De la Connaissance de Soi

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

De la Connaissance de Soi

Message par Joha le Jeu 3 Jan 2013 - 23:05

Se connaître, c’est savoir de quels éléments réels on est fait, suivant quelle hiérarchie réelle on est fait, et pour quelle fin réelle on est fait. Et l’on ne sait de quoi, comment et pourquoi réellement l’on est fait que lorsque le dieu de la destruction s’en est mêlé un jour et nous a laissés, sous le poids de son terrible pied, disjoint et démonté, comme les cartons d’un jeu de patience, ou encore, tel un humble rang de dominos, lorsqu’on l’a brouillé après la partie. Alors seulement, l’on sait de quoi l’on est fait.

Et l’homme qui, foulé ainsi sous le pied du terrible dieu destructeur, n’a pas renié ni blasphémé les dieux, n’a appelé personne à son secours, mais s’est renfermé dans un jaloux et pieux silence, qui a vu dès le principe son problème résolu hors du cercle de toute science fragmentaire et n’a compté, pour recevoir la lumière authentique, que sur le secours grandissant de la vérité elle-même, telle qu’il l’avait découverte en sa propre révélation, cet homme sait de quoi il est fait et est capable désormais d’exercer le jugement, en se fondant sur les discernements essentiels et sur la « connaissance ». Alors, il peut dire que ce qui lui est arrivé en son temps ne lui est arrivé qu’en vue de l’enseignement des hommes. Alors, il peut se présenter devant eux : il n’a plus rien à craindre, personne ne pourra l’empêcher de parler, personne ne pourra le contredire.

Alphonse de Chateaubriant - Ecrits de l’autre rive

Que pensez-vous de cette perspective ?

Fleur
avatar
Joha

Messages : 141
Date d'inscription : 25/12/2012
Masculin Age : 52
Localisation : Confluent des deux rives

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la Connaissance de Soi

Message par MarieAnne le Ven 4 Jan 2013 - 13:47

Merci beaucoup Joha pour ce partage!
Je rejoins pleinement ce qui s'offre à Entendre dans cet écrit de Chateaubriant dont le nom d'ailleurs en langue d'oiseau dit beaucoup

La question que l'on peut déjà déposer en soi pour Voyager dans cette Connaissance de soi qui conduit à celle du Soi, c'est à mon sens:
qui est ce Dieu destructeur qui nous permet de ?
avatar
MarieAnne

Messages : 226
Date d'inscription : 03/12/2012
Féminin Age : 57

http://justedesfruitscueillis.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la Connaissance de Soi

Message par Yukarie le Ven 4 Jan 2013 - 13:48

trop intello pour moi (ce qui ne veut pas dire que je juge ce texte de façon négative) : je n'arrive plus à me concentrer sur les textes qui font appel au mental (parfois pour déconstruire le mental, d'ailleurs ...)
avatar
Yukarie

Messages : 156
Date d'inscription : 31/03/2012
Féminin Age : 67

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la Connaissance de Soi

Message par Totem le Ven 4 Jan 2013 - 18:53

Je suis tombée sur cette phrase de Nietzsche que j'ai trouvé allant dans le sens de ce que dit Chateaubriand :

Cette "réévaluation" de toutes nos valeurs, par laquelle nous voyons les choses pas seulement de façon légèrement différente, mais de façon totalement différente, avec un renversement total de toutes nos valeurs passées. On doit être préparé à cela. Et ce retournement, cette conversion, arrive soudainement, en un instant.


En fait la connaissance de soi réclame une déconstruction de TOUS nos conditionnements et quand ce processus de déconditionnement à lieu lors d'une petite descente aux enfers ou un raz le bol quelconque, une lumière de grâce peut vous tomber dessus et tout s'éclaire et le cri qui vous vient au plus profond de vous est : "Est ce possible!!! on nous a menti", nous vivons dans le mensonge depuis tout ce temps.!!!!.
Là on voit le monde tel qu'il est et je vous assure que c'est un véritable coup de massue et comme le dit NIETSCHE : Et ce retournement, cette conversion, arrive soudainement, en un instant, on doit être préparé à celà et à partir de ce moment ce qu'on a appris peut être transmis aux autres sans ambiguité, mais l'auditoire doit être lui aussi prêt à recevoir celà sinon c'est peine perdue. Sinon le meilleur enseignement restera quand même l'expérience mais une petite aide pour y accéder peut être la bienvenue pour certains.
avatar
Totem

Messages : 341
Date d'inscription : 14/12/2012
Féminin Age : 62
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la Connaissance de Soi

Message par lola83 le Ven 4 Jan 2013 - 20:45

ce texte de Chateaubriand me fait penser à l'histoire de JOB dans la bible

dans son cas , le Dieu destructeur était Satan le diable
avatar
lola83

Messages : 1203
Date d'inscription : 25/03/2012
Localisation : près de paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la Connaissance de Soi

Message par Joha le Ven 4 Jan 2013 - 21:23

MarieAnne a écrit:qui est ce Dieu destructeur qui nous permet de ?

Bonsoir, MarieAnne

Alphonse de Chateaubriant (1877-1951) était un chrétien gnostique, très versé en ésotérisme et en histoire des religions. Cette question du "dieu destructeur" que l'on retrouve dans sa réflexion ne peut se comprendre, à mon sens, que dans une perspective élargie, celle de la Trimūrti hindoue " Brahma = le Créateur, symbolisant le Passéc - Vishnou = le Préservateur, symbolisant le Présent - Shiva = le Destructeur, le Transformateur, symbolisant le Futur).

En fait, selon un certain nombre d'indianistes occidentaux (Alain Daniélou, entre autres), la trinité chrétienne n'est pas sans rapport avec la Trimūrti. Selon cette interprétation, Dieu le père, le procréateur, est à rapprocher de Brahma. Vishnou serait alors Dieu le fils, descendant sur la terre sous forme d'avatar, le Christ. Shiva, en raison de son activité de dissolution et de recréation, s'assimile au Saint-Esprit.

Comme le monde tient en un équilibre fragile entre les forces du Bien et du Mal, lorsque l’équilibre se rompt, Shiva ( le dieu destructeur ) dissout l’univers afin d’en créer un nouveau dans lequel les hommes pourront se libérer de l’aliénation du monde physique. Au plan individuel, c'est la reconversion, l'éveil, la mort, la renaissance.

Merci pour la réaction.
Fleur



Dernière édition par Joha le Sam 5 Jan 2013 - 12:53, édité 1 fois
avatar
Joha

Messages : 141
Date d'inscription : 25/12/2012
Masculin Age : 52
Localisation : Confluent des deux rives

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la Connaissance de Soi

Message par Joha le Sam 5 Jan 2013 - 0:00

N.B :

Il ne s'agit pas ici d'un extrait de Chateaubrian(d), l'éminent homme de lettres du XIXème siècle. Mais plutôt de Chauteaubrillan(t), un autre cas de figure qui vécut au XXème siècle.



avatar
Joha

Messages : 141
Date d'inscription : 25/12/2012
Masculin Age : 52
Localisation : Confluent des deux rives

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la Connaissance de Soi

Message par lola83 le Sam 5 Jan 2013 - 11:58

merci pour la précision , je ne connais pas chateaubriand aussi bien que la bible , et je n'ai pas réagi
avatar
lola83

Messages : 1203
Date d'inscription : 25/03/2012
Localisation : près de paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la Connaissance de Soi

Message par Joha le Sam 5 Jan 2013 - 12:52

lola83 a écrit:je ne connais pas chateaubriand aussi bien que la bible , et je n'ai pas réagi

C'est précisément cette via negativa qui ouvrit à Job les portes du divin.

Cool
avatar
Joha

Messages : 141
Date d'inscription : 25/12/2012
Masculin Age : 52
Localisation : Confluent des deux rives

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la Connaissance de Soi

Message par Joha le Sam 5 Jan 2013 - 13:06

Totem a écrit:Cette "réévaluation" de toutes nos valeurs, par laquelle nous voyons les choses pas seulement de façon légèrement différente, mais de façon totalement différente, avec un renversement total de toutes nos valeurs passées. On doit être préparé à cela. Et ce retournement, cette conversion, arrive soudainement, en un instant.

En fait la connaissance de soi réclame une déconstruction de TOUS nos conditionnements et quand ce processus de déconditionnement à lieu lors d'une petite descente aux enfers ou un raz le bol quelconque, une lumière de grâce peut vous tomber dessus et tout s'éclaire et le cri qui vous vient au plus profond de vous est : "Est ce possible!!! on nous a menti", nous vivons dans le mensonge depuis tout ce temps.!!!!.
Là on voit le monde tel qu'il est et je vous assure que c'est un véritable coup de massue

Le problème est qu'on préfère rester accrochés à ce que nous craignons de perdre, à force d'attachement, que de vivre l'aventure d'une redécouverte de soi, en sautant dans le vide de ce qui n'est plus, sans nécessité d'une parachute de secours, du moment que le drame se vit du dedans.
avatar
Joha

Messages : 141
Date d'inscription : 25/12/2012
Masculin Age : 52
Localisation : Confluent des deux rives

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la Connaissance de Soi

Message par Totem le Sam 5 Jan 2013 - 14:55

Tout à fait Joha, l'attachement est responsable de toutes nos souffrances mais nous l'ignorons et même lorsque nous le savons nous n'arrivons pas à dépasser cette habitude, parce qu'en fait l'attachement et l'habitude vont de pair.
Lorsque nous devons changer un habitude quelle qu'elle soit, c'est le drame pour beaucoup. Ce qu'il faudrait c'est être éduqué très jeune à casser les habitudes dès qu'on s'apersoit de ce qui se passe. C'est quelque chose que je faisait depuis longtemps mais pas pour tout et il a fallut le drame interne pour arriver à lâcher prise. L'attachement est quelque chose de terrible et très dur à éradiquer, c'est pour ça que je comprends aujourd'hui les personnes qui s'atreignent à des ascèses quelconques pour parvenir au détachement, alors qu'avant je trouvais ça idiot. Le bien être et la paix que procure le détachement vaut la peine qu'on travaille dessus.

Bonne après-midi à toi et à tous Rose
avatar
Totem

Messages : 341
Date d'inscription : 14/12/2012
Féminin Age : 62
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la Connaissance de Soi

Message par lola83 le Sam 5 Jan 2013 - 15:00

Tout à fait

je viens de voir un reportage sur les petits paysans qui ne s'en sortent pas et qui voient vendre leurs biens et leur bétail aux enchères

certains se suicident

cela n'en vaut pas la peine , car la vie continue et le détachement le permet
avatar
lola83

Messages : 1203
Date d'inscription : 25/03/2012
Localisation : près de paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la Connaissance de Soi

Message par Chimère le Sam 5 Jan 2013 - 18:42

Je sais pas.
Je trouve ça "violent" de formuler ça comme ça...
Je me mets à leur place, et je conçois que quand on voit partir tout ce qui fait à la fois son "outil de travail" (donc sa source de revenu), et qu'en plus on se retrouve mis à la porte de chez soi (donc, pour certains c'est quand-même se retrouver sous les ponts ou à compter sur de la famille ou autre pour pas y finir), ça doit être un grand choc psychique, voire traumatique... Si tu n'es pas "préparé" tu le prends de plein fouet, et cela fait basculer le psychisme...

Je veux dire, le détachement c'est quelque chose que l'on acquiert, que l'on cultive, que l'on travaille... et quand bien même on est toujours "attaché" à quelque chose ou à quelqu'un. Ou même à quelque chose d'immatériel (ne peut-on pas dire que lorsque l'on est sur une voie spirituelle, on est "attaché" à cette voie, au désir que l'on a d'y avancer ? Et que l'on souffrirait si on nous empêchait de la poursuivre ? Par chance, c'est très difficile... mais imaginez que ?)
Peut-être pas au point de décider que notre vie ne vaut plus la peine d'être vécue.... mais bon. On ne peut pas dire que si on perd celui/celle/ce qui est précieux dans notre existence "on s'en fiche", ça ne nous fait "rien".
Et dans l'absolu... je pense que l'attachement, en soi, ce n'est pas "mauvais", c'est une manifestation de l'amour (quand il est affectif, et pas pathologique, ou purement "égoïste")... Quand on aime quelqu'un ou quelque chose, ça signifie qu'il est précieux à nos yeux, qu'il compte... donc nécessairement, on y est "attaché". Et quand on le perd, c'est une partie de nous-même qui part avec (et aimer, au final, c'est consentir à perdre cette partie de nous, mais pas nécessairement à ne pas souffrir de cette perte)... et la souffrance que l'on ressent à ce moment-là, d'une certaine manière c'est le relief de tout le bonheur que l'on a eu, et une manière d'apprendre ce qui est précieux pour nous...

Pour moi c'est donc une manière de "sentir" au fond nos sentiments, nos émotions, nos affects, notre amour, et au final, c'est ce qui est constitutif de notre humanité, pour moi... C'est en éprouver les contours dans notre coeur, ou même dans notre chair. Et si l'on souhaite les dépasser (pour ma part, je ne vois pas cela comme une fin en soi), c'est le seul moyen d'ailleurs... On ne peut pas transcender ce que l'on a pas véritablement éprouvé.
avatar
Chimère

Messages : 325
Date d'inscription : 25/07/2012
Féminin Age : 34
Localisation : Dijon

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la Connaissance de Soi

Message par lounaaa le Sam 5 Jan 2013 - 21:02

Se connaître, c’est savoir de quels éléments réels on est fait, suivant quelle hiérarchie réelle on est fait, et pour quelle fin réelle on est fait. Et l’on ne sait de quoi, comment et pourquoi réellement l’on est fait que lorsque le dieu de la destruction s’en est mêlé un jour et nous a laissés, sous le poids de son terrible pied, disjoint et démonté, comme les cartons d’un jeu de patience, ou encore, tel un humble rang de dominos, lorsqu’on l’a brouillé après la partie. Alors seulement, l’on sait de quoi l’on est fait.

personellement, je ne pense tout simplement pas que l'on se "connaisse" un jour, car je crois que l'homme evolue sans cesse. Se connaitre revient à concevoir ce que nous sommes comme immuables, et je pense au contraire que tout se meut, par la volonté, la vie, l'esprit...
Par exemple, en sport extreme, on recherche souvent "sa" limite, mais finalement, on ne l'atteint jamais vraiment, puisqu'on la repousse sans cesse... c'est pareil pour moi dans la vie. On croit ne pouvoir souffrir plus qu'a un certain chagrin, et finalement, tout évolue... on peut souffrir bien moins d'une blessure identique, ou au contraire souffrir bien plus de ce que nous avions pris pour de l'indifférence personnelle.
Mais oui, la rencontre avec soi même au moment M passe par tout : l'ordre et/ou le chaos...
avatar
lounaaa

Messages : 682
Date d'inscription : 18/04/2012
Féminin Age : 33
Localisation : trop souvent la lune

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la Connaissance de Soi

Message par Joha le Sam 5 Jan 2013 - 21:58

Yukarie a écrit:trop intello pour moi (ce qui ne veut pas dire que je juge ce texte de façon négative) : je n'arrive plus à me concentrer sur les textes qui font appel au mental (parfois pour déconstruire le mental, d'ailleurs ...)

Peut-être que tu as raison en ce qui concerne le mode d'énonciation de l'extrait, formulé à base de notions abstraites. Mais le livre en soi, qui est un mémoire d'un cheminement intérieur, est très instructif. Avec ses tâtonnement, ses doutes, ses joie, ses profondes réflexions sur le dur métier de vivre, avec une variété de ton et de perspectives, l'ouvrage est très émouvant.

Cool
avatar
Joha

Messages : 141
Date d'inscription : 25/12/2012
Masculin Age : 52
Localisation : Confluent des deux rives

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la Connaissance de Soi

Message par Joha le Sam 5 Jan 2013 - 22:22

Chimère a écrit: Et dans l'absolu... je pense que l'attachement, en soi, ce n'est pas "mauvais", c'est une manifestation de l'amour (quand il est affectif, et pas pathologique, ou purement "égoïste")... Quand on aime quelqu'un ou quelque chose, ça signifie qu'il est précieux à nos yeux, qu'il compte... donc nécessairement, on y est "attaché". Et quand on le perd, c'est une partie de nous-même qui part avec (et aimer, au final, c'est consentir à perdre cette partie de nous, mais pas nécessairement à ne pas souffrir de cette perte)... et la souffrance que l'on ressent à ce moment-là, d'une certaine manière c'est le relief de tout le bonheur que l'on a eu, et une manière d'apprendre ce qui est précieux pour nous...

Je partage cette définition que tu donnes à la notion "d'attachement" dans une perspective relative à la condition humaine, au sens de catalyseur affectif dans une relation à l'autre, sous un aspect positif. Je pense, par contre, que "l'attachement" qui pourrait poser problème est celui où l'on construit tout un mode d'être sur la question de "l'avoir", en vue de se sentir en sécurité et de ne pas tourner du côté de "l'être" dans une nudité existentielle non conditionnée, qui est pourtant nécessaire, pour moi du moins.

Le vrai "détachement" à l'égard des êtres et des choses est subjectif, intérieur, dans une approche où l'amour est partout présent, sans pour autant qu'une "perte" n'oblige à un douloureux travail de deuil. C'est une équation très difficile, en fait, qui se gère non pas au niveau du temps psychologique, qui est synchronique (passé, présent et avenir y coexistent), mais au plan logique large du terme, en référence au "Logos", qui est diachronique, au cours duquel il y a passage par des étapes nécessairement structurantes (moment du regard - intervalle pour comprendre - moment de conclure). Le vertical et l'horizontal en soi, en quelque sorte, où ce qui compte est la valeur de l'intersection, qui est le moment présent, avec toutes ses implications.

Fleur
avatar
Joha

Messages : 141
Date d'inscription : 25/12/2012
Masculin Age : 52
Localisation : Confluent des deux rives

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la Connaissance de Soi

Message par Totem le Sam 5 Jan 2013 - 22:50

lounaaa a écrit:
Se connaître, c’est savoir de quels éléments réels on est fait, suivant quelle hiérarchie réelle on est fait, et pour quelle fin réelle on est fait. Et l’on ne sait de quoi, comment et pourquoi réellement l’on est fait que lorsque le dieu de la destruction s’en est mêlé un jour et nous a laissés, sous le poids de son terrible pied, disjoint et démonté, comme les cartons d’un jeu de patience, ou encore, tel un humble rang de dominos, lorsqu’on l’a brouillé après la partie. Alors seulement, l’on sait de quoi l’on est fait.

personellement, je ne pense tout simplement pas que l'on se "connaisse" un jour, car je crois que l'homme evolue sans cesse. Se connaitre revient à concevoir ce que nous sommes comme immuables, et je pense au contraire que tout se meut, par la volonté, la vie, l'esprit...
Par exemple, en sport extreme, on recherche souvent "sa" limite, mais finalement, on ne l'atteint jamais vraiment, puisqu'on la repousse sans cesse... c'est pareil pour moi dans la vie. On croit ne pouvoir souffrir plus qu'a un certain chagrin, et finalement, tout évolue... on peut souffrir bien moins d'une blessure identique, ou au contraire souffrir bien plus de ce que nous avions pris pour de l'indifférence personnelle.
Mais oui, la rencontre avec soi même au moment M passe par tout : l'ordre et/ou le chaos...

Se connaître, ce n'est pas connaître l'être de surface né des divers conditionnements et de l'éducation donnée pour pouvoir vivre dans notre société, mais connaître l'être intérieur qui est notre Moi véritable et c'est le but de toutes nos incarnations, nous revenons jusqu'à temps que nous y accédions au cours d'une vie humaine.
avatar
Totem

Messages : 341
Date d'inscription : 14/12/2012
Féminin Age : 62
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la Connaissance de Soi

Message par Joha le Sam 5 Jan 2013 - 23:05

Totem a écrit: Se connaître, ce n'est pas connaître l'être de surface né des divers conditionnements et de l'éducation donnée pour pouvoir vivre dans notre société, mais connaître l'être intérieur qui est notre Moi véritable et c'est le but de toutes nos incarnations, nous revenons jusqu'à temps que nous y accédions au cours d'une vie humaine.

C'est exactement le fond de mes pensées, en écho avec le message véhiculé par l'extrait... les lumières de l’âme, dépositaires de l’essence immortelle, guident nos pas sur les voies de l’éternité et les éclairs de nos lointaines réminiscences, inéluctables reliquats de nos élévations sapientiales, jalonnent notre quête vers l’absolu.

Angel
avatar
Joha

Messages : 141
Date d'inscription : 25/12/2012
Masculin Age : 52
Localisation : Confluent des deux rives

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la Connaissance de Soi

Message par Sophie le Dim 6 Jan 2013 - 16:42

Je me retrouve complètement dans ce texte, enfin sauf pour la fin où je comrends pas trop cette histoire d'enseignement, mais ça fait rien, tout le reste me parle.

D'ailleurs ça fait beaucoup de bien de voir écrit de manière aussi limpide quelque chose qui correspond à un passage de ma vie difficile mais très fructueux au niveau intérieur et spirituel, c'est exactement ce processus qu'il décrit, quand on se retrouve déconstruit, avec cette sensation de destruction, et d'etre comme un puzzle démonté ou un chateau de cartes écroulé, ben petit à petit la seule chose qui reste vivant, actif, vibrant, c'est ce qui correspond au plus profond de soi, ça n'est plus définissable, mais ça se manifeste petit à petit dans les actes, dans les choix, dans une nouvelle manière de percevoir les choses, la réalité et soi-même.

Sans appeler personne au secours, cela me parle beaucoup parce que j'ai eu énormément de mal à expliquer et même à m'expliquer à moi-même à un moment, pourquoi j'avais appelé personne, aucun ami, c'était pas une question de confiance en eux ou d'amour pour eux, c'était comme cette histoire de jaloux et pieux silence, quand on sait que rien ne peut venir de l'extérieur, que ça serait que des solutions palliatives, mais que ça ferait que retarder ce qui doit être fait : plonger dans ce silence, dans la prière, et s'appuyer sur la vérité elle-même, sans pour autant savoir à l'avance "qui" elle est et ce qu'elle est.

Merci beaucoup d'avoir posté ce texte Very Happy

Sophie

Messages : 1834
Date d'inscription : 06/11/2011
Féminin Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la Connaissance de Soi

Message par Totem le Dim 6 Jan 2013 - 17:29

J'ai trouvé celà sur un autre forum en parlant de déconstruction et reconstruction de soi. :

La Déconstruction
Sens et valeur
Tout ce qui n'a pas été en ruine ne peut être construit ou plus justement, tant que tu n'as pas été en ruine, tu ne peux être reconstruit ; cette maxime soufi t'est adressée.
La déconstruction totale de tes attachements de quelques nature que ce soit est nécessaire. Tout ce que tu as façonné, érigé à partir de ton vouloir propre lié à ton ego est mis à sac. Tu meurs de desidentification profonde. Ton vouloir a été un apprentissage de la vie sans vie. Maintenant, il est temps de laisser la volonté être l'architecte. Désormais, tout autour de toi vole en éclat. Des décombres jonchent ton sol détrempé des larmes de celui qui se croit abandonné. Ce sont toutes tes séparations, tous tes cloisonnements qui se fracturent. Célèbre cela dans tes pleurs car la vie entre en toi. Au cœur de tes ravages se dresse étincelant le cristal angulaire de ta vie sur lequel pourra être bâti solidement, sans attente et sans but, ta maison.
Tout s'écroule, tout autour et tout dedans. Te voilà libre, libre et nu sur les décombres, qu'apparaisse enfin le ressenti de la vie, pur. Quelque chose en toi se hérisse de tout perdre. Tu t'agites et tentes désespérément de reconstruire, colmater, t'emprisonner à nouveau. Et tu t'épuises. Jusqu'à l'instant où tout cesse, où tu vois : ce qui est tombé a libéré le ciel. Il est là, horizon dévoilé, il ne te reste qu'à cheminer.
Le faire en toi abdique et révèle l'être. Regarde, homme, femme de cette terre, regarde ce que tu t'es caché : la beauté qui ne tient à rien, l'amour qui ne demande aucun effort. Plus rien n'est tenu et le réel se tient. Tu découvres le plaisir sans égale de n'être plus entouré de murs. Tu découvres le plaisir sans égale de n'avoir plus rien à perdre.
Parole Intime
Je suis en toi la force de vie qui ne supporte aucunes constructions, aucuns principes, aucuns préjugés, aucunes croyances. Sais-tu pourquoi? Parce que tout cela me cloisonne, me rapetisse et je ne supporte plus de respirer cet air rance et tellement attendu. J'ai besoin d'air pur, j'ai besoin d'air libre. Alors je frappe, je cogne, je brise, je démolis tout ce que tu bâtis au dehors comme au dedans pour te protéger de la vie, pour te protéger de moi.
Tu as peur de moi, tu voudrais me contrôler, me mettre en boite. Tu as peur de cette puissance de vie que je suis en toi. J'ai une voix d'orage. La clarté de mon regard lance des éclairs jusque dans tes mensonges, ton non-amour, tes prisons. Tu luttes contre ma force, désespérément. Tu colmates les brèches que je creuse en tes digues. Tu tentes d'éteindre le feu de mes incendies en ton corps, tu t'enfermes dans ta tête, insensible de peur que je renverse toutes tes idoles qui t'éloignent de la vie. Et tu t'épuises à cela, tout ce que tu rebâtis à la sueur de tes peurs, je le déconstruis. Je suis plus fort que toi.
Un jour, tu reconnaitras que je n'ai jamais eu l'intention de te détruire toi, juste ce qui est autour pour que tu apparaisses, si splendide et si libre. Je suis le cristal qui pousse en toi, originel. Je prends de plus en plus de place et brise tout ce que tu as pris illusoirement pour moi, tes idées sur l'amour...
Je suis le cristal en lequel tu chemines. Je suis l'amour qui t'est donné depuis l'origine. Tu n'as besoin d'aucunes autres protections. Sens-toi aimé de moi, sens à quel point seul l'amour m'anime. Je te veux toi, rendu libre, libre et confiant.
Au ras des pâquerettes
Ose repenser à un moment de ta vie où il t'a semblé que tout s'était écroulé. Ce peut être la perte d'un travail, d'une personne qui t'était chère, d'un groupe d'amis, d'un fonctionnement. Tu t'es cru perdu de cette perte, détruit de ce ravage. Avec le recul, tu te rends comptes que quelque chose de beau est sorti des décombres. Toi, plus fort, courageux, aimant. Toi, installé dans la confiance...


http://www.parole-intime.com/tirage-gratuit-oracle-cristal
avatar
Totem

Messages : 341
Date d'inscription : 14/12/2012
Féminin Age : 62
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la Connaissance de Soi

Message par Joha le Lun 7 Jan 2013 - 0:00

Sophie a écrit:Je me retrouve complètement dans ce texte, enfin sauf pour la fin où je comrends pas trop cette histoire d'enseignement, mais ça fait rien, tout le reste me parle.

D'ailleurs ça fait beaucoup de bien de voir écrit de manière aussi limpide quelque chose qui correspond à un passage de ma vie difficile mais très fructueux au niveau intérieur et spirituel, c'est exactement ce processus qu'il décrit, quand on se retrouve déconstruit, avec cette sensation de destruction, et d'etre comme un puzzle démonté ou un chateau de cartes écroulé, ben petit à petit la seule chose qui reste vivant, actif, vibrant, c'est ce qui correspond au plus profond de soi, ça n'est plus définissable, mais ça se manifeste petit à petit dans les actes, dans les choix, dans une nouvelle manière de percevoir les choses, la réalité et soi-même.

Sans appeler personne au secours, cela me parle beaucoup parce que j'ai eu énormément de mal à expliquer et même à m'expliquer à moi-même à un moment, pourquoi j'avais appelé personne, aucun ami, c'était pas une question de confiance en eux ou d'amour pour eux, c'était comme cette histoire de jaloux et pieux silence, quand on sait que rien ne peut venir de l'extérieur, que ça serait que des solutions palliatives, mais que ça ferait que retarder ce qui doit être fait : plonger dans ce silence, dans la prière, et s'appuyer sur la vérité elle-même, sans pour autant savoir à l'avance "qui" elle est et ce qu'elle est.

Merci beaucoup d'avoir posté ce texte Very Happy

C'est très instructif de constater que le vécu intérieur décrit par l'extrait est également ressenti par d'autres personnes, à quelques détails près. Pour ma part, je dois dire que le texte de Chauteaubriant m'interpelle de manière très rapprochée, d'où l'intérêt que j'ai trouvé à le partager.

Pour cette question "d'enseignement" à laquelle l'extrait se réfère, il me semble qu'elle entre en résonance avec la notion de "vérité", dans l'acception christique du terme : " Vous connaîtrez la vérité et la vérité vous affranchira."

Au plaisir du partage.

Very Happy
avatar
Joha

Messages : 141
Date d'inscription : 25/12/2012
Masculin Age : 52
Localisation : Confluent des deux rives

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la Connaissance de Soi

Message par Totem le Lun 7 Jan 2013 - 20:05

Je pense Joha que l'extrait de ce texte comme bien d'autes dans cette veine est obligé de parler à l'être qui se cherche et toute l'humanité en fait souffre de ne pas se trouver. On ne peut comprendre l'autre qu'en apprenant à se connaître mais l'outil qui nous parraît le plus facile à utiliser pour nous connaître c'est de s'éprouver à travers l'autre. Là où ça devient embêtant c'est lorsqu'on s'identifie à l'autre. Je vois la "Connaissance" comme une découverte de soi même, de notre être profond et cette découverte nous laisse imaginer ce que serait l'humanité si tous les hommes accédaient à cet être qui n'est autre que nous même.

Bonne soirée à toi et à tous Fleur
avatar
Totem

Messages : 341
Date d'inscription : 14/12/2012
Féminin Age : 62
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la Connaissance de Soi

Message par Sophie le Mar 8 Jan 2013 - 10:18

Pour cette question "d'enseignement" à laquelle l'extrait se réfère, il me semble qu'elle entre en résonance avec la notion de "vérité", dans l'acception christique du terme : " Vous connaîtrez la vérité et la vérité vous affranchira."

Oui c'est possible, c'est parlant en tout cas la vérité qui affranchit.

J'ai relu la fin du texte que tu avais posté, et cela m'évoque le fait que quand on a été au plus profond de soi, on ne peut plus être déstabilisé par des choses qui viennent de l'extérieur, des doutes qui viendraient de la contradiction par exemple, donc "personne ne peut nous empêcher de parler" non pas dans le sens d'imposer sa parole mais simplement de se sentir libre de dire ce qu'on a à dire, ce qui émane de ce qu'on est, sans le renier ou le diminuer ou le trahir en retombant dans des masques.
Disons que pour moi en tout cas, c'est ce que j'ai pu vérifier récemment, que dans la relation avec certaines personnes qui auparavant me déstabilisaient complètement et je finissais par me perdre et m'oublier face à leurs arguments, ben là ça ne marche plus, parce que l'autre quel qu'il soit, aussi important soit-il, ne peut plus "faire le poids" face à cette force et énergie qui est venue de l'intérieur de soi, dans la solitude, seul avec soi et avec Dieu.
Ca ne veut pas dire que l'on a raison, c'est pas une histoire de raison, c'est juste que l'on est beaucoup plus profondément ancré dans ce que l'on est, et l'autre n'a plus le pouvoir de nous faire douter de ça, ou de nous faire nous en éloigner.

Sophie

Messages : 1834
Date d'inscription : 06/11/2011
Féminin Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la Connaissance de Soi

Message par Totem le Mar 8 Jan 2013 - 13:16

Ce qui nous affranchit, c'est la vérité de Dieu qui est en nous et donc de son existence.
Avant d'en arriver là nous avons douté et lorsque le doute a disparu, tout ce que les autres peuvent nous dire ne peut plus nous déstabiliser, c'est ce qu'on appelle la FOI.
avatar
Totem

Messages : 341
Date d'inscription : 14/12/2012
Féminin Age : 62
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la Connaissance de Soi

Message par lounaaa le Mar 8 Jan 2013 - 22:43

Embarassed pardon, je n'avais pas compris!! Mon attachement au mental... Rouleau
Je reste tout de même prudente, parce que si je crois que l'on puisse effleuré notre propre essence divine, mes convictions m'empêche de prétendre pouvoir connaitre Dieu, je considère mon "essence" comme divine. Je crois comprendre que dans les conviction ennncé, le but de la vie est cette (re)découverte, mais je (mental) n'arrive pas a saisir ce dessein... Pourquoi vouloir etre Dieu lorsque l'on est (nait) homme?
avatar
lounaaa

Messages : 682
Date d'inscription : 18/04/2012
Féminin Age : 33
Localisation : trop souvent la lune

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la Connaissance de Soi

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum