expert de la communication Very Happy

avatar
Lydie

Messages : 444
Date d'inscription : 07/11/2011
Féminin Age : 53
Localisation : Perpignan

http://www.lydie-bonnet.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ouverture à l'autre et opinion bien tranchée, c'est possible !

Message par Greenman le Ven 11 Nov 2011 - 20:05

Il ne s'agit pas d'être Jésus, Chryso, Very Happy il s'agit de "tendre vers" la non-dualité, de lâcher prise peu à peu sur nos propres opinions, sans les rejeter, en voyant pourquoi elles sont fausses en partie, dans tous les cas, car tronquées d'une autre facette essentielle de la réalité, qu'elle soit karmique ou autre.
c'est indépendant de la discussion avec quelqu'un d'autre (dont je ne parle pas puisque je suis d'accord avec ce que les autres ont dit ici).

Si on élargit, seul, notre horizon d'ouverture et d'acceptation, nous serons ensuite à même de répondre mieux à l'adversité d'opinions, qui d'ailleurs se feront rares au fur et à mesure de notre lâcher prise, puisqu'on effacerait ainsi le karma qui nous fait rencontrer des opinions opposées qui s'affirment fortement.

Ce que je voulais dire de façon indirecte, c'est que si on s'accroche coûte que coûte à nos opinions, mordicus, sans voir ni comprendre que l'opinion opposée peut être aussi valable chez un autre, cela rendra la méditation ou autres pratiques plus difficiles puisqu'on aura alimenté le mental. Et la vie nous renverra en miroir des gens qui affirment fortement ce qu'ils pensent.
On peut constater ça sans être avancé, je suis un débutant et je vois bien que quand j'affirme les idées du mental à outrance, cela ferme mon coeur dans la même mesure... (c'est le "à outrance" qui pose problème, pas le mental en lui-même)
Mais il ne s'agit pas ici d'écraser sa personnalité, on est bien d'accord, je parle seulement d'ouverture à une autre réalité, pratique qui induit du silence puisqu'on lâche prise en fait...

bonne soirée !

et gros bisous, puisque je vois que Air et Ananie ont rajouté des smileys intéressants !
Very Happy

Kiss

avatar
Greenman
Modérateur

Messages : 1552
Date d'inscription : 06/11/2011
Masculin Age : 52
Localisation : Val d'Oise

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ouverture à l'autre et opinion bien tranchée, c'est possible !

Message par Lydie le Ven 11 Nov 2011 - 20:15

Je suis d'accord avec toi Greenman, il faut prendre conscience aussi que notre opinion d'aujourd'hui peut-être différente demain.
Mais faut rester fidèle à soi-même, sur le moment présent, ne pas se laisser "bouffer" par l'avis de l'autre. Souvent j'ai remarqué que les personnes qui prônent haut et fort leurs opinions sont des "bouffeurs d'énergie", c'est une prise de pouvoir. Et lorsqu'on comprend un peu le fonctionnement de l'autre, ou qu'on éprouve de la compassion, il est plus facile de s'en dégager.

Rose
avatar
Lydie

Messages : 444
Date d'inscription : 07/11/2011
Féminin Age : 53
Localisation : Perpignan

http://www.lydie-bonnet.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ouverture à l'autre et opinion bien tranchée, c'est possible !

Message par Greenman le Ven 11 Nov 2011 - 20:33

Entièrement OK avec ça, Lydie. En fait, je prônais un truc solitaire d'ouverture de l'esprit en général, de se générer soi-même une attitude de lâcher prise, mais ça ne voulait pas dire qu'il faut se laisser envahir par les idées des autres, surtout pas, ce serait la catastrophe. On n'est pas des éponges Very Happy . On prendrait alors les énergies de l'autre, comme tu le dis si bien, sans parler de l'écrasement de notre propre personnalité...

On est d'accord en fait, mais on ne parlait pas de la même chose, moi j'étais dans le secteur "lâcher prise et élargissement de la notion de vérité", et vous tous parliez plus concrètement des rapports avec autrui...

coeur


_________________
Ce sont de mauvais témoins pour les hommes que les yeux et les oreilles, quand les âmes sont barbares. Héraclite
avatar
Greenman
Modérateur

Messages : 1552
Date d'inscription : 06/11/2011
Masculin Age : 52
Localisation : Val d'Oise

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ouverture à l'autre et opinion bien tranchée, c'est possible !

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum