euthanasie ou acharnement thérapeutique

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

euthanasie ou acharnement thérapeutique

Message par tijani le Dim 14 Oct 2012 - 19:29

Rappel du premier message :

je voudrais connaitre vos avis sur ce sujet.

faut il laisser mourir quelqu'un en toute volonté ou s'acharner contre sa maladie ?

Au plaisir de vous lire.

Smile
avatar
tijani

Messages : 576
Date d'inscription : 20/05/2012
Masculin Age : 51
Localisation : oasis

Revenir en haut Aller en bas


Re: euthanasie ou acharnement thérapeutique

Message par gogo an le Mer 17 Oct 2012 - 6:50

lola83 a écrit:moi aussi je suis POUR , avec des contrôles bien sûr , pas n'importe quand , pas n'importe comment , et pas par n'importe qui

malheureusement , j'ai eu le cas avec mon père , mort à 92 ans en 2008

il n'y avait plus d'espoir , il a eu un cancer du foie fulgurant , il est resté 4 jours à l'hopital où son cas c'est aggravé au point qu'il n'y avait plus d'espoir

je l'ai donc ramené l'après -midi à la maison , pour qu'il meure chez lui , ... , tout d'un coup vers 8 h du soir , il s'est mis à souffrir atrocement , il a réussi à me dire que c'était le ventre , il criait , c'était atroce ...

heureusement , le médecin urgentiste qui s'est présenté au bout de 30 interminables minutes a compris la situation , il a été compétent et humain , et il lui a injecté suffisament de morphine pour qu'il ne souffre plus et qu'il meure plus vite

c'est ce qui s'est passé , entre la morphine et la glace que je lui avais mis sur le ventre , il n'a plus crié , il nous a serré très fort les mains ( à mon fils et à moi ) et il nous a quitté ( le coeur a laché )

je remercierais jamais assez ce docteur de sa compréhension et Dieu de me l'avoir envoyé

en effet l'infirmière arrivée avant le docteur , me disait que parfois l'agonie durait toute la nuit , je n'aurais jamais pu voir souffrir mon père aussi longtemps

merci lola pour ce témoignage très émouvant !!
tout est dit ...
que dire de plus ...je t'embrasse
Rose

gogo an

Messages : 127
Date d'inscription : 30/07/2012
Masculin Age : 58

Revenir en haut Aller en bas

Re: euthanasie ou acharnement thérapeutique

Message par lola83 le Mer 17 Oct 2012 - 11:00

merci gogo an

tijani , pour défendre une cause , il faut prendre des risques , et les docteurs qui sont humains sont prêts à en prendre aussi

( d'ailleurs il m'avait dit : s'il faut revenir , appelez moi , il n'est pas question de le laisser souffrir comme cela ) , grâce à Dieu , il n'a pas eu besoin de revenir et mon père est parti en paix

les mauvaises conditions de fin de vie sont souvent dues à l'abus de médicaments et non pas à une volonté de Dieu
avatar
lola83

Messages : 1203
Date d'inscription : 25/03/2012
Localisation : près de paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: euthanasie ou acharnement thérapeutique

Message par tijani le Mer 17 Oct 2012 - 12:01

lola83 a écrit:merci gogo an

tijani , pour défendre une cause , il faut prendre des risques , et les docteurs qui sont humains sont prêts à en prendre aussi

oui tout a fait , ne le prend pas pour un jugement de ma part , juste que je note , la réalité de l'implacable , machine judiciaire , bête et discipliné , car la législation est figé sur ce thème ...
avatar
tijani

Messages : 576
Date d'inscription : 20/05/2012
Masculin Age : 51
Localisation : oasis

Revenir en haut Aller en bas

Re: euthanasie ou acharnement thérapeutique

Message par Loryan le Mer 17 Oct 2012 - 13:26

Elle est figé sans doute aussi parce que chaque cas est vraiment très particulier.

Il est aussi très paradoxal après avoir enlevé la peine de mort pour des gens dangereux ou très nuisibles à la société, de vouloir établir un droit à la mort pour des gens en détresse et aimé.

Bien sur on me dira "c'est pas pareil" ...
Un criminel n'est-il pas un être gravement malade dans son psychisme et qui engendre une souffrance énorme à lui même et à d'autres ?

Je relevais juste ce paradoxe, tout autres amalgames mal venus serait fortuit.

Loryan

Messages : 426
Date d'inscription : 15/11/2011
Masculin

Revenir en haut Aller en bas

Re: euthanasie ou acharnement thérapeutique

Message par gogo an le Mer 17 Oct 2012 - 14:35

oui , c'est tout à fait cela : " chaque cas est particulier " Wink
encore oui , ce que tu énonces ensuite est un vrai paradoxe , on pourrait alors aussi parler de l'avortement ...très paradoxal aussi ...
et là , si on continue , on comprends que le paradoxe n'est que l'illustration que notre manière de penser n'est pas opérante , qu'elle amène à une impasse ...
par contre , si on accepte d'épouser les situations et le non jugement ...
on est moins dérangé ,
alors la conscience s'élargit
on peut tout accueillir
on retombe dans quelque chose de plus vaste !
le paradoxe est très utilisé dans mon école zen , c'est pour ça que j'étale ma science !! Very Happy
beaucoup de ponts ont été faits avec l'école de Palo Alto à ce sujet !
par exemple , grâce à une profonde repentance , certains criminels ont pu complètement inversé leur karma et basculer dans la sainteté ..
tiens ça me rappelle aussi un excellent bouquin de Allan Watts " bienheureuse insécurité " ....tout un programme ...
Fleur

gogo an

Messages : 127
Date d'inscription : 30/07/2012
Masculin Age : 58

Revenir en haut Aller en bas

Re: euthanasie ou acharnement thérapeutique

Message par Chimère le Mer 17 Oct 2012 - 15:19

encore oui , ce que tu énonces ensuite est un vrai paradoxe , on pourrait alors aussi parler de l'avortement ...très paradoxal aussi ...

Ben l'avortement, je pense que c'est un autre débat...
D'une part, il pose la question de savoir si un foetus est un être vivant indépendant, et à quel stade... ce qui n'est ni scientifiquement, ni juridiquement, ni philosophiquement tranché...
D'autre part, cela revient à contraindre une femme à avoir un enfant alors qu'elle ne veut pas / peut pas l'assumer, pour des raisons matérielles, personnelles, psychiques ou tendant à la conception de l'enfant (viol...).

L'avortement, c'est clairement l'idée que l'on donne une priorité à la mère, et à sa propre santé physique et mentale, sur un "enfant" dont on ne sait pas encore s'il en est un en réalité... de 2 maux choisir le moindre, en quelques sortes...
avatar
Chimère

Messages : 325
Date d'inscription : 25/07/2012
Féminin Age : 34
Localisation : Dijon

Revenir en haut Aller en bas

Re: euthanasie ou acharnement thérapeutique

Message par gogo an le Mer 17 Oct 2012 - 17:07

ben ...à titre personnel je suis tout à fait sur la même longueur d'ondes !
mais il se trouve que d'autres non !
ce que je voulais dire c'est que c'est encore une décision personnelle , en âme et conscience , qu'on ne peut pas décréter à la place des gens concernés si c'est bien ou mal .
de 2 maux choisir le moindre me convient bien !
Fleur

gogo an

Messages : 127
Date d'inscription : 30/07/2012
Masculin Age : 58

Revenir en haut Aller en bas

Re: euthanasie ou acharnement thérapeutique

Message par Kouen le Jeu 18 Oct 2012 - 6:17

C'est intéressant tous vos avis...et merci à toi
Lola pour ton témoignage personnel Wink I love you


Ceci dit, comme parfois dans la vie, tant que l'on est
pas confronter au probléme réel, celui qui nous frappe,
ou nous touche au plus profond de notre être et conscience,
les idées, les paroles, restent des 'mots' sans action !!

Chacun réagira en fonction de lui même, de son histoire,
de sa population environnante, de ses critères religieux
( qui parfois nous invitent dans certains cas, à nous remettre
en question, pour l'un , pour l'autre...pour 'accompagner' !! )

Bien à vous tous sunny




avatar
Kouen

Messages : 497
Date d'inscription : 04/08/2012
Féminin Age : 49
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: euthanasie ou acharnement thérapeutique

Message par air le Jeu 18 Oct 2012 - 6:52

Loryan a écrit:Il est aussi très paradoxal après avoir enlevé la peine de mort pour des gens dangereux ou très nuisibles à la société, de vouloir établir un droit à la mort pour des gens en détresse et aimé.
Pour moi il n'y a aucun paradoxe ici. Il s'agit dans un cas d'un droit, dans l'autre d'une obligation. Une personne qui se fait euthanasier est supposée ne plus vouloir vivre, ce n'est pas le cas pour un condamné à mort.

Par ailleurs, s'il ne devait y avoir qu'une raison d'interdire la peine de mort, c'est pour toutes les erreurs judiciaires commises. Combien d'innocents ont ainsi été exécutés par le passé et le sont toujours dans certains pays ?
avatar
air
Modérateur

Messages : 2585
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 47
Localisation : Voie Lactée...

Revenir en haut Aller en bas

Re: euthanasie ou acharnement thérapeutique

Message par OKASAN le Jeu 18 Oct 2012 - 12:51

Kouen a écrit:Ceci dit, comme parfois dans la vie, tant que l'on est
pas confronter au probléme réel, celui qui nous frappe,
ou nous touche au plus profond de notre être et conscience,
les idées, les paroles, restent des 'mots' sans action !!

Chacun réagira en fonction de lui même, de son histoire,
de sa population environnante, de ses critères religieux
( qui parfois nous invitent dans certains cas, à nous remettre
en question, pour l'un , pour l'autre...pour 'accompagner' !! )

bien d'accord avec ça !! pour moi cette question de l'euthanasie est bien trop intime et propre à chaque cas particulier, qu'une loi là-dessus, me paraît inadéquate.....

comme toi Lola I love you , j'ai vécu par 2 fois l'euthanasie dans ma famille proche :

--- mon neveu de 20 ans atteint d'un cancer au stade terminal, dont les parents et les médecins ont doucement augmenté les doses de morphines pour qu'il parte tranquillement et cesse de souffrir atrocement............ alors OUI, sa mère (ma belle-soeur) a radicalement changé........ elle est morte (moralement) avec son fils ce jour-là, elle est éteinte ....

--- et une cousine qui est restée 24 ans dans le coma (oui oui vs avez bien lu !!) suite à un accident de voitures...... au bout des premiers 7 ans, la famille avait pris la décision de la débrancher..... ce qui a été fait.........et elle a survécu...... en état de légume (mais le coeur était bon) pendant 17 ans..... faisant l'objet, à l'insu de la famille, de tout un tas "d'expériences" de la part du corps médical (plusieurs trépanations sans prévenir la famille, test de nouveaux médocs, déplacements intempestifs dans tel ou tel hôpital ou maison de convalescence etc etc... un calvaire pour la famille !!! et probablement pour elle aussi !!!

ça n'a valeur que de témoignages, mais c'est pour dire combien la question est compliquée et les conséquences des décisions quelles qu'elles soient, souvent tragiques

avatar
OKASAN

Messages : 199
Date d'inscription : 11/07/2012
Féminin Age : 58
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: euthanasie ou acharnement thérapeutique

Message par lola83 le Jeu 18 Oct 2012 - 14:44

merci de ton témoignage Okasan !

ces cas personnels sont bien durs en effet !

dans le premier cas , il semble que les docteurs aient fait le nécessaire pour éviter les souffrances

ce qui pose problème se sont les docteurs trop scrupuleux qui estiment que les doses sont trop fortes et qui donnent donc des doses trop faibles qui n'arrivent pas à soulager vraiment

j'ai encore le cas de ma mère qui a eu un cancer des reins , et ensuite un cancer généralisé , là aussi grâce à Dieu , notre médecin généraliste a accepté de donner des doses suffisantes pour qu'elle ne souffre pas , cela a duré un an , normalement les doses étaient mortelles , mais son corps s'était adapté

avatar
lola83

Messages : 1203
Date d'inscription : 25/03/2012
Localisation : près de paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: euthanasie ou acharnement thérapeutique

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum