Peut-on avancer seul ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Peut-on avancer seul ?

Message par ananie le Sam 18 Fév 2012 - 13:49

Peut-on avancer seul ?

Je ne parle pas d'aide invisible, mais d'aide de personnes physiquement présente.

Un pratiquant avancé avec qui l'on échange sur le chemin, un guide spirituel, un thérapeute...

Peut-on avancer autant seul ?

Et comment sortir seul d'un fonctionnement que nous maintenons depuis des décénies ?

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on avancer seul ?

Message par ananie le Sam 18 Fév 2012 - 13:57

Pour ma part, je crois que notre égo tourne en rond, et que si à un moment ou à un autre, quelqu'un ne vient pas nous aider à sortir de ce cercle clos en nous montrant un autre chemin, et bien on peut tourner longtemps...

On peut bien sur avancer seul, mais il faut qu'on nous montre au moins la marche à suivre.

De plus je trouve qu'il est très dangereux de suivre le chemin spirituel sans échanger de temps en temps avec quelqu'un de bon sens qui peut nous donner un regard extérieur.
Et c'est d'autant plus vrai lorsque l'on pratique beaucoup.
Sinon il me parait inévitable de sombrer dans l'orgueil spirituel, voir même le délire mystique, la paranoia... Car la pratique spirituelle assidue, qui est faite sur une base névrotique, sans guide, a tendance à amplifier les névroses.

Nous passons notre temps à fuir nos angoisses les plus profondes, alors que pour avancer de manière saine et équilibrée, il faudrait se confronter à ces angoisses.
Si on est capable de le faire seul ok, mais jusqu'à maintenant, je n'ai encore jamais rencontré personne qui se soit confronté à cela sans recevoir une aide extérieure à un moment ou à un autre.

Et l'aide ne veut bien sur pas dire que l'on fait le boulot à notre place :
Si on veut apprendre à jouer au tennis, un prof ou un ami qui s'y connait va nous montrer comment frapper la balle, et cela va nous faire gagner un temps précieux et nous donner les bases pour jouer de mieux en mieux.
Mais le prof ou l'ami ne peut pas taper la balle à notre place, il ne peut que nous montrer comment faire, et alors à nous de jouer.

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on avancer seul ?

Message par air le Sam 18 Fév 2012 - 14:03

Merci pour ce topic, ananie Sage Je voulais juste en profiter pour dire que je devrais prochainement, en complément avec ce sujet, créer un sujet sur les maîtres, que j'ai commencé à écrire il y a quelques semaines (avec ma compagne) mais que je n'ai pas encore pris le temps de terminer.
avatar
air
Modérateur

Messages : 2585
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 47
Localisation : Voie Lactée...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on avancer seul ?

Message par Sophie le Sam 18 Fév 2012 - 14:12

Le risque d'avancer absolument seul, c'est de tomber dans des tas d'écueils du chemin je dirais, être totalement autodidacte c'est une force mais aussi une faiblesse parfois.

Notamment le risque de partir dans des extrêmes, de s'aveugler soi-même, rester dans des illusions, de mal comprendre certains enseignements ou certaines pratiques et de les appliquer n'importe comment...

Sur le plan émotionnel, je pense aussi que pour laisser s'exprimer certaines choses, il est préférable d'être guidé, au moins pendant un bon moment, afin "d'apprivoiser" son monde émotionnel, d'apprendre à ne pas en avoir peur etc...

Après.... y'a des risques aussi dans l'autre sens... être tout le temps en thérapie, ne jamais sortir la tête de ça, devenir dépendant d'un guide ou de quelqu'un qui nous dit ce qu'on doit faire pour avancer.
Ou bien revivre avec le thérapeute la relation avec les parents inconsciemment et sans jamais arriver à sortir de ce transfert.

A mon sens aussi, un pratiquant avancé ne va pas remplacer un thérapeute ou un guide spirituel.
C'est pas le même rapport.

Par ailleurs, le fait d'avoir un guide ou un thérapeute aide à l'humilité aussi, qui est une composante essentielle du chemin. Toujours tout faire seul, ça peut développer une sorte de "fierté mal placée" (selon les gens .... après je généralise pas non plus, chacun est différent).
Cela nous place aussi dans la situation de ne pas tout savoir, et que... ben pour être guidé, il vaut mieux que ça soit par un oeil éclairé que par un aveugle tant qu'à faire.
Or si soi-même on est aveugle, et qu'on se guide tout seul sans aide, c'est l'aveugle qui mène l'aveugle, on va pas loin Laughing
On apprend oui, certainement, en se cognant partout d'abord.
Mais en se faisant aider on aurait pu se rendre le chemin plus fluide et se faire moins de bosses au passage. (déjà qu'il y en a un paquet à guérir en général, alors si on s'en rajoute en plus... hum Laughing )

Sophie

Messages : 1834
Date d'inscription : 06/11/2011
Féminin Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on avancer seul ?

Message par Kenzo le Sam 18 Fév 2012 - 15:10

Non l'on ne peu pas avancer seul tout le temps. Oui on a tout a faire tout seul tout le temps.
avatar
Kenzo

Messages : 790
Date d'inscription : 07/11/2011
Masculin Age : 36

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on avancer seul ?

Message par Coeur de Loi le Sam 18 Fév 2012 - 18:45

"Celui qui cherche à être seul, et accompagné par son désir." Bouddha
avatar
Coeur de Loi

Messages : 89
Date d'inscription : 18/02/2012
Masculin Age : 42

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on avancer seul ?

Message par ananie le Sam 18 Fév 2012 - 22:15

Je suis assez d'accord avec tout ce que vous dites.

Et Kenzo a bien résumé mon avis je trouve.

Maina a écrit:Ou bien revivre avec le thérapeute la relation avec les parents inconsciemment et sans jamais arriver à sortir de ce transfert.
Je crois que le transfert s'éteind de lui même quand les choses ont été réglées.
Le transfert est une très bonne chose en fait, cela permet de voir ce qui nous reste à régler en le projettant sur le thérapeute.
Et à thérapeute n'est pas censé être là pour nous dire ce que nous devons faire.
Celui avec qui je travaile en ce moment à clairement précisé qu'il ne me donnera jamais aucun conseil. Et c'est tout à fait ce qu'il met en pratique dans nos séances.

A mon sens aussi, un pratiquant avancé ne va pas remplacer un thérapeute ou un guide spirituel.
C'est pas le même rapport.
Je ne suis pas sur de cela. Pourquoi dis tu ça ?

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on avancer seul ?

Message par Sophie le Sam 18 Fév 2012 - 23:35

Deux raisons :

1 - Quelqu'un qui de manière explicite a posé une intention vis à vis de l'univers dans le but d'aider ou guider, va rencontrer un certain nombre d'expériences particulières liées à cette intention (l'intention oriente l'énergie).
Ca va l'amener à mon sens :

- D'une part à nettoyer encore plus profondément en lui afin de devenir un bon accompagnant qui a une expérience profonde du cheminement intérieur, déjà dans son propre cheminement. Il y a des choses en soi qu'on peut prendre plus de temps pour guérir, toute la vie si on veut, mais pas quand on pose tout d'un coup l'intention de guider d'autres personnes -> là ça s'accélère à mon avis, parce qu'univers / l'énergie étant "intelligent", l'intention posée va provoquer un nettoyage encore plus profond chez celui qui se veut guide ou thérapeute.
Après, certains thérapeutes n'acceptent pas de rentrer dans ce travail, mais en général, les "bons" si, on sent généralement que les bons thérapeutes ont déjà énormément travaillé sur eux d'abord.

- D'autre part, à se retrouver confronté à plein de situations où il va devoir comprendre très clairement les phénomènes de projections, tout ce qui est du relationnel, de l'écoute etc.... en gros pour développer les qualités humaines, thérapeutiques et spirituelles qui permettent d'aider vraiment.

Quelqu'un qui ne se positionne pas explicitement comme guide ou thérapeute, c'est pas qu'il est "moins avancé ou moins bien", évidemment pas.
C'est simplement que son énergie ne s'est pas positionnée en ce sens clairement, donc il n'a pas forcément "déclenché" les expériences qui lui apprendraient ce qu'il faut pour vraiment guider correctement.

2 - Il faut pas négliger le fonctionnement de l'ego, et son besoin de reconnaître une "hiérarchie", une légitimité sociale ou spirituelle etc...
En gros : si une personne nous guide en étant "simplement" quelqu'un qu'on cotoie, qui est peut-être très expérimenté dans sa pratique mais qui n'a pas "la bonne étiquette" (guide, thérapeute...), alors si cette personne nous dit un jour un truc important mais qui dérange vraiment notre ego, celui-ci va tout faire pour y échapper, et pour cela il est même possible qu'il utilise tout d'un coup le fait que cette personne après tout.... n'est qu'un autre qui chemine, n'a pas de diplôme, n'est pas qualifié, ou je sais pas quoi.
Ca peut paraître aberrant ce que je dis, mais je crois vraiment qu'un ego qui est dérangé dans une de ses structures profondes peut trouver n'importe quoi pour échapper à ça.

Donc, je pense que quand on se place dans un cadre "officialisé" ou reconnu à un certain niveau par notre ego -> celui-ci pourra moins faire barrage si quelque chose de difficile se présente à un moment du travail.

Après, quand on a travaillé sur son ego, ce genre de chose disparaît peut-être (encore que, je sais pas), mais au début, ça me semble risqué.

Sophie

Messages : 1834
Date d'inscription : 06/11/2011
Féminin Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on avancer seul ?

Message par ananie le Dim 19 Fév 2012 - 8:46

A mon sens, et je l'ai vu plusieurs fois, tout dépend de la personne qui est conseillée par un ami.
Parce que certaines personnes mettent leurs amis sur un piedestal facilement alors que celles-ci n'ont fait que leur donner quelques conseils judicieux.

Et d'autres restent profondément eux mêmes, sans jamais mettre leur thérapeute sur un piedestal lorsqu'elles sont en thérapie.


Tout dépend du transfert et de la nature de relation que nous avions avec nos parents : si nous mettions nos parents sur un piedestal ou hiérarchiquement au dessus de nous, cela va se rejouer avec toute personne qui se trouve dans la position de nous aider.

Mais c'est vrai que le statut officiel peut amplifier ce phénomène.

Si nous avions des rapports harmonieux avec nos parents ou que nous avons su nous libérer de rapports conflictuels, nous serons à l'aise avec les thérapeutes, ou autre.


Pour moi, cette notion de transfert est au centre de cette question de l'aide extérieure. Car dès que quelqu'un d'extérieur nous aide, surtout s'il a un statut officiel (thérapeute, guide spirituel...), ce qui c'est joué avec nos parents et que nous n'avons pas complètement réglé va nécessairement se réactiver.
Ainsi ceux qui avait des parents trop autoritaires vont avoir peur d'être aidé par quelqu'un d'extérieur, et construire tout un système philosophique pour se dire que cela ne sert à rien ou est nuisible.
Inversement, ceux qui étaient très dépendant de leurs parents vont être incapables d'avancer seul, et vont sans cesse chercher une aide extérieure. Bien souvent même, ils vont faire inconsciemment exprès de ne pas avancer (mais avec de l'aide) pour rester dans la dépendance.
Et il y a plein d'autres systèmes qui peuvent se jouer.

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on avancer seul ?

Message par Sophie le Dim 19 Fév 2012 - 13:52

Je suis d'accord avec toi sur ces nuances concernant celui qui fait un travail sur soi.
Je pense justement que quelqu'un qui est "formé" à aider ou guider pourra aussi discerner plus facilement cela, et donc en tenir compte, ne pas par exemple jouer de manière inconsciente ou aliénante de ce transfert, ou s'enorgueillir de la position que lui donne la personne.

Et d'autres restent profondément eux mêmes, sans jamais mettre leur thérapeute sur un piedestal lorsqu'elles sont en thérapie.

Sans aller jusqu'au piédestal, le lien avec un thérapeute est tout de même particulier, il est basé sur la confiance à mon sens.
Cela implique donc que le thérapeute ou accompagnant soit impeccablement positionné et conscient du rapport qui l'unit à son patient.
Ceci dans le but de l'aider au mieux.

A mon sens, certaines personnes même très avancées sur leur propre chemin, n'ont pas développé suffisamment cette conscience de l'autre que l'on aide, pour pouvoir guider sans faire de mal même inconsciemment et en toute bonne foi.
C'est un peu comme quelqu'un qui serait super doué pour les maths, vraiment très doué, et qui passe un concours d'enseignement.
Ben il peut être très doué pour les maths et se révéler un piètre professeur, parce que connaissance et pédagogie ne sont pas la même chose.


Sophie

Messages : 1834
Date d'inscription : 06/11/2011
Féminin Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on avancer seul ?

Message par ananie le Dim 19 Fév 2012 - 17:06

Pour moi les personnes que tu décris dans la dernière partie de ton post, Maïna, ne sont pas très avancées sur le chemin.
Car à mon sens le degré d'avancement se mesure à la capacité à être présent à l'autre.

De plus un thérapeute ne peut pas être parfait.
J'ai eu des thérapeutes qui pouvaient se tromper parfois, mais si soi-même on est positionné de manière juste face au thérapeute, on se sert même de ses erreurs pour avancer.
Car comme "par hasard" les erreurs du thérapeute font bien souvent écho à celles de nos parents. Very Happy

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on avancer seul ?

Message par Sophie le Dim 19 Fév 2012 - 17:46

Car comme "par hasard" les erreurs du thérapeute font bien souvent écho à celles de nos parents.

Laughing
Ca me fait voir sous un autre angle un problème que j'avais eu avec une thérapeute, c'est intéressant vu comme ça.


Sophie

Messages : 1834
Date d'inscription : 06/11/2011
Féminin Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on avancer seul ?

Message par ananie le Dim 19 Fév 2012 - 19:19

D'autant plus que l'on projette beaucoup de choses sur le thérapeute qui parfois ne lui appartiennent pas.
Et c'est encore plus vrai quand on ne le voit pas (avec la méthode de l'analyse où il est derrière par exemple).
Mais c'est très intéressant si on se sert de ces projections pour découvrir des choses sur soi, et que l'on en parle dans le travail.

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on avancer seul ?

Message par Sophie le Dim 19 Fév 2012 - 19:42

Pour ma part c'est la manière dont s'est achevé le travail avec cette thérapeute il y a deux ans environ qui a aussi provoqué un gros changement en moi.
Je me suis trouvée face à quelqu'un avec qui je me sentais de plus en plus mal à l'aise, et alors que je prenais conscience de ma propre part de responsabilité (me conformer à son regard), je lui aussi exprimé certaines choses qu'elle a refusé d'entendre, en ayant une attitude très intrusive et jugeante.

J'ai décidé d'arrêter ma thérapie avec elle, et elle a "défendu sa crèmerie" en quelque sorte, en me disant grosso modo que j'étais pas prête, que j'allais me casser la figure (elle l'a pas dit comme ça, c'était beaucoup plus compassé comme propos, "tu es encore vraiment fragile blablabla").

Bref il y a eu une grosse rupture d'écoute et de compréhension.
C'est allé jusqu'au bout, c'est à dire qu'après m'avoir demandé de venir faire une séance de bilan pour clore le travail, rien n'a pu être dénoué de façon harmonieuse dans la communication : et c'est ça précisément que je devais vivre.
Parce que j'avais toujours tendance (écho de la relation à mon père) à me laisser écrabouiller, à toujours être polie, gentille, toujours chercher un terrain d'entente avec les gens, une conciliation, un moyen de tomber d'accord.
Et avec elle, ça n'a pas été possible, enfin pas en me respectant moi.
Donc j'ai dû apprendre à partir en laissant l'autre avec ce qu'il pense, et sans me préoccuper d'être gentille et polie, c'est à dire sans agressivité mais en lui faisant clairement comprendre que non je n'étais pas d'accord, et que je n'avais aucune envie de faire des ronds de jambe vu ce qu'elle m'avait balancé.

Comme par hasard, quelques mois plus tard, mon père m'a servi un discours similaire, en me prédisant grosso modo que j'allais me casser la gueule.
Je pense que le dénouement avec cette thérapeute m'a donné le coup d'envol pour beaucoup de choses, très peu de temps après, toute ma vie a commencé à bouger, radicalement.
Et même si je n'ai pas su me protéger complètement des paroles de mon père, j'ai réussi à m'affirmer bien plus que je ne l'avais fait auparavant avec lui, sans doute en m'appuyant inconsciemment sur mon expérience avec cette thérapeute.

En fait elle m'a fait intégrer ce qui me manquait dans le rapport à l'autre : on ne peut pas toujours être d'accord avec tout le monde, et c'est pas parce qu'on n'est pas d'accord que l'un des deux doit forcément s'écraser au profit de l'autre.
Surtout quand il s'agit de respect de soi-même.

Et l'on n'est pas non plus toujours obligé d'être gentil quand quelqu'un exagère franchement.

En fait, c'est au moment d'arrêter mon travail avec elle, que le transfert a été le plus important je crois, comme une sorte de "pic culminant", et qu'il a joué un rôle vraiment essentiel pour moi.


Sophie

Messages : 1834
Date d'inscription : 06/11/2011
Féminin Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on avancer seul ?

Message par ananie le Dim 19 Fév 2012 - 20:31

Oui et il est probable que cette personne avait des choses à régler qu'elle n'avait pas encore vu par rapport au fait que tu décidais de partir.

Tous les thérapeutes ne sont pas comme ça heureusement.

Il y a beaucoup moins de problème quand on en trouve un qui est bien formé, qui a fait une très longue thérapie (voir qui y est toujours) et qui est supervisé.
Cependant, tous ne respectent pas cette éthique, loin de là, étant donné qu'il n'y a pas vraiment de réglementation.

Et les professions qui sont réglementées par l'état en ce domaine, c'est à dire les psychologues et psychiatres, n'ont aucune obligation d'avoir suivit eux mêmes une thérapie ou d'être supervisés. scratch

_________________
Maranatha
avatar
ananie
Modérateur

Messages : 4495
Date d'inscription : 04/11/2011
Masculin Age : 38
Localisation : Dans mon corps

http://ananie.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on avancer seul ?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum