Le Journal Intensif ou l'écriture comme outil de croissance spirituelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le Journal Intensif ou l'écriture comme outil de croissance spirituelle

Message par Joha le Sam 2 Fév 2013 - 0:10

Le docteur Ira Progoff (1921–1998) est un spécialiste reconnu de la psychologie de Carl Gustav Jung (avec lequel il a étudié en Suisse), de la psychologie humaniste et transpersonnelle et du travail avec un Journal Intensif structuré.

La base conceptuelle de la psychologie holistique des profondeurs d’Ira Progoff se trouve dans trois livres : Mort et Renaissance de la Psychologie (1956), Psychologie des Profondeurs (1959) et Le Symbolique et le Réel (1963).

Basé sur ces travaux et sur des recherches sur les cycles de vie et leur relation avec l’expérience spirituelle et créative qu’il a menées de 1959 à 1971 en tant que directeur de l’Institut de Recherche sur la Psychologie des Profondeurs à l’Université de Drew, Ira Progoff a développé, dès les années 60, la méthode du Journal Intensif qu’il a présentée en 1977 et 1980 dans Journal d’un Atelier.

Quand l’intérêt pour cette méthode grandissait, il a formé dès les années 70, dans le cadre du Programme National du Journal Intensif coordonné par La Maison du Dialogue à New-York, des animateurs qui depuis ce temps l’enseignent en Amérique, Europe, Australie, et en Afrique, notamment au Maroc.

Le Journal Intensif combine une des méthodes les plus anciennes d'exploration de soi : la tenue d'un journal intime, avec un cadre très structuré. Il permet d'accéder à une connaissance de soi de plus en plus approfondie.

Concrètement, le Journal Intensif se présente sous la forme d'un classeur à feuillets mobiles divisé en quatre sections principales couvrant les quatre dimensions de l'expérience humaine : La Vie/le Temps, le Dialogue, la Profondeur et le Sens.

Chacune de ces dimensions est subdivisée. Certaines de ces subdivisions sont destinées à rassembler des faits, des événements de notre vie, des rêves et des images intérieures. Les autres ont pour but de stimuler prise de conscience et créativité.

Dans les sections de la Dimension « Vie/Temps », nous inscrivons des données relatives aux événements importants qui reflètent la continuité de notre histoire intime. Dans la Dimension « Dialogues », nous entamons un dialogue avec divers aspects de notre vie tels que : nos relations personnelles, nos activités, notre corps, la société et les événements. La Dimension « Profondeur » correspond aux aspects symboliques de notre vie, tels que les rêves et les images intérieures. La Dimension « Sens » englobe les expériences par lesquelles nous établissons des liens avec une réalité plus large que notre réalité individuelle.

Le Journal Intensif se veut simplement un outil flexible apte à objectiver le processus organique de notre évolution intérieure. Ainsi nous restons continuellement en contact avec les divers processus que nous prolongeons.

Les processus sont très furtifs parce qu'ils sont vécus à un niveau plus profond que la conscience. Ils constituent la clé de la croissance personnelle de chaque individu. Le Journal Intensif a pour objectif de fournir un outil spécifique à ceux qui souhaitent accéder directement à ce mouvement organique.

Certes, un journal intime peut être un instrument important de croissance personnelle, mais il y a des situations où il reste un exercice statique consistant seulement à prendre note des événements ou des sentiments. Or, si la tenue d'un tel journal ne s'inscrit pas dans une perspective de développement global de notre vie, il lui manque une logique de continuité.

Souvent une personne s'en sert quand elle a un objectif précis tel que trouver une nouvelle direction dans sa vie professionnelle ou établir une relation amoureuse, mais quand l'objectif est atteint, le journal intime n'est plus utilisé, et la continuité du contexte global de la vie se perd. Il n'en résulte aucune intégration globale ni exploration de soi.

Par contre, écrire dans le Journal Intensif est un processus actif. La structure du Journal permet un feed-back, ce qui le différencie du journal classique. Le Journal Intensif nous donne la possibilité d'utiliser des données présentes dans une dimension pour stimuler des expériences relatées dans une autre dimension.

Par exemple, dans la subdivision « Dialogue avec des personnes », une femme, en train d'écrire un dialogue « avec son mari », mentionne la propension de celui-ci à la boisson. Suivant la méthode du Journal Intensif, ce matériel pourrait être utilisé en tant que feed-back afin d'entamer un dialogue dans « Dialogue avec des événements, des situations et des circonstances », et pourrait stimuler un débat sur l'alcoolisme. Les dialogues viennent de l'inconscient et ne sont pas contrôlés par notre conscient. Un élément en suscite un autre et nous obtenons des données nouvelles qui permettent des prises de conscience ultérieures.

Le Journal Intensif peut être considéré comme un outil de croissance spirituelle. C'est une approche moderne d’une spiritualité sans dogme. Il ressemble à l'entrée dans un sanctuaire, parce qu'il procure un point d'attache fiable vis-à-vis des pressions du monde extérieur où nous pouvons alors examiner tranquillement notre relation avec la vie.

Le travail avec le Journal Intensif est un enrichissement illimité de notre vie intérieure. Il nous aide à rester en contact avec la source d'où nous tirons notre force et le sens de notre vie. En fait, l'un des objectifs essentiels du Journal Intensif est de nous connecter à cette source profonde. Bien que de nos jours, beaucoup de gens aient l'impression ne pas avoir la capacité d'accéder à l'expérience spirituelle, le processus inhérent au Journal Intensif peut les aider.

Si nous réfléchissons sur nos expériences intérieures, en dressons une liste et les consignons sur le papier, l'acte même d'écrire est susceptible d'ajouter quelque chose à l'expérience. Une expérience mène à une autre.

Comme nous avons le pouvoir de changer notre vie en changeant notre façon de penser, le Journal Intensif nous permet de réaliser cela, sans aucun doute. Le Journal Intensif nous permet d'entrer en contact, à un niveau plus profond, avec des croyances et des structures de pensée dont nous ne sommes pas conscients. Lorsque nous les connaissons, nous pouvons commencer à supprimer ou à modifier celles qui nous limitent.
avatar
Joha

Messages : 141
Date d'inscription : 25/12/2012
Masculin Age : 52
Localisation : Confluent des deux rives

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Journal Intensif ou l'écriture comme outil de croissance spirituelle

Message par Kenzo le Sam 2 Fév 2013 - 12:59

Merci. J'écris assez souvent également, et de plus en plus a vrai dire. Maintenant je tiens un carnet de bord pour chacune de mes passions et un beaucoup plus généraliste. Cela me permet de cramer le futur, comme si nos angoisses latentes étaient devenues prisonnières des lignes écrites.

Sinon il y a une psychothérapie pas chère, gratuite, qui est de parler a un fauteuil. Le fait est que "un" fauteuil est impersonnel et dénué de jugement. Le psychothérapeute ou "mon" psy, lui, on n'arrive pas a toujours lui dire ces fonds de tiroirs que l'on cache bien soigneusement. Trop crado, trop intime, trop exposé a un jugement d'approbation, de rejet, ...

Apres l'oral, l'écriture, j'attaque le touché par des messages via un pro du massage. Je ne lui est dit mot sur mon expérience, mais cela marche aussi fort bien, et en plus cela détends, profondément ...........
avatar
Kenzo

Messages : 790
Date d'inscription : 07/11/2011
Masculin Age : 36

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Journal Intensif ou l'écriture comme outil de croissance spirituelle

Message par Hirloe le Sam 2 Fév 2013 - 13:03

Hello Joha,

Je ne connaissais pas le Dr Progroff mais j'ai eu l'occasion comme j'en parlais sur un autre topic d'expérimenter une démarche similaire (de manière beaucoup plus brouillonne). Je confirme (pour ma part) les bénéfices d'une telle démarche dans la quête spirituelle et la réelle utilité qu'elle peut apporter de manière générale dans la connaissance de soi.

Le Journal Intensif nous permet d'entrer en contact, à un niveau plus profond, avec des croyances et des structures de pensée dont nous ne sommes pas conscients. Lorsque nous les connaissons, nous pouvons commencer à supprimer ou à modifier celles qui nous limitent.

C'est exactement ce qu'il m'a été donné de mettre évidence. C'est une autre façon de se poser en "témoin" ou "spectateur" de sa vie. Ca peut paraître un peu scolaire de prime abord, mais je crois que ça mérite de tenter l'expérience.

Merci Joha pour le partage Fleur
avatar
Hirloe

Messages : 646
Date d'inscription : 21/05/2012
Féminin Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Journal Intensif ou l'écriture comme outil de croissance spirituelle

Message par air le Sam 2 Fév 2013 - 15:13

Très intéressant Joha. Merci. sunny
avatar
air
Modérateur

Messages : 2585
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 47
Localisation : Voie Lactée...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Journal Intensif ou l'écriture comme outil de croissance spirituelle

Message par Totem le Sam 2 Fév 2013 - 16:41

C'est très intéressant cette histoire de journal intensif Joha, d'autant plus que j'ai moi-même écrit tout sur ma vie entière pendant 10 jours consécutifs et que j'envoyais journellement ma page d'écriture à un ami de confiance et que c'est lorsque j'ai envoyé la dernière page qu'il s'est passé quelque chose de bizarre, j'ai reçu comme un choc, une paix profonde m'a envahi et m'a tête s'est vidée de toute pensée comme si je n'avais plus de conscience, j'étais comme dans un état d'ébriété qui m'a obligé à aller me coucher. Le lendemain j'étais dans un état de zen qui a duré 8 mois jusqu'à l'éveil de la kundalini.
Donc même si la méthode est différente, elle a porté ses fruits aussi car mettre sur le tapis les moindres recoins de sa vie passée peut être vu comme une sorte d'épuration.
Bien qu'ayant lu quelques livres de Carl G. JUNG et connaissant les travaux de GROF, je n'ai pas prêté attention sur la création de cette méthode de journal intensif.
avatar
Totem

Messages : 341
Date d'inscription : 14/12/2012
Féminin Age : 62
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Journal Intensif ou l'écriture comme outil de croissance spirituelle

Message par Joha le Dim 3 Fév 2013 - 4:07

Kenzo a écrit:Sinon il y a une psychothérapie pas chère, gratuite, qui est de parler a un fauteuil. Le fait est que "un" fauteuil est impersonnel et dénué de jugement. Le psychothérapeute ou "mon" psy, lui, on n'arrive pas a toujours lui dire ces fonds de tiroirs que l'on cache bien soigneusement. Trop crado, trop intime, trop exposé a un jugement d'approbation, de rejet, ...


Dans une approche clinique, tout se joue au niveau d’un « transfert », de nature inter-subjective, entre patient et soignant. Le Journal Intensif permet une telle dialogique, à un niveau intra-subjectif encore plus profond, où figure une libre circulation de signifiants qui représentent un sujet en déconstruction pour un autre en devenir, sur les débris de maints conditionnements. C'est dans la chaîne signifiante du discours et des processus qui le produisent, en terme de condensation, déplacement et substitution, que se joue le drame d'un cheminement intérieur où se reflète, de l’autre côté du miroir, un autre en soi, libre de toute identification.


Hirloe a écrit:Je confirme (pour ma part) les bénéfices d'une telle démarche dans la quête spirituelle et la réelle utilité qu'elle peut apporter de manière générale dans la connaissance de soi.


Bien à toi la reconnaissance pratique d’une telle démarche d’accès à l’intériorité, sur la base d’une quête profonde, par le biais de l’acte d’écrire.

Totem a écrit:Bien qu'ayant lu quelques livres de Carl G. JUNG et connaissant les travaux de GROF, je n'ai pas prêté attention sur la création de cette méthode de journal intensif

Il est à signaler ici que le Journal Intensif est une technique d’investigation des profondeurs préconisée par le docteur Ira Progoff et non par Stanislav Grof.
avatar
Joha

Messages : 141
Date d'inscription : 25/12/2012
Masculin Age : 52
Localisation : Confluent des deux rives

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Journal Intensif ou l'écriture comme outil de croissance spirituelle

Message par Kenzo le Dim 3 Fév 2013 - 12:11

Joha a écrit:
Kenzo a écrit:Sinon il y a une psychothérapie pas chère, gratuite, qui est de parler a un fauteuil. Le fait est que "un" fauteuil est impersonnel et dénué de jugement. Le psychothérapeute ou "mon" psy, lui, on n'arrive pas a toujours lui dire ces fonds de tiroirs que l'on cache bien soigneusement. Trop crado, trop intime, trop exposé a un jugement d'approbation, de rejet, ...


Dans une approche clinique, tout se joue au niveau d’un « transfert », de nature inter-subjective, entre patient et soignant. Le Journal Intensif permet une telle dialogique, à un niveau intra-subjectif encore plus profond, où figure une libre circulation de signifiants qui représentent un sujet en déconstruction pour un autre en devenir, sur les débris de maints conditionnements. C'est dans la chaîne signifiante du discours et des processus qui le produisent, en terme de condensation, déplacement et substitution, que se joue le drame d'un cheminement intérieur où se reflète, de l’autre côté du miroir, un autre en soi, libre de toute identification.
.


L'approche clinique devient d'un intérêt de moins en moins réel car il reflète une certaine froideur que l'homme en lui-même fuit. Si l'approche clinicienne peu répondre comme zone tampon pour un type particulier d'individu et/ou un laps de temps concret et définis, elle en est tellement scientiste, pour la plupart des disciplines dit clinicienne, que l'on ne peu en faire une vitrine et un magasin a elle seul de l'approche "psychique d'un sujet", je pense pour ma part.
Un homme perdu sur une île, pourra prendre un ballon et peindre un visage. Ce fameux transfert aura tout l'auréole dont il est, car l'identification est affaire en grande part de nos yeux posé sur un objet quel qu’il soit. Identification et transfert sont pour moi, de même nature, c'est a dire une projection de zone d'ombre psychique.

Si la part humaine a son importance par un dialogue, dialogue entre deux personnes, cela marche aussi entre le cahier et l'écrivain, le causeur et le fauteuil.

Je n'aimerais pas mettre tout au même rang d'égalité, et je crois qu'il est important d'étudier les différents outils qui nous seront nécessaire a l'étude de soi, dans une objectivité les plus sérieuse.


Que l'on fasse de la peinture, que l'on caresse son chat, que l'on parle a ses plantes, que l'on fasse le ménage, que l'on respire profondément, que l'on écoute son corps, que l'on goûte ses sensations, tout cela a une incidence factuelle sur une possible guérison. L'approche clinique est bien souvent systématique et dogmatique rendant le sujet a l'étude de son point d'interrogation et non de son problème. Le vivant et pourquoi pas le ludique rend d'autant plus de relief, et il me semble qu'il faut privilégier ce qui navigue dans un plan holistique.

Il y a autant de thérapie qu'il y a d'individu. C'est ce qu'il me parait important de comprendre. Systématiser un concept ne peu rendre le plein potentiel. Le générale ne peu répondre au particulier. Et je dirais aussi que le choix du thérapeute n'est jamais un hasard, et définit déjà une partie de soi-même.
avatar
Kenzo

Messages : 790
Date d'inscription : 07/11/2011
Masculin Age : 36

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Journal Intensif ou l'écriture comme outil de croissance spirituelle

Message par Joha le Mar 5 Fév 2013 - 17:10

air a écrit:Très intéressant Joha. Merci. sunny

air Fleur

Heureux de constater que le topic suscite un écho positif de ta part.

Au plaisir du partage. sunny
avatar
Joha

Messages : 141
Date d'inscription : 25/12/2012
Masculin Age : 52
Localisation : Confluent des deux rives

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Journal Intensif ou l'écriture comme outil de croissance spirituelle

Message par lounaaa le Mer 6 Fév 2013 - 17:06

Kenzo a ecrit :Il y a autant de thérapie qu'il y a d'individu. C'est ce qu'il me parait important de comprendre. Systématiser un concept ne peu rendre le plein potentiel. Le générale ne peu répondre au particulier. Et je dirais aussi que le choix du thérapeute n'est jamais un hasard, et définit déjà une partie de soi-même.
Oui, je suis d'accord avec ça. Je crois même qu'au delà du choix du thérapeute, il y a même le choix de la thérapie.
Malgré tout, sans forcément adherer à la methode d'écriture pile poil comme elle devrait etre faite selon lui, j'encense l'écriture.
Dès que j'ai su écrire, j'ai écrit. D'abord des poemes d'enfant, puis des journaux intimes, des histoires pour ma soeur et nos copines, puis des nouvelles, des bouts de romans inachevés, des textes introspectif, du slam... je crois que l'écriture -quand on en est un adepte- est plus qu'un exutoire. Elle nous amène souvent plus loin que ce que notre conscient croyait allé. Il m'arrive de lire des textes écrit il y a plusieurs années, et en comprendre seulement le sens. Ca parait ridicule, mais c'est comme si "l'inspiration" nous avait dicté quelque chose que nous avions en nous sans l'avoir encore saisi.
Deux fois par mois, je vais à des ateliers d'écriture, qui ne se veulent ni thérapeutiques, ni psychologique. L'animatrice nous lit un extrait de son choix, puis nous donne une consigne. Les "contraintes" sont quelque chose de très révélateurs dans ce type d'exercice, parce qu'il nous oblige a reflechir avec une pression particulière. Par exemple, sans ponctuation, l'écrivain s'essouffle lui même, et finit par se vider carrement. Autre chose, commencer par le bout de la feuille de droite à gauche. C'est à priori compliqué au niveau de la motricité, mais très vite, c'est toute la structure mentale qui se transforme, et la reflexion puis la perception change. Bientôt, nous ferons un exercice d'écriture sur une nuit complete, pour jouer avec notre état de fatigue et de lassitude.
Bref, tout ces ateliers révèlent souvent aux autres -et surtout à soi même- des choses imperceptibles qui existe déjà chez l'auteur. La semaine dernière, une des nanas s'est effondrée en larme, incapable de lire ce qu'elle avait pourtant écrit sereinement. la lecture aussi est importante, parce qu'au dela du vidage de sac, affronter posément quelque chose qui sort de nous, c'est bien souvent un miroir pas toujours valorisant.
avatar
lounaaa

Messages : 682
Date d'inscription : 18/04/2012
Féminin Age : 33
Localisation : trop souvent la lune

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Journal Intensif ou l'écriture comme outil de croissance spirituelle

Message par Joha le Jeu 7 Fév 2013 - 12:11

lounaaa a écrit:je crois que l'écriture -quand on en est un adepte- est plus qu'un exutoire. Elle nous amène souvent plus loin que ce que notre conscient croyait allé. Il m'arrive de lire des textes écrit il y a plusieurs années, et en comprendre seulement le sens. Ca parait ridicule, mais c'est comme si "l'inspiration" nous avait dicté quelque chose que nous avions en nous sans l'avoir encore saisi.

Le plus souvent, la passion pour l’écriture nous apparaît comme une force étrangère qui se déploie en nous et malgré nous. C’est précisément parce que la source de cette passion est inconsciente.

Le désir d’éternité, le refus du temps, qui caractérisent la passion pour l’écriture, c’est notre fixation à des circonstances de notre passé dont nous sommes d’autant plus les esclaves que nous n’en prenons pas une conscience claire.

Prisonniers de souvenirs anciens, que nous ne parvenons pas à évoquer à notre conscience claire, nous sommes contraints, par ces souvenirs même, à mille gestes que nous recommençons toujours, en sorte que toutes nos expériences semblent une même histoire, perpétuellement reprise.

Tant que ces souvenirs ne sont pas conscients et tirés au clair, nous ne faisons que recommencer les actes qui pourraient les apaiser.

La passion pour l’écriture est une tentative de sublimation de ces grands complexes de notre enfance oubliée dont les péripéties ont noué en nous, à notre insu, des structures dont nous souffrons.

Pour ce faire, le Journal Intensif offre un cadre structuré où la passion pour l’écriture permet une extrapolation de la relation métaphorique entre l’être et le monde à travers une création qui permet de mieux se comprendre.
avatar
Joha

Messages : 141
Date d'inscription : 25/12/2012
Masculin Age : 52
Localisation : Confluent des deux rives

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Journal Intensif ou l'écriture comme outil de croissance spirituelle

Message par Joha le Jeu 7 Fév 2013 - 12:14

Kenzo a écrit:Il y a autant de thérapie qu'il y a d'individu. C'est ce qu'il me parait important de comprendre. Systématiser un concept ne peu rendre le plein potentiel. Le générale ne peu répondre au particulier. Et je dirais aussi que le choix du thérapeute n'est jamais un hasard, et définit déjà une partie de soi-même.

Je partage parfaitement ce point de vue, d'autant plus que les différences culturelles et les contraintes socio-économiques ne sont pas à écarter.
avatar
Joha

Messages : 141
Date d'inscription : 25/12/2012
Masculin Age : 52
Localisation : Confluent des deux rives

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Journal Intensif ou l'écriture comme outil de croissance spirituelle

Message par Sophie le Jeu 25 Avr 2013 - 7:44

Je remonte ce post parce que j'aimerais bien des précisions, ça me parle assez je me demande si je vais pas tenter l'expérience, mais j'ai du mal à comprendre certaines des explications de manière concrète :

Dans les sections de la Dimension « Vie/Temps », nous inscrivons des données relatives aux événements importants qui reflètent la continuité de notre histoire intime. Dans la Dimension « Dialogues », nous entamons un dialogue avec divers aspects de notre vie tels que : nos relations personnelles, nos activités, notre corps, la société et les événements. La Dimension « Profondeur » correspond aux aspects symboliques de notre vie, tels que les rêves et les images intérieures. La Dimension « Sens » englobe les expériences par lesquelles nous établissons des liens avec une réalité plus large que notre réalité individuelle.

La dimension Profondeur je vois à peu près.
La dimension Dialogues, je crois que je vois aussi.
Les deux autres c'est beaucoup plus flou.

Est-ce que la dimension vie/temps correspond au récit d'événements importants qui nous arrivent (ou nous sont arrivés) ?

Pour la dimension Sens, je crois comprendre qu'il s'agit des expériences spirituelles. C'est à dire tout ce qui va au-delà de notre histoire personnelle, connexion avec plus grand que soi etc.
Est-ce cela ?

Sophie

Messages : 1834
Date d'inscription : 06/11/2011
Féminin Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Journal Intensif ou l'écriture comme outil de croissance spirituelle

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum