Partager, témoigner... ou n'être que silence ?

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Partager, témoigner... ou n'être que silence ?

Message par MarieAnne le Ven 25 Jan 2013 - 10:17

Rappel du premier message :

en réponse à cette question posée sur un autre fil (clic ici)
ghislain147 a écrit:. Peut-on communiquer l'envie de faire découvrir autre chose à ceux qui n'en ont pas l'expérience ?

aujourd'hui je n'ai pas trop le temps
juste pour l'instant quelques sculptures de la cathédrale de Metz pour accompagner la réflexion en soi Smile

(clic sur les images pour les agrandir afin de pouvoir Voyager en elles et percevoir ce qu'elles offrent à Entendre)


avatar
MarieAnne

Messages : 226
Date d'inscription : 03/12/2012
Féminin Age : 57

http://justedesfruitscueillis.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas


Re: Partager, témoigner... ou n'être que silence ?

Message par Totem le Dim 27 Jan 2013 - 21:07

ghislain147 a écrit:Bonsoir Totem,
Il est un fait que si je parle de certaines choses dont j'ai la connaissance, seul un petit nombre pourra suivre. Exemple, si je te dis : Chit s'accomplit par tapas ? Qu'en penses-tu ? Si je veux dialoguer, il me faut tout d'abord me mettre à la portée des personnes auxquelles je m'adresse, ne serait-ce que par respect. Je m'efforce donc de parler de choses que tout le monde peut comprendre sur un forum, autrement-dit de me mettre à la hauteur de tous. La formule que j'ai donnée est l'équivalent spirituel de E = mc2. Celui qui l'a réalise n'a plus de question à se poser.

Je ne juge en aucun cas ce que vous faites, j'ai d'ailleurs écrit : " Pour moi le dialogue... ", c'est-à-dire à mon avis personnel, si je peux me permettre d'en émettre un ? Mais cet avis devait sans doute dépasser un certain niveau et je m'en excuse, s'il a pu froisser certaines personnes.

Si tu dis Ghislain : chit s'accomplit par tapas, tu peux à la limite le dire autrement pour expliquer. Tout est une question de se faire comprendre et la langue est assez riche pour le faire et lorsque j'explique quelque chose de pointu à quelqu'un et que je sais que ça ne passera pas avec les bons termes j'essaie de donner un exemple imagé. Bon ce n'est que mon point de vue. Smile
avatar
Totem

Messages : 341
Date d'inscription : 14/12/2012
Féminin Age : 62
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Partager, témoigner... ou n'être que silence ?

Message par Ratnanji le Sam 9 Fév 2013 - 12:11

Reçu le 27 octobre 2004 (je ne suis pas channel, je fais partie des "gens contactés et reconnectés"...

« La Vérité est belle à dire, elle est rare et noble. Votre désir mortel pour le silence, tue ».
avatar
Ratnanji

Messages : 11
Date d'inscription : 09/02/2013
Féminin Age : 66

http://aminamen.wix.com/lumieresurlavraievieendieu

Revenir en haut Aller en bas

Re: Partager, témoigner... ou n'être que silence ?

Message par MarieAnne le Dim 10 Fév 2013 - 16:48

kikou à vous
J'ai eu besoin d'un temps de silence mais me revoilà Wink
Merci pour ce que vous avez déjà partagé sur ce fil!




Kouen a écrit:Je ne saisis pas bien le sens des sculptures..? Suspect
Je remarque qu'elles versent toutes un liquide ( de l'eau, du vin..?? )
de l'eau, du vin, du sang même .. selon chacune ... Wink
au coeur de ce qui les différencie on peut trouver ce qu'elles offrent chacune à Entendre. Je ne suis pas encore parvenue à une communion pleine avec elles, mais si cela intéresse on peut Voyager en elles ensemble.
Kouen a écrit:Cela aurait il un rapport avec la 'communication', le 'partage'..
bien sûr ! sinon je ne les aurais pas mises sur ce fil clown.
Elles ne concernent pas seulement le partage, mais aussi la réception des partages.
Kouen a écrit:la Tempérance..( lame 14)
oui bien sûr cela en fait partie. D'ailleurs laquelle des 4 statues précédentes se rapproche de cette lame?
Dans la cathédrale de Metz on trouve également cette autre statue


on peut aussi penser au Verseau, à cette nouvelle ère dans laquelle il semblerait bien qu'on entre
Kouen a écrit:ou encore l'hexagramme 29 du Yi King..? ( K'AN, l'eau vive..? )
Je ne suis pas encore allée trop me promener du côté du Yiking Smile . Pour l'instant je perçois dans cet hexagramme le doublement de K'an, fils cadet comme Jacob Wink, le doublement du principe créatif qui se tient au sein du réceptif. Cela correspond pour moi à ce qu'on est appelé à vivre dans ce qui nous est donné de recevoir, afin de pouvoir l'offrir à notre tour tout en sachant que cela vient d'un fond insondable et incommunicable
Toute réelle création est porteuse du souffle de vie de son créateur, sinon ce n'est que copie, reproduction, coquille vide, arbre sec, bois mort ...
Partager ce qui s'est offert en nous-même soit par l'Eau-dedans elle-même ou suite à une semence venue de l'extérieur, offre une vibrance supplémentaire qui permet ce dont parle
Hirloe
Hirloe a écrit:Qu'est-ce qui me donne personnellement envie de découvrir quelque chose dont je n'ai pas l'expérience ?
Et bien tout simplement le rayonnement que cette expérience procure à celui qui l'a vécu.
Lorsqu'une personne essaie de m'amener vers une expérience alors qu'elle-même ne me semble pas véritablement rayonner, je passe facilement mon chemin.

Cela peut aussi provoquer la démangeaison de nos ailes ... allumer un feu et éveiller le désir ...

ghislain147 a écrit:. Peut-on communiquer l'envie de faire découvrir autre chose à ceux qui n'en ont pas l'expérience ?
Pour commencer à répondre à ta question Ghislain, je rajouterais à ce que je viens d'évoquer au-dessus:
- que l'envie ne peut naître en l'autre que s'il n'est pas enfermé dans ses propres expériences, s'il ne vit pas dans le contentement de lui-même qui est tel, qu'il ne s'ouvre pas à d'autres perceptions possibles que la sienne, qui pourtant pourraient venir Nourrir ses propres Fruits cueillis. Pour ceux qui sont murés dans leur propres observances et qui en plus abreuvent les autres de conseils, et jugent tout en ayant un comportement qui dément leur propos, on ne peut pas faire grand chose. Mais je me dis souvent qu'il peut y avoir en eux une oreille qui entende malgré tout et que le peu qui peut y être déposé, pourra peut-être être une sorte de bouée de sauvetage lorsque dans leur vie il fera nuit.
Marie-Madeleine Davy a écrit:
-extrait de L'homme intérieur et ses métamorphoses-
[...]
pourquoi se taire ? L'homme qui habite avec lui-même serait-il condamné à un perpétuel silence ? Peut-il divulguer son secret ? Qui l'écouterait ? Il lui arrivera parfois de trouver un disciple et de communiquer sa rencontre avec des mots discrets. Souvent la splendeur de la révélation reçue risque d'être trop éblouissante pour être supportée sans dommage, et le pseudo-disciple peut reprendre le chemin chaotique sur lequel il cheminait auparavant, traitant de fou, d'imposteur et de gêneur celui qui a déchiré le voile de son regard. Alors il tentera de tout oublier. L'activité de ses sens extérieurs pourra d'ailleurs très vite minimiser l'acuité de son audition et de sa vision intérieures. Mais il a reçu une greffe d'éternité ; d'elle jaillira un jour une sève nouvelle. D'autres disciples séduits par le reflet de la lumière reçue partiront à la rencontre de leur propre expérience, le cœur gonflé de reconnaissance et d'amour. Un jour ou l'autre ils découvriront à leur tour leur fond secret. Peu importe d'ailleurs la présence ou l'absence de disciples. Celui qui est assis au-dedans de lui-même sait bien que la révélation reçue intérieurement demeure incommunicable. Alors il charge la brise d'en faire don à ceux qui sont séduits par le dedans. Tout homme est comparable à une terre qui n'est jamais inerte. Mise en jachère, devenue peut-être comparable à une jungle, cette terre pourra de nouveau recevoir des semences et donner des récoltes. La patience est la vertu du sage qui ne suscite aucun attachement personnel et rend libre de lui tous ceux qu'il rencontre sur sa route. Il refuse tous les liens susceptibles de l'emprisonner lui-même et autrui avec lui. Il accompagne tous les hommes par un amour qui ne saurait s'altérer ou être déçu. Il sait que la conversion ne s'opère pas du dehors, le jaillissement provient du dedans, quand les voiles se déchirent pour laisser briller la lumière dans toute sa beauté. Celui qui habite en lui-même devient un contemplatif. Sa contemplation jaillit de sa rencontre, il a été brûlé par le feu et il contemple non pas une source qui lui serait étrangère mais sa propre source qui au-dedans de lui ne saurait tarir.
L'homme qui a percé le mystère de son fond se situe dans le mystère de l'Un. Il n'est plus en lui d'adhésion ou de refus. Situé au-delà des contraires, il vit d'une vie qui ne connaîtra plus la mort. II peut chanter avec le prophète Isaïe (XXIV, 16) : « Mon secret est à moi, mon secret est à moi. »
Un tel secret appartient à tous ceux qui souhaitent le découvrir, l'aimer et le vivre dans la Réalité de leur profondeur. Tout en demeurant singulière, l'expérience de chacun constitue un trésor pour tous.
avatar
MarieAnne

Messages : 226
Date d'inscription : 03/12/2012
Féminin Age : 57

http://justedesfruitscueillis.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Partager, témoigner... ou n'être que silence ?

Message par Totem le Dim 10 Fév 2013 - 17:23

[quote="MarieAnne"]

Marie-Madeleine Davy a écrit:

-extrait de L'homme intérieur et ses métamorphoses-
[...]
pourquoi se taire ? L'homme qui habite avec lui-même serait-il condamné à un perpétuel silence ? Peut-il divulguer son secret ? Qui l'écouterait ? Il lui arrivera parfois de trouver un disciple et de communiquer sa rencontre avec des mots discrets. Souvent la splendeur de la révélation reçue risque d'être trop éblouissante pour être supportée sans dommage, et le pseudo-disciple peut reprendre le chemin chaotique sur lequel il cheminait auparavant, traitant de fou, d'imposteur et de gêneur celui qui a déchiré le voile de son regard. Alors il tentera de tout oublier. L'activité de ses sens extérieurs pourra d'ailleurs très vite minimiser l'acuité de son audition et de sa vision intérieures. Mais il a reçu une greffe d'éternité ; d'elle jaillira un jour une sève nouvelle. D'autres disciples séduits par le reflet de la lumière reçue partiront à la rencontre de leur propre expérience, le cœur gonflé de reconnaissance et d'amour. Un jour ou l'autre ils découvriront à leur tour leur fond secret. Peu importe d'ailleurs la présence ou l'absence de disciples. Celui qui est assis au-dedans de lui-même sait bien que la révélation reçue intérieurement demeure incommunicable. Alors il charge la brise d'en faire don à ceux qui sont séduits par le dedans. Tout homme est comparable à une terre qui n'est jamais inerte. Mise en jachère, devenue peut-être comparable à une jungle, cette terre pourra de nouveau recevoir des semences et donner des récoltes. La patience est la vertu du sage qui ne suscite aucun attachement personnel et rend libre de lui tous ceux qu'il rencontre sur sa route. Il refuse tous les liens susceptibles de l'emprisonner lui-même et autrui avec lui. Il accompagne tous les hommes par un amour qui ne saurait s'altérer ou être déçu. Il sait que la conversion ne s'opère pas du dehors, le jaillissement provient du dedans, quand les voiles se déchirent pour laisser briller la lumière dans toute sa beauté. Celui qui habite en lui-même devient un contemplatif. Sa contemplation jaillit de sa rencontre, il a été brûlé par le feu et il contemple non pas une source qui lui serait étrangère mais sa propre source qui au-dedans de lui ne saurait tarir.
L'homme qui a percé le mystère de son fond se situe dans le mystère de l'Un. Il n'est plus en lui d'adhésion ou de refus. Situé au-delà des contraires, il vit d'une vie qui ne connaîtra plus la mort. II peut chanter avec le prophète Isaïe (XXIV, 16) : « Mon secret est à moi, mon secret est à moi. »
Un tel secret appartient à tous ceux qui souhaitent le découvrir, l'aimer et le vivre dans la Réalité de leur profondeur. Tout en demeurant singulière, l'expérience de chacun constitue un trésor pour tous.


Merci marie-Anne pour ce très beau texte Rose
avatar
Totem

Messages : 341
Date d'inscription : 14/12/2012
Féminin Age : 62
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Partager, témoigner... ou n'être que silence ?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum