Querelles de Maîtres

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Querelles de Maîtres

Message par Totem le Lun 21 Jan 2013 - 19:15

Rappel du premier message :

Topic en réponse à un message posté ici


ananie a écrit:[...] je connais assez mal Sri Aurobindo (je n'ai lu que son interprétation de la Bhagavad Gita).
Mais j'estime énormément Swami Prajnanpad, le maître de Arnaud Desjardins. Je le pense vraiment réalisé.
Voici ce qu'il dit de Sri Aurobindo :
« Aurobindo était totalement à l'intérieur de son mental. Lire une page c'est lire les milliers de pages qu'il a écrites... c'est toujours pareil... Et l'erreur d'Aurobindo est là. Il voulait faire descendre le supramental... Oh ! C'est toujours mental. Ce n'est pas au-delà du mental. Aussi grand qu'il ait été, il est resté dans le domaine du mental. Il n'était pas libre du mental. Il n'était pas libéré. » (Swami Prajnanpad).

Ayant fait un tour des critiques en ce qui concernent les êtres "dit" réalisés, il se trouve qu'ils se critiquent tous en eux, ils ne sont donc pas mieux que les non réalisés, au lieu que la bataille se joue sur notre plan, elle se joue sur leu plan a eux qu'on se le dise. Very Happy
avatar
Totem

Messages : 341
Date d'inscription : 14/12/2012
Féminin Age : 62
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas


Re: Querelles de Maîtres

Message par Hirloe le Mer 23 Jan 2013 - 11:41

Dans certains courants ésotériques, on décompose les "sens" selon qu'ils soient :

- Sens physiques : vue / ouie / toucher / odorat / goût
- Sens spirituels : clairevoyance / clairaudiance / psychométrie / imagination / idéalisme émotionnel (ce que je regroupe sous le terme générique de l'intuition)

et quelque fois même les
- Sens supra-conscients : discernement / volonté / omniscience / ubiquité / éternité

Est-ce que ce "sentir de conscience" que tu évoques, Synthésis, pourrait correspondre à cette représentation des sens spirituels ?
avatar
Hirloe

Messages : 646
Date d'inscription : 21/05/2012
Féminin Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: Querelles de Maîtres

Message par Loryan le Mer 23 Jan 2013 - 12:02

Sur ce sujet mon maitre est Jean-Yves...

Je plaisante bien sur.... quoique...

Je voulais dire par là que ma position est sans doute plus proche de la sienne que celle des autres intervenants, ce qui bien sur n'est pas un jugement de valeur mais juste une résonance plus forte en terme de pensées.

Ce qui m'agace régulièrement sur les sujet des maitres c'est cette propension à toujours les comparer les uns aux autres ou à vouloir leur donner une importance ou non.
Il y a aussi cette tendance à vouloir trouver tous les petits trucs qui ne vont pas chez un maitre qu'on ne cautionne pas totalement et inversement une tendance à sacraliser un maitre pour lequel on est en phase.
Un autre sujet d'agacement est le mot "réalisé" et de mon point de vue ça ne veut rien dire.
D'ailleurs qui a part Dieu ou l'univers peut juger de la réalisation d'un être pour peu qu'il y ai une raison à la quantifier ou à la valider. Car il me semble que c'est une approche très "égo-identificatrice"

Je passe sur l'éternelle comparaison entre l'occident et l'orient qui a mon avis n'apporte jamais rien de plus qu'une fermeture de l'esprit à la diversité humaine. Car il n'est pas vraiment question de savoir qui à l'enseignement le plus authentique mais bien de savoir lequel est le plus adapté à un individu.

Un individu car au niveau de notre évolution nous concevons le mode d'une façon très programmée, très filtrée selon notre culture, notre époque et bien d'autres conditionnement nécessaire à la construction de nos formes d'existence.

Par ailleurs il ne me parait pas si choquant que des maitres se tiraillent un peu entre eux ou professent des choses plus ou moins contestables.
- je suppose qu'ils ont une part d'égo à gérer au niveau de leur propre individualisation, bien que cela me semblerait un problème bien mineur.
- donner quelque coup de pieds dans la fourmilière mentale d'un disciple me semble être un exercice de remise en cause ou de recul par rapport à nos propres conditionnements, tant il est facile et visible d'observer a quel point on peut s'enfermer ou s'aveugler du charisme d'un être ou d'un enseignement. Toujours dans ce domaine la vie ne se prive pas de nous abimer par les leçons qu'elles nous donne sur nos systèmes de croyance engendrant par là des souffrances qui a mon avis seront bien plus douces à la dose homéopathique d'un maitre (bien que ce ne soit pas une obligation, car on ne peut là non plus quantifier la souffrance)
- et enfin il me semble que la grande majorité de ces "conflits" sont générés par les disciples (y compris les disciple du non-maitre) plutôt que par les maitres.

Le principal étant de mon opinion que pour chaque être se trouve des éléments ou des êtres sur sa route qui lui dégage le passage dans la mesure du possible extérieur (comme les lois karmique) ou intérieur (comme le libre arbitre).

Loryan

Messages : 426
Date d'inscription : 15/11/2011
Masculin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Querelles de Maîtres

Message par Lamdi le Mer 23 Jan 2013 - 13:07

Bonjour à tous

Loryan a écrit:Par ailleurs il ne me parait pas si choquant que des maitres se tiraillent un peu entre eux ou professent des choses plus ou moins contestables.
- je suppose qu'ils ont une part d'égo à gérer au niveau de leur propre individualisation, bien que cela me semblerait un problème bien mineur.
- donner quelque coup de pieds dans la fourmilière mentale d'un disciple me semble être un exercice de remise en cause ou de recul par rapport à nos propres conditionnements, tant il est facile et visible d'observer a quel point on peut s'enfermer ou s'aveugler du charisme d'un être ou d'un enseignement. Toujours dans ce domaine la vie ne se prive pas de nous abimer par les leçons qu'elles nous donne sur nos systèmes de croyance engendrant par là des souffrances qui a mon avis seront bien plus douces à la dose homéopathique d'un maitre (bien que ce ne soit pas une obligation, car on ne peut là non plus quantifier la souffrance)
- et enfin il me semble que la grande majorité de ces "conflits" sont générés par les disciples (y compris les disciple du non-maitre) plutôt que par les maitres.

Le principal étant de mon opinion que pour chaque être se trouve des éléments ou des êtres sur sa route qui lui dégage le passage dans la mesure du possible extérieur (comme les lois karmique) ou intérieur (comme le libre arbitre).

Loryan ô maître de la vision large, j'adore et j'adhère.

Loryan a écrit:Un autre sujet d'agacement est le mot "réalisé" et de mon point de vue ça ne veut rien dire.
D'ailleurs qui a part Dieu ou l'univers peut juger de la réalisation d'un être pour peu qu'il y ai une raison à la quantifier ou à la valider. Car il me semble que c'est une approche très "égo-identificatrice"

Vu de l'extérieur, oui, tant qu'il y a ego, oui. Pour un pratiquant sincère, qui voue sa vie à la découverte du mystère, je ne pense pas non. L'éveil soudain et définitif est extrêmement rare. Il y a donc bien souvent un ajustement, une progression dans l'ouverture de conscience, et donc divers stades de réalisation. Puis quand tout les archétypes et stéréotypes ont volé en éclat, il ne reste plus que le sujet ultime.

À ce sujet, cet article ainsi que les commentaires qui l'accompagnent sont éloquents :

http://vous-y-etes.com/2013/01/faux-matres-et-pseudo-advata/

Hirloe a écrit:Dans certains courants ésotériques, on décompose les "sens" selon qu'ils soient :

- Sens physiques : vue / ouie / toucher / odorat / goût
- Sens spirituels : clairevoyance / clairaudiance / psychométrie / imagination / idéalisme émotionnel (ce que je regroupe sous le terme générique de l'intuition)

et quelque fois même les
- Sens supra-conscients : discernement / volonté / omniscience / ubiquité / éternité

Est-ce que ce "sentir de conscience" que tu évoques, Synthésis, pourrait correspondre à cette représentation des sens spirituels ?

Et si on créait un sujet sur ce fameux sentir de conscience ?

avatar
Lamdi

Messages : 205
Date d'inscription : 05/11/2011
Masculin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Querelles de Maîtres

Message par Totem le Mer 23 Jan 2013 - 14:51

Loryan a écrit:Sur ce sujet mon maitre est Jean-Yves...

Je plaisante bien sur.... quoique...

Je voulais dire par là que ma position est sans doute plus proche de la sienne que celle des autres intervenants, ce qui bien sur n'est pas un jugement de valeur mais juste une résonance plus forte en terme de pensées.

Ce qui m'agace régulièrement sur les sujet des maitres c'est cette propension à toujours les comparer les uns aux autres ou à vouloir leur donner une importance ou non.
Il y a aussi cette tendance à vouloir trouver tous les petits trucs qui ne vont pas chez un maitre qu'on ne cautionne pas totalement et inversement une tendance à sacraliser un maitre pour lequel on est en phase.
Un autre sujet d'agacement est le mot "réalisé" et de mon point de vue ça ne veut rien dire.
D'ailleurs qui a part Dieu ou l'univers peut juger de la réalisation d'un être pour peu qu'il y ai une raison à la quantifier ou à la valider. Car il me semble que c'est une approche très "égo-identificatrice"

Je passe sur l'éternelle comparaison entre l'occident et l'orient qui a mon avis n'apporte jamais rien de plus qu'une fermeture de l'esprit à la diversité humaine. Car il n'est pas vraiment question de savoir qui à l'enseignement le plus authentique mais bien de savoir lequel est le plus adapté à un individu.

Un individu car au niveau de notre évolution nous concevons le mode d'une façon très programmée, très filtrée selon notre culture, notre époque et bien d'autres conditionnement nécessaire à la construction de nos formes d'existence.

Par ailleurs il ne me parait pas si choquant que des maitres se tiraillent un peu entre eux ou professent des choses plus ou moins contestables.
- je suppose qu'ils ont une part d'égo à gérer au niveau de leur propre individualisation, bien que cela me semblerait un problème bien mineur.
- donner quelque coup de pieds dans la fourmilière mentale d'un disciple me semble être un exercice de remise en cause ou de recul par rapport à nos propres conditionnements, tant il est facile et visible d'observer a quel point on peut s'enfermer ou s'aveugler du charisme d'un être ou d'un enseignement. Toujours dans ce domaine la vie ne se prive pas de nous abimer par les leçons qu'elles nous donne sur nos systèmes de croyance engendrant par là des souffrances qui a mon avis seront bien plus douces à la dose homéopathique d'un maitre (bien que ce ne soit pas une obligation, car on ne peut là non plus quantifier la souffrance)
- et enfin il me semble que la grande majorité de ces "conflits" sont générés par les disciples (y compris les disciple du non-maitre) plutôt que par les maitres.

Le principal étant de mon opinion que pour chaque être se trouve des éléments ou des êtres sur sa route qui lui dégage le passage dans la mesure du possible extérieur (comme les lois karmique) ou intérieur (comme le libre arbitre).

C'est aussi mon point de vue, mais comme on dit si bien : chacun voit midi à sa porte Very Happy
avatar
Totem

Messages : 341
Date d'inscription : 14/12/2012
Féminin Age : 62
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Querelles de Maîtres

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum