Arts martiaux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Arts martiaux

Message par akhenaton7 le Ven 3 Aoû 2012 - 1:52

Bonjour Hello

Voila un sujet qui n'a pas encore était développé je crois et que j'affectionne tout particulièrement.


A contrario des sports de combats où cet aspect est beaucoup plus flou, les arts martiaux ne peuvent être conçus sans la dimension centrale de l'esprit. Il comprend une éthique stricte et une maîtrise de soi. Progressivement intégrer, il passe par la transmission de valeurs essentielles, que sont le respect, l'humilité, la persévérance,..., parfois remise en cause par l'aspect compétition très présent de nos jours, celles-ci sont à la base de la pratique et constitue un but qui prend un certain temps avant d'être acquis au quotidien et intégrer à la nature du pratiquant.

De façon réductrice on distingue deux types d'arts martiaux, ceux dits externes basés sur la force et l'agressivité dont le travail est essentiellement centré sur le corps physique, et ceux dits internes basés sur la connaissance et l'énergie du QI. Bien entendu ces deux formes se complètent et aucuns ne serait aller sans l'autre.

Wiki a écrit:Cette distinction a été construite en Chine à la fin du XIXe siècle et s'inscrit d'une manière générale dans la confrontation entre les conceptions occidentales du corps (médical, anthropologique, biomécanique, etc.) et les conceptions énergétiques (taoïste et bouddhiste) de la médecine chinoise traditionnelle.

En Europe, cette distinction interne/externe consiste à considérer que les styles externes utilisent la force physique et la vitesse comme principes d'entraînement et les styles internes la maîtrise de la respiration, la décontraction et la lenteur pour guider le qi. On dit aussi souvent que, dans les styles externes, l'adversaire est autrui tandis que dans les styles internes, l'adversaire est soi-même. Cette conception repose sur une connaissance des styles internes qui s'arrête au tai-chi-chuan style yang popularisé en Chine après 1956 (taichi à fonction thérapeutique), à l'ignorance des autres styles internes tels que Shunshi quan, xingyi quan, Bagua zhang, liuhebafa quan, et aux dimensions martiales de ces styles. Cette conception erronée repose aussi sur la méconnaissance des Qi gong propres à chaque style Externe. La popularité de cette distinction est sans doute à rapprocher du désir d'intellectualiser une pratique corporelle par des notions n'appartenant pas aux domaines scientifiques mais aux domaines médico-religieux.

L'examen des applications martiales des styles internes et des styles externes montre que les principes de base sont identiques et que seules les pratiques diffèrent. Nous avons par commodité conservé cette distinction même si, pour les enseignants chinois des styles traditionnels, elle n'a aucun sens.


Je serais très bref, je n'ai pas une théorie foisonnante sur le sujet désolé, et je voudrais en priorité traiter de l'aspect pratique comme sujet référence pour l'entraide, vos témoignages, votre pratique et expériences.

Étant un grand passionné et pratiquant depuis tout petit (7ans), karaté depuis toujours, puis successivement passage au Qi-gong et exercices condensés de Tai-chi, pratique qui m'a permit de nombreuses fois de ressentir l'énergie circuler.

Aujourd'hui ayant quitter mes clubs j'ai des relents, à mon regret je pratique beaucoup moins que ce que je voudrais, essayant tout de même de me focaliser sur quelques assouplissements, (chose qui devrait néanmoins rapidement changer).
Point qu'il ne faut pas cacher, les arts martiaux en tant que discipline demandent une pratique assidue et constante pour espérer progresser, c'est vrai pour la technique mais aussi la contrepartie physique qu'est la souplesse, rapidité, agilité, force... Il n'y a vraiment pas d'âges, j'ai même croisé une mamie de plus de 70 ans plein d'énergie, le débutant remplis ces conditions peut plus vite qu'il ne croit très rapidement progresser.
J'ai remarqué (avis subjectif) que certains arts martiaux comme le Kung Fu était très adapté aux débutants car il évolué en fonction des capacités du pratiquant, alors que le Ju-jitsu par exemple pouvait s'avérer être plus complexe et laborieux. Mais dans tout les cas si volonté de l'enseignant et de l'élève se joigne tout est plus aisé.

Bon présent.
Cordialement.
avatar
akhenaton7

Messages : 385
Date d'inscription : 24/03/2012
Masculin Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arts martiaux

Message par Sophie le Dim 5 Aoû 2012 - 11:20

Très intéressant ce post...

Ca fait déjà un moment que je voudrais me mettre à un art martial, pas mal de conseils et pistes semblent me diriger vers l'aikido, mais je ne sais pas encore, je n'ai pas vraiment décidé.

Si tu as des infos là-dessus, n'hésite pas d'ailleurs Very Happy

A un certain moment j'étais plus attirée par les arts martiaux vraiment orientés combat, sans doute ce que tu appelles "externes" ??
Le Kung Fu notamment. Pour apprendre à donner des coups de tatane Laughing Laughing

Mais cela a évolué, et là je crois que j'aimerais un art martial intermédiaire entre force et souplesse en quelque sorte, pas trop calme non plus (le tai chi moi je sais déjà que ça me ferait péter un plomb tellement les mouvements sont trop lents...).
Mais pas trop "agressif" non plus.
Sais pas si l'aikido correspond bien à cela..

Sophie

Messages : 1834
Date d'inscription : 06/11/2011
Féminin Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arts martiaux

Message par akhenaton7 le Dim 5 Aoû 2012 - 15:21

No, ils sont tous orientés combats lol

Le tai-chi tel qu'il a était exporter c'est une sorte de gym énergétique principalement pratiqués pour la santé, avec beaucoup de personnes âgés. La pratique est tellement complexe qu'elle s'est presque perdu voir inexistante en occident, du coup on se limite à des mouvements lents, il y a je crois bien qu'un seul maître agrée en France, pas un chinois un français en plus.

L'aikido c'est dans la lignée du BUDO, donc esprit très japonais. C'est issu du jiu-jitsu aspect techniques de maîtrise, basé sur l'immobilisation,.. pas de frappe. Pour avoir observer des cours d'aikido, j'ai trouvé ça très théorique hormis les très esthétiques démonstrations je me suis toujours demandé si ça pouvait avoir une application concrète & immédiate en combat, évidemment que oui mais il faut être bien entrainé et les qualités propre à la discipline qu'on t'apprend à développer.

Dans ce que tu recherches aikido convient bien, peu de violence et pas d'agressivité, la recherche de la propreté du mouvement, physique selon ce que tu te fixes, et centré sur la défense.
Et ambiance générale des cours de cet art martial ainsi que l'apprentissage souvent très bon.


Cordialement.
avatar
akhenaton7

Messages : 385
Date d'inscription : 24/03/2012
Masculin Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arts martiaux

Message par Dagda le Mer 8 Aoû 2012 - 17:26

Les arts martiaux cheers

On peut y apprendre beaucoup de choses (bon même si j'ai pratiqué un peu ça y a déjà deux ou trois éternités Rolling Eyes )

Je te rejoint pas mal sur ton premier post Akhé. En ce qui concerne l’aïkido (que j'ai pratiqué deux pauvres années en dilettante) c'est un art martial vraiment basé sur la pure non-violence, très Zen comme truc (au sens propre). Il n'y a pas de compétitions en aïkido, pas de grades non plus. Hélas oui très théorique, mais il y a une réelle richesse dans cet art au niveau des techniques. Ca me fait beaucoup penser au concept taoïste du "non-agir" ou encore celui de la ligne de moindre résistance... Pour donner des tatannes c'est pas super oui Laughing mais en même temps c'est pas du tout le but c'est peut-être pour ça Laughing

C'est vraiment un truc de pacifiste... Mais bon ayant commencé par le karaté, l'aïkido m'as semblé beaucoup trop théorique dommage. Des fois je me dit que je devrais m'y remettre... Le kung fu ça doit être sympa aussi surtout au niveau de la circulation du chi...

Bref des disciplines très intéressantes, très enrichissantes. Et encore je parle pas de l'aspect philosophique... A l'époque ça m'avait apporté tellement...
avatar
Dagda

Messages : 249
Date d'inscription : 16/11/2011
Masculin Age : 34
Localisation : Bretagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arts martiaux

Message par Dagda le Mer 8 Aoû 2012 - 18:55

Deux saucisses et quelques frites plus tard, je reviens avec des souvenirs de mes déductions de l'époque sur cet art martial... Si ça peut faire avancer le schmilblick...

Concernant l’efficacité de l'aïkido...

Les aïkidokas ne savent pas frapper. C'est affligeant. Parce que qui dit excès de théorie dit défaut de pratique. Parce que la théorie c'est bien, mais quand tu te prend quatre phalanges en pleine poire, sur le coup c'est déjà vachement moins enrichissant...

Lorsque j'avais 16 ans je suis passé au cours adulte d'un style de karaté considéré comme "dur" et j'en chiait comme un mineur polonais syndiqué!!! Laughing Parfois un ancien (pas loin de la soixantaine je pense), pratiquant d'aïkido, venait s'entraîner avec nous. Je me rappelle de voir sa tête à l'échauffement le pauvre!! Il devait se faire du mal! Pourquoi? Parce qu'à mon avis il avait bien saisi ce manque dans sa propre pratique, et venait confronter ce qu'il faisait à autre chose... (le genre d'attitude qu'on devrait voir plus souvent chez les pratiquants de diverses voies spirituelles Rolling Eyes ) Ainsi il enrichissait sa propre pratique. Très saine cette attitude.

Malgré tout... Ce manque d'agressivité n'est pas très grave. Du moins tant qu'on a bien à l'esprit cette réalité de la pratique.

Un temps je me suis demandé pourquoi lors de ma "grande époque" Laughing je ne me retrouvais jamais dans "la pouille". Parfois certaines soirées finissaient mal, les mecs se tapaient dessus, mais j'étais jamais là à ce moment là, quand ça dégénérais. J'ai trouvé la réponse. Certains ont l'alcool violent. Moi l'alcool me transforme en... bisounours!

Les mecs nerveux ne tapent pas sur un bisounours: il leur semble trop mou. Les mecs agressifs ne tapent pas sur un bisounours: il leur semble inoffensif, aucune gloire à en retirer. Les mecs paranos ne tapent pas sur un bisounours: il fait pas peur. Bref la "Bisounours touch" permet d'esquiver pas mal de situations sans grand intérêt...

Où je veut en venir avec mes digressions improbables? C'est l'histoire d'un éléphant qui vas dans une boulangerie et qui demande... Heu ha non c'est pas ça! Ben en fait les aïkidokas ça marche pareil!! (j'ai pas dit que les aïkidokas étaient des bisounours hein! lol! ) Aïkido et non-violence sont inextricablement liés. On ne peut pas pratiquer l'aïkido sans finir par s'imprégner de cette non-violence. Les aïkidokas chevronnés sont de véritables pacifistes. Du coup... Ben on se sent pas menacés en leur présence: on leur tape pas dessus.

Au pire on les menace. Menace verbale: heu... là pour aller énerver un vrai aïdoka... Rolling Eyes Au mieux il risque d'avoir pitié de vous... Menace physique: saisies donc. Très mauvaise idée Laughing Autant ils savent pas taper, autant ils sont d'une efficacité redoutable en ce qui concerne les techniques de saisies et autres projections et immobilisations...

Un aïkidoka vous prend, vous balade, vous met à terre et vous bloque. Et tout ça sans la moindre violence. Limite ils sont énervants lol frappe Le meilleur moyen de résister à un aïkidoka est de se laisser faire et de se calmer... On commence à se faire mal quand on veut lutter. Mon prof se marrait beaucoup en me regardant, conditionné par ce que j'avais pratiqué avant. Hors de question de me laisser faire, question de principe! On me tort le bras? Je résiste tant que la douleur est supportable. Ensuite on me fait avancer? Je me débat tant que je peut. Et enfin je traîne jusqu'au dernier moment pour accepter de finir par terre. L'aïkido tire profit de la mécanique biologique du corps humain: quand les techniques sont exécutées correctement vous ne pouvez rien faire!!!

On voit souvent lors de démonstrations des gestes amples, harmonieux, circulaires... C'est plutôt joli. On pourrait penser que c'est le style qui veut ça... Interprétation simpliste! Il est question de tirer parti du déséquilibre du centre de gravité de l'adversaire. L'aïkidoka commence par ça: il se dégage, vous déséquilibre, et après vous n'avez plus d'autre choix que de le suivre comme un gentil petit chien... Du coup il vous éloigne en permanence de votre centre. (vulnérable lorsque on est décentré... Y un truc à méditer là vous trouvez pas? Zinzin )

Bref voilà pour ma petite expérience de cet art martial. Y a quelque chose de très taoïste là dedans... Une pratique saine, enrichissante, bonne pour le corps et l'esprit... What Else? comme dirait Georges... Laughing
avatar
Dagda

Messages : 249
Date d'inscription : 16/11/2011
Masculin Age : 34
Localisation : Bretagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arts martiaux

Message par akhenaton7 le Mer 8 Aoû 2012 - 19:24

merci pour cette analyse très dagdadienne
forme de karaté 'dur', kyokushinkai? c'est comme dans les clubs de boxes ils sont parfois inutilement bourrins avec les débutants.
L'aikido est souvent combiné au self-défense pour corriger l'aspect passivité, mais comme tu dis un aïkidoka peut faire très très mal, c'est contre un pratiquant d'une autre discipline que sa peut bloquer, les coups ne sont plus prévisibles ni donner au ralenti. Il faut choisir sa discipline selon son propre mental j'ai envie de dire, mais souvent c'est la proximité des clubs qui l'emporte.
avatar
akhenaton7

Messages : 385
Date d'inscription : 24/03/2012
Masculin Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arts martiaux

Message par Dagda le Mer 8 Aoû 2012 - 20:00

Shidokan

Oui en effet contre les pratiquants d'autres disciplines ça coince. Mais l'aïkido n'as pas pour vocation de lutter contre les autres. Simplement de se défendre sans violence. Et je pense que tu conviendras avec moi que les pratiquants d'arts martiaux en général ne sont pas belliqueux, donc l'aïkidoka-bisounours ne craint pas grand chose au final...

Akhe a écrit:Il faut choisir sa discipline selon son propre mental j'ai envie de dire, mais souvent c'est la proximité des clubs qui l'emporte.

Tout à fait et hélas oui c'est un constat réaliste. A une époque j'aurais bien essayé le kung fu mais c'est vraiment trop loin...
avatar
Dagda

Messages : 249
Date d'inscription : 16/11/2011
Masculin Age : 34
Localisation : Bretagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arts martiaux

Message par Sophie le Jeu 9 Aoû 2012 - 8:34

Aïe aïe aïe...... merci pour ton analyse Dagda, qui du coup me fait réfléchir un peu plus....

Ca me rappelle beauuuuuuuucoup de mauvais souvenirs ce que tu expliques de l'aikido là....

(notamment la technique - pernicieuse chez lui - qu'utilisait une personne de mon entourage pour manipuler les autres, et les décentrer, c'était vraiment exactement ça)

Akhenaton, quand tu dis qu'il faut choisir sa discipline en fonction de son propre mental, tu peux approfondir ?

Sophie

Messages : 1834
Date d'inscription : 06/11/2011
Féminin Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arts martiaux

Message par Dagda le Ven 10 Aoû 2012 - 15:14

En fait faut que je rectifie un petit truc. L'aïkidoka ne déséquilibre pas vraiment son adversaire...

Parce qu'en fait (mécaniquement) ce qui ne bouge pas et qui est équilibré est considéré "statique". Pour qu'il y ait mouvement faut modifier les conditions qui font qu'un système est statique. Le système est déséquilibré, il devient dynamique. Et qu'est ce qu'il fait quand il devient dynamique? Il bouge jusqu'à retrouver une situation statique. Si je tient une balle elle est statique. Si je la lâche dans l'escalier elle devient dynamique, entrainée par l’accélération de la pesanteur. Elle tombe, rebondit, roule et finit par s'immobiliser. Nouvel équilibre, retour à l'état statique. Jusqu'au prochain événement...

Tout ça pour dire quoi? Toute action est la résultante d'un déséquilibre! Et ce qui est beau c'est que c'est même pas une théorie made in Dagda, c'est juste de mécanique théorique.

J'en voit dans le fond qui sont pas convaincus... Suspect

Exemple concret, un truc banal, anodin, super répandu: la marche. Lorsque l'on marche, on passe notre temps à négocier équilibre et déséquilibre avec notre centre de gravité. C'est tellement naturel qu'on n'y fait plus gaffe. Mais par contre essayez de marcher d'un pas de marche pressée, à grands enjambées donc, mais le plus possible au ralenti... Là ça devient flagrant: pour marcher faut alterner équilibre et déséquilibre sinon on bouge pas. (Je ne suis pas responsable des chutes, avec ou sans pertes de connaissance!)

Donc pour qu'il y ait action, faut déséquilibre. Une action violente engendre un déséquilibre violent. Et en fait c'est bien ça: l'aïkidoka ne déséquilibre pas véritablement son adversaire, il tire profit de la position de déséquilibre dans laquelle il se met lui-même volontairement en attaquant. En fait il s'agit tout simplement d'absorber l'attaque, et de la convertir en autre chose.

Petite digression:
Sophie a écrit:(notamment la technique - pernicieuse chez lui - qu'utilisait une personne de mon entourage pour manipuler les autres, et les décentrer, c'était vraiment exactement ça)
En effet l'analogie se tient. Si on se laisse décentrer, si on déséquilibre son centre de gravité on devient vulnérable, on se casse la gueule. Bon l'aïkido c'est le contraire, on tire parti du décentrage de l'agresseur.

Mais ça me fait penser à un truc: tout ce qui bouge, donc, tend à retourner à un état d'équilibre. Si j'accroche un ballon au plafond avec une corde, et que je met une grosse tatane à ce ballon (bon après je me baisse pour pas me le prendre en pleine poire Laughing ) qu'est ce qui se passe? Il vas partit dans tout les sens, de façon totalement chaotique. Cependant l'état d'équilibre existe, le ballon part dans tout les sens, mais il est soumis à la pesanteur. Et bien qu'au début sa trajectoire soit totalement imprévisible, l'impulsion initiale que je lui ai donné vas peu à peu s'estomper, et tout naturellement le ballon vas retrouver un équilibre.

Parfois on se sent totalement déséquilibré dans sa vie. Que se soit le fait de circonstances extérieures ou intérieures on se comporte comme ce ballon. Mais je trouve qu'il y a là un truc intéressant... (bon mon analogie vaut ce qu'elle vaut, mais moi ça me parle)
Qu'elle que soit la situation:

- Il existe toujours un état d'équilibre.
- Les choses tendent toujours à nous mener à cet état.

Pour qu'il y ait déséquilibre il faut changer les circonstances initiales, donc le déséquilibre nécessite de l'énergie (le coup de tatane dans le pauvre ballon qui n'avait rien demandé). L'état d'équilibre lui par contre est trouvé quand aucun élément perturbateur intervient.

Lorsque nous sommes re-centrés sur notre "centre de gravité spirituel", tout naturellement chaque chose revient à sa place, et tout se déroule de la façon la plus harmonieuse qui soit. Le lâcher prise bien sûr est essentiel.

Alors j'imagine que certains se disent "Super ton truc Dagda, tu trouves ton pseudo point d'équilibre et après il se passe quoi? On attend la mort?" Non. Car ce point d'équilibre bouge lui aussi. Le Yi King dit que "La seule chose qui ne change jamais, c'est que tout change tout le temps."

On ne peut pas trouver le point d'équilibre de notre vie et s'y vautrer pour toujours: ce point se déplace constamment. En fait le véritable équilibre consiste à toujours resté centré sur notre centre de gravité spirituel, et à accompagner le mouvement... quel qui soit.

Alors là c'est le moment où je fais un parallèle ultra pertinent avec le taoïsme, mais le peu de compréhension que j'ai de cette voie me permet tout juste d'y voir ce fameux parallèle... Donc pas de parallèle ultra pertinent Very Happy

Bref pas grand chose de neuf dans ce que je raconte, mais de concevoir les choses par le biais de la mécanique ça me fait marrer moi! (oui marrer, cherchez pas à comprendre... Rolling Eyes Zinzin )

Aller petite digression au sein de la digression histoire d'être bien bien hors sujet...

Et si Dieu était un gros centre de gravité? Suspect affraid

En espérant ne pas avoir déséquilibré tout le monde avec mes digressions improbables lol frappe
avatar
Dagda

Messages : 249
Date d'inscription : 16/11/2011
Masculin Age : 34
Localisation : Bretagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arts martiaux

Message par akhenaton7 le Sam 11 Aoû 2012 - 1:24

Akhenaton, quand tu dis qu'il faut choisir sa discipline en fonction de son propre mental, tu peux approfondir ?
C'est vrai si on recherche l'efficacité mais si on recherche le travail intérieure, il vaut mieux considérer la chose autrement. Ceci est pour te donner une image de ce que j'entends par là, je suis un peu pressé, donc je vais éviter les développements aveugles. Nous savons tous que nos personnalités sont dirigées selon les deux forces primaires du yin et du yang, l'un et l'autre marque une tendance dans notre personnalité. Le système chinois est bien foutu car le squelette philosophique des arts martiaux nait en chine est taoiste, et prennent en compte notre sensibilité polaire. Ainsi l'une des plus anciennes formes de tai-chi chuan ou taiji s'organisent en deux styles majeurs, le style yin et yang, avec aussi les 5 éléments, le kung fu comprend beaucoup de styles, la boxe chinoise inclus le style nord et sud.
Au sujet du travail intérieur, partons sur la base des deux dimensions de la personnalité, introversion et extraversion. Il serait stérile d'étiqueter une personne dans l'une de ces deux catégories, un art martial est en soi une propre voie et se divise selon sa popularité en plusieurs écoles.
Mais si une personne mesure une emprise trop excessive d'un penchant ou tendance caractéristique, elle peut essayer d'annuler cette influence on attirant une influence contraire.
Par ex. une personne aux traits trop passifs, qui passe son temps à cogiter, peut se tourner dans une voie vers un art martial tourné sur l'attaque, explosif et spontané, muay thai, kuyokushinken,Shotokaï ...Par ex. chose atypique le but de la pratique du Kempo cherche à développer l'altruisme, le sens de la justice.. C'est par nos habitudes et réflexes physiques qu'on infuse une certaine tonalité psychique.

Certaines voies spirituelles ont une vision dégradante du corps fait de matière qu'il considère comme obscur et tendent à voir en leur propre véhicule un ennemi, ce qui en finalité nuit plutôt qu'affine leur connexion subtile. C'est le cas dans certains yogas où l'aspect 'hatha' est sciemment négliger, et le corps parfois torturer, ou dans certaines visions religieuses, notamment catholiques ou chiites qui nourrissent un véritable non-amour. Le disciple qui s'en remet pleinement à une voie doit donc lui même se prémunir des bienfaits d'une nourriture pure et éventuellement des avantages d'une activité physique adaptée.
Le qi gong, répond à cette déficience parfois rencontrer dans l'enseignement, et tous les aspects de l'être son travaillés, tant physiques, émotionnelles que subtiles et spirituelles, vers une certaine unité indivisible. De même dans l'alchimie par l'art spagyrique, la vitalité et la santé du corps physique compte autant que la quiétude du cœur et la santé subtile.
Dans ma vision, on peut schématiser le travail de purification en quatre niveaux, terre, eau, air et feu, chaque pratiques peut y être greffer un niveau peut être totalement privilégié et un autre occulté. Petit ex', premier est physique, arts martiaux, environnements et nourritures, le second est le travail avec le pouvoir de l'eau et émotionnel, invocations, rituels, observation..., le troisième est synthétiser par le pranayama, le dernier est la dévotion, par le sacrifice et la prière.

Cordialement.
avatar
akhenaton7

Messages : 385
Date d'inscription : 24/03/2012
Masculin Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arts martiaux

Message par Loryan le Sam 11 Aoû 2012 - 19:18

Intéressant comme sujet.

En décembre j'ai commencé le karaté pour un faisceau de raisons diverses.
- je voulais faire une activité sportive pour le bon fonctionnement de mon corps
- pratiquer une discipline pouvant être facilement porté sur le plan spirituel
- gérer mon stress et ma tendance au laxisme physique
- me sentir mieux dans mon corps et plus en sécurité
- et pas loin de chez moi, parce que l'expérience montre qu'en rentrant du boulot il est difficile de s'engager dans une activité trop contraignante

Et..... il y avait une école de karaté à 400 m.
Le choix a donc été vite fait.

Je dois dire que j'aime bien et que contre toute attente j'ai été très assidu avec l'envie d'en "chier" comme on dit. Même les soirs bien crevé je n'ai jamais regretté y être allé quand même.

Par contre il semble que quelque chose en moi bloque, en effet j'ai eu souvent pas mal de petit symptôme physiques qui semblait apparaître comme pour dire "n'y va pas". (une douleur à la cheville, un mal de tête, un coup de barre, etc...) qui disparaissaient dans la soirée.

Bon actuellement j'ai quand même une tendinite au coude et des ligaments fragilisés au genou.... le lien avec le karaté n'est pas avéré mais ça m'agace de rencontrer une résistance de mon corps à pratiquer.
Je n'arrive pas à statuer.... est-ce un art qui ne me convient pas ou est-*ce simplement mon corps qui doit se "refaire" ?

Je profite de la dimension de ce sujet pour poser la question.

Loryan

Messages : 426
Date d'inscription : 15/11/2011
Masculin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arts martiaux

Message par akhenaton7 le Sam 11 Aoû 2012 - 23:15

Les douleurs localisés sont vraiment fréquentes, surtout les douleurs articulaires, il faut réhabituer le corps à l'activité physique et retrouver du souffle, un footing régulier + étirements, au moins une fois par semaine, ça rééquilibre beaucoup de chose.

Pour exemple mon premier prof a commencé le karaté dans la quarantaine, aujourd'hui il en a plus de 70, il a connu tous les désagréments d'une pratique tardive, il a juste persévérer et malgré de nombreuses mauvaises blessures il reste au niveau de son grade. Tout art te convient dès que tu le décides, il faut juste savoir traiter avec patience le corps, sans trop de douceur ni trop de rudesse.
Voila un lien sympa ; http://www.goshinbudokai.fr/vieillir.html
avatar
akhenaton7

Messages : 385
Date d'inscription : 24/03/2012
Masculin Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arts martiaux

Message par Sophie le Dim 12 Aoû 2012 - 15:02

Donc pour qu'il y ait action, faut déséquilibre. Une action violente engendre un déséquilibre violent. Et en fait c'est bien ça: l'aïkidoka ne déséquilibre pas véritablement son adversaire, il tire profit de la position de déséquilibre dans laquelle il se met lui-même volontairement en attaquant. En fait il s'agit tout simplement d'absorber l'attaque, et de la convertir en autre chose.

Ca, ça me parle complètement (comme tout le début de ton développement d'ailleurs), en rapport avec le rapprochement que je faisais sur l'aspect "pernicieux" quand c'est mal utilisé.
J'avais toujours cette sensation avec mon père que lui "profitait" d'une position d'inertie, de non mouvement, pour tirer parti des tentatives en face de lui, d'action, de mouvement, et donc de ce fameux déséquilibre que tu évoques Dagda.
En gros ça me donnait la sensation que l'on se mettait en "danger" ou en vulnérabilité pour oser un mouvement ou une action, et que lui, tranquille peinard, de son immobilité, il se contentait d'observer cela, de voir la faille, et d'en tirer parti.

Par contre j'ai une question débile Laughing
si chacun des aikidoka décide de ne pas bouger et seulement de tirer parti des déséquilibres de l'adversaire, ça donne un peu un tête à tête en chiens de faience non ? à qui bougera le premier....? Laughing

Mais peut-être que tu y as répondu en fait dans la suite de ton post, en disant que le point d'équilibre change.


Sophie

Messages : 1834
Date d'inscription : 06/11/2011
Féminin Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arts martiaux

Message par Dagda le Dim 12 Aoû 2012 - 20:47

Ha bah oui en effet. "Y a que ceux qui font rien qui font pas de conneries", quand on se préserve constamment, il est facile de prendre les autres en faute. D'où l'intérêt, je pense, de rester centrer sur soi-même pour ne pas laisser l'occasion d'accentuer le fameux déséquilibre...

Sophie a écrit:Par contre j'ai une question débile Laughing
lol frappe
Que font deux aïkidokas qui se croisent? Je sais pas. Par contre si c'est des aïkidokas bretons, ils vont peut-être boire un coup...

Y a pas de combats en aïkido. Pas de compétitions non plus. C'est finalement un entrainement à la défense. Pour qu'il y ait combat, faut deux participants avec le même rôle. En Aïkido y a toujours un qui tient le rôle de l'agresseur. En fait c'est tout le temps des situations d'agression théoriques...

Donc en effet deux aïkidokas face à face... Il se passe pas grand chose lol!
avatar
Dagda

Messages : 249
Date d'inscription : 16/11/2011
Masculin Age : 34
Localisation : Bretagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arts martiaux

Message par lola83 le Lun 13 Aoû 2012 - 15:44

loryan , si tu as vraiment une tendinite , il te faut du repos , ne pas forcer et éliminer la cause , donc il faudrait essayer de savoir si cela vient bien du karaté et de mauvais mouvements , souvent les tendinites au coude viennent d'une mauvaise pratique du tennis

mais c'est sûr qu'une fois guéri , il faut persister à faire du sport , au minimum de la marche , c'est capital pour une bonne santé
avatar
lola83

Messages : 1203
Date d'inscription : 25/03/2012
Localisation : près de paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arts martiaux

Message par Jean-Yves le Lun 13 Aoû 2012 - 16:05

Loryan a écrit:Je n'arrive pas à statuer.... est-ce un art qui ne me convient pas ou est-*ce simplement mon corps qui doit se "refaire" ?

Je profite de la dimension de ce sujet pour poser la question.

Oui... tendinite ==> il faut du repos. J'ai eu une tendinite récemment, je pensais que ça allait guérir rapidement... Et il a fallu une année...

Je pense qu'on devrait traiter notre corps avec le plus grand soin et le plus grand respect ; ne pas aller au-delà de nos limites et quand il y a douleur ou souffrance, interpréter cela comme un signal qu'il nous donne.

***





avatar
Jean-Yves

Messages : 367
Date d'inscription : 08/05/2012
Masculin Age : 57
Localisation : Var

http://spi.laique.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arts martiaux

Message par lola83 le Lun 13 Aoû 2012 - 16:12

tout à fait Jean - Yves !

le corps nous envoie des signaux , il ne faut pas les négliger mais les analyser et prendre les bonnes décisions

I love you
avatar
lola83

Messages : 1203
Date d'inscription : 25/03/2012
Localisation : près de paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arts martiaux

Message par OKASAN le Ven 17 Aoû 2012 - 10:52



pour la tendinite, tu as l'Huile Essentielle de Gaulthérie couchée, très efficace, à raison de 2 gouttes pures sur le tendon douloureux, de 6 à 8 fois par jour jusqu'à guérison.....

je pratique le Gi-gong depuis plusieurs années, au départ pour des raisons de santé, qui sont toujours valables...... et c'est un vrai art de vivre... il devrait être enseigné dans les écoles et jusqu'au maison de retraites ..... la sécu s'en porterait beaucoup mieux Rolling Eyes

j'utilise également une branche du Gi-gong plus ésotérique, la Falun-Gong, mais débarrassée du fatras ésotérico-spirituel qui l'entoure, juste les enchaînements...... qui développent étrangement le ressenti, l'intuition, les énergies............. cette "branche" est interdite en Chine tellement les pratiquants font peur au gouvernement Shocked Suspect Suspect

avatar
OKASAN

Messages : 199
Date d'inscription : 11/07/2012
Féminin Age : 59
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arts martiaux

Message par akhenaton7 le Ven 17 Aoû 2012 - 13:53

'utilise également une branche du Gi-gong plus ésotérique, la Falun-Gong, mais débarrassée du fatras ésotérico-spirituel qui l'entoure, juste les enchaînements...... qui développent étrangement le ressenti, l'intuition, les énergies............. cette "branche" est interdite en Chine tellement les pratiquants font peur au gouvernement


Oui!! en chine avec ce gouvernement à la tête du pays, les pratiquants du falun gong sont persécutés, certains emprisonnées, Jiang Zemin (secrétaire générale du PCC) a fondé le « bureau 610 » chargé littéralement d'éradiquer les pratiquants, plus de 260 morts, en chine quand le gouvernement ne reconnait pas un mouvement religieux, il devient hérétique et représente une menace pour le pays et il le réprime de tous ces moyens.
Enfin derrière les mouvements du qi gong, il y a Li Hongzhi, son livre que j'avais rapidement feuilleté et je n'adhère pas une seconde à sa doctrine, lui explique cette répression envers ces disciples par un combat cosmiques de forces ancestrales..

Cordialement.
avatar
akhenaton7

Messages : 385
Date d'inscription : 24/03/2012
Masculin Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arts martiaux

Message par lola83 le Ven 17 Aoû 2012 - 15:44

merci Okasan , pour le tuyau par rapport à une tendinite , j'ai bien noté

Merci
avatar
lola83

Messages : 1203
Date d'inscription : 25/03/2012
Localisation : près de paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arts martiaux

Message par Stana le Dim 21 Oct 2012 - 18:01

Mon mari a pratiqué plusieurs arts martiaux : tei kando,karaté,,boxe taï
.Il a appris avec des maîtres d'art martiaux,qui lui ont appris que ce sont,en effet,des disciplines non seulement physiques,mais spirituelles aussi.Ca demande beaucoup de concentration,de persévèrance,c'est très subtil.Il m'a appris deux-trois trucs,mais je prèfère ce qui est plus doux.
Depuis plusieurs mois,je suis des cours de taï chi,deux fois par semaine,dans une association.Et je certifie que ça fait beaucoup de bien-non seulement niveau corps:je suis beaucoup plus souple depuis-mais au moins autant à l'esprit:ça détend,ça apporte un bien-être interieur extraordinaire.Ca peut même défouler malgrès la lenteur des mouvement,puisque c'est un art martial à l'origine;ça peut aider à canaliser l'energie,à èvacuer la colère que nous ressentons tous parfois.
Par contre,je prèfère lorsque nous faisons du qi gong,qui est avant tout fait pour le bien-être du corps,de l'organisme fait.Et moralement,ça fait egalement un bien fou.Je dois dire que la toute première fois qu'en j'en ai fais,on ne m'avait même pas expliqué,j'ai fais de mon mieux en observant les autres,j'ètais un peu gênée...et pourtant,en dépit de ma maladresse,j'ai déja senti un véritable bien-être spirituel-dont j'avais bien besoin à ce moment-là,d'autant plus que les exercices étaient accompagnés d'une musique relaxante.
Depuis j'ai beaucoup progressé,et je dois dire que j'aurais du mal à m'en passer maintenant!Parfois je m'entraîne toute seule chez moi.
A mon association,avec taï chi ou qi gong,parfois nous faisons une séance de relaxation-egalement accompagnée d'une musique douce.Après cette discipline,on se relaxe d'autant mieux.Et ensuite,on est décidément apaisé!
Je détail cette relaxation dans le topic approprié^^
Voici voilà!
avatar
Stana

Messages : 56
Date d'inscription : 14/03/2012
Féminin Age : 42

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arts martiaux

Message par Rigel le Mer 24 Oct 2012 - 18:32

Bisounours à vous tous

Voir une truitetalbot Loryan si tu as mal au coude. ... Sourire.
Faire du sport que tu dis Lola...
Du kata peut être ? Gagda c'est de quoi il parle.
Douce nuit à vous
Rigel
avatar
Rigel

Messages : 388
Date d'inscription : 29/11/2011
Féminin Age : 74

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arts martiaux

Message par Rigel le Mer 24 Oct 2012 - 18:36

Excusez moi.
Gagda c'est de quoi il parle......
Il sait de quoi il parle.
avatar
Rigel

Messages : 388
Date d'inscription : 29/11/2011
Féminin Age : 74

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arts martiaux

Message par air9 le Ven 11 Jan 2013 - 23:32

Bonsoir à vous tous,

Je pratique le krav maga qui n'est pas approprement dit un art martial, mais une technique défensive. Toutefois elle m'a permit d'accéder aux "pouvoirs" des arts martiaux.
j'ai pratiqué toutes sortes de sport de combat (boxe, king boking, karaté..), pour le sport, pour le développement physique, pour apprendre tout simplement à me défendre.
Mais c'est lorsque je suis tombé sur celui ci que j'ai commencé à en apprendre sur moi. Je ne pense pas qu'un art soit supérieur à un autre dans ce domaine, on le choisit inconsciement parce que c'est celui ci qui nous correspond le mieux. Est ce que l'age et le lieu sont importants ? (à vous de me le dire).
Pour ma part lorsque j'ai commencé à prendre conscience de tout ce que la pratique de cette discipline comprenait je commencais à en apprendre sur moi.
Le choc arrive lorsqu'on prend conscience que la personne à vaincre/maîtriser c'est soi même ( quelqu'un qui ne la pas découvert, peut passer une vie entière à s'entrainer pour devenir fort, il sera toujours une coquille vide).
Pour ma part sa découverte n'a pas tardé, d'autant plus que c'etait à un moment où je n'avais pas fait de sport depuis très longtemp et rien ne me poussait à le faire.
il faut dire que l'environnement de cette discipline nous réveil rapidement et nous mets à l'épreuve sur nos capacités physiques et mentales (est ce que tu peux gérer une situation critique ou pas. Si tu es capables de te faire obstacle ou de fuir un ennemi, et d'ailleurs le plus fort d'entres eux se trouve au fond de nous).
Et la tout s'éclaire.
Cela m'a fait rentrer dans le questionnement sur mes capacités, ma volonté, mon courage, mon état physique, ma force, mon orgueil, ma volonté, qui suis-je, qu'est ce que je veux, tout y passait....
Et c'est à partir de ce questionnement que l'on passe à l'étape supérieur : l'apprentissage sur soi.
On commence d'abort par s'entrainer d'avantage, en repetant les gestes physiquement et mentallement, en y mettant de l'energie.
Ensuite on se met à écouter son corps et s'adapter à lui, personnellement j'ai changé mon alimentation, mes habitudes, mon rythme, ma réspiration, j'ai commencé à le soigner. Ma femme m'avait dit que je n'étais pas le même homme qu'à nos débuts elle me dit que je suis plus calme, plus posé, sur de moi.
L'environnement culturel joue un rôle important aussi à ce développement, de nouveau sujets d'investigation commence...

Dès lors qu'on commence à s'approcher de la maitrise physique et mental de certains mouvements : lorsque l'ésprit et le corps ne font plus qu'un que notre ennemi (soi-même) s'amenuise et je pense que c'est après de nombre année qu'on pourra le maîtriser totalement.

Il est tard, je ne sais pas si j'ai donné toutes les lignes de ma pensée, je compléterai par la suite..(sorry pour les fautes, mais à 00:31, c'est dur de bien se relire)

bonne soirée

Air9



air9

Messages : 2
Date d'inscription : 01/01/2013
Masculin Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arts martiaux

Message par Rigel le Sam 19 Jan 2013 - 16:14

Le choc arrive lorsqu'on prend conscience que la personne à vaincre/maîtriser c'est soi même
Bien dit Air.

Je n'ai jamais fait de sport de "combat".
Mon combat est d'aider ma colonne vertébrale à se redresser... en douceur.
Ça c'est sur le plan physique.

Dès lors qu'on commence à s'approcher de la maitrise physique et mental de certains mouvements : lorsque l'ésprit et le corps ne font plus qu'un que notre ennemi (soi-même) s'amenuise et je pense que c'est après de nombre année qu'on pourra le maîtriser totalement.
[quote] Je te cite encore Air.

Non.. même après "nombre années" le corps est toujours indiscipliné.
Mais on peut s'en servir..... tout aussi tordu qu'il soit.

Kiss



avatar
Rigel

Messages : 388
Date d'inscription : 29/11/2011
Féminin Age : 74

Revenir en haut Aller en bas

Re: Arts martiaux

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum