Les Femmes et le Bouddhisme

Page 6 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les Femmes et le Bouddhisme

Message par Lyse83 le Sam 9 Fév 2013 - 19:45

Rappel du premier message :

Voila j'ouvre ce fil dans un esprit d'échange, une piste pour réfléchir et faire quelques pas ensemble, rien de plus.

Lorsque j'ai commencé à m'exprimer très calmement sur mon cheminement spirituel j'ai perçu facilement que ma nature féminine était un problème. On ne me prend pas au sérieux. On s'attend à ce que j'allume de l'encens "parce que ca sent bon" et que j'oublie tout ca à la prochaine occasion ou j'aurais envie d'une nouvelle paire de chaussures. Heureusement j’ai quelques amis qui me connaissent!

A vrai dire je me fiche totalement du sexe de mon corps. J'ai une fente, si j'avais autre chose à la place et bien j'en userais pour la reproduction, les deux sont bien, les deux ne sont qu'un aspect. Je ne suis pas particulièrement masculine, ni particulièrement féminine, ce sont des codes qui ne me servent pas.

Soudain j'ai réalisé que je n'avais jamais vu de sages bouddhistes féminins. Curieuse, je fais quelques recherches en pensant me tromper... et bien je ne suis pas déçue, ce fût encore une occasion de m'attrister profondément.

Le bouddhisme, les femmes et les hérésies

Comme on l'a vu, la métaphore qui inspire les récits de conversions des divinités locales est souvent celle de la soumission sexuelle. Dans ces récits, le bouddhisme est fondamentalement mâle, tandis que les cultes locaux sont souvent féminisés. La question des rapports du bouddhisme et des femmes constitue un autre cas de dissonance entre la théorie et la pratique.

L'histoire commence d'ailleurs assez mal. La tradition rapporte que le Bouddha refusa initialement, dans l'ordre qu'il venait de fonder, sa propre tante et mère adoptive, Mahâprâjapati. C'est après l'intervention réitérée de son disciple et cousin bien-aimé Ânanda que le Bouddha aurait fini par consentir à accepter l'ordination des femmes, non sans imposer à celles-ci quelques règles particulièrement sévères (en raison de l'extrême imperfection féminine). En outre, il prédit que, du fait de leur présence, la Loi (Dharma) bouddhique était condamnée à décliner au bout de cinq siècles.

En théorie, le principe de non-dualité si cher au bouddhisme Mahâyâna semble pourtant impliquer une égalité entre hommes et femmes. Dans la réalité monastique, les nonnes restent inférieures aux moines, et sont souvent réduites à des conditions d'existence précaires. Avec l'accès des cultures asiatiques à la modernité, les nonnes revendiquent une plus grande égalité. Toutefois, leurs tentatives se heurtent à de fortes résistances de la part des autorités ecclésiastiques. Tout récemment, les médias ont rapporté le cas d'une nonne thaïe physiquement agressée par certains moines pour avoir demandé une amélioration du statut des nonnes.

Le bouddhisme a par ailleurs longtemps imposé aux femmes toutes sortes de tabous. La misogynie la plus crue s'exprime dans certains textes bouddhiques qui décrivent la femme comme un être pervers, quasi démoniaque. Perçues comme foncièrement impures, les femmes étaient exclues des lieux sacrés, et ne pouvaient par exemple faire de pèlerinages en montagne. Pire encore, du fait de la pollution menstruelle et du sang versé lors de l'accouchement, elles étaient condamnées à tomber dans un enfer spécial, celui de l'Etang de Sang. Le clergé bouddhique offrait bien sûr un remède, en l'occurrence les rites, exécutés, moyennant redevances, par des prêtres. Car le bouddhisme, dans sa grande tolérance, est censé sauver même les êtres les plus vils...
Je ne peux pas poster le lien comme je suis nouveau membre mais si un modo veut m'y aider je le lui donne, merci.

Alors excusez-moi mais là... si juste dans les temples on retrouve ce genre d'âneries... je me sens soudain révoltée sans pratiquement pouvoir le faire taire.

Lyse83

Messages : 22
Date d'inscription : 05/02/2013
Féminin Age : 34

Revenir en haut Aller en bas


Re: Les Femmes et le Bouddhisme

Message par Cobra-de-jade le Sam 16 Fév 2013 - 19:12

Kenzo a écrit:Peut etre, mais quant je parle de mental, je ne parle pas de son sens absolu mais bien dans le monde duel au même titre que l'émotion. Donc si on reste a ton argumentation qui est duel en parlant d'émotion comme preuve de la féminisation de la société moi je te rétorque que c'est pour moi faux dans le sens que c'est le mental qui fait l'émotion et que donc c'est le principe masculin du patriracat qui est la seul cause de sa seul perte. Et puis cela ne vaut que pour notre société occidental : dans les pays musulman a tendance islamiste, le patriarcat est aussi déviant : le féminin est étouffé.

C'est le mental qui fait l'émotion? En es-tu bien certain? N'émergent-ils pas tous deux simultanément lorsque tu en prends conscience? Pour moi, le mental apporte la structure, la "forme" et l'émotion est le pigment, la coloration... l'un ne va pas sans l'autre.

Kenzo a écrit:J'en reste sur mon opinion dans le mon contexte initial : les hippis sont une contre force contre la guerre qui est pour moi, la guerre, une forme de tension psychique et qui est souvent de nature sexuelle. Quant il est dit "faite l'amour pas la guerre" cela rejoint mon argumentation sur le fait qu'une sexualité épanouie produit une paix peu enclin a la guerre. La matriarcat a cette tendance de rendre au sexe une place centrale. Et c'est pourquoi lorsque l'on parle de peuple barabare a l'encontre de peuple dit primitif matriarca, je ne peu y croire vraiment. C'est pourquoi aussi, cela me parle quant il est dit de certain, que le matriarcat est comme un echo lointain de paradis perdu : la paix forme un ciment civilisationnel par opposition au patriarcat qui ne fait qu'ajouter des tabous sexuel, créant ainsi des conflits interne au sein des individu et donc du peuple et ainsi donc obligeant a etre porter vers le guerre pour dénouer une tension..

Cette "contre force contre la guerre" contient elle-même son propre opposé, elle n'en est que le contraste... tout comme lorsque tu plies une feuille de papier, le convexe et le concave sont inséparables.

Tu ne peux pas conserver l'un et faire disparaitre l'autre, c'est même tout l'inverse, car plus tu luttes contre la violence avec le fameux slogan "peace & love" et plus tu renforces cette violence... exactement de la même manière que plus tu plies la feuille et plus le concave augmente avec le convexe ! C'est là un cercle vicieux, une vue dualiste au plus haut point.

C'est pourquoi je dis et je maintiens que le pacifisme hyppie n'est que violence refoulée et non résolue... tout comme l'était la pseudo "non violence" de Gandhi (voir les propos de Prajnanpad à son sujet) Smile

avatar
Cobra-de-jade

Messages : 594
Date d'inscription : 28/05/2012
Masculin Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Femmes et le Bouddhisme

Message par Kenzo le Dim 17 Fév 2013 - 15:15

Oui en effet Cobra, tu as raison a propos de la non-violence.

Ce n'est pas tout a fait sur ce plan la que je voulais en venir mais sur le faite que faire l'amour réduis l'importance de faire la guerre. Faire l'amour réduis beaucoup de tension, tout comme manger a sa faim. Je ne parle donc pas de pacifisme mais d'une paix naturelle. Mon terme contre force n'est peut être pas approprié. Pour le moins j'en reste sur mes positions précédentes.


A propos du mental :

La pensée créer l'émotion. Ce sont les doctrines oriental qui nous l'enseignent. Que cela soit le vedanta, le shivaisme, le bouddhisme ...

Une pensée créer l'émotions puis l'émotion va créer une pensée, etc. Le fait est que c'est la mémoire qui sert d'intermédiaire. Lorsque l'on ce souvient d'un évènement douloureux, la pensée fait immerger une émotion douloureuse.

Tu peux avoir une position autre, pourquoi pas !
avatar
Kenzo

Messages : 790
Date d'inscription : 07/11/2011
Masculin Age : 36

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Femmes et le Bouddhisme

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum