le temps n'existe pas...

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

le temps n'existe pas...

Message par rirrou le Ven 25 Jan 2013 - 15:22

Rappel du premier message :

bonjour, je ne m'attarderais pas trop,

où et quand puis je être ici et maintenant? sunny
avatar
rirrou

Messages : 241
Date d'inscription : 09/08/2012
Masculin Age : 46
Localisation : ardèche

Revenir en haut Aller en bas


Re: le temps n'existe pas...

Message par Totem le Mar 29 Jan 2013 - 16:28

Lorsqu'on prend l'exemple d'une personne atteinte d'alzheimer, au début elle oublie la partie de sa vie la plus récente mais se souvient très bien du passé, de sorte que pendant une période donnée elle ne connaît que la tranche de passé qui n'a pas été encore effacée, elle voudra aller travailler si elle est en retraite, elle voudra faire ses courses dans un magasin qui bien que n'existant plus existe dans la réalité qui n'est pas encore effacée de son cerveau et ainsi de suite jusqu'à ce que tout soit effacé. Donc notre réalité actuelle n'est peut être qu'une couche sur plusieurs couches comme sur un disque dur. De même une perte de conscience peut générer une perte du temps pour une personne. Ce qui me fait penser que le temps est peut être une illusion, mais ce n'est qu'un point de vue mais je cherche............ parce que la vérité 'est quelque chose d'aléatoire. Very Happy


Dernière édition par Totem le Mer 30 Jan 2013 - 20:13, édité 1 fois
avatar
Totem

Messages : 341
Date d'inscription : 14/12/2012
Féminin Age : 62
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: le temps n'existe pas...

Message par Lynx le Mar 29 Jan 2013 - 17:40

Juste avant de philosopher, peu etre que cette histoire vécu t'apportera quelques élement pour ta recherche.

Pendant une expèrience "spirituel" particulière. Je me suis retrouver relier, et a porté imédiate de tout, passé avenir distance n'avait plus cour. Vie antèrieures ou fin fond de l'univer, tout intimement lié dans une tête d'épingle (taille de l'univer a son origine dailleur).

Chercher est un jeu incroyable, chercher la vérité, l'amour, l'absolu. C'est l'incroyable histoire de la vie, le chemin, l'expèrience, les émotions et couleurs.
Pourtant qu'aurion nous pu perdre. Que peu il y avoir d'autre que la vérité.
Quand on voit le temps qu'il faut pour se trouver, alors qu'on est là bien sur.
C'est tèlement gratifiant de se retrouver que ça vau le coup de se perdre.

Lynx

Messages : 7
Date d'inscription : 28/01/2013
Masculin Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: le temps n'existe pas...

Message par MarieAnne le Mer 30 Jan 2013 - 19:54


Hi !
rirrou a écrit:où et quand puis je être ici et maintenant? sunny

partout et tout le temps!
avatar
MarieAnne

Messages : 226
Date d'inscription : 03/12/2012
Féminin Age : 57

http://justedesfruitscueillis.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: le temps n'existe pas...

Message par rirrou le Jeu 31 Jan 2013 - 7:57

bonjour,
lorsque j'ai posté la question "où et quand puis je être ici et maintenant?" ce n'était pas tant pour avoir des réponses mais plutôt pour voir l'effet que produit la question... pourquoi? et bien parce que quand je me suis fabriqué cette question (et oui lol je me fabrique des questions!!) et que je me la suis posé, profondément, elle a eu un impact sur moi...
hier soir, j'ai réalisé que sur le forum, sur ce fil, l'intérêt était ailleurs... sur les échanges qui démarrent par des conclusions et ça c'est très important, peut être un futur sujet..? qui sait...
effectivement, hier soir j'observais la question... "où et quand puis je être ici et maintenant?"
et ce qui venu est cela..:

où que je sois et à chaque fois, je dirais ici et maintenant, où que je sois et à chaque fois...
toutefois, si le temps n'existe pas et donc l'espace non plus, dans la question où et quand il y a les notions de temps et d'espace...
c'est une fausse question...
avatar
rirrou

Messages : 241
Date d'inscription : 09/08/2012
Masculin Age : 46
Localisation : ardèche

Revenir en haut Aller en bas

Re: le temps n'existe pas...

Message par ghislain147 le Jeu 31 Jan 2013 - 9:31

Je vous écoute en silence.


Dernière édition par ghislain147 le Mer 13 Fév 2013 - 10:36, édité 1 fois

ghislain147

Messages : 69
Date d'inscription : 14/01/2013
Masculin Age : 55

http://www.le-livre-de-l-unite.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: le temps n'existe pas...

Message par Totem le Jeu 31 Jan 2013 - 11:59

ghislain147 a écrit:
Lorsqu'on accepte, parce qu'il n'y a rien d'autre à faire ici, de " négliger le mouvement de l'événement et la disposition de la substance ", une toute autre dimension Se révèle et elle ne manque vraiment pas d'intérêt.

C'est une autre réalité, une sorte contraste avec le monde qui est pris comme dans un tourbillon Smile
avatar
Totem

Messages : 341
Date d'inscription : 14/12/2012
Féminin Age : 62
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: le temps n'existe pas...

Message par MarieAnne le Ven 1 Fév 2013 - 15:54

rirrou a écrit:bonjour,
lorsque j'ai posté la question "où et quand puis je être ici et maintenant?" ce n'était pas tant pour avoir des réponses mais plutôt pour voir l'effet que produit la question... pourquoi? et bien parce que quand je me suis fabriqué cette question (et oui lol je me fabrique des questions!!) et que je me la suis posé, profondément, elle a eu un impact sur moi...
hier soir, j'ai réalisé que sur le forum, sur ce fil, l'intérêt était ailleurs... sur les échanges qui démarrent par des conclusions et ça c'est très important, peut être un futur sujet..? qui sait...
effectivement, hier soir j'observais la question... "où et quand puis je être ici et maintenant?"
et ce qui venu est cela..:

où que je sois et à chaque fois, je dirais ici et maintenant, où que je sois et à chaque fois...
toutefois, si le temps n'existe pas et donc l'espace non plus, dans la question où et quand il y a les notions de temps et d'espace...
c'est une fausse question...

Hi !

rirrou a écrit: je me suis fabriqué cette question (et oui lol je me fabrique des questions!!) et que je me la suis posé,
Pour moi il y a questions et questions ... certaines à mes Yeux ne sont que masturbation ... lol frappe
On peut effectivement se fabriquer des questions, se triturer aussi le cerveau en quête de réponses ... mais on peut aussi laisser venir à soi la question, puis voyager en elle et la laisser voyager en nous ... pour entrer dans une nouvelle compréhension, perception ... Et puis il y a des vécus qui offrent directement cette nouvelle perception sans que l'on soit passé par la case "question" ... Smile

rirrou a écrit:c'est une fausse question...

Ce n'est pas vraiment la question qui est fausse.
A mon sens, c’est l’ensemble de ta démarche, de ta base de réflexion.
Tu ouvres un sujet en posant une donnée de départ (une affirmation qui d'ailleurs ressemble fort à une conclusion Wink ) : "Le temps n’existe pas"

Puis tu introduis une notion de temps avec « je ne m'attarderais pas trop, »
Et tu poses une question qui inclut également une notion de temps.
Il y a comme un bug dans cette assise de départ que tu nous proposes comme base de réflexion.
A mes Yeux, la question ne peut être posée que par l’homme ordinaire, celui du monde duel, celui qui vit dans une géométrie où le temps et l’espace existent. Celui qui se tient pleinement dans l’ici et maintenant, n’existe plus, il n’y a personne pour se poser des questions, il y a juste une Présence



un Œil qui voit, entend, touche, hume, goûte …


Il habite toute chose et toute chose habite en lui...
Il est devenu le Temps ... la Mémoire même du Temps

Personnellement j'ai répondu à la question en la sortant du contexte afin de partir sur une assise stable. J'avais au départ compléter ma courte réponse offerte précédemment par ceci:
pour moi le temps existe mais il n'Est pas. Il Est un Temps hors du temps qui est un non-temps, un Éternel, un "Je Suis" intemporel et tout autant impersonnel. Mais je ne sais si cette compréhension est accessible pour tous, aussi j'ai préféré m'abstenir de rajouter cette perception individuelle.

rirrou a écrit: les échanges qui démarrent par des conclusions

Je n'ai pas accueilli les participations de chacun avec le même regard que le tien. Il y a même à mes Yeux, au moins deux réponses qui s'offrent comme "introduction", propositions d'ouverture vers d'autres approches possibles... et qui sans doute ne peuvent être identifiées, vibrées que par celles et ceux qui ont eux-mêmes vécus l'expérience qui conduit à cette perception.

Joha a écrit:

Mon vécu personnel me fait plutôt dire qu'il se vit en l'homme, à chaque instant présent, un duel sans merci entre deux modes temporels : un temps logique qui est horizontal, diachronique, évolutif, dynamique, historique (moment du regard - intervalle pour comprendre - moment de conclure) et un temps psychologique qui est vertical, synchronique, involutif, statique, mythique (passé, présent et futur y coexistent) !

Cobra-de-jade a écrit:Je vais partager avec vous une expérience personnelle : lorsque la sensorialité purement physique se libère de l'interprétation mentale, qui ne peut que localiser et diviser ce qui est, il y a l'expérience d'une matière physique dépourvue de centre et de circonférence qui réside par conséquent au-delà tout espace-temps imaginaire construit par l'égo.

Je rejoins ce qui s'offre à Entendre dans le témoignage de ces vécus, car cela rejoint ce qui s'est révélé à moi.
Il est une expérience qui m'a beaucoup offert. Ce n'était pas simplement une perception, mais un réel agir qui s'est posé dans le voir, mais qui c'est vécu dans un mélange d'écoulements de temps différents. J'ai rattrapé un bébé qui allait tomber sur le carrelage, alors qu'il n'était pas dans mon champ de vision extérieure et que la distance qui m'en séparait ne pouvait pas me permettre cela. De l'instant où j'ai eu la "vision" de sa chute, à celui où sa tête a pris contact avec mes mains, j'ai vécu cela au ralenti dans ce même état d'absence-Présence dans lequel j'étais avant, j'étais plus regard . Pour mes deux amies (dont la mère) qui se tenaient près de l'enfant et qui n'ont pas eu le temps de réagir malgré ce qui leur était possible, de là où elles se tenaient, mon intervention les a beaucoup perturbées, puisque c'était de l'ordre de l'impossible, ça dépassait leur entendement, par peur sans doute, elles ont préférés faire comme s'il ne s'était rien passé .. c'est ce que j'ai aussi fait en me reconnectant à la Présence dans un état de gratitude.

Etre dans l’ici et maintenant, c’est pour moi entrer dans une vibration d’être, telle que le petit je s’absente afin que l’accueil de ce qui s’offre dans l’instant puisse pleinement être. Je vois les instants comme des perles qui se succèdent sur le fil du temps. On se fait à la fois l’ouverture qui permet au fil de passer et le fil lui-même. On devient la reliance elle-même entre un monde où le temps à un impact sur une part de nous, et un monde où on est affranchi de ce temps, dans cette part de soi sur laquelle le temps n’a pas de prise, on devient la reliance qui relie toute chose. Je me souviens d’une prof de danse qui nous apprenait à habiter notre corps, en apprenant à nous déplacer à l’intérieur de lui. Elle posait son doigt à un endroit de notre corps, et elle voulait qu’on vienne habiter cet endroit, elle percevait parfaitement lorsqu’on avait rejoint ce point de contact, par la présence d'un respire qui apparaissait alors sous son doigt. C’est pareil pour moi dans le vécu de l’ici et maintenant, on habite tout ce qui s’offre à l’extérieur, à nos sens. Par exemple on ne sent pas un parfum, c’est le parfum qui devient vivant de par notre accueil, notre présence, on devient en quelque sorte le parfum, on habite le parfum et le parfum nous habite, contenu et contenant en même temps. Ce n’est pas facile à expliquer. Mais je sais que lorsqu’on fait simplement l’expérience d’habiter en conscience un instant de nos vies, à savourer pleinement ce qui s'offre à nous, on entre alors dans une éternité et bien des années après , en un clin d'oeil on peut revivre cet instant hors du temps et de l'espace.


(tite parenthèse: la Sephira Daath qui correspond à la Connaissance n'est pas sur le même plan que les 10 autres, elle est la 11e, un 1 dans une autre dimension. D'ailleurs le mot lui-même en hébreu peut être lu : "la porte du temps", il est un Oeil au sein du mot, sans doute celui qui permet de s'affranchir des lois qui régissent le plan que l'on quitte.. d'ailleurs si on retire cette lettre du mot, on obtient le mot "religion" ...)




avatar
MarieAnne

Messages : 226
Date d'inscription : 03/12/2012
Féminin Age : 57

http://justedesfruitscueillis.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: le temps n'existe pas...

Message par rirrou le Ven 1 Fév 2013 - 17:11

MarieAnne a écrit:Pour moi il y a questions et questions ... certaines à mes Yeux ne sont que masturbation ... lol frappe On peut effectivement se fabriquer des questions, se triturer aussi le cerveau en quête de réponses ... mais on peut aussi laisser venir à soi la question, puis voyager en elle et la laisser voyager en nous ... pour entrer dans une nouvelle compréhension, perception ... Et puis il y a des vécus qui offrent directement cette nouvelle perception sans que l'on soit passé par la case "question" ... Smile


tout à fait! Very Happy



MarieAnne a écrit:Ce n'est pas vraiment la question qui est fausse.
A mon sens, c’est l’ensemble de ta démarche, de ta base de réflexion.
Tu ouvres un sujet en posant une donnée de départ (une affirmation qui d'ailleurs ressemble fort à une conclusion Wink ) : "Le temps n’existe pas"
Puis tu introduis une notion de temps avec « je ne m'attarderais pas trop, »
Et tu poses une question qui inclut également une notion de temps.
Il y a comme un bug dans cette assise de départ que tu nous proposes comme base de réflexion.
A mes Yeux, la question ne peut être posée que par l’homme ordinaire, celui du monde duel, celui qui vit dans une géométrie où le temps et l’espace existent. Celui qui se tient pleinement dans l’ici et maintenant, n’existe plus, il n’y a personne pour se poser des questions, il y a juste une Présence

exact! Very Happy

MarieAnne a écrit:Personnellement j'ai répondu à la question en la sortant du contexte afin de partir sur une assise stable. J'avais au départ compléter ma courte réponse offerte précédemment par ceci:
pour moi le temps existe mais il n'Est pas. Il Est un Temps hors du temps qui est un non-temps, un Éternel, un "Je Suis" intemporel et tout autant impersonnel. Mais je ne sais si cette compréhension est accessible pour tous, aussi j'ai préféré m'abstenir de rajouter cette perception individuelle.

ok Very Happy

rirrou a écrit:les échanges qui démarrent par des conclusions

rirrou a écrit:l'intérêt était ailleurs... sur les échanges qui démarrent par des conclusions et ça c'est très important...


MarieAnne a écrit:Je n'ai pas accueilli les participations de chacun avec le même regard que le tien. Il y a même à mes Yeux, au moins deux réponses qui s'offrent comme "introduction", propositions d'ouverture vers d'autres approches possibles... et qui sans doute ne peuvent être identifiées, vibrées que par celles et ceux qui ont eux-mêmes vécus l'expérience qui conduit à cette perception.

scratch je n'ai pas dit que tous les échanges démarraient par des conclusions? scratch Very Happy



avatar
rirrou

Messages : 241
Date d'inscription : 09/08/2012
Masculin Age : 46
Localisation : ardèche

Revenir en haut Aller en bas

Re: le temps n'existe pas...

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum