Universalité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Universalité

Message par Lamdi le Lun 21 Jan 2013 - 19:03

Les religions, les traditions, les philosophies ont en commun le sentier vers l'inneffable.
Ce sont des tremplins mais ce ne sont pas l'inneffable.

Les mots qu'elles emploient, les manifestations, les formes qu'elles représentent sont un leurre pour ce petit être qui veut savoir, qui veut interpréter à travers le filtre du mental, qui veut s'approprier l'expérience, qui cherche l'être à travers l'avoir. Cette voix, ce moi, ce moi je, qui cherche à se raccrocher désespérément à un point de repère confond la manifestation d'avec l'essence.

Et c'est un guide à n'en pas douter, tant qu'il est là, tant qu'il fait du bruit, la place n'est pas disponible pour le saint-esprit, le grand esprit, la conscience, le silence, peu importe le terme qui désigne la source de toutes choses.
avatar
Lamdi

Messages : 205
Date d'inscription : 05/11/2011
Masculin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Universalité

Message par ananie le Lun 21 Jan 2013 - 20:26

Oui ! oui ! oui ! Very Happy

Je n'ai rien d'autre à dire... pour une fois...

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Universalité

Message par Hirloe le Lun 21 Jan 2013 - 23:02

Wet Kiss
avatar
Hirloe

Messages : 646
Date d'inscription : 21/05/2012
Féminin Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: Universalité

Message par synthésis le Lun 21 Jan 2013 - 23:18

Lamdi a écrit:Les religions, les traditions, les philosophies ont en commun le sentier vers l'inneffable.
Ce sont des tremplins mais ce ne sont pas l'inneffable.

Les mots qu'elles emploient, les manifestations, les formes qu'elles représentent sont un leurre pour ce petit être qui veut savoir, qui veut interpréter à travers le filtre du mental, qui veut s'approprier l'expérience, qui cherche l'être à travers l'avoir. Cette voix, ce moi, ce moi je, qui cherche à se raccrocher désespérément à un point de repère confond la manifestation d'avec l'essence.

Et c'est un guide à n'en pas douter, tant qu'il est là, tant qu'il fait du bruit, la place n'est pas disponible pour le saint-esprit, le grand esprit, la conscience, le silence, peu importe le terme qui désigne la source de toutes choses.

Bonsoir Lamdi,

Excuse-moi, mais je vais peut-être mettre un petit bémol à tout ça. Smile

On ne passe pas du bruit au silence d'une manière abrupte, c'est impossible et insensé. Le bruit s'atténue progressivement et il y a un certain niveau de bruit qui apporte déjà bonheur et sérénité.

A moins que je n'aie rien compris (ce qui est très possible), il ne me semble pas que les notions de réalisation relative, d'Unité relative, de vérités intermédiaires, de réalités subjectives etc... etc... entrent en résonance avec l'esprit de ce forum.

Synthésis Smile

synthésis

Messages : 258
Date d'inscription : 27/07/2012
Masculin Age : 56
Localisation : Genève

Revenir en haut Aller en bas

Re: Universalité

Message par Greenman le Mar 22 Jan 2013 - 0:03

Où vois-tu que Lamdi préconise de passer d'une manière abrupte du bruit au silence ? scratch
il dit bien, dernière phrase, que "le point de repère traditionnel est un guide à n'en pas douter", et qu'ensuite, une fois ce point dépassé, le Saint esprit peut s'installer.

En fait, c'est un point de vue d'une méthode non-dualiste (et dualiste aussi si on y réfléchit bien), où on utilise une chose, oui, mais sans s'y identifier. C'est l'histoire taoïste du doigt pointé vers la lune, il faut regarder la lune, pas le doigt.
Il en va de même de l'ego, on s'en sert comme béquille pour cheminer et pour vivre mais il ne faut pas s'y identifier car en définitive, il est illusion....
(Concrètement, il existe de toute façon des méthodes de méditation dans l'Advaïta Vedanta, le Dzogchen, le Jnana yoga, le zen, ou le Taoïsme où on se met en retrait sans considérer que le monde phénoménal est une réalité. Par exemple, le fameux "neti-neti" - pas cela pas cela - de l'advaita qui consiste à rejeter toutes les illusions en permanence, afin de parvenir au silence et à la paix de l'âme, et avec la grâce, ça marche. il y a d'autres exemples, les retraites monastiques sévères du Dzogchen, à certains degrés, sont dans cette tonalité aussi...).
Il faut savoir que tout le monde n'utilise pas un comportement spirituel dualiste, certains, rares, ont un cheminement non dualiste de retrait permanent par rapport aux illusions. Alors, c'est une voie très difficile, qui exige une attention constante, un contrôle de l'esprit sans faille, une maturité et un karma très apurés, certes, mais ça existe, et avec des succès.

enfin, j'ai compris le post de Lamdi comme ça, n'est ce pas, je peux me tromper.. Very Happy

_________________
Ce sont de mauvais témoins pour les hommes que les yeux et les oreilles, quand les âmes sont barbares. Héraclite
avatar
Greenman
Modérateur

Messages : 1552
Date d'inscription : 06/11/2011
Masculin Age : 52
Localisation : Val d'Oise

Revenir en haut Aller en bas

Re: Universalité

Message par Lamdi le Mar 22 Jan 2013 - 14:21

Oh merci Greenou. Tu as dis en mieux ce que je m'apprêtais à répondre.

C'est un chemin de retour vers le Réel. Le Réel avec un grand R, quand il n'y a plus de projections.
avatar
Lamdi

Messages : 205
Date d'inscription : 05/11/2011
Masculin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Universalité

Message par sufi le Mar 22 Jan 2013 - 17:45

synthésis a écrit:

... [ On ne passe pas du bruit au silence d'une manière abrupte, c'est impossible et insensé. Le bruit s'atténue progressivement et il y a un certain niveau de bruit qui apporte déjà bonheur et sérénité.

A moins que je n'aie rien compris (ce qui est très possible), il ne me semble pas que les notions de réalisation relative, d'Unité relative, de vérités intermédiaires, de réalités subjectives etc... etc... entrent en résonance avec l'esprit de ce forum.

Synthésis Smile
]

Tellement de choses sont réputées impossibles, ou insensées, et finalement ...
L'essentiel n'est-il pas d'être ouvert à tout possible (et à l'impossible !!!) ? Après, l'expérience est unique pour chacun. Il me semble que si effectivement la "logique" serait de passer progressivement de l'ego à l'absence d'ego, du bruit au silence, rien n'empêche par ailleurs que ce passage se fasse de manière instantanée.


avatar
sufi

Messages : 57
Date d'inscription : 09/11/2011
Féminin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Universalité

Message par Lamdi le Jeu 24 Jan 2013 - 17:22

Sin Sin Ming

La grande Voie n'est pas difficile,
il suffit d'éviter de choisir.
Si vous êtes libre de la haine et de l'amour,
elle apparaît en toute clarté.

S'en éloigne-t-on de l'épaisseur d'un cheveu,
un gouffre sépare alors le ciel et la terre.
Si vous voulez la trouver,
Ne tentez pas de suivre ni de résister.

La lutte entre le pour et le contre,
voilà la maladie du cœur !
Ne discernant pas le sens profond des choses,
vous vous épuisez en vain à pacifier votre esprit.

Perfection du vaste espace,
il ne manque rien à la Voie, il n'y a rien de superflu.
En recherchant ou en repoussant les choses,
nous ne sommes pas en résonance avec la Voie.

Ne pourchassez pas le monde soumis à la causalité,
ne vous perdez pas non plus dans un vide de phénomènes !
Si l'esprit demeure dans la paix de l'Unique,
cette dualité disparaît d'elle-même.

En cessant d'agir pour trouver la tranquillité,
celle-ci ne sera qu'un surcroît d'agitation.
Recherchant le mouvement ou le repos,
comment pourrions-nous connaître l'Unique ?

Quand on ne comprend pas la non-dualité de la Voie,
le mouvement et le repos sont faux.
Si vous repoussez le phénomène, il vous engloutit ;
si vous poursuivez le vide, vous lui tournez le dos.

À force de paroles et de spéculations,
nous nous éloignons de la Voie.
Coupant court aux discours et aux réflexions,
il n'est point de lieu où nous ne puissions pénétrer.

Revenir à la racine, c'est retrouver le sens ;
courir après les apparences, c'est s'éloigner de la Source.
Dans l'instant, en retournant notre regard,
nous dépasserons le vide des choses du monde.

Si le monde paraît changer,
c'est à cause de nos vues fausses.
Inutile de rechercher la vérité,
abandonnez seulement les vues fausses.

Ne vous attachez pas aux vues duelles,
veillez à ne pas les suivre.
À la moindre trace de bien ou de mal,
l'esprit s'embrouille dans les complexités.

La dualité n'existe que par rapport à l'Unité ;
ne vous attachez pas à l'Unité.
Pour un esprit qui ne fabrique pas,
les dix mille choses sont inoffensives.

Si une chose ne nous trouble pas, elle est comme inexistante ;
si rien ne se produit, il n'y a pas d'esprit.
Le sujet disparaît à la suite de l'objet ;
l'objet s'évanouit avec le sujet.

L'objet est objet par rapport au sujet ;
le sujet est sujet par rapport à l'objet.
Si vous désirez savoir ce que sont ces deux entités,
sachez qu'à l'origine elles sont vides de substance.

Dans ce vide unique, les deux se confondent
et chacune contient les dix mille choses.
N'essayez pas de distinguer le subtil du grossier ;
comment prendre parti pour ceci contre cela ?

L'essence de la grande Voie est vaste ;
il n'y a rien de facile, rien de difficile.
Les vues restreintes sont hésitantes et méfiantes ;
plus on pense aller vite, plus on va lentement.

Si nous nous attachons à la grande Voie, nous perdons la justesse ;
dans l'intention, nous nous engageons sur un chemin sans issue.
Laissez-la aller et toutes choses suivront leur propre nature ;
l'essence ne se meut pas ni ne demeure en place.

Écoutez la nature des choses et vous serez en accord avec la Voie,
libre et délivré de tout tourment.
Lorsque nos pensées sont fixées, nous tournons le dos à la vérité ;
nous nous embrouillons et sombrons dans le malaise.

Ce malaise fatigue l'âme :
à quoi bon fuir ceci et rechercher cela ?
Si vous désirez suivre le chemin du Véhicule unique,
N'ayez aucun préjugé contre les objets des six sens.

Quand vous ne les repousserez plus,
alors vous atteindrez l'illumination.
Le sage ne poursuit aucune tâche ;
le sot s'entrave lui-même.

Les choses sont dépourvues de distinctions ;
c'est notre attachement qui leur en confère.
Vouloir comprendre et utiliser l'Esprit,
n'est-ce pas là le plus grand de tous les égarements ?

L'illusion engendre tantôt le calme, tantôt le trouble ;
l'illumination détruit tout attachement et toute aversion.
Toutes les oppositions
viennent de la pensée.

Rêves, illusions, fleurs de l'air,
pourquoi s'exténuer à vouloir les saisir ?
Gain, perte, vrai et faux
disparaissent en un instant.

Si l'œil ne dort pas,
les rêves s'évanouissent d'eux-mêmes.
Si l'esprit ne se prend pas aux différences,
les dix mille choses ne sont qu'une unique Réalité.

En nous donnant au mystère des choses en leur réalité unique,
nous oublions le monde de la causalité.
Lorsque toutes les choses sont considérées avec équanimité,
elles retournent à leur nature originelle.

Ne cherchez pas le pourquoi des choses :
vous éviterez ainsi de tomber dans le monde des comparaisons.
Lorsque la tranquillité se meut, il n'y a plus de mouvement ;
Lorsque le mouvement s'arrête, il n'y a plus de tranquillité.

Les frontières de l'Ultime
ne sont pas gardées par des lois.
Si l'esprit est illuminé par l'identité,
toute activité cesse en lui.

Une fois les doutes balayés,
la vraie confiance luit, forte et droite.
Rien à retenir,
rien à se remémorer.

Tout est vide, rayonnant et lumineux par soi-même :
n'épuisez pas les forces de votre esprit.
L'Incomparable n'est pas mesurable par la pensée,
la Connaissance est insondable.

Dans la Réalité telle qu'elle est,
il n'y a ni autrui ni soi-même.
Si vous désirez vous y accorder,
une seule parole possible : non-deux !

Dans la non-dualité, toutes choses sont identiques,
il n'est rien qui ne soit en elle.
Les visionnaires en tous lieux
y ont accès ainsi.

Le principe est sans hâte ni retard ;
un instant est semblable à des milliers d'années.
Ni présent ni absent
et cependant partout devant vos yeux.

L'infiniment petit est comme l'infiniment grand,
dans l'oubli total des objets.
L'infiniment grand est pareil à l'infiniment petit,
lorsque l'œil n'aperçoit plus de limites.

L'existence est la non-existence,
la non-existence est l'existence.
Tant que vous ne l'aurez pas compris,
vous demeurerez agités.

Une chose est à la fois toutes choses,
toutes choses ne sont qu'une chose.
Si vous pouvez seulement saisir cela,
il est inutile de se tourmenter au sujet de la connaissance parfaite.

L'esprit de confiance est non duel ;
ce qui est duel n'est pas l'esprit de confiance.
Ici les voies du langage s'arrêtent,
car il n'est ni passé, ni présent, ni futur.
avatar
Lamdi

Messages : 205
Date d'inscription : 05/11/2011
Masculin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Universalité

Message par synthésis le Jeu 24 Jan 2013 - 17:56

Lamdi a écrit:Sin Sin Ming

La grande Voie n'est pas difficile,
"il suffit d'éviter de choisir"

Voilà exactement où se situe le piège: dans "il suffit de".

J'avais demandé à un prêtre très bon et très pieux comment faisons-nous pour recevoir l'Esprit saint? Il m'a répondu: "il suffit de" le demander. Puis, à la question de comment on devient saint, il m'a répondu: "il suffit de" le vouloir.

Personnellement j'ai compris une grande vérité, plus grande que celle des adeptes aux "il suffit de":
Il est impossible de se supprimer. Alors, ben, faut faire avec.

Je souhaite bonne chance à Sin Sin et à tous les croyants au "il suffit de".

Synthésis sunny

synthésis

Messages : 258
Date d'inscription : 27/07/2012
Masculin Age : 56
Localisation : Genève

Revenir en haut Aller en bas

Re: Universalité

Message par Lamdi le Jeu 24 Jan 2013 - 18:20

Il suffit Synthésis !

J'ai le "sentir" (pour reprendre ton terme) que tu n'as pas lu et simplement interprété à ta convenance.
Le "sentir" dans l'absolu, est exempt de jugement ou je me trompe ?

Lamdi sunny
avatar
Lamdi

Messages : 205
Date d'inscription : 05/11/2011
Masculin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Universalité

Message par synthésis le Jeu 24 Jan 2013 - 22:22

Lamdi a écrit:Il suffit Synthésis !

J'ai le "sentir" (pour reprendre ton terme) que tu n'as pas lu et simplement interprété à ta convenance.
Le "sentir" dans l'absolu, est exempt de jugement ou je me trompe ?

Lamdi sunny

C'est Shakespeare qui s'est posé la bonne question: être ou ne pas être?

La conscience absolue ou le sentir "absolu" c'est Dieu. "Sentir" c'est tout le contraire de ce que préconise Sing Sing Ming. Ou tu choisis la vie et t'acceptes de souffrir pour Dieu, ou tu choisis la mort et tu ne souffres plus.

A mon avis ce choix ne nous est pas donné. Le "il suffit de" de Ming est encore une illusion parmi tant d'autres. Je "sens" que j'ai tout de suite "senti" juste dans mon premier message...

Synthésis Smile

synthésis

Messages : 258
Date d'inscription : 27/07/2012
Masculin Age : 56
Localisation : Genève

Revenir en haut Aller en bas

Re: Universalité

Message par Lamdi le Jeu 24 Jan 2013 - 23:36

Synthésis mon ami, te rends-tu compte de tes contradictions ?

synthésis a écrit:C'est Shakespeare qui s'est posé la bonne question: être ou ne pas être?

Et si la réponse était les deux à la fois ? Vie et mort sont liés dans une même danse. L'un n'existe que par rapport à l'autre. Et vice et versa Razz

synthésis a écrit:La conscience absolue ou le sentir "absolu" c'est Dieu. "Sentir" c'est tout le contraire de ce que préconise Sing Sing Ming. Ou tu choisis la vie et t'acceptes de souffrir pour Dieu, ou tu choisis la mort et tu ne souffres plus.

Alors Dieu serait-ce un objet qui nous demande de souffrir pour lui ou de le sentir ?
Comment l'Alpha et l'Omega pourrait s'assujettir lui-même alors qu'il est le sujet absolu ?

Dieu est en toi et en toutes choses, ne t'en sens pas séparé mon ami.
D'où la notion de choix qui devient caduque, tout comme le libre-arbitre.
Car il n'y a qu'une seule force qui agit. La source s'amuse avec elle-même.

synthésis a écrit:A mon avis ce choix ne nous est pas donné.

Voilà sunny
avatar
Lamdi

Messages : 205
Date d'inscription : 05/11/2011
Masculin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Universalité

Message par synthésis le Jeu 24 Jan 2013 - 23:50

Lamdi a écrit:
Dieu est en toi et en toutes choses, ne t'en sens pas séparé mon ami.

Dieu apparait graduellement à notre conscience. C'est un processus qui met des millénaires avant d'arriver à son terme, "Il ne suffit pas de".

Je maintiens que j'ai tout de suite eu la bonne intuition dans mon premier message.

Synthésis Smile

synthésis

Messages : 258
Date d'inscription : 27/07/2012
Masculin Age : 56
Localisation : Genève

Revenir en haut Aller en bas

Re: Universalité

Message par Lamdi le Ven 25 Jan 2013 - 1:02

Aie au moins l'honnêteté intellectuelle de reconnaître que "ton intuition" découle du conditionnement de tes lectures sur ton maître désincarné italien que tu mentionnes quelque part sur le topic de l'ego spirituel.

Pour ceux que ça intéresse, le Sin Sin Ming est souvent attribué à Seng Ts'an (520-602), le troisième patriarche Tch'an chinois, mais plusieurs experts estiment plutôt qu'il a été écrit au VIIIe siècle. Ce texte est tout empreint de l'esprit du bouddhisme Tch'an, qui a rétabli de manière tout à fait originale le cœur de la grande Tradition, de la voie directe.
avatar
Lamdi

Messages : 205
Date d'inscription : 05/11/2011
Masculin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Universalité

Message par Totem le Ven 25 Jan 2013 - 9:18

Dieu est plus mentalisé que senti, on peut avoir un aperçu de ce qu'il est capable de faire alors on sait qu'il existe mais tant qu'on ne le SENT pas, il y a encore séparation. Ce qui est en nous c'est une étincelle divine qui doit être attisée pour devenir Dieu en nous. Ce qui est en toute chose c'est juste l'étincelle mais tant que la mèche n'a pas été allumée, Dieu continue à domir en nous, du moins son étincelle Smile .
avatar
Totem

Messages : 341
Date d'inscription : 14/12/2012
Féminin Age : 62
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Universalité

Message par synthésis le Ven 25 Jan 2013 - 9:57

Totem a écrit:Dieu est plus mentalisé que senti, on peut avoir un aperçu de ce qu'il est capable de faire alors on sait qu'il existe mais tant qu'on ne le SENT pas, il y a encore séparation. Ce qui est en nous c'est une étincelle divine qui doit être attisée pour devenir Dieu en nous. Ce qui est en toute chose c'est juste l'étincelle mais tant que la mèche n'a pas été allumée, Dieu continue à domir en nous, du moins son étincelle Smile .

Sage

Merci Totem Rose

Les doctrines orientales mal interprétées sont limite dangereuses. Elles sont trop "mentalisées" et se fondent sur un "savoir" et non un "Être". Cela fait stagner l'âme et elle se retrouve enfermée dans un cercle infernal et sans fin de réincarnations. Voilà pourquoi j'ai insisté avec le savoir et l'Être dans le topic sur l'ego.

Mais bon, à chacun son chemin.

Synthésis Wet Kiss



synthésis

Messages : 258
Date d'inscription : 27/07/2012
Masculin Age : 56
Localisation : Genève

Revenir en haut Aller en bas

Re: Universalité

Message par synthésis le Ven 25 Jan 2013 - 10:48

Lamdi a écrit:Aie au moins l'honnêteté intellectuelle de reconnaître que "ton intuition" découle du conditionnement de tes lectures sur ton maître désincarné italien que tu mentionnes quelque part sur le topic de l'ego spirituel.

C'est le contraire, je ne suis conditionné par aucune lecture. Je lis et je prends ce qui entre en résonance avec ce que je sens. A l'âge de 12 ans j'avais déjà presque totalement rejeté le catholicisme parce que je ne le sentais pas.

Après de longues recherches, en passant comme tout le monde par le bouddhisme et quelques notions de doctrines Indous, j'ai fini par trouver ce qui me convenait et je peux finalement mettre les mots sur mes ressentis.

Le maître dont je parle fait partie d'un groupe d'âmes enseignant les mêmes théories (à la limite ce n'est même pas une doctrine, c'est de la science de l'esprit, de la théosophie dans l'acceptation philosophique classique du terme et non doctrinale). Dans ce groupe d'âmes il y a également des orientaux qui se sont alignés à la même science...

Je t'explique mon point de vue qui, en aucun cas, ne doit être pris comme étant vérité absolue. Si j'insiste parfois sur certains arguments, comme le savoir et l'être, c'est parce que je sais que c'est défendable. Après quelques arguments, tout le monde peut comprendre une telle évidence (même un athée), mais peu arrivent ensuite à interpréter les différentes religions/doctrines à la lumière d'une telle vérité pourtant si simple.

Il faut comprendre que nous tous sur ce forum sommes pleinement dans le mental. C'est déjà pas mal de pouvoir avoir un certain discernement. Mais ce que nous devons développer c'est notre corps akashique ou causal (celui de l'Amour), voire, comme le dit Cobra, notre corps de gloire.

Synthésis sunny


synthésis

Messages : 258
Date d'inscription : 27/07/2012
Masculin Age : 56
Localisation : Genève

Revenir en haut Aller en bas

Re: Universalité

Message par Lamdi le Ven 25 Jan 2013 - 21:29

synthésis a écrit:Je t'explique mon point de vue qui, en aucun cas, ne doit être pris comme étant vérité absolue.

Ah bon ?

synthésis a écrit:Voilà exactement où se situe le piège: dans "il suffit de".


synthésis a écrit:Personnellement j'ai compris une grande vérité, plus grande que celle des adeptes aux "il suffit de". Il est impossible de se supprimer. Alors, ben, faut faire avec.

Je souhaite bonne chance à Sin Sin et à tous les croyants au "il suffit de".

Revois ton mode d'expression alors. D'une tu te poses en gourou et de deux, tu fais dire à ce texte, l'inverse de ce dont il en émane.
avatar
Lamdi

Messages : 205
Date d'inscription : 05/11/2011
Masculin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Universalité

Message par synthésis le Ven 25 Jan 2013 - 22:39

Lamdi a écrit:... tu fais dire à ce texte, l'inverse de ce dont il en émane.

Ce texte commence comme ceci:

"La grande Voie n'est pas difficile,
il suffit d'éviter de choisir."


Lorsque j'ai posé la question au prêtre "comment fait-on pour devenir saint" et qu'il m'a répondu "il suffit de le vouloir", je lui ai répondu qu'il y avait pourtant des milliers de prêtres qui le voudraient bien...

Synthésis Smile




synthésis

Messages : 258
Date d'inscription : 27/07/2012
Masculin Age : 56
Localisation : Genève

Revenir en haut Aller en bas

Re: Universalité

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum