La résilience

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La résilience

Message par Sophie le Lun 16 Jan 2012 - 11:33

la définition (wiki) :
"La résilience est un phénomène psychologique qui consiste, pour un individu affecté par un traumatisme, à prendre acte de l'événement traumatique pour ne plus vivre dans la dépression. La résilience serait rendue possible grâce à la structuration précoce de la personnalité, par des expériences constructives de l'enfance (avant la confrontation avec des faits potentiellement traumatisants) et parfois par la réflexion, ou la parole, plus rarement par l'encadrement médical d'une thérapie, d'une analyse."


Je suis en train de découvrir intérieurement ce processus.
J'avoue que cela reste encore pas mal mystérieux, en tout cas au niveau de la compréhension, même si je le ressens se produire en moi.

Une chose me semble bizarre aussi, dans les textes que je lis là-dessus, il semble que l'on évoque une prédisposition à la résilience, comme si certains en étaient capables et pas d'autres selon leur processus de structuration dans l'enfance.
Cela me gêne, dans le sens où ça semble vouloir dire que certaines personnes sont plus capables de guérir que d'autres.

Quoi qu'il en soit, ce que j'en ressens intérieurement, c'est un processus de transmutation, comme si ce qui a été dur à vivre se transformait en force.
J'ai l'impression qu'à un premier niveau, cela passe (en tout cas chez moi) par la reconnaissance de ce qu'un vécu douloureux a aussi contribué à créer chez moi en positif.
Par exemple, une solitude intense qui a permis de développer de l'autonomie et de l'indépendance.

Bon c'est encore assez flou ceci dit pour moi, c'est pourquoi j'ouvre le post, si certains d'entre vous connaissent ce processus, en théorie mais aussi en pratique, cela m'intéresserait d'échanger là-dessus.

Sophie

Messages : 1834
Date d'inscription : 06/11/2011
Féminin Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: La résilience

Message par ananie le Lun 16 Jan 2012 - 16:46

Je connais très mal ce concept, donc je ne préfère pas m'avancer.

Mais j'avoue que je suis un peu géné par la même chose que toi là-dedans.

Selon moi on peut guérir absolument du tout avec une bonne psychothérapie et un travail spirituel en plus (prière, méditation... etc), et ce, qui que l'on soit.
On peut juste mettre à part les psychotiques dont on ne sait pas encore comment les guérir ni si cela est possible.

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La résilience

Message par Hermann le Lun 16 Jan 2012 - 18:07

Oui, ça me parle, je crois que je vis quelque chose d'assez similaire.

Ce qui a déclenché ça c'est la relation avec mon ex-copine et la rupture qui a suivi, qui m'ont tellement détruit (d'autant qu'au moment de la rupture j'ai dû faire face à plusieurs autres gros chocs en même temps) que ça m'a obligé à tout reconstruire. Ce qui a été long, douloureux et difficile, mais c'est en bonne voie, je commence à en récolter les fruits.

Jusque là j'avais vécu des ruptures douloureuses dans ce genre, mais qui ne m'avaient pas permis d'avancer, je croyais me remettre en question, mais finalement je ne faisais que me dévaloriser et chercher à être valorisé. Il faut dire que je n'avais auparavant aucun contact avec la spiritualité.
J'avais déjà vécu des périodes de grande et longue solitude, après des ruptures, mais je n'en avais tiré aucun bénéfice, loin de me permettre d'être plus indépendant, ça ne faisait que renforcer le manque affectif.
Sauf une fois, justement juste avant de rencontrer mon ex, où je croyais être renforcé, mais en fait j'étais juste endurci, j'avais une carapace, ce qui est très différent.

Pendant plus d'un an, depuis la rupture, j'ai tiré des leçons de cette relation, chaque jour, et de toutes mes relations précédentes, et de mes relations avec mes parents dans mon enfance (et de leurs relations entre eux), je me suis remis en question, j'ai travaillé sur moi, je me suis lancé dans des pratiques spirituelles, et bien sûr je continue.
Aucune amélioration pendant un an, mais j'ai quand même persévéré, jour après jour.
J'ai été obligé de guérir non seulement de cette relation, mais de tout ce que j'ai vécu avant, depuis mon enfance. Je suis allé au bout de la douleur et de l'obsession, en les vivant jusqu'à être sur le point de mourir ou devenir fou (ce qui dans les deux cas est réellement arrivé à plusieurs ex de mon ex-copine), pour pouvoir commencer à en sortir.

Ma chance c'est que cette relation a été tellement intense, mouvementée, accélérée et douloureuse, que là je n'avais plus le choix, et j'avais matière à travailler sur de nombreux points, quasiment sur tout à vrai dire. La solution était en germe dans le problème lui-même, en gros.
Ma chance aussi c'est que cette personne m'a appris beaucoup de choses, et m'a montré aussi bien mes défauts que mes qualités cachées, mais toujours de manière brutale, laconique, énigmatique, et sans me donner d'explications ni de solutions.
Mais finalement ce n'est pas plus mal, ça m'a obligé à trouver ces explications et solutions tout seul.
Et quand nous étions ensemble ça m'énervait qu'elle prône des tas de choses qu'elle était incapable d'appliquer alors que très vite je commençais à en être capable, mais finalement tant mieux pour moi et tant pis pour elle, elle a choisi la facilité et elle la choisit encore.

Donc je me suis rendu compte qu'elle avait raison sur pas mal de choses à mon sujet, même si elle l'exprimait de manière maladroite et agressive, mais je me suis aussi rendu compte que je ne méritais pas de me laisser maltraiter, ni de m'énerver, j'ai pris davantage confiance en moi, je me suis mis à moins me sous-estimer, à plus m'affirmer, à être moins susceptible, à être plus calme, à moins compter sur les autres, etc.
Du coup je sais davantage qui je suis, qui je veux être, ce dont je ne veux plus, ce que je veux, et comment faire pour y arriver.
Même si je n'en suis qu'au début.
avatar
Hermann

Messages : 1442
Date d'inscription : 07/11/2011
Masculin Age : 47
Localisation : Paris

http://arbresacre.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La résilience

Message par Lydie le Mar 17 Jan 2012 - 16:00

maïna a écrit:
Une chose me semble bizarre aussi, dans les textes que je lis là-dessus, il semble que l'on évoque une prédisposition à la résilience, comme si certains en étaient capables et pas d'autres selon leur processus de structuration dans l'enfance.
Cela me gêne, dans le sens où ça semble vouloir dire que certaines personnes sont plus capables de guérir que d'autres.

On nait pas tous égaux Very Happy ni avec un chemin similaire, certains viennent avec une interdiction. J'ai vu des thèmes en astrologie karmique où il y avait pour une personne une interdiction dans le domaine occulte/esoterique/spirituel, d'ailleurs on pouvait parler de certaines choses avec cette personne, elle disait oui mais ne captait pas. Elle était loin d'être bête, je dirais même le contraire. Mais dès qu'on parlait de sujets divers en spiritualité, elle ne captait pas. Apparemment elle en aurait fait mauvais usage dans une vie antérieure donc dans la présente devait prendre un chemin différent. Le pourquoi certaines techniques peuvent bien marcher sur certains et pas sur d'autres.
avatar
Lydie

Messages : 444
Date d'inscription : 07/11/2011
Féminin Age : 53
Localisation : Perpignan

http://www.lydie-bonnet.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La résilience

Message par Sophie le Sam 21 Jan 2012 - 12:34

Je comprends ce que tu expliques Lydie.
Cela présuppose de croire au karma dans le sens de vies antérieures, mais pourquoi pas, je suis ouverte à cette possibilité même si je suis loin d'avoir une certitude là-dessus.

J'essaye toujours d'appréhender cette notion de résilience par ma propre expérience.
J'en suis déjà arrivée à la conclusion - toute personnelle et subjective ceci dit - qu'elle n'a rien à voir avec une quelconque "compensation".

Voici un lien sur le sujet, qui explique un tout petit peu plus :
http://www.psychoactu.org/documents/resilience.htm

Je me demande si la résilience n'a pas à voir avec la notion d'"utiliser la force de l'adverssaire", ou de l'adversité en l'occurrence, c'est à dire que pour prendre une image, quand on reçoit un coup (psychique en l'occurrence), soit on en est "anéanti" et on le reste en rejetant l'idée même de ce coup, en ne prenant pas "acte" comme dit dans la première définition de la résilience que j'ai mis en haut de post ; soit on "absorbe" en quelque sorte l'énergie du coup, ce qui permet de la transmuter en autre chose, qui permet de se relever.



Sophie

Messages : 1834
Date d'inscription : 06/11/2011
Féminin Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: La résilience

Message par lola83 le Jeu 17 Mai 2012 - 19:08

la résilience , je trouve le sujet très important , j'ai été étonnée d'y trouver seulement 4 réponses

en relation avec ce processus vital , connaissez vous la technique nommée EMDR ?

il y a une vidéo sur youtube où david servan schreiber l'explique bien ( désolé je ne sais pas mettre les vidéos ), le début du titre c'est : EMDR une nouvelle approche

si une âme charitable voulait bien la mettre ici pour moi ...
avatar
lola83

Messages : 1203
Date d'inscription : 25/03/2012
Localisation : près de paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: La résilience

Message par ananie le Jeu 17 Mai 2012 - 19:34

Lola a écrit:si une âme charitable voulait bien la mettre ici pour moi ...
Le mieux ça serait plutôt de créer un autre sujet sur l'EMDR.

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La résilience

Message par lola83 le Jeu 17 Mai 2012 - 20:04

tu trouves ? pourtant c'est en rapport direct avec la résilience , c'est un des moyens d'y arriver ...
avatar
lola83

Messages : 1203
Date d'inscription : 25/03/2012
Localisation : près de paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: La résilience

Message par ananie le Jeu 17 Mai 2012 - 20:10

Lola a écrit:tu trouves ? pourtant c'est en rapport direct avec la résilience , c'est un des moyens d'y arriver ...
C'est un moyen parmi des dizaines d'autres d'y arriver. Je trouve en plus que ça mériterait bien un sujet à part entière.
Je vais essayer de faire ça.

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La résilience

Message par lola83 le Jeu 17 Mai 2012 - 20:31

ok , ananie , merci
avatar
lola83

Messages : 1203
Date d'inscription : 25/03/2012
Localisation : près de paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: La résilience

Message par Soudhamani le Dim 20 Mai 2012 - 2:42

Pour mieux comprendre ce processus voici deux liens qui expliquent assez bien ce qu'est la résilience:

http://www.scienceshumaines.com/la-resilience-resister-aux-traumatismes_fr_11193.html

http://deployezvosailes.free.fr/violence/cyrulnick.pdf

avatar
Soudhamani

Messages : 63
Date d'inscription : 13/12/2011
Féminin Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Re: La résilience

Message par Sophie le Dim 20 Mai 2012 - 11:11

Merci pour ces textes Soudhamani, il y a de très beaux passages, comme celui-ci :

"Pour G.-N. Fischer, ces personnes sont certes devenues des êtres vulnérables, meurtris dans leur corps et leur âme, mais c'est précisément l'expérience de leur vulnérabilité qui a été au coeur de leur survie."

ou celui-ci :

"De même, Nathan Chtcharanski, l'un des plus célèbres dissidents soviétiques, explique que pour résister aux brimades de ses geôliers, il lui fallut d'abord apprendre à ne pas se mépriser pour ce qu'il subissait. Sa survie était intimement liée au respect de lui-même (13). « Une fois que j'eus compris cela, rien de ce qu'ils pouvaient faire ne parvint à m'humilier. Moi seul pouvais m'humilier en commettant quelque acte dont je pourrais rougir par la suite. (...) Je me répétais inlassablement cette phrase, jusqu'à ce qu'elle fût profondément ancrée en moi : "Rien de ce qu'ils peuvent me faire ne saurait m'humilier." Quand j'eus assimilé ce principe, rien, ni les fouilles, ni les punitions, ni même, cinq ans plus tard, plusieurs tentatives de me nourrir de force par le rectum lors d'une grève de la faim prolongée, ne parvint à me faire perdre le respect de moi-même. »"


Sophie

Messages : 1834
Date d'inscription : 06/11/2011
Féminin Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: La résilience

Message par lounaaa le Dim 20 Mai 2012 - 20:38

justement, dans la continuité de mes post de ce soir... entre l'orgueil et les resistance caracterielles... on m'a souvent dit que je faisais preuve de résilience. je ne sais pas, et meme, ce n'est pas si important pour moi de savoir pourquoi "je resiste a tout".
Par contre, oui, je pense sincerement que nous ne sommes pas tous "équipé" de la meme maniere pour surmonter les épreuves. Je ne dis pas que c'est bien ou mal, ni que certains ne peuvent guérir, mais je constate regulierement certaines capacités différentes selon les personnes.
Apres on peut partir sur le terrain "facile" des genes hereditaire et des hormones (cf depression par exemple) mais certaines choses anodines pour certains font plier un homme, tout comme une multitude de tourments n'en fait pas sombrer certains... il doit y avoir evidemment une grande part de psychologie personelle face aux epreuve de la vie (divorce des parents, deces, maladie, etc...) mais je crois qu'il y a une part d'inné dans l'acceptation. Rolling Eyes
avatar
lounaaa

Messages : 682
Date d'inscription : 18/04/2012
Féminin Age : 33
Localisation : trop souvent la lune

Revenir en haut Aller en bas

Re: La résilience

Message par ananie le Dim 20 Mai 2012 - 20:53

Je crois aussi que nous sommes inégaux au départ face aux épreuves.

Pour ma par, je pense que c'est lié effectivement en partie à notre histoire personnelle, et aussi à notre histoire et aux habitudes que nous avons développées dans d'autres vies.

Mais je crois qu'il est possible de tout travailler et qu'avec un profond travail une personne qui n'avait que peu de capacité à la résilience peut en développer bien plus que quelqu'un qui en avait beaucoup au départ mais n'a pas travaillé plus que cela.

Cependant comme cela touche vraiment à la structure profonde de la personnalité, ce n'est pas un travail qu'il est possible de faire seul. Il faut un travail avec un thérapeute ou un guide spirituel.

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La résilience

Message par Kenzo le Dim 20 Mai 2012 - 23:59

Je pense que tu as beaucoup de résilience Lou (je n'affirme rien je ne te connais pas assez). D'ailleur je ne comprend pas pourquoi certain "psy" voit de manière négative cette manière naturelle au psychisme de garder son intégrité. La résilience utilise le traumatisme et son énergie pour rebondir. En cela ce n'est ni une fuite, ni un dénie et je ne pense pas qu'il s'agissent d'une résistance caractérielle, si elle est spontané et juste (qu'elle ne serve pas a la vengeance par exemple).

avatar
Kenzo

Messages : 790
Date d'inscription : 07/11/2011
Masculin Age : 36

Revenir en haut Aller en bas

Re: La résilience

Message par Sophie le Lun 21 Mai 2012 - 6:48

Ce que j'ai trouvé très intéressant dans le premier article posté par Soudhamani, c'est aussi cette explication que beaucoup d'études sont biaisées, quand on étudie la transmission de la violence et l'impact des traumatismes.
Quand on part du résultat (des personnes violentes, malheureuses, etc...), on trouve une forte proportion de personnes qui ont elles-mêmes subi des traumatismes.
Mais quand on part de la population en amont de gens qui ont vécu des traumatismes, on constate qu'il y en a quand même beaucoup qui s'en sortent, et qui s'appuient sur leur vécu difficile pour ouvrir leur vision, et finalement réussir à être heureux et à trouver une forme de sagesse.

(Ca me surprend pas du reste, pour avoir bossé dans les stats, j'ai bien vu qu'on peut faire dire un peu ce qu'on veut aux chiffres selon les hypothèses qu'on prend pour étudier quelque chose.
La difficulté c'est jamais de compter, c'est de savoir ce qu'on compte et pourquoi.
Fin de parenthèse statistique Laughing )




Sophie

Messages : 1834
Date d'inscription : 06/11/2011
Féminin Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: La résilience

Message par ananie le Lun 21 Mai 2012 - 11:38

Dans la résilience il n'y a pas une absence de ressentis négatifs, mais il y a une construction positive autour de l'affect négatif, et une auto-réparation.

Le soucis avec le refoulement, c'est qu'il fait que l'on ne sent plus ni ce qui est négatif, ni ce qui est positif. ça va ensemble.

Pour voir si on résiste au traumatisme en refoulant où que l'on s’auto-guérit, il suffit de constater l'état de notre corps : sommes nous très conscient des différentes parties de notre corps ? notre corps est-il souple ? détendu ?
Si c'est le cas alors nous n'avons pas forcément beaucoup de résistances.
Par contre peu de conscience de notre corps, un corps assez rigide, contracté, parfois douloureux, ou qui exprime pas mal de symptômes révèle la présence de résistances.

La présence de boule dans la gorge ou de noeud à l'estomac est aussi de l'ordre de la résistance.

Et si l'on prend la théorie de Reich, la caractéristique principale du caractère génital qui n'est pas figé dans une résistance particulière est de pouvoir avoir des orgasmes pleinement satisfaisants où tout le corps vibre en se contractant et se relâchant alternativement, avec une pulsation, des spasmes de tout le corps.

Si ces spasmes ne circulent pas dans tout le corps au moment de l'orgasme c'est qu'il y a des résistances caractérielles qui lui leur font barrage.

Mais en fait, à part les gens qui ont fait de très longues thérapies psycho-corporelles ou ceux qui n'ont vécu pratiquement aucun traumatisme dans leur vie et ont eu des parents très aimants, tout le monde a pas mal de résistances.

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La résilience

Message par Soudhamani le Mer 23 Mai 2012 - 22:30

Oui , tout le monde a pas mal de résistances , ce qu'il faut c'est les reconnaître , les observer à fond comme elles sont réellement , sans les juger , en prendre l'entière responsabilité et s'accorder parallèlement tout l'amour dont on a besoin .

C'est aussi ça la résilience , c'est arriver à guérir/surmonter par soi même de graves traumatismes grâce à l'amour qu'on comprend devoir s'accorder .

D'un point de vue spirituel , ce Soi qui observe ces souffrances infligées , aide aussi à les dépasser et à les guérir .
avatar
Soudhamani

Messages : 63
Date d'inscription : 13/12/2011
Féminin Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Re: La résilience

Message par lounaaa le Ven 25 Mai 2012 - 18:56

merci ananie, ce que tu suggereS de constater est tres instructif.
mmm, en effet, j'ai bien des résistances! c'est drole, tout ce que tu ecris me parle, comme ecrit pour moi!
d'abord je cerne mieux ce que je refoule et ce que j'ai pu guerir.
Je suis tres consciente des differentes parties de mon corps (exercice de relaxation frequents) et souple. Je n'ai meme jamais mal nulle part (contractures j'entends).
En revanche, le noeud a l'estomac... Mad quelque chose de "pas digeré" dit-on... reste a savoir comment identifier le probleme.
Et l'orgasme... je sais depuis longtemps deja ce que j'ai bloqué physiquement, et pourquoi, mais je ne sais pas le debloquer! Rolling Eyes quand au mental, je crois que c'est encore plus insurmontable...

avatar
lounaaa

Messages : 682
Date d'inscription : 18/04/2012
Féminin Age : 33
Localisation : trop souvent la lune

Revenir en haut Aller en bas

Re: La résilience

Message par ananie le Ven 25 Mai 2012 - 19:58

T'inquiète Lounaaa c'est tout à fait normal Wink
J'en avais aussi beaucoup, et j'en ai un petit peu moins, mais toujours tout de même (notamment pour ma part au niveau du crâne et du diaphragme pour celles que je ressens le plus, mais j'en ai surement d'autres).

Je crois que la solution idéale dans ces cas là c'est de faire une thérapie qui implique aussi le corps. Sans ça, je ne suis pas sur que l'on puisse s'en sortir.
A moins d'avoir la chance de trouver un guide spirituel et de se laisser dans une pratique intensive.

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La résilience

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum