Relations amoureuses et spiritualité

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Relations amoureuses et spiritualité

Message par Hermann le Ven 18 Nov 2011 - 17:36

Rappel du premier message :

Donc, à la demande d'Ananie, je lance une ébauche sur ce sujet qui nous concerne tous, et qui nous pose à tous le plus de problèmes, ou pas loin : les relations amoureuses.
D'autant plus, peut-être, quand on est engagé dans une démarche spirituelle, du moins quand on débute comme moi.
Pas évident de faire de la relation amoureuse un outil de libération et non un outil d'aliénation.


Comment concilier relation amoureuse et quête du divin ?

Je pense qu'il faut se garder de voir la relation amoureuse comme une fin en soi.
Se garder d'idéaliser, sacraliser, déifier, l'être aimé. On le fait souvent sans s'en rendre compte. Tout comme, pour un philatéliste acharné, Dieu c'est les timbres. Dans le sens où c'est la cible privilégiée voire unique de son amour, de son énergie.
Une créature finie et une relation finie ne peuvent nous mener à l'infini, à l'absolu.
Toutefois, comme toute relation humaine, et comme toute expérience terrestre, une relation amoureuse peut être un tremplin susceptible de nous aider à progresser spirituellement (autant qu'humainement, bien sûr).
Sans doute plus que la plupart des autres expériences et relations, puisque la relation amoureuse est la plus intense, et celle qui réveille le plus nos vieilles blessures. Mais est aussi une bonne occasion d'en prendre conscience et de les guérir.


Une relation amoureuse est-elle compatible avec l'amour universel ?

Je pense qu'on peut aimer tout le monde, à divers degrés, mais que notre partenaire amoureux est la personne qu'on aime le plus. Mais pas l'unique objet de nos attentions.
Il faut donc voir l'être aimé comme quelqu'un de privilégié, qu'on ne délaisse pas, mais sans pour autant en faire le centre de notre monde.


Comment concilier amour inconditionnel et amour "romantique" ?

Là ça pose de nombreuses questions, et de nombreux problèmes.

Par exemple arriver à accepter la personne telle qu'elle est, sans pour autant accepter son comportement quand il ne nous parait pas juste.
Aimer la personne pour ce qu'elle est, et non pour ce qu'elle peut nous apporter.
Donner pour donner, par amour, et non en espérant un retour, ne serait-ce que de la reconnaissance. Sans pour autant se sacrifier pour l'autre.
Ne pas aimer l'autre parce qu'on ne s'aime pas et qu'on espère que l'autre va nous aimer en retour et donc nous permettre de nous aimer.
Se respecter tout en respectant l'autre, s'affirmer sans écraser l'autre.
Voir la relation amoureuse comme un moyen de s'épanouir et de progresser, et non comme un acquis procurant confort et sécurité (affective voire matérielle).
Etc.

Plus facile à dire qu'à faire tout ça, hein. Laughing
avatar
Hermann

Messages : 1442
Date d'inscription : 07/11/2011
Masculin Age : 47
Localisation : Paris

http://arbresacre.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas


Re: Relations amoureuses et spiritualité

Message par Kenzo le Dim 27 Nov 2011 - 16:16

Maina a écrit:Du coup je pense que je répandais mon énergie inconsciemment pour être vue.

C'est bien ce que je vis aussi. Comme cette énergie du plexus qui remplis tout ce qui l'entoure pour mieux controler.
avatar
Kenzo

Messages : 790
Date d'inscription : 07/11/2011
Masculin Age : 36

Revenir en haut Aller en bas

Re: Relations amoureuses et spiritualité

Message par Sophie le Dim 27 Nov 2011 - 17:31

Au départ d'ailleurs c'était drôle quand j'ai emménagé avec mon compagnon, on est dans une maison assez grande, pourtant je ne voulais pas profiter de ça pour me faire mon propre bureau, ma propre pièce, je voulais "être un peu partout".
Il a lâché prise, mais en fait au bout d'un moment il m'a ramené à constater moi-même que j'étais moi-même dispersée du fait de répandre mon énergie partout. Je croyais que ça m'aidait à me sentir mieux, mais en fait c'était pire.
Donc concrètement et en conscience, j'ai aménagé une pièce pour en faire mon bureau, et c'est donc la pièce de la maison où je peux poser mon énergie comme je le souhaite, décorer comme je le souhaite, bref, c'est mon petit chez-moi dans le grand chez-nous.
Tout comme mon compagnon a sa propre pièce aussi.

Ceci déjà a singulièrement changé les choses et à partir de là, mon énergie s'est reconcentrée, et a arrêté d'envahir toute la maison.

Le fait de laisser traîner mon énergie (et des objets même anodins, qui en étaient le témoin en quelque sorte), c'était une manière de dire "vois-moi, je suis là".
Ce qui en réalité produisait l'effet inverse (comme toujours quand on cherche à contrôler quelque chose), parce qu'il faisait "overdose", j'étais tellement "partout" qu'il se calfeutrait dans son bureau, le seul endroit où mon énergie ne venait pas l'envahir.

C'était un cercle vicieux, plus il "fuyait", plus je m'expansais pour "l'atteindre" et être vue, jusqu'à ce que je comprenne avec ce déclic, qu'en fait je prenais le problème dans le mauvais sens.
Et qu'il me fallait d'abord récupérer mes énergies, me reconcentrer, et être là où je suis simplement, pas besoin d'être partout en même temps, "au cas où quelqu'un passe par là et me voie".

C'est vraiment subtil tous ces trucs-là mais je suis convaincue qu'il y a bon nombres de couples (ou de familles) ou une répartition d'énergie "incorrecte" de la part de l'un ou de l'autre, produit des conflits qu'on ne s'explique pas, des incompréhensions, des sensations de rejet ou de fuite, enfin bref un tas de trucs qui pourrissent les relations qui à la base ne posaient pas problème.

Sophie

Messages : 1834
Date d'inscription : 06/11/2011
Féminin Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: Relations amoureuses et spiritualité

Message par Lydie le Dim 27 Nov 2011 - 23:13

Très intéressant comme sujet Very Happy

C'est pas toujours facile d'avoir son coin à soi, mais malgré tout ça reste une nécessité.

Lorsque j'étais mariée, j'avais mon coin qui était aussi un bureau Very Happy C'était vital, ça me permettait de me ressourcer, de me retrouver, de faire le plein. Après je pouvais être plus disponible pour les autres une fois passée par mon antre Very Happy

La vie de couple n'est pas évidente, lorsqu'on dort avec quelqu'un les énergies s'emmêlent, suffit que l'autre soit pas bien pour se réveiller le lendemain pas très en forme.

Même au niveau sexualité, après un rapport, moi je garde l'énergie de l'autre pendant quelques heures. Ce qui m'arrivait moins, plus jeune, ou peut-être que je le ressentais moins. Maintenant que je suis célibataire ça pose problème car l'autre est observé, décortiqué .... puis on prend son temps pour se connaître car pas question de me laisser envahir par certaines énergies.
avatar
Lydie

Messages : 444
Date d'inscription : 07/11/2011
Féminin Age : 53
Localisation : Perpignan

http://www.lydie-bonnet.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Relations amoureuses et spiritualité

Message par Marie le Lun 28 Nov 2011 - 7:14

Comment fais-tu alors pour ne pas te laisser envahir ? Angel , admettons que tu aies fait un tri, mais qu'après tu veuilles te "nettoyer" de ce qui ne t'appartient pas ?
avatar
Marie

Messages : 1121
Date d'inscription : 07/11/2011
Féminin Age : 55
Localisation : Nord Isère

Revenir en haut Aller en bas

Re: Relations amoureuses et spiritualité

Message par Marie le Lun 28 Nov 2011 - 7:18

Lydie a écrit:Très intéressant comme sujet Very Happy

La vie de couple n'est pas évidente, lorsqu'on dort avec quelqu'un les énergies s'emmêlent, suffit que l'autre soit pas bien pour se réveiller le lendemain pas très en forme.

Même au niveau sexualité, après un rapport, moi je garde l'énergie de l'autre pendant quelques heures. Ce qui m'arrivait moins, plus jeune, ou peut-être que je le ressentais moins. Maintenant que je suis célibataire ça pose problème car l'autre est observé, décortiqué .... puis on prend son temps pour se connaître car pas question de me laisser envahir par certaines énergies.

Comment ça, l'autre est observé, décortiqué ?
avatar
Marie

Messages : 1121
Date d'inscription : 07/11/2011
Féminin Age : 55
Localisation : Nord Isère

Revenir en haut Aller en bas

Re: Relations amoureuses et spiritualité

Message par Lydie le Lun 28 Nov 2011 - 13:31

Marie a écrit:Comment fais-tu alors pour ne pas te laisser envahir ? Angel , admettons que tu aies fait un tri, mais qu'après tu veuilles te "nettoyer" de ce qui ne t'appartient pas ?

En amour il y a mélange d'énergie qu'on le ressente ou pas, si tu veux avoir un rapport sexuel sans que rien se passe au niveau énergétique, ce n'est pas possible. Tes énergies se nettoient naturellement. Et dans le cadre d'un couple, c'est aussi cette union qui va faire que les partenaires vont se rapprocher encore plus l'un de l'autre (corps, âme, esprit).
Si par contre t'as eu un partenaire qui était très négatif et que t'as "absorbé" ses énergies, il ne te reste qu'à te faire un "Protocole de Nettoyage". Le pourquoi faire attention avec qui on se mélange Twisted Evil

Marie a écrit:
Comment ça, l'autre est observé, décortiqué ?

Ben si t'es célibataire, le mieux est de ne pas foncer sur le premier qui va bousculer tes hormones ou flatter ton égo geek d'où prendre son temps de voir si la personne correspond à tes besoins (de ton âme et de ton esprit). Sans pour autant penser à construire quelque chose dans la durée, mais tu peux rencontrer des personnes qui sont dans ta même vibration, mais avec qui, un projet sur du long terme n'est pas possible, car il peut manquer une certaine complémentarité.

Personnellement, une personne qui a des besoins d'alcool ou drogue, pour moi c'est pas possible, j'ai pas envie de côtoyer ce type d'énergie au niveau intime. Déjà, dans certaines soirées, le fait que certains boivent trop j'ai l'impression de m'imbiber de cette énergie sans avoir bu une seule goutte, alors quelqu'un qui a besoin de ça, c'est non.
avatar
Lydie

Messages : 444
Date d'inscription : 07/11/2011
Féminin Age : 53
Localisation : Perpignan

http://www.lydie-bonnet.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Relations amoureuses et spiritualité

Message par Sophie le Lun 28 Nov 2011 - 14:44

Je rejoins complètement ce que tu dis Lydie, par rapport à la sexualité notamment, et le mélange des énergies.

Lorsque j'ai quitté mon ancien compagnon l'année dernière j'ai réalisé suite à de nombreuses confirmations allant toutes dans ce sens, et mon propre ressenti et discernement qui s'était libéré, qu'il avait une entité sur lui, et ce depuis très longtemps.
Ce qui veut dire que j'ai vécu avec lui + la "bestiole" accrochée sur lui, pendant plusieurs années.

Je m'étais souvent demandée pourquoi j'avais peu de pulsions vers lui, ma libido était presque au point mort avec lui, et j'ai toujours crpu que c'était ma "faute", que j'étais bloquée, que j'avais un problème.
J'avais effectivement des empreintes et mémoires douloureuses passées à guérir, mais j'ai compris aussi quand j'ai su qu'il avait une bestiole sur lui, que je m'étais tout simplement protégée instinctivement, mon corps refusait purement et simplement de "mélanger" mes énergies avec les siennes, parce que dans la sienne il y avait aussi un truc pas glop, et même franchement nocif.

J'ai compris aussi pourquoi au bout de quelques mois de vie commune, je n'avais plus supporté de dormir dans le même lit, là encore j'ai crû que c'était moi qui avais un problème.
Que je supportais pas quand il se retournait dans tous les sens etc.
Il y avait de ça, mais il y avait aussi que j'avais besoin de me protéger de son énergie, surtout la nuit.
On dormait donc "ensemble", mais le lit symboliquement était séparé en deux puisque c'était deux lits une place collés l'un à côté de l'autre.

Bon si j'avais eu les yeux en face des trous Laughing je me serais posée des questions avant sur cette relation, parce que tout ça était bizarre quand même, mais comme j'avais une forte tendance à croire que tout était de mon fait et de ma faute, et que tout problème était forcément un problème en moi, ben je travaillais sur moi, et puis voilà.
Et puis j'étais aussi dans l'optique que de toute façon c'était le mec qu'il me fallait et qu'on resterait toute la vie ensemble, donc évidemment ça aide pas à remettre une relation en question et à se demander d'où viennent les problèmes, vu qu'on veut pas les voir.

Enfin bref, oui dans une relation de couple, avec l'intimité que ça comporte, il y a une nécessité d'être le plus lucide possible sur les énergies qui circulent de l'un à l'autre, savoir maîtriser les siennes, mais savoir aussi sentir ce que l'on reçoit ou "prend" de l'autre, et qui peut nous foutre en vrac par moment.
Il s'agit pas de méfiance ou de paranoïa, mais de vigilance et de respect de soi-même et de l'autre.

Vivre avec quelqu'un qui est en dépression par exemple, c'est très éprouvant énergétiquement.
Et c'est d'autant plus éprouvant que la personne qui est mal va avoir tendance à vouloir s'accrocher encore plus sur son partenaire, parce qu'elle a l'impression d'être complètement perdue et de pas pouvoir s'en sortir sans aide.
Il peut y avoir des effets de pompage énergétique dans un couple, et ceci ne remet pas forcément en cause l'amour partagé, ni la qualité et la pureté de ces sentiments.

Je pense qu'arrivé à un certain stade de travail sur soi, sans que l'on devienne "sectaire" (genre je veux être avec quelqu'un qui est dans la spiritualité, qui pense comme moi etc.), il est nécessaire de pouvoir trouver à deux un mode de vie qui soit sain, énergétiquement, pour les deux.
C'est à dire que chacun soit responsable de lui-même, autonome, que le couple ne soit pas un "on se repose comme deux béquilles l'un sur l'autre" mais un lieu d'échange, de co-création, d'amour et de respect.

Il s'agit pas de penser pareil et faire pareil et être pareil (c'est même le contraire d'ailleurs, c'est que chacun soit dans son unicité et sa vérité intérieure), mais d'avoir un niveau de conscience et de responsabilité de soi-même qui soit sur le même plan.

Ce qui ne veut pas dire qu'on est "parfait" ou qu'on a déjà tout guéri en soi-même.
Mais que chacun ait conscience que ses propres blessures lui appartiennent, que parfois on fait des projections sur l'autre ce qui n'est pas dramatique en soi mais qu'il faut au moins pouvoir reconnaître en toute honnêteté, etc etc...


Sophie

Messages : 1834
Date d'inscription : 06/11/2011
Féminin Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: Relations amoureuses et spiritualité

Message par Lydie le Lun 28 Nov 2011 - 15:28

Maïna a écrit:Vivre avec quelqu'un qui est en dépression par exemple, c'est très éprouvant énergétiquement.
Et c'est d'autant plus éprouvant que la personne qui est mal va avoir tendance à vouloir s'accrocher encore plus sur son partenaire, parce qu'elle a l'impression d'être complètement perdue et de pas pouvoir s'en sortir sans aide.
Il peut y avoir des effets de pompage énergétique dans un couple, et ceci ne remet pas forcément en cause l'amour partagé, ni la qualité et la pureté de ces sentiments.

Oui puis la nature n'aime pas le vide donc va avoir une sorte de vases communicants où le manque va prendre d'où il peut. C''est vrai que partager une chambre, pas facile, pendant un stage j'avais partagé la chambre avec quelqu’un de dépressif, le lendemain j'étais vidée.

Alors un conjoint qui est dépressif, ça doit pas être facile à gérer énergétiquement, si le couple ne fait pas attention se sont les deux qui peuvent couler.


Dernière édition par Lydie le Lun 28 Nov 2011 - 22:35, édité 1 fois
avatar
Lydie

Messages : 444
Date d'inscription : 07/11/2011
Féminin Age : 53
Localisation : Perpignan

http://www.lydie-bonnet.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Relations amoureuses et spiritualité

Message par Lydie le Lun 28 Nov 2011 - 15:39

Maïna a écrit:Ce qui veut dire que j'ai vécu avec lui + la "bestiole" accrochée sur lui, pendant plusieurs années.

Ca se sait pourtant que les ménages à trois ça marche pas Very Happy

Lance Coeurs
avatar
Lydie

Messages : 444
Date d'inscription : 07/11/2011
Féminin Age : 53
Localisation : Perpignan

http://www.lydie-bonnet.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Relations amoureuses et spiritualité

Message par Sophie le Lun 28 Nov 2011 - 16:03

Laughing Laughing

C'est clair.... je confirme !!! Laughing

Sophie

Messages : 1834
Date d'inscription : 06/11/2011
Féminin Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: Relations amoureuses et spiritualité

Message par Hermann le Lun 28 Nov 2011 - 16:21

M'en parlez pas... Laughing
avatar
Hermann

Messages : 1442
Date d'inscription : 07/11/2011
Masculin Age : 47
Localisation : Paris

http://arbresacre.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Relations amoureuses et spiritualité

Message par Marie le Lun 28 Nov 2011 - 19:20

Comment savoir si bestiole il y a ?
avatar
Marie

Messages : 1121
Date d'inscription : 07/11/2011
Féminin Age : 55
Localisation : Nord Isère

Revenir en haut Aller en bas

Re: Relations amoureuses et spiritualité

Message par Hermann le Lun 28 Nov 2011 - 19:25

Malheureusement c'est pas les indices qui manquent, et parfois c'est plus que des indices...
Mais bon, difficile de formuler une réponse simple et toute faite.

Si par exemple le comportement change du tout au tout, et dans un sens très négatif, même la voix, le ton, le regard, etc., là il y a peu de doute possible...

La bestiole a aussi souvent du mal à ne pas parler d'elle par l'intermédiaire de la personne, à se trahir, soit directement (mais sans dire son nom), soit indirectement par des symboles, par exemple sur des tatouages, etc.
Tu peux aussi le découvrir, y compris son nom et son identité, par des recoupements de synchronicités et des visions.
avatar
Hermann

Messages : 1442
Date d'inscription : 07/11/2011
Masculin Age : 47
Localisation : Paris

http://arbresacre.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Relations amoureuses et spiritualité

Message par Marie le Lun 28 Nov 2011 - 20:05

Ben je trouve pas cela évident du tout; mais intéressant.
avatar
Marie

Messages : 1121
Date d'inscription : 07/11/2011
Féminin Age : 55
Localisation : Nord Isère

Revenir en haut Aller en bas

Re: Relations amoureuses et spiritualité

Message par Kenzo le Lun 28 Nov 2011 - 20:08

J'aimerais émettre un avis stop-loss a la discution lol !

les entités et bestiol okay ... ça existe peut etre, mais ce qui serait mieux, je pense, c'est de voir le problème psychologique ou spirituel, avant de vouloir débusquer tel ou tel supposé bestiols. Je pense que la plupart des gens sur cette terre ont des bestioles sur le dos, que l'on peu nommer sous différents noms et différentes catégorie, du plus soft ou plus hardos, que l'on retrouve dans les grimoirs de magie et haute magie tel que les larves, entité, ames désincarnées, succubes, super-succubes, démons, sarkozize, ... La spychologie parle de blessures, névroses, délirs, borderline, tarer (lol) et autre truc dans le genre ...

La frontière entre ce qui est de l'ordre des bestioles et de vrai souffrance psychologique est mince et cela me parait difficil d'affirmer ou confirmer tel ou tel version. Je ne sais plus dans quel émissions ou journal, ou j'avais lu qu'un homme ayant perdu boulot, femmes et enfants (divorce), à peter un plomb en pleine rue ce prenant pour Obama et parlant américain comme un vrai américain, alors que le bonhomme dans la vrai vie ne savais meme pas aligner deux mots d'anglais correctement. L'on pourrait voir un cas de possession mais aussi un choque psychique, une décompression cocotte tout cuit vapeur en quelques secondes !

Enfin voila Very Happy
avatar
Kenzo

Messages : 790
Date d'inscription : 07/11/2011
Masculin Age : 36

Revenir en haut Aller en bas

Re: Relations amoureuses et spiritualité

Message par Hermann le Lun 28 Nov 2011 - 20:16

Je suis bien d'accord là dessus, la bestiole, l'entité, le démon, n'est pas quelque chose d'extérieur, de séparé.
On l'appelle aussi le parasite ou le corps de souffrance (ce qui fait le pont avec la psychologie).
Les deux aspects ne sont pas distincts, ils sont au contraire intimement reliés, le démon n'est que l'individuation (mais en même temps c'est un archétype, il n'est pas lié à UNE personne en particulier) d'un ensemble de peurs, souffrances, vices.
Les névroses, psychoses, l'hystérie, etc., ne sont que le reflet bien visible des énergies de ces bestioles.
avatar
Hermann

Messages : 1442
Date d'inscription : 07/11/2011
Masculin Age : 47
Localisation : Paris

http://arbresacre.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Relations amoureuses et spiritualité

Message par ananie le Lun 28 Nov 2011 - 20:27

De toutes façons une "bestiole" prend appuie sur un problème intérieur et psycho-spirituel de la personne. Elle ne crée même pas d'ombre, elle ne fait qu'amplifier celles qui sont là et qui étaient peut-être en sourdine.

Donc effectivement, bestiole ou pas, l'important est de sentir si nous avons envie de mélanger nos énergies avec la personne avec qui nous allons coucher.

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Relations amoureuses et spiritualité

Message par Marie le Lun 28 Nov 2011 - 20:32

Ah d'accord !!! c'est beaucoup plus simple alors !! Very Happy Evil or Very Mad affraid Twisted Evil pirat (non pas le sarkosisme s'il vous plait! pas ça)

Sérieux; étant à l'écoute des souffrances psychiques j'avais du mal en effet à les "remplacer" dans mon analyse de situation, par des vampires extérieurs. Paradoxalement le mix entre les 2 origines (interne et externe) me semble plus réaliste.
avatar
Marie

Messages : 1121
Date d'inscription : 07/11/2011
Féminin Age : 55
Localisation : Nord Isère

Revenir en haut Aller en bas

Re: Relations amoureuses et spiritualité

Message par Sophie le Lun 28 Nov 2011 - 22:26

Kenzo a écrit:J'aimerais émettre un avis stop-loss a la discution lol !

les entités et bestiol okay ... ça existe peut etre, mais ce qui serait mieux, je pense, c'est de voir le problème psychologique ou spirituel, avant de vouloir débusquer tel ou tel supposé bestiols. Je pense que la plupart des gens sur cette terre ont des bestioles sur le dos, que l'on peu nommer sous différents noms et différentes catégorie, du plus soft ou plus hardos, que l'on retrouve dans les grimoirs de magie et haute magie tel que les larves, entité, ames désincarnées, succubes, super-succubes, démons, sarkozize, ... La spychologie parle de blessures, névroses, délirs, borderline, tarer (lol) et autre truc dans le genre ...

La frontière entre ce qui est de l'ordre des bestioles et de vrai souffrance psychologique est mince et cela me parait difficil d'affirmer ou confirmer tel ou tel version. Je ne sais plus dans quel émissions ou journal, ou j'avais lu qu'un homme ayant perdu boulot, femmes et enfants (divorce), à peter un plomb en pleine rue ce prenant pour Obama et parlant américain comme un vrai américain, alors que le bonhomme dans la vrai vie ne savais meme pas aligner deux mots d'anglais correctement. L'on pourrait voir un cas de possession mais aussi un choque psychique, une décompression cocotte tout cuit vapeur en quelques secondes !

Enfin voila Very Happy

J'étais extrêmement circonspecte aussi sur ce genre de choses, mais certains faits m'ont confirmé la présence d'une entité, à savoir un égrégore d'énergies bien pourries qui était capable d'agir par elle-même, même hors action physique de la personne en question.
Ce que j'appelle entité c'est pas forcément un truc extérieur effectivement, dans le sens "un méchant alien qui se serait collé là-dessus", mais par contre c'est différent des manifestations plus "classiques" de souffrance.
Et vu à quoi la bestiole avait été biberonnée en plus (à peu près tous les égrégores les pires de l'humanité), ben elle était bien glauque au final.
Ce qui était surtout fort bizarre c'est que plus moi-même je récupérais mon énergie, j'évoluais au niveau spirituel, et je trouvais ma propre lumière en transmutant mes parts d'ombre, ma propre violence intérieure, bref tout ce qui avait fait que je m'étais retrouvée attirée par quelqu'un qui avait ce truc sur lui, plus je me faisais "bouffer" (je maigrissais, j'arrivais pas à manger quand j'étais à la maison - alors qu'au boulot j'avais aucun problème etc... ).
Quand j'ai décidé de partir, il s'est passé des trucs vraiment bizarres pendant une semaine (comme si le "truc" était vraiment pas content), qui ont précipité mon départ d'ailleurs, et j'étais pas très rassurée.
Après je demande à personne de me croire, ça a pas d'importance en fait.
Mais pour avoir vu aussi des gens en état intense de souffrance émotionnelle, ben je peux dire que ça n'avait rien à voir.
Il est possible qu'à la base ça se soit développé sur une souffrance émotionnelle.
Mais il y avait autre chose aussi là-dedans.

Bref. Fin de parenthèse.

Après pour en revenir à ce que disait Hermann, je pense que quand "bestiole" véritable il y a, oui ça se voit, ça se perçoit, après on peut être comme moi complètement aveugle ou tellement aveuglé par son propre scepticisme qu'on ne voit rien, mais avec un minimum de discernement, on peut savoir que quelque chose cloche.

Après de là à mettre sur le compte d'une entité le moindre problème relationnel, effectivement, y'a une bonne marge, et encore heureux...

Sophie

Messages : 1834
Date d'inscription : 06/11/2011
Féminin Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: Relations amoureuses et spiritualité

Message par Kenzo le Lun 28 Nov 2011 - 23:45

Oui je sais que des bestioles existent et qu'ils y en a de très méchant, je ne dénigre pas ce phénomène. Ce que tu décrits est loin d’être subjectif Maina ! mon post n'était pas en ton encontre !

Dans un couple, si l'apsect psychologique, l'attirance physique, les besoins et désirs aussi, sont important, l'aspect énergétique l'est tout autant. Le parasitaire, je suis plus mitiger, sauf si le cas est vraiment, comme tu l'explique dans ton exemple, nuisible pour soi-même.



Au boulot, par exemple, un collègue m'avait approché et j'ai faillit gerber tellement elle dégageait une noirceur de haine ... maintenant je peu lui parler normalement sans effet nuisible. Un autre exemple, j'ai deja vu en soirée des transfert d'entité d'une personne a une autre, qui du coup cette dernière ce sentait mieux. D'autre, dont j'ai pu voir que leur ombre respectif s'appréciait et enfermait le couple dans une sphère sans fin de nuisance visa vis de leur rapport au monde. Mais derrière tout cela, en corrélation, il y a un soucis de l'ordre psychologique et spirituel. Après, il y a aussi ce que l'on nomme les personnes toxique et celles qui nourrisse (sans parler de vampirisme, mais qu'elle apporte quelque chose).

Il y a aussi l'ombre des personnes qui agissent, a leur insu, sur notre propre ombre. J'ai souvent remarqué ce phénomène. C'est comme si il y a avait une boule tentaculaire derrière leur tête un peu au dessus sur l'un de leur coté, qui leur signifiait comme agir sur mon propre ombre qui lui réagissait par conséquence. On y voit ici le phénomène vampirique, ou le mental contrôle la personne pour soudoyer l'énergie de la personne, mais on peu appeler cela aussi, déstabiliser la personne psychologiquement afin d'avoir de l'emprise sur elle, du pouvoir. Mais derrière tout cela, il y a un phénomène psychologique, une blessure, une souffrance. L'ombre utilise les failles de l'homme pour s'en nourrir.




Je souhaite juste mettre un avis a ne pas "généraliser" un phénomène et donc de le dépluquer a chaque situation. Bien souvent, un mal et souvent un mal psychologique et spirituel et "sur" cela on peu trouver des bestioles de greffer dessus, ou la bestiole peut etre aussi cette énergie psychique condensé en une sphère vivante et autonome tant qu'elle n'est pas vu et puis résolu concrètement.

Mais il est vrai que lorsque l'on possède une certaine sensibilité, l'ombre aime taquiner et a en rajouter. Mais je pense qu'il est imprudent de s'enfermer dans ce genre de chose ... ce tourner vers les forces positives de la vie et du Soi, est la meileur manière pour ce défaire de l'ombre. Mais je ne dit pas cela pour toi Maina !
avatar
Kenzo

Messages : 790
Date d'inscription : 07/11/2011
Masculin Age : 36

Revenir en haut Aller en bas

Re: Relations amoureuses et spiritualité

Message par Sophie le Mer 30 Nov 2011 - 11:54

Oui oui pas de souci Wink
C'est juste que desfois quand on parle de ça on a l'impression d'être à moitié dingue, donc je préférais préciser - aussi pour la lisibilité du post - que c'était quand même suite à certaines choses que j'en étais arrivée à cette conclusion.

Enfin bon, fin de la parenthèse "bestiole" Very Happy


Sophie

Messages : 1834
Date d'inscription : 06/11/2011
Féminin Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: Relations amoureuses et spiritualité

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum