Comment reconnaitre un enseignement lumineux : clef 1 = simplicité

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Comment reconnaitre un enseignement lumineux : clef 1 = simplicité

Message par Kôrëm le Sam 23 Fév 2013 - 17:11

Rappel du premier message :




Voici une clef rapide à vérifier :

1) - Soit vous avez à faire avec des théories compliquées, de longues histoires impossibles à démêler, des labyrinthes d'informations qui ne vous permettent pas d'avoir une vue d'ensemble claire. scratch

2) - Soit vous avez une parole simple qu'un enfant pourrait aisément comprendre. Peu de détails, mais des vues larges et facilement compréhensibles. Angel


Exemples de la catégorie 1 :

- L'enseignement de certaines religions officielles basées sur des livres de plusieurs centaines de pages qui noient le lecteur dans un flot de détails insignifiants (Bible, Coran etc ). Par la suite ces religions sont morcellées par leurs différentes interprétations de ses points de détail

- Certaines théories new-age qui abondent de descriptions d'habitants de galaxies lointaines, d'univers parallèles dans tous les sens, de lignées d'êtres en tous genre.

Exemples de la catégorie 2 :

- L'enseignement donné par Jésus-Christ qui tient en quelques pages (je ne parle que de ces paroles et non de tout ce qu'il y a autour) et qui est d'une simplicité enfantine si elle est entendue avec le coeur et l'intuition, que de messages par exemples dans ces quelques mots ! :
Mt XVI 24-25 : « Car celui qui voudra sauver sa vie la perdra, mais celui qui la perdra à cause de moi la trouvera. Et que servirait-il à un homme de gagner tout le monde, s’il perdait son âme ? Ou que donnerait un homme en échange de son âme ? »

- L'enseignement des 5 accords toltèques : Un petit livre et 5 préceptes largement suffisant pour faire une spiritualité à part entière et pour s'éveiller. Fleur

avatar
Kôrëm

Messages : 106
Date d'inscription : 07/12/2012
Masculin Age : 52
Localisation : Bretagne

http://www.leroyaume.eu/

Revenir en haut Aller en bas


Re: Comment reconnaitre un enseignement lumineux : clef 1 = simplicité

Message par Hirloe le Mer 27 Fév 2013 - 11:38

Immatériel a écrit:Est-ce donc absolument vrai de dire à un enfant que "le Père-Noël n'a jamais existé que dans l'imaginaire" alors qu'un personnage historique en est à l'origine ?

C'est 2 choses différentes. Le père Noël tel qu'il est décrit par les enfants de nos jours est un gros bonhomme habillé en rouge avec une longue barbe blanche et qui vient déposer des cadeaux (si possibles à la mode et sous blister) à des enfants. Ces cadeaux sont fabriqués par des lutins et pour venir les apporter, le Père-Noël se déplace, en dirigeant un traîneau tiré par des rênes... etc... On est loin du personnage même s'il peut en rester un certain symbolisme. Maintenant, qu'il y ait un fondement historique, je ne l'ai jamais nié. Toute fête religieuse a son fondement.
avatar
Hirloe

Messages : 646
Date d'inscription : 21/05/2012
Féminin Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment reconnaitre un enseignement lumineux : clef 1 = simplicité

Message par Immateriel le Mer 27 Fév 2013 - 11:57

Un personnage historique s'est transformé en mythe d'une façon particulière. Le Père-Noël est le résultat, à notre époque, de cette transformation. Quoiqu'il arrive, il reste donc faux de dire que "le Père-Noël n'a jamais existé que dans l'imaginaire".
avatar
Immateriel

Messages : 111
Date d'inscription : 14/02/2013
Masculin Age : 38

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment reconnaitre un enseignement lumineux : clef 1 = simplicité

Message par Hirloe le Mer 27 Fév 2013 - 12:04

Immatériel a écrit:Quoiqu'il arrive, il reste donc faux de dire que "le Père-Noël n'a jamais existé que dans l'imaginaire".

Merci pour ton point de vue. Mais personnellement et comme je te le disais, j'assume très bien de nier l'existence d'un gentil barbu vêtu de rouge et habitant au pôle nord qui vient distribuer des cadeaux aux enfants en passant par la cheminée lorsqu'ils sont sages. Smile
avatar
Hirloe

Messages : 646
Date d'inscription : 21/05/2012
Féminin Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment reconnaitre un enseignement lumineux : clef 1 = simplicité

Message par Immateriel le Mer 27 Fév 2013 - 13:00

Le fait que tu assumes tes croyances (ou tes non-croyances), cela t'appartient, mais ne pas l'imposer à tes enfants me semble être respectueux de leurs propres avis, de leurs propres conclusions, que même en tant que mère tu ne peux pas modeler selon tes désirs.

Parler Vrai, ce n'est pas affirmer l'existence(imaginaire) ou l'inexistence(concrète) du Père-Noël, mais dire ce qu'on sait, parler de l'origine des choses, des faits concrets et historiques (en toute mesure de leur véracité), et n'imposer aucune supposition aux autres, même si ça nous parait être la chose la plus farfelue qui soit, parce que c'est à chacun de décider ce qui est farfelu ou ce qui ne l'est pas, c'est à chacun de se construire lui-même sur ses propres bases, et non sur celle des autres.

Désolé de te faire la morale quelque peu, mais ce n'est pas uniquement à toi que s'adresse se message, il s'adresse à toutes les personnes qui cherchent à imposer des croyances ou des non-croyances aux autres : chacun est libre de croire ou de ne pas croire à ce qu'il souhaite, et dans une discussion saine, il ne peut y avoir que des arguments raisonnables et non des affirmations péremptoires.
avatar
Immateriel

Messages : 111
Date d'inscription : 14/02/2013
Masculin Age : 38

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment reconnaitre un enseignement lumineux : clef 1 = simplicité

Message par Hirloe le Mer 27 Fév 2013 - 13:13

Ce n'est pas une croyance que de ne pas croire au père noël, c'est juste du bon sens. Le père noël n'a jamais existé que dans l'imaginaire de mon enfant tout simplement car c'est moi, en suivant une coutume culturelle, qui lui ait imposé cette croyance durant quelques années. Comment je sais que c'est seulement une croyance ? Parce que c'est moi qui ait acheté les jouets, parce que je ne suis pas vêtue d'un pyjama rouge, que je n'ai pas de barbe blanche et que je ne passe jamais par la cheminée pour rentrer chez moi. Very Happy
Comment je sais que c'est une croyance pour les autres aussi ? Parce que pour tous ceux que je connais, c'est la même chose...

Ceci dit, je comprends le message que tu veux faire passer sur l'idée de transparence totale et qu'un conditionnement "rationaliste" reste un conditionnement. Et c'est tout à ton honneur.
avatar
Hirloe

Messages : 646
Date d'inscription : 21/05/2012
Féminin Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment reconnaitre un enseignement lumineux : clef 1 = simplicité

Message par MarieAnne le Mer 27 Fév 2013 - 13:21

au risque de poursuivre cet hors sujet ... Smile .. quoique ...

je rajouterai que derrière "le père noël" il y a bien plus que la mise en scène d'un personnage tel que tu le décrit Hirloe, il y a l'Esprit de Noël propre à cette période de l'hiver. Le père noël n'en étant qu'une image ..; une image porteuse de sens, tout comme le sapin, les lumières, les cadeaux ... et tout et tout ... santa
avatar
MarieAnne

Messages : 226
Date d'inscription : 03/12/2012
Féminin Age : 57

http://justedesfruitscueillis.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment reconnaitre un enseignement lumineux : clef 1 = simplicité

Message par Hirloe le Mer 27 Fév 2013 - 13:37

MarieAnne a écrit:je rajouterai que derrière "le père noël" il y a bien plus que la mise en scène d'un personnage tel que tu le décrit Hirloe, il y a l'Esprit de Noël propre à cette période de l'hiver. Le père noël n'en étant qu'une image ..; une image porteuse de sens, tout comme le sapin, les lumières, les cadeaux ... et tout et tout ...
Il y a mille et une façon d'envisager Noël selon qu'on soit parent ou enfant, de condition miséreuse ou de condition aisée, religieux ou laïc, ou même commerçant. Ici il était question essentiellement de la croyance au père-Noël mais si le coeur t'en dis, un topic sur l'esprit de Noël serait surement très intéressant... I love you
avatar
Hirloe

Messages : 646
Date d'inscription : 21/05/2012
Féminin Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment reconnaitre un enseignement lumineux : clef 1 = simplicité

Message par MarieAnne le Mer 27 Fév 2013 - 14:07

Hirloe a écrit: Ici il était question essentiellement de la croyance au père-Noël mais si le coeur t'en dis, un topic sur l'esprit de Noël serait surement très intéressant... I love you

croire au Père Noël, c'est pour moi justement donner Vie à cet Esprit de Noël! Mais après... tout dépend ce que l'on entend pas croire. Si on est juste dans le registre duel: faux/vrai, je peux comprendre ta réaction par rapport à cela. Mais si tu intègres la notion du "peut-être" tu ouvres une porte à une autre compréhension, une autre approche ...
Quand le Temps de l'Avent sera, il se peut que j'ouvre un sujet sur cela Wink
avatar
MarieAnne

Messages : 226
Date d'inscription : 03/12/2012
Féminin Age : 57

http://justedesfruitscueillis.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment reconnaitre un enseignement lumineux : clef 1 = simplicité

Message par Hirloe le Mer 27 Fév 2013 - 14:33

MarieAnne, ne te méprends pas sur mes propos... Le symbolisme de Noël ne m'est pas étranger. Ce dont il est question c'est du personnage imaginaire, je ne sais pas comment le dire autrement.



Pour faire un parallèle, quand ma fille était pétrie des peurs associés aux contes, je mettais une pancarte sur sa porte de chambre "interdit aux monstres". Et plus tard, nous avons discuté de ce qui se cachaient sous cette étiquette de "monstres". Pour le père Noël c'est un peu la même chose.
Comment as-tu abordé les choses avec tes enfants si tu en as ?
avatar
Hirloe

Messages : 646
Date d'inscription : 21/05/2012
Féminin Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment reconnaitre un enseignement lumineux : clef 1 = simplicité

Message par Immateriel le Mer 27 Fév 2013 - 14:42

Hirloe : on peut dire que le Père-Noël existe, mais l'enfermer dans l'imaginaire, comme quelque chose d'illusoire, et on peut aussi dire que le Père-Noël n'existe pas, en mentionnant qu'il n'y a pas de bonhomme rouge qui distribue les cadeaux et que c'est dans toutes les familles pareil.

Ces deux démarches font partie d'une analyse binaire du Père-Noël.

Mais on peut aussi observer que le Père-Noël existe au sein de l'inconscient collectif, ce que tu appelles "le symbolisme", et que son influence est forte, à la fois sur l'imagination des adultes, des enfants, sur l'ambiance, sur l'iconographie, sur nos coutumes, et tout cela, c'est ce qui forme "l'esprit" de Noël. Et de ce point de vue là, le Père-Noël existe, et il n'est pas uniquement un objet désuet et inutile de l'imaginaire, comme le serait une licorne par exemple (je n'ai rien contre les licornes, mais il faut dire qu'elles sont moins impactantes que le Père-Noël sur l'humanité) : il est un acteur véritable dans notre culture humaine, une source d'inspiration et de rêves pour les enfants, un catalyseur de bonne ambiance, en tout cas, pour la plupart des familles qui vivent Noël en famille.
avatar
Immateriel

Messages : 111
Date d'inscription : 14/02/2013
Masculin Age : 38

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment reconnaitre un enseignement lumineux : clef 1 = simplicité

Message par Hirloe le Mer 27 Fév 2013 - 15:00

Comme je le disais précédemment, selon moi, ce sont des archétypes, oui.
Et je ramène ce personnage à cela. Il est d'autres cultures où les archétypes s'expriment différemment... Je ne le sublime pas mais je ne le dénigre pas non plus. Je vous rappelle juste que l'essentiel de mon intervention là-dessus
c'était dans le rapprochement fait par Korem au tout début du sujet entre :
- "les petits enfants" auxquels faisaient référence le christ, que j’interprète comme une certaine innocence
- et la croyance en le père Noël (personnage féérique et imaginaire), que j’interprète comme de la crédulité.

Immateriel a écrit:il est un acteur véritable dans notre culture humaine, une source d'inspiration et de rêves pour les enfants, un catalyseur de bonne ambiance, en tout cas, pour la plupart des familles qui vivent Noël en famille.
Dans notre culture...
avatar
Hirloe

Messages : 646
Date d'inscription : 21/05/2012
Féminin Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment reconnaitre un enseignement lumineux : clef 1 = simplicité

Message par Immateriel le Mer 27 Fév 2013 - 15:27

Hirloe a écrit:la croyance en le père Noël (personnage féérique et imaginaire), que j’interprète comme de la crédulité

Justement, cette idée que j'avais perçue tantôt, qui m'avait fait réagir, la voila.

Je ne "crois" pas au Père-Noël par exemple, personnellement, je Sais qu'il existe, parce qu'il a un impact sur nous tous, dans nos sociétés occidentales. Est-ce "crédule" comme démarche, ou plutôt "réaliste" ?
avatar
Immateriel

Messages : 111
Date d'inscription : 14/02/2013
Masculin Age : 38

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment reconnaitre un enseignement lumineux : clef 1 = simplicité

Message par Hirloe le Mer 27 Fév 2013 - 15:42

Encore une fois, tout dépend ce que tu mets sous le terme "père Noël"... D'après mon point de vue, si tu le conçois comme un égrégore c'est plutôt réaliste. Si tu le conçois uniquement comme un personnage féerique, c'est crédule...
Je prétends pas imposer ce point de vue, c'est le mien, hein, c'est tout.
avatar
Hirloe

Messages : 646
Date d'inscription : 21/05/2012
Féminin Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment reconnaitre un enseignement lumineux : clef 1 = simplicité

Message par Immateriel le Mer 27 Fév 2013 - 17:34

L'essentiel chère Hirloe, c'est qu'en fin de compte, nous soyons conscients du fait que même ce qui est imaginaire est bien réel, et a un réel "poids" sur le monde, sur les mentalités, sur les cultures.

"Croire" en des choses imaginaires n'est pas le sujet à mes yeux, mais ce qui est important est d'observer l'impact effectif de ces choses, c'est pour cela que vis-à-vis des enfants, il faut avoir un discours qui leur permette de saisir cette subtilité, sans les blaser, en leur permettant de conserver toute leur créativité, tout leur imaginaire en action.
avatar
Immateriel

Messages : 111
Date d'inscription : 14/02/2013
Masculin Age : 38

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment reconnaitre un enseignement lumineux : clef 1 = simplicité

Message par Hirloe le Mer 27 Fév 2013 - 18:00

Tout à fait, l'imaginaire a une influence sur le monde...

Immateriel a écrit:il faut avoir un discours qui leur permette de saisir cette subtilité, sans les blaser, en leur permettant de conserver toute leur créativité, tout leur imaginaire en action.
En quoi un enfant peut-il être blasé par la réalité sauf à lui donner une image négative de celle-ci ? Tu sais, certains enfants ont des amis imaginaires sans que ça passe par une croyance induite...
avatar
Hirloe

Messages : 646
Date d'inscription : 21/05/2012
Féminin Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment reconnaitre un enseignement lumineux : clef 1 = simplicité

Message par lounaaa le Jeu 28 Fév 2013 - 15:50

J'ai eu exactement les mêmes arguments sur l'éxistence du père-Noel!! Smile
En effet, pour moi, dès lors que l'on peut "nommer" quelque chose, et bien il existe. "Exister" pour moi au sens large, ne s'arrete pas à ce qui concrétement palpable, mais bien a ce que l'homme a pu concevoir.
Dans l'absolu, je crois que nous ne pouvons rien "inventé" qui n'existe pas, dès lors qu'on imagine, on assemble des choses déjà existantes. C'est pour moi ici la limite entre l'Homme et Dieu.
Moi même très reveuse et pleine d'imagination, j'ai cette tendance à partager beaucoup de choses de ce monde avec mon fils. Mais pour ne pas lui faire vivre une évetuelle désillusions, je lui ai expliqué que ce sont des mondes différents, il y a le monde qu'il voit quand il se réveille, à l'intérieur duquel il y a le monde du coeur, mais il y a aussi le monde des rêves, et celui des dessins animés. Quand il prend un fou-rire devant oggy et les cafard, je considère que l'influence du dessin animés à un impact sur sa réalité, je ne peux -parce que je perçois ainsi- fermer les portes entre ce qui est et ce qui n'est pas. (puis si on extrapole, tout EST!! Laughing ) Les monstres sont au mondes des monstres, et ne peuvent avoir de l'influence sur lui que si il ouvre les portes de ces mondes là. Je peux concevoir que c'est étrange pour beaucoup de parents, mais c'est ma manière de le mettre face à ses propres peurs, parce qu'elles existent dès lors qu'il leur laisse prise, dans mes convictions à moi.

Du coup, "mes" enseignements ne sont pas forcément simples, mais à l'image des livres dits-saints, je crois qu'une chose à priori simple peut s'éplucher comme un oignon à chaque niveau de compréhension. C'est cela pour moi, un enseignement lumineux! Smile
avatar
lounaaa

Messages : 682
Date d'inscription : 18/04/2012
Féminin Age : 33
Localisation : trop souvent la lune

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment reconnaitre un enseignement lumineux : clef 1 = simplicité

Message par Loryan le Jeu 28 Fév 2013 - 16:29

Sur ce sujet je suis mitigé.

Autant je conçois assez facilement le bienfait de la simplicité, je crois même être partisan du fait qu'un enseignement "simple" à plus de vertu qu'en enseignement compliqué, autant je suis perplexe sur les mots simple et complexe.

En français "simple" à 2 sens, l'un signifie quelque chose comme facile, qui va de soi, aisé, l'autre signifie idiot, bête, stupide.

D'où peut-être l'explication des 2 versions de "simple" dans la bible qui serait plutôt un problème de traduction que de message.

Pour "complexe", c’est un peu pareil il y a un sens voulant dire, compliqué, lourd, indigeste, difficile, inaccessible et un autre sens voulant dire structuré, diversifié, profond, lié, ensemble.

Un enseignement peut donc être simple et complexe à la fois, tout comme les choses simples peuvent permettre la clef de compréhension du monde complexe qui l'accompagne.
Par exemple 1+1 = 2 est une chose simple, pourtant de mémoire, c'est une chose très complexe à démontrer qui est aussi une porte d'entrée du monde des mathématiques.

De mon point de vue je dirais que tout enseignement quel qu'il soit commence par la simplicité, que je conçois comme la porte d'entrée ou la phase préparatoire.
Je pense qu'on ne va nul part sans préparer une base de départ, et les bases doivent-être simple car c'est sur elle qu'on s’appuiera tout le temps dès qu'un voyage dans le complexe sera nécessaire.

Exemple d'une chose simple tirée des dix commandements "tu ne tueras point".
Ca mange pas de pain, tout le monde comprend cette phrase...mais ça ne veut pas dire que tout s'arrête là, parce que chacun de nous sait aussi que la vie nous questionnera constamment sur ce sujet.

Mais comment discuter, réfléchir, ouvrir sa conscience à des choses plus complexe comme la légitime défense, l'euthanasie, le végétarisme, les guerres, la non assistance à personne en danger, le suicide, la médecine, le sens du sacrifice., etc.... si cette chose simple de "tu ne tueras point" n'est pas intégrée simplement comme base d'exploration ?

La complexité n'a nul avenir sans simplicité, et la simplicité n'a aucun intérêt sans la complexité, parce que je pense que l'univers est ainsi fait...tout (complexe) est un (simple).


Loryan

Messages : 426
Date d'inscription : 15/11/2011
Masculin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment reconnaitre un enseignement lumineux : clef 1 = simplicité

Message par Hirloe le Jeu 28 Fév 2013 - 16:40

Je crois que je viens toucher du doigt ce que j'ai mal exprimé.

L'imaginaire est naturel, c'est quelque chose qui n'a pas lieu d'être brimé, sauf à rappeler justement ce distingo entre imaginaire et réel. Dans ma remarque il n'y a pas confusion entre l'imaginaire et la croyance. C'est de la croyance uniquement dont je parle.

Du coup, maintenant j'ai envie de poser la question différemment, ça m’intéresse d'avoir vos points de vue : en quoi la croyance permettrait-elle d'accéder au divin ?
avatar
Hirloe

Messages : 646
Date d'inscription : 21/05/2012
Féminin Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment reconnaitre un enseignement lumineux : clef 1 = simplicité

Message par Immateriel le Jeu 28 Fév 2013 - 17:09

Loryan : à la première lecture, ce que tu dis me parait pertinent, en effet, simple et complexe sont des mots qui ont deux facettes, et selon moi, selon leur facette positive, ils accompagnent la Vérité et la Vérité les accompagne.

Hirloe : Opposer l'imaginaire et le réel, c'est considérer cet imaginaire comme irréel, pourtant comme il a été dit au dessus, l'imaginaire est réel étant donné qu'il a un poids sur le monde à travers nous. La nuance est de considérer l'imaginaire comme non manifesté dans le monde physique sous la forme qu'on l'imagine, mais tout de même manifesté à travers l'impact qu'il a sur nous.

Hirloe a écrit:en quoi la croyance permettrait-elle d'accéder au divin ?

Si on veut atteindre l'Absolu qui ne peut pas s'atteindre dans le monde de la dualité seul, il faut y croire, parce que sinon, on ne peut pas dépasser ses limites, se transcender. Une fois atteint, il n'y a plus de croyance qui soit nécessaire, parce qu'alors petit à petit elle laisse place au Savoir, à la Compréhension, et le lien entre le monde phénoménal et le monde Absolu (Divin, immatériel) se crée puis se renforce.

Le pêcheur lance son hameçon parce qu'il croit qu'il peut attraper un poisson. Une fois ce poisson au bout de la ligne, il n'a plus besoin de "croire", il sait qu'il a attrapé un poisson : il lui suffit juste de prudemment tirer pour l'obtenir, le lien est fait.
avatar
Immateriel

Messages : 111
Date d'inscription : 14/02/2013
Masculin Age : 38

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment reconnaitre un enseignement lumineux : clef 1 = simplicité

Message par Hirloe le Jeu 28 Fév 2013 - 17:28

Immateriel a écrit:Hirloe : Opposer l'imaginaire et le réel, c'est considérer cet imaginaire comme irréel, pourtant comme il a été dit au dessus, l'imaginaire est réel étant donné qu'il a un poids sur le monde à travers nous. La nuance est de considérer l'imaginaire comme non manifesté dans le monde physique sous la forme qu'on l'imagine, mais tout de même manifesté à travers l'impact qu'il a sur nous.
Je comprends ce que tu veux dire, pour moi les choses sont plus nettes que ça. L'imaginaire c'est tout ce qui ne trouve pas de réalité objective dans la réalité partagée. Et il n'y a pas de jugement de valeur ou de minimisation de l'un ou de l'autre. Quant à leur interaction... Ca ça demanderait aussi un topic entier.

Immateriel a écrit:Si on veut atteindre l'Absolu qui ne peut pas s'atteindre dans le monde de la dualité seul, il faut y croire, parce que sinon, on ne peut pas dépasser ses limites, se transcender. Une fois atteint, il n'y a plus de croyance qui soit nécessaire, parce qu'alors petit à petit elle laisse place au Savoir, à la Compréhension, et le lien entre le monde phénoménal et le monde Absolu (Divin, immatériel) se crée puis se renforce.

Pour moi, ce "il faut y croire" c'est de l'ordre de la foi (qui se rapproche davantage d'une vérité intime, de la confiance et de l'espoir), pas de la croyance... Ne penses-tu pas que la croyance est limitative ?
avatar
Hirloe

Messages : 646
Date d'inscription : 21/05/2012
Féminin Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment reconnaitre un enseignement lumineux : clef 1 = simplicité

Message par Immateriel le Jeu 28 Fév 2013 - 17:40

Hirloe a écrit:
Immateriel a écrit:Hirloe : Opposer l'imaginaire et le réel, c'est considérer cet imaginaire comme irréel, pourtant comme il a été dit au dessus, l'imaginaire est réel étant donné qu'il a un poids sur le monde à travers nous. La nuance est de considérer l'imaginaire comme non manifesté dans le monde physique sous la forme qu'on l'imagine, mais tout de même manifesté à travers l'impact qu'il a sur nous.
Je comprends ce que tu veux dire, pour moi les choses sont plus nettes que ça. L'imaginaire c'est tout ce qui ne trouve pas de réalité objective dans la réalité partagée. Et il n'y a pas de jugement de valeur ou de minimisation de l'un ou de l'autre. Quant à leur interaction... Ca ça demanderait aussi un topic entier.

L'imaginaire est cependant en partie grandement partagé, et cela de manière objective. Même si "la représentation imagée" de ces aspects imaginaires sont différents en fonction des personnes, les symboles, les idées, les valeurs véhiculées par cet imaginaire collectif est commun, au moins en grande majorité de ceux qui perçoivent ces symboles qui ont accompagnés l'intuition qui a mené à l'élaboration de ces êtres ou histoires imaginaires par leurs auteurs, parfois intuition d'ailleurs portée par la Lumière.

Hirloe a écrit:
Immateriel a écrit:Si on veut atteindre l'Absolu qui ne peut pas s'atteindre dans le monde de la dualité seul, il faut y croire, parce que sinon, on ne peut pas dépasser ses limites, se transcender. Une fois atteint, il n'y a plus de croyance qui soit nécessaire, parce qu'alors petit à petit elle laisse place au Savoir, à la Compréhension, et le lien entre le monde phénoménal et le monde Absolu (Divin, immatériel) se crée puis se renforce.

Pour moi, ce "il faut y croire" c'est de l'ordre de la foi (qui se rapproche davantage d'une vérité intime, de la confiance et de l'espoir), pas de la croyance... Ne penses-tu pas que la croyance est limitative ?

La foi, c'est de la croyance, et je ne la compare pas à une vérité intime, c'est une tentative personnelle de compréhension de la Vérité, en la considérant comme réelle, en lui donnant cette confiance dont tu parles, c'est ça la foi. Elle n'est pas limitative, elle ouvre des perspectives nouvelles, elle ouvre l'esprit sur une réalité qui dépasse ce qui est observable, elle permet de s'ouvrir à l'invisible, de l'explorer au fur et à mesure, et bien entendu, il peut être assez facile de s'y perdre, et croire en tout et n'importe quoi est tout aussi erroné que de ne croire en rien qui ne dépasse pas le bout de son nez, mais je ne considère ni la croyance, ni la foi, comme "limitatives", au contraire, ce qui est limitatif ce sont les raisonnements mentaux qui enferment dans une réalité restreinte.

Je ne pense pas qu'il faille conseiller à qui que ce soit de croire, c'est à chacun d'entamer sa propre démarche vers l'inconnu et vers l'invisible, s'il souhaite découvrir et explorer sa propre part d'invisible, et cela ne concerne que ceux qui la considère, qui l'estiment vraie, parce que bon, les matérialistes qui pensent qu'ils n'ont pas de libre arbitre et qu'ils ne sont au final que le résultat de collisions entre des particules baignées dans un chaos hasardeux ne s'ouvriront pas d'emblée à cela, et je pense au final que ce doit être leur épreuve que de surmonter cette vision étriquée de la réalité.
avatar
Immateriel

Messages : 111
Date d'inscription : 14/02/2013
Masculin Age : 38

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment reconnaitre un enseignement lumineux : clef 1 = simplicité

Message par Kôrëm le Jeu 28 Fév 2013 - 18:01

Hirloe a écrit:Pour moi, ce "il faut y croire" c'est de l'ordre de la foi (qui se rapproche davantage d'une vérité intime, de la confiance et de l'espoir), pas de la croyance... Ne penses-tu pas que la croyance est limitative ?

Tu as raison Wink Foi et croyance sont deux choses différentes bien que le langage actuel est plus ou moins mixé les deux ...

La croyance est une notion mentale : elle n'est pas certitude, elle sous-entend un "peut-être". Je crois qu'il fera beau demain .... ce n'est pas sûr

La Foi, la vraie est une certitude acquise par l'expérience ou par une intuition intime que rien ne peut remettre en cause. Il n'y a aucun peut-être dans ce cas. Et puis son origine n'est pas le mental/personnalité, la Foi vient du coeur, de l'âme ... C'est d'elle que parlait Jésus quand il disait qu'il en suffit d'une petite graine pour soulever des montagnes
avatar
Kôrëm

Messages : 106
Date d'inscription : 07/12/2012
Masculin Age : 52
Localisation : Bretagne

http://www.leroyaume.eu/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment reconnaitre un enseignement lumineux : clef 1 = simplicité

Message par Hirloe le Jeu 28 Fév 2013 - 21:54

Immateriel : je n'ai pas les mêmes définitions que toi.

Il y a différentes façons d'appréhender la spiritualité : par la loi (croyance en celle-ci), par l'intuition ou par la foi (pour moi, intuition et foi sont très proches) par l'expérience.
Dans son aspect positif, la croyance est un guide, une balustrade de protection pour ne pas chuter trop bas. Dans son aspect négative, elle est entrave car limitative (je crois que ceci est mauvais, alors je n'en mange pas). Dans son extrême, c'est même un motif d'intolérance (croyance de la loi à la lettre).

Immateriel a écrit:Elle n'est pas limitative, elle ouvre des perspectives nouvelles, elle ouvre l'esprit sur une réalité qui dépasse ce qui est observable, elle permet de s'ouvrir à l'invisible, de l'explorer au fur et à mesure, et bien entendu, il peut être assez facile de s'y perdre,
Peux-tu me donner l'exemple d'une de ces croyances qui ne soient pas limitatives ?

Korem a écrit:La croyance est une notion mentale : elle n'est pas certitude, elle sous-entend un "peut-être". Je crois qu'il fera beau demain .... ce n'est pas sûr
Je partage ce distingo mental/intuitif. Par contre, elles conduisent souvent à des certitudes (croyances religieuses par exemple, ou même croyances scientifiques d'ailleurs).


Dernière édition par Hirloe le Jeu 28 Fév 2013 - 21:57, édité 1 fois (Raison : quote)
avatar
Hirloe

Messages : 646
Date d'inscription : 21/05/2012
Féminin Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment reconnaitre un enseignement lumineux : clef 1 = simplicité

Message par Kôrëm le Ven 1 Mar 2013 - 8:51

Hirloe a écrit:
Korem a écrit:La croyance est une notion mentale : elle n'est pas certitude, elle sous-entend un "peut-être". Je crois qu'il fera beau demain .... ce n'est pas sûr
Je partage ce distingo mental/intuitif. Par contre, elles conduisent souvent à des certitudes (croyances religieuses par exemple, ou même croyances scientifiques d'ailleurs).

Je comprend ce que tu dis Hirloe mais les certitudes acquises en terme de croyances sont des certitudes "bornées" en ce sens qu'elles supposent un entêtement un état d'esprit qui part rapidement vers la mauvaise foi pour se maintenir. Mad En effet cela n'étant pas valider par l'expérience que se soit celle qui est concrête ou celle de l'âme, il y a la possibilité pour que cela soit faux ! Il faut donc une dose d'ignorance pour transformer une croyance en une certitude ...

- Voir l'époque où l'on brûlait ceux qui croyaient que la terre était ronde !!
- Aujourd'hui ceux qui affirment que leur religion est la seule vraie
avatar
Kôrëm

Messages : 106
Date d'inscription : 07/12/2012
Masculin Age : 52
Localisation : Bretagne

http://www.leroyaume.eu/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment reconnaitre un enseignement lumineux : clef 1 = simplicité

Message par Hirloe le Ven 1 Mar 2013 - 9:03

Je n'ai jamais dit le contraire sunny
avatar
Hirloe

Messages : 646
Date d'inscription : 21/05/2012
Féminin Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment reconnaitre un enseignement lumineux : clef 1 = simplicité

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum