Le fond et la forme : faut-il faire attention à la forme ?

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le fond et la forme : faut-il faire attention à la forme ?

Message par air le Lun 6 Aoû 2012 - 15:15

C'est une idée assez souvent entendue que le fond d'un discours est ce qui importe et que la forme n'a pas beaucoup d'importance.

Je ne partage pas vraiment ce point de vue, et je vais tenter de montrer ici que non seulement la forme est importante, mais qu'elle fait en réalité partie du fond, et qu'elle peut en apprendre beaucoup sur ce qui est vraiment véhiculé dans un message.

En effet, en observant la forme on peut déjà apprendre certaines choses sur celui qui s'exprime : la forme laisse-t-elle supposer que le rédacteur a pris du temps pour se poser et rédiger posément son message, ou donne-t-elle l'impression que le texte a été écrit rapidement entre deux autres activités ? Les mots employés sont-ils respectueux envers les lecteurs mais aussi envers les personnages ou groupes éventuellement décrits dans le message ? Donne-t-il l’impression d'avoir été relu et corrigé ? Donne-t-il l'impression, par sa mise en page et sa clarté, que celui qui s'exprime est précis et qu'il est capable d'ordonner son discours et de le rendre facile à suivre ?

Tout cela peut donner des indications souvent plutôt fiables sur le rédacteur du message, comment il se positionne par rapport aux membres avec qui il communique, est-ce qu'il semble prêt à faire des efforts pour être bien compris, est ce qu'il donne l'impression de partager ou de donner des leçons ? Etc.

La façon de s'exprimer conditionne en grande partie les réponses que l'on reçoit. Si l'on est agressif (ne serait-ce que de façon larvée), il ne faut pas s'étonner de recevoir de l'agressivité en retour. Si l'on est moqueur, condescendant, intolérant, ... On recevra également le plus souvent des réponses qui seront teintées par la tonalité du discours initial.

Dans la plupart des cas, si le ton n'est pas respectueux, pondéré, certains vont se fermer et ne pas échanger parce qu'ils n'aiment pas les échanges trop "virils", nous privant ainsi de leur participation, d'autres vont à l'heure tour s'exprimer avec agressivité, et le fond de la discussion sera à tel point parasité par les règlements de compte qu'il en sera occulté.

On peut se réfugier derrière des phrases générales, selon lesquelles la réaction de l'autre lui appartient et devrait l'inciter à réfléchir sur ses réactions, ou que le fond importe plus que la forme, mais pourtant c'est bien la forme initiale du message qui a suscité de telles réactions, pas le fond et cela illustre que la forme est importante, si tant est que le souhait soit d'échanger et de communiquer et pas de s'écouter parler.

Sur ce forum, une grande importance est accordée à la forme. Dans la charte, il est mentionné de faire attention à la façon de s'exprimer envers autrui et de ne pas oublier qu'il y a des humains en face, avec des réactions humaines et qui peuvent être blessés par nos propos. Il n'est rien qu'on parvienne à dire avec agressivité et qu'on ne puisse pas dire de façon plus douce et plus respectueuse, et il importe que chacun ici fasse des efforts pour se conformer au maximum à cette façon non violente de communiquer.

D'un point de vue plus subtil, les énergies véhiculées par l'égrégore du forum sont teintées par la nature des émotions véhiculées et des relations entre les membres. Cet égrégore peut alors à son tour avoir une action en retour et influencer positivement ou négativement le forum, ses membres et son ambiance.

Cette vision subtile des échanges sur le forum fait partie des éléments principaux qui ont conduit à la charte telle qu'elle est rédigée et à cette volonté de prendre garde à la forme et aux énergies véhiculées par nos messages. Il ne s'agit donc pas de principes de "bienséance" qu'on pourrait qualifier de bourgeoise, ni de peur de devoir défendre ses arguments avec conviction, ni de mollesse ou d'aversion pour tout ce qui "sort un peu du rang" que ce soit en termes d'idéologies ou de tempérament individuel. La variété est on ne peut plus bienvenue mais elle ne doit pas se faire au détriment du respect envers autrui et envers les lieux qu'on arpente.

Et vous, quel est votre avis sur ces questions ?

Namasté coeur
avatar
air
Modérateur

Messages : 2585
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 48
Localisation : Voie Lactée...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fond et la forme : faut-il faire attention à la forme ?

Message par lola83 le Lun 6 Aoû 2012 - 16:27

Ben , je suis d'accord avec toi ...

le seul problème c'est quand certains cherchent des sous entendus là où il n'y en a pas , d'où ma décision de ne plus m'adresser directement à qui que ce soit sauf bien sûr dans le cadre de salutations amicales
avatar
lola83

Messages : 1203
Date d'inscription : 25/03/2012
Localisation : près de paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fond et la forme : faut-il faire attention à la forme ?

Message par Luce le Lun 6 Aoû 2012 - 17:28

Pour ma part, je pense que ce vous soulevez ici, Air, est essentiel non seulement pour ce forum mais de manière plus large pour l'avenir de l'humanité. Car la violence commence par une toute petite graine d'intolérance semée et se termine par de grands drames et beaucoup de chagrin... individuellement ou de manière collective. Nous le voyons tous ou l'avons vécu... certains en ont peut être énormément souffert...

Alors si une personne cultive une forme de haine en elle-même (racisme, intolérance, mépris, sentiment de supériorité, jalousie) qu'elle justifie d'une manière ou d'une autre, même si elle peut avoir des paroles mielleuses qui trompent les autres et parfois elle-même, en général cela ne dure pas, ce qui est dans son coeur prendra une forme agressive.

Je ne parle pas bien sûr de l'agressivité de ceux qui souffrent de l'injustice et qui se trouvent encore dans l'incompréhension et troublés, tout en essayant de rester justes, et qui méritent toute patience et bienveillance.

Cependant, je crois, que c'est à chacun de s'examiner avec honnêteté, personne ne peut réellement le faire à notre place (même si nous pouvons être rappelés à l'ordre par nos amis).
N"oublions pas que dans tous les cas, sur un plan spirituel, il ne peut pas y avoir de tricherie: même si dans le monde nous gagnons par la force de nos paroles ou de nos actes, le résultat final et spirituel sera que ce ne sont pas nos victimes qui souffriront mais nous-même.

Il me semble bien que nos paroles et nos actes malveillants, que nous n'arrachons pas par le regret, seront notre propre jugement, même ces toutes petites graines de discorde et de mensonge que nous laissons germer dans le fond de notre Jardin intérieur, que nous exprimons et qui prennent forme....

Très cordialement,


Dernière édition par Luce le Lun 6 Aoû 2012 - 20:48, édité 1 fois (Raison : orthographe malheureusement!)
avatar
Luce

Messages : 36
Date d'inscription : 15/05/2012
Féminin Age : 57

http://www.spiritualite-orthodoxe.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fond et la forme : faut-il faire attention à la forme ?

Message par Hermann le Lun 6 Aoû 2012 - 21:26

Je suis d'accord que la forme a son importance et doit être en adéquation avec le fond.

Toutefois, je pense que la forme ne devrait pas l'emporter sur le fond
Le contrôle ne devrait pas l'emporter sur la maîtrise.

La politesse, le respect des autres, la diplomatie, la courtoisie, oui, mais sans trop édulcorer et déformer l'intention.
La lettre devrait être en adéquation avec l'esprit, elle ne devrait pas prendre trop le dessus.
Sans quoi le message devient coquille vide de sens, une image sans âme, pâle reflet de la personnalité de son auteur.

Personnellement, je préfère que quelqu'un dise le fond de sa pensée, même si elle peut être désagréable sur le coup, ce qui permet d'en discuter et de régler le problème, plutôt qu'il la cache ou la travestisse afin de maintenir une pseudo-paix.
Mais c'est nettement plus difficile en public (sur le forum en l'occurrence) qu'en privé.

Il est bien évident en effet que tout message, quel qu'il soit, en dit long sur les intentions de son auteur, beaucoup plus qu'on ne le croit.
Y compris les non-dits, le moindre lapsus ou même une virgule mal placée. Pas de hasard là non plus.
Cependant, en général, ces signaux qui "trahissent" quelque chose chez leur émetteur peuvent rester flous, avec une marge d'incertitude, et peuvent éventuellement entraîner des suppositions, qui peuvent s'avérer vraies ou non, et donc des malentendus.
C'est pourquoi la clarté (ce qui n'inclut pas seulement le contrôle de la forme), la transparence, la sincérité, la franchise, la spontanéité, me semblent également avoir de l'importance.
On peut de toute façon très bien ressentir des intentions, par exemple agressives, alors que le message se veut calme et courtois dans la forme.
Et à la limite ça peut être encore pire, dans la mesure où ça peut passer pour de la malhonnêteté ou quelque chose comme ça.

Par ailleurs, je pense aussi que le travail sur la forme inclut non seulement la politesse et le respect de l'autre, mais également le respect de la langue française (ce qui équivaut au respect des autres et au respect de soi). C'est aussi une question de beauté, d'élégance, d'harmonie.
Personnellement je préfère lire un texte agréable à lire, bien écrit, aéré, bien équilibré, bien rythmé, sans que ce soit non plus de la littérature, plutôt qu'une suite de mots désorganisés. Mais là, c'est aussi une question de maîtrise de cet outil, donc chacun fait comme il peut. Le tout est de faire un minimum d'efforts pour être compris voire agréable à lire, plutôt que de considérer que c'est au lecteur uniquement qu'il appartient de faire des efforts.
Mais ce n'est pas le plus important.

Bref, c'est beaucoup plus compliqué qu'on ne pourrait le penser, l'équilibre et l'adéquation entre le fond et la forme pose en réalité des problèmes très complexes.
avatar
Hermann

Messages : 1442
Date d'inscription : 07/11/2011
Masculin Age : 47
Localisation : Paris

http://arbresacre.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fond et la forme : faut-il faire attention à la forme ?

Message par tijani le Lun 6 Aoû 2012 - 22:10

trop de forme , cela permet surtout aux gens de tourner autour du pot , indéfiniment ...et à un certain moment , après plusieurs échanges , si le fond est constamment maîtrisé par la forme , cela vire à une forme d'hypocrisie ....

et je ne pense pas que la forme soit révélatrice de la personnalité du rédacteur en question , surtout en matière de spiritualité , mais de sa conviction en une foi , une croyance , une voie , une philosophie ....

les grands charlatans en matiere de spiritualité , les faux maîtres et faux gurus , excellaient dans la forme et leur personnalité a bien berner des centaines de gens

oui il ne peut y avoir de tricherie en matière de spiritualité , mais c'est par la forme que les grandes traditions ont étés déformées et infiltrées ....

trop de spirituellement correct tue la spiritualité .....

voila Air , encore une fois désolé pour la forme ...

Cool
avatar
tijani

Messages : 576
Date d'inscription : 20/05/2012
Masculin Age : 51
Localisation : oasis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fond et la forme : faut-il faire attention à la forme ?

Message par tijani le Lun 6 Aoû 2012 - 22:23

je voulais ajouter :

bien sur un équilibre est souhaitable , mais en cas de déséquilibre; c'est surtout le fond qui est victime de la forme , et jamais l'inverse ...
c'est la forme qui manipule et non le fond ...
avatar
tijani

Messages : 576
Date d'inscription : 20/05/2012
Masculin Age : 51
Localisation : oasis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fond et la forme : faut-il faire attention à la forme ?

Message par lola83 le Lun 6 Aoû 2012 - 22:37

je suis bien d'accord avec toi tijani !

bien sûr la forme est importante , mais en effet ce n'est pas révélateur de la personnalité ,

mais seulement de son éducation , de sa culture générale , de son habileté , de sa diplomatie , je préfère nettement le fond ...tout en appréciant la forme ...
avatar
lola83

Messages : 1203
Date d'inscription : 25/03/2012
Localisation : près de paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fond et la forme : faut-il faire attention à la forme ?

Message par Hermann le Lun 6 Aoû 2012 - 22:53

Luce a écrit:Pour ma part, je pense que ce vous soulevez ici, Air, est essentiel non seulement pour ce forum mais de manière plus large pour l'avenir de l'humanité. Car la violence commence par une toute petite graine d'intolérance semée et se termine par de grands drames et beaucoup de chagrin... individuellement ou de manière collective. Nous le voyons tous ou l'avons vécu... certains en ont peut être énormément souffert...
Je suis d'accord, mais dans ce sujet Air parle du problème de la forme, et non de la violence ou de l'intolérance.
On peut très bien employer des mots très respectueux avec une intention agressive (cachée), et à l'inverse montrer un visage froid et dur tout en ne l'étant pas du tout au fond envers l'autre.

A la limite, je trouve ça plus respectueux (pour l'autre et déjà pour soi-même) d'avouer un ressenti négatif, pour ce qu'il est, en étant en accord avec soi-même, sans se mentir et sans mentir à l'autre, que de dissimuler ce ressenti, le faire passer pour autre chose, ou en attribuer la "faute" à l'autre.
M'enfin, ce n'est pas pour autant que j'y arrive systématiquement, loin de là, c'est sûr que c'est loin d'être facile. Mais personnellement c'est en gros vers quoi je tends.

Si la tolérance n'est pas présente en nous en une situation donnée, je crois que mieux vaut regarder ce qui nous empêche d'éprouver cette tolérance, plutôt que de se forcer à paraître tolérant.
Même si, sur le coup, il sera parfois préférable de faire semblant. Mais en réfléchissant ensuite au problème en nous qui a provoqué une réaction négative, même non-visible.
avatar
Hermann

Messages : 1442
Date d'inscription : 07/11/2011
Masculin Age : 47
Localisation : Paris

http://arbresacre.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fond et la forme : faut-il faire attention à la forme ?

Message par Luce le Lun 6 Aoû 2012 - 23:30

air a écrit:

La façon de s'exprimer conditionne en grande partie les réponses que l'on reçoit. Si l'on est agressif (ne serait-ce que de façon larvée), il ne faut pas s'étonner de recevoir de l'agressivité en retour. Si l'on est moqueur, condescendant, intolérant, ... On recevra également le plus souvent des réponses qui seront teintées par la tonalité du discours initial.

Dans la plupart des cas, si le ton n'est pas respectueux, pondéré, certains vont se fermer et ne pas échanger parce qu'ils n'aiment pas les échanges trop "virils", nous privant ainsi de leur participation, d'autres vont à l'heure tour s'exprimer avec agressivité, et le fond de la discussion sera à tel point parasité par les règlements de compte qu'il en sera occulté.

D'un point de vue plus subtil, les énergies véhiculées par l'égrégore du forum sont teintées par la nature des émotions véhiculées et des relations entre les membres. Cet égrégore peut alors à son tour avoir une action en retour et influencer positivement ou négativement le forum, ses membres et son ambiance.


J'y ai lu aussi la question de l'intolérance et de l'agressivité, Hermann, ...?

De plus de mon côté je n'ai pas compris que "air" parlait de "spirituellement correct" dans son message ni d'hypocrisie, je pense qu'il parlait de ce genre de "forme" qui est l'expression justement d'un "fond honnête et respectueux" et simplement réfléchissez à ça:

Dans mon texte:
"N"oublions pas que dans tous les cas, sur un plan spirituel, il ne peut pas y avoir de tricherie: même si dans le monde nous gagnons par la force de nos paroles ou de nos actes, le résultat final et spirituel sera que ce ne sont pas nos victimes qui souffriront mais nous-même. "

et tijani
"oui il ne peut y avoir de tricherie en matière de spiritualité , mais c'est par la forme que les grandes traditions ont étés déformées et infiltrées ...."

c'est un usage de rhétorique très connu en politique justement de "force de la parole" pour faire dire à quel qu'un ce qu'il n'a pas dit ou donner une impression faussée sur son message....on prend un bout de sa phrase avec "oui" en introduction et on ajoute quelque chose qui n'a rien à voir avec le fond de sa pensée....vous voyez donc l'importance de la forme...j'espère que ce n'est qu'un hasard tijani!

Je crois que "air" avait simplement une intuition en voyant qui est en ligne et qui participe effectivement...
personnellement je pense que je vais en rester respectueusement au silence...
avatar
Luce

Messages : 36
Date d'inscription : 15/05/2012
Féminin Age : 57

http://www.spiritualite-orthodoxe.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fond et la forme : faut-il faire attention à la forme ?

Message par Hermann le Lun 6 Aoû 2012 - 23:49

Luce a écrit:
J'y ai lu aussi la question de l'intolérance et de l'agressivité, Hermann, ...?

De plus de mon côté je n'ai pas compris que "air" parlait de "spirituellement correct" dans son message ni d'hypocrisie, je pense qu'il parlait de ce genre de "forme" qui est l'expression justement d'un "fond honnête et respectueux" et simplement réfléchissez à ça:

Dans mon texte:
"N"oublions pas que dans tous les cas, sur un plan spirituel, il ne peut pas y avoir de tricherie: même si dans le monde nous gagnons par la force de nos paroles ou de nos actes, le résultat final et spirituel sera que ce ne sont pas nos victimes qui souffriront mais nous-même. "
Cette question y apparaît, mais si je me réfère ne serai-ce qu'au titre du topic, il semble être question du fond et de la forme avant tout, et non de la violence. Le sujet principal me paraît être le fond et la forme, la violence, l'intolérance et l'agressivité étant sous-jacents.

En tous cas, je maintiens que le problème de la violence dont vous parlez ne peut être réglé seulement par la forme, l'expression, l'image. Même si la forme est importante, je le redis.

Je pense, aussi, que personne n'aime la violence, au fond.
Donc je crois que la question n'est pas d'être pour ou contre la violence, mais comment surmonter cette violence en nous.

Par ailleurs, je n'ai pas employé cette expression de "spirituellement correct" que vous m'attribuez.

Enfin, je suis bien entendu d'accord sur cette histoire de résultat final et spirituel.
Mais il me semble que dans ce topic il est avant tout question du forum, plus que du plan spirituel. Car nous vivons avant tout, ici et maintenant, dans ce monde terrestre.

Et je suis désolé si vous vous êtes sentie agressée par mon message et mes opinions, mais telle n'était absolument pas mon intention.
Se sentir coupable parce que quelqu'un ne partage pas notre opinion et s'en sent offusqué, donc devient agressif, n'est selon moi pas la meilleure manière de surmonter la violence.
Donc je ne me sens pas coupable, n'ayant rien à me reprocher, ce qui me permet de n'être ni agressif ni d'avoir à me taire.
avatar
Hermann

Messages : 1442
Date d'inscription : 07/11/2011
Masculin Age : 47
Localisation : Paris

http://arbresacre.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fond et la forme : faut-il faire attention à la forme ?

Message par tijani le Mar 7 Aoû 2012 - 0:04

Luce a écrit: et tijani
" oui il ne peut y avoir de tricherie en matière de spiritualité , mais c'est par la forme que les grandes traditions ont étés déformées et infiltrées ...."

c'est un usage de rhétorique très connu en politique justement de "force de la parole" pour faire dire à quel qu'un ce qu'il n'a pas dit ou donner une impression faussée sur son message....on prend un bout de sa phrase avec "oui" en introduction et on ajoute quelque chose qui n'a rien à voir avec le fond de sa pensée....vous voyez donc l'importance de la forme...j'espère que ce n'est qu'un hasard tijani!

c'est pas un hasard , c'est un sous entendu qui vous 'appartient et qui n'a pas lieu d'etre ,

" il ne peut y avoir de tricherie en spiritualité " n'est pas une citation que j'ai considéré comme votre , mais qui est reccurente dans tous les sites de spiritualité ....et j'y ai ajouté ce qui est mien , dans le cadre d'une idée générale , et non pour fausser votre message ... même si auquel , je n' adhère pas ,

Médite


Dernière édition par tijani le Mar 7 Aoû 2012 - 0:06, édité 1 fois (Raison : changements des formules de politesses)
avatar
tijani

Messages : 576
Date d'inscription : 20/05/2012
Masculin Age : 51
Localisation : oasis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fond et la forme : faut-il faire attention à la forme ?

Message par lounaaa le Mar 7 Aoû 2012 - 7:58

Je pense que la forme est très importante.
Je ne peux jamais me sentir genée, ou agressé pour le fond du message : aussi absurde peuvent-elles etre certaines "croyances" pour moi, je suis bien plus ouverte à en débattre, à chercher pourquoi l'autre en arrive à ces conviction, ce qu'elles lui apportent, bref, à dialoguer, si la forme m'y invite.
Si le "je" parait finalement tres égocentrique, il place tout de même celui qui s'exprime qu'en son nom, et personellement, je suis plus ouverte au partage ainsi.

"Je crois en la réincarnation, et je pense que nos actes créent notre futur karma".
=> Là, j'ai envie de poser des questions, débattre, trouver des failles ou me laisser convaincre.
"Chacun de nos actes définit notre prochain passage sur terre"
Je me ferme illico, j'ai l'impression d'etre face à quelqu'un ou toute forme de dialogue est impossible,un "illuminé", j'y voit même de l'arrogance.
C'est sans doute à moi de trouver ce qui me dérange, pourquoi je me braque quand c'est formulé ainsi, mais dans un fil de discussion, celui qui croit detenir LA vérité m'insupporte assez rapidemment.
Peut etre parce que justement dans mes propres convictions, on ne peut la déténir, tout au plus l'effleurer, ou trouver la sienne. MAis l'imposer aux autres, avec souvent une especes de condescendance pour celui qui ne veut pas l'entendre... oui, la forme me gene, mais jamais le fond.

Pour ce qui est de l'incompréhension générale, d'où peuvent naitre des conflits, je crois qu'il y a une grosse part de volonté du lecteur, de ses propres projections dans ce qui est écrit, et malheuresement aussi sur les intentions de la personne en les écrivant.
Mais celui qui l'écrit doit réfléchir à ce qu'envoie son message, sur le fond ET sur la forme. Je n'y voit aucune hypocrisie, si la fond n'est pas changé, ça me parait juste un savoir vivre en communauté.
C'est comme si mon homme me dit "bébé s'il te plait tu peux m'apporter le sel??" ou "prend le seeeeeeelllllllll!!!!" Il n'y a pas de spontanéité louable selon moi ici, juste des regles elementaires de politesse, de respect, non seulement dans le language mais pour la personne qui ne vaut ni plus ni moins en face de nous.

-Apres, j'ai un gros probleme avec le vouvoiement... mais aucun manque de respect pour moi, juste une façon d'etre l"égal de l'autre sans fioritures.... Laughing -

LES BISOUS C'EST DE L'AMOUR!!! BISOUS!!!! ET PIS C'EST TOUT!!!! Suspect I love you
avatar
lounaaa

Messages : 682
Date d'inscription : 18/04/2012
Féminin Age : 33
Localisation : trop souvent la lune

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fond et la forme : faut-il faire attention à la forme ?

Message par Sophie le Mar 7 Aoû 2012 - 8:25

N"oublions pas que dans tous les cas, sur un plan spirituel, il ne peut pas y avoir de tricherie

Complètement d'accord avec ça, sur le fond, par contre je ne suis pas sûre d'y associer la même chose que tu évoques Luce.
Disons que ta phrase suivante me semble évoquer un peu la notion de "récompense" ou "punition", liées à nos bonnes ou mauvaises actions, chose à laquelle je ne crois pas du tout.

La manière dont je comprends ta phrase, de la façon qui me parle à moi, c'est que on peut donner une apparence ou faire semblant ou dissimuler des choses à l'extérieur, mais nous-même, savons ce qui est en nous.
Donc on ne peut pas se mentir à soi-même, et c'est cela que j'appelle "sur le plan spirituel, il ne peut y avoir de tricherie".
Sur le plan spirituel, c'est en soi, et en soi, on ne peut pas tricher.

Je ne suis pas sûre que nous allons nécessairement "souffrir" de nos actions, cela dépend si nous en prenons conscience, et que nous nous remettons en question au bon moment ou non, en nous purifiant régulièrement.

Pour ce qui concerne la forme, je suis en grande partie d'accord avec toi Air, dans le sens de respecter une certaine modération dans le discours qu'on a.
Le travail de la forme amène aussi au travail du fond d'ailleurs, parce que quand on se rend compte qu'on ne peut pas réussir à dire ce qu'on veut sans exprimer de la condescendance ou autre du même genre, ben du coup, on peut se demander ce qui cloche avec ce qu'on a à dire. Et se remettre en question.

Par contre, je suis effectivement revenue du "trop parfait" dans l'expression, dans le sens où pour moi ce qui compte c'est l'honnêteté.
Et l'honnêteté, avec soi-même en premier lieu, parfois fait que l'on peut respecter une certaine forme seulement dans une certaine mesure.

Je pense que le travail de la forme, on le fait en faisant de son mieux, et que si on est simplement honnête avec soi, alors je dirais que "Dieu sait ce qui est dans notre coeur", et cela est valable en toutes situations d'ailleurs, que ça soit sur un forum, ou ailleurs, pour la forme ou le fond.
C'est en cela seulement que je rejoins la phrase de Luce, sur le fait que l'on ne peut pas tricher spirituellement.

Par contre je ne crois absolument pas à cette espèce de "menace" que certains font peser sur les autres (je ne parle pas de toi Luce, je rebondis juste sur le propos de ton message de manière plus globale), en forme de "retour de bâton karmique", "ah ah ah tu seras puni" et j'en passe, dès l'instant qu'une réaction leur déplait ou qu'ils se sentent offensés.
C'est fréquent sur certains forums de spiritualité ou certains milieux spirituels où on "manie du karma à tour de bras", et où cela donne la sensation d'avoir un pouvoir sur l'autre de pouvoir le menacer de retours karmiques. (et que ça nourrit un mécanisme de revanche assez pernicieux aussi)
Cependant, c'est oublier que le karma n'est pas aussi linéaire que ça ; et c'est aussi de manière vraiment prétentieuse se substituer à Dieu, en croyant pouvoir le définir, lui appliquer des lois humaines, et notamment nos propres projections de ce qui nous est agréable ou désagréable.


Sophie

Messages : 1834
Date d'inscription : 06/11/2011
Féminin Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fond et la forme : faut-il faire attention à la forme ?

Message par Sophie le Mar 7 Aoû 2012 - 8:39

Lounaaa, j'adhère complètement à ton message...

tijani a écrit:c'est la forme qui manipule et non le fond ...

Je ne crois pas, je crois que si la forme est manipulatrice c'est parce que le fond l'est de la même manière.
C'est à dire que la personne n'est pas honnête avec elle-même ou avec l'autre, ou les deux.

Je ne pense pas que l'on puisse manipuler honnêtement.
Donc si manipulation il y a dans la forme, alors il y a un truc pas net dans le fond.

Après il me semble que dans ce post, y'a deux problèmes soulevés, et que les deux sont un peu différents, celui de la forme en rapport avec la douceur ou l'agressivité (grosso modo hein, je raccourcis beaucoup) ; et celui de la forme en rapport avec la manipulation ou pas.

Peut-être que ça se rejoint au final, mais ça me semble pas tout à fait pareil justement.

Sachant que pour moi, la manipulation est presque omniprésente dans le psychisme humain, du fait des émotions plus ou moins conscientes et du mental qui va avec, et que la seule chose que l'on puisse faire c'est je crois d'en prendre conscience le plus possible et encore une fois de tendre à l'honnêteté envers soi, tout en sachant qu'on ne pourra pas tout conscientiser d'un seul coup tout le temps.

SI par exemple on soigne la forme pour que l'autre en face nous aime bien et qu'il nous renvoie des éloges, ben il y a manipulation (affective en l'occurrence).
Ca peut être plus ou moins conscient, et je ne dis pas ça comme un jugement définitif ou une condamnation genre "ah c'est mal de manipuler....", je dis ça parce que pour moi c'est un constat, qui est lié à notre condition d'êtres humains.
En prendre conscience, de toutes ces petites ou grandes manipulations qui se manifestent de manière plus ou moins conscientes en soi, c'est vraiment ça qui fait avancer, et être sans tricher avec soi-même.

C'est aussi ce qui nous permettra par exemple, parfois dans notre vie, d'envoyer chier une personne de manière totalement juste et impeccable, c'est à dire sans que cela soit de l'agressivité mal gérée ou autre, mais simplement l'expression d'une colère saine, quand quelqu'un a dépassé les bornes et qu'il n'y a plus vraiment de raison, si l'on est sincère avec soi, de préserver une certaine forme.
Je pense sincèrement que de manière globale, il vaut mieux dire à quelqu'un "va te faire foutre", si au moment où on le dit on est pleinement aligné et que cela résonne de manière juste, plutôt que de fioriturer à outrance en disant "tu sais ce que tu me dis ça me plait pas trop blablablabla", alors qu'au fond de soi on a la colère qui gronde et qu'on n'aurait qu'une envie c'est de l'envoyer se faire foutre.

Enfin pour finir, oser "déparler" comme on dit, c'est oser péter l'image de soi lisse et propre de celui qui s'exprimerait toujours parfaitement et poliment.
Et cela me semble assez sain, encore une fois quand c'est en accord avec soi et adapté à la situation vécue.

Sophie

Messages : 1834
Date d'inscription : 06/11/2011
Féminin Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fond et la forme : faut-il faire attention à la forme ?

Message par Sophie le Mar 7 Aoû 2012 - 8:43

PS : et pour ce qui me concerne je sais je crois pourquoi les formes trop affirmatives et généralistes me hérissent le poil Laughing
(merci Papa)
Merci dans les deux sens d'ailleurs, parce que sa tendance à déraper dans le "je sais tout" et "ma vérité est universelle", m'a bien montré le risque de dérapage quand on commence à généraliser un peu trop, et à éviter de parler en disant "je".

Disons que je pense que l'on peut exposer des idées, des tendances générales, mais qu'il arrive un certain moment dans le discours de certaines personnes, où l'absence de "je" évoque surtout une fuite et une manière de se retrancher derrière des idées générales pour ne pas s'exposer individuellement.

Sophie

Messages : 1834
Date d'inscription : 06/11/2011
Féminin Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fond et la forme : faut-il faire attention à la forme ?

Message par Marie le Mar 7 Aoû 2012 - 9:27

Sophie a écrit:Disons que je pense que l'on peut exposer des idées, des tendances générales, mais qu'il arrive un certain moment dans le discours de certaines personnes, où l'absence de "je" évoque surtout une fuite et une manière de se retrancher derrière des idées générales pour ne pas s'exposer individuellement.

Je suis assez d'accord avec cela. J'ai pu dans le travail passer quelques heures a peauffiner la forme, de manière qu'elle soit a la fois explicite, élégante, voire "vendeuse" selon le contexte, j'ai pu, sur d'autres forums, choisir des formes jolies et montrer un côté élégant, j'ai pu, par crainte de mal interprêter, reproduire à la lettre le discours de personnes d'une spiritualité qui m'apparait élevée, mais j'ai fait le choix sur ce forum de privilégier l'échange "vrai" et oser dire les choses telles que je les vis, du coup, je suis à la fois devenue méfiante à la lecture d'un discours à mon sens trop parfait sur la forme (sans que je ressente quoi que ce soit d'autre que de l'intellect), et allergique à tout ce que j'interprête comme de l'agressivité et de la violence (critiques négatives de la personne et non de ce qui est exprimé, et par une forme très directe, qui me fait fuir le conflit et ne me donne pas du tout envie de répondre).

Moralité Very Happy , j'écris de moins en moins, même si je vous lis toujours beaucoup, mais quand j'écris, j'y prends plaisir comme dans une discussion avec des amis où j'ose exprimer y compris ce que je trouve pas très reluisant chez moi. Si je m'attendais à ce qu'on me rentre dedans je ne le ferais jamais. C'est aussi dans cet esprit que j'ai accepté de m'appeler par mon vrai prénom et de rencontrer des personnes en face à face.
Ceci étant j'ai appris et avancé beaucoup sur un autre forum où c'était pour moi encore impossible.

J'espère avoir été assez claire ...? car cela m'importe que les lecteurs comprennent ce que je veux exprimer. Laughing
Par contre, ce n'est ni très reluisant, ni très enseignant, j'en conviens et heureusement que nous ne procédons pas tous de la même manière. Like a Star @ heaven I love you Like a Star @ heaven

Sifflote Wet Kiss
avatar
Marie

Messages : 1121
Date d'inscription : 07/11/2011
Féminin Age : 55
Localisation : Nord Isère

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fond et la forme : faut-il faire attention à la forme ?

Message par Hermann le Mar 7 Aoû 2012 - 9:47

lounaaa a écrit:Je pense que la forme est très importante.
Je ne peux jamais me sentir genée, ou agressé pour le fond du message : aussi absurde peuvent-elles etre certaines "croyances" pour moi, je suis bien plus ouverte à en débattre, à chercher pourquoi l'autre en arrive à ces conviction, ce qu'elles lui apportent, bref, à dialoguer, si la forme m'y invite.
Si le "je" parait finalement tres égocentrique, il place tout de même celui qui s'exprime qu'en son nom, et personellement, je suis plus ouverte au partage ainsi.

"Je crois en la réincarnation, et je pense que nos actes créent notre futur karma".
=> Là, j'ai envie de poser des questions, débattre, trouver des failles ou me laisser convaincre.
"Chacun de nos actes définit notre prochain passage sur terre"
Je me ferme illico, j'ai l'impression d'etre face à quelqu'un ou toute forme de dialogue est impossible,un "illuminé", j'y voit même de l'arrogance.
C'est sans doute à moi de trouver ce qui me dérange, pourquoi je me braque quand c'est formulé ainsi, mais dans un fil de discussion, celui qui croit detenir LA vérité m'insupporte assez rapidemment.
Peut etre parce que justement dans mes propres convictions, on ne peut la déténir, tout au plus l'effleurer, ou trouver la sienne. MAis l'imposer aux autres, avec souvent une especes de condescendance pour celui qui ne veut pas l'entendre... oui, la forme me gene, mais jamais le fond.

Pour ce qui est de l'incompréhension générale, d'où peuvent naitre des conflits, je crois qu'il y a une grosse part de volonté du lecteur, de ses propres projections dans ce qui est écrit, et malheuresement aussi sur les intentions de la personne en les écrivant.
Mais celui qui l'écrit doit réfléchir à ce qu'envoie son message, sur le fond ET sur la forme. Je n'y voit aucune hypocrisie, si la fond n'est pas changé, ça me parait juste un savoir vivre en communauté.
C'est comme si mon homme me dit "bébé s'il te plait tu peux m'apporter le sel??" ou "prend le seeeeeeelllllllll!!!!" Il n'y a pas de spontanéité louable selon moi ici, juste des regles elementaires de politesse, de respect, non seulement dans le language mais pour la personne qui ne vaut ni plus ni moins en face de nous.

-Apres, j'ai un gros probleme avec le vouvoiement... mais aucun manque de respect pour moi, juste une façon d'etre l"égal de l'autre sans fioritures.... Laughing -

LES BISOUS C'EST DE L'AMOUR!!! BISOUS!!!! ET PIS C'EST TOUT!!!! Suspect I love you
Ton point de vue est intéressant.
Euh pardon... je trouve ton point de vue intéressant. Laughing
Je ne le partage pas entièrement, mais je le comprends, et j'avoue que ça donne à réfléchir.

Parce que, pour nuancer, je pense quand même que sur cette histoire de fond/forme, il y a une différence de points de vue entre les hommes et les femmes.
Et cela semble d'ailleurs confirmé ici, tous les avis féminins se rejoignent.
Logique, l'intellect est plus masculin, le ressenti émotionnel plus féminin, etc.
Mais pour moi l'un n'est pas mieux que l'autre, le tout est plutôt d'arriver à un équilibre harmonieux.
Je pense que la perfection formelle n'exclut pas forcément la sincérité et même la spontanéité, tout comme l'imperfection formelle ne garantit pas forcément la sincérité et même la spontanéité.

Sinon, pour reprendre ton exemple de la fin : "bébé s'il te plait tu peux m'apporter le sel??" ou "prend le seeeeeeelllllllll!!!!".
Hé bien, pour ma part, je préfère que ma copine me dise "prend le seeeeeeelllllllll!!!!" mais en me taquinant, pour plaisanter, plutôt que "bébé s'il te plait tu peux m'apporter le sel??" avec une politesse froide et hypocrite.
J'irai même jusqu'à dire que, en cas de tensions, je préfère qu'elle me dise "prend le seeeeeeelllllllll!!!!" sérieusement, d'un ton agressif, que "bébé s'il te plait tu peux m'apporter le sel??" avec une politesse froide et hypocrite.
Parce que ça permet d'entamer un dialogue, certes houleux mais constructif, d'évacuer ces tensions, de dénouer la situation.
Certes, je pourrais aussi simplement poser la question si quelque chose ne va pas. Mais il y a fort à parier que la réponse soit du type "non non, tout va bien...", sur le même ton que pour le sel.
Je préfère qu'il y ait un orage qui assainisse l'air et laisse la place à un arc-en-ciel, plutôt que rester dans un air certes calme, mais lourd et moite.

Enfin c'est mon point de vue sur la question.
avatar
Hermann

Messages : 1442
Date d'inscription : 07/11/2011
Masculin Age : 47
Localisation : Paris

http://arbresacre.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fond et la forme : faut-il faire attention à la forme ?

Message par Hirloe le Mar 7 Aoû 2012 - 9:53

Personnellement, je préfère une communication franche et directe mais selon son état d'esprit du moment, sa sensibilité propre, la perception est rarement agréable d'entendre des avis divergents du sien qui, il faut le dire, viennent déranger le petit confort de certitudes dans lequel il fait bon se reposer ou encore nous demander un effort d'argumentation pour développer notre point de vue personnel.

Du coup, la forme a cette utilité fabuleuse qu'elle permet de passer d'un conflit de certitudes façon ring en partage de point de vues et découverte de l'univers d'autrui...

Dans la plupart des forums que j'ai fréquenté, il y a toujours une tendance nette qui revient à vouloir imposer l'autre sa pensée, son point de vue, ses vérités. Vérités qui ne sont somme toute que relatives. Je rejoins Lounaaa à 200% là-dessus.

Ce qui me dérange le plus dans les échanges, c'est ce que traduit la forme sur-affirmative voire impérative : un manque d'humilité, la rigidité d'un discours où l'on sens que la théorie n'a pas été mise à l'épreuve, l'usage de l'ironie, des sarcasmes, l'hypocrisie. Je trouve que tous ces petits travers n'apportent strictement rien (tout cela relève d'un manque de courage selon moi).

Sur un forum, on est dans un espace d'échange, pas dans un contexte de publication unilatérale. Lorsqu'on soumet une idée ou un point de vue, je pense que la moindre des choses c'est de sortir du carcan de ses préjugés, ses pré-établis, pour parvenir à établir une vraie communication avec l'autre. Et pour entrer dans cette communication, la forme est donc un formidable outil.

En gros, je trouve que souvent dans la forme on donne dans le "je ne suis pas du tout d'accord avec toi, ton point de vue ne tient pas la route" alors qu'avec un simple intérêt pour l'autre ça donne "je suis pas d'accord avec toi mais j'aimerais savoir ce qui t'a amené à avoir ce positionnement"...

Dans le premier cas, il n'y a pas de réel échange mais simplement une intention de paraître (à soi-même, aux autres, au sens de faire étalage d'un savoir) ou de dominer . Dans le second, il y a vraiment échange avec volonté d'interaction (transmettre à l'autre en fonction de son référentiel voire apprendre de l'autre).

Pour conclure, je crois que le fond est la matière première et que la forme est ce qui va donner envie ou non de découvrir la matière (donc dépendante des goûts personnels, certains préfèreront le mordant, d'autre la douceur). Mais ce qui compte par dessus pour moi, c'est foncièrement qu'il y a ait une véritable intention d'échange au delà de tout paraître.
avatar
Hirloe

Messages : 646
Date d'inscription : 21/05/2012
Féminin Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fond et la forme : faut-il faire attention à la forme ?

Message par Hermann le Mar 7 Aoû 2012 - 10:00

Là aussi j'ai l'impression que ça rejoint une différence entre le masculin et le féminin, pas seulement les hommes et les femmes en tant qu'individus, mais l'animus et l'anima : le masculin est plus dans le pouvoir (disons, dans ce cas, l'affirmation directe) et dans la logique, le féminin plus dans la relation et le ressenti.

Pour ma part, je pense que chaque pôle a à apprendre de l'autre, plutôt que privilégier un seul.

Par exemple la compréhension émotionnelle, plus féminine, permet d'éprouver de l'empathie pour l'autre, et donc d'éviter de le blesser.
Mais la logique, la compréhension intellectuelle, plus masculine, permet de comprendre ce qu'a voulu dire l'autre, et donc d'éviter les malentendus, par exemple mal prendre un discours mal compris et blesser l'autre.
avatar
Hermann

Messages : 1442
Date d'inscription : 07/11/2011
Masculin Age : 47
Localisation : Paris

http://arbresacre.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fond et la forme : faut-il faire attention à la forme ?

Message par Kouen le Mar 7 Aoû 2012 - 12:40

Hello à tous,

J'ajoute un peu ma vision sur ce thème,

Pour ma part, le fond et la forme, tout comme
l'art et la manière, sont des codes .

Ils peuvent agir indépendamment ou à l'inverse
se compléter, se correspondre ou se rejeter !!
Mais ils n'échappent pas l'un à l'autre, je veux dire
que dans une lecture ou dans un récit, parfois c'est le mot
qui agit et parfois c'est l'image .

Ce qui les distinguent, c'est la réception, ce que 'nous',
'l'autre' en fera et la façon dont il saisira le fond de la forme,
ou inversement, la forme du fond.

De mon point vue, c'est plus un probléme de 'langage',
de discours ou de contenu, qui déterminera la place de la
forme ou de celle du fond dans un message , ou dans un récit,
et de quelle façon ces deux jumelles se connectent dans l'esprit .

Par exemple, un enfant qui commence à parler, explique
souvent la 'forme' de sa pensée et ne sait pas encore
exprimer le 'fond' de sa pensée, c'est souvent l'adulte
qui le comprend et intervient, ou l'explique à sa place .


De part le contenant du langage de l'un et de l'autre,
la forme et le fond, s'accordent , et pourtant les
voies sont parfois décalées, ou anticipées !!

A mon sens, qu'importe de fond ou la forme,
c'est avant tout leurs propriétés qui vont offrir
une alternative à la pensée, à la création, quel
que soit le sens donné aux mots, la 'langue' ne
comporte ni des idées ni des sons ( on ne s'entend pas )
mais surtout des différences conceptuelles, qui nous
chargent d'un véhicule d'identification .

Pour le fond...découvrir le langage, c'est pénétrer
dans un no man's land qui s'étend à perte de vue
entre autrui, le monde, et moi.
Pour la forme....c'est entrer dans un nouveau monde,
mais où l'on se trouve environné de sens, ou toutes les
choses sont déjà chiffrées, codées, nommées, où tout
serait déjà dit !!

Voilà un peu ..de haut..ce en quoi, m'évoquent
le tissu et sa doublure, du fond et de la forme !!

I love you



avatar
Kouen

Messages : 497
Date d'inscription : 04/08/2012
Féminin Age : 49
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fond et la forme : faut-il faire attention à la forme ?

Message par akhenaton7 le Mar 7 Aoû 2012 - 13:31

l'air rafraichissant de la prose de kouen Sage

Sans interprétations hâtives, voila deux paroles de Lao-Tseu à méditer, une sur la forme, l'autre sur le fond:

  • "Les paroles sincères ne sont pas élégantes ; les paroles élégantes ne sont pas sincères."

    "Ceux qui savent ne parlent pas, ceux qui parlent ne savent pas. Le sage enseigne par ses actes, non par ses paroles."

Paix.
avatar
akhenaton7

Messages : 385
Date d'inscription : 24/03/2012
Masculin Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fond et la forme : faut-il faire attention à la forme ?

Message par Hermann le Mar 7 Aoû 2012 - 16:28

Sophie a écrit:Disons que je pense que l'on peut exposer des idées, des tendances générales, mais qu'il arrive un certain moment dans le discours de certaines personnes, où l'absence de "je" évoque surtout une fuite et une manière de se retrancher derrière des idées générales pour ne pas s'exposer individuellement.
Je suis d'accord de manière générale.

Toutefois, on peut très bien dire "pour moi..." ou "je pense..." en se retranchant derrière des idées générales, en se les appropriant. Des idées commençant par une formulation personnelle peuvent très bien être impersonnelles et stéréotypées, je ne pense pas que cette formulation puisse à elle seule garantir que l'idée est personnelle et originale et vient vraiment du fond.

Tout comme on peut très bien exprimer des idées pouvant avoir une portée générale, sans utiliser le "je", mais qui pourtant viennent spontanément de soi. Cela peut sembler impersonnel, théorique, stéréotypé ou froid, mais je suis persuadé que cette impression peut n'être due justement qu'à la forme. Et le problème c'est que trop souvent, on en reste à l'impression.

Mais je crois que ce que tu "dénonces" ici, c'est plutôt l'absence totale de formules du type "je pense", "je crois", "selon moi", etc. Où là en effet, c'est un extrême. En tous cas ça fait livresque et pas convivial.
avatar
Hermann

Messages : 1442
Date d'inscription : 07/11/2011
Masculin Age : 47
Localisation : Paris

http://arbresacre.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fond et la forme : faut-il faire attention à la forme ?

Message par Hermann le Mar 7 Aoû 2012 - 16:34

Sophie a écrit:C'est aussi ce qui nous permettra par exemple, parfois dans notre vie, d'envoyer chier une personne de manière totalement juste et impeccable, c'est à dire sans que cela soit de l'agressivité mal gérée ou autre, mais simplement l'expression d'une colère saine, quand quelqu'un a dépassé les bornes et qu'il n'y a plus vraiment de raison, si l'on est sincère avec soi, de préserver une certaine forme.
Je pense sincèrement que de manière globale, il vaut mieux dire à quelqu'un "va te faire foutre", si au moment où on le dit on est pleinement aligné et que cela résonne de manière juste, plutôt que de fioriturer à outrance en disant "tu sais ce que tu me dis ça me plait pas trop blablablabla", alors qu'au fond de soi on a la colère qui gronde et qu'on n'aurait qu'une envie c'est de l'envoyer se faire foutre.
Voilà, je suis bien d'accord, ça revient à ce que je voulais dire au début (en plus concret Very Happy ).

Le plus important en effet me semble d'être en accord avec soi-même, quitte à ne pas être en accord avec l'autre sur le moment.
avatar
Hermann

Messages : 1442
Date d'inscription : 07/11/2011
Masculin Age : 47
Localisation : Paris

http://arbresacre.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fond et la forme : faut-il faire attention à la forme ?

Message par akhenaton7 le Mer 8 Aoû 2012 - 1:13

Décodage de 25 techniques de manipulations de la forme, désinformation

Voici quelques techniques courantes utilisées par différents organes de pouvoir – publics ou privés – cherchant à occulter des vérités qui dérangent. Il est utile de garder ces concepts à l’esprit lors de la lecture d’informations relatives à des sujets controversés (ils sont nombreux) … pour autant, règle n°1, que vous sachiez même qu’ils le sont. Faites le test. Vous serez sans doute surpris de constater à quel point ces procédés percolent au travers de nombre de propos tenus par des instances officielles, des "experts" et par extension de nombreux médias.

Technique n°1 : Evitement
Ne pas écouter la controverse, ne pas la voir, ne pas en parler. Si elle n’est pas rapportée, elle n’existe pas et il n’y a pas lieu de s’en occuper.

Technique n°2 : Superficialité
N’aborder la controverse qu’en périphérie, sur des points mineurs voire pittoresques. Eviter soigneusement les points clés de l’argumentation.

Technique n°3 : Indignation
Rejeter le sujet de façon indignée ("jamais une chose pareille ne serait possible"). Jouer sur le sentiment d’incrédulité ("il y aurait eu des fuites", "ça se saurait", …)

Technique n°4 : Rumeur
Considérer la controverse comme une rumeur de plus, sans fondements, quels que soient les arguments présentés.

Technique n°5 : Homme de paille

Présenter la position de son adversaire de façon volontairement erronée, en sélectionnant son argument le plus faible, en amplifiant sa portée puis en le détruisant.

Technique n°6 : Messager
Décrédibiliser le porteur du message. Par extension, associer les opposants à des dénominations impopulaires telles que "excentrique", "extrême-droite", "gauchiste", "terroriste", "conspirationniste", "radical", "fanatique", ou même "blonde" etc…

Technique n°6 bis: Attaque ad hominem

Très appréciée et souvent utilisée. Quitter l’objet de la querelle (indéfendable) et diriger les attaques sur la personne de l'opposant en tenant des propos désobligeants, blessants ou grossiers à son égard. C’est un appel des facultés de l’esprit à celles du corps ou à l’animalité.

Technique n°7 : Biais
Exacerber tous les faits qui pourraient donner à penser que l’opposant opère en dissimulant ses véritables intentions ou est sujet à tout autre forme de biais.

Technique n°8 : Confusion

Quelque soit le niveau de la polémique mais sans y faire référence, confirmer la thèse officielle par un communiqué laconique sur une nouvelle étude favorable et rassurante.

Technique n°9 : Autorité

S’associer à l’autorité (organismes internationaux etc.) et présenter ses arguments avec suffisamment de jargon, de détails techniques et de sources pour les crédibiliser.

Technique n°10 : Innocence

Faire l’innocent. Quelle que soit la solidité des arguments de l’opposant, éviter la discussion en leur contestant toute crédibilité, toute existence de preuves, toute logique ou tout sens. Mélanger le tout pour un maximum d’efficacité.

Technique n°11 : Amalgame

Associer les charges de l’opposant à des charges farfelues facilement réfutables, qu’elles soient antérieures ou le fait d’autres opposants. En y étant associées, les charges subséquentes, quelle que soit leur validité, sont alors beaucoup plus facilement discréditées.

Technique n°12 : Diviser

Diviser pour mieux régner et par extension mettre l’accent sur les différences entre les différents courants des opposants et l’impression de chaos que cela procure.

Technique n°13 : Pseudo-débat
Présenter la version de l’opposant en premier lieu puis démentir par une succession de déclarations issues de sources faisant apparemment autorité.

Technique n°14 : Confession
Admettre avec candeur que des manquements (mineurs) ont été identifiés et que des solutions ont été apportées. Les opposants cependant en ont tiré parti pour gonfler la controverse et tenter de démontrer ce qui n’existe pas.

Technique n°15 : Edulcorer
Utiliser des termes techniques sans contenu émotif pour décrire le problème.

Technique n°16 : Enigme
Les énigmes n’ont pas de solution. Etant donné la multitude des paramètres, des intervenants et de leurs interactions, le sujet est bien trop complexe pour ne pouvoir être jamais résolu. Une technique couramment utilisée pour décourager ceux qui cherchent à suivre…

Technique n°17 : Solution complète

Eviter le problème en exigeant de l’opposant qu’il fournisse une solution complète à la résolution de la controverse.

Technique n° 18 : Omission
Omettre des preuves, des publications ou des témoignages contraires. S’ils n’existent pas, ce ne sont pas des faits, et le sujet ne doit pas être couvert.

Technique n°19 : Sang froid

Amener l’opposant à argumenter dans une position difficile et jouer sur sa perte de sang froid pour le décrédibiliser.

Technique n°20 : Expertise
"You don’t bite de hand that feeds you", disent les Anglais. Créer son propre groupe d’experts et le financer directement ou indirectement.

Technique n°21 : Preuve impossible
Ignorer les preuves présentées par l’opposant comme étant non pertinentes et lui demander des preuves inaccessibles, que ce soit matériellement (non disponibles ou soustraites au regard du public), techniquement (années de recherche) ou financièrement.

Technique n° 22 : Déni

Dénier toute crédibilité ou être extrêmement critique vis à vis de publications, de témoignages ou même de propos officiels d’organes de pouvoir, en les désignant comme des "sources non valides" ou "des éléments sortis de leur contexte".

Technique n°23 : Fausse preuve
Introduire des éléments contradictoires par rapport à l’argument de l’opposant, au besoin en fabriquant de fausses preuves, par exemple sous la forme d’études scientifiques au protocole particulièrement étudié.

Technique n°24 : Grand Jury
Organiser un grand jury ou des états généraux avec tous les atours de la consultation la plus large et la plus ouverte qui soient. Neutraliser ensuite les sujets qui fâchent et présenter le rapport final comme étant l’état du consensus général.

Technique n°25 : Diversion et distraction
Créer l’événement ailleurs pour distraire et écarter l’attention du public.


http://www.vigli.org/desinfo.htm
avatar
akhenaton7

Messages : 385
Date d'inscription : 24/03/2012
Masculin Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fond et la forme : faut-il faire attention à la forme ?

Message par akhenaton7 le Mer 8 Aoû 2012 - 1:21

Le 12 juillet dernier, le site Cryptome, sorte d'ancêtre à Wikileaks, qui publie des documents que les gouvernements et les sociétés n'aimeraient pas voir sur le net, a mis en ligne le témoignage et les explications techniques d'un ex-agent de Cointelpro. Cointelpro est une organisation US liée au FBI dont la mission était de faire de la désinformation et de foutre le bordel parmi les groupes d'activistes. Officiellement, Cointelpro a disparu en 71, mais l'organisation a juste changé de noms. Maintenant en plus d'infiltrer de manière classique des groupes d'activistes, cette ou ces organisations gouvernementales officient sur Internet pour enterrer les bad buzz et noyer le poisson sur les forums d'activistes.

Le 18 juillet, ce témoignage sur Cryptome a été mis en avant sur Slashdot par un contributeur de longue date. Et chose étrange, le post a été censuré. C'est ce qui a attiré mon attention sur le sujet.

Ce document met au jour toutes les techniques employées par les gouvernements, les désinformateurs, les politiques, etc. sur le net mais aussi dans la vraie vie pour décrédibiliser leurs adversaires et enterrer les sujets sensibles. C'est très orienté US mais ce serait une erreur de croire que ce genre de pratiques n'a pas lieu en France. C'est riche d'enseignement et au fur et à mesure que je lisais le document, je me rendais compte que j'avais déjà été le témoin de ces manipulations. À la télé dans les débats politiques, dans les interviews dans les journaux, mais chose plus troublante dans les commentaires sur mon site ou d'autres ou sur Twitter. Sans tomber dans la parano, je me demande maintenant si certaines personnes qui viennent poster et semer le doute dans certains de mes articles un peu "sensibles" sont juste des trolls qui s'emmerdent ou des agents désinformateurs.

Mais peu importe... Lisez ce document, certes un peu long, mais passionnant, qui vous permettra de "détecter" à l'avenir les tentatives de manipulation dont nous faisons tous l'objet, en tant que personne ayant une opinion, ou en tant que simple spectateur.

Techniques pour manipuler les forums sur Internet

Il existe plusieurs techniques dédiées au contrôle et à la manipulation d’un forum sur internet, peu importe le contenu ou les personnes qui sont dessus. Nous allons voir chaque technique et démontrer qu’un nombre minimum d'étapes suffit pour prendre efficacement le contrôle d’un " forum incontrôlable. "

Suite : http://korben.info/techniques-secretes-controler-forums-opinion-publique.html
avatar
akhenaton7

Messages : 385
Date d'inscription : 24/03/2012
Masculin Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fond et la forme : faut-il faire attention à la forme ?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum