Discernement et jugement

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Discernement et jugement

Message par ananie le Sam 9 Fév 2013 - 11:52

Je sais que le sujet à été traité dans les autres sujets sur le jugement, mais je voulais en ouvrir un nouveau pour clarifier certaines choses et traiter d'un point spécifique autour de cette question.

J'ai remarqué (pas sur ce forum puisque je ne connais pas la vie de la plupart des gens qui sont ici, mais dans ma vie personnelle) que beaucoup de gens qui disent qu'il ne faut pas juger ont généralement :

- Soit de gros soucis avec le discernement et/ou l'affirmation de soi et attirent à eux toutes sortes de personnes mal intentionnées qui leur nuisent et dont ils se plaignent ensuite (parce que les gens mal intentionnés sentent inconsciemment ceux qui n'ont pas assez de discernement et/ou des difficultés à s'affirmer et vont toujours vers eux... comme de par hasard !!).

- Soit une tendance à beaucoup juger les autres mais à ne supporter aucune critique de leur point de vue à eux et à s'en défendre en disant : "il ne faut pas juger".


(C'est une constatation que j'ai par rapport aux quelques connaissances que j'ai dans ma vie qui défendent souvent cette idée du "pas de jugement". Mais je n'en fais pas une généralité non plus).



Donc... voilà où je veux en venir...

Mes questions sont les suivantes :

- Pour vous quelle est la définition précise du jugement ?
- Quelle est la définition précise du discernement ?
- Qu'est ce qui différencie les deux ?
(des exemples concrets de la vie de tous les jours seraient les bienvenus pour illustrer : un exemple de jugement, un exemple de discernement)

- Est il bon de juger ? Si oui ou non pourquoi ?
- Est-il bon de discerner ? si oui ou non pourquoi ?

Ces deux questions vont avec les autres, mais c'est surtout les trois premières qui m'intéressent ici, puisque les deux dernières ont été abordées dans les autres sujets.

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discernement et jugement

Message par ananie le Dim 10 Fév 2013 - 20:26

up

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discernement et jugement

Message par tijani le Dim 10 Fév 2013 - 21:33

pour ma part ; le discernement est ce qui vient en amont du jugement , il aide au jugement qui est le versant exotérique du discernement ...ou bien; je dirais que le discernement est un jugement ésotérique...

le jugement s'aide d'un référentiel exotérique : loi , culture , culte , modele sociétal , référence scientifique , système politique etc....pour exister et se manifester ...

le discernement est purement humain ( et donc divin ) , soumis à l'ambivalence du bien et du mal ...tout comme le discernement chez l'animal est l'instinct , et que son jugement est soumis aux lois de survie

quand les juifs voulaient lapider Marie madeleine , ils étaient dans leur droit , et ne faisaient qu'appliquer la loi .... Jésus les en empêcha , grâce au discernement ( des esprits dans ce cas précis ) qui précède tout jugement , il l'exorcisa de 7 démons ....et donc n'entrava pas la loi ..
avatar
tijani

Messages : 576
Date d'inscription : 20/05/2012
Masculin Age : 51
Localisation : oasis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discernement et jugement

Message par Hirloe le Dim 10 Fév 2013 - 22:12

Pour vous quelle est la définition précise du jugement ?
Pour moi, il s'agit d'un arbitrage très duel : bien/mal, bon/mauvais, beau/laid dans le cadre d’une vision très subjective.

Quelle est la définition précise du discernement ?
Une perception moins dualiste qui irait dans le sens de la claire-vision, de voir les choses d’un point de vue plus objectif, dans l'idéal sans interférence émotionnelles ou parasites (conditionnements...).

Qu'est ce qui différencie les deux ?(des exemples concrets de la vie de tous les jours seraient les bienvenus pour illustrer : un exemple de jugement, un exemple de discernement)
Dur, dur, je vois pas là... Je prends un exemple bidon :
Nous sommes face à une dispute entre un père et son enfant. L’enfant manque de respect à son père, son père le gifle.
Jugement : Ce père est violent. Cet enfant a été puni pour son arrogance.
Discernement : Le père a violenté son enfant. Le manque de respect de l’enfant a entraîné une réaction émotionnelle chez le père. Le père a traité le manque de respect par un manque de respect. Il me semble que leur relation est dysfonctionnelle et que le résultat escompté par la gifle a peu de chance de se produire.

Est il bon de juger ? Si oui ou non pourquoi ?
Juger pour juger ne sert à rien à mon sens, sinon à exprimer sa subjectivité.

Est-il bon de discerner ? si oui ou non pourquoi ?
Pour moi, il est préférable de discerner.

Tout jugement/discernement entraîne une réaction (attraction, répulsion, action, parole…) et lorsqu’elle concerne autrui, nous avons une part de responsabilité vis-à-vis de celui-ci dans le jeu des interactions que nous entretenons les uns avec les autres. Du coup, et sans diaboliser le jugement, je crois que le discernement est préférable.


Dernière édition par Hirloe le Dim 10 Fév 2013 - 22:13, édité 1 fois (Raison : quote)
avatar
Hirloe

Messages : 646
Date d'inscription : 21/05/2012
Féminin Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discernement et jugement

Message par rirrou le Lun 11 Fév 2013 - 7:10

bonjour! sunny

alors... très bonnes questions!

pour ce qui est du jugement, de ce que je vois, c'est un mouvement qui se situe dans le champ de la pensée, perception fausse, éronée, illusoire, comme le dit hirloe, ex: " bien mal beau laid... etc"

et pour le dicernement, c'est quelque chose de l'ordre de la vision en amont de la pensée, de l'ordre de la perception directe de la détection. ex: dicerner si je suis dans le jugement, dans la projection d'une image de l'autre..

sunny
avatar
rirrou

Messages : 241
Date d'inscription : 09/08/2012
Masculin Age : 46
Localisation : ardèche

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discernement et jugement

Message par Jean-Yves le Lun 11 Fév 2013 - 10:55

Bonjour

Merci Ananie pour ce sujet Smile .

C'est sûr qu'à travers le mot "jugement", encore faudrait-il préciser ce que l'on entend par là...
Ainisi, s'il est dit dans La Bible :

"Ne jugez pas, afin de n'être pas jugés ; car, du jugement dont vous jugez on vous jugera. Qu'as-tu à regarder la paille qui est dans l'oeil de ton frère ? Et la poutre qui est dans ton oeil à toi, tu ne le remarques pas !... (Mt,7,1-2-3)"

C'est, je pense, dans le sens de "condamner" l'autre. Dans le sens : "t'es un bon à rien !" ou "tu es égoïste !" etc. Cette attitude qui tend à enfermer l'autre dans une définition qui est limitée, et qui ne peut pas être "lui"... et qui le désigne avec l'image que l'on donne.

Maintenant, si un enfant fait une bêtise, ou même que l'un de nos amis a une conduite qui n'est pas favorable à la vie, à lui-même, ou aux autres... On se rend compte bien sûr que "l'attitude" adoptée est néfaste. Donc, dans ce cas, on peut dire que l'on juge (et qu'on peut même "exprimer", dire ce qui ne va pas ), mais là c'est complètement différent, car ça condamne pas l'autre...

C'est là, à mon sens, toute la différence, dans le première idée du jugement, il y a cette position qui condamne et enferme ; et dans le deuxième cas, c'est un acte de bienveillance.

Il est intéressant de voir dans cette citation du Christ :

"Ne jugez pas, afin de n'être pas jugés ; car, du jugement dont vous jugez on vous jugera."
que c'est le rapport à soi-même qui est évoqué... parce que lorsque l'on "juge" (condamne) l'autre, on ne fait que se condamner soi-même... Parce que si l'on n'accepte pas l'autre tel qu'il est, cette attitude n'est rien d'autre que le reflet de notre "non acceptation" de nous même. On n'accepte pas un aspect de nous-même, alors comme cela nous gêne et qu'on ne le voit pas, on le voit chez l'autre et on le condamne.
[Mais ici, à ce stade, il y a un point qui me semble important, c'est que même si l'on ne juge (condamne) pas l'autre, il peut y avoir vis à vis de lui, une action à accomplir, même forte, qui le remet à sa place]

Ce qui revient à dire que le jugement (qui condamne) est le révélateur de ce que l'on accepte pas en soi. Et si on poursuit encore plus loin, on pourrait que le jugement (qui condamne) que l'on porte sur l'autre devient ainsi un outil pour nous aider à percevoir les points de résistance en soi.

Car "vouloir ne pas juger", c'est une chose... mais si on bloque cette tendance au jugement qui nous vient en se disant "c'est mal !", eh bien le jugement reste quand même en soi en pensée, et même si la pensée est refoulée, cela reste dans le subconscient.

Tout ça, ce sont les différents enseignements qui sont là pour guider et que l'on puisse retrouver (vivre) ce plan fondamental de soi. Ce que je veux dire par là, c'est qu'il n'y a pas, à mon sens, à s'appuyer sur la lettre et suivre ça comme une sentence qui serait "tu ne dois pas juger !" mais que l'intérêt est de retrouver en quelque sorte (ou de faire revenir du fond de soi) cette spontanéité qui nous amène à agir et nous comporter naturellement en accord avec nous-mêmes mais aussi avec ceux qui nous entourent.

sunny

avatar
Jean-Yves

Messages : 367
Date d'inscription : 08/05/2012
Masculin Age : 57
Localisation : Var

http://spi.laique.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discernement et jugement

Message par Marie le Lun 11 Fév 2013 - 11:22

A supprimer, merci


Dernière édition par Marie le Lun 11 Fév 2013 - 11:31, édité 1 fois
avatar
Marie

Messages : 1121
Date d'inscription : 07/11/2011
Féminin Age : 55
Localisation : Nord Isère

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discernement et jugement

Message par Marie le Lun 11 Fév 2013 - 11:30

Jean-Yves a écrit:(,...,) Tout ça, ce sont les différents enseignements qui sont là pour guider et que l'on puisse retrouver (vivre) ce plan fondamental de soi. Ce que je veux dire par là, c'est qu'il n'y a pas, à mon sens, à s'appuyer sur la lettre et suivre ça comme une sentence qui serait "tu ne dois pas juger !" mais que l'intérêt est de retrouver en quelque sorte (ou de faire revenir du fond de soi) cette spontanéité qui nous amène à agir et nous comporter naturellement en accord avec nous-mêmes mais aussi avec ceux qui nous entourent.

sunny


Tu viens là de mettre l'accent sur un conflit intérieur qui parfois me paralyse. Finalement il s'agit encore une fois de sortir de la dualité pour adopter un autre angle d'observation. Merci
avatar
Marie

Messages : 1121
Date d'inscription : 07/11/2011
Féminin Age : 55
Localisation : Nord Isère

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discernement et jugement

Message par ananie le Lun 11 Fév 2013 - 11:41

Je me sens bien en accord avec ce que tu dis Jean-Yves.

Hirloe a écrit:Nous sommes face à une dispute entre un père et son enfant. L’enfant manque de respect à son père, son père le gifle.
Jugement : Ce père est violent. Cet enfant a été puni pour son arrogance.
Discernement : Le père a violenté son enfant. Le manque de respect de l’enfant a entraîné une réaction émotionnelle chez le père. Le père a traité le manque de respect par un manque de respect. Il me semble que leur relation est dysfonctionnelle et que le résultat escompté par la gifle a peu de chance de se produire.
Dans l'exemple que tu cites : dire le père est violent, c'est effectivement une condamnation, et on enferme le père dans notre esprit en le résumant à un seul de ses traits de caractère.

Pour moi ce serait cela le jugement : avoir une vision parcellaire d'une personne et définir la personne à partir de cette seule vision des choses.

Maintenant, dans l'exemple, si le père violente régulièrement son enfant, on pourra en conclure avec discernement que ce père a une tendance à la violence et qu'il peut être bon d'en tenir compte à l'avenir.
Mais le père n'est pas QUE cette tendance à la violence. Il est aussi beaucoup d'autres choses.


Par contre dans ton exemple Hirloe, on pourrait presque croire que tu considère la réaction émotionnelle comme "négative".
Pour ma part j'ai l'impression que c'est ce que l'on fait de l'émotion qui compte.
Ainsi, s'il y a un manque de respect, et que l'on se sent en colère ou blessé par rapport à cela, il me semble juste de l'exprimer.
Mais le tout est de l'exprimer de manière appropriée à la personne que nous avons en face.
Parfois il suffira de dire très gentiment : ça me blesse ce que tu dis, ou ça me met en colère.
Mais parfois il faudra laisser aller un peu plus cette colère en haussant par exemple le ton pour être entendu.
Tout dépend du degré d'intensité dont la personne en face de nous à besoin pour entendre ce que l'on ressent.

Mais il me semble important de l'exprimer car c'est aussi cela qui permet de ne pas juger.
Juger ça met l'autre à distance, ça coupe la relation, en le voyant uniquement à partir de son intellect : "il est comme ci ou comme ça". Et on ne sent plus grand chose par rapport à l'autre, ou plutôt on se coupe de ce que l'on ressent, on devient froid.
Mais quand on exprime ce que l'on ressent on reste en contact, en relation. Et pour cela on a besoin de savoir gérer ses émotions (pour ne pas aller trop dans l'intensité expressive), mais de ne pas les contrôler trop non plus (car si l'émotion ne passe pas dans ce que l'on exprime, généralement on n'est pas entendu).
Ainsi, paradoxalement, c'est parfois lorsque l'on accepte sa colère vis à vis de l'autre et qu'on l'exprime qu'on sort du jugement.

Sinon rirrou je ne vois pas bien ce que tu veux dire.
Sans exemple pour moi c'est trop abstrait.
Enfin je comprends tes mots mais je ne vois pas ce que tu mets derrière.


Dernière édition par ananie le Lun 11 Fév 2013 - 11:50, édité 1 fois

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discernement et jugement

Message par ananie le Lun 11 Fév 2013 - 11:46

As tu des exemples Marie qui définissent ce que sont pour toi jugement et discernement ?

Qu'est ce que concrètement tu entends, par rapport à cela comme sortir de la dualité, ou y être ?

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discernement et jugement

Message par Marie le Lun 11 Fév 2013 - 11:56

Dans la forme, a mon avis, le jugement néfaste est celui qui qualifie une personne plus qu'un acte ou une attitude.

Sur le fond, ce que je dis a Jean Yves, c'est que sa phrase m'aide à concevoir comment conjuguer des règles de vie conformes à une vie spirituelle en accord avec les commandements et une nécessaire écoute du Soi, qui grandit grâce à un développement harmonieux du moi. (Je trouve).

Dans la dualité telle que je la vis fréquemment, c'est l'un ou l'autre (règles morales ou développement harmonieux de moi) et quand les 2 se contrediraient, ça me bloque /mentalement en tout cas/,
Dans la vision que propose Jean Yves tel que je le comprends, cela peut être l'un et l'autre. Par un développement harmonieux du moi, on fait réémerger le Soi . Passage de l'étincelle divine à la lumière puis à la flamme (ça c'est moi qui le rajoute). Quoi qu'il en soit cela me fait ressentir autre chose que le "devoir se conformer".

Bon ... c'est un peu confus, tant pis. Sifflote
avatar
Marie

Messages : 1121
Date d'inscription : 07/11/2011
Féminin Age : 55
Localisation : Nord Isère

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discernement et jugement

Message par Jean-Yves le Lun 11 Fév 2013 - 12:25

Oui, Marie... Smile c'est-à-dire que l'on peut facilement devenir comme "prisonnier" des enseignements, et c'est un comble car leur objectif est de nous rendre libres et complètement auto-référents. En fait les enseignements atteignent leurs buts lorsqu'ils deviennent totalement inutiles.

Et ainsi, si l'on reste focalisé sur l’enseignement celui-ci est alors un échec, c'est un peu comme si à ce stade on reste focalisé sur le doigt qui montre la lune plutôt que de porter l'attention vers ce qui est désigné.

C'est une caractéristique des enseignements que l'on retrouve dans de nombreuses traditions. Shankara qui disait que l'on se sert de l'enseignement comme d'une épine pour retirer une autre épine (l'ignorance de ce qu'est la réalité dans tous ces aspects) enfoncée dans notre chair. Mais lorsque celle-ci est retirée, on jette les 2 épines.

Le Bouddha, à travers "le soutra de la Maitrise du serpent" ou encore cette citation de khrisna : "Dans cet état, Ô Arjuna, tu n'accorderas plus d'importance à tout ce que tu as entendu ou même à ce que tu pourrais encore entendre."

Les enseignements donnent la direction... et après... progressivement on peut se laisser guider par ce ressenti intérieur (le coeur on dit généralement), car c'est lui le plus fiable, c'est lui la référence.

sunny
avatar
Jean-Yves

Messages : 367
Date d'inscription : 08/05/2012
Masculin Age : 57
Localisation : Var

http://spi.laique.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discernement et jugement

Message par Hirloe le Lun 11 Fév 2013 - 12:39

Ananie,
Pour le premier exemple, tu traduis bien ma pensée.
Pour le second en revanche, quand je fais mention de la réaction émotionnelle, c’est de l’ordre du constat, pas du jugement. Et ça passe par une observation et une attention à la situation : le visage crispé du père, le ton employé… qui indique une réaction émotionnelle.

Rapport à sa différence par rapport au jugement, pour moi il y a toujours une partie « duelle » dans le discernement, un jugement subtil donc, mais qui est beaucoup moins inscrit dans la dualité bien/mal parce que je reconnais l’enfant capricieux et irrespectueux en moi, je reconnais le père fatigué, excédé, aux prises de ses émotions en moi. J’y intégre ce que je connais de la violence et du respect, des mécanismes qui se mettent en place, des solutions que j’ai moi-même mises en place, etc…Du coup, ce qui ressort de ce discernement, ça serait plus explicitement : il s’est passé ça, je sais d’expérience que la situation aurait pu être réglée d’une autre manière plus harmonieuse pour tous, mais je sais que aussi cette situation n’est qu’un « instantané » de leur relation et que j’ignore tout de leur relation globale.

Pour ce qui est de l’émotion, je n’ai pas voulu dire qu’il ne fallait pas l’exprimer. Par contre je crois que laisser s’exprimer l’émotion à l’état brut sans la « filtrer » par la conscience, c’est plus de l’ordre de l’instinct et nous ramène à l’animalité. L’animalité est une de nos composantes, mais nous avons aussi en nous, cette conscience supplémentaire qui nous permet de vivre ensemble dans des conditions de proximité parfois insupportables sans s'entretuer...
avatar
Hirloe

Messages : 646
Date d'inscription : 21/05/2012
Féminin Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discernement et jugement

Message par ananie le Lun 11 Fév 2013 - 12:54

Selon moi l'émotion peut aussi être utile au discernement.
Mais je crois que cela devient possible lorsque l'on a beaucoup purifié les émotions du passé par un travail en thérapie.
Sinon les émotions du passé se superposent sans cesse au présent et faussent notre vision des choses.


Dernière édition par ananie le Lun 11 Fév 2013 - 13:07, édité 3 fois

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discernement et jugement

Message par ananie le Lun 11 Fév 2013 - 12:56

Marie a écrit:Sur le fond, ce que je dis a Jean Yves, c'est que sa phrase m'aide à concevoir comment conjuguer des règles de vie conformes à une vie spirituelle en accord avec les commandements et une nécessaire écoute du Soi, qui grandit grâce à un développement harmonieux du moi. (Je trouve).
Pour ma part, je ne vois pas de contradiction entre la vie spirituelle et le fait de s'écouter.

Et je ne comprends pas bien de quoi tu parles.
As tu des exemples ?

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discernement et jugement

Message par Hirloe le Lun 11 Fév 2013 - 13:06

Ananie a écrit:Selon moi l'émotion peut aussi être utile au discernement.
Mais je crois que cela devient possible lorsque l'on a beaucoup purifié les émotions du passé par un travail en thérapie.

Dis donc Ananie, tu me prendrais pas un peu de haut parce que j'ai pas fait de thérapie ? Wink (je plaisante, pas taper moi)
Non, bien sûr je suis d'accord avec toi sur l'utilité de l'émotion dans le discernement, les émotions agissent comme des indicateurs... Quand je disais, "je reconnais l'enfant ou le père en moi", c'est par l'émotion que ça passe et pas uniquement par l'observation.
avatar
Hirloe

Messages : 646
Date d'inscription : 21/05/2012
Féminin Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discernement et jugement

Message par rirrou le Lun 11 Fév 2013 - 13:14

ok ananie alors des exemples... bien , ce que je met derrière les mots..:
le jugement est dans le cadre de la pensée j'entend par là que c'est en gros la palette d'évaluation accumulée depuis l'enfance qui englobe le bien, le mal, le beau, le laid, le méchant, le gentil... un père dit à son enfant: "maintenant stop tu arretes de manger des bonbons." deux personnes regardent la scène, l'une pense :"c'est pas cool il est dur la vie est courte" l'autre "c'est un père prévenant.." .. pas la peine d'en dire plus je crois.

quant au dicernement, c'est ce qui est avant le mouvement de la pensée qui elle intervient en réaction à la mémoire. c'est ce qui observe qui voit sans juger, ni en bien ni en mal, qui détecte. ce qui fait que par exemple: je peux voir en moi le mouvement de la pensée, qui génère un sentiment de jalousie à 'légard d'une personne et d'en voir l'origine le tout sans pensée qui vienne se greffer sur cette observation.
avatar
rirrou

Messages : 241
Date d'inscription : 09/08/2012
Masculin Age : 46
Localisation : ardèche

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discernement et jugement

Message par ananie le Lun 11 Fév 2013 - 13:15

Hirloe, en fait je disais cela parce que je vois beaucoup de parents qui ne savent pas mettre des limites à leur enfant, parce qu'ils ne veulent pas être dans la réaction émotionnelle.
Je ne parle pas de baffes bien sur, mais de l'expression d'une juste colère par exemple, ou d'une peur ou autre.
Et du coup même les enfants en souffrent beaucoup parce qu'ils ne savent pas se mettre de limite à eux mêmes.

Lorsque l'expression n'est pas chargée d'émotion, les enfants comme les adultes n'entendent pas généralement, parce que l'expression sonne creux.


Cette notion d'expression de l'émotion me semble vraiment importante, parce que je vois beaucoup de gens qui disent "il ne faut pas juger", et les 3/4 du temps ce sont des gens qui ne savent pas dire "non" ni exprimer leur mécontentement.
Du coup ils gardent en eux ce qu'ils ressentent, sans l'exprimer, en se plaçant en victime des gens méchants qui les ont jugé.
Mais en faisant cela se sont en fait eux qui sont dans le jugement.

En fait le jugement est souvent l'expression intérieure d'un ressenti qui n'a pas été exprimé à la personne concernée.

Sur la thérapie, c'est vraiment mon impression par rapport aux émotions.
Mais je ne parlais pas de toi et je ne voulais pas te prendre de haut. Désolé.
De plus je ne savais pas si tu avais ou non fait une thérapie.
C'est juste que je n'arrive pas à être convaincu que l'on puisse prendre conscience des émotions du passé et les vider sans thérapie.

Sauf à moins d'avoir une pratique spirituelle assidue et une interaction fréquente avec un guide.

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discernement et jugement

Message par ananie le Lun 11 Fév 2013 - 13:18

rirrou a écrit:le jugement est dans le cadre de la pensée j'entend par là que c'est en gros la palette d'évaluation accumulée depuis l'enfance qui englobe le bien, le mal, le beau, le laid, le méchant, le gentil... un père dit à son enfant: "maintenant stop tu arretes de manger des bonbons." deux personnes regardent la scène, l'une pense :"c'est pas cool il est dur la vie est courte" l'autre "c'est un père prévenant.." .. pas la peine d'en dire plus je crois.

quant au dicernement, c'est ce qui est avant le mouvement de la pensée qui elle intervient en réaction à la mémoire. c'est ce qui observe qui voit sans juger, ni en bien ni en mal, qui détecte. ce qui fait que par exemple: je peux voir en moi le mouvement de la pensée, qui génère un sentiment de jalousie à 'légard d'une personne et d'en voir l'origine le tout sans pensée qui vienne se greffer sur cette observation.
Donc selon toi être dans le discernement, c'est ne pas penser, ne pas exprimer d'avis, mais juste voir ce qui se passe en nous ?
Dès que l'on met des mots c'est un jugement ?

C'est l'impression que me donnent tes exemples.

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discernement et jugement

Message par rirrou le Lun 11 Fév 2013 - 13:31

ananie, c'est ce que je met derrière ces mots, je suis conscient que tout le monde ne met pas la même chose, j'en suis conscient.

dicerner "pour moi", c'est voir directement, percevoir directement le fait, sans que la pensée n'intervienne. dès que la pensée intervient, qu'elle est solicitée en réaction à la mémoire accumulée, je met ça dans le cadre du jugement.
avatar
rirrou

Messages : 241
Date d'inscription : 09/08/2012
Masculin Age : 46
Localisation : ardèche

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discernement et jugement

Message par lounaaa le Lun 11 Fév 2013 - 13:54

cheers oui, j'ai moi même fait la faute dans le sujet du "jugement", ou j'estimais que nous jugions forcément, et que cela était nécessaire. J'y avais bien réfléchis, et conclut en toute simplicité :

je ne m'entends pas avec une personne :
jugement : "cette personne est mauvaise"
discernement : "cette personne ne m'apporte rien de bon"
Sage
avatar
lounaaa

Messages : 682
Date d'inscription : 18/04/2012
Féminin Age : 33
Localisation : trop souvent la lune

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discernement et jugement

Message par Hirloe le Lun 11 Fév 2013 - 14:08

Ananie a écrit:Hirloe, en fait je disais cela parce que je vois beaucoup de parents qui ne savent pas mettre des limites à leur enfant, parce qu'ils ne veulent pas être dans la réaction émotionnelle.
Personnellement, je ne sais pas quelles limites il faut mettre à son enfant. Je pose celles que j'estime justes (en général face à un fort danger pour lui ou pour les autres, lorsque son comportement nuit très clairement à la collectivité) et cela n'a pas exclu quelques claques (rares mais jamais regrettées). Maintenant, certains parents arrivent également à poser des limites sans impulsivité... J'avoue que poser des limites me semble aussi nécessaire. Un minimum pour lui permettre de vivre harmonieusement en société.


Dernière édition par Hirloe le Ven 22 Fév 2013 - 15:16, édité 1 fois
avatar
Hirloe

Messages : 646
Date d'inscription : 21/05/2012
Féminin Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discernement et jugement

Message par ananie le Lun 11 Fév 2013 - 14:46

Je ne disais pas cela par rapport à toi Hirloe, mais plutôt par rapport à des personnes que je vois dans mon entourage, en lien avec cette discussion sur le jugement.

Toi tu me donnes plutôt l'impression de quelqu'un qui sait s'affirmer et exprimer ses émotions, puisque je t'aie souvent vue le faire d'une manière qui me parait très juste dans tes posts.

J'évoquais tout cela en réaction aux idées véhiculées par certaines personnes dans les courants spirituels, qui disent qu'il ne faut pas avoir d'émotion et qui voient la colère, la peur, la tristesse comme mauvaises en elles mêmes.
Tout cela en disant aussi qu'il ne faut pas juger !!

rirrou a écrit:ananie, c'est ce que je met derrière ces mots, je suis conscient que tout le monde ne met pas la même chose, j'en suis conscient.

dicerner "pour moi", c'est voir directement, percevoir directement le fait, sans que la pensée n'intervienne. dès que la pensée intervient, qu'elle est solicitée en réaction à la mémoire accumulée, je met ça dans le cadre du jugement.
ça c'est la base même du jugement, et ça me parait inévitable d'être dedans à chaque instant, à moins d'être réalisé.
Au mieux on peut être conscient de ce processus, mais on ne peut l'arrêter, il se fait automatiquement.
Partant de ce principe, dès que l'on exprime un avis, ou dès que l'on dit ou écrit quelque chose, on est dans le jugement.
Je suis assez d'accord avec cela.
Mais en un sens cela enlève la vision péjorative du jugement au niveau de la communication.

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discernement et jugement

Message par rirrou le Lun 11 Fév 2013 - 14:59

ananie a écrit:Au mieux on peut être conscient de ce processus, mais on ne peut l'arrêter, il se fait automatiquement.
Partant de ce principe, dès que l'on exprime un avis, ou dès que l'on dit ou écrit quelque chose, on est dans le jugement.
Je suis assez d'accord avec cela.

yep sunny
avatar
rirrou

Messages : 241
Date d'inscription : 09/08/2012
Masculin Age : 46
Localisation : ardèche

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discernement et jugement

Message par Hirloe le Lun 11 Fév 2013 - 17:08

Ananie a écrit:J'évoquais tout cela en réaction aux idées véhiculées par certaines personnes dans les courants spirituels, qui disent qu'il ne faut pas avoir d'émotion et qui voient la colère, la peur, la tristesse comme mauvaises en elles mêmes.Tout cela en disant aussi qu'il ne faut pas juger !!
Ah oui, moi aussi j'ai déjà constaté ça : l'émotion est parfois presque diabolisée... C'est vrai que c'est paradoxal comme façon de voir parce que finalement ça revient à juger... que juger c'est mal... Etoiles
avatar
Hirloe

Messages : 646
Date d'inscription : 21/05/2012
Féminin Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discernement et jugement

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum