Avons-nous besoin d'un maître?

Page 7 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Avons-nous besoin d'un maître?

Message par Cobra-de-jade le Sam 6 Oct 2012 - 9:15

Rappel du premier message :

Si vous en êtes encore à poser cette question, la réponse est : oui. Corrigeons pourtant un seul mot : celui précisément de "maître". Ou bien gardez-le tel quel, s'il vous fait plaisir et si vous comprenez que le "maître" n'est pas en essence supérieur à vous. Il apparaît seulement un peu en avance sur vous, - retard que vous pourrez combler à tout instant par votre zèle et votre courage. Voyez, dans le ch'an encore ou le meilleur zen, ces rudes empoignades entre maîtres et élèves: les coups de bâton pleuvaient dru ; on se tendait des pièges de part et d'autre; on s'invectivait jusqu'au dernier souffle; la transmission suprême ne s'effectuait pas dans la pompe et l'attendrissement mais dans un simulacre de mauvais humeur, une virilité bourrue. Seule période de la spiritualité universelle, peut-être, où l'on eut de l'humour!

Donc pas de révérence excessive envers le maître; pas de gouroumania. Le vrai maître n'aspire qu'à être détrôné car sa charge lui pèse, l'idolâterie des disciples le fatigue, lui fait douter de l'humaine raison. Il guette celui ou celle qui va enfin oser reprendre le flambeau et c'est souvent à celui-là - qu'il n'aime pas forcément - à cet élu spontané qu'il va réserver ses flèches les plus cruelles. Il pleurera des larmes amères, celui qui sera jugé digne de reprendre sur ses épaules le poids de la vacuité.

(extrait du livre "Pour l'Eveil" de Pierre Feuga)
avatar
Cobra-de-jade

Messages : 594
Date d'inscription : 28/05/2012
Masculin Age : 40

Revenir en haut Aller en bas


Re: Avons-nous besoin d'un maître?

Message par Loryan le Lun 12 Nov 2012 - 10:33

Je crois que le terme polémique est très exagéré en fait.

La problématique essentielle de ce sujet est je crois le sentiment "d'obligation".

Ce sentiment est véhiculé plus ou moins consciemment par les "partisans" un peu dans le genre "si t'a pas de maitre c'est que tu as rien compris ou que t'es pas assez évolué pour comprendre"
--> j'ai longuement analysé cette phrase pour vérifier si il ne s'agit pas d'une projection de défense de mon propre égo, mais en relisant les interventions on trouvent bel et bien des réflexions qui tentent d'imposer le maitre comme un élément indispensable du parcours spirituels.. surtout de la part de ceux qui en ont un ou qui en ont croisé.

Ensuite à réaction le sentiment est amplifié par les non-partisans qui d'une façon générale sont plutôt autodidacte ou qui ont un esprit d'indépendance plus prononcé ou tout simplement qui n'en éprouve pas le besoin.
On peut cependant ajouter des dérives possible d'envie et de jalousie qui se traduisent par un refus cultivé.

Bien sur il ne faut pas me lire d'une façon trop catégorique, la plus part des termes que j'ai utilisés sont très versatiles d'un individu à l'autre et surtout selon sa conscience du moment.

J'aime beaucoup les termes "d'ami spirituel" ou de "plus qu'une mère" qui à mon sens déroutent assez bien les défenses naturelles du mental pour une compréhension plus profonde.

Sinon pour en revenir à cette "obligation" sous-jacente, je pense qu'il est important de respecter la position de chacun.

Si le choix d'un maitre se réduit à une fuite de sa propre volonté, un refus par esprit d'indépendance, la facilité de suivre plutôt que d'avancer, l'hostilité à mieux que soi... ou tout un tas de choses dans le même genre, alors la relation est forcément biaisé car il y a une notion sous-jacente d'esclavagisme soit à l'égo d'un autre soit au sien.

Je pense que la notion de choix en conscience sur ce sujet est primordiale, et que cette dernière ne dépend pas du fait de savoir si on est pour ou contre, si c'est nécessaire ou non.


Loryan

Messages : 426
Date d'inscription : 15/11/2011
Masculin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Avons-nous besoin d'un maître?

Message par air le Lun 12 Nov 2012 - 19:00

Bonsoir Loryan,

Loryan a écrit:Ce sentiment est véhiculé plus ou moins consciemment par les "partisans" un peu dans le genre "si t'a pas de maitre c'est que tu as rien compris ou que t'es pas assez évolué pour comprendre"
--> j'ai longuement analysé cette phrase pour vérifier si il ne s'agit pas d'une projection de défense de mon propre égo, mais en relisant les interventions on trouvent bel et bien des réflexions qui tentent d'imposer le maitre comme un élément indispensable du parcours spirituels.. surtout de la part de ceux qui en ont un ou qui en ont croisé.
Suite à cette remarque, j'ai refait une passe (rapide) sur les différents posts de ce sujet. Contrairement à ce que j'ai dit récemment j'ai effectivement trouvé un membre qui semble penser qu'il est obligatoire d'avoir un maître pour réellement avancer. Et pour que les choses soient claires et que ce membre puisse préciser sa pensée le cas échéant (s'il le juge utile ou nécessaire), il s'agit de tijani.

Ceci dit, en aucun cas, tijani n'a dit quelque chose ressemblant de près où de loin à
Loryan a écrit:"si t'a pas de maitre c'est que tu as rien compris ou que t'es pas assez évolué pour comprendre"
Et l'avis de tijani, en soi et tant qu'il est exprimé dans le respect de la charte, ne me pose aucun problème.

Peut-être malgré tout que d'autres contributions plus intolérantes dans leur formulation ont échappé à la modération, mais dans ce cas, je te rappelle (ainsi qu'à tous) qu'il existe la possibilité de signaler les posts que vous trouvez offensants. Les modérateurs ne lisent pas forcément tout, et de plus et surtout, ce qui est offensant pour l'un peut ne pas l'être pour un autre, pour des raisons de différence de sensibilité, ou même pour des différences de compréhension et d'usage de l'expression française, comme c'est arrivé tout récemment entre lounaaa et moi-même au sujet de l'expression "moins pire".

A l'inverse, si personne n'a utilisé une formulation aussi intolérante que celle que tu utilises, je pense qu'il vaut mieux éviter de surenchérir comme tu le fais car on a vu, à plusieurs reprises déjà, que ce sujet est sensible et à tôt fait d'attiser les susceptibilités.

Je rappelle également une fois de plus que les actions de modération ne se font pas nécessairement en public, nous agissons selon les circonstances en fonction de ce qui nous paraît être la meilleure attitude.

Pour tenter d'y voir un peu plus clair dans les avis respectifs de chacun, en essayant d'éviter l'ambiguité, je pense que je vais prochainement lancer un sondage sur le sujet, en choisissant soigneusement la formulation.

sunny

avatar
air
Modérateur

Messages : 2585
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 48
Localisation : Voie Lactée...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Avons-nous besoin d'un maître?

Message par Loryan le Lun 12 Nov 2012 - 19:21

Je ne me suis pas bien fait comprendre Air, il n'y a rien à modérer et ni Tijani ni personne n'a eu un discours autoritaire ou intolérant sur la question.

Je soulevais juste que parfois la ferveur de chacun en ce qu'il croit peut-être vécu comme un forme légère d'oppression par la personne en face.

Mais ça ne relève pas plus loin que le genre d'affirmation "les épinards sont nécessaire à une bonne santé parce qu'il y a plein de fer " .
Il faut juste imaginer qu'une personne qui n'aime pas les épinards ou n'en mange pas peu se sentir oppressée si on lui affirme toujours cette chose, d'autant que pour elle tout passe par le persil !!

Je me suis donc mal exprimé, je voulais juste signifier que lorsque la notion de maitre n'est pas présente dans sa vie il peut devenir difficile de s'entendre dire que c'est nécessaire à une vie spirituelle épanouie.
Car cela sous entend énormément de chose comme la contrainte, le non épanouissement, la sous estime de sa vie et la sur estime de celle des autres, mais aussi la folie, la fuite en avant, les sectes et gurus, etc.. si on pousse un peu selon les possibles expériences de vie de chacun.

Je respecte le choix de Tijani puisque tu l'as cité mais aussi le tien et celui d'autres sur ce sujet.
A titre personnel je souhaite juste qu'on ne me l'impose pas comme le seul chemin possible parce que je n'aime pas les épinards et que pour l'anecdote on m'a giflé quand j'avais 10 ans pour me forcer à en manger et on a du me jeter dehors pour la colère qui s'en est suivie.
Aujourd'hui 30 ans plus tard je suis capable d'en manger mais je ne les aime que cru, sauf qu'apprendre à en manger fut mon choix et que c'est pas pour autant que cela fait partie de mon alimentation.
Voilà pour l'anecdote Very Happy











Loryan

Messages : 426
Date d'inscription : 15/11/2011
Masculin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Avons-nous besoin d'un maître?

Message par tijani le Lun 12 Nov 2012 - 20:09

eh! les amis on va pas encore faire un tour de piste .... Razz

Loryan tous les chemins mènent a Rome , accompagnés (d'un maitre ) ou non , mais y aller tout seul , c'est vachement plus pénible ...

Air effectivement je suis pour le compagnonnage d'un maître , mais je ne suis pas aussi catégorique que ça


Trinquons
avatar
tijani

Messages : 576
Date d'inscription : 20/05/2012
Masculin Age : 51
Localisation : oasis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Avons-nous besoin d'un maître?

Message par gogo an le Lun 12 Nov 2012 - 22:58

je te comprends tout à fait loryan quand tu dis que " la ferveur peut provoquer une forme d'oppression ! Laughing c'est bien dit !! Sage
les évidences sont relatives tellement souvent .. Very Happy
j'aime bien aussi quand tu dis que " la présence d'un maître n'est pas nécessaire à une vie spirituelle équilibrée "
par contre , juste après , ce qui suit " cela sous entend ..." est très troublant car c'est vraiment une suite de représentations très négatives ! Fouet
n'as tu pas peur de provoquer une forme d'oppression par tant de ferveur ?? Nimport\' nawak
mais , par contre , c'est ce que cela sous entend pour toi et chacun peut se faire son opinion bien sûr !!
cependant , dans l'absolu , un vrai maître spirituel nous aime au delà de notre mère ( pas les mêmes attachements ) dans le sens où il veut notre bien ...mais on ne peut plus tricher ...
il est souvent un guide ....avec énormément de patience !! lol!

gogo an

Messages : 127
Date d'inscription : 30/07/2012
Masculin Age : 59

Revenir en haut Aller en bas

Re: Avons-nous besoin d'un maître?

Message par domi35 le Mar 13 Nov 2012 - 8:50

tijani a écrit:

Loryan tous les chemins mènent a Rome ,
Oui, mais un seul chemin mène à Dieu... coeur
avatar
domi35

Messages : 251
Date d'inscription : 16/01/2012
Masculin Age : 60
Localisation : saint Malo

http://www.talpiot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Avons-nous besoin d'un maître?

Message par lounaaa le Mar 13 Nov 2012 - 9:27

Oui, mais un seul chemin mène à Dieu

ah non!! je ne suis pas du tout d'accord avec ça!! Mesures tu, au dela de la question "as t'on besoin d'un maitre" ce que sous entend cette affirmation? Qu'au dela d'avoir ou non besoin d'un maitre, il fait egalement "choisir" le bon chemin, le bon courant, la bonne religion?
Pour moi, tout ce qui est EST de Dieu, et reviens à lui, peut importe le chemin que l'on emprunte. Notre "devoir" selon ma croyance n'est que faire au mieux, à notre echelle et avec les outils dont nous disposons pour se rapprocher de lui et d'avoir un comportement digne de ce que l'on espere de lui. Le "Chemin" est pour moi un cadeau qu'il nous fait, et cette tendance a percevoir la spiritualité -et la vie en général- comme une forme de contrainte , prédéfinie, sans droit à l'erreur et au libre arbitre que Dieu nous a offert a quelque chose d'assez incompréhensible. "Le" chemin est relatif à une multitude de chose indépendante de notre volonté -culture, tradition, éducation...etc- qui ne peut supporté selon moi ce genre d'affirmation.
avatar
lounaaa

Messages : 682
Date d'inscription : 18/04/2012
Féminin Age : 33
Localisation : trop souvent la lune

Revenir en haut Aller en bas

Re: Avons-nous besoin d'un maître?

Message par domi35 le Mar 13 Nov 2012 - 10:14

(Tous les chemins mènent à Rome) Je répondais juste à cette expression Lounaaa

"Mais un seul chemin mène à Dieu"



Je laisse à César ce qui est à César, et je garde ce qui est à Dieu « l’Amour »

Peu importe la direction que l’on prend, l’Amour est le chemin

coeur Rose
avatar
domi35

Messages : 251
Date d'inscription : 16/01/2012
Masculin Age : 60
Localisation : saint Malo

http://www.talpiot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Avons-nous besoin d'un maître?

Message par Yukarie le Mar 13 Nov 2012 - 13:53

Les chemins sont différents au départ, mais tous se rejoignent.

C'est comme de monter une montagne : au pied il y a autant de chemins qu'il y a de vaches dans la montagne ; au sommet les chemins se rejoignent.
avatar
Yukarie

Messages : 156
Date d'inscription : 31/03/2012
Féminin Age : 67

Revenir en haut Aller en bas

Re: Avons-nous besoin d'un maître?

Message par lounaaa le Jeu 15 Nov 2012 - 13:30

Oui Domi!! je crois juste que tout revient à Dieu, l'amour et le reste aussi, que l'on suive ce chemin ou non. Smile
Merci Yukarie, je suis d'accord!! Sage
avatar
lounaaa

Messages : 682
Date d'inscription : 18/04/2012
Féminin Age : 33
Localisation : trop souvent la lune

Revenir en haut Aller en bas

Re: Avons-nous besoin d'un maître?

Message par domi35 le Jeu 15 Nov 2012 - 20:02

J’avais partagé ceci en 2005/2006 sur un forum

La vue d’un monument ou d’un paysage peut nous paraître bien différente selon l’endroit où on ce place. Nos yeux nous permettent de voir et de comprendre ce qui peut être perçus différemment par les autres ; mais la beauté du paysage ou du monument est identique tant que notre cœur sait en percevoir l’essentiel. Pourquoi débattre ou ce déchirer sur ce qui reste Unique. Regarder une pyramide, chaque angle peut être perçu différemment selon l’endroit ou on se trouve. Pourtant ses quatre cotés qui représente les quatre éléments de la vie, ce dirige tous vers le sommet de celle-ci, pour ne former plus qu’UN (Le cinquième)
Choisissez avant tous ce que votre cœur vous dicte, sans vous soucier de l’autre, voyez en lui une partie de vous qui as choisi un chemin opposé pour grandir, mais qui ce dirige pourtant vers le même but. Tant que l’Amour et le respect de votre prochain seront votre ligne de conduite, le chemin choisi sera le bon, il vous mènera au sommet de la pyramide.

Rose
avatar
domi35

Messages : 251
Date d'inscription : 16/01/2012
Masculin Age : 60
Localisation : saint Malo

http://www.talpiot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Avons-nous besoin d'un maître?

Message par OKASAN le Ven 16 Nov 2012 - 16:31


c'est très vrai Domy, j'aime beaucoup..

Merci pour ce partage !

sunny I love you
avatar
OKASAN

Messages : 199
Date d'inscription : 11/07/2012
Féminin Age : 59
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Avons-nous besoin d'un maître?

Message par Rigel le Dim 18 Nov 2012 - 11:40

domi a écrit :
Choisissez avant tous ce que votre cœur vous dicte, sans vous soucier de l’autre, voyez en lui une partie de vous qui as choisi un chemin opposé pour grandir, mais qui ce dirige pourtant vers le même but. Tant que l’Amour et le respect de votre prochain seront votre ligne de conduite, le chemin choisi sera le bon, il vous mènera au sommet de la pyramide.

Oui domi ...... Tu et je fais référence au "Maître intérieur".
Il se peut peut que sur notre chemin nous soyons en contact avec des personnes plus avancées sur le sentier. Il est bon de les écouter. Ils ont un message à nous faire passer.
Le Maître est avant tout dans notre cœur.
Love
avatar
Rigel

Messages : 388
Date d'inscription : 29/11/2011
Féminin Age : 74

Revenir en haut Aller en bas

Re: Avons-nous besoin d'un maître?

Message par Loryan le Lun 19 Nov 2012 - 13:51

Il est possible aussi dans une sorte de notion d'âme groupe qu'il n'y ai pas vraiment de différence entre le maître et l'élève.
Sans rentrer dans le détail des groupes rattachables on peut concevoir que l'humanité est en elle même une forme de conscience unifiée dont nous sommes partie et peut-être aussi partis (au sens de la séparation par l'individualisation).

Dans cette projection spirituelle de l'humanité il n'y a donc pas d'un coté le maître et de l'autre l'élève mais un processus d'évolution de la conscience ou chaque âme-individuelle est reliée au sein d'un ensemble âme-humanité au sein duquel les maitres sont aussi présents.

Simple projection

Loryan

Messages : 426
Date d'inscription : 15/11/2011
Masculin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Avons-nous besoin d'un maître?

Message par Rigel le Lun 19 Nov 2012 - 14:22

Loryan la notion "d'Ame groupe" est plus adéquate aux animaux quoique ?
Je pense que notre âme est individuelle. Mais il est vrai que nous sommes (je le pense) dans un "groupe" ... Et allez une fournée pour les humains !!! Hola
Loryan dit :
Il est possible aussi dans une sorte de notion d'âme groupe qu'il n'y ai pas vraiment de différence entre le maître et l'élève.
Un Maître enseigne. Nous sommes tous des disciples chacun à son niveau.
Je le pense aussi Loryan
[quote Loryan dit : ]Dans cette projection spirituelle de l'humanité il n'y a donc pas d'un coté le maître et de l'autre l'élève mais un processus d'évolution de la conscience ou chaque âme-individuelle est reliée au sein d'un ensemble âme-humanité au sein duquel les maitres sont aussi présents.[/quote]

Je suis en harmonie avec toi Loryan.
Bisou

avatar
Rigel

Messages : 388
Date d'inscription : 29/11/2011
Féminin Age : 74

Revenir en haut Aller en bas

Re: Avons-nous besoin d'un maître?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 7 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum