Le lâcher prise

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le lâcher prise

Message par ananie le Mer 16 Nov 2011 - 19:04

Rappel du premier message :

Il arrive parfois que nous voulions absolument quelque chose (ou quelqu'un) en pensant que c'est cela qui nous donnera le bonheur.
Cela peut-être par exemple vouloir être en couple avec une personne particulière, vouloir telle maison, telle voiture... Vouloir acquérir la connaissance de tel ou tel enseignement spirituel... Vouloir acquérir telle ou telle supposée "vertu".

Quand le désir devient très fort et provoque une tension ou quand il apparait pleins d'obstacles à l'accomplissement de ce désir, il me semble important de s'en remettre au divin, de lui demander de faire ce qui est le mieux pour nous et de lâcher prise.

Car peut-être que la personne avec qui nous voulons être a des défauts qui nous rendent complètement incompatible avec elles.
Peut être que si nous emménageons dans la maison que nous voulons, dans 6 mois, nous aurons des voisins qui nous pourrirons la vie.
Peut-être que si nous étudions tel enseignement spirituel, nous finirions par nous rendre compte que nous avons perdu notre temps et que cet enseignement là ne nous sert strictement à rien.
Peut-être que la vertu que nous souhaitons développer n'en est pas une et que vouloir la développer se base en fait sur une motivation égoïste.

Bref, nous ne connaissons pas tous les tenants et aboutissants des choses, et nous ne savons pas vraiment ce qui est le mieux pour nous et nous amènera à plus de bonheur.
Voilà pourquoi il me semble qu'il est important parfois de savoir lâcher, pour notre plus grand bien, même si à l'instant T le lâcher prise ne s'explique pas.

Parfois même c'est le fait de lâcher prise sur quelque chose qui va nous faire l'obtenir, car la tension du désir l'éloignait de nous.

Il arrive aussi qu'en lâchant prise on se rende compte qu'un désir nous empoisonnait la vie et nous empêchait d'être heureux et en paix. Mais on ne pouvait s'en rendre compte qu'en lâchant.
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas


Re: Le lâcher prise

Message par Sophie le Dim 19 Fév 2012 - 17:27

Je crois que l'on a parfois à lâcher prise même sur des choses intérieures... quand par exemple on n'arrive pas à se défaire d'un certain fonctionnement en soi, l'accepter c'est commencer à lâcher prise, dans le sens arrêter de lutter intérieurement, accepter ce qui est, et que pour l'instant, on ressent cela, on vit cela.

Il me semble aussi que dans certaines situations, on n'arrive pas à lâcher prise sur un résultat parce que quelque chose pose problème dans le passé.
Par exemple si l'on vise un but qui nourrit aussi une compensation en soi, une "revanche" sur quelque chose, une réparation du passé.... (tout cela de manière inconsciente), alors tant qu'on n'a pas conscientisé le pourquoi on veut absolument arriver à ce résultat, il est très difficile de lâcher prise parce que c'est comme lutter avec notre inconscient.
Alors que si l'on prend conscience de ce que l'on met dessous, comme motivation réelle, on peut se rendre compte de ce qu'on a à guérir ou accepter dans le passé (donc en fait décrocher notre attention du futur pour se tourner vers la vraie source de blocage et de souffrance en soi).


Sophie

Messages : 1834
Date d'inscription : 06/11/2011
Féminin Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le lâcher prise

Message par ananie le Dim 19 Fév 2012 - 19:22

Je crois que l'on a parfois à lâcher prise même sur des choses intérieures... quand par exemple on n'arrive pas à se défaire d'un certain fonctionnement en soi, l'accepter c'est commencer à lâcher prise, dans le sens arrêter de lutter intérieurement, accepter ce qui est, et que pour l'instant, on ressent cela, on vit cela.
Cela rentre dans ce que j'appelle "extérieur à notre être". Puisque c'est une construction, un fonctionnement, ce n'est pas notre être même, c'est à dire celui qui a cette construction ou ce fonctionnement.

Sinon je crois aussi effectivement que l'on ne peut pas lâcher prise si on ne découvre pas la vraie raison qui nous empêche de lâcher. Vraie raison qui est inconsciente, car si elle était consciente, on aurait lâché depuis longtemps.

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Lâcher prise 2

Message par solasido le Jeu 12 Avr 2012 - 19:05

Qu’est-ce que le lâcher prise, donc ?



Lâcher prise, ce n’est pas se montrer indifférent, mais simplement admettre que l’on ne peut agir à la place de quelqu’un d’autre.
Lâcher prise, ce n’est pas couper les liens, mais prendre conscience que l’on ne peut contrôler autrui.
Lâcher prise, ce n’est pas être passif, mais au contraire chercher principalement à tirer une leçon des conséquences inhérentes à un événement.
Lâcher prise, c’est reconnaître son impuissance, au sens où l’on admet que le résultat final n’est pas toujours entre ses mains.
Lâcher prise, c’est ne plus blâmer ou vouloir changer autrui et, au lieu de cela, choisir de consacrer son temps à donner le meilleur de soi-même.
Lâcher prise, ce n’est pas prendre soin des autres en faisant preuve d’une totale abnégation, mais se sentir concerné par eux.
Lâcher prise, c’est ne pas assister, mais encourager.
Lâcher prise, c’est ne pas juger, et accorder à autrui le droit d’être humain, c’est à dire lui accorder le droit à l’erreur.
Lâcher prise, c’est ne pas s’occuper de tout ce qui arrive, et laisser les autres gérer leur propre destin.
Lâcher prise, c’est ne pas materner les autres, et leur permettre d’affronter la réalité.
Lâcher prise, ce n’est pas rejeter, c’est au contraire accepter.
Lâcher prise, c’est ne pas harceler, reprocher, sermonner ou gronder, et tenter de déceler ses propres faiblesses et de s’en défaire.
Lâcher prise, c’est ne pas adapter les choses à ses propres désirs, et prendre chaque jour comme il vient et l’apprécier.
Lâcher prise, c’est ne pas critiquer ou corriger autrui, mais s’efforcer de devenir ce que l’on rêve de devenir.
Lâcher prise, c’est ne pas regretter le passé, et vivre et grandir dans le présent pour l’avenir.
Lâcher prise, c’est craindre moins et aimer davantage.

http://www.enneagramme-france.fr/enneagramme-et-lacher-prise/

http://spheres.dyndns.org/doc_mp3/album/cycle_harmo_a8.mp3

Sourire ensemble demeure le meilleur de tout Sage


Dernière édition par air le Ven 13 Avr 2012 - 6:41, édité 1 fois (Raison : Correction des balises d'images)

solasido

Messages : 143
Date d'inscription : 28/02/2012
Masculin Age : 77

http://tarogramme.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le lâcher prise

Message par Marie le Ven 13 Avr 2012 - 5:51

Elles me touchent beaucoup ces définitions solasido. Like a Star @ heaven Fleur Like a Star @ heaven
avatar
Marie

Messages : 1121
Date d'inscription : 07/11/2011
Féminin Age : 55
Localisation : Nord Isère

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le lâcher prise

Message par solasido le Ven 13 Avr 2012 - 6:14

Marie a écrit:Elles me touchent beaucoup ces définitions solasido. Like a Star @ heaven Fleur Like a Star @ heaven

Elles me semblent analogues aux harmoniques d'un son ...

http://spheres.dyndns.org/doc_mp3/album/l_Art_range_a8.mp3

Sage

solasido

Messages : 143
Date d'inscription : 28/02/2012
Masculin Age : 77

http://tarogramme.wordpress.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le lâcher prise

Message par Marylo le Ven 13 Avr 2012 - 6:53

Pfff... c'est difficile le lâcher prise. Je me suis prise (c'est le cas de dire et sans lâcher cette fois) la tête avec mon zhom hier soir parce que Popol (pôle emploi) ne me verse toujours rien depuis mi-février (mon dossier est "à l'étude") ; il me reprochait de ne pas mettre le feu à mon agence, de ne pas les agresser, que ce n'était pas normal, etc... Moi, ce n'est pas mon style ; depuis 27 ans que nous sommes mariés, il devrait le savoir ; bref, cela a dégénéré et j'ai été blessée comme je n'aurais pas dû l'être. Donc, pour le lâcher prise c'est zéro. Par contre pour les blessures à travailler et les fragilités à l'intérieur : y'a du pain sur la planche. Et ça doit être du lourd parce que ce matin, je suis toujours en petite forme... malgré le magnifique lever du soleil et le fait que je me sente toujours autant dans le creux des mains de Mon Père (d'ailleurs, mon papa me manque aujourd'hui plus particulièrement que les autres jours). Ce n'est pas un chemin simple que celui de prendre sa vie en mains en toute liberté Surprised

Bisous à tous et toutes
Marylo
Bisou
avatar
Marylo

Messages : 303
Date d'inscription : 10/11/2011
Féminin Age : 57
Localisation : Essonne

http://eclaircreative.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le lâcher prise

Message par Marie le Ven 13 Avr 2012 - 10:57

sunny Wet Kiss
avatar
Marie

Messages : 1121
Date d'inscription : 07/11/2011
Féminin Age : 55
Localisation : Nord Isère

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le lâcher prise

Message par ananie le Ven 13 Avr 2012 - 12:22

Marylo a écrit:bref, cela a dégénéré et j'ai été blessée comme je n'aurais pas dû l'être. Donc, pour le lâcher prise c'est zéro.
Faut aussi voir s'il a été objectivement blessant ou que c'est juste qu'il a touché un point sensible sans vouloir blesser.
Parce que s'il a été objectivement blessant, et que tu l'aimes, ce ne serait pas juste d'y être insensible.
Lâcher prise ce n'est surtout pas être insensible. Parfois c'est aussi exprimer son mécontentement et sa souffrance.

Et s'il n'a pas été objectivement blessant, lâcher prise c'est toujours accepter d'être touché, et lâcher ses vieilles blessures, c'est à dire les accepter et les reconnaitre pleinement, les laisser s'exprimer.

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le lâcher prise

Message par Marylo le Ven 13 Avr 2012 - 13:06

Alors, situation complexe donc analyse complexe... Aujourd'hui, travail sur moi : j'ai tout écrit sur le papier pour comprendre la vrille entre nous deux. Cela m'a permis d'y voir plus clair dans ce chaos (cahot ?) : il y a une blessure en moi qui a réagi ; il y a des peurs en lui qui ont surgi et il y a eu affrontement de tout cela. Après l'avoir écrit, j'ai pris comme une sorte de recul sur l'événement et ma réaction (ceci dit, je pense que c'était le bon choix à faire puisque cela m'a permis de travailler et que de toutes façons sa réaction était trop violente pour être anodine Very Happy ). Après, j'ai fait une séance de O'Hoponopono et voici ce que j'ai ressenti, dans l'ordre : une grande paix m'envahir ; une forte envie de pleurer et l'amour infini revenu m'inonder. Donc, si je devais conclure cet intermède et le lâcher prise, je dirais que ce dernier passe forcément par des nettoyages de blessures intérieures (par le biais d'affrontements extérieurs) : c'est inconfortable, j'ai eu envie de mordre tout et tous autour de moi ce matin silent , mais au final : une prise de conscience de ce qui me faisait mal, un état des lieux et un lâcher prise qui m'allège. Si la même discussion devait intervenir à nouveau, je sais que je ne réagirai plus de la même façon.

Je vous embrasse
Marylo
Bisou
avatar
Marylo

Messages : 303
Date d'inscription : 10/11/2011
Féminin Age : 57
Localisation : Essonne

http://eclaircreative.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le lâcher prise

Message par grandspas le Sam 21 Avr 2012 - 11:42

le lâcher-prise peut porter un autre nom. Que pensez-vous de celui-ci: le Détachement.

Oui, il faut savoir lâcher prise...Se détacher. Mais comment lâcher-prise si on n'a pas autre-chose à laquelle s'accrocher ? rester dans le ''vide'' ? Difficile. J'ai, pour ma part, trouvé quelque chose à laquelle me raccrocher et qui me permet de lâcher-prise sans rester dans le vide...
avatar
grandspas

Messages : 27
Date d'inscription : 21/04/2012
Masculin Age : 53

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le lâcher prise

Message par ananie le Sam 21 Avr 2012 - 20:48

Pour ma part je préfère la notion de lâcher prise, parce que le détachement est souvent pris par beaucoup comme un rejet de ce à quoi on est attaché.
Or le véritable détachement ne consiste pas à rejeter, mais justement à lâcher prise.

Le mot détachement est un bon mot, mais il prête de plus en plus souvent à confusion je trouve.

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le lâcher prise

Message par lola83 le Dim 22 Avr 2012 - 19:19

grandspas a écrit:
le lâcher-prise peut porter un autre nom. Que pensez-vous de celui-ci: le Détachement.

Oui, il faut savoir lâcher prise...Se détacher. Mais comment lâcher-prise si on n'a pas autre-chose à laquelle s'accrocher ? rester dans le ''vide'' ? Difficile. J'ai, pour ma part, trouvé quelque chose à laquelle me raccrocher et qui me permet de lâcher-prise sans rester dans le vide...

tu peux nous dire à quoi tu te raccroches ? je m"en doute remarque , mais tout de même ?
avatar
lola83

Messages : 1203
Date d'inscription : 25/03/2012
Localisation : près de paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le lâcher prise

Message par ananie le Dim 22 Avr 2012 - 19:29

Lola a écrit:tu peux nous dire à quoi tu te raccroches ? je m"en doute remarque , mais tout de même ?
Tu peux jeter un œil par :
http://www.forumspirituel.fr/t434p15-bonjour-presentation-grandpas#9735

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le lâcher prise

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum