Paradoxe métaphysique

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Paradoxe métaphysique

Message par Cobra-de-jade le Ven 28 Sep 2012 - 18:30

Rappel du premier message :

"Je ne suis ni dualiste, ni non-dualiste. Selon moi, l'UN est DUEL, mais il s'agit là d'une dualité verticale, transcendante, et non morale ni physique (spatio-temporelle), c'est une unidualité: l'essence est au coeur de l'énergie et l'énergie est au coeur de l'essence. C'est là un paradoxe métaphysique qui ne peut-être résolu ni par le mental (exclusivement duel) ni par la spiritualité pure (exclusivement non-duelle)."

CdJ


Dernière édition par Cobra-de-jade le Sam 29 Sep 2012 - 10:56, édité 2 fois
avatar
Cobra-de-jade

Messages : 594
Date d'inscription : 28/05/2012
Masculin Age : 39

Revenir en haut Aller en bas


Re: Paradoxe métaphysique

Message par lola83 le Lun 1 Oct 2012 - 20:28

je savais que tu avais compris Cobra Wink , en fait c'est pour aider Kouen à mieux comprendre que j'ai mis mon grain de sel Very Happy
avatar
lola83

Messages : 1203
Date d'inscription : 25/03/2012
Localisation : près de paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paradoxe métaphysique

Message par Kouen le Mar 2 Oct 2012 - 12:30

Cobra-de-jade a écrit:Le vide tel qu'on en parle ne veut rien dire (normal non? Laughing )
Le vide n'est autre qu'énergie non localisable et donc non constitué d'éléments séparés... c'est pkoi on parle de "vide".


Ohlala cela complique encore la cuisson des 'raviolis' !!
....oui, oui,...et si 'on veut'...car rien n'est tout aussi catégorique !

Pour l’ingénieur 'paradoxal', je comprends bien que
la définition du vide est simplement l’absence de matière
mais dans une moindre mesure, car si on
parle de différentes qualités de vide selon la pression qui est
directement liée à la densité ou au nombre de molécules par
centimètre cube...c'est une autre histoire...!!

N’oublions pas que dans l’air que nous respirons à 1 bar,
il y a environ 10 milliards de milliards de molécules par centimètre cube !!!

Merci à vous !! clown



avatar
Kouen

Messages : 497
Date d'inscription : 04/08/2012
Féminin Age : 49
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paradoxe métaphysique

Message par Cobra-de-jade le Mar 2 Oct 2012 - 12:54

Kouen a écrit:[Pour l’ingénieur 'paradoxal', je comprends bien que
la définition du vide est simplement l’absence de matière
mais dans une moindre mesure, car si on
parle de différentes qualités de vide selon la pression qui est
directement liée à la densité ou au nombre de molécules par
centimètre cube...c'est une autre histoire...!!

N’oublions pas que dans l’air que nous respirons à 1 bar,
il y a environ 10 milliards de milliards de molécules par centimètre cube !!!

Merci à vous !!

Oui Kouen... mais pour éviter de s'enméler les pinceaux (et surtout pour une question d'équilibre mental), il ne faut pas confondre DEUX formes d'expression radicalement différentes de la réalité. La première est la grille de lecture que le cerveau échaffaude à propos du réel : il traduit des informations et en fait des éléments objectifs, séparés, identifiables, mesurables etc... Dans ce cadre là (mais uniquement dans celui-là), il est parfaitement légitime de se fier et de se conformer à des normes et à des mesures... ne serait-ce que pour ne pas plonger sous l'eau sans bouteilles d'O2 ou de ne pas courir sur une autoroute en pensant que puisque la vitesse est une construction de l'esprit, on va pouvoir aller aussi vite qu'une ferrari ! Zinzin

Mais il ne faut pas perdre de vue que cette traduction holographique, localisée dans l'espace-temps n'a RIEN à voir avec la réalité vibratoire remplies d'informations se trouvant "de l'autre côté" du miroir Magicien il s'agit là de deux mondes distincts et inconciliables ! On peut vivre dans les deux mondes, mais il est impossible de faire vivre ces deux mondes dans le même lieu.
avatar
Cobra-de-jade

Messages : 594
Date d'inscription : 28/05/2012
Masculin Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paradoxe métaphysique

Message par Kouen le Mar 2 Oct 2012 - 13:00

Cobra-de-jade a écrit: On peut vivre dans les deux mondes, mais il est impossible de faire vivre ces deux mondes dans le même lieu.



D'accord....d'accord,...je réfléchis encore à cela.. !!!

Pour un esprit Taoïste comme le mien, difficile de diviser Wink

Merci Cobra pour tes explications !! I love you


avatar
Kouen

Messages : 497
Date d'inscription : 04/08/2012
Féminin Age : 49
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paradoxe métaphysique

Message par Cobra-de-jade le Mar 2 Oct 2012 - 13:06

Mais je t'en prie, c'est un plaisir de partager Rose

Une petite phrase à méditer là dessus tiens : "L'ange solaire de l'âme différencie en unifiant, le démon psychique sépare en mélangeant".
avatar
Cobra-de-jade

Messages : 594
Date d'inscription : 28/05/2012
Masculin Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paradoxe métaphysique

Message par tijani le Mar 2 Oct 2012 - 14:04

Cobra-de-jade a écrit:"L'ange solaire de l'âme différencie en unifiant, le démon psychique sépare en mélangeant".

trés luciferien tout ca , Razz ; cobra de jade ...
avatar
tijani

Messages : 576
Date d'inscription : 20/05/2012
Masculin Age : 51
Localisation : oasis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paradoxe métaphysique

Message par Cobra-de-jade le Mar 2 Oct 2012 - 14:31

C'est pourtant la base même de tout discernement spirituel quelle que soit la voie empruntée.... Wink
avatar
Cobra-de-jade

Messages : 594
Date d'inscription : 28/05/2012
Masculin Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paradoxe métaphysique

Message par tijani le Mar 2 Oct 2012 - 15:12

pourquoi ange solaire ? pourquoi pas ange tout court ? c'est quoi un ange solaire ?
et si l'ange solaire en question était le démon ?

Démon psychique , une autre façon de dire que c'est juste une mauvaise pensée ,
en tout cas ce n'est pas la terminologie de toutes les voies empruntées , et encore moins la base du discernement de ces voies ...

voila ce que dit l'enseignement de ma voie a propos des références solaires :
hadith " ne vous prosternez pas , au moment de la rougeur du disque solaire , pendant le crépuscule et de l'aurore ; Satan se trouve entre deux cornes "

avatar
tijani

Messages : 576
Date d'inscription : 20/05/2012
Masculin Age : 51
Localisation : oasis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paradoxe métaphysique

Message par Cobra-de-jade le Mar 2 Oct 2012 - 15:37

Le diable se cache dans les détails Smile et quoi de plus plaisant pour lui que de jouer sur l'apparence des symboles qu'il interprète selon ses propres idées pour justifier sa cause (diviser pour mieux règner)? Jamais il ne lui vient à l'idée (ce serait là lutter contre lui-même) de creuser (de différencier pour unifier cfr la formule) pour réaliser qu'en fait la réalité est UNE derrière les apparences?

(je ne dis pas ça pour toi frérot, c'est juste une remarque générale)

J'ai dit "ange solaire" dans un but précis... c'est que l'ange solaire est l'ange central de notre structure d'âme (à l'image du système solaire) et que c'est à partir de lui que nous recevons l'ensemble des énergies ou noms divins (cfr le post sur l'ouverture du coeur). En contexte Islamique, l'ange solaire, c'est l'imam éternel...celui qui terrasse le faux soleil ! Car il y a en nous DEUX soleils : le premier est le "soleil luciférien" (comme tu le dis) , c'est le centre même de l'égo qui exerce ainsi son emprise tentaculaire sur tout notre système solaire (les différents corps subtils de notre âme). Le second est le "soleil spirituel" ou l'Imam solaire ou encore le christ (puisque c'est la même chose) dont le rôle est de terrasser cette fausse lumière, ce faux soleil, pour rétablir l'ordre dans notre structure d'âme et l'union avec le Divin.

Pour ce qui est du "démon psychique"... là aussi y a une raison bien précise : l'origine du démon se trouve dans le "je personnel" celui qui sépare, qui DIVISE l'espace-temps pour nous faire chuter de l'éternité. Sa racine est donc bien dans le monde psychique. En effet, tant que je suis l'esclave de ce "je psychique", je demeure coincé dans l'espace temps.... et tel est bien le projet du démon, du prince de CE monde (soumis au temps). Ensuite je te rejoins pour dire que ce démon est aussi sur terre, sa présence terrestre est la conséquence directe de sa racine dans le monde psychique. Twisted Evil

avatar
Cobra-de-jade

Messages : 594
Date d'inscription : 28/05/2012
Masculin Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paradoxe métaphysique

Message par tijani le Mar 2 Oct 2012 - 17:05

Cobra-de-jade a écrit:
. En contexte Islamique, l'ange solaire, c'est l'imam éternel...celui qui terrasse le faux soleil ! Car il y a en nous DEUX soleils : le premier est le "soleil luciférien" (comme tu le dis) , c'est le centre même de l'égo qui exerce ainsi son emprise tentaculaire sur tout notre système solaire (les différents corps subtils de notre âme). Le second est le "soleil spirituel" ou l'Imam solaire ou encore le christ (puisque c'est la même chose) dont le rôle est de terrasser cette fausse lumière, ce faux soleil, pour rétablir l'ordre dans notre structure d'âme et l'union avec le Divin.

comme tu dis ; y a un bon soleil et un mauvais soleil ; ça rejoint un peu l'histoire du bon et mauvais dieu , des mythologies , l'un volant du bien pour les hommes ( horus d'egypte ou lucifer des grecs) et l'autre haïssant les hommes ( Apophis d'egypte et Hades des grecs ) pour ne citer que ceux la ...

ce mécanisme très bien huilé depuis des millénaires , à sa parfaite application de nos jours , dans la stratégie géopolitique de notre monde moderne , on crée un ennemi factice ou réel , qui a pour rôle de justifier un sauveur encore plus perfide ....

pour moi c'est de l'infiltration du soufisme chiite ... Sad
avatar
tijani

Messages : 576
Date d'inscription : 20/05/2012
Masculin Age : 51
Localisation : oasis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paradoxe métaphysique

Message par Cobra-de-jade le Mar 2 Oct 2012 - 17:52

Tant qu'on reste accroché au littéralisme du symbole, en gros à une forme d"ésotérisme exotérique" on peut retourner (inverser) tout ce qu'on veut, on peut même inverser l'inversion (pkoi pas)... tant qu'on a pas VU... ce jeu mental de l'inversion est sans fin et nourri la soif d'énergie du grand adversaire...
avatar
Cobra-de-jade

Messages : 594
Date d'inscription : 28/05/2012
Masculin Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paradoxe métaphysique

Message par Loryan le Mar 2 Oct 2012 - 18:18

Lucifer étant rattaché à la chute d'un ange, ne peut-on associer à cette "chute" l'apparition symbolique de la dualité?
Lucifer, ou quel que soit son nom, prend alors la direction du monde de la forme, du monde de la dualité issu de sa chute.

On dit de lui qu'il est étymologiquement le porteur de lumière, or peut-on connaitre la lumière sans la "chute" ?
Dès lors sans lui vouer un culte il devient celui qui apprend aux âmes à s'échapper après les avoir enfermées dans son monde procrée. L'âme acquérant alors le libre arbitre et la liberté.

Après on me s'insurger du bien et du mal lors de cette question luciférienne, mais on en revient à ce paradoxe de dualité.
Paradoxe qui crée une dualité dès qu'on envisage une non-dualité, de la même façon qu'on crée le mal dès qu'on envisage le bien.
Il n'y a aucune solution possible au niveau de la réflexion parce que sans doute, à l'image de notre langage informatique, il n'y a ici que du binaire... 0 ou 1, oui ou non, bien ou mal, duel ou non duel, ange ou démon, etc...

Pourtant il me semble que nous savons tous plus ou moins envisager la globalité "unique" de tout ceci sans se sentir obligé, ni défaillant de choisir un camp.... la difficulté c'est de l'exprimer ou de l'amener en ce monde ci dont la loi et la construction est totalement duelle.

Loryan

Messages : 426
Date d'inscription : 15/11/2011
Masculin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paradoxe métaphysique

Message par Kouen le Mar 2 Oct 2012 - 19:03

Tout cela m'évoque un peu le langage des 'lois cosmiques',
il y a une notion de 'transfert' également !!

Mais bon, sinon, la dualité nous permet de vivre
sur terre car nous sommes à la foi spirituel ( âme et esprit )
et terrestre ( intellect, corps physique…) !!


Comme la vague comprend qu'elle est l'océan,
ils se retrouvent être une seule et même 'chose',
c'est ce qu'on appelle la non-dualité !!


I love you


Dernière édition par Kouen le Mar 2 Oct 2012 - 19:13, édité 1 fois
avatar
Kouen

Messages : 497
Date d'inscription : 04/08/2012
Féminin Age : 49
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paradoxe métaphysique

Message par Cobra-de-jade le Mar 2 Oct 2012 - 19:08

Loryan a écrit:Lucifer étant rattaché à la chute d'un ange, ne peut-on associer à cette "chute" l'apparition symbolique de la dualité?
Lucifer, ou quel que soit son nom, prend alors la direction du monde de la forme, du monde de la dualité issu de sa chute.

C'est tout à fait ça loryan Smile quand je disais à Tijani que la racine du démon résidait dans la première formation psychique qu'ait connu l'univers, à savoir dans l'apparition du "je psychique" (à l'échelle cosmique) je ne faisais qu'exprimer la même chose que toi avec des mots différents.

Lucifer est un falsificateur, un imitateur de la lumière divine. Ainsi, si la lumière divine a été la première énergie que le Divin ait émané de lui même dans l'univers divin non duel ("que la lumière soit"), la lumière luciférienne a également été la première énergie à l'origine de notre univers duel. Lucifer est l'élément feu premier, source du mental car derrière chaque pensée se cache ce "je luciférien". Lucifer est un mélange de lumière et d'obscurité, il n'est pas intégralement obscur (comme Satan) mais l'obscurité commence avec lui.

Loryan a écrit:On dit de lui qu'il est étymologiquement le porteur de lumière, or peut-on connaitre la lumière sans la "chute" ?

C'est exactement le contraire en fait... C'est AVANT la chute qu'on était dans la lumière. Cette lumière est issue de la terre originelle, la terre de lumière qui est le paradis originel où baignait la totalité des âmes et des corps. La chute hors de l'Eden céleste n'est autre qu'une forme de sommeil (la première ténèbre) dans laquelle a sombré l'homme primordial (l'Adam céleste) par l'action de ce sommeil, la dualité a commencé à apparaitre en lui : le soleil spirituel (Adam) s'est séparé de la lune (Eve) par le rayonnement du feu mental et lorsque ce feu a pris toute la place.... l'homme originel a chuté et est tombé dans le monde mental puis dans le monde astral, éthérique et finalement dans le monde physique et nous voici ici, en très résumé Wink

Lucifer est le porteur du feu élémental (qui est une forme de lumière) et non de la lumière divine.

Loryan a écrit:Dès lors sans lui vouer un culte il devient celui qui apprend aux âmes à s'échapper après les avoir enfermées dans son monde procrée. L'âme acquérant alors le libre arbitre et la liberté.

Non... le "je" ne fait que nous enfermer dans un espace-temps localisé et donc voué à la mort. Tant qu'il y a identification avec ce "je" il y a division du "moi" et du "non-moi" et cette division implique forcément l'espace-temps (1ere dualité) ensuite de cette dualité première découlent toutes les autres.... le besoin de posséder la crainte de perdre, etc etc...

Loryan a écrit:Après on me s'insurger du bien et du mal lors de cette question luciférienne, mais on en revient à ce paradoxe de dualité.
Paradoxe qui crée une dualité dès qu'on envisage une non-dualité, de la même façon qu'on crée le mal dès qu'on envisage le bien.
Il n'y a aucune solution possible au niveau de la réflexion parce que sans doute, à l'image de notre langage informatique, il n'y a ici que du binaire... 0 ou 1, oui ou non, bien ou mal, duel ou non duel, ange ou démon, etc....

C'est très juste, tant qu'on reste coincé dans la réflexion et les concepts (tous des créations qui découlent du "je" qui est le créateur du mental) on est coincé dans une dualité inextricable, y compris si on parle de non-dualité à partir de la tête! Twisted Evil

Loryan a écrit:Pourtant il me semble que nous savons tous plus ou moins envisager la globalité "unique" de tout ceci sans se sentir obligé, ni défaillant de choisir un camp.... la difficulté c'est de l'exprimer ou de l'amener en ce monde ci dont la loi et la construction est totalement duelle.

Tant qu'il y a identification avec "je" il y a fragmentation, fracture... avec toutes les souffrances et les absurdités qui en découle. Ce n'est pas pour rien que la 1ere noble vérité du bouddha est : "tout est souffrance" et la réponse à cette vérité se trouve dans la 2ème : "l'origine de toute souffrance découle du sens du moi".

Bien à toi sunny
avatar
Cobra-de-jade

Messages : 594
Date d'inscription : 28/05/2012
Masculin Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paradoxe métaphysique

Message par domi35 le Mar 2 Oct 2012 - 19:09

tijani a écrit: " ne vous prosternez pas , au moment de la rougeur du disque solaire , pendant le crépuscule et de l'aurore ; Satan se trouve entre deux cornes "


Un symbole ne reste qu’un symbole, une image à interpréter.





avatar
domi35

Messages : 251
Date d'inscription : 16/01/2012
Masculin Age : 60
Localisation : saint Malo

http://www.talpiot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paradoxe métaphysique

Message par tijani le Mar 2 Oct 2012 - 19:32

non c'est bien plus compliqué que ça , de la représentation sculpturale ( idoles , statues , totem etc...) l'humanité a versé dans le graphisme et desseins des dieux des mythologies,... dans notre monde moderne , cet art pictural des dieux s'est dissimulé dans les symboles ....

c'est pour ça que la loi monothéiste interdisait le graphisme et le dessein des êtres animés ...

cela dit je ne peux aborder ce sujet correctement dans sa totalité , je serais évasif sur certains points ...
avatar
tijani

Messages : 576
Date d'inscription : 20/05/2012
Masculin Age : 51
Localisation : oasis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paradoxe métaphysique

Message par domi35 le Mar 2 Oct 2012 - 19:42

tijani a écrit:
c'est pour ça que la loi monothéiste interdisait le graphisme et le dessein des êtres animés ...
...

OUI tijani, le problème est justement là « tu ne te prosternera pas devant les idoles » Rose
avatar
domi35

Messages : 251
Date d'inscription : 16/01/2012
Masculin Age : 60
Localisation : saint Malo

http://www.talpiot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paradoxe métaphysique

Message par tijani le Mar 2 Oct 2012 - 20:33

domi35 a écrit:
tijani a écrit:
c'est pour ça que la loi monothéiste interdisait le graphisme et le dessein des êtres animés ...
...

OUI tijani, le problème est justement là « tu ne te prosternera pas devant les idoles » Rose

une idole , peut être qu'un bout de bois , une pierre inerte ou alors une passion un bien matériel ...

je ne saurais t’expliquer l'anatomie spirituelle de l’être selon ma version , juste que j’abrège en te disant qu'a chaque fois que l'on aime autre que l'UN , on crée un choc un traumatisme , une faille dans l'amour qui nous lie au divin , tu te fragmentes , tu crée des avatars , c'est la possession du corps subtil par le mal supérieur par opposition au démon médiocre qui lui ne posséde que le corps , et qui peut être traiter par une simple séance d'exorcisme

adorer une idole c'est créer une cohabitation inconsciente , qui prendra à ton insu le contrôle de ton esprit par un avatar , elle te fera ramer dans les dédales labyrinthiques de ta psychée ; bien sur elle pourra faire de toi,un mathématicien , un chercheur , un poète , un génie , un homme illustre , un guide spirituel parlant savamment de la lumière et de la sagesse; mais on entre dans son plan ...

je pense que l'homme moderne a cette propension , a ironiser sur la facilité qu'avaient les anciens a adorer des idoles , trouvant cela très puéril et découlant d'un certain sous développement spirituel ou d'une absence de maturité que lui aurait acquis dans la modernité , mais je pense qu'il est pire que ses prédécesseurs et que ça fait de lui un être encore plus ignorant et plus manipulables que ceux la même qui se prosternaient devant des idoles ...

l'idole des anciens est devenu , l'avatar des modernes ...hier il était a l’extérieur , aujourd'hui il est en nous
il cohabite , et nous rend aveugle a l’évidence , parcqu'il grandit avec nous ..
avatar
tijani

Messages : 576
Date d'inscription : 20/05/2012
Masculin Age : 51
Localisation : oasis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paradoxe métaphysique

Message par Cobra-de-jade le Mar 2 Oct 2012 - 20:50

Une idole peut aussi être une idée, un ensemble de concepts qu'on a de l'absolu sans forme! Les idées peuvent tuer, elles (contrairement aux statues immobiles).
L'idolâterie mentale est bien plus subtile que celle qui se trouve sur une statue de pierre ou de bois.

On a déjà parlé de ça en début de post Tijani et j'aurai toujours la même réaction : le discours que tu tiens reflète une méconnaissance des symboles ésotériques de la culture d'autrui et cela peut devenir très dangereux (l'histoire l'a montré à maintes reprises) à juger uniquement l'autre à partir de ses propres croyances sans même connaître le symbolisme profond de celles d'autrui.

A côté de ça, on peut créer autant de traumatismes dans le corps subtils et de possession avec le "sans image" car tant que celui-ci a un nom, un ensemble de pratique, de concepts à son sujet etc, ce "sans forme" a bel et bien une forme, se situant sur le plan mental et cette forme est nourrie par les vibrations psychiques de ceux qui l'utilisent.

Si il plait au divin de se manifester sous la forme d'Appolon, Krishna, Osiris etc... Qui es-tu pour juger de ce que tu n'as pas appréhendé par toi même de l'intérieur en l'absence de préjugés? Dans toutes les traditions reliées à la source divine, ces dieux ne sont autre que l'équivalent des anges ou des archanges et ces anges ont également des noms dans la traditions abrahamique : c chou vert et vert chou.
Un nom, c'est une forme d'énergie, une onde de forme de la même façon qu'une image. Lorsqu'on sait que presque toutes les traditions soit disant "polythéistes" place l'UN avant tous les autres "dieux" on se rend compte qu'il y a bcp moins de polythéistes qu'on ne le pense ! L'ignorance est la mère de tous les vices.
avatar
Cobra-de-jade

Messages : 594
Date d'inscription : 28/05/2012
Masculin Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paradoxe métaphysique

Message par tijani le Mar 2 Oct 2012 - 21:11

Cobra-de-jade a écrit:
Si il plait au divin de se manifester sous la forme d'Appolon, Krishna, Osiris etc... Qui es-tu pour juger de ce que tu n'as pas appréhendé par toi même de l'intérieur en l'absence de préjugés? Dans toutes les traditions reliées à la source divine, ces dieux ne sont autre que l'équivalent des anges ou des archanges et ces anges ont également des noms dans la traditions abrahamique : c chou vert et vert chou.

Apocalypse 2:
Écris à l'ange de l'Église de Pergame :

Voici ce que dit celui qui a l'épée aiguë, à deux tranchants :
Je sais où tu demeures, je sais que là est le trône de Satan. Tu retiens mon nom, et tu n'as pas renié ma foi, même aux jours d'Antipas, mon témoin fidèle, qui a été mis à mort chez vous, là où Satan a sa demeure.

église de Pergame correspond au temple de Zeus roi des dieux grecs . Je doute fort que les traditions abrahmaniques aient un quelconque équivalent avec les anges et les dieux des mythologies ...lisant une telle désinformation ; je préfère mon ignorance à tes hypothétiques et énigmatiques connaissances ...



ce temple a été déplacé de Pergame ('anatolie) en Allemagne , allez savoir pourquoi , et qui tiens vraiment a ce temple!
avatar
tijani

Messages : 576
Date d'inscription : 20/05/2012
Masculin Age : 51
Localisation : oasis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paradoxe métaphysique

Message par tijani le Mar 2 Oct 2012 - 21:22

Cobra-de-jade a écrit:
On a déjà parlé de ça en début de post Tijani et j'aurai toujours la même réaction : le discours que tu tiens reflète une méconnaissance des symboles ésotériques de la culture d'autrui et cela peut devenir très dangereux (l'histoire l'a montré à maintes reprises) à juger uniquement l'autre à partir de ses propres croyances sans même connaître le symbolisme profond de celles d'autrui. .

pourquoi tu penses que juges autrui , je ne fais que confronter une tradition à une autre , et ce sont ces traditions qui s'opposent , pourquoi tu ramènes le problème sur le terrain des personnes ....
avatar
tijani

Messages : 576
Date d'inscription : 20/05/2012
Masculin Age : 51
Localisation : oasis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paradoxe métaphysique

Message par Cobra-de-jade le Mar 2 Oct 2012 - 21:45

tijani a écrit:
église de Pergame correspond au temple de Zeus roi des dieux grecs . Je doute fort que les traditions abrahmaniques aient un quelconque équivalent avec les anges et les dieux des mythologies ...lisant une telle désinformation ; je préfère mon ignorance à tes hypothétiques et énigmatiques connaissances ...
ce temple a été déplacé de Pergame ('anatolie) en Allemagne , allez savoir pourquoi , et qui tiens vraiment a ce temple!

Comme je te le disais plus haut... l'anti-divin peut instrumentaliser n'importe quel symbole, texte, loi, pratique, concept, etc pour servir sa propre cause et les traditions abrahamiques n'y font pas exception, et ça aussi l'histoire ancienne comme moderne l'a maintes fois prouvé !
Sincèremment, je trouve dommage que tu ne retiennes que les récupérations égotiques et sataniques qu'on a fait avec d'autres traditions, très différente de la tienne... en gros, c'est le rejet de la différence.
C'est ce qui arrive quand on appréhende la tradition des autres uniquement d'après ce qu'on en dit dans notre propre tradition, on ne l'a perçoit qu'à travers les filtres de nos propres croyances.


Dernière édition par Cobra-de-jade le Mar 2 Oct 2012 - 21:47, édité 1 fois
avatar
Cobra-de-jade

Messages : 594
Date d'inscription : 28/05/2012
Masculin Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paradoxe métaphysique

Message par Cobra-de-jade le Mar 2 Oct 2012 - 21:46

tijani a écrit:
pourquoi tu penses que juges autrui , je ne fais que confronter une tradition à une autre , et ce sont ces traditions qui s'opposent , pourquoi tu ramènes le problème sur le terrain des personnes ....

C'est une blague ou quoi? Laughing
avatar
Cobra-de-jade

Messages : 594
Date d'inscription : 28/05/2012
Masculin Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paradoxe métaphysique

Message par Soudhamani le Mer 3 Oct 2012 - 2:31

Si ce n'est pas une blague , alors c'est sûrement une incompréhension .

Ce sont les interprétations erronées (mentales /intellectuelles) des traditions qui s'opposent , tandis que l'expérience intérieure juste du Divin est commune à tous les Hommes quelque soit leurs pratiques .




Pour en revenir au paradoxe , ce que j'ai compris , c'est que l'Esprit Créateur Originel , a besoin /a créer la Matière (la Nature) dans toutes sa diversité pour S'exprimer .
Alors la Matière et Dieu sont indissociables .

Quand l'Homme reconnaît /s'identifie à cet Esprit /Intelligence Cosmique qui sous tend toute chose , alors il exprime le Soi .
Mais quand l'homme croit qu'il est un individu distinct , autonome et indépendant, alors cette Réalité Suprême s'exprime en tant qu'ego.

Rolling Eyes
avatar
Soudhamani

Messages : 63
Date d'inscription : 13/12/2011
Féminin Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paradoxe métaphysique

Message par tijani le Mer 3 Oct 2012 - 6:34

je ne pense pas que le verset de la bible sur le temple de Pergame , prête a interprétation erronée ou pas , je le trouve clair , net et précis ...comme beaucoup d'autres textes sur ce thème ; dans la tradition abrahamique ...
avatar
tijani

Messages : 576
Date d'inscription : 20/05/2012
Masculin Age : 51
Localisation : oasis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paradoxe métaphysique

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum