Voie spirituelle et notions de moralité…

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Voie spirituelle et notions de moralité…

Message par Jean-Yves le Sam 5 Jan 2013 - 18:53

Voie spirituelle et notions de moralité…
Bonsoir à tous...

La morale apparaît de nos jours comme étant l'ensemble des règles qui visent à maintenir (ou à rétablir) le monde dans une certaine cohérence où dominerait le respect mutuel. Ce qui signifie que ces règles, qui appellent à la non nuisance aux autres et au monde qui nous entoure, semblent vouloir orienter ce que doit (ou devrait) être la qualité de notre relation avec l'autre.

Cependant, ceci n'en est que l'aspect le plus visible… et tout me laisse penser que si le respect de ces règles est important, c'est en premier lieu pour le maintien de la relation que l'on a avec soi-même.

Pour celui qui a acquis une certaine maturité intérieure, être bienveillant et ne pas porter préjudice à qui que ce soit est tellement naturel et spontané qu'il n'est nul besoin d'avoir une quelconque loi (de la morale). Et cet état de fait est lié à ce que l'on appelle parfois "la bonté fondamentale", ce niveau profond de soi qui n'est corrompu, ni par les traumatismes de la vie, ni par les conditionnements (ce niveau qui tend à se révéler par la méditation ou bien la prière… la voie spirituelle).

Ce qui revient à dire que pour ceux qui tendent à un épanouissement plus complet dans leur vie, les lois de la morale sont précieuses car elles sont les indications qui nous sont données afin qu'il l'on ne crée pas de scission avec la bonté fondamentale, afin que l'on ne crée pas de scission à l'intérieur de nous-même… ou bien que l'on aille vers le rétablissement de cette unité avec notre propre bonté fondamentale… et ceci est la voie spirituelle…

Pour résumer je dirais que si notre respect des règles de la morale (la bienveillance) est important pour les autres et pour le monde (pour la non nuisance que cela génère autour de soi), il l'est surtout pour soi, pour le maintien de (ou pour appeler) la cohérence et le bonheur en soi…

Je crois que c'est l'un des points les plus importants et qui a été perdu dans notre conscience… c'est que quoi que l'on fasse en bien ou en mal, c'est toujours la relation avec soi-même qui s'établit… qui est nourrie ou dégradée… et je pense que lorsque cette prise de conscience se rétablira d'une façon assez générale, dans les années (décennies ?) à venir, le monde changera très vite…

sunny
avatar
Jean-Yves

Messages : 367
Date d'inscription : 08/05/2012
Masculin Age : 57
Localisation : Var

http://spi.laique.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Voie spirituelle et notions de moralité…

Message par lola83 le Sam 5 Jan 2013 - 19:23

merci jean-yves pour cette belle reflexion que je partage ! I love you
avatar
lola83

Messages : 1203
Date d'inscription : 25/03/2012
Localisation : près de paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Voie spirituelle et notions de moralité…

Message par Totem le Sam 5 Jan 2013 - 19:31

Le problème Jean-Yves est que si une partie des êtres humains sont aptes à respecter des règles de morale, il en existe d'autres parties qui soient ignorent ces règles ou soient n'ont n'en rien à faire, elles n'ont pas de morale du tout.
Je suis entrain de lire un livre assez babare à lire mais captivant sur la génèse du mal et Il y a un grand chapitre sur la morale et pourquoi elle ne peut être appliquée à grande échelle.

Ce livre est :

http://sos-crise.over-blog.com/article-la-ponerologie-politique-ou-la-science-du-mal-appliquee-a-des-fins-politiques-78456627.html

Il est bien question d'une prise de conscience à grande échelle mais pour celà il faut des êtres au fait de ce qui empêche cette prise de conscience afin d'y amener une correction et ce livre répond à ces questions.

Il se trouve d'ailleurs que je suis à la moitié du livre en plein dans le chapitre concernant la morale Very Happy
avatar
Totem

Messages : 341
Date d'inscription : 14/12/2012
Féminin Age : 62
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Voie spirituelle et notions de moralité…

Message par lounaaa le Sam 5 Jan 2013 - 20:11

je pensais justement à la moralité ces temps ci, croyant devoir "recentrer" la mienne... malgré tout, ce qui me gène dans cette idée, c'est que la moralité reste comme le bien et le mal quelque chose de subjectif... est-ce moral de manger de la viande? d'avoir un compte en banque, de faire des enfants dans un monde pareil? je pense que la morale se pose dans un contexte -social, historique, culturel...- et qu'a partir de là, elle n'est plus quelque chose d'authentique mais des regles illusoires. Bien sur par là, je "justifie" ma propre amoralité, qui ne l'est finalement bien plus pour les autres que pour moi même.
Je suis pourtan precheuse convaincu de "ne fais pas aux autres ce que tu ne voudrais pas que l'on te fasse" -avec de gros manquements ceci dits- mais plus j'y pense, et plus je me dit que si la souffrance fait partir de notre "education" dans notre incarnation, nous avons aussi un role a jouer en faisant souffrir, et non en souffrant uniquement. Je ne dis pas par là qu'il faut sciemment blesser les autres, mais nos propres erreurs font aussi parti du chemin des autres.
avatar
lounaaa

Messages : 682
Date d'inscription : 18/04/2012
Féminin Age : 33
Localisation : trop souvent la lune

Revenir en haut Aller en bas

Re: Voie spirituelle et notions de moralité…

Message par lola83 le Sam 5 Jan 2013 - 20:40

c'est ce que disait toujours varnaf ( hokmah ) quand certains le trouvaient trop agressif

(que cela pouvait les aider à avancer sur leur chemin )
avatar
lola83

Messages : 1203
Date d'inscription : 25/03/2012
Localisation : près de paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Voie spirituelle et notions de moralité…

Message par lounaaa le Sam 5 Jan 2013 - 20:44

Laughing pourtant lui et moi avons rarement été d'accord!! mais la dessus, je le rejoins, bien que j'insiste sur le fait que cela ne doit pas etre préméditée dans le but de.
avatar
lounaaa

Messages : 682
Date d'inscription : 18/04/2012
Féminin Age : 33
Localisation : trop souvent la lune

Revenir en haut Aller en bas

Re: Voie spirituelle et notions de moralité…

Message par lola83 le Sam 5 Jan 2013 - 21:01

ce n'était pas prémédité , en effet
avatar
lola83

Messages : 1203
Date d'inscription : 25/03/2012
Localisation : près de paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Voie spirituelle et notions de moralité…

Message par lounaaa le Sam 5 Jan 2013 - 21:12

et c'est là que pour moi intervient notre propre travail : je me sens agressé/attristé/trahi : qu'est ce que cela fait raisonné en moi pour que je réagisse ainsi? bien plus difficile que de pointé "l'autre" et son agressivité/méchanceté/trahison... d'ou pour moi une certaine légitimité à "l'immoralité".
avatar
lounaaa

Messages : 682
Date d'inscription : 18/04/2012
Féminin Age : 33
Localisation : trop souvent la lune

Revenir en haut Aller en bas

Re: Voie spirituelle et notions de moralité…

Message par Totem le Sam 5 Jan 2013 - 21:45

Lorsqu'on est agressif envers quelqu'un c'est que l'on ne se maîtrise pas, même si la personne nous ayant fait sortir de nos gonds le méritait.
Quelle est la partie de nous qui ne se maîtrise pas et se met en colère? Ce n'est certes pas l'être intérieur, il est d'un calme olympipen, au contraire lorsqu'on est connecté à lui, il fait en sorte de nous prévenir et si on passe outre l'avertissement, on a droit à une séance de travail sur nous même avec lui.
On ne doit pas partir du principe qu'en agressant notre agresseur qu'on lui rend service même si ça peut s'avérer vrai parfois pour certain, car ça ne marche pas sur tout le monde. De plus on se conduit plus ou moins comme lui donc on est aussi condamnable. J'ai lu les 4 accord Toltèque de Don Miguel Ruiz et il explique bien la chose.

Voici le lien en version vidéo.

http://www.lapetitedouceur.org/pages/Les_4_accords_tolteques_Don_Miguel_Ruiz-944757.html

Il faut savoir aussi qu'il existe des lois universelles et si les hommes les connaissaient, ils seraient moins agressifs et auraient plus de moralité.

Ce que l'on fait aux autres peut nous être rendus au centuple que ce soit bien ou mal, donc vaut mieux faire le bien.
La personne qui te fait du mal, si ce n'est toi qui lui rend la pareille, il trouvera une autre personne aussi ou plus mauvaise que lui qui le corrigera et s'il est capable de se remettre en question il comprendra la leçon, sinon il finira par se perdre, mais lorsqu'on veut évoluer on ne doit pas entrer dans ce processus qui n'est que celui de l'égo qui se sent bafoué.

J'ai remarqué que moindre écart de conduite nous est rendu sous une autre forme ou dans la même forme à un moment ou à un autre et si nous sommes capable de nous en rendre compte, nous évoluons.

Exemple :Il y a quelques mois en faisant mes courses sans faire exprès, j'ai pris la place de quelqu'un dans une boulangerie, bref je l'ai doublé et je m'en suis rendue compte après coup, j'aurais pu m'excuser mais je ne l'ai pas fait, eh bien 10 minutes après je vais à la banque au distributeur de billet et paf quelqu'un me pique mon tour, je commence à pester en moi en trouvant qu'il exagérait et l'être intérieur me dit : oui mais qu'à tu fais à la boulangerie? Effectivement j'avais déjà oublié l'épisode boulangerie, comme quoi on oublie vite nos méfaits, même involontaires. Ce genre d'histoire m'est arrivé assez de fois pour que je remarque comment ça marche.
Ca me rappelle cette phrase apris en histoire à l'école :
"souviens toi du vase de soissons". Very Happy
http://www.kraland.org/main.php?p=5_4_2_279234_1

Une de mes collègues partie en retraite disait toujours qu'il y avait toujours un retour de manivelle et qu'il était proportionnel à ce qu'on avait fait ou dit et j'ai pu remarqué que c'était souvent vrai.

Les hommes sont capables d'inventer des peudos morales en fonction de ce qui les arrangent, mais elles n'ont rien à voir avec la morale établie par le divin et que nous devons apprendre en s'en remettant à lui, c'est pas toujours évident mais on peut y arriver. lol frappe
avatar
Totem

Messages : 341
Date d'inscription : 14/12/2012
Féminin Age : 62
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Voie spirituelle et notions de moralité…

Message par lola83 le Sam 5 Jan 2013 - 22:00

totem , je ne parlais pas de ce genre d'agressivité

ce n'était pas une agressivité vis à vis des personnes mais vis à vis des idées des personnes , varnaf ( hokmah ) ne sortait jamais de ses gonds , il avait beaucoup d'humour
avatar
lola83

Messages : 1203
Date d'inscription : 25/03/2012
Localisation : près de paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Voie spirituelle et notions de moralité…

Message par Totem le Sam 5 Jan 2013 - 23:56

Là je comprend mieux Very Happy
avatar
Totem

Messages : 341
Date d'inscription : 14/12/2012
Féminin Age : 62
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Voie spirituelle et notions de moralité…

Message par Jean-Yves le Mar 8 Jan 2013 - 19:15

Bonsoir à tous et merci pour les réponses à ce sujet... Je n'ai rien à rajouter...

sunny
avatar
Jean-Yves

Messages : 367
Date d'inscription : 08/05/2012
Masculin Age : 57
Localisation : Var

http://spi.laique.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Voie spirituelle et notions de moralité…

Message par MarieAnne le Mer 9 Jan 2013 - 18:17

Mon expérience m'a appris que la morale peut être une barrière sur le Chemin, et pas des moindres ... Mais comme toutes les barrières, elles font aussi parties du Chemin. Elles invitent au recul par rapport à elles, et au dépassement de ces barrières ...

La morale se réfère à la notion de bien&mal, la spiritualité offre à voir les choses sous un angle complètement différent, comme par exemple :un bien peut être un mal et un mal un bien ...

La morale peut enfanter l'hypocrisie, l'intolérance, le jugement, le rejet de la différence, le mensonge ...
La spiritualité enfante la transparence, l'accueil de la différence, la ressemblance au coeur de la différence, la vérité, la fidélité à l'essenciel...

Ce qui est Juste et Bon peut être perçu comme un mal par la morale ...
Jésus avait connaissance de l'agir à venir de Juda, il ne lui a pas fait la morale, il lui a dit: "ce que tu as à faire, fais le promptement!"

Je me suis retrouvée sur le Chemin après avoir enfreint la morale en disant à l'ami ce qui appelait à être dit à travers moi. Je me suis trouvée avant ce dire dans un combat intérieur, torturée entre ce que l'on doit et ne doit pas, et ce qui appelait cependant à être. Comment savoir si cette Voix en moi était Lumière ou obscurité, même si elle m'avait permise quelques mois auparavant, grâce à une Vision, d 'éviter le suicide de cet ami qui n'était à l'époque qu'un étranger pour moi ? J'avais conscience des conséquences que cela allait provoquer en lui, même si cette amitié toute nouvellement née était porteuse de tant de belles et riches promesses de devenir, et de tant de joie dans le présent. Cette amitié allait être mise sur l'autel des sacrifices à travers ce dire. Nombres de signes m'ont été offerts allant dans le sens de ce dire à "offrir" ... alors j'ai dit ce que sa famille, ses amis de longues dates pensaient tout bas. J'ai dit en déposant ce dire dans mes larmes, mais lui n'a vu que l'épée formée par ce dire, et notre amitié à voler en éclats ... J'ai connu alors trois années dans la souffrance de cette destruction, dans la culpabilité ressentie même si j'ai appris que mon dire avait commencé à porter fruit ... Jusqu'au jour où mon propre masque s'est fendu , image à laquelle je m'étais identifiée et conformément née de la dite morale me privant d'un autre côté de moi-même capable d'offrir ce qui fait mal, et ce en conscience... Le bien et le mal, la lumière et l'ombre, la droite et la gauche enfin réunies pouvaient maintenant enfanter un autre moi-même ...


Dans les jours qui ont suivis mon acceptation que les choses aient été ainsi, la reconnaissance et l'accueil de ma faiblesse, ma petitesse, j'ai vécu pendant trois jours, trois nuits un Temps hors du temps et de l'espace où il m'a été donné de Vivre par exemple dans ma chair ce qu'Est l'Amen. J'en ai perçu toute sa force, sa puissance, sa beauté. Plus tard il m'a été donné de vivre ce que j'ai fait vivre à cet ami, un vécu qui aurait pu tourner au drame, car cela a fait sortir de mes profondeurs la Bête en moi capable de tuer. Sans ce vécu d'avant , je n'aurais pas pu vivre ce que ce vécu m'a permis de pouvoir vivre en ce temps de ténèbres ...

Lorsqu'on dit qu'on ne doit pas faire à l'autre ce que l'on n'aimerait pas que l'on fasse à nous-mêmes. En quoi savons-nous que ce qu'on aimerait est Juste et Bon pour ce qui appelle à se Vivre d'EssenCiel en nous-mêmes ?! Quelle part de soi en soi souhaite, désire, choisit ?!

Dans la Bible il y avait un passage dans St Luc qui a été supprimé et qu'on trouve encore dans les œuvres de Théodore de Bèze
Jésus marchait avec ses disciples dans les champs, ils virent alors un homme qui y travaillait alors que c'était jour de Sabbat. Ses disciples sont scandalisés. Jésus ne fait pas la morale, il dit simplement à l'homme qui ne respecte pas le Sabbat: "homme! si tu sais ce que tu fais, tu es béni de mon Père! mais si tu ne sais pas ce que tu fais, tu es transgresseur de la loi et tu es maudit de mon Père!"

Flower kisses
avatar
MarieAnne

Messages : 226
Date d'inscription : 03/12/2012
Féminin Age : 57

http://justedesfruitscueillis.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Voie spirituelle et notions de moralité…

Message par Kenzo le Ven 11 Jan 2013 - 14:06

Coucou Jean Yves. Je pense que la moralité va de paire avec l'Identité. Nous sommes dans une société ou l'identité a subit un éclatement.

Je prendrais l'exemple du peuple Celtes, qui par une forte Identité a créer une solidarité autour d'un même axe et de ce fait une éthique envers ses semblables très fortes.

Il est a noté qu'un individu qui a une identité forte et saine, sera plus a même de ce défaire de ce son individualité et de parvenir a de hauts état de conscience, car il aura une structure interne très solide. Si nous sommes dans une époque ou il est plus facile d’accéder a des mondes divin, le manque de structure de l'homme moderne, empêche de ce maintenir concrètement dans des états de conscience élevé. Ainsi beaucoup font des expériences de courtes durées, mais n'avance pas réellement sur l'échelle de a conscience.


Un autre point important, c'est qu'il existe un groupe d'individu, qui sont souvent nommé "hyper sensible", qui son par nature plus enclin a la compassion a l'empathie et donc porté vers l'éthique. Dans des temps plus reculé il était les conseiller des rois et permettait un équilibre d'avec les guerriers toujours pres a l'action et au manque d'empathie. Ainsi il étaient bien souvent druide, prêtres , tout au moin, une fonction spirituel leur était réservé dans la société avec un rôle des plus important.
avatar
Kenzo

Messages : 790
Date d'inscription : 07/11/2011
Masculin Age : 36

Revenir en haut Aller en bas

Re: Voie spirituelle et notions de moralité…

Message par Totem le Ven 11 Jan 2013 - 14:50

La vraie morale est celle de l'être donc du divin. La moral des hommes n'est qu'une peudo morale qui peut être tournée au bon vouloir de groupes d'hommes pour asseoir leurs pouvoirs sur leurs semblables.
La connection à l'être se fait lorsqu'on découvre des bribes de cette morale.
C'est du moins comme ça que j'ai commencé à me connecter.
avatar
Totem

Messages : 341
Date d'inscription : 14/12/2012
Féminin Age : 62
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Voie spirituelle et notions de moralité…

Message par lola83 le Ven 11 Jan 2013 - 16:50

Que ce soit dans Matthieu ( 7 : 12 ) ou dans Luc ( 6 : 31 ) Jésus parle à la forme affirmative :

" ce que vous voulez que les hommes fassent pour vous , faites le de même pour eux "

Jésus évoque ici des actions simples et humaines ( aider quelqu'un à subvenir à ses besoins , lui porter secours , etc )

la forme affirmative est meilleure que la négative qui voudrait seulement que l'on s'abstienne de faire le mal

concernant le passage évoqué dans l'évangile de Luc , c'est vrai qu'on ne le trouve pas tel quel , mais tout au long des évangiles on retrouve cette idée que ce qui compte c'est l'esprit et non pas la lettre

avatar
lola83

Messages : 1203
Date d'inscription : 25/03/2012
Localisation : près de paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Voie spirituelle et notions de moralité…

Message par ghislain147 le Lun 14 Jan 2013 - 22:14

Je vous écoute en silence.

ghislain147

Messages : 69
Date d'inscription : 14/01/2013
Masculin Age : 55

http://www.le-livre-de-l-unite.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Voie spirituelle et notions de moralité…

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum