Les enseignements spirituels contradictoires...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les enseignements spirituels contradictoires...

Message par Jean-Yves le Dim 27 Jan 2013 - 10:45

Bonjour à tous... Un essai sur le sujet...

Les enseignements spirituels sont un peu comme les différents points constituant un cercle et dont chacun serait une invitation à retrouver le centre de ce cercle (notre Soi) ; ils seraient un peu comme le doigt qui montre la lune dans cette célèbre citation issue du zen : "Lorsque le doigt montre la lune, le sot regarde le doigt…" indiquant ainsi que l'enseignement n'est pas une fin en soi et que c'est la lune qu'il nous faut connaître et non le doigt.

Un cercle ?? une spirale peut-être… car certains points de cette ligne courbe sont plus proches du centre que d'autres. Ainsi le meilleur des enseignements serait très certainement le silence, mais si nous ne sommes pas à même de comprendre à ce niveau-là, il y a déploiement de l'enseignement et des mots prennent forme. Et il y a des enseignements très profonds qui sont comme le "non-agir" dont nous parle Lao Tseu et qui consistent uniquement à "suivre son cœur", mais là encore, si le cœur est en quelque sorte recouvert (ce qui revient à dire que nous sommes assez perturbés), il y a un déploiement des enseignements qui va plus en surface, et qui donne des directives beaucoup plus concrètes afin que les hommes vivent en accord avec les lois de la vie (ou tout au moins ne se décalent pas trop). Et ces enseignements-là sont des directives claires et précises sur ce qu'est le bien et mal... mais beaucoup moins précises car dans la vie courante il n'y a rien qui soit à fortiori bien ou mal en soi, car cela peut varier selon les circonstances.

Et ainsi, selon le point où l'on se situe, les enseignements spirituels apparaissent différents, voire contradictoires. Ainsi à un certain stade les notions de bien et de mal sont utiles et à un autre, c'est le cœur lui-même qui dit ce qui est bien ou mal, c'est-à-dire qui oriente nos choix…

Voilà... Tout ceci n'est pas sans rappeler cette citation de Lao Tseu (qui est la signature de Hirloe Smile ) :

"Si l'on oublie le Tao, il reste la vertu. Si l'on se détourne de la vertu, il reste la bonté. Lorsque la bonté est perdue, il reste la justice. Lorsqu'on abandonne la justice, on recourt aux rites."

sunny
avatar
Jean-Yves

Messages : 367
Date d'inscription : 08/05/2012
Masculin Age : 57
Localisation : Var

http://spi.laique.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enseignements spirituels contradictoires...

Message par ghislain147 le Dim 27 Jan 2013 - 11:10

La lune représente un objet éloigné qui se rapporte à la pensée de celui qui la montre, le doigt représente un objet plus proche qui se rattache à celui qui la montre. Qu'est-ce qui doit être connu ?

ghislain147

Messages : 69
Date d'inscription : 14/01/2013
Masculin Age : 55

http://www.le-livre-de-l-unite.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enseignements spirituels contradictoires...

Message par synthésis le Dim 27 Jan 2013 - 11:52

Jean-Yves a écrit:... Ainsi le meilleur des enseignements serait très certainement le silence, mais si nous ne sommes pas à même de comprendre à ce niveau-là, il y a déploiement de l'enseignement et des mots prennent forme. Et il y a des enseignements très profonds qui sont comme le "non-agir" dont nous parle Lao Tseu et qui consistent uniquement à "suivre son cœur",
...
Et ainsi, selon le point où l'on se situe, les enseignements spirituels apparaissent différents, voire contradictoires. Ainsi à un certain stade les notions de bien et de mal sont utiles et à un autre, c'est le cœur lui-même qui dit ce qui est bien ou mal, c'est-à-dire qui oriente nos choix…

Bonjour J-Y,

Dans l'ensemble je partage assez ta réflexion. Mais tu sais ce que je pense de "la voie du silence" ou du "non-agir" en tant qu'enseignement spirituel que tu qualifies de "meilleur".

Tu te dis certainement que je n'y crois pas parce que j'ai besoin d'ouvrir ma conscience (comme le pense Lamdi ou Ananie). En fait, ce n'est pas une question d'ouverture de conscience (Amour spirituel, sagesse et discernement), mais tout simplement une question de logique.

La pratique du silence et du non-agir contredit radicalement le principe de la réincarnation. Peut-être n'y crois-tu pas? Je ne sais pas... Il me semble pourtant que ceux qui l'enseignent y croient. L'argument logique est très simple: Si la pratique du silence devait se traduire en réelle et concrète évolution spirituelle, aucune vie terrestre ne serait nécessaire.

J'ai déjà écrit cela plusieurs fois sur le forum et jamais personne ne m'a répondu.
Qu'en penses-tu? Pourrais-tu y répondre? Parfois j'ai l'impression d'être un E.T sur ce forum (voir le sujet sur l'universalité).

Synthésis sunny


synthésis

Messages : 258
Date d'inscription : 27/07/2012
Masculin Age : 56
Localisation : Genève

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enseignements spirituels contradictoires...

Message par synthésis le Dim 27 Jan 2013 - 12:01

En complément à ce que je viens d'écrire j'ai tous les jours devant moi l'exemple de la sagesse absolue: Ma chatte! Elle pratique le silence pendant des heures en fixant toujours le même point dans la campagne. Peut-être devrions-nous nous incarner dans un chat, nous évoluerions plus vite, qui sait?

Puis, pour ceux qui pensent qu'il faut acquérir un grand Amour inconditionnel, j'ai également un exemple: Mon chien!

Je ne dis pas ça en l'air ou pour vexer qui que ce soit. Ce sont des questions que je me pose depuis longtemps, comme tout le monde, et il m'arrive souvent d'envier ma chatte ou mon chien...

Mais il se trouve que nous avons l'intelligence, à quoi peut-elle bien nous servir si le silence suffit?

Synthésis sunny

synthésis

Messages : 258
Date d'inscription : 27/07/2012
Masculin Age : 56
Localisation : Genève

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enseignements spirituels contradictoires...

Message par Parasamgate le Dim 27 Jan 2013 - 12:32

Bonjour,
Pour répondre à Ghislain, qu'est-ce qui doit être connu ?, pour moi c'est la trajectoire entre le doigt et la lune qui est un espace vide, n'appartenant à personne et tous ceux qui souhaitent cheminer, expérimenter.
Pour réagir aux propos de Synthésis, je partage ton point de vue sur les écueils de la voie du silence et du non-agir. L'incarnation sur terre nous invite forcément à l'action et le silence sur terre peut parfois être cruel. Les deux cumulés peuvent être le signe de l'autisme, ou encore de voeux religeux hermétiques ou simplement un leurre. Pour moi la voie du silence, c'est réduire le bruit à l'intérieur de soi, un travail colossal, et être capable de se taire pour privilégier l'écoute de l'autre, ce qui revient à une forme de non-agir. Dans les autres cas, le risque est de devenir spectateur permanent et j'ai du mal à voir comment on progresse, on apprend dans la vie dans cette position. C'est bien l'action, l'expérimentation, la confrontation au réel qui permet de savoir où on en est, que ce soit dans le domaine pro, affectif, ou spirituel. C'est aussi bien l'action qui permet de savoir si entre la théorie et la pratique on est dans une chemin juste, réel ou dans un leurre. De fait, on connaît nos faiblesses et nos axes de travail avec un peu plus de lucidité. Qu'en pensez-vous ?

Parasamgate

Messages : 13
Date d'inscription : 26/01/2013
Féminin Age : 40
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enseignements spirituels contradictoires...

Message par Parasamgate le Dim 27 Jan 2013 - 12:37

Sur les exemples animaliers, je me suis bien marré ! Oui, nos animaux pourraient souvent être un exemple ! Quant à l'intelligence super, mais cette mécanique du mental est paradoxalement ce qui nous rend unique ou "évolué" dans les règnes et ce qui nous empoisonne le plus ! Un don à double tranchant !

Parasamgate

Messages : 13
Date d'inscription : 26/01/2013
Féminin Age : 40
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enseignements spirituels contradictoires...

Message par synthésis le Dim 27 Jan 2013 - 13:28

Parasamgate a écrit:Bonjour,
Pour répondre à Ghislain, qu'est-ce qui doit être connu ?, pour moi c'est la trajectoire entre le doigt et la lune qui est un espace vide, n'appartenant à personne et tous ceux qui souhaitent cheminer, expérimenter.
Pour réagir aux propos de Synthésis, je partage ton point de vue sur les écueils de la voie du silence et du non-agir. L'incarnation sur terre nous invite forcément à l'action et le silence sur terre peut parfois être cruel. Les deux cumulés peuvent être le signe de l'autisme, ou encore de voeux religeux hermétiques ou simplement un leurre. Pour moi la voie du silence, c'est réduire le bruit à l'intérieur de soi, un travail colossal, et être capable de se taire pour privilégier l'écoute de l'autre, ce qui revient à une forme de non-agir. Dans les autres cas, le risque est de devenir spectateur permanent et j'ai du mal à voir comment on progresse, on apprend dans la vie dans cette position. C'est bien l'action, l'expérimentation, la confrontation au réel qui permet de savoir où on en est, que ce soit dans le domaine pro, affectif, ou spirituel. C'est aussi bien l'action qui permet de savoir si entre la théorie et la pratique on est dans une chemin juste, réel ou dans un leurre. De fait, on connaît nos faiblesses et nos axes de travail avec un peu plus de lucidité. Qu'en pensez-vous ?

Ouf, merci Parasamgate, j'en pense que je me sens moins seul! Very Happy

Contredire certains maîtres Orientaux passe pour un incommensurable orgueil. Pourtant il faut savoir que d'autres maîtres enseignent autre chose, et parfois radicalement différentes.

C'est bien sûr comme l'a dit J-Y, chacun s'oriente vers la doctrine ou la croyance qui correspond à son niveau de conscience mais, ce que je conteste dans son message, c'est la qualification de "meilleur enseignement" celui du "silence et du non-agir".

Dans le silence et le non-agir, les vaches sont pas mal non-plus... Smile

Sans plaisanter, la pratique du silence doit être un moyen, pas une fin. Je reconnais que certains m'ont dit ici que la pratique du silence apportait une certaine compréhension spirituelle et qu'ensuite l'expérimentation dans la vie courante était inévitable. Formulé de cette manière je suis d'accord.

Cordialement
Synthésis sunny

synthésis

Messages : 258
Date d'inscription : 27/07/2012
Masculin Age : 56
Localisation : Genève

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enseignements spirituels contradictoires...

Message par Hirloe le Dim 27 Jan 2013 - 16:05

Synthésis a écrit:Contredire certains maîtres Orientaux passe pour un incommensurable orgueil. Pourtant il faut savoir que d'autres maîtres enseignent autre chose, et parfois radicalement différentes.

Il y a contradiction et contradiction, Synthésis. Je pense qu'on peut avoir un esprit critique sans sombrer dans le jugement de valeur primaire... Sifflote
L'esprit critique peut démontrer une tentative de discernement, mais le jugement de valeur est tout même bien lié à l'orgueil, je crois... ^^
avatar
Hirloe

Messages : 646
Date d'inscription : 21/05/2012
Féminin Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enseignements spirituels contradictoires...

Message par gogo an le Dim 27 Jan 2013 - 16:43

la voie du silence , ce n'est ni le moyen , ni le but mais les 2 ensemble !
c'est l'apaisement , les choses sont comme elles sont , enfin !
c'est , comme le dit M de Smedt , ces espaces qui se créent dans la méditation quand parfois cessent les vagues du mental , des émotions
ces courts espaces où nous sommes reliés à notre centre !
s'effacer et laisser apparaître
Fleur

gogo an

Messages : 127
Date d'inscription : 30/07/2012
Masculin Age : 58

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enseignements spirituels contradictoires...

Message par synthésis le Dim 27 Jan 2013 - 17:07

Hirloe a écrit:
Synthésis a écrit:Contredire certains maîtres Orientaux passe pour un incommensurable orgueil. Pourtant il faut savoir que d'autres maîtres enseignent autre chose, et parfois radicalement différentes.

Il y a contradiction et contradiction, Synthésis. Je pense qu'on peut avoir un esprit critique sans sombrer dans le jugement de valeur primaire... Sifflote
L'esprit critique peut démontrer une tentative de discernement, mais le jugement de valeur est tout même bien lié à l'orgueil, je crois... ^^

Je suis d'accord, mais d'après toi, ceci:

"Ainsi le meilleur des enseignements serait très certainement le silence, mais si nous ne sommes pas à même de comprendre à ce niveau-là, il y a déploiement de l'enseignement et des mots prennent forme. Et il y a des enseignements très profonds qui sont comme le "non-agir" dont nous parle Lao Tseu et qui consistent uniquement à "suivre son cœur", mais là encore, si le cœur est en quelque sorte recouvert (ce qui revient à dire que nous sommes assez perturbés)"

Si ce n'est pas un jugement de valeur "primaire", c'est quoi? Un jugement objectif? Si je sais bien lire, celui qui ne croit pas au silence en tant que "meilleur enseignement" n'est pas à même de comprendre à ce niveau. Bref, disons-le franchement, le bonhomme qui conteste ce jugement de valeur ben... c'est un bonhomme non évolué.

En somme, selon nos croyances, le jugement des autres est primaire et le jugement de soi est objectif?

Ce que j'exprime est justement une critique, pas un jugement, puisque je le motive par un argument logique auquel absolument personne sur ce forum n'a daigné répondre.

Chère Hirloe, ce qu'éventuellement je critique ce n'est pas le maître lui-même, qui peut-être est vraiment réalisé, mais c'est la méthode d'enseignement. Dans tous les domaines, lorsqu'une personne est douée pour ce qu'elle fait (l'art ou même le sport) elle a tendance à penser que c'est facile et que "il suffit de", mais ce n'est pas comme ça que ça fonctionne. Ce qui est naturel chez l'un ne l'est pas forcément chez l'autre.

"Il ne suffit pas de..." Et même s'il devait "suffire de" pratiquer le silence et le "non-agir" pour que des individus plus évolués arrivent à la pleine réalisation, cela ne répond toujours pas à la question de la nécessité d'avoir un corps.

Wet Kiss

Synthésis sunny






synthésis

Messages : 258
Date d'inscription : 27/07/2012
Masculin Age : 56
Localisation : Genève

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enseignements spirituels contradictoires...

Message par Jean-Yves le Dim 27 Jan 2013 - 17:56

Bonsoir à tous et merci pour les réponses...

Ghislain a écrit:La lune représente un objet éloigné qui se rapporte à la pensée de celui qui la montre, le doigt représente un objet plus proche qui se rattache à celui qui la montre. Qu'est-ce qui doit être connu ?

Parasamgate a écrit:Pour répondre à Ghislain, qu'est-ce qui doit être connu ?, pour moi c'est la trajectoire entre le doigt et la lune qui est un espace vide, n'appartenant à personne et tous ceux qui souhaitent cheminer, expérimenter.

A mon avis cette citation
"Lorsque le doigt montre la lune, le sot regarde le doigt…"
signifie uniquement que lorsque le doigt montre la lune, il n'y a pas lieu de s'attarder sur le doigt, c'est tout... Et par analogie cela signifie que lorsque l'on aborde un enseignement spirituel (ou même un guide spirituel), il n'y pas lieu de s'attarder sur la forme... il est préférable d'essayer de comprendre ce que cela signifie et de voir comment il peut être mis en pratique ou encore intégré à la vie quotidienne...
Bon, je ne sais pas si je me fais comprendre... Smile

Syntésis a écrit:Mais tu sais ce que je pense de "la voie du silence" ou du "non-agir" en tant qu'enseignement spirituel que tu qualifies de "meilleur".

Sans doute le terme "meilleur" est-il mal choisi... Car il n'y a pas d'enseignement "meilleur" qu'un autre, il y celui qui nous convient, c'est tout. En choisissant le mot "meilleur" c'est autre chose que je voulais dire.

Dans ce texte, j'ai utilisé le mot silence dans le sens "absence de parole", absence de directive ; et non dans le sens "pratique spirituelle".

Syntésis a écrit:Si la pratique du silence devait se traduire en réelle et concrète évolution spirituelle, aucune vie terrestre ne serait nécessaire.

Je ne vois pas pourquoi... désolé... Mais sincèrement, je n'ai pas la prétention de tout comprendre, le pourquoi du comment... etc. Juste j'adopte et j'intègre à ma vie les pratiques qui me permettent de devenir plus heureux, plus épanoui...

Parasamgate a écrit: les écueils de la voie du silence et du non-agir.

Ce que l'on appelle le "non agir", n'est pas (de mon point de vue l'inaction), c'est uniquement, lorsque la conscience est ouverte, la non interférence de l'ego.

Parasamgate a écrit:C'est bien l'action, l'expérimentation, la confrontation au réel qui permet de savoir où on en est, que ce soit dans le domaine pro, affectif, ou spirituel. C'est aussi bien l'action qui permet de savoir si entre la théorie et la pratique on est dans une chemin juste, réel ou dans un leurre. De fait, on connaît nos faiblesses et nos axes de travail avec un peu plus de lucidité. Qu'en pensez-vous ?

Tout à fait d'accord... mais à mon avis cela n'empêche pas de se donner, dans la journée, quelques plages de silence, qui sont en quelque sorte des moments de repos... et qui nous permettent par la suite d'être plus efficaces dans l'action.

Syntésis a écrit:Sans plaisanter, la pratique du silence doit être un moyen, pas une fin. Je reconnais que certains m'ont dit ici que la pratique du silence apportait une certaine compréhension spirituelle et qu'ensuite l'expérimentation dans la vie courante était inévitable. Formulé de cette manière je suis d'accord.

Eh bien voilà... Smile on est d'accord... Trinquons

sunny






avatar
Jean-Yves

Messages : 367
Date d'inscription : 08/05/2012
Masculin Age : 57
Localisation : Var

http://spi.laique.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enseignements spirituels contradictoires...

Message par synthésis le Lun 28 Jan 2013 - 0:11

Jean-Yves a écrit:

Syntésis a écrit:Si la pratique du silence devait se traduire en réelle et concrète évolution spirituelle, aucune vie terrestre ne serait nécessaire.

Je ne vois pas pourquoi... désolé... Mais sincèrement, je n'ai pas la prétention de tout comprendre, le pourquoi du comment... etc. Juste j'adopte et j'intègre à ma vie les pratiques qui me permettent de devenir plus heureux, plus épanoui...

Parce que tout simplement on pourrait tout aussi bien pratiquer le silence sans notre corps.
Qu'est-ce qui, d'après toi, pourrait empêcher de pratiquer le silence et le non-agir sans corps physique?

Synthésis Smile

synthésis

Messages : 258
Date d'inscription : 27/07/2012
Masculin Age : 56
Localisation : Genève

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enseignements spirituels contradictoires...

Message par Joha le Lun 28 Jan 2013 - 2:19

Jean-Yves a écrit: Les enseignements spirituels sont un peu comme les différents points constituant un cercle et dont chacun serait une invitation à retrouver le centre de ce cercle (notre Soi)

C'est l'essence même de tout enseignement spirituel authentique...



sunny
avatar
Joha

Messages : 141
Date d'inscription : 25/12/2012
Masculin Age : 52
Localisation : Confluent des deux rives

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enseignements spirituels contradictoires...

Message par Greenman le Lun 28 Jan 2013 - 2:56

Synthésis écrit :

"Parce que tout simplement on pourrait tout aussi bien pratiquer le silence sans notre corps.
Qu'est-ce qui, d'après toi, pourrait empêcher de pratiquer le silence et le non-agir sans corps physique ?"

==> Cette affirmation n'est pas exacte, selon aucune spiritualité traditionnelle, d'après moi.
Si tu étudies par exemple, le Dzogchen tibétain, le Taoïsme chinois ou l'Advaïta Vedanta hindou, tu pourras y lire que le véritable silence intérieur n'est réel que pour l'être parvenu à son but spirituel de Conscience universelle, sinon un autre silence intermédiaire ne serait ni une paix, ni une béatitude réelle, en plus d'être très provisoire au lieu d'être définitif : un esprit non éveillé qui n'est pas dans un silence vrai, une paix véritable, est dans le désir potentiel, et s'incarnera ou se réincarnera dans la matière, pour dépasser et transcender ce désir, preuve que c'est bien dans notre monde matériel que ça se passe et que le silence doit être obtenu, c'est ici qu'il faut tout vivre, tout sublimer, et tout transcender.

Par exemple, il faut savoir que tout est longuement étudié dans les philosophies spirituelles que je te cite, l'état de la conscience dans l'état de rêve, dans l'état de veille, dans le sommeil profond et dans l'état de Turya (réalisation finale), et quels sont les corps subtils qui interviennent dans ces états, et pourquoi le sommeil n'est pas le silence intérieur ni l'éveil spirituel, pourquoi le rêve non plus, etc etc. Tout cela n'est pas "en l'air", sans explications, c'est profondément décrit par des grands mystiques dans ces traditions. (et surement ailleurs aussi, même si cela se présente différemment. La Bible dit par exemple que l'homme a été fait à l'image de Dieu, comme dans toutes les traditions, car c'est à partir de cette incarnation physique qu'on peut s'éveiller. Si on pouvait, tout en ayant des désirs au départ, transcender le physique sans venir dans le physique, cet univers n'aurait pas été créé. Ceux qui ne s'incarnent pas ne sont pas dans le désir).
Cette connaissance relève de la pratique, de l'être, et il faut une ascèse avec le corps physique pour obtenir l'éveil et le silence. La volonté mentale, la réponse à l'élan transcendant, l'acte, tout se fait à partir du cerveau, à partir du plan matériel, on ne peut pas du tout bazarder la matière et le corps physique aux orties, en disant "on fera silence de l'autre côté." ça n'est pas possible, il n'y aura pas silence véritable bien sûr, pas d'ascèse non plus dans le monde des défunts vu que certains corps manqueront à cause de la désincarnation, le corps astral se dissout à la mort, les chakras aussi il faut le savoir, le corps mental repart dans le potentiel de l'âme qui prend son repos et ne peut plus exercer d'ascèse comme nous le faisons dans un corps physique.
On parle d'une vie des défunts de l'autre coté, mais d'après les mêmes mystiques qui en parlent, il ne s'agit pas du tout de faire une ascèse même silencieuse dans le monde de la mort, il s'agit d'une vie subtile, incompréhensible par notre mental, et cette vie subtile n'est pas un silence définitif, puisque ces âmes se réincarnent si elles ne sont pas éveillées.

Deuxièmement, je ne crois pas qu'on t'ai dit ici que seule la pratique du silence éveillait. Car ce serait absurde, non ? Seule la Grâce divine, la mise en résonance universelle, permet au véritable aspirant de s'éveiller et d'obtenir d'ailleurs un silence digne de ce nom. L'illusion de nos actes silencieux ou tapageurs ne mène pas à la Réalité, c'est la Réalité qui efface l'illusion... même si pour ce faire, il faille paradoxalement "agir" dans la matière pour se rendre compte de l'étendue de l'illusion que représente notre espace-temps...

Hello

_________________
Ce sont de mauvais témoins pour les hommes que les yeux et les oreilles, quand les âmes sont barbares. Héraclite
avatar
Greenman
Modérateur

Messages : 1552
Date d'inscription : 06/11/2011
Masculin Age : 52
Localisation : Val d'Oise

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enseignements spirituels contradictoires...

Message par synthésis le Lun 28 Jan 2013 - 10:49

Greenman a écrit:Synthésis écrit :

"Parce que tout simplement on pourrait tout aussi bien pratiquer le silence sans notre corps.
Qu'est-ce qui, d'après toi, pourrait empêcher de pratiquer le silence et le non-agir sans corps physique ?"

==> Cette affirmation n'est pas exacte, selon aucune spiritualité traditionnelle, d'après moi.
Si tu étudies par exemple, le Dzogchen tibétain, le Taoïsme chinois ou l'Advaïta Vedanta hindou, tu pourras y lire que le véritable silence intérieur n'est réel que pour l'être parvenu à son but spirituel de Conscience universelle, sinon un autre silence intermédiaire ne serait ni une paix, ni une béatitude réelle, en plus d'être très provisoire au lieu d'être définitif : un esprit non éveillé qui n'est pas dans un silence vrai, une paix véritable, est dans le désir potentiel, et s'incarnera ou se réincarnera dans la matière, pour dépasser et transcender ce désir, preuve que c'est bien dans notre monde matériel que ça se passe et que le silence doit être obtenu, c'est ici qu'il faut tout vivre, tout sublimer, et tout transcender.

Bonjour Greenman,

Bien sûr que l'affirmation n'est pas exacte, mais je ne suis pas tout à fait d'accord sur la raison que tu donnes. On n'annule pas le désir par la méditation, mais en l'assouvissant. Aucun exercice mental ne peut apporter une conscience majeure. Si tu n'es pas passé par l'expérience, tes désirs se feront toujours ressentir tôt ou tard.

Tout dépend aussi du niveau des désirs. Il y a une différence entre désirer le bonheur de sa famille et celui de vouloir s'enrichir. Une doctrine doit s'adresser à tous, pas seulement à une élite qui en est à sa dernière incarnation.

N'oublie pas que je réponds à ce genre d'affirmation:

"Ainsi le meilleur des enseignements serait très certainement le silence, mais si nous ne sommes pas à même de comprendre à ce niveau-là...

Sin Sin Ming:
"La grande Voie n'est pas difficile,
il suffit d'éviter de choisir."


Ce n'est pas parce qu'un individu n'en est pas encore arrivé au niveau de la recherche du silence et du non-agir qu'il n'a pas le droit d'être heureux. On parle beaucoup ici du doigt et de la lune mais on a tendance à oublier le chemin. Et qu'est-ce que le chemin sinon la vie? A quoi cela sert-il d'enseigner la réalisation ultime quand celle-ci est encore à des millénaires devant nous? Pourquoi laisser entendre à une personne moyennement évoluée que la seule voie de la libération est le silence et le non-agir alors que de toute évidence il doit encore passer par les étapes classiques de l'Amour spirituel, l'altruisme, la sagesse et le discernement?

Je sais que nous sommes d'accord sur le fond, il faut juste remettre chaque chose à sa place.

Greenman a écrit:
... car c'est à partir de cette incarnation physique qu'on peut s'éveiller. Si on pouvait, tout en ayant des désirs au départ, transcender le physique sans venir dans le physique, cet univers n'aurait pas été créé. Ceux qui ne s'incarnent pas ne sont pas dans le désir).

D'accord, mais d'où viennent les désirs? si cet univers a été créé pour nous donner des désirs c'est que ces désirs servent à quelque chose, tu ne crois pas? Il est clair que seule l'incarnation physique permet de se détacher des désirs, mais j'insiste en affirmant que ce n'est pas par l'exercice mental qu'on y parvient; SAUF si on en est à notre dernière incarnation, ce qui semble très improbable pour la majorité d'entre nous.

Greenman a écrit:
... on ne peut pas du tout bazarder la matière et le corps physique aux orties, en disant "on fera silence de l'autre côté." ça n'est pas possible, il n'y aura pas silence véritable bien sûr, pas d'ascèse non plus dans le monde des défunts vu que certains corps manqueront à cause de la désincarnation, le corps astral se dissout à la mort, les chakras aussi il faut le savoir, le corps mental repart dans le potentiel de l'âme qui prend son repos et ne peut plus exercer d'ascèse comme nous le faisons dans un corps physique.

Nous sommes là aussi d'accord sur les processus de "purification" (ou dissolution) des divers corps subtils après notre mort...

Greenman a écrit:
Deuxièmement, je ne crois pas qu'on t'ai dit ici que seule la pratique du silence éveillait. Car ce serait absurde, non ?

Oui, ce serait absurde, mais tu es un des rares qui le dit clairement.

Greenman a écrit:
... même si pour ce faire, il faille paradoxalement "agir" dans la matière pour se rendre compte de l'étendue de l'illusion que représente notre espace-temps...

Hello

C'est ce genre de discours qui me paraît extrême: "agir dans la matière pour se rendre compte de l'étendue de l'illusion"
A mon avis on agit dans la matière pour prendre conscience de ce qui est vrai ou faux. Et c'est cette prise de conscience graduelle qui représente la vie. Il ne faut pas confondre la fin du parcours avec le parcours lui-même. Sinon plus rien n'a de sens.

Je sais que tu penses et que tu sens juste, mais il y a une manière de présenter la réalité qui me parait plus réaliste...

Cordialement
Synthésis sunny

PS. D'après l'enseignement de certains maîtres, la vérité la plus importante serait de "construire la conscience individuelle". Ce serait la seule manière qui permettrait de se réaliser même si, à un niveau particulier de conscience, le travail ultime devait être le "silence" et le "non-agir". Tenter d'inverser le processus par une mauvaise compréhension mentale de ce même processus serait une perte de temps considérable. La vie est faite pour être vécue, personne ne peut y réchapper.

synthésis

Messages : 258
Date d'inscription : 27/07/2012
Masculin Age : 56
Localisation : Genève

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enseignements spirituels contradictoires...

Message par Jean-Yves le Lun 28 Jan 2013 - 12:32

Bonjour à tous

Syntésis a écrit:Je sais que tu penses et que tu sens juste, mais il y a une manière de présenter la réalité qui me parait plus réaliste...

Tu sais Synthésis, on peut toujours trouver à redire de tout, ce n'est qu'une façon particulière d'aborder les choses... Quand quelqu'un donne un point de vue, il nous fait part d'une sensibilité particulière qu'il a un moment donné... ce n'est pas nécessairement des expressions qui se veulent des vérités fermes et définitives. C'est un peu comme s'il nous montrait un paysage...

Bonne continuation... mais pour moi, je pense que la communication avec toi s'arrête là... Ne sois pas contrarié si tu vois que par la suite je ne te réponds pas, c'est tout simplement que je considère que ce genre d'échange n'est pas nourrissant...

sunny
avatar
Jean-Yves

Messages : 367
Date d'inscription : 08/05/2012
Masculin Age : 57
Localisation : Var

http://spi.laique.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enseignements spirituels contradictoires...

Message par synthésis le Lun 28 Jan 2013 - 13:10

Jean-Yves a écrit:Bonjour à tous

Syntésis a écrit:Je sais que tu penses et que tu sens juste, mais il y a une manière de présenter la réalité qui me parait plus réaliste...

Tu sais Synthésis, on peut toujours trouver à redire de tout, ce n'est qu'une façon particulière d'aborder les choses... Quand quelqu'un donne un point de vue, il nous fait part d'une sensibilité particulière qu'il a un moment donné... ce n'est pas nécessairement des expressions qui se veulent des vérités fermes et définitives. C'est un peu comme s'il nous montrait un paysage...

Bonne continuation... mais pour moi, je pense que la communication avec toi s'arrête là... Ne sois pas contrarié si tu vois que par la suite je ne te réponds pas, c'est tout simplement que je considère que ce genre d'échange n'est pas nourrissant...

sunny

Pas de souci J-Y, je répondais juste au message de Greenman qui sort souvent une phrase de son contexte en la commentant sans vraiment tenir compte de ce qui s'est dit dans d'autres échanges.

Je confirme que nous deux nous nous sommes bel et bien entendus sur le fond du discours.

Que tous ceux qui se sentent prêts fassent tout leur possible pour méditer et se réaliser dans cette vie afin de sortir une bonne fois pour toute du cycle des réincarnations. Je souhaite aux autres de trouver leur équilibre. Quant en ce qui me concerne, je m'en remets à Dieu, si je dois encore faire 10 vies, ben je les ferai et je les assumerai. Pour le moment je n'ai pas trop à me plaindre de ma petite vie à moitié sur terre et à moitié au ciel...

Hi !

Synthésis sunny

synthésis

Messages : 258
Date d'inscription : 27/07/2012
Masculin Age : 56
Localisation : Genève

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enseignements spirituels contradictoires...

Message par Jean-Yves le Lun 28 Jan 2013 - 14:20

synthésis a écrit:
Pas de souci J-Y, je répondais juste au message de Greenman qui sort souvent une phrase de son contexte en la commentant sans vraiment tenir compte de ce qui s'est dit dans d'autres échanges.

Je confirme que nous deux nous nous sommes bel et bien entendus sur le fond du discours.

Que tous ceux qui se sentent prêts fassent tout leur possible pour méditer et se réaliser dans cette vie afin de sortir une bonne fois pour toute du cycle des réincarnations. Je souhaite aux autres de trouver leur équilibre. Quant en ce qui me concerne, je m'en remets à Dieu, si je dois encore faire 10 vies, ben je les ferai et je les assumerai. Pour le moment je n'ai pas trop à me plaindre de ma petite vie à moitié sur terre et à moitié au ciel...

Hi !

Synthésis sunny

Sage
avatar
Jean-Yves

Messages : 367
Date d'inscription : 08/05/2012
Masculin Age : 57
Localisation : Var

http://spi.laique.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enseignements spirituels contradictoires...

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum